MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Selena Hope


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Selena Hope


╰☆╮ Avatar : Cate Blanchett

Ѽ Conte(s) : Spirit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Esperanza la môman de Spirit

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 97

Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 18 Jan 2015 - 22:23


Nul châtiment n'est pire que le remords. Selena & Lizzie

Qu'aurait-tu fait à ma place ?

J'étais énervée, non, en fait énervée n'était pas le mot, je pense, que c'était bien trop faible pour exprimer ce que je ressentais. J'étais, dans un tel, état, que j'aurais pu tout envoyé balader. Mais, je ne le fis pas, à la place, je me contentais, d'inspirer, et expirer, histoire de chasser toute cette tension, accumulé. Je, n'étais pas chez moi. J'étais, au restaurant, je me devais donc, de rester maitresse de moi même. Ne pas, s'énerver, ne pas effrayer la clientèle, c'était mauvais, très mauvais même pour les affaires. Je devais me calmer, absolument, à tout prix. Ne pas faire d'esclandre, toujours afficher un visage souriant aux clients. Je devais y faire particulièrement, attention, car je travaillais en salle.

Étant, sommelière, c'est moi qui conseillait, les vins à ceux qui venaient manger chez nous. Et, comme, j'étais une partie de la réputation du restaurant, avec celle de Lizzie, et celle d'André. Je, devais, vraiment et impérativement me calmer. Le problème, c'est que c'était, vraiment, dure, vu le petit « incident » de ce matin. Et même, le petit déjeuner avec Cassie, n'avait pas aidé, à me calmer.

Pourtant, dieu sait si j'aimais, notre rituel, du Lundi matin. Je me levais, assez tôt, partait, récupérer, les livraisons, et elle me rejoignait, plus tard au restaurant, puis nous allions, manger chez Granny. Seulement, la rencontre avec Spirit, m'avait quelque peut mit sur les nerfs. Il, faut dire, que voir, l'état déplorable dans lequel était mon fils, m'avait bien plus ébranlée, que je n'avais voulut le lui montrer. Il, fallait que l'un de nous deux, reste debout, pendant que l'autre flanchait. Et, ce quelqu'un, ce devait être moi. J'étais, sa mère, c'était mon rôle. C'était, en partie, la raison, pour laquelle, je n'avais, pas cherché, à le retrouver tout de suite. Je savais, que je ressortirais changé, de cette rencontre. J'étais en colère, en colère contre tout le monde, contre Regina, d'avoir lancé cette malédiction, contre Spirit, d'avoir été si faible, et contre moi, de ne pas avoir été là, au bon moment.

J'avais, ma « petite vie parfaite ». Un frère et une sœur, que j'adorais, une fille que j'aimais de tout mon cœur, et qui faisait ma fierté. Et lui, pendant, ce temps, là, devenait un alcoolique, accro au vin blanc. Au vin blanc, j'eus envie de rire, tellement, la situation était comique. La mère, était sommelière, et le fils, se saoulait au vin blanc. Un, ricanement, amère, sortie de mes lèvres, on, s'était bien trouvé tous les deux.

Spirit, était devenu un vrai crétin, mais, il restait néanmoins, mon fils, malgré tout. Et, une idée, faisait petit à petit, son chemin, dans mon esprit. Il, fallait, que je trouve, cette personne, il fallait, que je sache, qui elle était à Storybrooke, quelle était sa nouvelle apparence. Peut-être qu'à nous deux, nous réussirions, à le faire sortir de ses travers.

Les choses, avaient finit, par se calmer, un peu, entre Spirit et moi, vers la fin de nos retrouvailles. Mais, je n'en restais néanmoins pas moins sur mes gardes. Je, ne me reposais, pas sur mes lauriers, loin de là. Et, je savais, que j'allais devoir faire preuve, de beaucoup de patience avec lui. De, la patience, j'en avais, à revendre, restait, juste à ne pas me laisser dépasser par mes émotions, comme, ce qu'il s'était passé plus tôt. J'avais, juste, beaucoup, de mal, avec ce qu'il était devenu, je ne cessais, de me dire, que quelque part, j'en étais responsable. D'accord, la malédiction, nous avaient, séparés, mais, si seulement, si seulement, je m'étais décidé, à ce que notre « face à face » se fasse plus tôt. Peut-être, les choses, se seraient elles, un peu arrangés. Je soupirais. J'étais, perdu, en réalité. Les évènements, me dépassaient, et je ne savais, pas quoi faire. Cette, rencontre, m'avait, ébranlée, bien plus que je ne voulais l'admettre.

Je m'accordais, quelques minutes, dans le bureau commun, pour réfléchir, et faire le point, sur ce qu'il s'était passé, tout en évitant, de me laisser aller comme ce matin. J'avais, eu ma dose, de larme, pour la journée. Et j'admettais, ne pas avoir très envie, de tomber dans le mélo dramatique.

Après, m'être accordé, vingt minutes, de réfections, je me décidais, finalement, à faire mon service. Arrangeant, ma tenue, ma coiffure, et mon maquillage. Je repris, un air, sérieux et strictement, professionnel, et me rendait, en salle, afin, d'assurer ma partie.

Le midi, se déroula calmement, je conseillais, nos clients, tout en formant, mon apprentie en même temps. Nous, n'avions, pas eu de scandale, comme cela pouvait parfois arriver. Personne, ne s'était plain des dimensions de la nourriture. Bref, pour une fois, tout, s'était déroulé, comme, nous aimerions, que cela soit toujours avec Lizzie et André. Et puisque l'on parlait, d'eux, j'avais, je pense, grand besoin des conseils de ma sœur. Aussi, me décidais-je à me diriger vers l'accueil. Malheureusement, ma jeune sœur, était au prise, avec un couple de clients odieux. Ils, étaient en train de commencer, un scandale, parce qu'ils ne pouvaient pas réserver la salle de réception, pour un mariage, à la date qu'ils voulaient, cette dernière l'étant déjà. Prenant, une grande inspiration, je me dirigeais, calmement, les dits clients et prit la parole :

- Si, la date proposé, ne vous convient pas, je vous conseil vivement, de choisir une autre salle, pour votre réception, ou bien, alors un autre restaurant gastronomique. Malheureusement, je crains, que pour ce faire, il ne vous faille franchir la limite de la ville. Mais, rien, ne vous en empêche. Enfin, si toute fois, vous n'avez pas peur, de perdre la mémoire, une seconde fois

Le tout, bien que dit sur un ton polaire, agrémenté, d'un sourire, des plus cordiales. Les clients, passèrent de Lizzie à moi, quelques instants, et devant, mon air sérieux, se décidèrent, à arrêter, d'être pénible, et à accepter, la date proposé par ma sœur.

Dès, qu'ils furent, partis, je me tournais d'ailleurs vers elle :

- Je sais, que tu n'aime pas les conflits, mais quand ce sont des clients, de ce genre, n'hésite, pas à leur proposer d'aller voir ailleurs. Le restaurant, marche suffisamment, bien, pour que l'on puisse se permettre, de se débarrasser de casse pieds de temps en temps

Vérifiant, qu'il n'y avait, plus personne, je reprit la parole :

- Tu as du temps à m'accorder ? J'aurais besoin de quelques, conseils, et tu es je pense, la mieux, placé, pour ça.

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Are you fucking kidding me ? »
Mais non maman, c'est pas ce que tu crois, je suis pas alcoolique, je bois pour oublier la mort de la mère de Bambi ©️ .bizzle

Invité


Invité


Anonymous



Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 19 Jan 2015 - 14:55



Avec Selena Hope


Dur d'être mère quand son fils est une tête à claques
La journée avait pourtant si bien commencé pour Elizabeth. La restauratrice avait eu sa matinée de libre pour une fois, étant donné que le lundi matin, c'était Selena qui se chargeait de réceptionner les fournisseurs avant d'aller prendre son petit déjeuner avec Cassie chez Granny. C'était le rituel du lundi matin entre sa nièce et sa soeur et la blonde, contente de cette occasion qu'avait les deux femmes chères à son coeur, en avait profité pour prendre le lundi matin en repos. Elle n'arrivait qu'à 11h, soit une demi-heure avant le début du service, ce qui convenait parfaitement à tout le monde.

Et donc ce matin-là, elle avait profité de sa relative liberté pour traîner au lit avec son mari qui pour une fois, ne travaillait pas. Une fois n'étant pas coutume, c'était lui qui avait préparé le petit-déjeuner qu'ils avaient dévoré au lit tout en se câlinant. Et là, rien ne venait jamais entaché son bonheur. Car même si elle avait retrouvé la mémoire et avait une certaine nostalgie des temps passés, la blonde ne parvenait pas à trop regretter ce qu'elle avait aujourd'hui. Une famille unie et aimante, un mari charmant... Bref, rien que de très... Merveilleux. La jument en avait profité autant que possible avant de partir pour le restaurant qu'elle tenait avec Selena et André.

Le service commença tranquillement, sans que personne n'ait à demander réclamation ou à se plaindre, ce qui, somme toute, n'arrivait que très rarement mais qui était toujours aussi stressant et énervant à régler. Surtout quand, comme elle, on avait tendance à être pacificatrice et à ne pas crier plus fort que les clients. La fin du service arrivait quand un couple entra et se dirigea vers elle. Lizzie les avait déjà vu auparavant, parce qu'ils étaient venus demander des renseignements pour organiser un mariage dans la salle. Visiblement, ils avaient enfin fait leur choix ! Aussi les accueillit-elle avec un grand sourire.

Qu'elle eut du mal à garder par la suite. Ils tenaient absolument à faire leur mariage le 15 avril. Cela, elle pouvait le comprendre. Malheureusement, la salle avait déjà été louée depuis longtemps pour cette journée là. Et les potentiels clients n'avaient pas l'air d'apprécier. À vrai dire, ils se montraient même carrément odieux et Lizzie sentait sa nervosité la gagner un peu plus à chaque minute. Heureusement, Selena apparut comme par magie et remis promptement les clients à leur place, en leur faisant comprendre que soit ils acceptaient la date qu'Elizabeth s'efforçait de leur proposer depuis une dizaine de minutes, soit ils allaient voir ailleurs. Etant donné que le restaurant gastronomique était le seul établissement classieux capable de recevoir un mariage, ils s'empressèrent d'accepter.

- Je sais bien... Mais j'avais du mal à ne pas craquer et je ne me voyais pas entrain de fondre en larmes devant eux à cause de ça... Expliqua-t-elle à sa soeur qui connaissait parfaitement son défaut. Merci d'être intervenue ! Ajouta-t-elle en lui souriant de reconnaissance.

C'est alors qu'Elizabeth remarqua que sa soeur n'allait pas aussi bien qu'elle voulait le faire croire. Il y avait eu quelque chose qui l'avait bouleversé. La blonde connaissait assez bien son aînée pour le savoir. D'ailleurs, celle-ci ne tarda pas à le lui confirmer lorsqu'elle lui demanda si elle avait un moment à lui accorder. L'hôtesse vérifia qu'il n'y avait plus personne dans le coin et prit une petite pancarte indiquant qu'elle s'était absentée quelques minutes et invitant le client à sonner pour signaler sa présence. Satisfaite, elle prit le bras de sa soeur et l'entraîna vers son bureau.

- Tu sais que j'ai toujours du temps pour ma soeur adorée. Dit-elle tout en pénétrant dans son antre de travail. Assieds-toi et dis moi ce qui te tracasse Sely'.

Lizzie n'avait plus utilisé ce petit nom depuis un moment. Mais c'était un automatisme que de le réutiliser en voyant sa soeur aussi perturbée. Elles avaient toujours été proches, malgré leur caractère opposé et la cadette ne supportait pas de savoir que son aînée allait mal.

Selena Hope


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Selena Hope


╰☆╮ Avatar : Cate Blanchett

Ѽ Conte(s) : Spirit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Esperanza la môman de Spirit

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 97

Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 11 Fév 2015 - 22:57


Nul châtiment n'est pire que le remords. Selena & Lizzie

Qu'aurait-tu fait à ma place ?

Je comprenais ses raisons, Lizzie, souffrait de ce que l'on appelait « l'hypersensibilité », cela signifiait, que toutes ses émotions, étaient décuplés, et qu'elle avait du mal, à les contrôler. Mais, fort heureusement, nous étions, là avec André, pour l'épauler, et envoyer balader, des clients, un peu trop casse pied. La plupart, du temps, c'était moi qui m'en chargeait, j'étais à la fois, la plus âgée, et j'imposais aussi, je suppose une certaine forme de respect. Je pouvais, être gentille, aimable, tout comme, il m'arrivait d'être sèche et cassante. Aussi, certain, avaient je pense, un peu peur de moi. Ce, n'était pas une mauvaise chose, d'ailleurs, mieux valait, que cela, au fait qu'ils nous rient au nez

Quoi, qu'il en soit, elle avait effectivement, du temps, à m'accorder, et j'admettais, en être soulagée, j'avais vraiment, besoin, de parler avec elle. Et, elle, avait toujours su écouter, sans porter, de jugement. Elle, était un peu plus sensible que moi, ce qui aidait, pas mal, pour les conseils, également. Aussi, était-elle, celle que j'allais voir, quand j'en avais besoin.

M'asseyant, en face d'elle, je me raclais, la gorge, tout en croisant, mes jambes, essayant, de chercher comment j'allais présenter la situation :

- D'accord, alors, on sait depuis un an environ, que nous, ne sommes pas réellement, de la même famille, enfin disons que nous n'avons aucun lien du sang, même si cela, n’altère, en rien, mon affection, pour vous, tu seras toujours ma sœur, André mon frère et Cassie ma fille. Pour, autant, nous n'avons jamais réellement, parlé de ce que nous étions, avant je veux dire

Et, c'était vrai, en y réfléchissant bien, nous avions, tous, plus ou moins continué, notre vie, comme avant, profitant de cette nouvelle vie, mais nous n'avions, pas réellement, prit le temps, de parler, de nos « vies antérieurs ». Aujourd'hui, était peut-être le bon moment, pour le faire, cela, me permettrait, surement, de mieux présenter les faits, à ma sœur :

- Là, d'où je viens, je suis une jument, palomino du nom d'Esperanza, pour te donner, une idée, là d'où je viens, ça ressemble beaucoup à l’Amérique, du 19ème siècle. J'étais, donc, un cheval sauvage, je faisais partis d'un troupeau, mais après que Strider, mon mari on va dire, ait-été emporté, par des humains, j'ai guidé ce même troupeau, vers un endroit plus isolé, et j'ai donné naissance à un fils Spirit.

C'était, à la fois douloureux, et à la foi, tellement, réconfortant, de se souvenir, de tout ça, et d'en parler. J'aurais, dût le faire, plus tôt je pense, que d'attendre, nos retrouvailles, avec mon fils

- Spirit, a grandit, c'est devenu une parfaite incarnation, de force et de noblesse, mais sa curiosité, a bien faillit, nous séparer pour de bon, mais il m'a été rendu, et j'y ai même gagné une belle fille, Rain, c'était son nom


Et, c'était, maintenant, que l'on attaquait, la partie la plus difficile, je tenais, bon, je n'avais pas pleuré, même si j'en avais vraiment envie. Je me retenais, je tenais, face à la douleur, et la culpabilité, qui m’assaillait de toute part :

- Et, cette foutu malédiction, nous a séparé encore, et quand elle a été levée, je l'ai cherché, et j'ai finit, par savoir qui il était ici, il y avait, juste un petit problème que je n'avais pas prévu : il était, devenu un alcoolique, et tu connais pas l'ironie de l'histoire, parce qu'il aurait pu être alcoolique et boire n'importe quel alcool. Non, c'est plus ironique que, ça, il est accro au vin blanc. Au vin blanc Lizzie ! Je suis sommelière, et mon fils un alcoolique, se saoulant au vin blanc


J'émis un rire sans joie, c'était plutôt un rire amer, en fait. La situation, était cocasse, il fallait bien, l'admettre. Remettant, une mèche de cheveux, en place, je reprit, d'une voix, un peu plus posée, la suite de mon récit :

- J'ai attendu, peut-être un peu trop, pour nos retrouvailles, et elles ont finit par se faire d'elle même. Ce matin, il a...Descendu quelques bouteilles, de grand cru pour la dégustation française. Mais, ne t'en fais pas, repris-je histoire d'enrayer une potentielle crise de panique, il n'en a descendu que deux, et il m'en reste largement, de quoi assurer, pour la semaine spéciale, et même pour en servir, après en salle

Je jetais, un regard à ma sœur, bon elle ne semblait, pas être à deux doigts, de se mettre à paniquer, ce qui était une bonne, chose, je pouvais, finir mon récit :

- Elles, ne se sont, pas tout à fait, faite comme je l'espérais, on a été odieux, aussi bien lui que moi, on a finit par se calmer, ça c'est finit par des larmes. Mais, je t'avoue ne plus trop, savoir, quoi faire. J'aime, mon fils, c'est indéniable, je l'aime et je veux l'aider. Mais, je suis je crois un peu trop dépassée par les évènements. Est-ce que tu crois que tu pourrais m'aider ?

Je l'espérais, en tout, cas, si elle pouvait, ne serait-ce que me conseiller, me guider, ça suffirait, amplement, à me remettre d'aplomb, et à être prête à affronter, cette situation, et à y faire face, pour Spirit, pour notre famille à tous les deux. Nous, le devions.

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Are you fucking kidding me ? »
Mais non maman, c'est pas ce que tu crois, je suis pas alcoolique, je bois pour oublier la mort de la mère de Bambi ©️ .bizzle

Invité


Invité


Anonymous



Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans :

________________________________________ Sam 14 Fév 2015 - 11:42



Avec Selena Hope


Dur d'être mère quand son fils est une tête à claques
Elizabeth c'était imaginé plein de choses depuis que sa sœur lui avait demandé de lui accorder un moment. Souci avec les stocks, avec le personnel ou pire, avec Cassie ! Mais elle ne s'était sûrement pas attendue à ce que Selena évoque son passé. Depuis que la malédiction avait été levé, ils s'étaient juste avoués que tous, sans exception, avaient été des chevaux avant. Mais durant un an, la famille n'avait jamais évoqué le sujet, ni même les possibles recherches que chacun avait certainement entrepris de son côté, afin de retrouver ceux de leur ancienne vie. Sûrement pour ne pas se blesser les uns les autres...

Mais aujourd'hui, Lizzie comprenait que cela leur avait été préjudiciable. Selena avait retrouvé son fils aîné, celui qu'elle avait eu en étant encore une jument. Et ce qu'elle avait découvert lui avait fait horreur. Et quand l'aînée de la famille avait quelque chose en horreur, elle pouvait être odieuse avec les gens. Ce qui s'était produit avec son fils, Spirit. Et maintenant, comme quasiment à chaque fois qu'elle s'emportait, Selena regrettait et se sentait perdue. Ce qui pouvait être compréhensible, on ne découvre pas tous les jours que son fils, si fort, si fier, si parfait, était devenu un alcoolique notoire...

- Sely... Nous aurions du en parler, de nos anciennes vies... Après tout, cela ne change rien à la famille que nous formons aujourd'hui. Dit-elle calmement, tout en pressant doucement la main de sa sœur. Je suis désolée pour ton fils... L'alcoolisme se soigne, ne perds pas espoir grande sœur ! La rassura-t-elle avec un sourire.

Puis son aînée lui fit part de ses doutes, concernant le fait que c'était de sa faute, qu'elle avait trop attendu avant de le rechercher. Elizabeth se figea quelques secondes quand elle entendit parler des circonstances de ces retrouvailles. Son neveu avait descendu des grands crus de vins blancs... Grand cru qu'ils n'avaient qu'en petite quantité et dont ils avaient besoin pour la réception de la semaine prochaine... Heureusement, Selena se hâta de la rassurer et la jeune femme fit un effort pour enrayer d'elle-même la crise qu'elle avait senti monter. Sa sœur avait besoin d'elle, il n'était pas question de craquer...

- Bon, bah déjà, on va mettre un verrou supplémentaire à la cave. André ou moi garderons les clés, comme ça, si Spirit vient chez toi, il ne les trouvera pas. À moins qu'on ne les mette au coffre... Ajouta-t-elle, pensive.

Selena s'était déchargée de tout ce qui l'avait contrariée, mais sa douleur était toujours bien présente et ça, Lizzie ne pouvait rien contre, à part l'assurer de son soutien. Aussi quand la quadragénaire lui demanda si elle pouvait l'aider, la jeune femme réfléchit attentivement. Aurait-elle la patience et surtout les nerfs pour cette entreprise ? Pour sa famille, Froufrou était capable de tout...

- Ne t'en fais pas... On va trouver un moyen de lui venir en aide. Déjà, il va nous falloir comprendre pourquoi il est tombé dans l'alcool... Est-ce que vous avez eu... le temps d'en discuter ? Si c'est non, et bien, il va falloir que j'aille le voir moi. Toi, tu vas te reposer, te calmer un peu et en discuter avec André. Et par la suite, on aura une discussion familiale, avec tout le monde, ton fils inclus. En plus de chercher un moyen d'aider mon nouveau neveu, on devra parler de nos passés respectifs... Histoire de ne plus avoir de surprise de ce genre. Qu'en penses-tu grande sœur ?

Selena Hope


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Selena Hope


╰☆╮ Avatar : Cate Blanchett

Ѽ Conte(s) : Spirit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Esperanza la môman de Spirit

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 97

Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 10 Mar 2015 - 17:07


Nul châtiment n'est pire que le remords. Selena & Lizzie

Qu'aurait-tu fait à ma place ?

J'avais de la chance, indéniablement. J'avais la chance, d'avoir une famille, unie, et sur laquelle je pouvais compter, en toute circonstance. Lizzie, en était d'ailleurs la preuve vivante. Elle, ne me jugeait pas, me disant simplement, qu'on aurait tous dût plus tôt, parler de notre vie d'avant, celle du monde des contes. Par la suite, elle m'écouta, faire face à mon désemparement, et trouva les solutions, notament, en ce qui concernait les clés de la cave :

- Je pense qu'il vaut mieux que ce soit toi et André qui ayez les doubles dis-je, il est malin, peut-être un peu trop pour son propre bien d'ailleurs. Il a réussit, là où son père avait échoué : Echapper aux hommes, et revenir à nous. Alors, le coffre, je ne préfère pas tenter

Je préférais le surestimer que le sous-estimer, avec Spirit, l'on n'était jamais sure de rien. Il, était peut-être devenu alcoolique, mais, il n'était pas devenu bête pour autant. Et, il était j'en étais certaine, s'il était sobre (ou avec peu d'alcool dans le sang) parfaitement, capable de faire fonctionner ses neurones, et de trouver un moyen, de récupérer les clés au coffre. Non, mieux valait, que mon frère et ma sœur, les aient. En particulier André, il avait une certaine allure, qui imposait le respect dès qu'on le voyait, et en plus de ça, il était bien moins émotif que Lizzie ou moi. Il, ne s'emportait pas, ou ne paniquait pas, donc mieux valait qu'il ai un double avec lui.

A la question, de si j'avais parlé de ses problèmes d'alcoolisme avec lui, la réponse était non. Nous, n'en avions pas vraiment eu le temps, vu les retrouvailles, houleuses de ce matin. Et, l'odieuserie, dont nous avions fait preuve, l'un envers l'autre. Je poussais un soupire discret. J'avais Lizzie, pour m'aider c'était sure, mais j'aurais aimé retrouver, celle qui j'en étais sure, saurais donner un bon coup de pied là où je pense pour faire un peu bouger Spirit :

- Non, je t'avoue, que je n'en ai pas vraiment eu le temps, vu les...Circonstances de nos retrouvailles. Tu sais, plus j'y songe, plus je me dis, qu'il serait peut-être temps pour moi, de retrouver Rain. Une paire, de bras supplémentaire, ne serait pas de trop, en particulier, la sienne. C'est son grand amour, tu comprends. Il, a tout fait, pour qu'ils soient réunit, sur notre terre. Alors, je me dit, que peut-être, si nous arrivions, à la retrouver. Elle pourrait, nous aider, à lui sortir la tête hors de l'eau

Et il y avait, les dernières paroles de mon fils, aussi, qui résonnaient dans ma tête. La possibilité, que Strider soit là, quelque part, en ville, ne m'avait pas frollé, avant qu'il ne le mentionne. Pour, moi, il avait été capturé, et n'était jamais revenu. Fin de l'histoire. J'avais un troupeau à mener, et un poulain à élever, je ne pouvais pas me permettre, de me laisser aller, à la douleur, que sa perte m'avait procurée :

- Il, y a autre chose encore. Je, n'y avais encore jamais pensé, avant, parce que j'avais plus ou moins enterré, la possibilité, de le revoir un jour. Mais...Spirit, pense que peut-être, son père pourrait se trouver en ville, et j'avoue, que je commence, moi aussi, à y songer sérieusement. Ce, n'est qu'un espoir, un infime, espoir, mais je me dit, que c'est justement, en gardant cet espoir, que nous avons, s'il est effectivement, en ville une chance de le retrouver.

Je, n'avais jamais, été mariée, à proprement parlé ici. Les faux, souvenirs, que la malédiciton, m'avait donné, m'ont fait croire, que le père de Cassie, était décédé. Hors, ce n'était pas le cas, puisque Cassie, n'était pas réellement, ma fille de sang. Mais, Strider, lui peut-être, avait-il une famille ? Et, peut-être m'avait-il totalement oublié, lors de toutes ces années de séparation. Pour être honnête, je n'en savais, strictement, rien, tout ce que je savais, c'est que j'avais à présent, deux nouveaux objectifs, en plus d'aider Spirit : Retrouver Rain, et retrouver Strider :

Faisant passer le cordon que je gardais autour du cou par dessus ma tête je le tendais à ma jeune sœur :

- Tiens, c'est la clé de la cave, si tu veux déjà en faire un double. J'ai prit ce qu'il me fallait, pour ce midi, je n'aurais pas besoin, d'aller en rechercher dans le stock de la cave. Quand à la discussion, je pense qu'elle nous fera à tous du bien, c'est évident.

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Are you fucking kidding me ? »
Mais non maman, c'est pas ce que tu crois, je suis pas alcoolique, je bois pour oublier la mort de la mère de Bambi ©️ .bizzle

Invité


Invité


Anonymous



Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans :

________________________________________ Sam 14 Mar 2015 - 12:46



Avec Selena Hope


Dur d'être mère quand son fils est une tête à claques
Elizabeth hocha la tête quand sa sœur lui confirma qu'il valait mieux que cela soit André ou elle qui garde le double des clés de la cave. Le reste inquiéta un peu la jument. Après tout, s'il était si intelligent que cela, il ne mettrait pas longtemps à découvrir que sa tante souffrait d'hypersensibilité et que cela la paralysait régulièrement quand on s'en prenait à elle. Certes, elle avait fait des progrès mais avait encore un peu de mal à se défendre correctement.

- Il vaudrait mieux que cela soit André alors... Parce que moi, il est encore trop facile de me faire craquer... Dit-elle en grimaçant légèrement en parlant de son souci.

Surtout qu'elle n'avait jamais été ainsi durant sa vie de jument à Paris ! Au contraire, elle avait fait preuve de courage et d'inventivité lorsqu'il l'avait fallu. Mais le passage à cette identité et la Malédiction lui avait collé une sensibilité exacerbée, à son grand désarroi. Et ça, peu de monde l'ignorait. Vu que sa sœur était souvent obligée de faire partir les clients les plus insultants... Lizzie laissa ses pensées noires de côté et se concentra plutôt sur ce que lui disait Selena. Ainsi, Spirit avait trouvé son grand amour avant, lorsqu'ils étaient encore dans le monde des contes. La quadragénaire comprenait parfaitement le plan de sa sœur, et l'approuvait même ! Mais il faudrait être discret au maximum...

- Ce n'est pas une mauvaise idée tu sais. En plus, il y a très peu de chances pour qu'elle soit restée dans le monde des contes. Il faudrait poser des affiches peut-être, avec un avis de recherche sur Rain. Mais sans en parler à ton fils. Sait-on jamais, si on la retrouve et qu'elle est en couple avec un autre, ça pourrait enfoncer un peu plus mon neveu que l'aider... Fit-elle valoir, un peu trop pessimiste sur ce coup-là.

Elizabeth se retint de faire la moindre mimique quand sa sœur lui confia que son fils avait rallumé un espoir fou en elle. Selena espérait que son ancien mari puisse être en vie, ici. Mort dans le monde des contes avant la naissance de l'étalon, cela paraissait improbable. Cependant, avec Regina, il fallait se méfier de tout et n'être sûr de rien. Tout était donc possible.

- Et bien faisons comme pour Rain ! Une affiche de recherche pour Strider aussi ! Dit-elle en souriant légèrement. Par contre, fais bien attention, parce que si tu as les gentils de ton conte ici, il est bien probable que le méchant soit là également... Regina est assez fourbe pour l'avoir amené. Prévint-elle sa sœur pour la pousser à la prudence.

Selena lui tendit par la suite la clé de la cave, lui assurant qu'elle n'en aurait pas besoin avant le service du soir et qu'elle avait donc le temps d'en faire un double. Lizzie prit le cordon et le passa à son tour à son cou, afin de ne pas la perdre. C'était après tout, le sésame qui menait à une cave bien remplie ! Spirit ne serait pas le seul à pouvoir être tenté !

- Je m'en occupe après le service de ce midi. Lui assura-t-elle. Oui, c'est sur... Mais on ne fera pas une réunion formelle hein ! André nous préparera des amuse-bouches et il y aura des boissons, sans alcool pour ne pas tenter ton fils. D'ailleurs, as-tu un moyen de le contacter ? Comme ça, nous pourrons nous organiser rapidement...

Les semaines à venir s'annonçaient chargées et pleine de surprise, Elizabeth le sentait !

Selena Hope


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Selena Hope


╰☆╮ Avatar : Cate Blanchett

Ѽ Conte(s) : Spirit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Esperanza la môman de Spirit

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 97

Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 1 Avr 2015 - 12:37


Nul châtiment n'est pire que le remords. Selena & Lizzie

Qu'aurait-tu fait à ma place ?

J'hochais la tête à la réponse de ma sœur, d'accord, ce serait André, qui aurait la clé de la cave. D'un côté, j'avais envie de rire. J'imaginais Spirit, se confronter à mon frère, pour avoir cette clé. La réaction, d'André vaudrait vraiment, son pesant d'or. Celle, de mon fils, également. Mais, mieux, valait, penser au fait, que ça n'arrivera pas. Même, si je l'admettais, ce serait vraiment drôle à voir. André, avec toute son élégance et sa « classe » naturel, se contenterait d'un « non » ferme et définitif, et n'hésiterais surement, pas à rajouter une petite pique à l'adresse de son neveu.

Je secouais la tête, amusée, par ces pensées, Lizzie, me parla ensuite d'une solution, pour retrouver Rain : faire des affiches. Là, encore, je retins de justesse le fou rire. L'idée de ma sœur, n'était pas stupide. Elle, était même bien au contraire, très ingénieuse. Mais, j'avais les nerfs, qui lâchaient, aujourd'hui, depuis mes retrouvailles, éprouvantes. Il, ne fallait, donc, pas s'étonner, si les premières, pensées qui me venaient à l'esprit étaient ridicule.

Les affiches, de recherches, il y en avait eu et il y en a toujours plein. Certaines, personnes, recherchaient, toujours leurs proches. Je voyais, souvent ma sœur, discuter avec la vétérinaire de la ville, apparement, elles se connaissaient, toutes les deux, d'après ce que j'avais pu comprendre, je les avaient, quelques fois, entendus, s’appeler « Froufrou » et « Duchesse ». De ce que j'avais, saisi, Madame De Clos-Renault, recherchait, toujours celui qu'elle aimait, et ça devenait, assez pressant, d'après ce que j'avais pu comprendre.

Mais, la première chose qui me venait en tête actuellement, était « Wanted ! Si vous avez été une jument pie dans le monde des contes, que les noms, de Spirit et Esperanza vous disent quelque chose, et que votre vrai nom est Rain, contactez nous au... Numéro du restaurant »

Le pire, est lorsqu'elle me proposa de faire de même pour Strider, là j'avoue, avec mes nerfs qui partaient, un peu en vrille, je dût faire un gros, effort, pour canaliser, mon envie de rire. Heureusement, je masquais le gloussement, qui allait m'échapper, en quinte de toux, qui arriva, juste au moment, où elle me parla du « méchant » de notre conte. Cette fois-ci, toute envie de rire, partis, et un sourire amère se dessina, sur mes lèvres. Le « méchant » de mon conte, était partout. Il, n'y avait, pas une personne en particulier, qui en avait après nous. C'était les hommes en général. Les hommes, et leur désir de contrôle, les hommes, qui pensaient, qu'ils pouvaient tout maitriser, même la volonté d'un cheval sauvage :

Il, n'y a pas de réel « méchant » dans notre conte. On, peu dire, que n'importe qui, ici, peu faire office de méchant. Non, ce qui c'est passé, c'est que les hommes, ont cru pouvoir tout contrôlé, et même briser, le désir de liberté, d'un cheval sauvage, pour en faire, un gentil cheval, bien dressé. Ils, ont pu voir, que cela ne marche pas à tous les coups, avec Spirit, puisqu'il est revenu vers nous. Il, est revenu sur sa terre natal

Il m'était revenu. Mais, ça je le gardais pour moi. Combien, de fois, n'avais-je pas caressé, l'espoir, de le voir revenir, tandis que je guidais le troupeau. Notre terre, était envahis, et le temps, que les hommes, ne décident, de passer ailleurs, je me devais, de nous trouver un endroit tranquille, à l'abris. Qu'il n'y ai personne d'autres, qui soit capturé.

Mais, et c'était indéniable, Spirit, m'avait terriblement manqué. Je voyais l'histoire, se répeter, encore une fois. Je, voyais, la personne la plus importante, à mes yeux, m'être enlevé, par les hommes. J'éprouvais, je l'avoue, une certaine rancœur, envers eux. Envers, ces cow boy, qui m'avaient prit mon fils.

Mais, Lizzie, me ramena à la réalité. Elle s'occuperait de faire un double des clés après le service de midi. J'hochais la tête avec un sourire, la remerciant. Ça faisait, du bien d'être, entourée. Spirit, devait, lui aussi connaître ça. Quelque part, c'était également, sa famille. Même, si nous ne venions, pas du même conte, nous étions une famille, et Spirit en faisait partis, quoi qu'il puisse dire. C'était, sa famille autant que la mienne.

D'un bond, je me levais, pour enlacer ma sœur. J'étais tellement, heureuse, de l'avoir au près de moi. De l'avoir, elle, André, Cassie, et Spirit aussi. Tous les 4, ensemble, ils étaient ma famille :

- Ne t'en fais pas, on ne fera rien de formel, c'est une petite réunion, de famille, ce n'est pas comme si, une grande tante inconnu venait de décéder, et que nous devions, discuter de qui aurait quoi, selon le testament. Mais, quoi qu'il en soit, merci Lizzie, merci de m'avoir écoutée, et merci d'être toi tout simplement. Tu seras toujours, ma sœur, quoi qu'il arrive. Pour Spirit, je, sais plus ou moins où il habite. Mais, je n'ai pas eu le temps de lui demander son numéro de téléphone, vu ce qu'il s'est passé ce matin.

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Are you fucking kidding me ? »
Mais non maman, c'est pas ce que tu crois, je suis pas alcoolique, je bois pour oublier la mort de la mère de Bambi ©️ .bizzle

Invité


Invité


Anonymous



Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans :

________________________________________ Dim 5 Avr 2015 - 21:31



Avec Selena Hope


Dur d'être mère quand son fils est une tête à claques
Au cours de la discussion, Selena s'était relativement calmée. Elizabeth, elle, se demandait de plus en plus à quoi ressemblait leur famille vue de l'extérieur. Après tout, se cacher des trucs comme ça, ce n'était pas une très bonne idée. Ils avaient voulu continuer leur vie sans se préoccuper du passé, mais au final, celui-ci était venu les rattraper. Du coup, se cacher encore des choses étaient superflus. Il valait mieux se réunir et se parler, cela serait bien plus simple et productif. Même s'ils devaient tous ressasser de vieux souvenirs, pas forcément très heureux...

Après avoir proposé diverses solutions pour retrouver son ancien mari et la jument qui avait pris le cœur de Spirit et un début d'organisation, Lizzie fut surprise quand sa sœur se leva d'un bond pour venir la prendre dans ses bras. Non qu'elles ne se manifestaient pas leur amour fraternel, mais elle ne se rendait pas bien compte de ce qui lui avait valu un tel câlin. Mais il aurait été idiot de poser des questions et la blonde n'était pas idiote, aussi profita-t-elle de l'instant.

- Qui sait, ça arrivera peut-être un jour ça... Dit-elle, songeuse, avant de se reprendre. Enfin, je ne souhaite la mort de personne mais... Bref. Finit-elle de dire en rougissant. Bah, je n'ai rien fait ! S'écria-t-elle en écarquillant les yeux de surprise. Tu as toujours été là pour moi, c'est mon tour aujourd'hui, rien de plus normal... Même si nous ne sommes pas sœurs pas le sang, on l'est par le cœur, c'est tout aussi important. Lâcha-t-elle, tout à fait sérieuse. Pour ton fils, bah on ira le chercher. Rien de plus simple ! Et maintenant, tu vas sourire, reprendre courage et espoir et compter sur notre famille pour que nous reprenions le boulot ! Ajouta-t-elle avec un clin d’œil.

Car le service devait continuer et que Lizzie ne savait plus trop quoi dire pour réconforter sa soeur. C'était un peu abrupte, mais la restauratrice n'avait jamais été très douée dans les relations humaines, même avec sa famille. Enfin, quand il s'agissait de donner du réconfort à son aînée ! Apaiser des tensions, réconforter sa nièce, ça, elle savait le faire !

Selena Hope


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Selena Hope


╰☆╮ Avatar : Cate Blanchett

Ѽ Conte(s) : Spirit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Esperanza la môman de Spirit

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 97

Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 17 Avr 2015 - 12:00


Nul châtiment n'est pire que le remords. Selena & Lizzie

Qu'aurait-tu fait à ma place ?

Je pense, que j'avais eu besoin, de cette discussion avec ma sœur. Quelque part, j'avais eu besoin d'être rassurée, de savoir que j'avais encore une famille. Après, le fiasco des retrouvailles, de ce matin, je me disais, que j'allais avoir besoin d'une sérieuse remise en question, et de revoir un peu l'ordre de mes prioritées également. Je ne pouvais, décemment, pas me laissé emporté, par mes émotions. Je devais me reprendre en main. Et nul doute que la discussion, avec Lizzie, m'avait faite, beaucoup de bien :

- On a été bête, tous, de ne pas se raconté, nos passés, je pense, que ça aurait pu nous aidé, à extériorisé, certaines choses. Enfin, ce qui est fait, est fait. On, ne peu plus revenir en arrière, mais, cette discussion, avec toi, m'a fait énormément, de bien. J'irais, voir, André en cuisine, pour lui, faire un topo, qu'il soit mit au courant.

Le service, reprenait, bientôt, et je devais, également, discuté, des menus, de la semaine prochaine, avec mon frère, histoire de savoir quels vins, j'allais pouvoir, assortir avec quoi. C'était ça, également, géré une affaire familiale, c'était être une équipe, c'était se serrer, les coudes, quoi qu'il arrive :

- Je souhaite sincèrement, que tu retrouve toutes les personnes de ton conte Lizzie, toutes celles qui te sont chère. Applique ton idée, fait des affiches. Elle, n'est pas mauvaise du tout, tu sais. Je pense, même que je vais la suivre.

Je lui adressais, un clin d'oeil complice, et me levait, l'aidant, à ranger, les chaises. Puis, avisant, des clients, qui arrivaient du coin de l'oeil, je la laissais, travaillé, tout en n'hésitant, pas à lui faire entendre, qu'elle savait où me trouvé, s'ils se montraient particulièrement, casse pied.

Pour ma part, je traversais, les couloirs du restaurant, pour arrivé, en cuisine, où André donnait ses directives, je frappais deux coups, sur la porte, ouverte, pour attiré son attention. Il fit signe, aux autres, de continué sans lui, et me suivit, à l'extérieur. Je lui expliquais, ce qu'il s'était passé, tout, en lui indiquant, que c'était Lizzie, qui avait les clés, actuellement, qu'elle en ferait des doubles, et que c'était lui qui les garderait. Je lui parlais aussi, de cette idée de réunion familiale, et il me promit, de me faire un menu, quelque chose, de simple, et de convivial à la fois. Notre, discussion, finit, nous repartions, chacun nous occupé de nos tâches, lui dans sa cuisine, moi en salle, avec les clients.

J'ignorais ce que l'avenir me réservait, mais les choses étaient surs, j'allais devoir assuré.

(c) crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« Are you fucking kidding me ? »
Mais non maman, c'est pas ce que tu crois, je suis pas alcoolique, je bois pour oublier la mort de la mère de Bambi ©️ .bizzle

Contenu sponsorisé







Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Dure d'être mère quand son fils est une tête à claque [Lizzie]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives