Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Problème, problème, problème, avec un 'P' majuscule } Robyn ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1525
✯ Les étoiles : 1925




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Lun 1 Sep 2014 - 22:58


Patience est mère de vertue. Et puis merde.


Encore une longue journée qui s'achevait. Il n'y avait pas à dire, il n'y avait rien de mieux que la fin de la journée. Ce moment où enfin il pouvait s'asseoir, sentir le reflux de sang dans ses pieds, ce soulagement dans ses orteils. Purée, c'était génial. Il adorait ça. Etant de fermeture, il en avait profiter pour s'étirer un peu après avoir passer le balai et l'éponge un peu partout. Sam avait eue la gentillesse de lui laisser un mot et une boite pleine de cookie, en le remerciant du ménage qu'il allait faire. ça le fit sourire, mais il ne toucha pas aux cookies. Il commençait à connaitre la jeune femme, et il doutait que manger l'un de ses cookies eut été judicieux sur son lieu de travail. Chez lui peut-être. Il enfourna la boite dans son sac à dos, avant de se poser et de faire rouler sa tête de tout les côtés, avec un petit soupir de soulagement. Il avait la nuque raide, les pieds douloureux et son omoplate n'avait pas encore effacé le bleu made-in zombie de l'autre fois. ça le tirait encore un peu quand il avait un plateau chargé. Alors oui, sans mentir, Jamie pouvait affirmer que finir sa journée était un soulagement sans nul autre pareil. Toujours assit derrière le comptoir, il se pencha pour attraper l'un des muffins présentés sous cloches. ça ne le calerait pas mais au moins, il pourrait renter chez lui sans crever la dalle, ventre hurlant à tout va. Mâchant consciencieusement, il se versa aussi un verre de lait, avant de jeter un coup d'oeil à sa salle. Entre les zombies et le Granny, y avait pas photos. Sérieux cette 'partie' avait été dingue. Entre les zombies, ses co-équipiers, et le jeu en lui même, ça avait été... Trop bizarre. Quelle équipe aussi! Un Demi-Dieu foireux, une schizo pas très recommandable, une cannibale des plus étranges et Robyn. Il s'était retenu à grande peine de ne pas l'appeler mentalement 'l'hystérique'. Bon, elle lui avait quand même sauver la vie. D'accord, ça faisait un partout mais quand même. ça méritait au moins le respect mental.
Avec un soupir, et un grognement, il s'extirpa de son tabouret, allant faire sa vaisselle, avant d'éteindre les lumières. Il fit les dernières vérifications -portes closes, lumières éteintes, frigo fermé. ça lui donnait parfois l'impression d'être le patron du Café. Mais il n'avait pas la prétention d'arriver aussi haut. Il n'était qu'un serveur après tout. En soupirant, il se rappela ses problèmes d'argent avant de se rembrunir. C'était vraiment une plaie cette dépendance à l'argent. Le pire, c'était de ne pas pouvoir se dire "Au moins,sur Alpha du Centaure..." La plupart des gens malheureux ici pouvaient se souvenir des jours majestueux où ils avaient été rois, reines, princes ou princesses, libres, heureux. Mouais. Jamie n'avait pas autant de prétention. Cette introspection lui sapa un peu le moral et il décida de s'octroyer un autre muffin. Le calant entre ses dents, il attrapa sa veste, glissa un mot de remerciement dans le tablier de Sam avant d'attraper son sac et d'en sortir les clefs. Il ouvrit la porte, la main sur l'interrupteur quand il tomba nez à nez.... Avec Robyn.
Que diable fichait-elle ici? A cette heure en plus?! Elle avait la main levée, comme si elle s'était apprêté à toquer, ce qui fait qu'elle avait maintenant la main à hauteur de sa gorge. Par réflexe, il recula, en équilibre entre deux marches. Elle aussi recula, du fait de la surprise. S'en suivit un léger flottement, durant lequel il enleva le muffin de sa bouche.
-Euh... Salut.
Répartie la plus brillante de l'année, mesdames et messieurs, applaudissez votre lauréat. Sérieusement, il avait parfois la répartie d'un moineau. Pour sa défense, ce n'était pas exactement comme si il y avait un manuel pour ce genre de situation. Comment réagir quand la nana vous ayant martyrisé toute votre pseudo enfance déboule sur votre lieu de travail après vingt et une heures? Page douze. Se stabilisant, il posa ses pieds à plats sur les marches, la dominant de toute sa taille. Elle avait quelque chose sous le coude, mais surtout elle semblait surprise de le voir. Il se demanda ironiquement si elle avait espéré voir quelqu'un d'autre. Ou ne pas le voir. Dans les deux cas, c'était curieux. Mais il était plus de vingt et une heure et Jamie était fatigué, son côté 'curiosité à tout va' s'était endormie dans un coin.
-Tu voulais quelque chose?
Ses doigts sur l'interrupteur hésitèrent un instant, même si sa tête lui hurlait qu'il y avait très très peu de chance qu'elle soit venu boire un verre. Surtout vu l'heure. Sérieusement, c'était quand même bizarre qu'elle soit ici. Elle qui lui avait quasiment interdit de venir dans sa boutique à elle. Sans faire attention, il se mit à jouer avec le muffin, le faisant rouler entre son pouce et son index. Sa curiosité ne s'endormait jamais vraiment. Et il fallait avouer que depuis qu'ils avaient quitter le jeu, ils ne s'étaient pas croisés. Ou plutôt ils avaient presque prit soin de ne pas se croiser. Jamie avait été tenté de passer dans sa pâtisserie-et que pâtisserie- une fois ou deux, en passant devant, ne serait-ce que pour chercher ses financiers -dûs!- mais il avait renoncé. Il n'avait rien promis mais c'était tout comme. Et puis ce n'était pas comme si brûlait de la revoir. Ils s'étaient sauvés la vie mutuellement, ça s'arrêtait là. Sauf qu'elle était là, et que c'était bizarre.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Robyn W. Candy


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2668
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mer 3 Sep 2014 - 0:57


What the hell ?


Il y a des choses dans la vie complètement dingue. Venir d'un jeu vidéo ? Dingue. Pouvoir se téléporter ? Dingue. Survivre à une attaque de zombis ? Encore plus dingue ! Cette expérience pouvait battre des records. Faut dire que se faire attaquer par des morts-vivants et exploser des crânes, ça n'arrivait pas tout les jours. J'étais contente que toute cette histoire terminée. Non que je n'ai pas aimé connaître autre chose que l'expérience misérable de ma vie d'anomalie bipolaire. Mais il y a un moment où se faire recouvrir de cervelle décomposée, c'est plus vraiment drôle. J'avais adoré conduire à toute vitesse sur la route et avoir Lucille. Dire que je l'avais perdu... le pire traumatisme de toute cette aventure. À côté des plaisirs simples, il y avait quand même eu notre équipe de survivants. Je m'étais fais peloté la poitrine dès le début, une cannibale avait essayé de me mordre et j'avais reçu en pleine gueule des insultes de la part d'une femme enceinte avec une petite voix dans la tête. C'était pas moi qui était une fille facile engrossée hein. Mais le plus choquant, c'était Jamie. Non qu'on se soit vraiment tiré dans les pattes. Pourtant ça avait été bien pire. On s'était sauvé la vie mutuellement. Quel choc. Je pense pas que je m'en remettrais un jour. Après l'histoire des gâteaux volants, il avait buté un zombie pour pas que je me fasse croquer. Non, je ne m'en remettrais jamais.

Ce traumatisme était la raison du paquet que je tenais fermement sous mon bras gauche, en marchant à grand pas vers un lieu que j'évitais comme la peste. Avoir été sauvé d'une mort certaine m'avait rappelé que j'avais des dettes à régler. Énormément de dettes même. Je n’effacerais pas mon ardoise d'un coup, et je n'en avais aucune envie. J'étais prise d'un élan d'humanité tout à coup et ça n'allait pas durer.

Il s'effaça presque quand j'arrivais près du Granny's. Que ce que je foutais là sérieusement ? D'accord lui et moi nous sommes sauvés mutuellement la vie, mais c'est tout. Je vais pas copiner avec, jamais. En plus je me connais bien, je risque de laisser le côté obscur de la force m'envahir. Non. Le paquet sous mon bras doit être donné. Je rentre, je lui donne, je sors et je le revois plus jamais. Simple comme bonjour !

Je resserrais mon étreinte sur le paquet, pris une grande inspiration et m'arrêtais devant la porte de l'espèce de restaurant. J'étais jamais entré de toute ma vie. Mais il est pas censé avoir du monde et du bruit à l'intérieur ? Il était seulement vingt et une heure, ils étaient quand même pas fermés ! Au pire, ça serait une bonne raison pour repartir comme si de rien n'était. Je levais une main pour frapper quand la porte s'ouvrit tout à coup. Merde ! Jamie !

Instinctivement je reculais, manquant de glisser d'une marche et m'étaler par terre comme une idiote. Il était un peu trop prêt de moi pour que je sois à l'aise. Distance de sécurité, c'est toujours mieux. J'avais pas pensé qu'il serait là enfaîte. Pour tout avouer, j'avais prévu de passer le paquet à la propriétaire en lui disant de le donner plus tard à Jamie, de la part d'une elfe du Père Noël. Ou alors je l'aurai passé à une des serveuses que je connaissais. Ma fournisseuse officielle de tranquillisant déguisé.

Bien entendu, il avait fallu qu'il soit là en chair et en os, avec un muffin en plus. Je m'étais mordu la langue pour ne pas sortir une connerie. Ça me démangeait pourtant. En tout cas, il avait l'air aussi surpris que moi. Tu m'étonnes... Je lui avais interdit d'entrer dans mon domaine et je ne mettais jamais un pied chez Granny's. Trop d'ambiance bon enfant pour que j'aime cet endroit.

- Salut Jamie.

Oui je le copie. Quoi que moi j'ai déjà réussi à prononcer son prénom. Un bon point pour moi. Mais j'allais pas lui sortir un truc du style « Chalut Jay, ça va ? Tu te remets des démembrés ? Et t'as réussi à retirer toute l'odeur de décomposition ? C'est fou comme on est devenu potes toi et moi ! ». ça aurait quand même pu être drôle à sortir.

- Si je viens chez Granny's, c'est qu'il y a une raison très particulière. Du style prise d'otage, meurtre, cadavre à passé au hachoir pour s'en débarrasser... ou alors ça aussi.

Je lui tendis un peu brusquement et sans délicatesse le paquet que je tenais sous mon bras, en attendant qu'il le prenne. Il avait pas l'air très chaud. Mais que ce qu'il croyait ? Que c'était une bombe ?

- Je sais pas si c'est ta taille, j'ai un peu choisi à l’œil.

Il avait intérêt à apprécier, parce que j'avais pas payé ça avec des gâteaux. Quand il prit le paquet, non sans un air à moitié surpris et suspicieux, je me mis sur la pointe des pieds pour essayer de voir derrière lui et entrapercevoir ce fameux café. Pas de quoi se relever la nuit, à ce que je pouvais voir. D'un côté c'était plongé dans le noir, je pourrais pas aller loin.

- Alors tu travailles vraiment ici ? Moi qui pensais que tu étais juste doué dans le sauvetage de chatons égarés, je dois dire que je suis surprise que tu t'y connaisses dans ce genre d'affaire.

J'espère juste qu'il ne va jamais en cuisine. Je suis pas sûre qu'il sache faire des gâteaux. Il pourrait toujours proposer des n'importe-quoi-aux-amandes, ça devrait avoir un sacré succès.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1525
✯ Les étoiles : 1925




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Jeu 4 Sep 2014 - 0:38


Why do I even try?

-Si ça peut te rassurer, fit-il d'un ton un peu plus grinçant qu'il ne le voulait, je suis juste serveur ici.
Il savait parfaitement que son boulot n'avait rien de reluisant et que la plupart des gens émettait un 'ah' gêné quand il le mentionnait. Au fond, il s'en foutait. Il adorait son boulot. Être serveur, il l'avait été toute sa vie, même avant. Il n'avait aucune envie de changer. ça lui plaisait. Aller de tables en tables, prendre les commandes, les enchaîner, se tromper, rattraper le coup, se bousculer, rattraper in-extremis son plateau, porter plusieurs assiettes en même temps. C'était ce qu'il aimait faire, et il tait même plutôt bon. Mais voilà, serveur ce n'était que serveur. ça semblait sans ambition et sans débouché. Dans quarante ans, il serait au même point. Juste serveur. ça l'énervait, cette vision de son travail. Mais au fond, ça importait peu. ça l'énervait juste par moment. Surtout quand c'était une.... Quand c'était Robyn qui faisait la remarque. Elle était pas mieux placée que lui. Enfin, quoi que. Si. Elle, elle faisait quelque chose. Lui, il ne faisait que porter. Aux yeux des autres, ça établissait une hiérarchie. Superbe. Robyn, hiérarchiquement au dessus de lui. Juste ce qu'il avait besoin.
-Serveur, plongeur, balayeur. Le mec à tout faire, rien d'important hiérarchiquement, ne t'en fais pas, ajouta-t-il avant de poser son sac au sol, un peu plus brusquement que prévu.
Rapidement, il y glissa son muffin par la même occasion -Il pourrait bien le manger plus tard- avant de se redresser pour déplié le paquet qu'elle lui avait tendu. Fallait-il qu'il précise qu'il servait aussi les boissons? Qu'il était le pro du cappuccino et que ses chocolats chauds avaient de quoi détrônés n'importe quelle pâtisserie du monde? Il doutait que ce soit le moment. Et puis... Il n'avait pas à se justifier. Qu'est-ce qu'elle lui avait amener déjà? Ah oui. La veste. Pas qu'il ai oublié mais pour être franc, il avait pensé pouvoir faire une croix dessus. Les financiers à la limite, mais une veste? Non. Et d'une certaine façon, il aurait comprit. Lui et ses problèmes d'argent était le mieux placé pour savoir ce que ça coûtait un truc pareil. Même si bon, c'était entièrement sa faute et qu'elle avait a en payer les conséquences. Ce qu'elle venait de faire. Et même ça, c'était bizarre. Enfin, il commençait à constater que tout venu de Robyn tait étrange. Sans s'en rendre compte, il examina la veste, passant son doigt sur la couture de l'épaule. Bon, ok, il devait avouer qu'elle avait bien choisit. C'était noir, c'était de qualité et, sincèrement, c'était pas mal. Repliant la veste sur son avant-bras, il entreprit d'enlever sa veste, avant de capter le regard circonspect de Robyn. Ah certes. Ils avaient tués des zombies ensemble, mais visiblement le voir en t-shirt c'était à la limite de l'acceptable. Jamie décida de faire diversion, ou presque.
-Euh... Merci. Robyn, ajouta-t-il en finissant de poser sa veste sur son sac, avant de passer son bras dans sa nouvelle veste.
Il l'enfila rapidement. Peut-être un peu serrée aux épaules, mais elle était neuve et elle tombait bien. Ok, bon, elle était même carrément classe. Pour une fille toujours habillée comme si elle était en deuil, elle avait de bons goûts en matière de veste. Il plia les bras, histoire de sentir ses muscles jouer sous le tissu, avant de sourire. Ouais, clairement, elle était bien cette veste. Relevant les yeux, il croisa ceux de Robyn et pour une fois, il se permit un sourire franc.
-Alors, verdict? De quoi j'ai l'air?
Il regretta presque aussitôt la question. Déjà parce que son avis ne l'intéressait absolument pas. Ensuite parce que cette fille ne savait crâcher que du poison, et qu'elle aurait tôt fait de le mettre en rogne, juste par plaisir. Après tout, elle l'avait dit elle même. C'était un plaisir pour elle. C'était même normal. D'accord, elle s'était excusé et là, elle faisait même amende honorable. Mais ça ne signifiait aucunement qu'elle était devenu quelqu'un d'autre. Veste ou pas veste, zombies ou pas zombies. D'ailleurs, il faudrait qu'il arrête de toujours songé à ce 'un partout'. ça ne signifiait ni ne changeait rien. Reposant ses mains sur ses hanches -qu'il ne se rappelait nullement avoir écarté, il ne pût s'empêcher d'attendre la douche. Après tout c'était comme ça qu'elle fonctionnait non? Son sourire avait disparu.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Robyn W. Candy


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2668
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mar 9 Sep 2014 - 12:10


What the hell ?


Ah il était serveur. Tout s'expliquait maintenant. Enfaîte, ça lui allait bien comme boulot. Je dis pas ça pour être méchante. Il y a un côté chevalier servant dans ce métier qui lui correspond tout à fait. Avant d'être recueillit à la pâtisserie, j'aurai donné très cher pour devenir serveuse. Je l'avais été une fois. Au Rabbit Hole. Pendant une heure. Et ensuite j'avais été virée. Éclater un verre sur la tête d'un client, apparemment, ce n'est pas permis. Ce sale type m'avait traité comme si j'étais son chien, j'allais pas me laisser faire. Hop, envolé le boulot ! Mes sautes d'humeur ont toujours eu le don pour me faire perdre un poste.

- Ok... d'accord. Le mec à tout faire. J'ai compris.

Il n'était pas obligé d'insister non plus. Je ne vais pas m'apitoyer sur son sort. Je voulais juste qu'il ne touche pas à tout ce qui serait susceptible de nourrir les clients. Là je lui fais pas du tout confiance. Après il a boulot, donc il n'y a pas à se plaindre. Je suis pâtissière, pas dentiste non plus. Vendre des gâteaux ça rapporte pas des masses, faut pas croire. Juste de quoi vivre dans un studio minuscule avec une douche dans l'unique pièce vivable. Qui fait salle à manger, cuisine, salon et chambre. Je dépense quasiment tout chez le psy. Le docteur Hopper doit être multi-milliardaire, j'en suis sûre.

Je mis à jouer avec le collier autour de mon cou, en priant les dieux des sucreries pour que tout ça s'arrête. Pourquoi il me disait pas juste merci et ne partait pas en me laissant rentrer chez moi ? Il aurait quand même pu essayer la veste chez lui et éviter ce moment embarrassant. Je le voyais un peu trop souvent ces derniers temps. À croire que le destin avait envie de me punir. Je l'avais perdu de vu des années et voilà que je lui payais une veste. Mauvais karma tout ça.

Je m'attendais à ce qu'il me dise d'aller échanger la veste parce qu'il ne l'aimait pas ou qu'elle ne lui plaisait pas. Mais apparemment, si, elle lui plaisait. Du moins il me remerciait et il souriait ! J'en avais presque la bouche entrouverte, et je devais avoir l'air d'un poisson avec mes yeux écarquillés. Elle lui plaisait. Je devais bien admettre que j'avais fais un sacré effort pour lui en trouver une. J'avais été dans les magasins pour homme, j'avais posé des questions et on m'avait même demandé si c'était pour mon compagnon. J'en ai supporté des conneries pour trouver la perle rare. Dès que je l'ai vu, j'ai su que ça lui irait. J'aime bien les fringues, sauf que je le cache. Je ne porte que du noir, du noir et encore du noir. Ou du blanc de temps en temps. Mais je suis allergique aux autres couleurs. Heureusement que ce n'était pas une de ces vestes fluo que j'avais bousillé, sinon je pense que je serais aveugle.

La question fatidique. Donner mon avis. Le sincère, ça ne fait pas parti de mes options, mais en même temps, je ne vais pas critiquer alors que ça lui va vraiment bien. Je m'apprêtais à ouvrir quand la bouche quand je vis son regard se durcir et son sourire s’effacer. Il était sympa et paf ! D'un coup il se fermait. Et c'était à cause de moi. Il pensait que j'allais me moquer. J'aurai aimé dire que ça ne me faisait ni chaud ni froid, mais ce serait un mensonge. Ça faisait mal. D'accord, je l'avais humilié, recouvert de gâteaux et j'avais laissé mon côté garce prendre le dessus. Mais je m'étais aussi excusé, je ne l'avais pas laissé mourir noyé et dévoré, et en plus je venais de flinguer mes économies pour lui. Le pire, c'était que j'en avais presque de la peine.

- J'allais te dire que pour une fois, tu avais l'air d'un homme. Que tu étais même pas trop mal comme ça, et que j'avais bien fais de choisir cette veste même si ça veut dire s’endetter. Mais ça, c'est ce que j'aurai dit dans un monde imaginaire. Parce qu'apparemment, je suis incapable de dire quelque chose de gentil, hein ?

Ma respiration se faisait plus difficile, pendant que ma gorge se serrait et que j'avais l'impression que l'air devenait brûlant. J'étais une conne, je l'avais oublié ça. Toujours je resterais la tarée, la malade mentale. D'un côté, personne ne sait pour ma bipolarité. Alors pourquoi je m'étonnais ? De toute façon, tout le monde s'en fout. Je sentis mon visage se fermer et je m'approchais un peu plus de Jamie, mes émotions oscillant entre l'envie de pleurer et le frapper. J'allais pas m'abaisser à pleurer comme une gamine devant lui. Autant rester fidèle à l'image que tout le monde à de moi.

- J'ai oublié que je suis une juste une peste, incapable de faire autre chose que jouer les connes et pourrir la vie de tout le monde Excusez moi de vous avoir déçu, je crois que vous préférez quand vous êtes recouvert de gâteaux, n'est ce pas monsieur ?

Je m'approchais encore plus, à quelque centimètres de lui, et j'agrippais le col de sa veste pour le secouer lentement, poings serrés et prête à péter les plombs.

- Va te faire voir Skyrunner. Tu montres à tout le monde que tu es le parfait gentil garçon, mais enfaîte tu n'es qu'un connard !

Je le secouais de plus en plus vite maintenant, et je ne voulais pas le lâcher. Une petite voix dans ma tête me disait bien de partir et d'arrêter ces conneries, mais je ne l'écoutais pas.

- Rends moi cette veste ! Tout de suite !

Maintenant, j'essayais de lui retirer le vêtement, en tirant de toute mes forces sur le cuir. Je n'arrivais pas à m'arrêter. J'avais conscience que j'étais ridicule et dingue à faire ça, mais le côté obscur de la force l'avait emporté.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1525
✯ Les étoiles : 1925




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mer 10 Sep 2014 - 21:56


What's wrong with you?!

Elle le poussait tellement fort qu'il manqua de déraper de la marche sur laquelle il était perché. Elle serrait le col de la veste comme si elle avait eue la force nécessaire pour le lui arraché. Ce n'était pas vraiment la réaction à laquelle il s'était attendu, même si ça demeurait proche. Mais il devait avouer qu'il l'avait sous estimé. Elle était plus forte que sa taille ne le laissait soupçonner. Et même une marche plus bas que lui, elle le secouait sacrément. Dans le fond, il aurait pu s'avouer que ça l'impressionnait. Mais c'était un sentiment plus négatif qu'il ressentait. Sa mâchoire se serra, tandis que la colère filtrait dans ses veines. Et aussi une pointe de lassitude. C'était vraiment vouer à se terminer comme ça à chaque fois? Si c'était le cas, il allait s'atteler à ne plus jamais la croiser. C'était épuisant. Surtout après sa journée. Là, tout de suite, il n'était pas du tout d'humeur à devoir supporter une Robyn dans ses grands jours. Il avait assez donné du temps de l'orphelinat. Là, il était à bout de patience.
Reculant pour caler son talon au fond de la marche, il attrapa les poignets de Robyn avant de se stabiliser, lui faisant lâcher son col. Elle commença à se débattre pour qu'il la relâche mais Jamie en avait définitivement marre, et il finit par exploser de colère.
-Bordel mais c'est quoi ton problème?! Hein?! C'est quoi ton putain de problème Robyn!
Relâchant ses poignets un peu trop sèchement, il la fit reculer sans en avoir vraiment l'intention. Cela dit, il bouillonnait de colère, et il s'en moqua éperdument.
-Tu crois quoi, que tu peux rabaisser les gens à ta guise et ensuite faire comme si de rien n'était?! De quel droit?! Tu veux te faire passer pour une martyre, essai avec quelqu'un d'autre!
Cette fois, il hurlait pour de bon, un véritable orage dans la voix et dans le regard. Non mais pour qui elle se prenait, à jouer les enfants martyres? A quoi elle s'était attendu, après tout ce qu'elle lui avait faire subir gamins? D'accord, ça remontait  loin, ça n'existait, d'une certaine façon, même pas vraiment mais de quel droit elle pensait pouvoir s'attendre à une forme de compassion ou de pitié de sa part? De la gentillesse? Elle qui le haïssait pour être ça justement, gentil. Et si elle était capable d'une telle chose, ce ne serait sûrement pas envers lui. Oh surtout pas... Serrant les dents, il ne pût s'empêcher un rictus.
-Si je suis un connard, je me demande bien ce que tu es. Au moins toi tu n'as pas à prétendre être quelque chose, on sait de suite à quoi s'attendre.
Saisit d'une profonde colère, il abandonna son sac pour venir se planter à trois centimètres d'elle, à tel point que leurs corps tendus à l'extrême se touchait presque. La dominant de toute sa taille, il planta ses yeux dans les siens, et l’électricité déjà présent éclata en orage.
-Je suis un connard, très bien, mais toi tu n'es qu'une gamine en plein caprice. Tu voudrais quoi, que je te laisse le bénéfice du doute, que j'espère que ta bonté du jour me laissera indemne? Mais dans quel monde ça pourrait arriver?! Dans quel monde tu cesserais de me haïr juste parce que je suis 'un gentil'? Je t'emmerde Robyn. Depuis le premier jour,tu as décidé de me détester, parfait, mais ne vient pas vingt ans plus tard jouer les martyres éplorés parce que je te crois incapable de gentillesse.
Se retournant, il grimpa rapidement les marches qui le séparait de la porte d'entrée, qu'il verrouilla à la hâte. Il avait les nerfs à vif et sa main trembla légèrement, ce qui l'énerva encore plus. Vraiment, après toute une journée de boulot, il aurait préféré éviter ce genre de confrontation. Il se sentait vider, et la colère sourde qui courrait sous sa peau n'aidait pas du tout. Mais pourquoi est-ce qu'elle était venu ce soir? Pourquoi est-ce qu'il avait fallut qu'elle soit venu en personne, pourquoi le seul soir où c'était lui de fermeture? Il était à peu près certain que Sam ou Ruby aurait pu la lui remettre et ça aurait éviter toute cette scène. ça l'exaspérait. Il préférait encore l'espèce de distance guindé qu'il avait instauré à la fin de la mission zombie que cette explosion de colère, trop longtemps retenu pour son cas. Il aurait pu l'accabler sans fin -il en avait envie dans le fond. Lui dire ses quatre vérités, lui dire à quel point elle avait été cruelle enfant, à quel point il avait eue peur d'elle, à quel point.... Il secoua la tête, à l'instant où un surnom cruel lui revint en mémoire. ça serait aller trop loin. Beaucoup trop loin. Il lui en voulait, était en colère, peut-être même qu'il la détestait. Mais jamais il ne ferait du mal juste pour faire mal. Il n'était tout simplement pas assez cruel pour ça.
Attrapant les bretelles de son sac, il redescendit les marches, se plantant à nouveau devant elle, avant de la défier du regard.
-Ne reviens plus dans mon Café.
Si ils pouvaient éviter de s'infliger mutuellement cette épreuve.... Après tout, lui avait bien tenu sa 'promesse'. La dépassant, il ne prit pas la peine d'attendre une réponse, qui ne viendrait pas, tirant une cigarette de sa poche. Une clope, une douche, une bonne nuit. Là, il n'était plus bon à rien d'autre.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Morrigan Ødegård


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Katheryn Winnick

Ѽ Conte(s) : Mythologie revisitée et incrustation dans "Dragons"
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Eris, déesse du Chaos, reconvertie en version viking. Longue histoire.

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 119
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 13 Sep 2014 - 0:55


Tremblez mortels, la nuit m'appartient !



Les mortels passent trop de temps devant leur télévision. Sérieusement, que l'on m'explique l'intérêt de cette horrible boîte criarde. J'avais bien voulu essayer, suivre un peu les coutumes pour ne pas mourir d'ennui, mais rien à faire. Je préférais passer la nuit dehors à trancher les mains des hommes trop entreprenants. J'en avais abandonné quelques uns dans la rue sans vie, mais je restais très sage. Les humains sont si fragiles.

Et puis il suffit de tomber au bon moment pour totalement oublier la télévision. Les mortels sont peut être des imbéciles, mais ils font un divertissement tout à fait intéressant et en plus ils ont une telle façon de communiquer entre eux ! J'avais suivi de loin l'échange entre une petite brune et un jeune homme. La fille criait particulièrement fort. Elle avait l'air de lui en vouloir vraiment beaucoup. Alors que le garçon commençait à partir, elle s'était jetée devant lui pour lui mettre une claque si puissante que j'avais pu entendre le bruit de sa main contre la joue d'où j'étais. Ça avait dû faire mal.

Je m'approchais d'eux, qui s'arrêtèrent de crier quand ils me virent. La fille me jetai un regard de petite dure, comme si elle allait impressionner. Je levais un sourcil et posais mes mains sur mes hanches. Un sourire narquois étira mes lèvres.

- Vous savez que vous êtes particulièrement bruyants tout les deux, et que j'en ai assez de vous entendre ?

La brune croisa les bras et pris à peu prêt la même expression que moi, mais avec ironie. C'est fou comme elle m'agaçait déjà.

- Et vous savez qu'on en a rien à foutre de ce que vous pensez ?

Mon sourire s'étira encore plus et je m'approchais d'un pas d'elle. J'étais beaucoup plus grande qu'elle, et surtout ce n'était qu'une petite mortelle. Avec une grande gueule, mais ça n'aide pas toujours.

- Je ne crois pas que ce soit l'avis du charmant garçon ici présent.

Je me tournais et tapotais l'épaule du garçon, en lui adressant un sourire mi sympathique, mi prédateur. Son visage, ses yeux... je savais qui il était. Mon ancienne incarnation l'avait déjà rencontré, et surtout Théodore le connaît très bien. Je savais que j'avais bien fait de sortir ce soir.

- Alors Jamie, tu te laisses faire par une fille ? À ce que j'ai entendu pourtant, tu es un homme, un vrai ! Et puis tu es plus fort que Robyn. N'est-ce pas ? Ce n'est pas parce que tu fais ta fière que rien ne t'attendra. Mais belle claque quand même !

La fille lança un coup d’œil suspicieux à Jamie, comme si tout était sa faute. Si ses yeux avaient pu tuer, il serait déjà raide mort. Il se dégageait d'elle un aura de haine et de malaise tellement fort que tout l'air en embaumait.

- Comment vous me connaissez ? Attends, tu la connais ?

Elle avait l'air d'être un peu perdue et je voyais ses poings se serrer, comme si elle allait devoir se battre pour survivre. Jamie non plus n'avait pas vraiment l'air de savoir ce qu'il se passait en ce moment. Sa joue gauche était d'un beau rouge. Il ne me plaisait vraiment pas.

- Bien sûre qu'il me connaît, mais nous ne sommes jamais rencontré en direct. Nous avons un ami en commun tout les deux. Suis-je bête, j'ai oublié de me présenter ! Je suis Morrigan, ou plus souvent connue sous le nom de Freyja par un certain peuple de vikings.

Le regard de Jamie changea tout à coup et mon propre sourire s'effaça. Je savais qu'il me connaissait, que Théodore lui en avait parlé. Il aurait quand même dû tenir sa langue. On ne crie pas sur tout les toits qu'une déesse s'occupe de vous personnellement. Encore quelque chose que j'allais devoir lui apprendre.

- Alors Jamie, j'ai appris ce qu'il s'est passé avec Théodore. Tu dois savoir qu'il est sous ma responsabilité. Et que je n'aime vraiment pas du tout ce que tu lui as fais. Pas la peine de le nier, je suis au courant de tout, et disons que ça me rend quelque peu... en colère.

Certes, les expériences de Théodore étaient en grande partie responsables de toute cette histoire. Mais le jeune homme avait une grande part de responsabilité lui aussi. J'ai encore du mal à me faire à ce qu'il s'est passé. C'est tout simplement... inadmissible.

- Et toi Robyn, je crois que tu aimes beaucoup t'amuser avec ceux qui sont sous ma protection. Autant que tu te défoules sur monsieur Skyrunner ici présent ne me gêne pas, mais si tu oses une nouvelle fois te moquer, faire du mal ou pourrir la vie à l'un de mes vikings, tu auras à faire à moi.

C'était une sacrée coïncidence que j'ai sous la main les deux personnes qui avaient un peu trop malmenés mon viking préféré. C'était même comme une volonté du destin. Tellement tentant. À les voir tout les deux, le garçon et la fille qui se détestent, c'était une évidence. Un grand sourire illumina mon visage. Après tout, pourquoi pas... ça fait tellement longtemps que je ne me suis pas amusée pour de vrai.

- Tout les deux, vous avez le don de m'exaspérer. Et généralement, les personnes que je ne supporte pas, je les tue. Rapidement ou longuement, tout dépend de mon niveau d'exaspération. Mais vous avez de la chance, je ne suis pas d'humeur à faire couler votre sang. Je vais plutôt... disons... vous donner une leçon ? Voyez ça comme une sorte de punition, et une mise en garde. La prochaine fois, je vous planterais une hache dans le crâne, c'est compris ?

Ils ne se rendaient pas compte de ce que je voulais dire. Je voyais leurs regards interrogateurs et perdus posés sur moi. Je poussais un soupire et tendis les bras vers chacun d'eux pour poser le bout des doigts sur leur front. Leurs yeux se fermèrent d'un coup et ils tombèrent au sol. Pas question de faire ça en douceur et d'amortir leur choc. Ils avaient vraiment besoin de souffrir un peu. Un épais brouillard doré les entoura tout entier, jaillissant de mes mains. Pas de la magie à proprement parler, mais plutôt l'un de mes « pouvoirs » en tant que Eris. Je l'utilisais très peu ces derniers temps. Le brouillard se dissipa au bout d'un peu moins d'une minute, le temps que les changements opèrent. Mon sourire se fit encore plus grand en voyant le résultat. J'aurai aimé rester pour voir leur réaction au réveil, mais j'avais d'autres choses à faire. Je me penchais pour ramasser une cigarette tombée au sol et quittais les lieux, sans même me retourner. Ils avaient intérêt à retenir la leçon.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- The future is open -
Trust in the Gods. Live for each moment. The gods will always smile on brave women.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8797-passion-protection-destruction-freyja#72951

Robyn W. Candy


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2668
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Sam 13 Sep 2014 - 1:07


"Changes, turn and face the strange, Just gonna have to be a different man"


Quelque chose n'allait pas. Je venais de m'évanouir ou quoi ? Tout était noir, et ma tête était si lourde que j'avais l'impression qu'elle était en plomb. L'espèce de connasse blonde avec ses grandes jambes et sa taille de mannequin m'avait fait quelque chose, mais pour le moment je ne voyais pas du tout quoi. Je n'avais même pas la force d'ouvrir les yeux. Je ne pourrai jamais achever Jamie et aller enterrer son corps dans les bois, ça craint. Lui... je n'avais mis que la moitié de ma rage dans la claque qui devait maintenant lui empêcher de sentir quoi que ce soit dans la moitié de son visage de chien battu. J'avais ressenti l'irrésistible envie de lui faire du mal. Et ce n'était toujours pas parti.

Je réussi à bouger très légèrement la tête. J'étais appuyée contre quelque chose de plutôt confortable. Je ne savais même pas où j'étais, et ça m'étonnerais que Jamie m'ait emmené ailleurs pour éviter que je reste évanouie dans la rue. J'allais éviter de le recroiser. Pour un temps indéterminé. Voir jamais enfaîte, c'était tout aussi bien.

J’entrouvris lentement les paupières, mais aucune lumière aveuglante ne me brûla les rétines. Je battis plusieurs fois des cils pour retirer le flou laissé par ces quelques temps dans les vapes, sans pour autant bouger le reste de mon corps. J'étais toujours dans la rue, et il faisait bien nuit. Je ne voyais que d'un œil par contre. Comme si l'autre refusait de s'ouvrir. Peut être que la blondasse m'avait drogué ? Je poussais un léger soupire quand je sentis quelque chose sous ma tête bouger. Très lentement, et comme... comme... je sais pas. Mais ça bougeait sous ma tête. Je ne vois pas trop ce qu'il peut bouger dans la rue. Et être aussi confortable. Prise d'un doute, je posais doucement mes mains au sol et me redressais légèrement, la tête en dernière.

- Putain de...

C'était pas un oreiller ni même le trottoir. C'était une femme. Ou plutôt la poitrine d'une femme pour être plus exacte. Je ne la connaissais pas, je ne l'avais jamais vu, et pourtant je venais de réveiller la tête calée contre les seins d'une parfaite inconnue. Merde. Que ce qu'il s'était passé ?

Je me relevais un peu trop rapidement pour m'écarter de cette gonzesse et me sentie prise de nausée. Le monde tournait, c'était horrible ! Je portais mes mains à mon visage et fermais les yeux en prenant des petites inspirations. Je me sentais légèrement en panique. Pour que je me retrouve dans ce genre de situation, ça sentait vraiment la drogue. Ou l'alcool. Ou alors les aliens.

J'écartais lentement mes mains et pris une plus grande inspiration. Quelque chose me gênait au niveau de la poitrine, comme si quelque chose était trop serré. Je baissais la tête pour vérifier si aucune anomalie extraterrestre n'avait été installée après des expériences, quand je sentis mon cœur rater un battement. C'était quoi ça ? Mes mains étaient beaucoup plus grandes, et mes bras plus musclés. Et mon torse... était beaucoup plus large. J'étais plus grande aussi. Mon t-shirt m'arrivait au niveau du nombril et était trop serré, et mon jean me faisait souffrir, j'avais les jambes compressées. Mais le pire du pire... je posais mes grandes mains sur ma poitrine. Où étaient passés mes seins ? Putain ! Les aliens m'ont retirés mes seins ! Ma fierté ! Mon soutien-gorge se baladait librement sous le t-shirt, vide. Je venais de perdre ma poitrine.

Je tournais la tête vers la vitrine du Granny's, pour vérifier si c'était bien vrai. Sauf que ce n'était pas moi dans le reflet. Un mec oui, mais pas de Robyn. J'avais sûrement des hallucinations à cause des anesthésiants des aliens. Je passais nerveusement une main dans mes cheveux et je sentis cette fois mon cœur s'arrêter complètement. Ma tignasse brune... je n'avais plus rien. Juste des cheveux courts, un truc à la garçonne. Et ce reflet qui faisait la même chose que moi...

- Non. Non non non non non..... Non ! Putain ! Mais c'est pas possible ! Je suis un mec putain !

Ça ne pouvait pas être moi. Je n'étais pas devenue un homme. On ne devient pas un homme comme ça. Je pressais les mains contre mon visage, caressant mes joues recouvertes d'une légère barbe et fit la grimace tant la sensation était désagréable. J'avais de la barbe. Des cheveux courts. Plus de seins. Alors j'avais... je baissais la tête et me sentis rougir. J'étais devenue un homme. Un vrai. Pas de doute possible, surtout avec ce pantalon noir moulant.

Je tournais la tête en entendant un bruit et vis la femme se réveiller. Elle devait savoir quelque chose. À moins que ce soit juste une fille que j'avais croisé. Sous ma forme de mec j'entends. Nom d'un Oréo... j'avais peut être couché avec cette fille qui avait crû que j'étais un homme. Exit les zombies, nous entrons dans la quatrième dimension.

- Toi ! Est-ce que tu sais quelque chose ? Est-ce qu'on se connaît ? Putain de merde ! En plus Jamie m'a laissé en plan... je vais l'étrangler. Mais t'es qui toi enfaîte ? Pitié, dis moi qu'on a pas couché ensemble !

Je n'arrivais même plus à aligner une seule phrase logique. J'étais entrain de morfler à cause de mes vêtements trop serrés et mon entrejambe me faisait un mal de chien. J'aurai jamais pensé qu'un jour je saurai ce que ressentent les hommes... Merde !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1525
✯ Les étoiles : 1925




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 13 Sep 2014 - 21:49


Whaaaaaaat?

Après la joue, c'était sa tête qui pulsait. Génial. En l'espace d'un quart d'heure, deux femmes venaient de le mettre au tapis. Et pas des moindres. Une hystérique insupportable doublé d'une propension certaine à lui pourrir l'existence et une déesse psycho-rigide totalement imbu d'elle même et omnisciente. Il allait falloir qu'il en touche un mot à Théodore, histoire qu'elle se calme, Miss Taille Mannequin. Sérieusement.... C'était trop demandé de simplement fermé le Café pour aller dormir? Visiblement, oui.
Serrant sa paume, il sentit le contact rugueux du macadam sous ses doigts. Qu'est-ce qu'il foutait au sol? Comment est-ce qu'il était arrivé là? La tête lui tournait. Qu'est-ce que cette déesse lui avait encore fait? Ses souvenirs eux même étaient flous, pourtant ils ne devaient pas remontés à plus de quelques minutes. Heures au maximum. Parce qu'il s'était évanoui, visiblement. Alors c'était ça que ça faisait, quand Théo tombait dans les vapes? Pas super agréable. Il n'avait tellement envie de recommencer.
Au prix d'un effort qui lui parût surhumain, il se redressa, avant de porter une main à son front. Sa tête résonnait faiblement, et il étouffa un grognement. Sa voix roula dans sa gorge, mais avant d'avoir pu l'entendre, en fait avant même d'avoir pu ouvrir les yeux, il se fit apostropher par une espèce de grosse voix lui aboyant dessus. Il entendit vaguement son prénom, s'efforçant d'ouvrir les yeux. Il était toujours devant le Granny, et il ne faisait pas encore jour, ce que ses membres non ankylosés lui confirmèrent. Cela dit, une nouvelle variable eut le mérite de le réveiller parfaitement. La grosse voix provenait d'un homme visiblement en état de choc et.... Plutôt habillé de façon étrange. En fait, Jamie se demanda un instant si c'était un pari. Non parce que porté un jeans si serré et un t-shirt si court, c'était au moins pour un enterrement de vie de jeune homme. non? Mais l'homme s'avança vers lui, en le harcelant de questions dont il ne comprit que la dernière. Relevant un sourcil groggy, il considéra l'homme d'un air désabusé.
-Mais de quoi tu p....
Il aurait bien continuer sa phrase, mais il s'arrêta en plein milieu. Parce que la voix qui filtrait entre ses lèvres n'était pas la sienne. Bien plus aiguë, bien plus douce, bien plus... Féminine. Trop féminine. Surpris, il porta sa main à sa gorge, avant de se figer, tendant ses deux mains face à lui. C'était quoi ça?! C'était quoi ces machins tout fins?! Ces ongles longs?!... Manucurés?! Complètement largué, ses yeux firent la navette entre ses mains et ses bras minuscules, fins et imberbes avant d'aviser un double problème pulmonaire. Ses yeux s'écarquillèrent avec violence tandis que sous son t-shirt noir infiniment trop grand, une paire de seins de taille plus que raisonnable trônait fièrement. La réaction fût un pur réflexe, il se mit à hurler en tentant de reculer sur le trottoir, comme pour s'éloigner de ladite poitrine honorable. Seulement, étant greffé à son propre corps -étant son propre corps- elle suivit le mouvement, faisant grandir en dessous un profond sentiment de malaise et d'angoisse. Voir une légère panique.
-Putain de merde!
Qu'est-ce qui c'était passé?! Comment c'était même possible? C'était... Paniqué, il se redressa d'un bond, sentant par la même occasion les seins -ses seins- bouger sous le t-shirt trop grand et son jeans, lui aussi bien trop grand désormais, glissé sur ses hanches. Il le retint de justesse, venant se placer à côté du roi du carnaval, sans plus du tout faire attention à lui. En face d'eux, la vitrine du Granny renvoyait une image cauchemardesque. Grande, brune, les cheveux aux épaules, complètement noyée sous la masse de tissu devenu ample, Jamie fixa son reflet avec une tension proche du "404 not found" mental. C'était donc officiel, il était devenu une femme.
-Oh mon dieu...
Portant sa main à ses lèvres, il la plaqua dessus, voyant avec effroi son reflet faire de même. C'était absolument... Horrible. Terrifiant. Comment... Sous la panique ambiante, son esprit eue la bonne idée de faire filtrer ses derniers souvenirs, comme pour le mettre sur la bonne piste. La baffe, l'arrivée de la blonde, la menace, le noir. Encore un coup divin..
-Non mais merde! s'énerva-t-il, sentant sa colère grandir en entendant sa voix trop différente de la sienne. Mais c'est quoi leur problème à tous ces dieux c'est pas possible! Une fille! Une fille!
Il se mit à marcher de long en large, retenant son jeans du mieux possible, flottant dans sa veste et son t-shirt, ignorant toujours superbement le mec qui était à ses côtés. En revenant sur ses pas, il l'avisa, son sang se glaçant dans ses veines. Ce t-shirt. Ce jeans. Plus le fait qu'elle était la seule présente avant qu'il perde connaissance.
-... Robyn?!
Jamie était atterré. Sérieusement, c'était quoi ce petit jeu de gamin? Elle avait un sens de l'humour à chier la déesse de Théodore nom d'une nébuleuse! Sérieusement, changer leurs sexes.... Jamie roula des yeux en le pensant. Quelle idée de crétin! Sa bouche s'entre-ouvrit malgré lui, complètement largué. C'était à des années lumières de la pire situation qu'il avait jamais envisagé. Changer en fille, et Robyn en mec. Non mais sérieusement...
-Dîtes moi que c'est un cauchemar, chuchota-t-il, plus pour lui même qu'autre chose.
Il n'avait jamais autant espérer avoir avalé un des cookies de Sam.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Robyn W. Candy


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence.

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux.

✓ Métier : Pâtissière de l'extrême & Shérif à batte badass !


☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2668
✯ Les étoiles : 26138




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Jeu 18 Sep 2014 - 1:27


"Changes, turn and face the strange, Just gonna have to be a different man"


Non. Je ne venais pas d'entendre cette inconnue m'appeler par mon prénom. Non, pas du tout. C'était une hallucination particulièrement réaliste. Voilà, en tombant je m'étais pris un coup à la tête et je délirais. Ou alors c'était un cauchemar. Cette fille n'avait pas les même vêtements que Jamie et encore moins la même façon de parler que lui. Je me pinçais le bras et poussais un cri. Même mon cri était grave. J'avais mué ! Mué !

- Jamie ? Sérieux ? C'est toi ?

C'était pas un cauchemar. Par contre c'était bien ma voix. Grave, le genre « monsieur ours ». Ouais, j'avais mué. Je me frottais le front avec ma main hyper large et essayais de reprendre mes esprits, en évitant de paniquer si possible. Pas de doute, c'était Jamie dans ce corps de poupée Barbie brune. Il était une fille, j'étais un homme. Un vrai de vrai. Soit c'était les aliens, soit c'était la blondasse. J'avais encore des doutes.

- Putain mais que ce que tu as foutu avec cette pétasse blonde ? À cause de toi je suis un homme ! Un mec bordel ! Tu m'as volé mes seins !

Au moins, ses nouveaux attributs ne valaient pas les miens. Ceux que j'ai quand je suis normale j'entends par là. Je viens de les perdre, et ils me manquent déjà... c'est fou comme on s'attache à ces trucs là. Je baissais la tête pour examiner mon nouveau corps. Dit donc... enfaîte j'étais super bien foutu ! Plus grande que d'habitude déjà, et des muscles de dingue. Je passais une main au niveau de mon ventre. Waouh, j'avais même des tablettes de chocolat ! Ça fait longtemps que j'ai jamais vu d'aussi près un homme. Qui aurait crû un jour que je profiterais d'un corps masculin qui serait le mien... par contre la tête, on en reparlera hein. Je me penchais vers la vitrine et posais mes deux mains sur chacune de mes joues. Le début de barbe, c'était désagréable. J'avais pas l'air d'avoir pris des murs dans mon enfance par hasard ?

- Enfaîte, je m'en sors pas trop mal... non mais regarde moi ça ! J'ai des abdos, des vrais de vrais ! Tu veux en voir de prêt pour la première fois ?

J'adressais à Jamie-la-fille un sourire moqueur, le spécial Robyn. C'est pas parce que je transpire la testostérone maintenant que je vais perdre mon réservoir à venin. Mais je croisais presque aussitôt mes gros bras musclés sur mon torse... ou plutôt en-dessous. Mon soutif serré au possible et désormais inutile me gênait.

- N'empêche que c'est ta faute ! Tu as intérêt à trouver un moyen vite fait de nous faire retrouver nos corps, parce que là on est totalement ridicule...

Avec nos fringues trop grandes et trop petites, c'est même carrément pathétique. En plus ça me fait un mal de chien. Je me demande quand même pourquoi je suis devenue plus massive alors que je suis pas bien grande à l'origine. C'est donc ainsi qu'on voit le monde quand on est fait plus d'un mètre quatre-vingt ? Je vais finir par y prendre goût moi.

- Par contre tu feras gaffe, t'as un peu la poitrine qui part dans tout les sens, alors arrête de t'agiter comme ça, merci ! C'est la première fois que tu vois des seins ou quoi ?

Ce qui expliquerait beaucoup de chose. C'était quand même amusant de le voir jeter des regards paniqués à ses nouveaux attributs. Un rien m'amuse moi. Mais pour une fois qu'un garçon peut voir ce qu'on endure nous les filles. Nom d'un Oréo, je sais que c'est dégueu, mais que ça me ferait marrer qu'il soit dans sa mauvaise période du mois.

- Merde ! Y a des gens qui viennent par ici ! On fait quoi ? On joue les travestis ?

Je sais pas pourquoi, mais ça m'intéresse moyennement comme idée. Je sais que c'est la mienne, mais quand même. J'ai des idées assez connes des fois. En espérant qu'être devenue une fille est offert en même temps plus de matière grise à Jamie. La blonde amie des aliens aurait au moins pu la jouer échangiste avec quelqu'un d'autre...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I just want candy
Candy on the beach, there's nothing better, but i like candy when it's wrapped in a sweater. Some day soon i'll make you mine, then i'll have candy all the time.

Jamie Skyrunner


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1525
✯ Les étoiles : 1925




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Jeu 18 Sep 2014 - 21:57

 
T . R . O . U . B . L . E

La voir se tripoter toute seule le fit osciller entre la nausée et le rire ironique. Elle pouvait bien se foutre de lui, mais en attendant, elle avait pas tripoter un mec depuis combien de temps pour y prendre un tel plaisir? Lui, il avait des seins. Des seins! Pas exactement le genre de truc qu'on lui avait apprit à gérer. Des abdos, c'était pas dérangeant, ça ne faisait pas flotter le t-shirt, ni même ça ne flottait du tout! Sérieusement, comment est-ce qu'on était censé gérer ça?! ça tombait en avant, c'était mou, sans forme.... Atroce. Et dire qu'en temps normal, il trouvait ça... Sexy. Il commençait à réviser son jugement. Voulant plaquer son t-shirt à sa peau, il eue une grimace en les touchant par hasard, avant de tendre les bras de chaque côtés de son corps, le plus loin possible de ces deux machins.
-Ma faute?! En quoi?! J'ai strictement rien fait!
Sa faute, mais et puis quoi encore! Comme si il avait voulu ces machins là! Serrant son pantalon entre ses doigts trop fins, il se rendit soudain compte d'un détail crucial... Manquant. Il flottait allègrement dans son caleçon, qui glissait doucement mais sûrement sur ses fesses. Il était à peu près sûr d'avoir pâlie. Oh nom d'une nébuleuse.... Fermant les yeux, il tâcha d'oublier ce détail pour l'instant. Mais c'était impossible. Surtout que maintenant, il ne parvenait pas à ne pas voir à quel point le jeans de Robyn était serré. Merde. Meeeeeerde. Secouant la tête, il ressentit le mouvement partout dans son torse et il se figea. Fermant les yeux, il soupira longuement, se pinçant l'arrête du nez. Même son nez avait changé nom d'un cratère! C'était... Vraiment très déstabilisant. Il n'eut cependant pas le temps de vraiment se pencher sur le sujet car des bruits lui parvinrent de la ruelle. Des bruits de conversations. Des gens.
Écarquillant les yeux, il dévisagea Robyn, définitivement ridicule dans ses fringues XS. Jouer les travesties? Qu'on le voit dans cet état?! Nom mais elle avait fumer avec Sam ou quoi?! Avisant son sac, il se pencha pour l'attraper, dévoilant à Robyn une vue plongeant sur ses nouveaux attributs, avant de grimper sur les marches du Granny.
-Magne toi, bouge! lui ordonna-t-il tout en sortant les clefs de son sac.
Elle, il, enfin Robyn releva un sourcil mais il lui répéta l'ordre un peu plus sèchement, à mesure que les voix s'approchaient. Putain, mais il était quelle heure? Ils revenaient du Rabbit, ils venaient pour l'ouverture? Combien de temps ils avaient passé dans les vapes?! Déverrouillant le Café, il se glissa à l'intérieur, balançant son sac sur le sol, refermant la porte aussi sec derrière Robyn. Du même geste, il abaissa le store qu'il avait oublié de fermer sous le coup de la colère. La main toujours sur la poignée, il se plaqua dos à la porte, intimant à Robyn le silence d'un geste de la main... Qui le fit lâcher sa prise sur son pantalon. Bien appuyée contre la porte, il ne glissa pas loin, maintenu entre ses nouvelles hanches et la porte mais la coupe faisait concurrence au plus taille basse des tailles basses. Heureusement qu'il n'avait pas allumé la lumière.... Après un long moment, les voix finirent par s'éloigner mais ils restèrent figés dans l'entrée du Café pendant un bon moment. Puis Jamie soupira, rallumant la lumière avant de se redresser. De nouveau, il rattrapa le bord de son pantalon se dirigeant vers le comptoir. L'horloge cachée derrière comptoir, façon discrète pour Jamie et Ruby de vérifier l'heure, affichait fièrement une heure un peu trop rapprochée de l'ouverture du Café.
-Eh m....
Se penchant, il prit appui sur le comptoir, appuyant son visage contre sa main libre. Mais putain c'était quoi leurs problèmes à tout ces Dieux?! Ils avaient tous un humour à chier ou c'était juste lui?! Ils étaient vraiment.... Qu'il la recroise celle là, il allait lui expliquer de quoi il en retournait! Non mais merde quoi!
-Il faut qu'on la retrouve. La blonde, ajouta-t-il en se tournant vers Robyn -sérieux pourquoi fallait-il qu'elle, il soit aussi grand? Freya. Enfin, la déesse de Théodore. Y a qu'elle qui peut nous sortir de cette... Merde.
Le visage de nounours le dévisagea comme si il était la Reine des imbéciles et il serra la mâchoire.
-Quoi t'as une idée plus brillantes, Mister Travelos 2014?
Levant les yeux au ciel, il se pinça à nouveau l'arrête du nez. Et dire qu'il s'était foutu de Darshkan quand ça lui était arrivé... Il allait devoir faire amende honorable. Robyn-version-ours allait visiblement lui rétorquer quelque chose d'acerbe quand soudain, le sang de Jamie se figea en entendant une clée tourner.... Dans la serrure de l'entrée de service. Oh merde! Se redressant d'un bond, il croisa le regard, pour le coup tout aussi paniqué que lui, de Robyn. Puis Jamie se rappela que c'était jeudi, let que Maxence lui avait dit qu'il passerait plus tot, pour nettoyer les plaques de la cuisine. Evidement, il fallait que son excès de zèle arrive aujourd'hui! Il pouvait pas passer par les cuisines de l'auberge l'autre!
-Suis moi!
D'un bond il se décolla du comptoir, laissant son sac en plan, pour se précipiter dans la réserve. Les produits d'entretien se trouvaient dans le placard de la cuisine, aucune chance qu'il vienne traîner par ici à moins de vouloir se faire un en-cas. Jamie aurait bien prier le ciel pour ne pas lui inspirer une telle idée, mais lui et les Dieux.... La réserve était une pièce assez spacieuse, mais encombrée par les milliers de caisses qu'ils y entreposaient. Jamie-version-fille et Robyn-ours y tenaient cependant très bien à deux. Ils étaient juste... Un peu trop près. Mais sur l'instant, Jamie s'en ficha royalement. L'oreille aux aguets, il entendit son collègue sifflé, en allant accrocher sa veste, pestant un instant avant de partir vers la cuisine. Quand la porte claqua, il se permit un soupir de soulagement, en fermant les yeux. Quand il les rouvrit, ce fût pour voir que Robyn était à... Trois centimètres de lui. Et qu'il devait se déboîter le cou pour pouvoir le regarder dans les yeux. Ok, il haïssait cette transformation.
-Faut qu'on sorte. Faut vraiment qu'on sorte d'ici.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- R.E.M.E.M.B.E.R-
Country roads, take me home, to the place I belong. Take me home. 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Problème, problème, problème, avec un 'P' majuscule } Robyn ♥





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Auberge Granny