Kiss Kiss
Bing Bang

de Nat

Magic League 2
de Dyson Walters

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League 2 ☆ Evénement #93
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : 14 avril 2018
« Salle des dangers activée... Avengers Rassemblement ! »

Partagez | .
 

 I will never let you fall [Wall-EVE - Conclusion EDF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wilson L. Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Anton Yelchin

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3010
✯ Les étoiles : 631




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Sam 21 Mar 2015 - 20:55


Et voilà comment tout s'était fini. Le dôme tombé. Les dieux et humains réunis sur la place de Storybrooke. La tension palpable et... Wilson ne ressentait plus rien. Son pouvoir l'avait submergé bien plus qu'il ne se l'était imaginé. Lorsqu'il était juste à l'intérieur, ce n'était pas dérangeant, il avait juste parfois l'impression de s'emporter un peu plus que de raison. Le faire ressortir par contre... Cela avait brisé ses barrières. Tout l'avait envahi en une fraction de seconde. Alors que tout le monde se mettait à discuter, lui restait planté là, les yeux dans le vide. Son corps entier tremblait, parcouru de légers tressautements. Il ne se sentait pas bien. Vraiment pas bien. Sa tête lui semblait sur le point d'exploser et son sang battait à toute allure dans ses veines. Tout lui semblait sombre.

Will ne faisait que lutter pour reprendre le contrôle, pour réussir à re-canaliser tout ce qu'il avait laisser passer dehors. Peut-être n'aurait-il pas dû finalement. Il ne connaissait pas encore assez ses capacités pour se permettre de se laisser aller de la sorte... Mais Athéna lui avait demandé... Alors il l'avait fait. En se disant que ça passerait. S'il avait eu tort ? Peut-être que son corps ne le supportait pas, qu'il allait lâcher ? Même savoir qu'il ne pouvait pas mourir de la sorte ne le rassurait pas... Non, il n'avait pas peur de se blesser lui, il s'en fichait de ça. Il avait peur de faire mal aux autres. De se mettre à tout détruire sans rien contrôler.

Même s'il ne le vit pas clairement, il sentit qu'Evelyn se rapprochait de lui. Elle ne devait pas... Il allait lui faire mal... Il ne savait pas ce qui se passait. C'était la première fois que ça lui faisait ça. C'était encore différent de la fois où le cavalier l'avait possédé parce qu'à cet instant... Il avait conscience que c'était bien lui qui était maître de ses mouvements. Pas une entité quelconque. C'était simplement les émotions qui le guidaient mais... des émotions qu'il avait en lui.
Son souffle s'accéléra distinctement et il parvint à tourner la tête au moment même où EVE était sur le point de lui prendre la main. Il voulut lui dire que ce n'était pas une bonne idée. Le contact de ses doigts frôlant son bras le fit frissonner d'avantage et sa poitrine se serra. Il n'aurait su dire si cela était ou non agréable... Pour le moment, c'était mitigé, il devait l'avouer. Parce qu'il était encore sous le choc de ce qu'il avait réussi à produire, de ce qui venait de se passer et... Il avait tellement peur.

« Ne t'inquiète pas. Je suis là. »

Sa main le tenait fermement à présent. Et, petit à petit, alors que la voix de la jeune femme parvenait à s'insinuer dans l'esprit embrumé du robot, il commença à voir le chemin. Ce n'était pas ce genre de cliché avec une lumière au bout du tunnel qu'il devait juste suivre pour revenir à la normale. C'était sinueux, c'était sombre, il devait faire le tri dans ses idées, remettre toute cette rage, cette inquiétude, cette tristesse dans cette boîte bien enfouie qui servait de condensateur. C'était légèrement douloureux aussi. S'en emparer pour les enfermer en lui était aisé, bien que gênant, tandis que les renfermer s'avérait être beaucoup plus pénible. Elles luttaient pour ne pas être réduites de nouveau au silence. Mais ce côté divin qu'il avait acquit, en même temps que ce pouvoir, lui permettait justement de leur tenir tête.

« Tu avais raison tout à l’heure. On est plus fort quand on est deux. Et… je ne te laisserais jamais tombé… Jamais. »

Cette certitude était ancrée à présent. Il le ressentait rien qu'en cet instant... Avec elle à ses côtés, il ne risquait rien. Tout semblait bien plus facile. Et, rien qu'à cette pensée, il se sentit libéré. De nouveau maître complet de lui-même. Non plus brouillé par tout ce qu'il enchaînait profondément dans son être.

Il se retourna vers elle, le souffle coupé, ses esprits retrouvés. Son regard passa rapidement sur les autres membres du groupe qui se dispersaient peu à peu, avant de se fixer sur sa compagne de toujours.

« Je serais toujours là. Avec toi. Même quand tu as l’impression que tu es seul. Tu sais comment je le sais ? Parce que tu étais là, tout ce temps. Avec moi. Tu étais mort à mes yeux et pourtant…. »

Il ne la quittait pas des yeux. Elle semblait avoir vécu beaucoup de choses pendant que lui essayait juste de la protéger en prenant le temps qu'il fallait avant de revenir vers elle. Qu'est-ce qu'il avait été bête... Mais ce n'était peut-être qu'un mal pour un bien, finalement. Maintenant qu'ils étaient réunis, pour de bon – il l'espérait, rien ne les arrêterait. Elle reflétait à travers ses mots ce que lui aussi pouvait penser... Ils seront toujours là l'un pour l'autre. Toujours.

« Tu ne m’as jamais quitté. »

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres et il serra un peu plus sa main.
Comme toujours, il se sentait si petit face à elle... Mais ce n'était plus exactement comme avant maintenant. C'était différent tout simplement parce que lui était différent. Sauf que cela ne changeait en rien l'admiration, le respect qu'il avait pour elle, pour ce qu'elle savait faire, pour ce qu'elle lui apprenait sans cesse... Cela ne changerait jamais. Peu importe à quel point il était divin et capable de choses étranges lui aussi.

« Tu sais… Moi aussi je t’aime… bien… plus que bien… Enfin tu vois quoi, je ne suis pas très douée avec ça… Je ne l’ai jamais été. »

Il ne voulut pas l'arrêter alors qu'elle était en train de parler et se contenta d'hocher la tête en ne pouvant s'empêcher de se joindre à son rire. Oh que oui il le savait... Il faut dire qu'il n'était pas très doué non plus et il l'avait prouvé plus d'une fois.

« Quand je suis avec toi… Je me sens vivante… Vraiment vivante… Je prends conscience que je ne suis plus seulement un robot mais que je respire… que je vis. Tu vois ce que je veux dire ? C’est douloureux très souvent et je n’aime pas trop ça… Mais parfois c’est aussi agréable et… c’est grâce à toi et à ce que tu me fais découvrir… Je pense que… Je finirais par avoir la patience d’apprendre à vivre comme une humaine… »

Le temps sembla passer au ralenti, ou alors elle le faisait de manière volontaire. Il n'en savait rien. Il imaginait toutes les possibilités de ce qui allait suivre alors qu'elle se rapprochait de son visage et toutes les manières dont il pouvait agir. Avant même qu'il ait eu le temps de vraiment mettre en place ses actions, elle était en train de l'embrasser sur la joue. Simplement. Mais à l'instant, ce geste était amplement suffisant. Rien que ça suffisait à le faire rougir de manière un peu trop indiscrète. Il essaya de prononcer quelque chose mais les mots restaient bloqués dans sa gorge et il ne parvenait qu'à la fixer.

« Mais seulement si tu as la patience de m’apprendre comment faire. »

Il n'en avait jamais douté mais c'était encore plus clair à présent. Plus que jamais. La voir là, devant lui, plus proche qu'elle ne l'avait jamais été depuis... et bien... longtemps, ne faisait que confirmer ce qu'il savait déjà. Il l'aimait. Vraiment.

Alors qu'elle l'entraînait vers les autres, prête à se jeter dans ce qu'était l'humanité, il se permit de la retenir et l'attira vers lui pour la prendre dans ses bras. Il ne l'avait fait qu'une fois. La fois où elle s'était présentée sur le pas de sa porte. La veille de la Presque-Apocalypse. Ils s'étaient promis de se retrouver le lendemain, en fin de journée, sans que cela ne puisse finalement se réaliser... C'était passé maintenant. Et la prendre dans ses bras lui avait horriblement manqué. Il en avait rêvé, dans la chambre qu'il avait chez Jamie, il avait espéré qu'un jour elle arrive sur le pas de la porte pour lui dire qu'encore une fois, elle l'avait retrouvé.
Ce n'était pas arrivé, parce que parfois, le destin préfère nous faire attendre le bon moment, même si cela peut être douloureux. Il ne le regrettait pas pour autant. Il aura fallu encore de nombreux mois... mais ça valait le coup.

Il la tenu ainsi un long moment, profitant de ce contact, avant de se résigner à rompre l'étreinte, la reprenant par la main – il ne la lâchait pas totalement, non.

« Je pense que le meilleur moyen de commencer serait de se rendre dans ce bar avec les autres... Enfin j'ai jamais vraiment été dans un bar... »

Oui, la seule fois où il s'était laissé allé, c'était avec Hope. Et il avait finit un peu saoul. Rien qu'un peu, déshabillé en train de danser sur une table ce qui avait fait rire son amie strip-teaseuse qui était aussi bourrée que lui... Un bon souvenir, finalement, même s'il s'en souvenait vaguement. Ses yeux s'écarquillèrent et il posa son regard sur EVE, se demandant si elle avait « vu » cette scène avec sa capacité à lire dans les gens par le toucher, alors qu'il y avait pensé. Il n'avait jamais eu l'occasion de lui parler de ses « expériences » et il n'était pas certain de vouloir qu'elle apprenne celle-là aussi directement...

« Boire c'est mal. »

Il se racla la gorge, gêné, détournant les yeux et commençant à avancer. L'alcool ne pouvait plus rien lui faire maintenant, ce n'était peut-être pas plus mal, il n'avait pas une grosse constitution.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
we're still here
There is color deep within your eyes, a history that only you and I could write. There is pigment in your memory, the origins of our family tree. Though I never needed any proof to know the heart that beats inside of you.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8994-wilson-je-sais-j-ai-une-jolie-carrosserie#75782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 464
✯ Les étoiles : 35




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 31 Mar 2015 - 14:14

I will never let you fall...
ft. Wall-E



Elle avait voulu l’entraîner vers les autres une fois qu’elle vit qu’il s’était mais Wall-E la retient. Etonnée de son comportement, elle s’apprêtait à se retourner vers lui pour lui demander le problème mais elle se sentir attirée et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, elle était dans ses bras. Elle posa sa tête sur son épaule, ferma les yeux, tandis que ses bras s’agrippaient au dos de Wilson. EVE prenait garde à ne pas le serrer trop fort, elle ne contrôlait pas toujours sa force et elle avait peur de lui faire mal. Une fois qu’elle fut sûre de ne rien faire de travers, elle s’abandonna pleinement à ce moment. C’était la première fois, la toute première fois dans toute sa vie, qu’elle soit d’acier ou de chair, qu’elle lâchait prise, qu’elle s’abandonnait, qu’elle coupait ses moteurs. C’était une sensation absolument étrange, elle avait l’impression que plus rien n’avait d’importance, que le temps s’était arrêté, que le monde avait disparu. Elle sentait son odeur, elle le sentait contre elle, vivant, elle entendait son cœur, car, comme à son habitude, elle percevait des choses que les autres ne percevaient pas. Mais pour une fois, une seule fois, elle ne cherchait pas à analyser son rythme cardiaque, elle cherchait juste à se bercer avec ce son réconfortant, ce son qui prouvait qu’il était en vie et qu’il l’aimait… Elle avait l’impression de voler.

Cette longue étreinte lui en rappelait une autre et elle savait que Wall-E pensait à la même chose. Elle le touchait, elle voyait ce qu’il voyait, par bribes. Tous deux revoyaient ce dernier câlin avant de se dire au revoir, le tout premier jour de leurs retrouvailles. Elle été heureuse, elle avait passé la journée avec lui, ils avaient fait des brioches, ils avaient discuté, ils avaient partagé le bonheur d’être de nouveau ensemble… Puis ils s’étaient promis de se revoir le lendemain, ils s’étaient pris dans les bras et… Et le lendemain Wall-E devenait le cavalier, il mourrait, pour elle seulement, et l’enfer commençait… Les yeux toujours fermés, elle passa ses mains autour de son cou pour avoir une meilleure prise, puis lui chuchota à l’oreille :

- Je sais qu’on pense à la même chose… La dernière fois qu’on s’est pris dans les bras comme ça… on s’était promis de se revoir le lendemain et… le lendemain tu n’étais plus là… Promets-moi que cette fois-ci ça n’arrivera pas, promets-moi que… que demain tu seras toujours là, qu’on sera là, ensemble, qu’il ne nous arrivera rien… promets-le moi…

C’était complétement irrationnel. A croire que la personnalité de Storybrooke, l’humaine qui n’avait jamais vécu que dans le coma se réveiller d’un coup en EVE…C’était ça être amoureux ? Perdre toute notion de rationalité ? Comment pouvait-il lui promettre sincèrement une chose pareille ? Il ne le pouvait pas, il ne lisait pas dans l’avenir, il ne contrôlait pas le cosmos, ils n’étaient que deux grains de poussières dans ce vaste univers. Lui était sans doute un peu plus gros qu’elle de par son côté divin, mais ils n’étaient que des grains de sable tout de même et si le destin venait à les séparer demain, Wilson ne pourrait rien faire… Alors pourquoi lui demander de promettre quelque chose qu’il ne pourrait pas tenir ? Parce qu’elle ne cherchait pas une réponse véritable cette fois-ci, la vraie réponse, elle la connaissait. Elle avait juste envie qu’il l’aide à croire qu’ils seraient ensemble pour toujours. Elle avait juste envie qu’il apaise ses peurs et que jamais, plus jamais, on ne joue avec elle comme l’Enfer l’avait fait… Elle voulait continuer à croire qu’elle pouvait voler…

Mais lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle constata qu’elle n’avait pas seulement eu l’impression de voler, elle les avait littéralement décroché du sol… comme la première fois… encore… Elle déglutit et chassa cette idée en lui souriant et par son rire cristallin. Puis elle les reposa doucement à terre et Wall-E se détacha d’elle, pour lui prendre la main. En entremêlant ses doigts aux siens, elle se remémora leur ancienne vie. Maintenant qu’ils étaient humains, ils avaient des connections nerveuses qui leur permettait de se sentir l’un l’autre, de sentir que leurs doigts représentait leur amour. Chose qu’ils n’avaient encore jamais pu faire avec les pinces du robot et les pales de la robote.

Il lui proposa d’aller boire un verre avec les autres, pour se sociabiliser. Elle accepta d’un hochement de tête tandis qu’un flash apparut dans son esprit. Wilson semblait alcoolisé, il se déshabillait devant une fille rousse qui rigolait. Elle cligna des yeux et le regarda avec un air grave en continuant à avancer. La jalousie montait. Elle allait la pulvérisée. Mal à l’aise, Wilson se racla la gorge en concédant que voire n’était peut-être pas la meilleure chose qui soit.

- Ce n’est qu’une amie ?

Elle avait soudainement peur de le perdre au profil de l’autre rouquine. Mais elle avait vu que ce souvenir était présent en lui et datait d’avant leurs retrouvailles… Wilson avait eu une vie avant elle, pouvait-elle lui en vouloir, même si ça lui faisait mal ? Non… Bien sûr que non… Après tout, elle aussi avait rencontré des garçons, elle savait que Jack l’avait presque vue nue même si elle n’avait jamais eu l’intention de lui montrer quoi que ce soit… Pourtant, si Wall-E voyait la scène, elle était prête à parier que lui aussi ne serait pas content. Pour détendre l’atmosphère, elle l’embrassa sur la joue et finit par lui dire :

- C’était ton ancienne vie, tu étais encore un humain faible pouvant devenir saoul… Je comprends. Si ce n’est qu’une amie, je suis contente, sinon… j’irais la pulvériser et on en parle plus d’accord ?

Elle avait un sourire radieux, innocent…. Il était clair qu’elle avait encore du chemin à faire pour devenir humaine… Règle numéro 1 : On ne pulvérise PAS les gens sur un coup de tête…


fait par Blueberry

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Oups we did it again...
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve
 Page 1 sur 1

I will never let you fall [Wall-EVE - Conclusion EDF]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville