Aventures
en cours :

Magic League
Août 2017


Zootopie 2
Juillet 2017

Age de Glace
- bientôt -
Septembre 2017



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Magic League - le 82ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Wonder Bekah ♥ - Maître du jeu : Spider Dyson ♥
Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !

Partagez | .
 

 Darkness becomes me ➸ JUDAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Hope Bowman


« Un Oréo pour les gouverner tous, un Oréo pour la trouver. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Karen Gillan *.*

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5680
✯ Les étoiles : 11




Actuellement dans : « Un Oréo pour les gouverner tous, un Oréo pour la trouver. »


________________________________________ Lun 28 Déc 2015 - 11:55


« There's nothing I can see, darkness becomes me. »

Un bûcher au milieu d'une salle vide, ce n'était jamais bon signe. Je doutais qu'il soit là pour faire cuire un cochon de trois tonnes. Le lieu était austère et inquiétant. Aucune fenêtre sur les épais murs de pierres, seules des sortes de meurtrières se découpaient juste en dessous du plafond, à au moins dix mètres de hauteur, et qui déversaient une lumière blafarde à nos pieds.

Je savais que venir jusqu'ici n'était pas une bonne idée, mais je n'avais rien trouvé de mieux. Même si Judah ne le montrait pas, il avait quelques tics nerveux qui signifiaient qu'il se rendait compte, lui aussi, que nous n'étions pas en position de force. Il n'avait pas réussi à avoir le dessus sur Blondie et à présent, il m'apprenait qu'il ne pouvait pas se téléporter.

Une douzaine de prêtres s'était rassemblée autour de nous en cercle. Ils fixaient Judah d'un oeil perçant. Je n'aurais pas aimé être à sa place, même si je n'en menais pas large non plus. Il avait passé son bras autour de mes épaules et caressait mes cheveux, sauf qu'il les tirait à moitié. Je grimaçai et me dégageai brusquement. Il arborait toujours un sourire un peu crispé. Je me mordis les lèvres et mis mon cerveau en mode réflexion. Je le sentis ramer un peu, comme si les rouages n'étaient pas habitués et les neurones non plus. Il fallait que je trouve une solution pour nous sortir de là, car ce n'était pas Judah qui allait nous sauver ! Hormis se téléporter, il n'avait aucun plan. Décidément, il ne servait pas à grand-chose, malgré tout ce qu'il prétendait. Peut-être aurais-je dû me déplacer seule dans le Sud ? J'avais cru que le dieu infernal serait un atout de taille, mais si au contraire il était un frein ? Oulah, quand je commençais à réfléchir, ça allait bien trop vite. J'avais du mal à suivre le fil de mes pensées.

Une seule solution me vint en tête. Je misais tout dessus. A bas les cartes. Tu gagnes ou tu meurs.

Sans réfléchir plus longtemps, je plongeai la main dans ma petite besace accrochée à mon armure et en sortis une tablette de chocolat emballée dans du papier bleu. Je la levai à hauteur de Blondie à deux mains, avec un air solennel et respectueux.

"Voici le Crunch."
dis-je d'un ton pompeux, ma voix se répercutant en écho contre les murs. "C'est une denrée très rare que l'on ne trouve que dans un autre monde. Goûtez-le. Vous n'avez jamais rien mangé de pareil."

Blondie haussa un sourcil. J'en profitai pour déballer le chocolat et en casser un morceau que je lui mis dans la main.

"Ce n'est pas empoisonné. Je gagnerais quoi à vous tuer alors que je suis cernée par tous vos prêtres ?"

Un léger sourire se dessina au coin des lèvres du blond juste avant qu'il ne croque le chocolat. Il resta sceptique tout le temps où il mâchait, et une fois qu'il eut avalé, il y eut un long moment de silence pendant lequel les battements de mon coeur affolé me rendirent presque sourde. Je fixais Blondie, partagée entre l'attente et la panique. Les prêtres autour de nous semblaient guetter sa réaction pour nous attaquer... ou pas.

Enfin, Blondie déclara :

"C'est la meilleure chose que je n'ai jamais mise dans ma bouche."

Je fermai brièvement les yeux, soulagée, mais ne voulant surtout pas louper ma chance, je répliquai en lui agitant le reste de la tablette sous le nez :

"Dans l'autre monde, il y a beaucoup de Crunch mais seuls cet abruti mal coiffé et moi savons le trouver. Le Crunch est très difficile à débusquer."

Je hochai plusieurs fois la tête d'un air grave.

"Alors, si vous acceptez de ne pas brûler Judah en sacrifice, je vous promets de vous fournir en Crunch. Pour tout votre royaume, même, si vous voulez !"

"Un autre monde..." susurra Blondie avec un sourire intrigué.

Croyant voir où il voulait en venir, j'ajoutai précipitamment :

"Oui, un autre monde dans lequel on doit impérativement être deux pour y aller. Alors si votre plan c'est de garder l'un de nous en otage, ça ne peut pas marcher parce qu'il faut que ce soit lui et moi pour franchir le portail. C'est impossible autrement."

Je levai fièrement la tête et préférai lui donner le reste de la tablette car il la fixait avec tant de convoitise que je craignais qu'il ne me bouffe la main.

"Alors, vous en pensez quoi ?"
insistai-je. "Le Crunch contre la vie sauve ?"

Il s'écoula quelques instants encore, pendant lesquels Blondie fit tourner la tablette de chocolat chez ses prêtres qui en prirent chacun un carré pour goûter. Puis, ils penchèrent tous la tête d'un même élan, les mains jointes, des traces de chocolat fondu au coin des lèvres. C'était carrément flippant.

Blondie s'avança d'un pas vers moi et murmura :

"Je vous accompagnerai dans cet autre monde."

Je déglutis, contrariée par cette idée. Et je jetai un coup d'oeil vers Judah. Les prêtres s'en allèrent en file indienne et Blondie termina le cortège tandis que les lourdes portes se fermaient sur lui. Ne restaient que Judah et moi dans la grande salle seulement meublée du bûcher. Je me tournai vers lui et lui donnai un petit coup de poing dans le bras, décochant un sourire.

"Alors, c'est qui la meilleure ? T'as eu chaud au fesses, n'empêche ! Heureusement que j'étais là !"

Bon, nous n'étions pas encore sortis d'affaire mais au moins, Judah n'avait pas été sacrifié sur un bûcher, même si j'aurais bien aimé voir ça.

"C'était incroyablement jouissif de voir l'étincelle de la peur dans tes yeux." fis-je en lui pinçant sa joue barbue.

J'étais en train de l'énerver, mais qui sait ? Peut-être qu'en le poussant à bout, ses pouvoirs allaient se manifester de nouveau.

"Le dieu des enfers qui a peur d'être carbonisé par le vilain bûcher, c'est trop mignon !
" me moquai-je.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

How do I live? How do I breathe?
When you're not here I'm suffocating I wanna feel love, run through my blood. Tell me is this where I give it all up? ▬ For you I have to risk it all cause the writing's on the wall...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure

Hadès


« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

☞ Surnom : seb ➹

Fondateur Disney Rpg

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5299
✯ Les étoiles : 24




Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Lun 11 Jan 2016 - 14:07






    "Regarde le ! Il reste assis sur la pierre sans bouger, sans parler et peut-être même sans respirer ! Tout ça parce que miss belles fesses qui se trouve là lui a donné du Crunch et qu'il veut plus que tout en avoir encore plus ! C'était complètement STUPIDE !" avais-je hurlé à l'encontre de la jeune femme qui se tenait debout devant moi, tandis que l'autre agonisait sur le lit et se plaignait que je faisais trop de bruit.

    "Tu ne te rends pas compte que je n'ai plus possession de mes pouvoirs. D'accord, c'est que provisoire et ce n'est pas la première fois. Mais cette chose me rend dingue ! Ses formes, son odeur, la façon qu'elle a de me regarder..."

    Voyant le regard de la Merida allongée sur le lit, j'avais zieuté en direction de la fenêtre pour tenter de comprendre ce qui l’écœurait, avant de me rendre compte qu'elle pensait que je parlais de la chose qui se tenait au dehors sur sa pierre et qu'on avait amené du sud.

    "Je parle d'elle !" avais-je dit en pointant un doigt accusateur vers l'autre Merida, celle debout, en pleine forme et qui me polluait mon espace vitale.

    "Elle te ressemble trop !"

    D'accord, c'était peut-être le but, mais elle me rendait encore plus dingue que celle qui était allongée et qui pour ainsi dire était la version de base.

    "Je refuse de passer une minute de plus avec elle. Déjà qu'avec toi je subis, mais si en plus vous êtes deux ! C'est la dernière des doubles pour le moment, j'ai tué toutes les autres. On pourrait s'en débarrasser et on rentrerait à Storybrooke. Peut-être que la solution est là bas et non ici. On a qu'à offrir à ce vieux fou dehors, l'autre Merida en compensation du fait qu'il n'aura rien de plus de notre part !"

    La seule chose que je désirais à l'heure actuelle c'était que tout ceci prenne fin. On n'avait pas besoin de Dun Broch ou de cet énergumène et de cette double au caractère de chien et au physique de rêve ! On n'avait vraiment pas besoin de tout ça.

    "Les pierres. Le truc avec les pierres là, où on a été une fois. C'est là bas que sont les feux follets. C'est eux qui me permettent de voyager. Quand à toi si tu dis ça à qui que ce soit, je te tue ! Tu m'as compris ?"

    Je pointais un doigt accusateur vers Merida bis aux belles fesses avant de reporter toute mon attention sur la première Merida.

    "On va prendre la route pour cet endroit et de là bas on pourra rentrer. Une fois à Storybrooke on ira voir l'autre imbécile d'Arès et avec je ne sais quoi on te rendra ta forme. Et ensuite... Tu auras une dette envers moi ! Tu m'as bien compris ? UNE DETTE !"

    Je ne lui avais pas laissé le choix de la réponse et au bout de quelques heures, on était sur un cheval, Merida dans une chariote et elle continuait à se plaindre... Mon dieu que cette fille était incorrigible !

    "Tu plaisantes là ? Tu ne vas pas venir avec..."

    L'autre Merida semblait vouloir être de la partie, tandis que la sorte de prêtre nous regardait au loin avec un petit sourire et un signe de la main pour nous dire au revoir. Il se fichait de nous ou quoi ?

    "Ok, tu viens, mais uniquement pour pouvoir t'occuper de celle qui se plains constamment. Et une fois à Storybrooke, je te tuerai. Et ne me remercie pas, tout le plaisir est pour moi."

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

En réalité... je suis Hadès !
Dieu, bon coup, divinité, sexy, puissant, inflammable ! Juste moi quoi...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/u225rpgsheet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/u225rpgsheet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/u225rpgsheet

Hope Bowman


« Un Oréo pour les gouverner tous, un Oréo pour la trouver. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Karen Gillan *.*

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5680
✯ Les étoiles : 11




Actuellement dans : « Un Oréo pour les gouverner tous, un Oréo pour la trouver. »


________________________________________ Dim 17 Jan 2016 - 20:56


« I was born in a thunderstorm. I grew up overnight. I played alone. I'm playing on my own. I survived. »
I'm still breathing ; I'm alive.

Judah se plaignait que j'avais utilisé la carte Crunch auprès de Blondie, mais je soulignai assez habilement que :

"Moi au moins, j'ai fait quelque chose d'utile. Et de sensé puisque nous sommes libres de circuler où bon nous semble ! Si je n'avais pas été là, tu serais en train de brûler sur un bûcher, mon cher Judah !"

Il me lança un regard incendiaire et continua de se plaindre auprès de la véritable Merida que j'étais bien trop aguicheuse, alors que tout ce que j'avais fait jusqu'à maintenant, c'était lui résister. C'est vrai qu'il avait eu du mal à m'avoir la toute première fois. Ca avait pris plus de six mois dans une maison intemporelle. C'était ça qui l'excitait. La chasse, l'obsession... C'était ainsi qu'il rampait à mes pieds. J'avais un dieu à ma botte et je n'avais même pas besoin de réfléchir beaucoup pour le garder. Un jeu d'enfant !

Je roulai des yeux en l'écoutant. Il avait l'air d'en avoir assez de Dunbroch mais grâce à moi, on avait au moins quitté le sud en un seul morceau. Il souhaitait retourner à Storybrooke et... venait-il de préciser qu'il n'avait toujours pas récupéré ses pouvoirs ? Oh, il ne servait vraiment à rien.

Je haussai un sourcil incrédule en l'entendant mentionner les pierres et les feux follets.

"Tu veux parler des mégalithes ? Le cercle de mégalithes ? C'est grâce à ça que tu peux créer un portail entre les mondes ?"

Plus précisément avec les feux bleutés. Tiens donc, j'en apprenais tous les jours. Je jetai un coup d'oeil à la véritable Merida qui crachait ses poumons et du sang dans un mouchoir en tissu. Sa chambre sentait la maladie, malgré le fait que j'avais entrouvert la fenêtre. Je l'observai d'un oeil anxieux avant de lancer un regard indigné à Judah qui ne semblait pas saisir la gravité de la situation.

"On ne peut pas la cahoter sur les routes ! Elle ne peut pas le supporter ! Elle arrive à peine à respirer !"

Après plusieurs heures à dialoguer avec la tronche de serpillère, je passai l'éponge. Il voulait partir et l'emmener avec lui ? Très bien, alors il la verrait mourir en chemin. Il ne comprenait pas à quel point elle était affaiblie. Elle ne tenait même plus sur ses jambes. Il était immortel et sans doute n'éprouvait-il pas suffisamment de sentiment à son égard pour la dorloter. La pauvre... Non, pauvre de nous. Nous aurions pu trouver bien mieux que lui. Ou alors rester célibataire. Sur ce sujet, je ne la comprenais pas : elle avait toujours revendiqué une existence rebelle et libre, et voilà qu'elle était en couple avec un dieu. Okay, le terme "dieu" ça change tout. Je l'admets. Mais ça n'expliquait pas tout. Je soupirai d'exaspération en prenant une nouvelle fois la mesure de ce qui faisait battre mon coeur plus fort en pensant à lui. Notre coeur... La véritable Merida n'en avait pas conscience. Sans doute restait-elle butée sur autre chose. On est pas mal obstinées dans notre petite caboche.

Merida fut allongée dans la voiture la plus confortable dont le château disposait, mais cela restait un chariot branlant pourvu d'un toit. Toutes les voitures à cheval avaient été réquisitionnées pour l'effort de guerre. Ele gémissait, s'étouffait dans son sang. Je déglutis avec peine et décidai de marcher juste derrière elle, fermant la marche avec mon cheval. Tout d'abord, Judah ne voulut pas que je vienne, mais il n'avait pas le choix. Je me retournai sur mon cheval et répondis au signe de la main de Blondie. J'avais réussi à convaincre ce dernier que nous lui apporterions du Crunch lors du prochain voyage. Il savait très bien que je ne faillirai pas à ma promesse. Les enjeux étaient bien trop grands. Jamais je n'aurais risqué la chute de Dunbroch.

Je tirai la langue à Judah qui venait de préciser qu'il mettrait fin à mes jours dès que nous serions à Storybrooke. Trop aimable. Nous nous engageâmes sur la route. Les gémissements de Merida étaient de plus en plus faibles et fragmentés à mesure que l'on avançait. Au bout d'une demi heure, elle sombra dans l'inconscience. Anxieuse, je sentais une sorte de faiblesse s'emparer de mes mains. Je me cramponnai davantage sur la bride de mon cheval. Nous étions liées. J'avais prévenu Judah... Si elle venait à mourir, je l'accompagnerai. Et il n'aurait plus aucune Merida.

Heureusement, le cercle de pierres n'était pas extrêmement loin. Nous nous enfonçâmes dans la forêt, de plus en plus profondément, jusqu'à arriver à la clairière sur laquelle des mégalithes se dressaient. Le silence de Merida m'angoissait. Même au plus mal, elle trouvait toujours une raison d'ouvrir la bouche. N'y tenant plus, je sautai de mon cheval et me précipitai vers elle. Je grimpai dans le chariot pour la trouver affalée sur le lit de fortune, plus pâle qu'un fantôme, la tête tournée de côté. Ses paupières étaient aussi violacées que sa bouche. C'était vraiment bizarre de se voir ainsi. J'encadrai son visage de mes mains. La fièvre la rendait presque brûlante.

"On y est presque..." murmurai-je pour l'encourager.

Ses yeux papillonnèrent faiblement, cherchant d'où provenait la voix. Elle haletait, de sa bouche s'échappait un râle poussif et aigu.

"Je veux... une couronne... et être... incinérée."

"Dis pas de conneries."
fis-je en me mordant les lèvres. "Tu viens avec nous."

C'était vraiment bizarre de remonter le moral à soi-même. Subitement, la faiblesse s'agrandit, et je me rendis compte, paniquée, que mes mains devenaient transparentes. Je croisai le regard apeuré de Merida. La sueur perlait sur son front. Du sang était figé au coin de sa lèvre. Je savais ce qui était en train de se passer... Nous mourrions. Bientôt, Hope Bowman n'existerait plus. J'entendis du bruit derrière moi. Peut-être que Judah nous avait rejointes ? Je n'avais plus la force de tourner la tête. Mes yeux étaient plantés dans ceux de la vraie Merida.

Soudain, elle exhala un souffle léger et sa tête tomba de côté avec lenteur. Son regard figé était devenu vide. Plus aucune lumière.

Je laissai échapper un couinement et voulus m'agripper à elle mais elle se volatilisa dans l'air. Mes mains se refermèrent sur du vide. Mes mains qui n'étaient plus transparentes. Interdite, je les observai, les tournant dans tous les sens, le souffle coupé.

"Mais... je ne suis pas la vraie ! Je ne suis pas la vraie !" m'écriai-je d'un ton étranglé.

Je me penchai sur le lit et palpai les couvertures, espérant assez stupidement que Merida était cachée quelque part. C'était une farce, forcément ! Je SAVAIS que je n'étais pas la vraie. Mes doigts fébriles rencontrèrent le mouchoir en tissu taché de sang. Je poussai un autre couinement d'impuissance et le repliai du mieux que je pus avant de le glisser sous ma cotte de maille.

Perturbée, je finis par sortir de la voiture et découvris des feux follets flotter en cercle autour de nous. Judah était planté pas loin. Avait-il assisté à tout ça ? Il avait l'air de ne rien en avoir à faire. Sans coeur. Juste un dieu. A peine humain. Comme monsieur E. Je passai un revers de main sur mes yeux humides et reniflai férocement. Détournant la tête, je déclarai à voix basse :

"Tu as perdu la seule femme qui t'ait jamais aimée. Tu peux te féliciter. Beau boulot."
dis-je amèrement.

Je fixai un court instant les feux follets avant d'ajouter :

"T'es vraiment qu'un con."

Lentement, j'enlevai mon armure et délaçai ma cotte de maille avant de tout laisser choir au sol, me retrouvant en pantalon et chemise larges. Autant retrouver une tenue à peu près "normale" pour le retour à Storybrooke. Juste avant d'abandonner la cotte de maille, j'avais récupéré le mouchoir que j'avais caché subrepticement sous ma chemise. Seule souvenir de la véritable Merida. Son ADN était dessus. Ca pouvait peut-être servir, même si je ne savais pas à quoi. J'avais l'impression de me raccrocher à ce carré de tissu comme à un doudou.

"Allez, fais ton truc avec les feux follets, qu'on rentre."

Allais-je devoir apprendre aux parents de Merida la mort de leur fille ? Ou allais-je me faire passer pour elle ? Je ne savais pas encore. J'étais elle. Oui, je l'étais... mais pas tout à fait. Pourquoi était-elle partie alors que j'étais encore là ? Etait-ce une faille dans le sortilège ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

How do I live? How do I breathe?
When you're not here I'm suffocating I wanna feel love, run through my blood. Tell me is this where I give it all up? ▬ For you I have to risk it all cause the writing's on the wall...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure

Hadès


« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

☞ Surnom : seb ➹

Fondateur Disney Rpg

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5299
✯ Les étoiles : 24




Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Mar 19 Jan 2016 - 11:34






    Pendant qu'elle parlait, qu'elle m'insultait et qu'elle m'avouait que Merida m'aimait, je l'avais observée les bras croisés comme si de rien était. J'avais un petit sourire aux coins des lèvres. Elle était véritablement sexy quand elle s'énervait. J'avais même eu le droit à un petit striptease. Enfin elle avait retirée son armure pour se retrouver en tenue ordinaire. Ca lui allait bien, même si le côté pantalon et chemise large lui donné un petit air masculin. Mais dans un sens pour une Princesse rebelle, c'était parfait.

    "C'est déjà ouvert, Princesse." avais-je avoué en faisant un signe de la tête pour indiquer ce qui se trouvait derrière elle. Il y avait effectivement un portail et les feux follets s'agitaient autour. Elle connaissait mon moyen pour les ouvrir, mais elle ne savait pas comment je m'y prenais. Ca serait intéressant le jour où elle l'apprendrait.

    "Peut-on y aller maintenant que tu as fini de te vêtir ou plutôt dévêtir et que tu as arrêtée de me traiter de con ?"

    Je l'avais laissée passer la première avant de la suivre. A peine on été arrivé de l'autre coté que j'avais eu un appel d'Apollon. Bon sang qu'il était synchro ce mec. La nouvelle qu'il m'avait annoncée était plus que jouissifs. Ca y est ! J'allais enfin devenir le maître des lieux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Sans attendre, on s'était retrouvé à Olympe, devant la grande porte. J'aurai pu nous téléporter à l'intérieur, mais j'avais envie d'entrer comme il se devait dans la Cité. D'ailleurs, il y avait des gardes olympiens de partout et en tournant la tête vers l'Asbru, j'avais pu voir Heimdall et Neil... Heimdall ? Je l'avais observé quelques instants sans rien dire ni faire, avant de me tourner vers la porte d'entrée.

    "C'est la seconde fois que j'entre en conquérant dans cet endroit. Tu vas voir, tu vas adorer. C'est une première d'ailleurs, n'est ce pas ? Alors là c'est la porte, utile pour entrer, là ce sont les gardes, qui m'acclament, là bas c'est la fille de l'autre avec... enfin bref. Et maintenant..." avais-je dit en claquant dans mes mains.

    "C'est Happy Hour toute la journée !!!"

    La grande porte s'était ouverte et on était entré, acclamé par les gardes olympiens. Oui, je les avais forcés. Une fois dans la salle du trône, je m'étais élancé vers le grand trône et je m'étais assis dessus.

    "Oh bon sang ! Ca y est ! Je suis maître d'Olympe ! Je suis le Roi du monde !!!"

    Ca me rappelait un vieux film... Quoi qu'il en soit, j'étais assis, elle était en face de moi et je savais déjà quelle serait la première chose que je voulais faire ici. Mes habits étaient tombés en poussière et j'avais regardé Merida avec un grand sourire aguicheur.

    "Qu'est ce que ça signifie ???" avait hurlée une jeune femme qui venait de nous rejoindre. J'avais levé les yeux au ciel.

    "Oh Nil, quelle joie de te voir."

    "C'est Neil."

    "Neil, Nil, c'est pareil, dans les deux cas tu débordes. Enfin si je contrôlais l'eau ça aurait été bien plus marrant, car j'en aurai fait apparaître pour te balayer jusqu'à la porte d'entrée."

    Elle me regardait avec un regard de feu. C'était peut-être vraiment ma petite fille. Mais qu'importait. Elle ne me ressemblait pas, elle ne ressemblait pas à Aphrodite et de toute façon ça n'avait pas d'importance.

    "Qu'est ce que fait Merida dans ma chambre ?"

    "Merida ? Mais elle est devant toi..." avais-je avoué le plus innocemment possible.

    "Tu sais très bien de quoi je parle. Ce n'est pas Merida, ce n'est qu'une copie. Elle n'a pas d'aura, ni d'âme."

    J'adorais le manque de tact total qu'elle avait, ce qui m'avait fait sourire. Car même si ele n'avait pas d'aura ni d'âme, elle avait une belle paire de fesses.

    "Désolé. Je ne voulais pas être cassante avec toi. C'est juste que... Je suis venu pour une réponse et je me suis un peu emporté."

    "Si ce n'est qu'une chose, pourquoi tu t'abaisses à t'excuser devant elle ?"

    "Ca n'en reste pas moins une personne vivante. Et ça ne répond pas à ma question !"

    "Elle est juste un peu mourante. Enfin elle joue la comédie et la chambre que tu t'es choisie dans la maison que j'ai offert à Lily est intemporelle."

    J'avais annoncé cela comme si j'étais en train de lui faire une énorme révélation. Elle avait juste croisée les bras et elle avait secouée la tête.

    "Je sais qu'elle est intemporelle. Mais ça ne répond pas à la question et habit toi ou alors arrête de bouger !"

    Elle était gênée ? Je m'étais posé la question de ce qui pouvait bien la gêné, tout en me mettant bien face à elle, toujours assis, les jambes un peu écartées. Elle avait mis sa main devant les yeux avant de me dire qu'elle n'acceptait pas ces changements sans son accord. Puis elle avait disparue.

    "Ah ces jeunes... Aucun respect pour les plus grands. Bon... Tu viens ?"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

En réalité... je suis Hadès !
Dieu, bon coup, divinité, sexy, puissant, inflammable ! Juste moi quoi...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/u225rpgsheet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/u225rpgsheet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/u225rpgsheet

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Darkness becomes me ➸ JUDAH





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Dun Broch