MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Horace Grimes


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Horace Grimes


╰☆╮ Avatar : Mark Ruffalo ➹

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une créature

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 77

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 29 Mai 2015 - 12:15

    APPROCHE !!! Oui, te voilà ! Nous voilà aussi !
    Pour la suite NON CENSURÉE et APPROUVÉE de "All You Need Is Love" !





    On était venu me rendre visite pour savoir si j'avais par le plus grand des hasards, en ma possession, la ceinture d'Aphrodite. Celle qui apparemment rendait les gens fou amoureux des personnes se trouvant à côté d'eux. C'était un concept totalement débile, surtout pour les personnes qui à l'inverse de moi, étaient en manque d'amour. Franchement... Vous aimeriez être aimé par quelqu'un qui est envoûté par une simple ceinture ?

    Je les avais envoyés vers Hydranos, à qui j'avais donné la ceinture après une partie de poker totalement désastreuse. C'était une façon de me permettre de récupérer un peu d'argent avant de le payer. Bien sûr, je comptais reprendre la ceinture car j'avais une petite idée de ce que je pourrais en faire, mais dans l'immédiat, mieux valait ne pas mettre en colère une déesse de l'amour totalement amoureuse de son glaçon. Car oui, elle avait flashée sur les petites fesses d'un certain Jack des neiges ! Une pâle copie de ma Elsa. Enfin, non, pas de "ma" Elsa, mais de Elsa tout court ! Qu'est ce qui me prenait de me l'approprier ? Elle avait été détestable, invivable et...

    Ok, je l'avais appelée. Mais qui n'aurait pas appelé une femme forte de caractère et qui s'avérait être un véritable défi pour vous ? Quoi qu'il en soit, j'avais raccroché, j'avais annoncé à sa soeur qu'on s'était embrassée et maintenant je me retrouvais à nettoyer mon appartement qui avait été ravagé ! J'aurai peut être dû attendre pour le grand ménage, que Elsa finisse le travail commencer par ses amis ? Car elle était entrée et je la sentais prête à tout saccager.

    "Allons bon..." avais-je marmonné pendant qu'elle me disait de ne plus jamais adresser la parole à sa soeur. Comme si j'avais envie de parler une nouvelle fois à cette rousse totalement toquée !

    "Non mais t'as fait quoi avec ton téléphone ? C'est un appareil pour communiquer ! Tu le mets contre ton oreille, quand il n'est pas gelé et tu COMMUNIQUES !"

    Je lui avais limite hurlé dessus, car c'était le seul moyen pour réussir à parler plus fort qu'elle.

    "D'abord, je parle à qui je veux et c'est pas une gamine comme toi qui va gérer mon carnet d'adresses !"

    Elle avait un tempérament de feu pour une fille de glace ! Voilà qu'elle me jetait un regard froid, tout en ayant ses mains illuminées et prête à m'attaquer à la première occasion. Mais fait donc ma belle ! Comme si j'avais peur de toi !

    "Il ne fait pas chaud ici, il fait froid ! C'est même un temps hivernal et glacial ! Comme à chaque fois que tu es dans les parages !"

    En tout cas, froid ou chaud, elle semblait pas si bien que ça. Qu'est ce qui lui prenait ? Elle allait pas tomber malade chez moi et propager tous ses microbes dans mon appart ?? Et voilà qu'elle s'avançait vers moi... Et qu'elle m'attrapait par la chemise ! Ca y est, j'allais encore en avoir pour mon compte ! Puis, elle avait... avait... avait...

    "Chelsa?" avais-je marmonné tandis que ses lèves capturaient les miennes et que je me trouvais très vite dans l'incapacité totale de respirer. Je ne sentais plus du tout mes lèvres, elles avaient totalement gelés, mais une telle chaleur se dégageait de moi que je sentais que ça n'allait pas durer.

    Elle s'était enfin reculée pour me laisser quelques instants de répit, afin de retrouver mes esprits, mais très vite elle avait à nouveau fondue sur mes lèvre, m'attrapant une nouvelle fois par la chemise qu'elle déchira sans ménagement. Je me sentais tirer vers elle, parcourant les quelques pas qui nous mèneraient droit sur ma chambre. Je m'étais sentis tomber en arrière, sur mon lit. Qu'est ce qu'il m'arrivait ?

    Il faisait si chaud et en même temps si froid. Je ne savais pas si je devais me plaindre de ce changement constant et brutal de température. Quoi qu'il en soit, je me sentais bien, mais alors vraiment très très très bien ! Bon sang Aphrodite ! Si elle était là, je l'embrasserai pour la remercier ! Mais pas comme Elsa était en train de m'embrasser, car elle, elle savait vraiment y faire et... Non c'était pas vrai ! Elle n'avait vraiment jamais embrassée un homme avant moi ? Mais quel gâchis ! Mais quel gâchis ! MAIS QUEL GÂCHIS !

    Les yeux grands ouverts, je contemplais mon plafond. Je ne m'étais jamais rendu compte à quel point il était blanc. Ca manquait un peu de couleur. Je devrais peut être mettre ces étoiles lumineuses qu'on trouve dans les magasins et qui se chargent en lumière. Quand vous plongez votre pièce dans le noir, les étoiles s'illuminent. Ca apporterait un cachet supplémentaire à ma chambre et à tout mon appartement. D'ailleurs, la jeune femme allongée juste à côté de moi sous le drap, apportait aussi en quelque sorte un cachet supplémentaire au tout.

    Je m'étais mis à sourire en repensant à ce qu'il venait de se passer. Je ne savais pas comment allait être le réveil, mais j'avais la vague impression que de son côté, ça n'allait pas être tout rose. C'était peut être même à totalement l'inverse que je devais m'attendre. Mais quoi qu'il en soit, étendu tout nu sous ces draps, j'avais simplement passé mes bras derrière ma tête pour m'en servir de support. Bon sang, qu'elle soirée ! Qu'elle fille ! Qu'elle femme ! Qu'elle soirée... C'était donc ça une déesse magique ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

৩ IL FAUT TE LÂCHER !!! ৩


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44024-chronologie-de-horace http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44025-la-bible-des-rps-de-horace-grimes-le-type-gele

Elsa White


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Elsa White


╰☆╮ Avatar : Georgina Haig

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le glaçon ambulant

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 397

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 30 Mai 2015 - 1:57



Mais... c'est la faute de la ceinture ! Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] 4114364782

J'avais très chaud... C'était vraiment étrange. J'étais habituée à la fraîcheur et même aux températures basses extrêmes, jamais cela ne me dérangeait. Mais ce n'était pas si désagréable d'avoir chaud comme cela. C'était même une sensation tout à fait bienfaisante. J'appréciais d'être loin du froid habituel, allongée, sans bouger...

Mais que faisais-je dans ce lit ? Je relevais la tête, toute engourdie, cherchant à reprendre mes esprits. Je ne me souvenais pas d'être allée dans un lit. Je ne me souvenais pas de grand chose, en réalité. Que c'était-il passé ? Il y avait eu ce moment où je m'étais entraînée avec mes pouvoirs. Et que j'avais encore une fois accidentellement gelé une partie de la forêt. Ensuite il y avait eu ce moment où ce qu'on appelait un portable avait laissé entendre cette petite musique très agaçante, annonçant que Horace cherchait à communiquer pour une raison dont je ne me souvenais pas. Je l'avais entendu parler de cette histoire de baiser avec Anna, et j'étais tellement en colère que je m'étais dépêchée d'aller chez lui pour lui interdire de reparler ainsi à ma sœur. Puis je l'avais embrassé, j'avais eu très chaud, je l'avais emmené dans sa chambre et... Oh non. Non. Non non non !

Je me redressais d'un coup, pour me retrouver assise dans le lit, les yeux écarquillés. Je n'avais pas pu faire cela. Je n'étais pas... ce genre de femme. Mais quand je soulevais légèrement la couverture qui me recouvrait, je me sentie rougir et je la remis aussitôt en place. Non. Je n'étais pas... sans ma robe là-dessous. C'était une erreur.

- Que ce que tu fais là !

J'avais tourné la tête et j'avais vu Horace allongé à mes côtés. À ce que je pouvais voir, il n'avait pas l'air très habillé. J'étais paniqué tout à coup. Il ne devrait pas être là. Il n'avait pas le droit, surtout étant donné l'état... dans lequel j'étais. Est-ce que cela voulait dire qu'il s'était réellement passé ce dont j'essayais tant bien que mal d'oublier ?

Je sorti du lit rapidement, en serrant la couverture autour de moi pour ne pas me retrouver nue devant Horace, essayant tant bien que mal de remplacer ma robe habituelle. J'étais beaucoup trop vulnérable en cet état ! Mais lui n'était pas habillé non plus... pas du tout. Je me retournais aussi vite que possible, en rougissant violemment. Je sentais mes joues me brûler à en avoir mal. Je ne voulais pas croire qu'il s'était réellement passé quelque chose avec lui. Je refusais d'imaginer que cela puisse avoir été vrai.

- Habille toi, immédiatement ! Vite !

Je fixais le mur en face de moi, sans oser me retourner, attendant qu'il mette quelque chose, n'importe quoi ! Où était passée ma robe ? Il fallait que je me couvre, le plus vite possible. Mais je n'osais pas bouger, de peur que la couverture ne tombe. Il était hors de question qu'il me voit dans le plus simple appareil. À moins que cela ne soit déjà fait. Non ! Que ce que j'avais fais, par tout les dieux...

- Que ce qu'il s'est passé ? Où est ma robe ? Pourquoi n'es-tu pas habillé ?

J'avais bien trop peur de connaître les réponses. Mais je savais que je les connaissais déjà. Et je n'arrivais pas à croire que j'avais pu faire... cela. Ce n'était pas possible, jamais je ne me laisserais aller à ce point là. Il avait dû se passer quelque chose.

- Est-ce que tu portes quelque chose maintenant ? Je peux me retourner sans qu'il n'y ait aucun... risque ?

Même si j'appréhendais de le regarder directement. Comment allais-je pouvoir échanger des banalités avec lui après ce qu'il s'était passé ? C'était horrible ! J'étais tellement gênée... Je ne pourrais plus arrêter de me sentir honteuse et terriblement gênée désormais. Et le pire était que... non, tout cela était juste honteux. Comment est-ce que j'avais pu me laisser aller ainsi ? Et où était donc ma robe !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming

Horace Grimes


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Horace Grimes


╰☆╮ Avatar : Mark Ruffalo ➹

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une créature

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 77

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 30 Mai 2015 - 16:06





    J'avais tourné la tête en voyant Elsa bouger. Ca y est, elle émergeait. On allait enfin être fixé sur la manière dont elle allait prendre la chose qu'elle avait elle même provoquée. J'étais resté là surtout pour voir sa réaction. Je m'étais préparé à tout et même à l'impensable. Je pouvais accepter le fait qu'elle mette la faute sur la ceinture ou encore qu'elle fasse celle qui se souvenait de rien, mais je ne descendrai pas plus bas. Pas cette fois.

    Voilà, elle s'était redressée rapidement. La première étape, celle où on émergeait était passée et elle venait sans doute de se rappeler tout ce qui s'était produit. Ca allait se poursuivre par la panique, le contrôle de soi, le dégoût parfois, les souvenirs plus détaillés de la nuit passée et... les questions !

    "Je récupère des forces." lui avais-je répondu avec un grand sourire, tout en restant là sans bouger, tandis que miss Princesse - Reine d'Arendelle, se levait rapidement, serrant sa couverture contre elle. C'était souvent dans ce genre de situation, qu'elle finissait pas retomber une seconde fois, mais là j'avais pas l'impression que j'aurai cette chance. Par contre elle, elle pouvait profiter du spectacle, vue qu'elle avait pris la seule chose qui nous couvrait tous les deux.

    "A votre ordres, votre majesté."

    Je ne me moquais pas d'elle, pas du tout. Mais elle m'amusait beaucoup. Je m'étais relevé comme elle me l'avait demandée et j'avais pris un pantalon qui se trouvait juste à côté. Je l'avais enfilé tout en la regardant fixer le mur.

    "Un risque ? Tu penses courir le moindre risque qu'il se reproduise la même chose ?"

    J'avais fait mine de réfléchir, même si elle ne pouvait pas me voir, avant de croiser les bras contre mon torse.

    "A dire vrai, c'est toi qui conduit, donc les risques sont sous ta responsabilité. D'ailleurs, tu conduis vraiment très très bien !"

    Je lui faisais toujours un très grand sourire quand elle avait osée tourner la tête. Quoi qu'il en soit, j'avais fait ce qu'elle voulait. Je m'étais vêtu. Du moins en bas. Car en haut, j'aimais bien trainer torse nue chez moi.

    "Alors Elsa, tu crois que le mieux serait de faire comme pour le baiser ? Dire qu'il ne s'est rien passé et attendre que tu te mettes une nouvelle fois sur la pointe des pieds pour m'embrasser, ou cette fois ci on part du principe que tu m'as vraiment sautée dessus à peine après être entrée dans mon appartement ? Car oui, c'est toi qui a voulu tout ça, même si personnellement, je n'étais pas contre du tout. D'ailleurs, tu es toujours chez moi, tu n'est pas encore habillée, donc si tu veux prendre à nouveau le moindre risque, n'hésites pas !"

    J'avais tendu mes bras pour un grand câlin, mais ça ne semblait pas l'intéresser. Après tout, j'avais essayé, c'était l'essentiel ! Puis, je m'étais finalement décidé à passer devant elle pour rejoindre le salon.

    "Ah en fait, ta robe est dans la salle de bain. Tu te rappelles quand t'as voulu prendre une douche bien froide avant qu'on fasse quoi que ce soit ?"

    Au début la température de l'eau m'était totalement insupportable, mais comme elle avait avancée l’argument que si je l'embrassais constamment pendant qu'on se douchait, je partagerai son pouvoir, je n'avais pas dit non. Et pour être tout a fait franc, j'avais trouvé cette douche beaucoup plus chaude que je l'avais imaginé. Comme quoi la température de l'eau ne voulait pas toujours tout dire... Fallait accepter de se laisser surprendre !

    J'avais pris deux bières dans mon frigo avant de m'asseoir sur mon canapé et d'étendre mes jambes sur la table basse. J'avais ouvert les deux bouteilles, en posant une sur la table et en attrapant l'autre. Le temps qu'elle arrivait, après s'être changée, je me serai sans doute déjà bien hydraté. Elle buvait de la bière ? Quoi qu'il en soit, elle ne pourra pas dire que j'essaye de la faire boire pour quoi que ce soit, car je n'avais pas eu besoin de sortir la moindre boisson alcoolisé ! C'était quand même d'enfer de connaître quelqu'un comme Aphrodite... Faudra que je songe à la remercier !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

৩ IL FAUT TE LÂCHER !!! ৩


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44024-chronologie-de-horace http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44025-la-bible-des-rps-de-horace-grimes-le-type-gele

Elsa White


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Elsa White


╰☆╮ Avatar : Georgina Haig

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le glaçon ambulant

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 397

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 31 Mai 2015 - 1:31



C'est la ceinture, et rien d'autre Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] 2724229657

J'avais fini par tourner la tête, prudemment. Peut être mentait-il, après tout, il avait l'air adepte des mensonges et des plaisanteries. Il portait bien un pantalon, mais son torse était nu. C'était déjà mieux que lorsqu'il était allongé dans le lit. Mais il aurait bien pu faire un effort. C'était terriblement indécent de se promener si peu vêtu. Et c'était encore plus indécent de se retrouver à passer la nuit avec un homme dont on ne connaît quasiment rien et qui n'est pas notre mari. Ohhhh que ce que j'avais donc fait ? Je venais de jeter aux oubliettes tout les principes auquel je tenais juste pour... ça ! Pour Horace, de plus !

Je n'avais pas répondu à ses accusations et j'avais attendu qu'il change de pièce sans le regarder pour entrer dans la salle de bain et m'enfermer, en manquant de tomber à cause de la couverture qui m'empêchait d'avancer correctement. Mais j'avais besoin de m'habiller. Et vite.

Ma robe était bien là, traînant par terre, à côté d'une flaque d'eau et de mousse. Je l'enfilais rapidement, en évitant de regarder la douche juste à côté de moi. Toute cette situation était incroyablement gênante... Jamais plus je ne pourrais regarder une douche ou un lit sans rougir de honte ? Ce ne serait pas vivable. Mais... Mais comment avais-je pu me laisser aller à ce point là ! Il mentait, j'étais sûre que j'avais été forcée. Jamais je n'aurai fais tout ça de mon plein gré. Je suis une reine. Les reines ont le contrôle de tout.

Je poussais un gémissement et posais une main sur mes yeux, en me rendant compte combien j'étais ridicule. Si mes pouvoirs étaient libres d'agir, je faisais toujours attention d'avoir tout sous mon contrôle. Mais désormais, je n'avais même plus ça. Maudit soit Arès et ses soit disant envies de m'aider. Il s'était totalement raté.

Je jetai un coup d’œil au miroir face à moi. J'avais une tête horrible, en plus de cela. Mes joues rouges ressortaient incroyablement sur ma peau pâle, mes cheveux n'étaient pas coiffés et partaient dans tout les sens... et ma robe ! Ma robe ! Au niveau des épaules, elle était en partie déchirée, elle était trempée et toute déformée comme si quelqu'un avait tiré de toutes ses forces pour que je la retire. Oh non. Ne pas penser à ça. Il fallait que j'efface tout cela, que je m'en aille. Que je mette les choses au clair.

- Il ne s'est rien passé !

Je m'étais placée devant Horace, les mains sur les hanches et l'air le plus sévère possible. Reprendre le contrôle... reprendre le contrôle, voilà... La table basse faisait barrière, mais je me sentais toujours beaucoup trop vulnérable. J'aurai aimé voir mes mains s'illuminer, mais il ne se passait rien. Peut être que la chaleur que je ressentais interférait avec mes pouvoirs...

- Certes, il s'est peut être passé quelque chose cette nuit. Mais cela ne veut rien dire ! Pour moi, il ne s'est rien passé, je n'étais pas dans un état normal. Alors oui, c'est comme pour cette histoire de baiser, tout cela n'était rien. Rien du tout !

Absolument rien. Ce n'était qu'une incroyable erreur dû à quelque chose qui me dépassait. Il devrait savoir que je n'étais pas intéressée par lui. Pas au point de faire ce... qu'il s'était passé. Il avait sûrement profité de la situation alors que je n'étais pas en état de réfléchir.

- Je ne t'ai pas sauté dessus ! Jamais ! Je t'ai juste... embrassé. Mais je ne voulais pas ! On m'a sûrement forcé à le vouloir ! Tu aurais dû refuser, faire quelque chose !

Je pointais un doigt menaçant vers lui, en ne pouvant pas m'empêcher de presque crier. Je devais me retenir pour ne pas entrer dans un état proche de l'hystérie. J'avais des souvenirs qui me venaient en tête, et je refusais d'y penser. C'est tellement choquant ! Tellement... Non, garder le contrôle. Voilà. Éviter de penser à tout ça. Et surtout à cette histoire de table basse.

- En tout cas, je vais partir, et hors de question que tu me revois un jour. Retourne donc auprès de Arès, reste éloigné de ma sœur et trouve toi d'autres femmes. Même si je doute que quelqu'un veuille de toi un jour.

Certes il embrassait bien et il savait faire d'autres choses, mais cela ne fait pas tout. Il était bien trop insupportable, avec son sourire agaçant ! Et il buvait d'étrange boisson. Il y en avait une autre posée sur la table, sûrement pour moi. Mais je refusais de toucher quelque chose qui lui appartenait. Et qui c'est, peut être était-ce destiné à m'embrouiller de nouveau l'esprit. Mais hors de question que je tombe de nouveau dans un quelconque piège.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming

Horace Grimes


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Horace Grimes


╰☆╮ Avatar : Mark Ruffalo ➹

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une créature

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 77

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 31 Mai 2015 - 10:30





    J'avais entendu une porte claquer derrière moi. Elsa avait du rejoindre la salle de bain et bien entendu, elle avait préférée fermer la porte. Comme si j'allais faire les pas qui me séparaient d'elle pour la rejoindre. Je n'étais pas du tout de ce genre là. Cependant... j'avais penché la tête pour voir si la porte était véritablement fermée. D'ici on pouvait facilement voir le restant de l'appartement. Mais oui, la porte était fermée. Tant pis. J'avais repris un peu de bière avant de m'étendre du mieux que je pouvais dans le canapé.

    "Ah enfin !" m'étais-je exclamé en la voyant arriver devant moi, se placer bien face à moi et mettre ses mains sur??? Et oui, sur ses hanches. Ca m'avait fait rigoler un petit moment. J'aurai pu prédire la position qu'elle prendrait. C'était vraiment amusant ! On se côtoyait depuis déjà deux fois qu'on vivait presque comme un vieux couple. J'adorais cette situation !

    "D'accord. Donc tu joues la carte du 'c'était pas ma faute' ? J'avais envisagé cette éventualité. Mais je te croyais bien plus adulte que ça."

    Je lui avai fait mon plus beau des sourires. Elle avait enchaînée en disant qu'elle ne m'avait pas sautée dessus, qu'elle m'avait juste embrassée. Au moins ça, elle le reconnaissait ! Et là quelque chose d'horrible était arrivé, elle avait pointée son doigt menaçant sur moi. J'en frémissais... d'excitation ! Qu'est ce qu'elle croyait ? Que j'allais fuir en pleurant ?

    "Alors ça... ça... c'est vraiment pas gentil !"

    Oui, ça ne l'était pas, mais alors vraiment pas du tout ! Elle avait blessée mon petit coeur et au lieu de lui sourire, j'avais juste fait la moue. Histoire qu'elle ne soit pas seule à se comporter comme une gamine. Puis, j'avais ramené mes jambes par terre et j'avais croisé les bras, m'enfonçant d'avantage dans le canapé.

    "Tu vois, nous les créatures, on nous traite souvent comme des moins que rien, de banals objets qu'on prend et qu'on jette, mais je ne savais pas que les femmes comme toi, faisaient de même avec les personnes qui les entouraient. Surtout avec celles qui ont partagés un moment intime de leur vie avec elles."

    Mais bon, elle avait fait son choix. Elle s'était comportée méchamment avec moi et maintenant qu'elle devait un peu culpabiliser, je m'étais redressé avant de me lever. J'avais fait le tour de la table basse, prenant sa boisson, celle qui je lui avais ramenée de mon frigo et je lui avait tendu.

    "Je conçois que tout ceci pour toi est assez difficile à accepter, mais... prend." avais-je dit en lui montrant la boisson. "Prend !"

    J'avais insisté une seconde fois et elle avait pris la bouteille sans trop de convictions.

    "Mais si tu veux partir tu peux, je ne te retiens pas prisonnière, car pour votre gouverne, votre majesté, je ne vous ai pas forcé à faire quoi que ce soit. Car quand Aphrodite a quittée cette pièce, peut être que le pouvoir de sa ceinture était encore présente, mais ça n'a pas duré tout le temps de quand on était tous les deux. D'ailleurs, je me souviens très bien de ce petit moment d'absence juste avant qu'on passe vraiment aux choses sérieuses, où ça se voyait dans tes yeux que tu hésitais. Du coup... Non seulement tu étais consciente et libre de tes choix, mais en plus... tu... en... avais... e-n-v-i-e." avais-je achevé en articulant chaque syllabes de mon mot.

    Oh que oui, elle en avait envie. Je m'étais éloigné pour me diriger de la porte d'entrée que j'avais ouverte en grand avant de me tourner vers la jeune femme.

    "Tu peux partir en faisant la tête, mais tu n'as pas le droit de me tenir pour responsable. Et puis... on est que deux personnes adultes qui se sont envoyés en l'air. Je ne vais pas te demander de m'épouser ou de revenir. Si tu veux que ce soit que le coup d'un soir parfait. Mais dans ce cas là, c'est de ta décision que cette nuit aura été juste un coup d'un soir ! Je me demande comment Anna va prendre le fait que sa soeur couche avec un homme, sans même être allé déjeuner avec lui dans un salon de thé du coin ! Ca va vraiment la choquer, la perturber et..."

    J'avais attrapé ma veste avant de quitter l'appartement.

    "...quel bon exemple pour Anna !" avais-je achevé tout en commençant à descendre les marches.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

৩ IL FAUT TE LÂCHER !!! ৩


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44024-chronologie-de-horace http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44025-la-bible-des-rps-de-horace-grimes-le-type-gele

Elsa White


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Elsa White


╰☆╮ Avatar : Georgina Haig

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le glaçon ambulant

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 397

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 1 Juin 2015 - 0:35



On fait comme si il ne s'était rien passé ?

Je culpabilisais désormais, en tenant la bouteille qu'il m'avait tendu. Je n'allais pas boire pour autant, mais je m'étais dis qu'il valait mieux prendre. Il n'avait pas l'air très content. Je n'avais pas du tout pensé au fait qu'il était une... créature. C'était si étrange dit ainsi Est-ce que cela voulait dire qu'en réalité il ne ressemblait pas à... lui ? Je veux dire par là que peut être avait-il une autre apparence. Et si physiquement il n'avait pas du tout l'air humain ?

Ce n'était peut être pas le moment de penser à ce genre de choses, surtout qu'il avait l'air blessé de ce que je lui avais dis. Ce n'était pas le but. Jamais j'avais voulu ça. Je n'avais pas voulu non plus qu'il se passe quelque chose avec lui. Mais je ne voulais pas dire du mal à quelqu'un. Il avait toujours l'air très sûr de lui, je ne pensais pas que cela lui ferait quelque chose.

- Je...

Ma tentative de prendre la parole fut stoppée, alors qu'il disait que j'avais eu envie. Comment pouvait-il savoir que j'avais eu une quelconque envie ? Peut être avais-je hésité, mais pas dans le sens auquel il pensait. Je refusais d'être prise pour une de ces filles faciles qui ont des... relations avec n'importe qui. Je ne suis pas ce genre de femme, d'accord ? Il pouvait avoir mal pris mes paroles, mais hors de question qu'il décide ce que j'avais pu penser. Il ne me connaissait pas. Pas du tout. Ce n'était qu'un homme, ou une créature, peu importe, que j'avais vu seulement deux fois. Ce n'était rien, rien du tout !

- Que ce que tu fais ? Où vas-tu ?

Je l'avais regardé, les yeux écarquillés, prendre son manteau et sortir de chez lui... en parlant d'Anna. Pourquoi parlait-il de ma sœur ? Il n'allait pas... quand même pas... Oh non ! Hors de question ! Je sentie quelque chose exploser dans ma main, tout à coup. La bouteille que Horace m'avait donné avait fini par geler et exploser sous la pression. Finalement, mes pouvoirs étaient de retour.

Je passais par dessus les morceaux de verre et la flaque de la boisson inconnue qui s'était déversée sur le tapis par terre, évitant ainsi de me couper. Je n'avais pas pensé à prendre mes chaussures, ce qui faisait que j'étais pieds nues. Mais si jamais Horace voulait aller voir Anna pour lui raconter ce qu'il s'était passé... Il fallait que je l'en empêche s'en tarder.

- Arrête toi ! Tout de suite !

J'avais descendu les escaliers à toute vitesse et je l'avais poussé pour me mettre juste devant lui, coupant ainsi le passage. Nous étions toujours dans les escaliers, et j'étais sur une marche plus basse. Il fallait que je lève beaucoup plus la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux, c'était très désagréable. Mais il ne fallait pas qu'il passe. J'avais mis mes bras de sorte qu'il ne puisse pas passer directement, et mes mains étaient illuminées de bleu pâle. Si il voulait tenter de passer, ce serait à ses risques et périls.

- Tu n'iras pas parler à ma sœur. Hors de question. Si tu essais, je te changerais en statue de glace pour les dix prochaines années.

Ou plus. Voir moins. Je ne pouvais toujours pas me contrôler, malheureusement les effets de mon pouvoir n'étaient pas prévisibles. Comme il avait déjà survécu à la période de glaciation, je savais qu'il resterait en vie, même entièrement gelé. Je n'avais pas envie d'en arriver là, mais si il le fallait...

- Elle ne doit jamais savoir ce qu'il s'est passé, d'accord ? Je ne veux pas... qu'elle me voit comme ce genre de femmes totalement indécentes qui ont des relations intimes avec le premier homme venu.

Je frissonnais en y pensant. Je suis une reine, je ne peux pas me permettre de sombrer dans de tels déboires. Aucune femme ne devrait agir ainsi. Il faut attendre la nuit de noces avec son époux. C'est bien plus correct.

- Mais, en tout cas, je ne voulais pas te blesser en te disant... ce que j'ai dis. Tu as l'air tellement humain aussi... je suis sûre qu'il y a beaucoup de femmes qui voudront de toi. Excuse moi.

Je ne savais pas vraiment comment réagir, mais je voulais réellement m'excuser. C'était horrible de se dire que peut être certains l'avaient déjà malmenés. Ce n'était pas ce que je faisais par contre. J'avais certes dis ça pour me montrer un peu méchante, mais je pensais qu'il n'y ferait même pas attention.

- Oublions juste toute cette histoire. S'il te plaît.

J'avais retirer mes bras, pour montrer que je ne le menaçais plus. Mes mains étaient redevenues normales elles-aussi. Je n'étais pas prête à assumer la nuit passée avec lui. C'était trop, pour moi. Tellement au-delà de mes principes. Et puis, je ne voulais pas assumer ce qu'il disait qui était vrai. Ce n'était pas normal d'avoir eu envie.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming

Horace Grimes


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Horace Grimes


╰☆╮ Avatar : Mark Ruffalo ➹

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une créature

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 77

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 1 Juin 2015 - 11:01





    En descendant l'escalier, j'avais entendu quelque chose exploser derrière moi. Voilà qu'elle se remettait à faire des dégâts. J'espérais juste qu'elle n'avait pas cassée quelque chose auquel je tenais. J'avais beaucoup de souvenirs dans mon appartement. Déjà que de voir la Elsa de glace combattre le groupe et détruire une partie de mon chez moi, ça ne m'avait pas fait plaisir, mais là si elle le faisait en étant consciente, je lui ferai payer d'une manière ou d'une autre !

    Elle m'avait rejoint et m'avait poussée pour passer devant moi. J'avais failli dégringoler les marches, mais heureusement que j'avais un bon équilibre. Ce qui était amusant par contre, c'était que comme elle était une marche en dessous de moi, elle devait encore plus lever la tête et elle s'était rendu compte que ce n'était pas la meilleure des positions pour donner l'impression qu'on dominait l'autre. Car là, elle m'était inférieure à ce niveau là ! La seule chose qui m'avait fait douter de lui passer dessus pour pouvoir quitter cet immeuble, c'était que ses mains s'étaient illuminées. Son pouvoir était trop grand et incontrôlable pour moi. Je savais où étaient mes limites.

    "Tu crois que je vais aller voir ta soeur pour lui raconter ce qu'on a fait ? Mais tu me prends pour qui ?"

    Elle avait vraiment un don inné pour blesser les gens. Comme si j'allais jouer à ce jeu là. La prochaine étape c'était quoi ? La menace que si on ne recommençait pas ici même, dans cet escalier et de suite, j'irai tout balancer à People Brook ?

    "Non mais arrête, là tu t'enfonces..."

    C'était pitoyable de la voir se rattraper en disant que beaucoup de femmes voudraient de moi. Ce qu'elle avait dit, c'était dit, on ne revenait pas dessus. Elle avait retirée ses bras en guise de bonne fois. Quand à moi, j'avais juste soupiré en regardant ailleurs. Y'avait pas à dire, je la taquinais pas mal et je prenais mal quand elle me critiquait ou me disait qu'aucune femme voudrait de moi, mais quand je la regardais dans les yeux, je baissais inconsciemment la tête vers ses lèvres. C'était une sensation vraiment à part ce chaud froid et une fois qu'on y a goutté, on en devient totalement accroc. Fallait vraiment que je passe à autre chose et vite !

    "Ok, c'est bon, c'est pas grave. Et si ça peut te rassurer, je ne suis pas du genre à aller le raconter à la première personne venue. A dire vrai, je comptais plus le garder pour moi, car je ne veux pas dire, mais si je venais à le dire à quelqu'un, on me prendrait pour une personne bizarre. T'es quand même une déesse magique. C'est beaucoup plus intriguant qu'une créature."

    Dans les sous sols, on parlait beaucoup entre nous. On aimait bien critiquer les dieux, parlant même parfois de faire un coup d'état, mais aucun d'entre nous en avait réellement le courage. A part ce nouveau groupe qui tentait de rassembler une armée pour prendre Olympe.

    Mais bon... Ca ne m'intéressait pas plus que ça. Par contre, les déesses magiques, ça intriguait tout le monde ! Fallait-il les considérer comme des dieux ? Des créatures ? Des sorcières ? Depuis qu'elles étaient apparues, on avait élaboré un tas de théories sur elle et si une chose était certaine, c'était que la plupart des créatures les considéraient comme des monstres, des bête de foires, les nouveaux joujoux des dieux. Ca créé même des jalousies. J'avais aucun intérêt à être avec elle et le dire à toutes les créatures que je connaissais, car si ça se trouvait, on finirait juste par me mettre à l'écart sous prétexte que je pactisais avec l'ennemi.

    "Oh et juste comme ça... Ta soeur avait l'air sacrément amoureuse de cet Aaron. Sans doute à cause de la ceinture d'Aphrodite. Mais si je peux te donner un conseil, évite qu'elle s'approche trop de lui. Les demi dieux sont assez particuliers dans leurs genres. Sympathique et ils adorent jouer au poker, mais... ils ne valent pas vraiment mieux que les dieux. Alors éloigne la d'eux si tu peux."

    J'étais passé devant elle pour poursuivre ma descente des marches. Je ne savais pas si elle allait me suivre ou non, mais logiquement oui, vue qu'elle voulait sans doute quitter cet Enfer au plus vite. J'en avais aussi très envie. D'ailleurs, je devrais peut être déménager. Après tout, cet appartement ne ressemblait plus à rien aujourd'hui et puis j'y étais resté trop longtemps. Deux semaines dans la même ville, je venais de battre mon record.

    J'avais ouvert la porte d'entrée en entendant un bruit, comme si la porte avait claquée sur quelque chose qui avait été balancé dans les buissons juste à côté. C'était quoi ça ? J'avais regardé vers ces même buissons, avant de soupirer et de voir que Elsa était juste à quelques pas derrière moi.

    "Un autre conseil, si tu veux bien. Dit à tes trucs de ne pas se placer juste derrière une porte, c'est dangereux !"

    J'avais lâché la porte avant de me diriger vers les buissons, pour tendre ma main à la créature de glace qu'on avait vue dans la forêt et qui se tenait là, à bouger les pieds, car elle arrivait sans doute pas à se relever toute seule. Une fois sa main en forme de bâton dans ma main, je l'avais tiré pour le relever. Il était à nouveau debout et en pleine forme, si ce n'était que son nez semblait bien enfoncé...

    "Je crois qu'il a besoin d'arrangements..." avais-je dit en passant une main derrière sa tête et en tirant avec mon autre main sur son nez, qui venait tout juste de reprendre sa position normale.

    "T'as fait comment pour créer ça ?"

    Oui, avant de partir je voulais au moins avoir une réponse : était elle une sorcière ou une déesse ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

৩ IL FAUT TE LÂCHER !!! ৩


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44024-chronologie-de-horace http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44025-la-bible-des-rps-de-horace-grimes-le-type-gele

Elsa White


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Elsa White


╰☆╮ Avatar : Georgina Haig

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le glaçon ambulant

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 397

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 1 Juil 2015 - 2:13



Tu te moques de moi ? Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] 2724229657

Il n'allait pas parler à Anna. J'étais soulagée. Aller raconter toute cette histoire à ma sœur aurait été incroyablement grossier de sa part. Et je l'aurai vraiment gelé. Sans doute. La simple idée d'imaginer Anna sachant ce qu'il s'était passé me rendait folle. Je n'aurai pas pu me maîtriser. Et si il ne contrôlait plus mon pouvoir... Peut être que je pourrais effectivement le changer en statue de glace.

- Je ne sais pas comment réagir avec toi, d'accord ? Peut être que c'est ton genre d'aller tout raconter à ma sœur. Je ne sais pas. Je ne sais rien de toi. Absolument rien. À part que tu aimes embrasser les gens, et que tu es une sorte de.. créature.

Je ne comprenais pas vraiment ce que ça voulait dire. On ne m'avait pas tout expliqué. Dire que j'avais... hum hum... voilà, avec cet homme sans rien savoir sur sa vie. Et lui, il ne devait pas savoir grand chose sur moi, non plus. D'un côté, il n'y avait pas grand chose à connaître. Mon passé est si vide. Et froid. Et solitaire.

- Comment cela, une déesse magique est plus intéressante qu'une créature ? Le fait que je suis une soit disant déesse magique n'a rien d'intéressant ! Et ça n'a absolument aucune importance ! Je n'ai rien d'une déesse. Je ne suis pas magique. Je suis juste quelqu'un qui n'a pas eu de chance et qui a été maudite. Rien d'autre.

Je serrais les poings, énervée. Et puis que ce qu'il racontait ? Si cela se savait, que nous avions passé la nuit ensemble, ce serait bizarre ? Comment cela, bizarre ? Que ce qu'il y avait de bizarre ! Certes, je ne voulais pas que cela se sache. Parce que j'avais une image royale à conserver, surtout envers ma petite sœur. Mais lui...

- Que...

Je n'avais pas pu terminer ma phrase, les mots n'arrivaient pas à sortir. Enfaîte, je l'avais à peine commencé. Mais je n'arrivais pas à croire ce qu'il me disait. Anna. Amoureuse. Depuis quand était-elle amoureuse ? D'un demi-dieu, qui plus est ! Hors de question que ma sœur s'approche de ces personnes, j'avais vu les dégâts qu'ils pouvaient causés. Elle aussi, d'ailleurs. Je n'avais pas besoin des soit disant conseils de Horace pour savoir qu'ils causaient des problèmes. Tout ce qui était relié à ces divinités n'étaient que de mauvaises augures. Comme Horace.

Je l'avais tout de même suivi dans les escaliers. Non que je veuille le suivre juste pour le principe de le suivre. Mais j'avais besoin de réponses. Comment pouvait-il à ce point attiser ma curiosité tout en développant cette capacité à me faire rager ? J'aurai dû me rappeler l'effet que cela faisait cette nuit. Probablement je me serais arrêtée et j'aurai fuis.

- Ce n'est pas un de mes trucs ! C'est un bonhomme de neige ! Et il est très réussi !

Je croisais les bras en le voyant remettre en place le «nez » de la créature enneigée. Moi en tout cas, je le trouvais parfait. Il ressemblait à Olaf. Sauf qu'il n'avait pas l'air aussi vivant que lui. Déjà, il pouvait bouger. C'était bien plus facile d'en créer des comme cela ici que dans mon ancien domaine glacé. À croire que la magie présente aidait à renforcer mes pouvoirs.

- Je ne sais pas comment je fais, d'accord ? Généralement, je créé de simples bonhommes neiges, et parfois, tout à coup, ils prennent vie. Ce n'est pas que je le veux. Ils deviennent juste... ainsi.

Olaf n'avait pas été prévu. Mais le géant bonhomme de glace qui m'avait servi d'arme et de guerrier protecteur... Lui, je l'avais voulu. J'avais désiré qu'il prenne vie, et qu'il n'hésite pas à tout détruire sur son passage. Peut être ce pouvoir était basé sur la destruction et la mort. J'avais bien failli faire mourir ma sœur. Mais d'un côté, ce bonhomme de neige n'avait pas du tout l'air dangereux. Juste... un peu niais.

- Mais ce n'est pas exceptionnel. C'est déjà arrivé. Ce qui est plus exceptionnel, c'est que ma sœur soit amoureuse d'un Aaron. Ou que Aphrodite ait une ceinture. À quoi lui sert-elle ? Les femmes ne portent pas de ceinture ! Et surtout, c'est que tu puisses dire que ce qu'il s'est passé cette nuit était bizarre. Venant de ta part, je ne m'attendais pas à cela. Ce que tu veux dire, c'est que tu me fais la morale parce que je me plains ? Mais toi, tu ne diras rien parce que c'est mal vu de se trouver avec la déesse magique qui n'a aucun intérêt à part être intrigante ?

J'étais énervée. Très, même. Mes poings étaient si serrés que j'entendais les os craquer sous la pression. Mais c'était cela où je levais les mains vers lui. Même si ce n'était pas logique ce que je lui disais. J'aurai dû être soulagée de savoir qu'il n'allait jamais rien dire et que ma réputation allait pouvoir rester intacte. Mais non. J'étais... vexée. Voilà. Peut être que je comprenais tout de travers. Après tout, j'avais l'impression que nous n'étions pas sur la même longueur d'ondes. Mais il disait que c'était "bizarre". Je détestais entendre ce mot. Je ne voulais pas être bizarre. Si lui ne voulait pas avoir cette impression, il aurait plutôt dû m'empêcher de faire quoi que ce soit pendant cette soirée. C'était sa faute !

- Va-t-en, vas-y. Mais laisse mon bonhomme de neige tranquille !

Je m'approchais et attrapais la main en branche de la créature et l'entraînais avec moi. Dans les escaliers. Je remontais. C'était chez lui, mais sur le coup, ça ne me posait pas de problème. J'allais attendre qu'il s'en aille et repartir après. Et après, je retournerais dans ma forêt. Excellente idée. Peut être que Arès allait enfin rappeler son insupportable... je-ne-sais-quoi. Et lui apprendre les bonnes manières.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming

Horace Grimes


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Horace Grimes


╰☆╮ Avatar : Mark Ruffalo ➹

Ѽ Conte(s) : Intrigue divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une créature

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 77

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 11 Juil 2015 - 12:16





    "Une sorte de créature ? Je suis une sorte de créature ? Tu crois que sous ma vraie forme j'ai des tentacules, des cornes et un nez crochu ?"

    Une sorte de créature ? Et elle alors ? Elle se croyait normale avec son côté mi divin, mi magique et ses glaçons qui lui sortait du bout des doigts ? Qu'est ce que c'était que la normalité selon elle ?

    "Maudite par qui ? Parce que si tu vois quelqu'un autour de nous qui t'as maudit, montre moi le. Lui là ? Le petit bonhomme de neige ? Enfin, la sorte de créature... que tu as créée?"

    Elle en était réduite à ça, créer des créatures comme le ferait une... Oh oui attendez, je l'ai sur le bout de la langue... Une... Déesse ? Elle n'en était pas une, effectivement. Elle se contentait de copier/coller celles qui en étaient une.

    "Que quoi ? Pourquoi tu me parles de Aaron ?"

    Sa soeur était amoureuse d'un Aaron ? Elle n'avait pas dit Aaron, mais "un" Aaron. Ce qui signifiait qu'elle considérait cet Aaron là comme une chose parmi tant d'autre. Du coup c'était une créature ? Ou un demi dieu ? Elle parlait de Aaron, celui que je connaissais. Mais elle n'avait pas compris que c'était à cause de la ceinture ? Si Aaron sortait avec sa soeur, il me l'aurait dit lors de nos partie de pokers avec Hydranos et Juju. Mais ce n'était pas le cas ! Donc, il ne l'aimait pas ! C'était la seule dans la famille à sortir avec une aberration... Ou plutôt une sorte de créature ! Et on ne sortait même pas ensemble, on avait juste couché ensemble !

    "A quel moment j'ai dit qu'être avec toi c'était sans intérêt ? Je te rappel que c'est toi et uniquement toi qui a voulue fuir à la première occasion. Mon job était de te pousser à fond pour voir tes pouvoirs et les comprendre, mais ça s'arrêtait là. Tout ce qui s'est passé sous la ceinture, c'est toi qui l'a déclenché."

    Attendez... Elle me demandait de partir, de la laisser tranquille elle et son bonhomme de neige et elle... remontait dans mon appartement ? Cette fille était folle, il n'y avait pas d'autres mots pour qualifier cela ! C'est à ce moment là que je m'étais rendu compte que j'aurai dû fuir, car ça aurait été la meilleure des solutions ! Mais je ne pouvais pas la laisser chez moi, toucher à mes affaires et mettre ses empreintes un peu de partout. Elle voulait que je parte ? Fallait qu'elle commence par partir elle même de chez moi ! Du coup j'étais remonté jusqu'en haut et une fois devant la porte, j'étais redescendu. Pas question que j'entre à l'intérieur, car c'est ce qu'elle voulait !

    J'avais attendu dix bonnes minutes qu'elle sorte, mais rien. Elle était butée cette fille ! Finalement j'étais remonté, une fois encore et une fois devant ma porte, j'avais vue Elsa en train de sortir. Mais si elle croyait s'en tirer comme ça, elle se trompait ! Je lui avais demandée d'entrer à nouveau et je m'étais dirigé vers le téléphone, composant un numéro.

    "Je vais te régler tes problèmes rapidement, tu vas voir !"

    Ca y est, ça avait décroché.

    "Salut, c'est moi ! [ ... ] Tu couches avec Anna ? [ ... ] Ok... Parfait... Non mais je voulais juste savoir, car sa soeur s'inquiète pour elle. Elle pense que c'est une fille aussi facile qu'elle et qui saute sur la première sorte de créature qui passe devant elle. Merci Aaron !"

    J'avais raccroché, puis je m'étais tourné vers Elsa.

    "Ta soeur n'a pas fait comme toi hier soir. Elle est restée très chaste, très prude, fidèle à elle même surement et elle n'est pas avec Aaron. A moins qu'elle a changée de prénom et qu'elle s'appelle Louise, y'a très peu de chances qu'il ait envie de sortir avec elle. Donc tu peux dormir tranquille !"

    Je m'étais dirigée droit vers la cuisine, j'avais pris un verre, je l'avais rempli d'eau chaude au robinet, puis j'étais revenu et je l'avais mis dans la main de Elsa.

    "Tiens, si tu veux détruire ta sorte de créature de neige, tu peux. Ca sera du rapide. Quand à moi, ben désolé, ça va être plus dur. Mais tu peux aussi franchir la porte et ne plus jamais revenir. Je ne suis pas du genre à te harceler pour un rencart ou autre. J'ai très bien compris le message. Et désolé d'être qu'une sorte de créature et non un Prince charmant. Même si tu m'as embrassé, j'ai toujours cette sale gueule !"

    J'avais croisé les bras, attendant qu'elle parte.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

৩ IL FAUT TE LÂCHER !!! ৩


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44024-chronologie-de-horace http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44025-la-bible-des-rps-de-horace-grimes-le-type-gele

Elsa White


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Elsa White


╰☆╮ Avatar : Georgina Haig

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le glaçon ambulant

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 397

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 12 Juil 2015 - 18:11



Faut pas chercher un glaçon brûlant Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] 2724229657

Une fois retournée dans l'appartement, j'étais restée debout au milieu du salon, les bras croisés. J'étais juste à côté de la bouteille qui avait explosé tout à l'heure. J'aurai pu m'asseoir sur le canapé, mais je refusais d'aller là où lui avait pu être. Le bonhomme de neige lui s'amusait à courir tout le long du fauteuil, comme si c'était à ses yeux la chose la plus amusante du monde. Il laissait derrière lui de longues traînées mouillés à cause de ses petits pieds de glace, mais je refusais de le descendre. Qu'il abîme son mobilier. Tout cela ne me concernait pas.

Au bout de dix minutes, il n'était toujours pas venu. La voie semblait libre. J'avais eu peur qu'il ne monte pour m'obliger à sortir de là, mais apparemment il avait bel et bien décidé de partir. J'allais enfin pouvoir être tranquille.

J'attrapais la main de bois du bonhomme de neige qui sautillait sur la table basse en renversant tout ce qu'il y avait dessus et j'étais sortie... pour rentrer de nouveau. Il était toujours là ? Horace n'était donc pas bel et bien parti. Et il sortait de nouveau son engin de communication, le même qui m'avait permis d'entendre la conversation avec Anna. Il parlait avec un Aaron. Celui d'Anna ? Il n'allait pas régler mes problèmes ainsi !

Je l'écoutais parler, les poings serrés et devant me retenir pour ne pas lever la main et lui geler les lèvres. Celles qui m'avaient un peu trop embrassé ces derniers temps. Une fille facile ? Et ce Aaron n'était pas intéressé par ma sœur ? Louise est un bien vilain prénom. Alors que Anna est belle, intelligente et gentille. Il ne la trouvait pas assez bien ? Je ne voulais pas qu'il s'en approche, mais tout de même. C'était bien irrespectueux. Les hommes sont censés être polis avec les dames. Les créatures aussi. Mais il était clair que Horace n'était qu'un rustre, peu importe son origine.

- Je ne veux pas tuer mon bonhomme de neige ! Tu es vraiment horrible de dire des choses pareilles, surtout devant lui !

Quand avais-je dis que je voulais voir mourir ma création ? Je détestais les voir fondre. Cela me brisait le cœur. Je n'avais peut être pas prévu celui-ci, mais ce n'était pas une raison pour le changer en flaque. Je baissais les yeux vers la petite chose blanche, qui n'avait pas l'air de savoir ce qu'il se passait. Il regardait même le verre fumant que je tenais à la main. Avant qu'il ne comprenne que c'était très dangereux pour lui, je lançais le verre à travers la pièce. Il s'écrasa au mur, en se brisant et giclant partout. Horace n'était pas du tout ravis de voir son sol encore sali, mais il n'aurait jamais dû me donner ce verre.

- Et est-ce qu'un jour j'ai dis que je voulais un prince charmant ? Ceux ne sont que des balivernes que l'on raconte dans les livres et que ma sœur ne peut pas s'empêcher de croire. Dans mon royaume, on nous choisi un fiancé dès notre plus jeune âge, et on se doit de se marier avec à un certain moment de notre vie. Ou si on est une personne comme moi, on reste à jamais seule et détestée par tous. Mais je ne veux pas de prince charmant, d'accord ? Ne me prends pas pour une sorte de mijaurée qui chante avec les oiseaux et qui caresse des lapins !

C'était incroyablement dégradant de dire cela. Avais-je réellement l'air de croire à toutes ces histoires ? J'étais très bien toute seule. L'amour, c'est une sentiment qui ne touche que certaines personnes. Jamais cela ne m'avait intéressé. Ce qu'il s'était passé, c'était un événement totalement imprévu. Je m'étais toujours vue finir vieille fille.

- Arrête de dire de telles choses sur toi ! Je ne t'ai jamais dis que tu étais hideux ou... ou monstrueux ! Tu te fais passer pour une victime tout seul !

Oui, c'était bien moi qui disait cela. Mais je n'en pouvais plus de l'entendre répéter qu'il était une créature. Il n'en avait pas l'air. Et puis... et puis il n'avait qu'à eu partir tout de suite, nous ne saurions pas de nouveau crié dessus.

- Puisque je suis une reine, peut être que je vais pouvoir te changer en prince charmant avec un baiser magique, alors !

D'un pas furieux, je m'étais approchée de lui, l'avais agrippé par sa veste et je l'avais de nouveau embrassé. Mais d'une manière bien plus violente cette fois. J'avais écrasé mes lèvres contre les siennes, avant de me reculer et de poser mes mains sur mes hanches, en le regardant de haut en bas.

- Ah non désolée, tu as toujours ton horrible visage de monstre.

J'aurai voulu dire les même mots vulgaires qu'il avait employé, mais ça aurait été un peu trop pour moi. Jurer, c'était bien trop laid comme langage.

- Maintenant ne t'inquiètes pas, je vais aller me trouver un prince charmant.

J'avais relevé le menton, m'étais retournée dignement, et j'étais sortie de son appartement pour descendre... et remonter avant même d'être totalement descendue, pour pouvoir attraper le bonhomme de neige qui fixais étrangement Horace et l'emmener avec moi. Il n'était pas très intelligent, mais je ne voulais pas qu'il fasse exprès de le mettre dans de l'eau brûlante.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming

Contenu sponsorisé







Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Un glaçon bien bien trop chaud ! [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives