Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Somewhere with you... [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Mer 19 Fév 2014 - 10:29


"Somewhere over the rainbow, way up high"


    Je venais de me rendre compte que j'avais la bouche à moitié ouverte. On aurait dit le capitaine du bateau de pêcheur chez qui j'allais aider à décharger la cargaisson tous les samedi. Une fois remarqué, je l'avais refermée, j'avais regardé en haut, en bas, en secouant la tête comme si j'approuvais ce qu'il venait de dire, puis j'avais pris ma carte en main, l'avait levée devant mes yeux et je m'étais mise à la lire. Un ange était passée entre nous, puis le serveur était arrivé.

    "Les tourteraux, queche que chvous sert?"

    Il avait pris son bloc note pendant que je terminais de lire la carte. Il y avait des choses vraiment très intéressantes dessus. Des pizzas quasiment à toutes les saveurs, des lasagnes comme celles que Elliot allait prendre et diverses glaces. Peut être que les glaces ça serait plus pour le dessert. J'avais un mal fou à me décider sur quelle pizza je voulais.

    "Je vais prendre la quatre saison, mais sans le jambon dessus s'il vous plaît et bien chaude. J'aime quand c'est bien chaud."

    Je n'avais toujours pas reposé ma carte, continuant à l'admirer comme si c'était une oeuvre d'art, puis j'avais enchaîné avec la boisson.

    "Un ice tea aussi, avec des glaçons. Dites, je peux avoir aussi un verre vide à côté?"

    J'avais regardé le serveur qui ne semblait pas être contre l'idée. Puis, il s'était tourné vers Elliot pour prendre sa commande. Tout ce que le jeune garçon avait dit raisonné dans ma tête. Il avait d'abord était désagréable avec cette femme, mais d'un côté elle l'avait bien cherchée. Depuis quand on ne pouvait plus sortir des toilettes en étant accompagné? C'était pas parce qu'on était deux, qu'on faisait forcément des choses. D'ailleurs on avait été très sage en dehors du baiser. En plus il avait l'air d'être un parfait gentleman qui ne profitait pas de l'occasion, embrassait qu'une seule personne à la fois, pouvait s'enflamer, avait un sacré problème parternel et était composé de plusieurs couches.

    J'allais ouvrir la bouche pour lui dire quelque chose, quand j'avais remarqué que le serveur était encore là. C'est fou ce que je réfléchissais vite, ou alors il avait commandé très lentement. Je ne l'avais même pas écouté prendre sa commande. Apparemment cette fois ci c'était la bonne, Pedro venait de partir. Je l'avais regardé, Elliot pas Pedro, car même si ce dernier était pas trop mal dans son genre, je préfèrai la tête à Elliot, il avait une tête Mickey mélangée à celle d'un psychopathe. Ca le rendrait très sexy et comme il imprévisible. Même s'il avait confirmé ne pas l'être.

    "Faut pas croire que parce que je vous ai embrassé j'ai une vie sexuelle très émancipée et que je suis du genre à me laisser aller avec le premier venu. Pour que je prenne du plaisir, il faut que je connaisse un peu mieux la personne. Par exemple, c'est quoi cette histoire de baiser avec votre père?"

    J'aurai peut être pas dû lui dévoiler cela de moi, bien que ce n'était pas si grave que cela. Le véritable problème c'est que j'avais enchaînée avec une question, comme si je voulais justement un peu mieux le connaître, histoire d'ensuite prendre du plaisir. J'avais baissée les yeux, histoire de relire la carte, mais Pedro était partit avec. Plus moyen de se cacher, tant pis. J'avais relevée la tête et plongée mon regard dans le sien.

    "J'en ai marre de devoir toujours être gênée par ce que je dis ou ce que je fais. On fait ce qu'on a envie de faire et on dit ce qu'on doit dire au moment où ça doit être dit. Vous me suivez? Là par exemple, j'arrête pas de penser à ce baiser. Pas parce que je l'apprécié, bien que si, c'était vraiment intense et tu as, vous avez des lèvres vraiment appréciables. On dirait que vous êtes tout neuf, comme un bébé. J'adore les bébés."

    Je lui avais fait un petit sourire. Je lui avais dit que je le trouvais sexy, que j'avais aimé notre baiser et que je voulais un bébé de lui. Les choses au moins étaient claires.

    "J'ai été un bébé pendant très longtemps, ça doit venir de là, car les éléphants vivent extrèmement longtemps par rapport aux autres animaux, du coup on a le temps de rester enfant. J'ai adoré cette époque là, ma maman s'est vraiment très bien occupée de moi. Quand à mon père, je ne l'ai pas connu. On me répétait sans cesse que c'était la cigogne qui m'avait apportée. Je suis devenu ami avec une cigogne qui m'a raconté pas mal de choses sur les naissances. Et c'est vrai que selon elle le commerce des éléphants est très prospère, mais je suis sûr que j'avais un père. Me mettre à sa recherche n'a jamais été une priorité."

    Le serveur nous avait apporté nos boissons. J'avais rempli mon verre vide d'un tier de mon ice tea, puis j'avais pris un médicament dans ma poche que j'avais coupé en deux et mis dans le verre. Ca avait fait plein de bulles. Une fois fait, je l'avais porté à mes lèvres et je l'avais bu cul sec en faisant une mine de dégoût. Puis, j'avais reposé le verre et bu une gorgée du véritable ice teau, 100% naturel... Enfin naturel à sa manière.

    "Ce que j'aimerai faire de ma vie c'est partir loin d'ici, dans un endroit où je pourrai faire ce dont j'ai envie et sans contraintes. J'ai toujours l'impression de dépendre de quelqu'un depuis qu'on est à Storybrooke. Le fait de se sentir attaché ça vous empêche d'évoluer et j'ai besoin de m'émanciper, de faire de nouvelles rencontres, d'avoir un petit copain. C'est bien un petit copain. J'en ai déjà eu un ou deux comme ça, mais c'était plus une histoire sans lendemain. Vous voyez le genre?"

    Quand on aime quelqu'un, qu'il vous dit qu'il vous aime mais qu'il a déjà planté sa graine dans le corps d'une autre femme. Je pouvais devenir très vulgaire quand je parlais de mes ex, alors autant éviter le sujet.

    "J'ai besoin de stabilité et de pouvoir parler librement avec une personne sans pour autant qu'elle ait qu'une envie en tête."

    J'avais expiré à fond avant de reboire une gorgée de mon ice tea. A vrai dire, je l'avais totalement fini et j'avais croisé mes mains sur la table. Au même moment, Pedro était revenu avec nos plats qu'il avait déposé devant nous. J'avais pris mes couverts et sentis la bonne odeur de la pizza.

    "Ca a l'air grandement bon tout ça."

    J'en avais découpé une part et je l'avais portée à mes lèvres. Je ne pouvais plus attendre, mon estomac criait famine. C'était trop bonnnn ! Comment j'avais pu passer à côté de cette pizzeria? J'avais vite découpée une autre part que j'avais déposé dans l'assiette de Elliot, sur ses lasagnes.

    "Faut que tu gouttes ça, c'est vraiment trop bon!! Enfin, tu dois le savoir vue que t'y es déjà venu, mais là on sent qu'il l'ont préparé avec amour!"

    J'avais posé mes coudes sur la table pour le regarder manger la part. Je voulais voir sa réaction en y gouttant. Il ne pouvait que craquer sur cette pizza. Elle avait un goût que je n'avais jamais sentis auparavant. Quelque chose de vraiment à part, de tendre, de savoureux qui promettait une multitude d'autres sensations à chaque fois qu'on croquerait dedans.

    "J'ai vraiment aimé notre baiser." avais-je dit en pouffant. "Dommage que tu n'y étais pas préparé, j'aurai bien aimé voir ce que ça aurait donné si on avait tous les deux été prévenu et que j'avais eu les idées plus claires."

    J'avais reporté mon attention sur ma pizza et j'en avais pris un autre morceau que j'avais porté à ma bouche. Une nouvelle saveur... Bien loin de celle d'avant, mais tout aussi bonne. Je voulais l'embrasser mais ce n'était pas une bonne idée. Fallait t'y faire Dumbo, tu n'allais pas te replonger dans une histoire compliquée, la précédente l'avait été bien assez. En plus, pour le moment, c'était encore au point mort. On s'était embrassé, on avait dormi ensemble et il m'avait fait voler. C'était plutôt banal...

    "Je n'ai pas de frères ni de soeurs. Juste un poisson rouge. Je l'ai sauvé de la noyade. Mais c'est une longue histoire..."

    J'avais à nouveau baisser la tête sur ma pizza et pouffer. Puis, je m'étais mise à rire tout en tentant de cacher mon visage avec ma fourchette. C'était peine perdue.

    "Ca y est, toute le conversation vient de me revenir en tête. Aussi bien la tienne que la mienne. Je crois qu'on en tient tous les deux une sacré couche."

    Le rire c'était transformé en sourire. J'avais beau eu me ridiculiser, je n'avais fait que compléter un shéma qu'il avait lui même mis en place. C'était vraiment amusant, il était amusant. J'avais pris une part que j'avais mangé très délicatement cette fois ci. Je voulais vraiment profiter pleinement de ce que j'avais en bouche, car je ne savais pas pour combien de temps je l'aurai. J'aurai aimé que cette saveur reste là à jamais. J'avais levée les yeux vers Elliot tout en souriant à nouveau. Il allait vraiment me prendre pour une dingue. Après tout, c'était ce que j'étais non? J'avais bien passé plusieurs mois à l'hôpital au service psychiatrique et je suivais encore un traitement...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8057
✯ Les étoiles : 28668




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Mer 19 Fév 2014 - 22:41


« Quand on dit "Je vois quelqu'un" ça veut dire que je vais voir un psy ! "T'es avec quelqu'un ? Non je vois quelqu'un!". Ou alors on dit "J'me fais suivre! Tu te fais pas suivre?" Je peux te dire que le jour où j'ai l'impression de me faire suivre, je vais voir quelqu'un! » ► Gad Elmaleh

    Elle n'était pas partie, malgré tout ce que j'avais dit. Je ne savais pas si c'était une bonne chose. Habituellement, les filles comme il faut prenaient un air pincé et fuyaient à toutes jambes. Enfin du moins je le supposai, car jamais je ne m'étais exprimé de cette façon avec une parfaite inconnue. Aucun doute, mes pouvoirs me donnaient chaud. Ils avaient même fait fondre tous mes neurones. Elle passait commande. Je devais donc faire la même chose, logiquement, non ? Je disais rapidement ce que je désirais manger au serveur, je n'avais pas vraiment la tête à jouer le gars compliqué. Il pouvait même m'amener du râgout de l'avant-veille, je m'en moquais.

    Et voilà que Lily me racontait des trucs pas très nets. Je tentai de trouver tout ceci très normal, mais j'avais de plus en plus de mal à mesure que les minutes passaient. Je sentais la chaleur me monter aux joues tandis qu'elle parlait. Elle était en train de dire quoi, exactement ? J'avais compris de travers ou avait-elle vraiment dit qu'elle ne prendrait du plaisir avec moi que si je lui parlais de mon père ? Je la fixai d'un air interdit, bouche bée. J'étais partagé entre l'horreur et l'émerveillement. Non, juste l'horreur. Je mis un certain temps à retrouver l'usage de la parole. Lorsque je parvins enfin à articuler quelques mots, ce fut d'une façon maladroite et bégayante :

    "Mon... mon père est du genre très affectueux. Il est au-dessus de toute loi. Du coup, il embrasse un peu tout le monde, moi y compris. Pourtant, il me déteste. C'est assez étrange, n'est-ce pas ?"

    Je fis un sourire avant de me gesticuler sur ma chaise. J'avais l'impression de subir une séance de torture. Lily me fixait avec insistance. Que voulait-elle vraiment de moi ? Est-ce qu'elle pensait que cette journée allait se clôturer par une séance trash dans un lit ? Je déglutis avec difficulté, et lorsque le serveur apporta nos plats et nos boissons, je me jetai sur mon verre de Coca et le bus en retenant ma respiration. Je lâchai une expiration en grimaçant. Ma gorge était en feu. Je sentais les bulles pétiller et exploser par milliers dans ma trachée. J'aurais dû me contenter d'une carafe d'eau.

    "Vous... tu es un éléphant ?" dis-je à brûle-pourpoint alors qu'elle venait de me parler de petit copain et je-ne-sais-quoi-d'autre.

    Je la regardai mettre un comprimé effervescent dans son verre avant de le boire. J'avais très envie de lui demander si elle n'en avait pas un deuxième, car j'avais très mal au crâne, moi aussi. A moins que c'était un médicament pour un autre symptôme, mais je n'osais pas me montrer indiscret. Elle était déjà suffisamment exaltée comme ça. Je ne voulais pas lui poser trop de questions ni trop me dévoiler.

    "J'ai toujours bien aimé les éléphants."
    repris-je avec un sourire rêveur, tout en pensant à Elton qui était enseveli sous mes sous-vêtements, dans le tiroir de ma commode. "Ils ont un côté sympathique. Je n'aurais jamais cru que tu en étais un. Non pas que tu ne sois pas sympathique, c'est juste que tu es... vraiment mignonne pour un éléphant."

    Non Elliot, pas de compliment ! On ne complimente pas une fille qui n'est pas très claire dans sa tête ! Je me grattai la tête avant de plonger les yeux sur mon plat de lasagnes. Le dessus frémissait encore, comme s'il respirait. Je levai mes couverts et les enfonçai dans les lasagnes, me délectant de cette sensation tel un psychopathe en train d'ouvrir un corps en deux. Je commençai à manger, apaisé par ce goût tellement délicieux dans ma bouche. Je n'avais pas besoin d'attendre que cela refroidisse, c'était l'un des seuls avantages de mes pouvoirs.

    Subitement, Lily me colla une part de sa pizza sur mes lasagnes. Je lui lançai un regard indigné. Elle avait gâché mon plat ! Puis en la voyant poser la tête dans ses mains et m'observer avec fascination, j'avalai ma salive avec difficulté et pris la part de pizza entre mes doigts. Peut-être qu'elle me lâcherait si je la mangeais... Et à cet instant précis, tandis que je mâchais, elle lâcha une nouvelle bombe. Je m'étranglai et toussai bruyamment. J'en étais même à me demander si elle ne cherchait pas à me tuer. Finalement, je me repris, posai la part de pizza, tapai deux fois sur ma gorge et me redressai avant de déclarer à mi-voix, sans la regarder :

    "Peut-être qu'un jour, on saura ce que ça donne."

    J'espérais qu'elle ne m'ait pas entendu. Je n'étais pas sûr moi-même de ce que cela signifiait. Voulais-je l'embrasser à nouveau ? Elle n'était pas mon genre. Il était temps que je sois franc avec elle. Je souris légèrement en la voyant se cacher derrière sa fourchette. Assurément, elle était craquante. Mais je ne devais surtout pas craquer. On savait très bien ce que cela donnait quand je me laissais aller... Des flammes, de la chaleur... et tout finissait en cendres.

    "Lily, je dois être honnête avec vous." déclarai-je en plaçant les mains à plat de chaque côté de mon plat de lasagnes.

    Je plongeai mon regard sérieux dans le sien, tellement pétillant et désinvolte. Le vouvoiement était de retour et était de rigueur en cette occasion. Il fallait que je mette de la distance avant de prendre le large.

    "Je ne suis pas un petit copain potentiel, ni un prince charmant, et encore moins l'éléphant de vos rêves. Je suis juste... moi." dis-je en claquant les mains sur la table avec une moue contrite. "Je ne vous ferai pas voler de nouveau. Il n'y aura pas d'autre baiser. Pour votre sécurité, je vous assure qu'il est dans votre intérêt de rester à l'écart. Je brûle tout ce que je touche, et c'est loin d'être une bonne chose."

    Je baissai les yeux pour contempler un instant le reflet de mon visage dans les dents de ma fourchette posée à côté de ma main. J'eus un rictus avant de poursuivre d'un ton désespéré, tout en passant une main dans mes cheveux :

    "Je suis une bombe à retardement. Quand je m'enflammerai pour de bon, il ne faut pas que vous soyez dans les parages."

    Je relevai les yeux vers elle, guettant sa réaction. J'étais en train de la repousser. C'était la dernière chose que je voulais, car elle m'était très sympathique, mais j'avais tellement peur qu'elle s'imagine trop de beaux rêves... C'était mieux de la ramener à la réalité avant qu'il ne soit trop tard.

    Je frissonnai en sentant sa main se poser sur la mienne. Je dévisageai ses petits doigts qui touchaient ma peau, avant de la regarder de nouveau, les yeux écarquillés.

    "Vous n'avez vraiment rien compris à ce que j'ai dit ?" fis-je d'un ton à la fois exaspéré, ahuri, et... exalté. "Arrêtez de faire ça ! Vous n'êtes pas du tout mon genre, lâchez-moi à la fin !"

    Pourtant, ce fut moi qui retins sa main lorsque je la sentis s'éloigner. Réflexe étrange. Qu'est-ce qui me prenait ? Je ne voulais pas être blessant, mais c'était la vérité : en plus de mes pouvoirs handicapants, je n'aimais pas particulièrement les brunes. Il fallait qu'elle arrête de me coller comme ça.

    "Oh, c'est votre main !" dis-je d'un ton embarassé. "Je l'ai confondue avec la mienne, c'est pour ça que j'ai voulu la garder..."

    Mes lasagnes éventrées semblaient former un visage moqueur. Jamais on avait fait plus minable comme explication, Elliot ! Tout le monde perdait ses mains, c'était bien connu, voyons ! En tous cas ce qui était sûr, c'est que j'étais en train de perdre la boule !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Jeu 20 Fév 2014 - 14:32


"Somewhere over the rainbow, way up high"


    Il était du genre à changer d'avis comme de chemise? Comment quelqu'un pouvait être autant perturbé pour vous dire que vous êtes mignone, pour enchaîner avec le fait qu'il aimait les éléphants, que ça le surprenait que j'en étais un, vue que ces créatures étaient plutôt sympathiques, pas moi... puis moi aussi. Il m'envoyait des signes, essayait de me faire comprendre qu'il aimerait bien qu'on s'embrasse pour de bon et en même temps il tentait de me remballer d'une manière délicate.

    J'avais posé ma main sur la sienne, histoire de pouvoir moi aussi lui dire ce que je pensais de tout ça et qu'il se trompait sur mon compte, mais il l'avait très mal pris, comprenant que la seule chose que je souhaitais c'était de le chauffer. C'était pas censée être lui la bouillore humaine? J'avais levée les yeux au ciel en le laissant terminer. Une fois fait, je l'avais regardé quelques intants dans les yeux avant de prendre un autre bout de pizza, de poser mes coudes sur la table et de me mettre à manger ma part sans rien dire.

    Mon petit manège avait durer plusieurs minutes avant que je daigne lui adresser la parole. J'avais d'abord pris ma serviette, essuyé ma bouche, puis j'avais bu une gorgée de mon ice tea. Le verre était quasiment vide, je n'avais eu le droit qu'à une petite goutte, mais ça me suffirait pour avoir assez de savile et reprendre la parole.

    "Je mourrai de faim, c'est pour cela que je suis restée. Vous l'avez bien compris? N'importe quelle fille, ou plutôt n'importe quelle personne, serait partie depuis bien longtemps. Déjà quand vous m'avez fait transplaner d'un endroit à un autre, puis quand vous m'avez assomée avec la batterie de cuisine. Au passage, c'est à cause de vous que je vous ai embrassée. Ensuite, vous avez insinué que je n'étais pas assez sympathique pour être un éléphant. Et je zappe la partie où vous m'avez proposé de m'embrasser à nouveau, car oui je vous ai entendu monsieur Elliot!"

    Ca faisait bizarre de l'appeller monsieur Elliot, mais il ne m'avait pas donné son nom. J'avais levé la main comme à l'école, avant de la rebaisser et de me tourner vers un serveur. Je lui avais fait un petit signe avec un petit sourire histoire qu'il se déplace plus rapidement. Une fois à ma hauteur, j'avais commandé un autre ice tea et je lui avais demandé s'il pouvait emballer les restes de ma pizza. Il avait pris l'assiette et était repartit. Au passage, il avait également pris les lasagnes de Elliot. Je ne savais pas s'il voulait lui aussi se le faire emballer, ni même s'il avait fini de les manger, quoi qu'il en soit c'était trop tard et tant pis pour lui.

    "Bien... Je ne cherche pas de petit copain potentiel, ni même de prince charmant, quand à... vous avez vraiment dit 'l'éléphant de vos rêves'? Vous croyez que je suis le genre de filles à vouloir sortir avec un éléphant maintenant que j'ai un corps humain? Vous ne pouvez pas savoir à quel point être une humaine c'est vachement plus agréable qu'être un éléphant. Rien que pour le brossage des dents, car comme vous l'avez remarqué, elles sont toutes blanches et j'ai bonne haleine."

    Bravo Lily !! Je m'étais attribuée un point bonus avec ma réplique totalement nulle... Mais bon, l'essentiel c'était d'avoir donné un exemple concret qu'on était bien mieux en humain qu'en éléphant. Il m'aurait embrassée si j'avais été un éléphant? Non! J'aurai loupé quelque chose de vraiment agréable? Oui! Il aurait loupé quelque chose? Oui aussi! Pourquoi? Parce que quand j'embrasse ça a son petit effet. Namého! Regardez le, le pauvre petit Elliot tout perturbé.

    "Et je me moque que vous brûlez tout ce que vous touchez, je suis une fille qui comme tout le monde a ses périodes de fortes chaleurs! Alors le chaud et le froid ça me connait!"

    Je n'avais pas du tout compris ce que je venais de dire. Mais le serveur nous avait coupé. Il en avait aussi profité pour me faire un regard des plus suspects. Je lui avais pris l'ice tea des mains et j'avais bu une double gorgée avant de le poser sur la table. Puis, j'avais croisé les bras et je m'étais adossé contre ma chaise.

    "Je ne m'occupe pas de vos secrets, vous ne vous occupez pas des miens. La seule chose que vous avez à savoir sur moi c'est que je suis un éléphant dans le monde des contes. Wouah! Lily est Dumbo l'éléphant, qu'est ce que c'est génial!" avais-je dit tout en me moquant physiquement de ce que je venais de dire. "Quand à vous, vous ne m'avez toujours pas dit qui vous êtes. Car un moment vous venez du monde réel, le moment d'après vous avez des pouvoirs. Ca signifie quoi? Que vous êtes une personne du monde réel qui était dans le monde des contes à l'époque? Ou alors vous êtes le fils de quelqu'un d'ici et vous avez grandit d'un coup parce que vous avez mangé un haricot magique? Votre histoire est du genre perturbante. Et surtout, ne me répondez pas que vous êtes le fils de ce Rumpelstiltskin ou de n'importe quel autre type dans son genre qui ne pense qu'à une chose, détruire tout sur son passage et changer la face du monde!"

    Je le fixais toujours intensément dans les yeux. Je plissais les yeux par moment pour essayer de lire en lui. C'était vraiment pas facile. Enfin, là sur le coup, c'était étrange sa réaction, comme si j'avais tapé dans le mile. Oh non, d'accord... C'était bien le fils de Rumpelstiltskin ou de Regina, venu des Enfers pour nous jouer un mauvais tour. Ou alors je lui faisais simplement peur et c'était pour ça qu'il avait eu une réaction différente. Il m'énervait! C'était quelqu'un de bien trop perturbant et... pfff...

    "Vous avez pas l'air si méchant que ça. On dit souvent tel père, tel fils, mais dans votre cas, vous n'êtes peut être pas comme lui. Enfin vous avez ses cheveux. Du moins vous en avez beaucoup, tout comme lui. Mais vous avez plus l'apparence d'une giraffe plutôt que d'un vieu crapaud."

    Je venais d'insulter Rumpel de vieu crapaud devant son fils. Super Lily, à coup sûr tu finiras en pizza la prochaine fois où tu le croiseras. J'avais reporté l'ice tea à ma bouche quand le serveur était venu avec nos restes à emporter.

    "Come vai? C'était bon? Vous formez un très cholie couple! Regardez la, comme elle est mignonne! Un vrai petit change!" avait-il dit en me prenant le menton dans sa main.

    "Merci! Un ange et un démon, le duo parfait!"

    Je m'étais levé, j'avais pris ma pizza, puis je m'étais mise en route vers la sortie. Une fois plusieurs tables plus loin, j'avais tourné la tête vers Elliot qui était encore assis. Non mais c'est pas vrai, il comprenait vraiment rien à rien.

    "Bon tu viens? C'est pas parce que j'ai dit que je ne voulais pas être ta petite amie et que j'ai refusé de t'embrasser une nouvelle fois que je ne veux pas que tu me raccompagnes jusqu'à chez moi."

    J'aurai peut être dû me rapprocher de lui avant de parler, car les gens s'étaient mis à me regarder. Tant pis, ça ne faisait rien, j'avais déjà pris mon médicament! o_O Je l'attendais donc debout, la main tendue, comme si j'attendais qu'il se lève et qu'il me prenne la main... Je devrais peut être la rebaisser, n'est ce pas? Ou pas... Il allait la prendre? Ca signifiait quelque chose? On finira bien par le savoir... Je faisais mine de m'impatienter... C'était long... Il était long...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8057
✯ Les étoiles : 28668




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Ven 21 Fév 2014 - 20:17


« Quand on dit "Je vois quelqu'un" ça veut dire que je vais voir un psy ! "T'es avec quelqu'un ? Non je vois quelqu'un!". Ou alors on dit "J'me fais suivre! Tu te fais pas suivre?" Je peux te dire que le jour où j'ai l'impression de me faire suivre, je vais voir quelqu'un! » ► Gad Elmaleh

    Monsieur Elliot. Je ne pus m'empêcher de sourire à cette appelation. Pour elle, j'étais Monsieur Elliot. C'était pas mal, ça mettait une distance charmante entre nous. Et puis je ne sais pas, ça me faisait me sentir supérieur. Allez comprendre pourquoi... Ca me donnait un petit côté classe...

    Heureusement que le serveur arriva pour me faire redescendre sur terre. Il m'enleva mes lasagnes sans prévenir et les emmena loin de moi. J'entrouvris les lèvres, estomaqué par son culot. Du coup, j'écoutais à peine Lily qui n'avait pas l'air très content... Oulah, même pas du tout. Que me racontait-elle ? Elle connaissait des périodes de fortes chaleurs, elle aussi ? A quoi faisait-elle allusion, là ?

    Mon regard indécis dériva du serveur à elle. J'aurais dû l'écouter d'une oreille plus attentive. A présent, je ne savais pas très bien de quoi elle parlait. Elle semblait furibonde. Elle avait dû s'apercevoir que j'avais été distrait. Je pris une expression inspirée et concentrée, le menton dans ma main, les yeux plissés. La conversation avait pris un tournant des plus animal. On se serait cru dans un zoo. Des éléphants, des crapauds, des girafes... Quoi ? Elle avait dit quoi ?

    "Dumbo ? Vous êtes Dumbo ? Sérieux ?!" l'interrompis-je en me redressant d'un bond, mes cheveux dressés en l'air.

    Je devais avoir l'air d'un halluciné. La bouche grande ouverte, je la dévisageai du buste à sa tête, puis un sourire fit tressauter quelque peu le coin de mes lèvres. Dumbo... Non. Elle se payait ma tête. J'avais toujours adoré ce dessin animé, c'était l'un de mes préférés lorsque j'étais enfant. Je fouillai frénétiquement dans les poches de mon jean à la recherche d'un stylo, avant de me raviser. On garde son self-control, Elliot. Tu n'es pas à Disneyworld. Tu ne vas pas lui demander un autographe. C'est stupide.

    A la place, je pris une attitude faussement désinvolte, fixant un peu trop le côté droit de son visage. Impossible de vérifier la largeur de son oreille, ses cheveux la cachaient. Tss... C'était vraiment nul. Puis je secouai légèrement la tête, prenant conscience de ce que j'étais en train de faire. Je voulais quoi, un mètre ruban pour mesurer ses oreilles et vérifier l'authenticité de ses paroles ? J'étais taré ou quoi ?

    Le serveur revint vers nous, portant des récipients en aluminium dans ses mains. Il les posa devant nous, débita une réplique parfaitement nulle digne d'un film romantique avec Sandra Bullock, avant de s'en aller. Je sautai sur mes lasagnes et les fis glisser vers moi avec un air gourmand. Ouf, j'avais eu si peu de les avoir perdues pour toujours ! En plus, je n'avais pas eu le temps de manger vraiment. Quelle mouche avait donc piqué Lily pour faire emballer nos plats sans raison ?

    J'étais sur le point de délivrer mes lasagnes de leur entrave en aluminium, ouvrant conscienceusement les côtés, lorsque je la vis se lever et s'éloigner, avec sa boîte en main. Je fronçai les sourcils, fis une petite moue déçue mais me penchai à nouveau sur mon plat. Elle n'avait pas apprécié ma compagnie. D'un côté, je ne pouvais lui en vouloir...

    Ses paroles me firent sursauter, tout comme la moitié de la salle. Elle avait une voix qui portait vraiment loin, pour un éléphant muet... Je lui lançai un regard anxieux, limite angoissé. Je n'arrivais vraiment plus à la suivre. Elle voulait s'en aller, elle était de toute évidence furieuse contre moi, mais elle voulait que je la raccompagne. Dans le dessin animé, Dumbo était nettement moins compliqué.

    Je sautai sur mes pieds avec réticence, ma boîte de lasagnes dans la main droite, et la rejoignis de mauvaise grâce.

    "Vous avez tellement peur de rencontrer un psychopathe à dix heures du matin dans Storybrooke city ?" fis-je en lui jetant un coup d'oeil plein de froideur. "Je ne suis pas sûr d'être capable de vous défendre en cas d'attaque. Les girafes ne sont pas connues pour être de grandes combattantes."

    Je baissai les yeux sur sa main tendue, levai le nez en l'air avant de passer devant elle puis d'ouvrir la porte et de la franchir... sans la retenir. C'était son affaire si elle se la prenait. Tout ce qu'elle m'avait dit venait de me revenir en pleine face. J'étais du genre à emmagasiner les choses et à être plein de rancoeur. Elle m'avait traité de girafe ! Peut-être était-ce un compliment venant d'un éléphant, mais je ne l'avais pas pris comme tel !

    Je sentis à peine la froideur du vent d'hiver tellement j'étais enflammé par le ressentiment. Machinalement, je remontai le col de ma veste en cuir tandis que j'avançais d'un pas rapide. J'entendais des pas précipités à côté de moi. Je roulai des yeux avant de dire :

    "Je ne suis pas le fils de ce Rumpelstalk... Rumpelsteul... Rimpimpim ou peu importe comment il s'appelle ! Rassurée ? Enfin apparemment, vous aimez traîner avec les mauvais garçons puisque vous continuez à marcher à côté de moi."

    Je ne pus m'empêcher de lui adresser un regard en coin un peu moqueur. Dumbo aimait les bad boys. Amusant, ça.

    "Ne soyez pas déçue, mon père est pire. Si si, je vous assure que c'est possible." soupirai-je. "C'est le dieu des enfers, mais j'ignore s'il vient du monde des contes. Vu qu'il a mis ma mère enceinte il y a de ça vingt et un ans, je suppose que ça signifie qu'il fait partie du monde réel. A moins qu'il ait un pass VIP pour traverser la frontière sans perdre la mémoire, mais ça serait louche..."

    Je restai pensif sur mes propres paroles. La demoiselle avait mis en lumière un point important. Est-ce que Hadès était originaire du même monde qu'elle ? Cétait fort probable, les dieux de la mythologique grecque étaient, comme leur nom l'indique, mythologiques. Malgré tout, j'étais sceptique. Quelque chose clochait. Cependant, je n'avais spécialement envie de revoir mon père afin de demander des éclaircissements. Je tenais à mes doigts et je ne voulais surtout pas de nouvelles "embrassades". Je décidai de changer de sujet.

    "Dumbo est une fille... si je m'attendais à ça !" m'écriai-je soudain en passant une main sur mon front et en m'ébourriffant les cheveux. "C'est toute mon enfance qui s'écroule... J'ai une question à vous poser. Faut pas le prendre mal. Enfin apparemment tout ce que je dis est mal interprété mais bon... Tu peux voler en remuant les oreilles ?"

    Je passais du tutoiement au vouvoiement à une vitesse vertigineuse. Il faudrait que je me décide tôt ou tard à l'ajouter dans ma liste d'amis ou à la laisser en simple connaissance. Je portai un doigt à mes lèvres pour le mordiller nerveusement sans la lâcher des yeux. Je m'étais arrêtée devant elle, lui bloquant le passage.

    "J'aimerais juste..."

    Je laissai ma phrase en suspens. Lentement, je frôlai la joue de Lily, et soulevai délicatement une mèche de cheveux qui recouvrait son oreille. Cette dernière avait une taille des plus normales, elle était même un peu petite. Je laissai échapper un rictus sans la lâcher du regard.

    "Evidemment..." murmurai-je, appréciant toute l'ironie de la chose.

    J'effleurai le lobe de son oreille du bout de l'index, fasciné par toutes les contradictions que cette demoiselle représentait. Dans ce monde, Dumbo était une fille, avait de petites oreilles mais quelque chose demeurait tout au fond de ses yeux. Cette douceur incommensurable de ceux que leur enfance n'a jamais quitté.

    Je souris brièvement puis clignai des yeux avant de m'éloigner d'elle brusquement. J'étais pas en train de faire les yeux doux à Dumbo, c'était une idée. De toutes façons, cette idée me perturbait bien trop. Je me remis à marcher, enfonçant les mains dans mes poches pour éviter de les laisser effleurer n'importe quoi. Elles avaient leur volonté propre depuis un petit moment, c'était fâcheux.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Sam 22 Fév 2014 - 9:30


"Somewhere over the rainbow, way up high"


    Ma respiration s'était accélérée, je sentais mon coeur s'emballer. Elliot avait effleuré le lobe de mon oreille du bout de son index. En temps ordinaire je serais entrée dans une colère monstre, mais son regard... ses yeux avaient quelque chose de très doux et de passionné. Si je n'étais pas du genre à m'emballer trop rapidement, j'aurai pensée que je le fascinais. C'était ridicule Lily. J'avais cligné des yeux, il était partit. Il s'était mis à marcher, les mains dans les poches. Qu'est ce que je devais faire?

    J'avais fait un petit pas en avant, deux en arrière. Je n'arrivais pas à me décider. Il avait l'air tellement différent des autres garçons, mais en même temps, il... qu'est ce qu'il avait dit sur son père? D'accord, ce n'était peut être pas le fils du plus puissant et dangereux des sorciers. C'était juste celui d'un dieu, celui de l'Enfer. Je ne savais pas trop comment je devais réagir face à cette déclaration. Bien entendu, ça ne pouvait pas être aussi simple que quand je lui avais dit que j'étais Dumbo. Bien qu'il n'avait pas réagis d'une manière simple... ou peut être que si. Il avait agis trop simplement. Je m'étais rappelée qu'il avait un éléphant en peluche chez lui. Il vouait une fascination pour mes semblables?

    Lily, il allait falloir te calmer, ne pas t'emballer. J'avais déjà pris mon cachet, mais j'en aurai bien pris un autre maintenant. J'avais porté ma main à ma poche gauche, puis droite, puis à celle de mon pantalon à l'arrière. Pas de chocolat, rien à grignotter. J'en avais oublié le carton à pizza que je tenais dans mon autre main. Il me fallait un truc pour me détendre, ça devenait urgent, mon coeur était encore en mode Fast and Furious! J'avais pris une grande respiration et ma décision. Je m'étais précipitée vers lui, histoire de le rattraper. Il marchait vite et j'avais mis du temps à me décider. Une fois à sa hauteur, je m'étais mise en face de lui pour le forcer à s'arrêter.

    Je l'avais pointé du doigt. J'étais prête à lui dire que je n'acceptais pas qu'on me touche les oreilles ou qu'on me pose des questions du genre de si je pouvais remuer les oreilles et m'envoler. C'était déplacé et je l'avais très mal pris. Je l'avais regardé bien droit dans les yeux, mon doigt toujours tendu vers lui. Il allait en prendre pour son grade. J'avais baissée un peu les yeux, regardant son nez. J'aurai pu lui demander si avec son nez à moitié déformé il était capable de faire de la magie comme ma sorcière bien aimée. J'avais baissée un peu plus les yeux en direction de ses lèvres. Quand à sa bouche, j'aurai pu en dire des choses aussi. J'aurai pu même en faire...

    Je m'étais approchée un peu plus de lui, histoire que mon doigt touche son torse. "Vous... Vous..." C'était le bon moment, il fallait tout déballer. Je me sentais forte, plus forte que jamais. On était en pleine rue, à dix heures du matin, quasiment seuls, avec juste ce type qui promenait son chien et qui n'allait pas nous déranger très longtemps. Ou peut être que si! Il fallait qu'il ait un rôle important! "Excusez moi! Vous pouvez..." Je lui avais tendu le carton de pizza. Il avait l'air de ne pas comprendre ce qui lui arrivait et j'étais dans le même cas que lui. Je ne voulais pas lui donner ma pizza, je voulais juste avoir les mains libres.

    Le type était sur le point de dire quelque chose, mais il avait très vite levé les yeux au ciel et tourné la tête. Sans doute que la vision de moi en train de poser mes mains d'un geste rapide sur les joues de Elliot et de l'embrasser plus tendrement que la première fois, le choquait. Ca me perturbait à moi aussi. Je n'avais pas pour habitude d'embrasser d'autres garçons dans la rue en plein début de matinée. A dire vrai je n'embrassais pas souvent, même si j'adorais ça. Surtout quand c'était des lèvres aussi douces. Ce qu'il me fallait c'était une cure de repos. Un endroit où je pourrai faire le point, redevenir celle que j'étais et surtout, arrêter de faire des bêtises à longueur de temps. Qu'est ce qui me prenait de l'embrasser?

    Cette fois ci je n'avais même pas l'excuse de l'alcool. Non seulement j'avais le contrôle total sur mon corps et mon esprit, mais en plus je ne m'arrêtais pas de l'embrasser. Il allait finir par croire que je voulais l'étouffer. Ca serait une belle façon de mourir dans les bras de quelqu'un, n'est ce pas? Il n'y avait que moi pour avoir de telles pensées tout en passant un bon moment avec un beau garçon. Je sentais son coeur battre, on devait vraiment être très proche l'un de l'autre. Ses lèvres avaient le goût de la bolognaise. J'adorais ça, c'était pas pour me déplaire. Sa peau était toute chaude, comme s'il brûlait de l'intérieur. Il allait une fois de plus nous faire transplaner? Mon front suait... non, pas maintenant. Juste encore quelques secondes. Je sentais mon coeur battre la chamade. Il était à deux doigts d'exploser. Mes mains devenaient moites. Je détestais quand ça me prenait. J'avais pris sur moi et je m'étais reculée. Ce n'était pas l'envie qui manquait de continuer encore et encore.

    Maintenant que j'étais face à lui, les mains le long de mon corps et mes lèvres seules, je me sentais vraiment bête. Pourquoi j'avais fait empirer les choses? J'avais portée ma main à mon front histoire de le sècher un peu. Ma main tremblait. Je la sentais totalement se dérober. J'avais tourné la tête vers l'homme très sympathique qui avait servi de porte pizza tout le long de ma perte de contrôle. Je lui avais repris le carton tout en lui souriant du mieux que je pouvais et en laissant échapper un petit mot de remerciement. Ensuite, je m'étais tournée, prête à partir. Qui fuyait une scène de crime? Moi? Je m'étais tournée vers Elliot mais sans le regarder.

    Je me demandais bien ce qu'il pensait de moi en ce moment même. Peut être qu'il n'avait qu'une envie, celle de fuir. Peut être qu'il voulait qu'on continue? Je le souhaitais! Je pouvais aller aussi loin qu'il le voulait! Même pas vrai... je voulais juste rentrer chez moi. Je me sentais totalement défaillir. J'avais fait un pas vers lui.

    "Ecoute, je... suis désolée. C'était pas une bonne idée."

    Un pas en arrière, un autre en avant. Je n'arrivais vraiment pas à me décider. Ce n'était plus vraiment moi. Je voulais l'embrasser à nouveau, tout comme je voulais fuir et je savais que le mieux c'était de m'éloigner de lui. Il ne fallait pas continuer ce petit manège. On avait dormi l'un sur l'autre, on était allé au restaurant comme par magie, on avait gagné un repas gratuit! C'était une journée... matinée fabuleuse, il fallait se contenter de cela. Demain c'était le jour du poisson en plus! Je ne voyais pas pourquoi je pensais à cela, mais j'allais devoir me lever tôt et il fallait que je me couche tôt. Dix heures du matin me semblait une heure appropriée pour aller au lit...

    "Pardon. Je..."

    J'avais fait un nouveau pas en arrière et pris une grande respiration. D'accord, j'allais partir, j'allais fuir, mais juste avant je voulais lui dire une chose. Insignifiante peut être, mais il fallait que je le dise, sinon ça me perturberait tout le temps! Je sais que si j'avais été à sa place, j'aurai aimé le savoir.

    "Je ne peux pas voler en battant des oreilles... Pas dans ce monde. Depuis que je suis ici, tu es le seul à avoir réussi à me donner cette sensation de liberté..."

    Je m'étais tournée et j'avais accéléré le pas. Je ne voulais pas qu'il me rattrape ni même qu'il essaye. Je m'étais mise à courir et à tourner dans la première ruelle. C'était bien, je pourrai toujours aller me cacher dans la chambre juste en face de la sienne... Ou pas. Il fallait plutôt que j'aille à la découverte de cet appartement. J'avais encore l'annonce en poche. J'avais rendez vous en début d'après midi, ça me laisserait le temps de récupérer un peu, mais pas chez moi, ailleurs... Elliot c'était une belle histoire qui avait duré le temps d'un repas, je ne pense pas que je l'oublierai de si tôt. Jamais.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Somewhere with you... [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Auberge Granny