PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maximilien Bayne


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Maximilien Bayne


╰☆╮ Avatar : Jαmes McAvoy.

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bαymαx.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 253
✯ Les étoiles : 1850


Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 21 Fév 2015 - 14:55



Le cygne blanc
est la femme
intouchable,
le cygne noir
en est le miroir
inversé.
Vassili ne dit pas un mot de toute la – sublime – représentation dont les habitants de Storybrooke avaient bénéficié ce soir.

L’évènement avait été prévu depuis de longs mois et préparé avec un grand soin par les sections danse du lycée et de l’université de la ville. De nombreuses fois, il avait surpris les étudiant(e)s en répétition après les cours, dans le gymnase ou dans une salle de classe vide, pour parfaire la mise en scène de cet évènement : Le Lac des Cygnes, de Tchaïkovski. Une œuvre du XIXème siècle qui ne manquait pas d’adaptations et de reconnaissances, mais qu’il était toujours utile de remettre au goût du jour quand l’occasion se présentait.

Raccourcie pour l’occasion, manipulée quelque peu pour s’adapter au niveau de ses acteurs, elle n’en perdait pas moins son charisme poétique et sa grâce svelte qui se complaisaient à satisfaire les yeux des spectateurs. Menée jusqu’au triste final par l’une des professeurs de danse classique, cette dernière comblait l’élégance qu’on attendait d’un tel défi. L’exemple parfait d’une adaptation réussie ; et voir le fruit de ce dur labeur récompensé par des applaudissements d’abord timides, puis salvateurs, n’était que le juste retour des choses. Le médecin ne fut pas le dernier à faire résonner ses paumes, ni le premier à quitter la salle.


▬ Docteur Caine ! Le héla une de ses étudiantes en compagnie de deux autres. Elles portaient encore la tenue qui les avait suivie sur scène, ne la dissimulant que sous des vestes et des baskets pour être plus à l’aise. Alors, qu’est-ce que vous en avez pensé ? N’était-ce pas la meilleure représentation que vous ayez vu ?!


Elles paraissaient souriantes et vraiment fières d’elles. Vassili n’eut aucun mal à leur répondre par la positive, ayant passé une soirée très agréable pendant ces deux heures. Il faut dire qu’il prenait toujours un soin particulier à veiller sur ses élèves et, quand ceux-ci lui avaient confiés une invitation pour y assister, il n’avait pu refuser. C’était l’occasion pour lui de sortir un peu… et de passer un bon moment.


C’était très réussi, félicitations. Complimenta-t-il, humblement.
▬ Réussi ? Fantastique vous voulez dire ! Elle ne mâchant pas ses mots, soutenue par les deux autres, pleine d’enthousiasme et de rires. Ca fait du bien d’avoir autant de retours positifs ! J’espère qu’on va pouvoir rapidement en faire un autre, l’édrélanine c’est grisant !!
▬ L’adrénaline, Chloé, l’adrénaline… Dites-lui docteur Caine !
▬ Ouais, voilà, l’adrélanine !
Je viendrais vous revoir, à vos autres représentations dans ce cas. Proposa-t-il poliment.


Elles gloussèrent en hochant vivement la tête, avant de pousser d’étranges bruits exclamatifs en le saisissant par le bras pour l’entraîner à leur suite vers les coulisses de la représentation. Vassili se laissa entraîner à leurs côtés, semblant d’avantage s’amuser de la situation que réellement s’en indigner ou s’agacer de la tournure. Il échangea quelques paroles avec des parents d’élèves quand il parvint à se débarrasser de ses trois assaillantes, complimentant les capacités des étudiants à s'adapter à ce genre de classique. C'était un moyen comme un autre de les faire s'intéresser aux écrits et textes des siècles précédents, sans pour autant les faire se lasser trop rapidement. En devenant acteur, on s'incluait d'avantage dans une démarche qu'en étant simple spectateur.

Il entendit alors son nom : « Mademoiselle SwanLake » et se défit malgré lui de la conversation qu’il entretenait avec un de ses collègues professeur. Ses yeux turquoise dérivèrent dans la direction de l’appellation, et il vit alors la plus délicieuse des personnes apparaître à son regard : Léane SwanLake. Une étudiante de deuxième année, qui était aussi le professeur de danse classique pour les plus jeunes.

Depuis de nombreux mois Vassili la croisait occasionnellement, échangeant parfois quelques paroles en sa compagnie mais sans jamais franchir des limites inconsciemment posées. Oui, elle était jolie et agréable. Oui il se perdait parfois à la regarder s’entraîner avec les autres – quoi qu’il ne l’ait surpris qu’une fois seule, à répéter inlassablement les mouvements du ballet. Mais elle avait une dizaine d’années de moins que lui et sans doute bien d’autres choses à penser ou à faire que de s’intéresser à quelqu’un. Du moins, l’idéalisait-il ainsi.

Alors, pourquoi diable ce soir avait-il décidé de faire ce pas en avant ? Après une grande inspiration et un sourire timide, il attendit qu’elle n’arrive à leur hauteur pour ouvrir la bouche… et la refermer. Rapidement. Attention, cherche correctement tes mots avant de dire des bêtises !


Vous étiez superbe... Murmure-t-il, alors que le professeur à côté de lui ne manque pas de la gratifier à sa place. L’observant encore sans oser. Sans… … Cela vous dirait-il de venir prendre un café ? Pour vous remettre de ce soir… Juste, un café. Vous ne vous fatiguerez pas trop.


Voilà qu’il commençait à baffouiller ! Quel idiot. Ce n’était pas dans ses habitudes de parler avec hésitation ou sans sûreté, tout comme ça n’était pas lui qui faisait généralement ce genre de premier pas en avant. Au risque de se prendre un retour de bâton douloureux, malheureusement.

Qui ne tente rien, n’a rien.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

ici tout l'monde déraille
thérapie taxi ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire, mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires.

http://once-upon-a-time-rpg.forumactif.com/t78074-i-heard-a-soun

Léane Swanlake


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Léane Swanlake


╰☆╮ Avatar : Jessica Alba

Ѽ Conte(s) : Le lac des cygnes (Barbie)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Odette, la Reine des Cygnes

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 22
✯ Les étoiles : 0


Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 21 Fév 2015 - 22:31


J'ai toujours aimé le Lac des Cygnes... mais les cafés aussi.
Vassili & Léane
Cette musique si merveilleuse exprimant tout ce que je ressens à ce moment précis. Je reste là, observant mes étudiantes danser vêtue de ma tenue de Giselle étant donnée que je monte aussi sur scène, les dernières retouches et me voilà partie. Je suis dans mon élément, je ne perds pas mon sourire, me rendant compte qu'elles dansent merveilleusement bien et que ce dur labeur aura eu effet de plaire aux spectateurs. La fin arrive plus vite que je ne l'aurais imaginé, je fais tout ce que je dois faire et me laisse tomber sur le matelas de derrière, créant un magnifique final.

Des applaudissements par centaines, des hurlements de satisfaction. Les élèves viennent me chercher et Chloé me prends par la main avant de m'amener jusqu'au devant de la scène, saluant le public. Je ne perds pas mon sourire et le rideau se baisse avant que l'on ne retourne toutes dans les coulisses. On se regroupe tous, toujours vêtus de nos tenues respectives et finalement je fini par leur dire ce que j'ai pensé du spectacle.

-je tenais à tous vous féliciter. La représentation était magique.
-C'est parce que notre Odette était plus que magnifique.
-Merci Tibo de cette gentillesse mais vous avez tous participé et grâce à vous, ils ont été conquis. Encore bravo ! Allez vite vous changer.

J'observe mes élèves se rendre dans les loges pour se changer et court dans la mienne pour également retirer ma tenue d'Odette et enfiler une tenue un peu plus confortable avant de ranger mon costume. Prenant le temps de me démaquiller, je me remaquille d'un simple trait de crayon et attache mes cheveux en une queue de cheval haute avant que quelqu'un ne toque à la porte, et Tibo entre avec un bouquet de fleurs avant d'être suivit par les autres élèves.

Un jolie bouquet de fleurs pour la meilleure des danseuses et des professeurs.
-On voulait vous remercier pour cette merveilleuse année avec vous. Vous êtes la meilleure des profs.
Vous êtes des amours. Merci beaucoup.

Je m'empare du bouquet et prends mon sac avant de refermer ma loge, suivant les adolescents jusqu'aux coulisses où plusieurs personnes nous attendait. Rapidement, le directeur de l'université cita mon nom et je m'approcha donc de lui tout sourire avant d'être gratifier sur mon talent de danseuse et de professeur.

-Vous êtes vraiment très talentueuse Mademoiselle Swanlake.
-Merci Monsieur le Directeur mais mes élèves étaient extraordinaires.

Je souris et salue et remercie les quelques personnes présentes avant de me diriger vers deux autres professeurs dont un qui ne m'est pas inconnu. Il me gratifie en me disant que j'ai été superbe avant que son collègue n'ajoute que je suis une très bonne danseuse et qu'il n'a jamais vu d'aussi belle Giselle. Je pose mon regard sur le Docteur Caine que j'avais croisé plusieurs fois lors de nos entraînements, avec qui j'avais bavardé déjà plusieurs fois alors qu'il me demandait si je voulais bien venir boire un café.

Je suis contente de voir que le spectacle vous a plus et ce serait avec un immense plaisir pour le café.

Emi Burton

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Mon nom est peut être dans le livre du destin mais il faut croire que la malédiction de Regina n'y étais pas inscrite. ▵ ©️endlesslove.
Moi Odette, cygne pour toujours ▵

Maximilien Bayne


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Maximilien Bayne


╰☆╮ Avatar : Jαmes McAvoy.

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bαymαx.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 253
✯ Les étoiles : 1850


Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 22 Fév 2015 - 18:39



Le cygne blanc
est la femme
intouchable,
le cygne noir
en est le miroir
inversé.
Je me rappelais vaguement des souvenirs implantés dans ma mémoire avant mon arrivée à Storybrooke, me persuadant que je venais d'un autre continent où j'avais été élevé en fils unique, puis duquel j'avais migré dans une université de la côte est afin de faire des études de médecine. Ces souvenir avaient aussi créés Hailey, la jeune femme qui avait été celle de ma vie avant de passer du côté du passé ; je gardais encore mon alliance dans l'un des tiroirs de ma maison, et m'étonnais d'ailleurs qu'elle existe alors que tout ceci était censé être faux. Tout était faux, falsifié, écrit, implanté pour nous faire croire à une vie avant la malédiction.

Et puis, quand le voile s'était levé et la malédiction brisée, tout était devenu clair et limpide. Ou presque. Les questions me hantaient depuis maintenant dix-huit mois, sans vraiment savoir ce que l'avenir ou le présent réservaient. Je ne savais pas si un retour en arrière était possible, ni si nous retournerions un jour chacun dans nos mondes et contes respectifs. Ce serait à la fois triste, mais tellement libérateur. Je retournerais dans cet étrange univers parallèle duquel j'avais expulsé Hiro et Abigaëlle. Je retournerais me perdre dans l'immensité de l'univers, à attendre que mes batteries ne s'éteignent pour enfin me plonger dans un sommeil éternel.

Était-il possible de mourir, pour un robot ? Même moi j'ignorais la réponse. Mais je n'étais plus un robot dans un monde parallèle. Non. Ici j'étais un humain, un médecin, avec une vie et une existence propre, des sentiments, des ressentis, des sensations et l'apprentissage de la dure réalité. Je tentais d'ailleurs de garder mon calme face à l'agréable danseuse qui venait de me répondre par la positive. Avais-je bien entendu ? N'était-ce pas mon esprit qui me jouait des tours, ou une réponse donnée par quelqu'un d'autre à sa place ? Mes yeux l'observent, une étincelle soudain rieuse apparaissant à leur orée quand je me rend compte que c'est bien à moi qu'elle s'adresse. Où est donc passé ma sûreté et ma nonchalance ? Heureusement que le calme me permet de rester de marbre, même si j'esquisse un sourire visiblement rassuré et satisfait.


Très bien alors... Je vous attend.


Et pour le coup, je dois dire que je l'attend de pied presque ferme. J'ai déjà mon manteau sur les épaules, de toute manière, il ne me reste qu'à le boutonner pour dissimuler la chemise claire que je porte sous un veston noir et une cravate rayée de bordeaux. Mais je ne peux m'empêcher de la suivre des yeux. Attendant qu'elle termine de parler ou de saluer les personnes qui viennent la quérir - il faut dire qu'elle avait fait un excellent travail ce soir. Même moi je parvenais à le reconnaître, et je me rendais compte que j'avais peut-être un peu tendance à lui fournir trop de compliments pour le coup. Cesse de la considérer de cette manière, c'est gênant sans aucun doute.

Je patiente vers la sortie qu'elle me rejoigne, faisant un signe aux élèves qui rentrent eux aussi chez eux en les observant dans la rue plongée dans l'obscurité désormais. La nuit tombe vite lorsque l'hiver vient. Je reporte mon attention à l'intérieur, et la voilà. Décontractée.


... Si mademoiselle veut bien me suivre, ma voiture n'est pas très loin.


Arrête de sourire, idiot.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

ici tout l'monde déraille
thérapie taxi ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire, mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires.

http://once-upon-a-time-rpg.forumactif.com/t78074-i-heard-a-soun

Léane Swanlake


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Léane Swanlake


╰☆╮ Avatar : Jessica Alba

Ѽ Conte(s) : Le lac des cygnes (Barbie)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Odette, la Reine des Cygnes

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 22
✯ Les étoiles : 0


Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 22 Fév 2015 - 19:34


J'ai toujours aimé le Lac des Cygnes... mais les cafés aussi.
Vassili & Léane
J'ignore si mes élèves savent que le Lac des Cygnes est mon histoire, j'ignore totalement si ils savent que je suis en réalité Odette. Même si cette oeuvre de Tchaikovsky raconte mon histoire ou du moins une partie de mon histoire, j'aime toujours autant enfiler le costume d'Odette et monter sur scène. Depuis la rupture de la malédiction, j'essaie de me faire à l'idée que je suis à la fois Odette et Léane, la Reine des Cygnes et une simple étudiante.

Ce qui est certain, c'est que dans ma vie "storybrookienne" je découvre de nouvelles choses vraiment merveilleuses sans oublier que je souhaite vraiment rentrer à la maison pour savoir si Lila va bien et si mes amis sont en vie, j'ai beau les chercher à Storybrooke, je continue malgré tout ma vie comme si de rien n'était. Je souris au docteur Kaine et accepte sa demande avant de me diriger vers des parents d'élèves qui souhaitent me parler.

-Mademoiselle Swanlake, vous avez vraiment fait un magnifique travail.
-Merci Madame Nikson, mais je n'aurais rien pu faire sans mes élèves.

Je souris, salue des parents d'élèves et prends mon sac avant de voir mes élèves passer devant moi tout en me saluant.

-A demain professeur.
-Bonne soirée professeur.
-Merveilleux spectacle professeur. A demain.
-Bonne soirée les enfants.

Je souris aux plus jeunes et les laisse partir avant de prendre mon manteau et de l'enfiler afin de finaliser ce que j'ai à faire et quitte les coulisses, saluant les personnes qu'il reste au sein de la salle avant de rejoindre le docteur Kaine à l'extérieur. J'enroule mon écharpe autour de mon cou et souris au brun, levant mon regard vers lui.

Je vous suis.

Je souris à nouveau au médecin et on se dirige jusqu'à sa voiture que je trouve d'ailleurs très classe et je monte donc à bord avant de poser mon sac à mes pieds, tournant le regard vers le conducteur.

Très jolie voiture.

Emi Burton

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Mon nom est peut être dans le livre du destin mais il faut croire que la malédiction de Regina n'y étais pas inscrite. ▵ ©️endlesslove.
Moi Odette, cygne pour toujours ▵

Maximilien Bayne


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Maximilien Bayne


╰☆╮ Avatar : Jαmes McAvoy.

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bαymαx.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 253
✯ Les étoiles : 1850


Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 25 Fév 2015 - 17:36



Le cygne blanc
est la femme
intouchable,
le cygne noir
en est le miroir
inversé.
Elle se déplaçait avec une aisance et une grâce timide qui démontraient bien e talent de dans classique dont elle était dotée. Même habillée de manière habituelle, elle n'en restait pas moins tout à fait charmante. Je l'observais à nouveau des pieds à la tête, avant de la laisser passer devant pour descendre les quelques marches menant à la rue. Lui emboitant le pas, nous rejoignons doucement mon véhicule : une cylindrée d'un noir mate que j'affectionne depuis déjà plusieurs années. Discrète et pas trop pompeuse, du moins je l'espère, que je sors pourtant rarement car Storybrooke n'est pas une aussi grande ville qu'on peut le croire. Et puis marcher fait du bien, non ?


Merci.


M'installant derrière le volant, je lui adresse un sourire entendu sur son commentaire, me retenant d'ajouter un "jolie passagère", mais cela aurait été de trop et sans doute déplacé pour l'occasion. Démarrant le moteur, je m'engage dans la rue en veillant à ce que personne d'un peu trop pressé ne traverse. Autant éviter un accident après une soirée qui avait si bien commencée. Même si l'étrange duo que nous formions n'avait pas dû manquer aux yeux aguerris de certains élèves ; malgré la proposition en "tout bien tout honneur" que je lui avais faite. Après tout, elle était encore étudiante ; je ne pouvais pas me permettre quoi que ce soit au delà de l'indécence. Ce seriat bien trop fou.


Vous avez une préférence ? Demandai-je par politesse courtoise. Si vous êtes fatiguée, un café vous conviendra ? Ah moins que vous n'ayez faim, et dans ce cas, permettez moi de vous inviter à dîner ?


Je tournais parfois les yeux dans sa direction en attendant sa réponse, mais je me concentrai tout de même d'avantage sur la route. Avisant sa réponse, et dirigeant donc la voiture en conséquence de son choix. Le trajet me paru d'ailleurs bien court, même si cela me permit de ne pas laisser s'installer un silence gêné ou maladroit dans l'habitacle. Au fond, je me rendais compte que je ne la connaissais que peu... et mourrait d'envie d'en savoir d'avantage. Me cacher derrière une table ou un verre de liquide chaud m'aiderait sûrement à oser ouvrir la bouche en face de cette demoiselle.

Je m'arrêtai enfin devant l'enseigne choisie par ma passagère, encore allumée et ouverte à cette heure-ci, heureusement. Coupant le moteur, je sortis de la voiture et vint lui ouvrir la porte avant qu'elle ne le fasse. Toujours un peu trop gentleman, je pense. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas.


Après vous.


En l'accompagnant jusqu'à l'entrée de l'enseigne, où un serveur nous attendait déjà pour nous proposer de nous installer.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

ici tout l'monde déraille
thérapie taxi ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire, mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires.

http://once-upon-a-time-rpg.forumactif.com/t78074-i-heard-a-soun

Léane Swanlake


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Léane Swanlake


╰☆╮ Avatar : Jessica Alba

Ѽ Conte(s) : Le lac des cygnes (Barbie)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Odette, la Reine des Cygnes

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 22
✯ Les étoiles : 0


Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 4 Mar 2015 - 12:55


J'ai toujours aimé le Lac des Cygnes... mais les cafés aussi.
Vassili & Léane
Je monte dans en voiture avec le Docteur Kaine en hésitant pas à le complimenter sur le fait que sa voiture est plutôt sympa et il me souris en me remerciant avant de démarrer sa voiture tandis que je m'attache, ne perdant pas mon sourire. Je dois dire que manger quelque chose me ferait le plus grand bien. Je tourne mon regard vers lui lorsqu'il me demande si j'ai une préférence, si je préfère un simple café ou si j'accepte qu'il m'invite à dîner, je lui souris et fait mine de réfléchir.

J'accepte avec plaisir votre invitation à dîner,je dois vous avouer que le spectacle m'a ouvert l'appétit et pourquoi n'irions nous pas au Chocolat Thé ?

Je lui souris et il me fait un signe approbatif de la tête avant de se garer une bonne dizaines de minutes plus tard devant le restaurant en question. Je descends donc de la voiture et me dirige en sa compagnie jusqu'à l'entrée avant qu'il ne me fasse signe de passer avant lui.

Merci lui dis-je, le sourire aux lèvres. Ce qui est sûre, c'est que le docteur est un véritable gentleman.

Un serveur nous attendait déjà à l'entrée avant de nous accompagnez à une table de libre pour que l'on puisse s'installer tranquillement. Je connaissais les horreurs de fermeture du restaurant et j'étais contente qu'il soit encore ouvert aujourd'hui. Je fis mine de lire le menu et leva les yeux vers l'homme en face de moi qui lui aussi lisait la carte.

Merci... il lève les yeux vers moi, se demandant bien de quoi je le remercie. Je souris légèrement et reprends Je veux dire, merci pour l'invitation...

Emi Burton

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Mon nom est peut être dans le livre du destin mais il faut croire que la malédiction de Regina n'y étais pas inscrite. ▵ ©️endlesslove.
Moi Odette, cygne pour toujours ▵

Contenu sponsorisé







Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Qui ne tente rien, n'a rien. ▬ PV Léane SwanLake





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives