MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jack Overland


OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 134589MAYOR

╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 1519335331-jack-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1086

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 17 Fév 2016 - 2:45



OMOVTM ?
"Oh Merde ! On va tous mourir"
Jack & Tara


Allongé sur le toit, les mains croisées derrière la tête, il observait les nuages au dessus de lui, laissant le vent glacé jouer avec ses cheveux, se glisser sous ses vêtements pour gonfler son sweat. La journée avait été étrangement ensoleillée et le ciel d'un bleu aussi pur que les yeux du jeune homme qui poussa un soupir fatigué, avant de passer une main sur son front en essayant de chasser le mal de crane qui commençait a un peu trop durer a son goût. Il se redressa sur les coudes pour regarder les toits de la ville, les gens qui avançaient luttant contre le vent ou au contraire, profitant d'une flaque de lumière comme la petite blonde qu'il voyait au milieu de la rue, les bras écartés comme si elle voulait embrasser le soleil qui chutait lentement pour se coucher. Un sourire amusé naquit sur les lèvres du gardien et, faisant tourner ses mains l'une autour de l'autre, il fit apparaître de petits papillons de glace qui voletèrent timidement vers elle pour se mettre a jouer avec elle, l’entraînant dans un parc. Il se releva, inspira a fond en mettant la douleur de sa tête de coté, comme si on lui avant doucement planté une aiguille dans le crane, avant de se laisser tomber vers le sol, prendre appuis sur un mur et pousser, voler, utiliser les vents du nord pour le porter.

Puis il arriva devant un balcon et s'y posa nonchalamment, les mains au fond des poches, comme si c'était tout a fait normal de se trouver là. Il n'eut pas a attendre très longtemps pour que des aboiements se fassent entendre et que Junior ne vienne se poster devant la porte vitrée, la langue pendante, sautillant presque sur place. Jack eut un sourire satisfait en voyant Jar débarquer, son visage se décomposer a la vue du gardien. Il faillit faire demis tour mais se ravisa e vint lui ouvrir, le laissant pénétrer dans l'appartement avec un soupire.

"Tu sais qu'on a une porte ?"
fit il d'une voix fatigué a l'avance des interactions bruyantes qu'il y allait bientôt avoir dans l'appartement.

"Oui mais ce serait tellement moins amusant ! Ta sœur est là ?"


Il soupira et désigna la porte de la sale de bain d’où provenait un bruit de douche, arrachant une grimace au gardien qui passa nerveusement une main dans ses cheveux. Bon, il n'était pas suicidaire, il n'avait aucune envie de se faire tuer a nouveau. S'adossant a une surface de la cuisine, il repéra la cafetière et se mit en devoir de préparer un thé pour la princesse. Pendant une longue minute il resta la, a fixer le tuyau d'eau qu'on voyait le long du mur, hésitant a brutalement faire chuter la température de l'eau pour la faire sortir plus vite de la. Mais non, il n'était pas si cruel. Enfin pour le moment.

L'expression horrifiée qu'elle afficha lorsque, vêtue d'une simple serviette elle sortit de la sale de bain pour se rendre dans sa chambre, elle aperçut Jack valait de l'or. Il leva sa tasse vers elle comme un salut avant d'en boire une gorgée sans la lâcher des yeux, son petit sourire moqueur parlant largement assez pour lui alors qu'elle le fixait, figée.

Ah bah oui, c'était surprenant de le voir là, maintenant alors qu'elle le fuyait littéralement depuis des semaines. Depuis ce fameux après midi. Il se retint difficilement d'éclater de rire en voyant son bras qui tremblait un peut, hésitant certainement a lui envoyer quelque chose a la figure, alors que don autre main s'accrochait désespérément a sa serviette. Son regard qui allait de la fenetre a la porte en cherchant une échappatoire et ses jambes qui, certainement, avaient envie de se mettre a courir.

"Tu ferai peut être mieux d'aller t'habiller non ?"
fit il avec un sourire narquois, en laissant ses yeux descendre vers ses jambes .... avant de les remonter vite fais en se maudissant intérieurement. "Même si ce n'est pas la première fois que je te voie en petite tenue, tu ne devrai pas prendre l'habituuuuuuuuude" il se baisser brusquement pour éviter la boule de feu qu'elle venait de lui envoyer.

Il y eut un bruit de claquement de porte et il se redressa, l'air tout de même un peu trop sérieux pour que ce soit naturel chez lui. C'était un peu suicidaire mais il adorait la faire tourner en bourrique comme ça, voir ses joues prendre une adorable couleur tomate, son regard se faire fuyant avant de se laisser emporter par la colère. Non vraiment, c'était adorable. Mais en même temps ... il n'aimait pas cette habitude qu'elle avait prise de le fuir depuis quelques temps. pourtant ce n'était pas si grave non ? Juste un simple baiser, pas de quoi en faire tout un plat si ?

"Tara, il faut qu'on parle ... si tu t’enfuis, je raconte tout a ton frere et ta soeur a propos de Noel ..."


La porte de la chambre de la demoiselle s'ouvrit brutalement, ses cheveux en pagailles. Avait elle essayé de s'enfuir pas la fenetre ? o_O Bon, au moins sa menace avait marché. Il pris tout de même soin de garder une table entre eux, savait on jamais qu'elle veuille le frapper a nouveau.

"Ce n'est pas la peine d'en faire tout un plat tu sais, je voudrai juste qu'on discute quelues instants."


Un air trop sérieux encore, peut etre un peut inquiet. Mais pas ici, pas avec son frere a coté. Il avait besoin de sortir, de prendre l'air. Il fit mine de regarder sa montre imaginaire, avant de lui jeter un regard désapprobateur.

"Bon, j’espère que tu es fière de toi, nous sommes en retard. Junior ? T'es prêt ? Hein ? Qui c'est qui va venir avec nous ? Hein ?"


Visiblement et au vue des protestations qu'elle laissait entendre, elle n'était pas réellement entousiaste. Rhooo toute suite les grands mots. Elle n'était jamais contente celle la. Soupirant, Jack leva les yeux au ciel, murmurant quelque chose qui ressemblait a un "mégère" avant de se retourner brusquement pour attraper une bougie parfumée qu'elle venait de lui lancer a la tête. Un point pour lui. Et évidemment, elle lui fit comprendre avec ça douceur habituelle qu'il était hors de question qu'elle l'accompagne.

Sauf que voila. Le gardien était bien décidé a ne pas la laisser fuir. Pas cette fois, c'était hors de question. C'était assez pénible comme ca de lui courir après. Ok il avait un peu déconné mais ce n'était pas une raison pour ne plus lui adresser la parole si ? Il passa la langue sur ses lèvres, pensif, réfléchissant au moyen de la faire venir quand même.

"Oh, tu le prends comme ça ? Très bien ... Jaaaaaaaar ? Tu sais que le soir de Noël, quand j'ai ramené ta sœur ... "


Elle se mit a crier tout a coup pour couvrir sa voix, et attrapant son manteau, le poussa hors de l'appartement suivit de Junior, avant de brutalement refermer la porte derrière eux. L'air plus que satisfait - et tellement victorieux il fallait le dire - il lui céda le passage dans l’ascenseur, avant de l'accompagner dans les rues, pour lui faire prendre la direction de la foret, surveillant d'un œil paternaliste Junior qui courait partout et essayer d'attraper les petites créatures de glace qu'il faisait apparaître autour de lui pour l'amuser.

Ils marchèrent un moment, dans un silence pesant. Il allait se tourner vers elle pour commencer a parler quand Tara lacha la laisse de Junior qui fila a toute allure vers la foret. Elle l'avait fait exprés ? Il en était certain, hors de question de se faire avoir. Il ne s’envolerait pas pour aller le chercher, laissant a la jeune femme l'opportunité de filer.

"Tu viens avec moi," fit il en lui attrapant le poignet pour l'entrainer dans les bois.
Au bout de longues minutes de marches, un jappement les alerta et ils purent rejoindre Junior qui avait le nez dans les hautes herbes. Intrigué, il s'accroupit, entendant la jeune femme qui arrivait dans son dos pour lui montrer ce qui semblait être ... une sorte de portail ? Le sol c'était comme liquéfié, laissait voir comme des ronds dans l'eau.

Intrigué, le jeune homme effleura la surface du doigt, laissant les lumières qui s'en échappaient briller un peu plus a son contact. C'était un portail. Il tourna les yeux vers Tara, pour lui demander si elle savait ce que ça signifiait, mais au même instant, Junior ne trouva rien de mieux a faire que de sauter dans le portail, toutes pattes dehors.

"Rhaaaaaa non mais .. Non ! "


Trop tard, le chien avait disparu. Jack poussa un profond soupire, posa sa main sur son front en le massant, en se disant que ça y était, la sortie tournait a la catastrophe. Malgré tout, il ne pouvait s’empêcher d'avoir ... ce petit sourire sur les lèvres, ce petit air amusé, presque heureux. Il se releva, étirant ses bras en arrière et faisant rouler ses épaules, comme pour s'échauffer. Ils n'allaient pas abandonner Junior a son triste sort, si ? Non, après tout c'était leur toutou. Peu importait que ce portail les mène a une mort certaine au final ! Jack jeta un regard entendu a Tara.

"Je ne vais même pas essayer de te proposer de rester ici, je connais déjà ta réponse."
Il attrapa son téléphone, tapant rapidement un SMS qu'il envoya a Anna.

"Junior a ENCORE fait des siennes. Je pars le chercher, ne sais pas quand je rentrerai. Ne pille pas la réserve de chocolat pendant mon absence ! Et essaie de rester en vie. Bisou Jack".


Et il sans plus de cérémonie, il sauta dans le portail.

Il atterrit lourdement sur le sol, relevant la tête dans la foret sombre, avant de lever les yeux vers le ciel. Deux lunes ? DEUX LUNES ? Qu'est ce que c'était que ce bazar ? Pourquoi il y avait deux lunes ? Une seule ce n'était pas suffisant ? Ou alors ... ils essayaient de faire concurrence a la terre les sales tricheurs. Jack se leva et épousseta son haut avant, d'un mouvement de pied, de remettre mon baton dans ses mains, tout en cherchant Junior du regard. Dans son dos, il entendit Tara tomber lourdement sur le sol et, dans l'ombre, eut un petit sourire. Cette fille était incroyable. Il ne fit pas mine de se retourner pour l'aider - après tout elle était capable de se débrouiller non ? - et siffla, appelant leur chien. Le sifflement résonna dans le silence et ils entendirent juste un "plop" quand le portail se referma derrière eux. Jack jeta un regard au sol par dessus son épaule et soupira.

"Boooooon ... Une idée de ou on pourrait être ?"
lacha il.

Elle allait lui répondre mais une série d’aboiements la coupa et sans perdre une seconde, ils s'élancèrent dans la direction d'ou venait le bruit. Pour voir que Junior, en bon chien de chasse qu'il était ( formé par Jack lui même s'il vous plais ) prenait appuis sur un arbre pour aboyer contre un chat. Enfin .... un truc qui ressemblait a un chat. Qu'on avait plongé dans un pot de peinture. L'air un peu paumé, Jack observa la créature pour laisser un "C'est quoi ce machin ?" franchir ses lèvres.

"... Un chatois ..."


Il tourna les yeux vers Tara. Elle connaissait ? Elle avait l'air un peu .... Jack se rendit compte qu'il n'aurait pas du détourné les yeux quand il sentit une violente secousse le prendre a bras le corps et le plaquer au sol en lui , coupant la respiration avec une brutalité étonnante. Il n'entendait plus rien si ce n'était une sorte de sifflement aigu qui effaçait tous les autres son. Pendant ce qui lui parut une très longue minutes, il essaya de se concentrer pour essayer de se souvenir de comment respirer. Bon sang c'était si compliqué ? Mais comment il avait fait a la base déja ? Parce que d'habitude il y arrivait sans même avoir besoin de relechaaaaaaaaaaaaaaaaaah .... l'oxygène revint dans ses poumons et il eut l’impression de revenir a la vie, alors que deux hommes le prenaient par les bras pour le redresser. A demis puisque ses jambes refusaient de le porter. Sonné, le jeune homme tenta de secouer sa tête pour se remettre les idées en place, avant de se dire que finalement, ce n'était PAS une bonne idée. Vraiment. Toujours sonné, il regarda Tara d'un oeil vitreux, alors qu'elle avait Junior dans ses bras, entourée d'une dizaine de gardes qui pointaient de drôles de lances vers elle. Oh ils avaient quatre bras. Il divaguait encore, ce n'était pas grave.

Rapidement, les deux jeunes gens se firent trainer vers ... il ne savait pas trop ou a vrai dire, tout ce qui lui importait c'était qu'ils passaient devant des arbres qui CHANGEAIENT DE COULEURS !!!. Les gens parlaient dans un tas de langues qu'il ne comprenait pas, même Tara s'y était mise. Sérieusement ils auraient pu faire un effort non ?

"Eh oh, je suis la !"
fit il en agitant une main toujours prisonnières des hommes " ... non mais je vous en prie, faites comme si j'étais pas là, c'est rien, j'ai l'habitude ..."

Son marmonnement agacé c'était perdu dans les piaillement des hommes. Ils pénétrèrent dans un château, une cour puis tournèrent a droite après le drôle de bonhomme qui ressemblait aux décorations marrantes qu'on mettait sur les stylos pour finir par descendre des marches ( Jack en compta 27 mais il avait bloqué sur le chiffre 12 sans savoir ce qu'il y avait derrière pendant un long moment avant de reprendre le compte ) pour finir par se faire balancer dans une geôle. Il s'écrasa sur le sol et resta un instant immobile avant de se redresser en position assise, une main sur la tête. Il soupira avant de se relever et de s'approcher des barreaux. Avisant une drole de statuette assez moche posée non loin, il finit par chercher Tara des yeux pour la trouver ... face a lui en fait, avec Junior.

"Ah cool, content de voir que tu es toujours en vie. Est ce que tu aurai l’extrême obligeance de bien vouloir m'expliquer ce qu'il se passe s'il te plais ? En anglais parce que le baragouin que tu as parlé tout a l'heure ... j'y pige quedal. Sans vouloir t’offenser."

Après tout ... le jeune homme n'était pas omoissien, et n'avait pas compris un traître mot de ce qui c'était dit entre Tara et les gardes. Il se laissa tomber sur le sol et s'appuya nonchalamment sur le mur. Tss ... ces gardes lui avaient même pris son bâton, heureusement qu'il avait toujours son téléphone sur lui. Il l'attrapa pour constater ans surprise qu'il n'y avait aucun réseau, avant de lancer un jeu de voiture.

"Vas y vas y, je suis tout ouïe"
lâcha il tranquillement en appuyant sur l'accélérateur.

Après tout ils avaient retrouvé Junior et le simple fait de traverser les mondes et de se retrouver mis en prison par des gardes un peu brutaux n'avait rien de très alarmant. Voir même, il était plus tot content de ne pas être dans la même cellule que Tara vue son énervement.

"D'ailleurs si tu pouvais attendre que j'ai fini mon niveau pour faire tout exploser, ce serait cool ..."


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


Tara Duncan


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6371

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Dim 13 Mar 2016 - 12:56



Bienvenue à Autremonde !



L’eau bouillante coulait le long de mon dos pendant que j’attrapais le shampoing pour en mettre une dose copieuse dans le creux de ma main et l’étaler sur ma tête. Un soupir fatigué m’échappa, j’avais l’impression que la douche était le seul endroit où je pouvais être tranquille. Entièrement tranquille. Quand je réussissais à l’avoir, trois filles dans une maison avec une seule salle de bain, c’était suicidaire. L’appartement commençait quand même à être petit. Difficile d’avoir une intimité. Surtout avec une fouine comme Mara. Mais bon, je ne m’en sortais pas si mal après tout. Elle n’avait rien soupçonné de la matinée agitée que j’avais eue en me réveillant il y a quelques jours. Ni Jar, ni Rosalie. Pourtant, je m’étais moi même éclaté mes tympans en hurlant. Brrrr.. Autant ne pas y repenser, sinon, un meurtre aurait eu lieu.

A contre cœur, j’arrêtais l’eau pour sortir de la douche et enroulé une serviette autour de ma poitrine. Penchant la tête vers le bas, j’enveloppais mes cheveux bruns dans une autre plus petite avant de me relever en soufflant. Regardant autour de moi, je levais les yeux au ciel. Génial. J’avais encore oublié mes affaires. Et mon café. Mon précieux café qui me permettait de résister et de ne pas tuer tout le monde. Frottant mes cheveux quelques secondes dans la serviette, je l’enlevais pour la reposer sur le radiateur. Ouvrant la porte de la salle de bain, je laissais le petit panneau « occupé » accroché à la porte pour ne pas me faire piquer la place. J’irais chercher mon café et mes affaires avant de retourner dans la petite pièce. Commençant par le plus important. Mes affaires.

Sortant de la salle de bain, je me dirigeais vers ma chambre passant devant la cuisine. Encore au ralenti après une longue douche chaude, je vis un homme à l’intérieur, rien pour me faire réagir. Ou du moins, pas immédiatement. Deux pas après avoir passé la porte, je me stoppais brusquement, faisant marche arrière. Je fixais Jack, un magnifique sourire sur le visage, content de lui. Cuisine. Matin. MA maison. Cuisine. Jack. HEIN ?! Mon cerveau avait du mal à communiquer les deux. Jack. Cuisine. Jack. Cuisine. POURQUOI JACK CUISINE ? Pourquoi toujours quand je suis en… Oh celle là, il l’aurait bien mérité. Une boule de feu se forma dans ma main et fonça sur Jack. Il ne devrait pas ce plaindre, pour une fois, ce n’était pas une explosion. Se dernier l’évita de justesse.

- MAIS QU’EST CE QUE TU FICHES DANS MA CUISINE DANS MA MAISON ?! Et pourquoi tu viens TOUJOURS quand je suis sous la douche. Tu m’espionnes ?

Un regard accusateur, je le fixais, avant de me rendre compte que j’étais toujours habillé d’une seule petite serviette… Petite. Ser… Mes joues s’enflammèrent une nouvelle fois alors que je fonçais m’enfermé dans ma chambre. Alors là, je n’étais pas prête de ressortir. Assise sur mon lit, j’enfilais rapidement des vêtements propres… Moi qui avait prévu un petit pyjama confortable avec des chaussons licornes… Envolé la soirée tranquille, bonjour les boulets.

Sous le coup de l’étonnement, j’avais réagis de manière excessive. Mais, grâce à l’action je n’avais pas repensé à ce moment fatidique lors de notre dernière sortie. Maintenant, assise sur mon lit, les évènements me revinrent en tête. Je m’étais mis en tête de l’éviter et de gommer tout ça de mon cerveau, juste pour éviter de faire exploser tout ce qui se trouvait autour de moi. En parlant de cela, l’ampoule de ma lampe de chevet explosa en des centaines de petit débris de verres. Le feu ne quittait pas mon visage alors que je revoyais sa tête et ses lèvres… Mon coussin explosa à son tours, libérant plein de plumes.

Jar commençait à en avoir marre de devoir garder Jack dans la cuisine. Je le comprenais, il pouvait être une vraie catastrophe ambulante. Oui, c’est moi qui dit ça, ça vous pose un problème ? Il vint toquer… Plutôt violemment à ma porte, excédé.

- Tara sors de là !

- Nan !

- Sors !

- Nan !

- Bon…

- S’il te plait ! Si tu le fais partir, j’te laisse la télé pour les deux semaines qui viennent ! Même le mois ! Et je fais ta vaisselle.

- TARA ! SORS !

- N.O.N !

- Tant pis pour toi.

Ma serrure explosa, laissant la porte s’ouvrir sur Jar qui m’expédia dans la cuisine en deux temps trois mouvements. Frère indigne. Voilà comment vous traites les personnes du même sang que vous que vous avez sauvez et aidez pendant des années. Vive la reconnaissance. Toujours hilare, Jack m’accueilli avec son même air sur de lui. Que se passerait-il si la table devant toi se retrouvait sur ta tête ? La table trembla, le faisant reculer.

- Me donne pas une raison de plus de faire ce que je rêve… ET NON PAS CE QUE TU CROIS ! C’est pas possible t’es irrécupérable.

Il appela ensuite Junior. Le chien arriva en marchant, regardant d’un air méfiant Jack. Tout d’un coup, il se mit à courir vers lui pour se jeter contre ses jambes. Le chien était encore jeune et assez petit, ce qui fit seulement vaciller Jack. Le chien grogna légèrement, se remettant à son activité préférée : mâchouiller le bas du pantalon du garçon. A croire qu’il devait avoir un goût de pâté pour chien. Je ne préférais même pas savoir où il l’avait mis et pendant combien de temps. Les mecs et leur notion de la propreté, ça me dépassera toujours. Un silence tomba, il me regarda, quelques secondes, peut être même moins mais le temps semblait être au ralenti. Je déglutis difficilement et.. Prise d’un instinct de survie, je fonçais de nouveau dans ma chambre pour m’enfermer. Mes mains tremblaient légèrement et dégageait une lumière bleu encore modérée.

Je l’entendis rejoindre ma porte de chambre. Je tente de me changer les idées comme je peux pour éviter de penser à ce qu’il s’est passé. Il ne s’est rien passé pas vrai ? Rien du tout et… Le rouge me monta de nouveau aux joues alors qu’il mettait les deux pieds dans le plat. J’ouvre de nouveau violemment la porte en l’entrainant dans la cuisine pour refermer la porte derrière nous. J’ai déjà assez de problème pour que toute la maison soit au courant.

- Ne t’avise même pas d’y penser. C’est un coup bas en plus.

Mon cœur s’accéléra et le grille pain explosa, rendant l’âme pour la deuxième fois ce mois ci. Heureusement pour moi, il ne s’agissait pas de la cafetière. Mon pouvoir devait viser ce que j’aimais le moins. Il pouvait pas faire exploser les cordes vocales de Jack ? Histoire qu’il ne puisse pas ressasser ce moment… Gênant… Bizarre… Etrange… Je ne savais même pas comment le décrire. C’était trop.. Trop. Si ça continuait comme ça, j’allais finir violette. Incapable de sortir quelque chose, je le regardais incrédule.

- Je… Je vois pas de quoi tu parles.. Pas du tout…

Error 404, votre cerveau va exploser dans trois, deux un… Malgré cette tentative, il continua de pousser le bouchon de plus en plus loin. Je commençais vraiment à avoir chaud. Très chaud. Très très très chaud. Et ma gorge était tellement serrée que je risquais de ne plus pouvoir sortir un mot. Inspirer, expirer, inspirer, expirer. Même respirer devenait étrange. Une fuite, un échappatoire. Même si je ne peux pas. Je le déteste. Je déteste le chantage. Je lui envoie un regard noir, un peu déstabiliser. Bon d’accord, carrément déstabilisé. Faire exploser la fenêtre et le pousser par cette dernière pour le faire sortir, ce serait jouable ? Stop Tara.

- Je.. Euh.. Hein ?

Mon cerveau a grillé dans l’affrontement. Aucune phrase et aucun mot ne franchit mes lèvres. Je suis finie. On est vraiment obliger d’en parler ? Ici ? Enfin même autre part, on est vraiment obliger d’en parler tout court ? En retard ? Où ça ? Sortir ? Il a vraiment à cœur que la ville explose ? Mais noooooon !

- Nous ? Qui ça nous ? Toi et toi même ? Non. Je ne sors pas, hors de question. J’ai… Plein de truc à faire. Des trucs importants. Je dois rester là. Et puis t’avais qu’à prévenir. Je… Suis occupée.

Non mais sérieusement, il se fichait de moi en plus. Blasé, il souffla, laissant échappé un mot qui ne me plu absolument pas. Prenant la première chose qui me passait sous la main, à ce moment là, une bougie, je l’envoyais vivement sur le garçon qui l’esquiva une nouvelle fois. La bougie s’écrasa contre la vaisselle, provoquant un vacarme pas possible.

- Surveille ton langage ou la prochaine fois, je me vengerai quand tu auras le dos tourné !

Bien décidé à me pourrir la vie, Jack ouvrit la bouche pour faire venir mon frère. Sérieusement, j’allais le tuer. J’allais déguiser cela en accident, mais j’allais le tuer. Je me précipitais vers la porte d’entrée, hurlant plus fort que lui avant de le flanquer dehors en attrapant la laisse de Junior en passant.

- JE SORS JE RENTRE DANS QUELQUES M… JE RENTRE VITE

Combien de temps avait-il prévu pour me torturer ? Quelques minutes, heures ? En tout cas, hors de question qu’il me demande des explications. C’était lui qui avait fait ça, non ? Bon… Je n’avais pas… Un des panneaux de direction vibra et se noircis alors que quelques étincelles retombaient sur le béton du trottoir. Pense à autre chose. Le regard fixé devant moi, je marchais à l’allure de Jack, tendue comme un piquet. Mes mains étaient refermées sur la laisse de Junior et mon souffle saccadé. Un mouton, deux moutons, trois moutons… Faut bien essayer de s’occuper l’esprit, non ?

La route me paru extrêmement longue, pesante et… Etrange. Tout était étrange. Mes mains s’ouvraient et se fermaient nerveusement sur la laisse de Junior. Malgré ma volonté de penser à tout autre chose, mon esprit finissait toujours par revenir sur Jack. Je ne sais pourquoi, chaque sentiment, chaque idée, chaque pensée, me ramène à ce moment. Mon esprit n’arrive pas à l’enfouir lorsqu’il est là. Pourtant, cela avait plutôt bien marché jusqu’à ce qu’il arrive.

La cadence ralentis légèrement, jusqu’à ce qu’il s’arrête. Il s’apprêtait à se tourner vers moi, je n’avais plus que quelques millièmes de secondes pour trouver quelque chose pour détourner l’attention. Ses yeux se posèrent sur moi et ma main s’ouvrit frénétiquement, libérant la laisse sur laquelle tirait Junior pour aller planquer son museau dans un buisson surement précédemment arrosé. Idée de génie. Il allait devoir aller le chercher. Et je pourrais filer en douce. Il était bien plus rapide que m…

- AAAAAAHHHHH ! Non lâche moi !

Il venait de m’attraper fermement le poignet pour m’entrainer à sa suite. Surprise, j’avais pédalier quelques secondes dans le vide pour éviter de tomber. Une fois mon équilibre retrouvé, je tentais une ou deux fois de tirer sur sa prise, mais rien à faire, il me tenait trop fermement. Après une rapide course, Jack se stoppa devant Junior qui reniflait quelque chose de très étrange… Génial, quelque chose d’autre que ce qu’il s’était passé pendant cette après midi plage. Chique, merci dieu, j’te revaudrais ça !

- C’est… Quoi ?

J’attrapais le collier de Junior pour le faire reculer légèrement et éviter qu’il ne touche à cette chose. Mais surement aussi borné que Jack, il n’en fit qu’à sa tête et sauta à pleine patte dedans. Je n’eus pas le temps de le lâcher, mes doigts restèrent coincé dans le collier et… Sa force, bien plus développer que la mienne, me fit basculer dans ce qui semblait être un portail.

Encore une chute. Une longue chute. Et la retombée fut difficile. Très difficile. J’attéris lourdement sur mon postérieur avec un petit cris aigu à cause de la douleur. Me relevant difficilement, je massais mes reins en grimaçant. Jack, lui, était déjà debout et sifflait pour appeler Junior. Junior ! C’est vrai ça ! Où est passé junior ?!

- Junior ! Junior ?!

Je regardais autour de moi, sans rien trouver à redire sur la végétation… Pendant quelques secondes. Puis, en levant les yeux, je vis les deux lunes d’Autremonde. Je baissais une nouvelle fois les yeux, bloquant quelques secondes devant le paysage. Attendez, c’est pas storybrook ça ? Je connais bien cet endroit. J’ai vécu dans cet endroit. Je suis sur Autremonde ?! Je suis arrivée sur Autremonde ?! Mais comment ?! Je demandais que l’on me change les idées, mais je n’espérais pas tant. Tant de chance, c’est un peu trop étrange. Cette journée va mal se finir.

Des aboiements retentirent, provenant sans nul doute de Junior. Je me retournais pour le découvrir à cheval sur un arbre, menaçant un pauvre petit chatois effrayé. J’accourais à ses côtés pour le reculer de l’arbre.

- Non Junior ! On n’aboie pas comme ça contre les autres animaux, il ne t’a rien fait.

C’était quoi ce comportement mal éduquer ? Ca venait de Jack, sans nul doute. Dieu sait ce qu’il pouvait lui faire faire lorsqu’il était avec lui. Du moment qu’il ne s’amusait pas à lui faire rencontre d’autre chien en lui apprenant ses techniques de drague, il s’en sortait bien. Jack marmonna quelques mots, toujours incrédule face à l’aspect de ma planète natale. Je souris légèrement, amusé d’avoir l’impression d’avoir trois pas d’avance sur lui, pour une fois.

- Un chatois…

Le regard surpris de Jack se tourna vers moi. J’allais lui expliquer ce qu’il se passait mais des thugs arrivèrent au pas de course, surement alarmé par les abboiements de Junior. Le temps de me redresser et de ramener Junior vers moi avant qu’il ne l’attrape, Jack avait déjà reçu un bon coup sur la tête. Oh… Dommage. Il allait peut être avoir une amnésie ? Une grosse amnésie des derniers jours. Non vraiment, ce serait super dommage. Un des thugs leva une lance vers moi, méfiant. Il ouvrit la bouche, parlant en omoisien. Depuis le temps que je ne l’avais plus parler, j’étais peut être rouillé.

- Levez les mains et rendez vous tout de suite !

- Arrêtez ! Baissez vos lances. Je suis Tara Duncan, ancienne ? Héritière de l’empire d’Omois ! Laissez le tranquille. Même si parfois il le mérite, j’en conçois.

- Quoi ?! Mais… L’héritière a une mèche blanche. Et est blonde. Il ne me semble pas que ce soit votre cas. Et… Chef ?

L’homme semblait complètement déstabilisé. J’avais l’impression de lui avoir avoué que j’étais en réalité une licorne multicolore unijambiste. Remarquez, j’avais peut être disparu depuis longtemps et ils me pensaient morte… Mais ils devraient être heureux, non ? Pourquoi lèvent-ils tous leurs armes vers moi avec des mines encore plus anxieuses ? J’ai encore rien fait exploser, ils devraient être rassuré. Le thug s’était tourné vers son chef, qui semblait lui aussi déboussolé. Il ouvrit la bouche pour la refermer plusieurs fois puis finis par pointer son bras vers moi.

- Attrapez là ! Qu’elle soit une fugitive ou réellement qui elle prêtant être, sa place est en prison avec les autres résistants ! Nous solderons de son sort et de celui de son ami avec notre maître.

- Notre maître ?! Mais lâchez moi ! Qu’est-ce que vous racontez ? Quels résistants ?!

- Ne faites pas les innocents, vous êtes avec eux ! Vous n’êtes pas dans nos registres ! Vous êtes des hors la loi !

Le chef venait de m’attraper la main pour poser mon doigt de force sur un petit objet qui tinta. Une petite lumière rouge s’alluma, soldant mon sort et celui de Jack. Si je négocie bien, je peux peut être leur laisser et m’en aller sauve ? Non Tara. Stop. C’est pas réglo. Quoi que… Non. Tant pis. Poussant un long soupir, les gardes m’attrapèrent violemment, me faisant légèrement me débattre. Sous le coup de la panique, mes mains s’illuminèrent d’une lumière bleutée ce qui fit resserrer la prise des gardes sur mes poignets. Le chef lança des menottes aux gardes en beuglant comme un fou furieux.

- Passez lui ces menottes avant qu’elle n’active ses pouvoirs !

Eh mince ! Mon plan de secours venait de tomber à l’eau. Je tentais de rattraper le coup en activant de force mes pouvoirs et en vitesse mais le fer d’Himlya fut trop rapide et mo bloqua violemment dans mes actions. Le flux de magie se stoppa et mes mains reprirent leur couleur terne.

******


Les mains sur les barreaux, et le front posé sur ces derniers, je soufflais une énième fois. Je ne comprenais rien. Rien du tout. Et j’étais coincé dans ce trou. Personne n’avait voulu m’expliquer. Ils avaient tous hurlé au scandale et au mensonge. Bon d’accord, j’avais changé de couleur de cheveux, mais quand même, s’il vous plait. Je n’étais pas si différente, si ? M’accroupissant, je tapais sur mes cuisses pour faire s’approcher Junior. Le chien ne se fit pas prier et me sauta dessus, léchant une ou deux fois mes joues. Un rire tendu s’échappa de mes lèvres alors que je me relevais en lui caressant la tête. Au moins, on l’avait retrouvé, c’était déjà ça. La voix de Jack me fit me retourner et le regarder, un air faussement étonné sur le visage.

- Tu ne reconnais pas où on est ? Je ne sais pas si je dois être vexé ou si je dois essayer de te laisser là… Je ne sais pas comment… Mais on est revenu dans le monde des contes, et entre autre, dans mon monde. On est sur Autremonde, une des planètes de mon conte. Pour le reste, j’en sais rien. Ces imbéciles nous ont enfermés en refusant de m’expliquer ce qu’il se passait. Et je sais pas comm…

Dites moi que je rêve ? Il est en train de jouer là ? Sur son portable ? Alors que je prend du temps pour lui expliquer… Une envie de meurtre subite me monte à la tête, mêlée à une trouille pas possible et… A des émotions incontrôlées. Finalement, cette statuette toujours présente dans les prisons n’est pas si mal. Et ce fer d’Himlya aurait pu être un punching ball parfait pour soulager mes nerfs. En attendant, je bouillonnais de l’intérieur. Finalement, mon pouvoir me permettait d’évacuer à ma manière le stress et le trop plein. J’avais comme l’impression d’être bloqué et contenue…

De mauvaise humeur, je râlais dans mon coin en faisant les cent pas. Je tournais dans ma cellule comme un lion en cage alors que Junior me suivait en aboyant et en respirant bruyamment. Voilà une bonne façon de les faire venir.

- Vas y Junior ! Aboie ! Aboie fort !

Lorsqu’il se mit à faire un boucan pas possible, je fis de même en hurlant de nous faire sortir de là. Avec un peu de chance, ça attirerait du monde. Au bout de quelques minutes, j’entendis des pas dévaler l’escalier au pas de course. De nouveau Thug venait d’arriver, en compagnie d’un visage qui m’était plus que familier.

- XANDIAR ! Vous devez leur expliquer que je suis innocente ! Je ne comprends rien à ce qu’il arrive, vous devez me croire !

Ca sonne aussi désespéré que dans ma tête ? Vu le regard amusé de certains je pense que oui. Vous pensez avoir le pouvoir, bande de lâche ? Une fois sortie d’ici, je vous botterai une bonne fois les fesses. Entouré de ces gardes, Xandiar arborait un regard froid et distant. Son visage était fermé, au point que je ne le reconnaissais presque plus. Pendant ce temps là, l’un des Thug avait l’air très intéressé par le téléphone de Jack. Eh oui, chez nous cela n’existait pas. Jubilant de l’intérieur, j’aurais aimé me délecter de ce spectacle encore un peu plus longtemps, mais Xandiar avait enfin ouvert la bouche.

- Vous allez subir un interrogatoire pour que nous ayons plus d’information sur votre réelle identité. Nous allons vous emmenez dans un lieu plus sûre qu’ici. Veuillez leurs passer les menottes en fer d’Himlya… Pour le garçon aussi, et les emmener dans la salle 3.

- Mais écoutez moi deux minutes ! Xandiar, je suis Tara ! Même si je n’ai plus la même couleur de cheveux, je n’ai quand même pas changé à ce point là.

- Taisez-vous, mademoiselle. Je m’occuperai personnellement de leur interrogatoire.

Xandiar me regarda insistement lorsque les hommes… Ou plutôt les thugs se détachèrent pour venir me passer les menottes ainsi qu’à Jack. J’étais peut être désespéré et prête à croire la première chose qui pourrait paraître positive, mais j’avais l’impression que tout n’était pas perdu. Me laissant faire, je sortis de la cellule, tout de même brusqué par les gardes, ce qui leur valu deux trois coups de pieds discrets.

Les bulles n’étaient pas loin des prisons du château d’Omois. Après avoir remonté les escaliers et pris deux fois à gauche, nous y arrivions. Les gardes nous attachèrent à une chaise, les menottes toujours attaché tandis que Xandiar s’installait en face de nous, imperturbable. Il fit signe aux hommes de sortir. Ils n’avaient pas l’air très rassurer de le laisser seul avec nous. On avait au moins l’air dangereux, c’était ça. Junior avait les pattes liées et le museau refermé par une muselière. Lorsqu’ils sortirent et que nous fûmes enfin seul, je m’avançais vers Xandiar, les mains sur la table.

- Xandiar, vous devez me croire. Je ne sais pas combien de temps je suis partie, mais j’ai été enlevé par une malédiction, qui m’a touché ainsi que l’intégralité du magicgang. Jar et Mara sont aussi avec moi, mais je n’ai retrouvé personne d’autre. Je ne sais pas pourquoi vous n’avez pas été pris aussi. Surement parce que tout le royaume entier dans une petite ville n’aurait pas été possible. Mais vous devez me croire. Je ne suis plus blonde à cause de l’imbécile ici présent, et ma mèche blanche n’est plus d’actualité depuis que je suis partie d’ici. A vrai dire mes cheveux sont devenus entièrement blancs. Mais maintenant, je suis brune.

Je tournais des yeux emplis de reproche vers Jack. Bon, j’avais été contente à Storybrook, mais maintenant, ça ne jouait pas en ma faveur. Et comme j’étais de mauvaise fois et que j’avais tout envie de lui mettre sur le dos, je ne me gênais pas. D’autant plus que Xandiar me connaissait et lui non. Du coup, je profitais qu’il ne connaisse pas encore la langue pour ne pas me gêner. Je lui fis un grand sourire. D’ailleurs, Xandiar tourna des yeux vers lui, méfiant.

- Il n’est pas originaire d’ici. Je… Fais la babysitter. Mais il ressemble à Cal. Il ressemble même beaucoup à Cal.

Cette ressemblance me frappa. Elle ne m’avait pas frappé avant, mais caractériellement, il y avait quelques ressemblances. Je me raclais la gorge alors que Jack nous regardait bizarrement. En même temps, un silence s’était installé et il avait deux paires d’yeux braqués sur lui.

- Enfin bon. Si c’est plus simple qu’on le laisse là, pas de soucis.

Xandiar tourna des yeux encore plus étonné vers moi en déglutissant. Oups, c’était sortie tout seul. Et qu’elle impression je faisais. Génial, je m’enfonçais toute seule. Tapant nerveusement du pied, je repris en soufflant.

- C’est compliqué. Mais oubliez ce que je viens de dire. Il faut que vous me croyez, je suis Tara Duncan. Et il faut que je sorte de ses prisons et que vous m’expliquiez ce qu’il se passe ici.

Je fixais Xandiar, déterminée et sérieuse, il fallait qu’il me croie. Je voulais savoir ce qu’il se passait, et peut être retourné aussi sur Storybrook. Je ne pouvais pas laisser Mara et Jar seul. Et.. Même si ce monde me faisait chaud au cœur à revoir, je ne me sentais plus à ma place. Bon, à peine arrivé et jeter dans une prison, cela ne contribuait pas à un accueil des plus chaleureux, mais quand même. Xandiar ouvrit la bouche, pour la première fois de l’interrogatoire.

- Je vous croie. Mais personne ne vous croira ici. Je sais beaucoup plus de choses que la majorité des omoisiens. Beaucoup de choses se sont passés et ont changés depuis que vous êtes parties. Ou plutôt que vous avez été emporté par cette malédiction. Mais nous n’avons pas assez de temps pour discuter ici. Nous avons déjà planifié une possible évasion de la prison au cas où un des rebelles soient attrapés. Vous allez retourner dans les cachots, et dans la nuit, pendant une faille des rondes des gardes, Chem vous fera sortir par l’arrière. Vous devez vous tenir prêt.

Toutes ces informations me faisaient tourner la tête. Je ne comprenais pas la moitié des choses, mais ma seule chance de repartir d’ici et de ne pas trop faire de bêtise était de l’écouter. Même si je ne comprenais pas. Mais avant… Il y avait un dernier problème à régler.

- Très bien, je vous fais confiance. Mais avant ça, il faut l’aider. Il ne comprend rien à ce qui se raconte. Il ne vient pas d’ici. Pourriez vous faire passer un manuel des différentes langues d’Autremonde. Le temps que la nuit arrive, il aura surement le temps de tout apprendre comme je l’avais lorsque je suis arrivé ici.

Une simple lecture de ces livres suffisait à emmagasiner toutes les informations, et avec les quelques heures que nous avions devant nous, il aurait au moins de quoi apprendre les bases de la langue. Voir même plus. Mais c’était Jack, je ne me faisais pas trop d’espoirs. Au moins la base, ce serait pas mal. Une fois arrivé en sureté, ils auraient peut être plus de livres ou de possibilités. Et je comprendrais ce qu’il se passerait. Xandiar acquiesça légèrement, commençant déjà à réfléchir à l’excuse qu’il donnerait au garde pour qu’il lui apporte un livre de la langue. Il se leva, appuyant sur un bouton qui fit venir les gardes qui nous emmenèrent de nouveau à la case départ, les cellules. Avant de nous quitter, Xandiar articula pour les gardes.

- Apportez un livre de la langue omoisienne pour cet homme. Il ne semble pas connaître notre langue et j’en ai besoin pour le comprendre et lui même en aura besoin pour son procès.

Parfait, maintenant, il n’y avait plus qu’à attendre sagement.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc... OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 3392629739


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jack Overland


OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 134589MAYOR

╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 1519335331-jack-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1086

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 24 Mar 2016 - 23:40



OMOVTM ?
"Oh Merde ! On va tous mourir"
Jack & Tara


Et voilà. Voila ! Tara disjonctais totalement. Dommage, pendant un moment il avait cru qu'elle était peut être un peu normale mais il fallait croire que non, elle était totalement chtarbé en fait. Elle c'était mise a hurler accompagné de Junior qui aboyait de toutes ses forces, et ce n'était franchement pas très reposant. Il avait l'impression d'avoir a faire a l'une des crises de jalousie de Myrlène, l'une de ses anciennes conquêtes. Cette fille avait une capacité a lui casser les oreilles et les pieds de manière incroyable ! Heureusement que pour cette fois, les cris n'étaient pas diriger contre lui. Et c'est avec une joie mitigée qu'il vit apparaître une série de gardes. Il jeta un coup d’œil intéressé a leurs tenues. Bizarrement, quand Tara lui avait dit qu'ils étaient « chez elle » il c'était dit que l'accueil pouvait réellement être travaillé. Ceci étant dit, il avait bien aimé voir pour de vrai les Thug avec leurs multiples bras. Ca avait un petit coté araignée.

D'ailleurs, l'un d'eux se penchait au dessus de son épaule pour voir a quoi il jouait. Mouahaha il pouvait toujours rêvé, jamais il ne lui passerait. Jack laissa Blondie discuter tranquillou avec un autre mec avant que les gardes ne se décident a ouvrir sa cellule. Merci pour les menottes, il s'en serait bien passé. En soupirant, il suivit le petit groupe, gardant toujours ce petit sourire arrogant sur les lèvres. Honnêtement ? Il s'éclatait. De un, voir Tara galérer autant le faisait rire, même si son ton un peu désespéré avait le don de l’inquiéter. Allez, qu'elle ne se fasse pas de bille, ils s'en sortiraient, ils s'en sortaient toujours. En tout cas LUI s'en sortait toujours. Les gardes avaient beau ne pas être les personnes les plus douces de la planète, il avait vécu pire.

Bon, par contre, ca lui faisait de la peine de voir Junior dans cet état. Ils croyaient quoi ? Que ce chien allait soudainement se changer en bestiole géante qui allait tous les bouffer ? Rho allez, il ne fallait pas exagérer, certes il avait la sale habitude d'essayer de manger son pantalon mais quand on s'y était habitué, cela passait plus pour une marque d'affection qu'autre chose. Pauvre petite bête.

Bref, toujours est il qu'il se retrouva bientôt installé devant le type aux quatre bras qui semblait être le chef. Ses cheveux étaient un peu grisonnants, poivre et sel. Il n'était plus tout jeune, et pourtant il semblait connaître Tara. Celle ci se mit d'ailleurs a lui parler dans leur dialecte étrange avant de se tourner subitement vers lui. Hmmm ? Pardon ? Oh, vue le regard de reproche qu'elle lui lançait, autant lui faire un grand sourire fière de lui auquel elle répondit. Voila qui la mettrait en rogne. Il aimait bien quand elle était en colère, ça lui conférait un charme particulier. Bon, surtout il ne devait pas montré qu'il était un peu paumé. D'ailleurs il ne s'en inquiétait pas réellement, préférant jeter de petits regards intéressés autour de lui, jusqu'à ce que le silence ne se fasse autour de lui. Rha mais qu'avaient ils a le fixer comme ça ?

« Ça y est vous avez tous les deux craquer pour moi ? »
demanda il innocemment

Rhoo voilà qu'elle repartait dans une discussion qui avait l'air particulièrement barbante. Pfff .. il poussa un long soupire évocateur. Non pas qu'il s'ennuie mais presque. Ah! Il répondait enfin ! Au final, ce Xandiar n'était peu être pas muet en fin de compte, c'était rassurant. Enfin .. peut être. Au final, on les ramena en cellule, et il put enfin se laisser tomber sur sa couchette en poussant un soupir de soulagement tout en se massant les poignets. Il se serait bien fait un petit somme si sa voisine de cellule n'avait pas eut l'air si contrariée. Il pouvait même savoir la tête qu'elle faisait sans avoir besoin de la regarder tiens. Les sourcils froncés, avec cette petite ligne soucieuse qui barrait son front. Il leva légèrement la tête vers elle, pour vérifié.. Bingo ! Jack se rallongea, les mains derrière le crane.

« Tu devrais te détendre tu sais ? J'entends d'ici les rouages de ton cerveau, et ce n'est pas ca qui nous fera sortir d'ici. » Il se redressa avec souplesse et s'approcha des barreaux de sa cellule pour s'y appuyer., laissant un petit silence s'installer avant de reprendre. « Ca fait trente ans que tu es partie d'ici Tara … toutes les personnes que tu as connus vont certainement avoir du mal a croire que tu soit restée exactement la même. A mon avis, ils doivent te prendre pour ta fille ou un truc dans le genre, je veux dire tu ne ressemble pas du tout a ce qui est dessiné sur la couverture de tes bouquins. Plus de cheveux blonds, plus de mèche blanche....Tu es brune de la tête aux pieds et tu es accompagnée d'un chien a la place d'un pégase ! Navré de te dire ca mais tu ne te ressemble pas. »

Il soupira.

« Enfin Tara réfléchie ! Tu pensais quoi ? Que le pays allait rester tranquillement a t'attendre alors que toi, ton frère et ta sœur vous avez disparu ? Tu ne sais même pas si ta tante a été prise dans la malédiction ou non. Et même si ils t'attendaient, ils devaient se dire que tu avais … au moins la cinquantaine et pas vingt ans a tout casser ! Alors pourquoi diable est ce que ca t'étonne qu'on t'ai fichue en prison ? »

Cette fille avait une logique tellement … étrange des fois ! Elle pensait réellement qu'elle allait se faire accueillir avec des jolies fleures et des tapis rouges ? En trente ans, les choses avaient changées. Est ce que la famille impériale était toujours au pouvoir ? Qui avait repris le trône ? Sandor ? Lithbeth ? Il y eut un bruit a l'extérieur et un garde fit son apparition, les coupant dans leur discutions. Il s'approcha de la cellule de Jack et lui tendit un livre que le gardien attrapa a travers les barreaux en lui jetant un regard perplexe.

« Euuuh merci c'est gentil, vous auriez pas un petit cocktail que je pourrai siroter tranquille en le lisant pas hasard ? Non ? Bon, tant pis ... 
» Il attendit que le garde sorte pour se tourner a nouveau vers l'ex-impératrice. « Ok, c'est gentil mais je suis pas très ''lecture'' » fit il avec un petit sourire ironique.

« Tu ferai mieux de t'y mettre alors, en le lisant tu pourra apprendre l'omoissien. Même toi tu pourrai y arriver ...Mais si tu préfère continuer a ne rien comprendre autour de toi ... »


« Pfeu ! »


Il se détourna en faisant mine d'être vexé avant d'ouvrir le bouquin. Dix secondes plus tard, il se laissait glisser su le sol comme une larve.

« Taraaaaaaaa … taraaaaaaaaa... »


« Quoi encore ? »

Ooooh mais c'était qu'elle s'énervait la petite ! Son ton était agacé, et il était certain qu'elle se faisait du mouron pour rien, comme d'habitude. Il prix une voix désolée, censé lui briser le cœur. Une voix de gamin qui s'ennuyait quoi.

« Ca marche paaaaaaaaaaaaas ton truc … J'arrive pas a retenir. »


Il eut un petit rire amusé quand elle lui répondit. Bon, il devait avouer qu'elle ne se laissait pas faire … Un long, très long silence s'installa. Toujours allongé sur le sol, Jack fixait le plafond, faisant apparaître autour de lui de petits bonhommes de glace qui skiaient ou faisaient des batailles de boules de neige avant que la scene ne se transforme en … autre chose. Sur une plage, une piscine a balles ... D'un coup, les créations de glaces disparurent laissant Jack totalement immobile. Lentement il se tordit le coup mais .. Ouf, elle ne semblait pas avoir remarquée, trop plongée dans ses pensées.

« Je suis désolé »
, lacha il soudain. « Je n'aurai pas du t'embrasser sans te demander avant je .. j'ai agit sans réfléchir, excuse moi. » Il soupira, passa une main sur son front avant de la reposer a coté de lui, restant dans sa position d'étoile de mer sur le sol. « Je ne l'ai pas fait dans le but de te blesser ou quoi que ce soit dans le genre, mais … Je ne sais pas. Je n'ai pas réfléchis c'est tout. Excuse moi. »

Ouah ca avait été difficile a sortir. Jack se redressa sur les bras, tournant dos a la cellule de Tara, qui ainsi ne pouvait pas voir le petit sourire qu'il avait sur les lèvres. A vrai dire, il ne regrettait pas réellement son geste, ca avait été appréciable.Il regrettait juste de ne pas avoir un peu plus pensé a son amie. Il regrettait de ne pas avoir pensé a elle. Il avait été égoïstement. Il pencha la tête en arrière pour voir sa réaction, avec un petit sourire. Quoi qu'elle en dise, il était certain qu'elle n'avait pas trouvé le baiser si désagréable que ça. Et puis elle n'allait pas pouvoir lui en vouloir indéfiniment, il était trop minon pour ca.

Il passèrent un long moment dans leurs cellules, et après qu'on leur eut apporter un repas, le gardien conseilla a Tara de s'allonger un peu pour prendre des forces en vue de leur évasion. Lui, il n'avait pas besoin de dormir de toute façons, alors il montait plus ou moins la garde en jouant avec de petits bonhommes de neige. Ce n'est que lorsque l'impératrice lui demanda comment il arrivait a faire ca qu'il se dit que ce n'était peut être pas normal.

« Oh je vois ... »
lâcha il une fois qu'elle lui eut expliqué les caractéristiques de la prison. « Ce doit être parce que je ne viens pas d'ici, la magie que j'utilise n'est pas soumise aux même lois que la magie « normale », ou plus tot que la magie qui marche dans ton mode. Je suis un esprit je te rappelle ! Donc ca doit venir de la, personnellement je ne pense pas être capable de faire tes … « trucs » d'explosions a tout bout de champ, ou de pouvoir changer de fringues juste en disant un poème. Et puis je n'allais pas te le dire avant, après tout, tu as l'air tellement excitée a l'idée de pouvoir t'échapper toute seule comme une grande !  »

Il avait mis ses deux poings devant lui et les avait sérré en mimant l'excitation la plus profonde tout en battant des cils de façon exagérée. Et il éclata de rire avant de lui jeter un regard mutin. La tête qu'elle tirait valait tout l'or du monde. Non vraiment, ils devaient se faire enfermer plus souvent tiens.

« Rhooo allez fait pas la tronche, et puis j'ai bien envie de ... »

Il s'interrompit en entendant un bruit du coté de la porte. Soudain beaucoup plus sérieux, il jeta un regard a Tara avant de reporter son attention sur la porte de la prison. Il y eut un bruit étouffé puis un silence avant qu'elle ne s'ouvre sur un homme aux cheveux grisonnants.

« Tara ? »
demanda il en jetant un regard méfiant aux cellules.

« Je crois que c'est pour toi »
, lâcha Jack d'un ton ironique avant de se tourner vers l'inconnu. « Elle est là ! Votre délicieuse et explosive impératrice est juste là. »

Il ignora le regard incendiaire qu'elle lui lançait pour se concentrer sur l'homme.Celui ci lui avait jeté un regard intriqué, se demandant sûrement qui il était et comment il pouvait se permettre de parler aussi familièrement de Tara. Après tout il ne faisait pas parti du Magicgang et n'avait jamais été vu sur Autremonde. Chem ouvrit la porte derrière lui, et laissa entrer une jeune femme qui, sans un bruit, pénétra dans la prison avec un trousseau de clefs et ouvrit la porte de la cage de Tara, avant d'hésiter un instant devant celle de Jack. Tara sembla hésiter un instant avant de lui dire quelques mots en omoissien, et la jeune femme ouvrit finalement la porte de la cellule.

« Merci, beauté.. »
fit il alors que Tara allait se jeter dans les bras du dragon, avant que celui ci n’abrège rapidement les retrouvailles et ne leur fasse signe de le suivre.

Jack teint galamment la porte devant la fille et les suivit en fermant la marche, se permettant un petit écart pour récupérer son bâton, avant de suivre les autres qui c'étaient remis a parler leur dialectes incompréhensibles.

« Hey ! Hey ho je suis la ! Youhouuu ... »


Ils se tournèrent vers lui, l'air furieux.

« C'est pas que je capte quedal mais … je capte quedal ».


Ils se trouvaient dans la cour, marchant a l'ombre des bâtiments alors qu'au loin les pas des gardes résonnaient sur les chemins de ronde. Jack n'aimait pas ce sentiment. Cette mise a l'écart, cette impression de ne pas compter, de ne pas exister. Quoi de pire que de ne pas comprendre la langue ? Ils étaient entre eux, comme s'il ne comptait pas, comme si rien de ce qu'il pouvait faire ne comptait. Comme s'il était invisible. Ils continuèrent leur chemin pour les ammener jusqu'à une sorte de tapis vollant sur lequel chacun grimpa. Boudant, Jack finit pas se mettre dans un coin jusqu'à ce que le viel homme ne mette sa main sur son crane.

« Migo Acquerus tnga hutrh yuoni hroos hyeksp nryensod »


Jack n'eut pas le temps de demander ce que signifiait ce charabia qu'un puissant mal de crane ne le force a porter ses mains a sa tête en gémissant.

« Rhaaa mais qu'est ce que vous m'avez fait ! »


« Du calme jeune homme … Ce n'est qu'un sort qui vous permeta de nous comprendre. »
Il se tourna vers Tara. « J'ai pris l'acquerys plus tot qu'un traductus, au cas ou il se retrouverai a nouveau en prison. Je vais vous mener a la base. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


Tara Duncan


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6371

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Lun 11 Avr 2016 - 21:59



Bienvenue à Autremonde !



Ne pas rater le moment, ne pas rater le signal. Mon dieu, mais pourquoi il fallait toujours que je tombe dans des situations comme ça ? Mon retour à Autremonde aurait du ressembler à tout sauf à cela. J’adorais ce pays, c’était mon pays… Pourquoi tout avait si mal tourné ? Pourquoi tout était aussi hostile et le château d’Omois si terne ? Lisbeth prenait toujours un malin plaisir à le faire resplendir, pourquoi cela aurait changé ? Je faisais les cent pas, de nouveau, dans ma cellule. Je marchais, de droite à gauche, la tête penché vers Junior qui me suivait gaiement en jouant avec mes pieds. Levant les yeux vers Jack, je fronçais de plus belle les sourcils suite à sa remarque. A fleur de peau, j’avais la mauvaise habitude de réagir au quart de tour. Croisant les bras sur la poitrine, je m’arrêtais pour lui lancer un regard noir.

- Ah parce que rester allonger à roupiller ça va servir à quelque chose peut être ?

Il se releva pour venir s’appuyer contre les barreaux, non loin de moi. M’asseyant sur ce qui me servait de lit, je posais mon coude sur mes genou pour appuyer ma tête sur mon poing, les sourcils toujours froncés alors que je réfléchissais. Mes épaules s’affaissèrent légèrement lorsqu’il prit la parole. 30 ans… J’avais espéré, au plus profond de moi même, que le temps s’était figé dans ce monde. Qu’il était resté inchangé et que je le retrouverai comme avant lorsque je reviendrais. Levant les yeux quelques secondes vers lui, je fus obligé d’admettre.

- Tu as raison… J’ai changé. Tout comme eux… J’espérais que tout serait resté pareil… Mais pendant des centaines d’années tout a été… Normal. Je ne comprend pas pourquoi tout à l’air si… Hostile.

Il me lança un regard en soupirant avant de reprendre de plus belle. Secouant la tête, je n’arrivais pas entièrement à admettre qu’il avait raison. Je ne voulais pas qu’il ait raison. Cette toute petite part de moi restait enfantine et ne voulait pas voir l’évolution et le changement qui s’était effectué lors de mon absence. Tout ce qui avait pu se passer, évoluer, alors que, j’étais coincé autre part. A l’époque, on n’aurait jamais mis quelqu’un en prison. Les gens avaient l’air d’être comme.. Fiché. Et ils parlaient résistants… De résistants de quoi ?! Pourquoi tout n’avait pas pu s’être figé !

- Oui ! OUI ! C’est ce que j’espérais ! C’est ce que j’imaginais ! C’est ce que je voulais… Et puis même ! Omois a toujours été pareil, pendant des années ! On ne mettait pas des innocents en prison sans même savoir ce qu’ils avaient fait ! Il n’y avait pas de résistants… Je ne comprends pas ! Je ne comprends pas ce qu’il se passe !

Je ne comprends pas, et je ne veux pas comprendre. Je le sens au fond de moi, je ne le souhaite pas. Car tout ce que je pourrais apprendre, sera bien pire que tout ce que j’avais imaginé. J’aurais aimé rentrer dans l’univers que j’avais connu, avec les personnes que j’avais aimé. Même si ma vie dans ce monde avait été périlleuse et pas franchement heureuse tous les jours, aujourd’hui, en y repensant, je la trouvais absolument parfaite. J’avais confiance qu’on ne se rappelait que des côtés positifs des choses qui nous manquait, mais je n’arrivais pas à ouvrir les yeux.

Assise sur mon lit, je réfléchissais, les yeux dans le vague. Junior sauta sur mes genou, me faisant basculer en arrière. Un éclat de rire m’échappa alors qu’il me léchait le visage en remuant la queue. Il avait le don d’être toujours joyeux et de sentir lorsque j’étais triste ou nostalgique. Des bruits de pas me firent levé la tête. Junior descendit de ce qu’on pouvait appeler un lit. Un garde, muet, venait de descendre pour tendre un livre à Jack. Parfait, le lexique venait d’arriver. Jack avait intérêt de plancher dessus s’il voulait comprendre un traitre mot de tout ce qui allait ce dire. Ca pourrait lui être très utile. En attendant, je pouvais me soulager en parlant librement sans qu’il ne comprenne rien. Même si… Je n’en avais pas vraiment le cœur à ce moment là. Le garde fit volte face et remonta par les escaliers. Jack ronchonna une nouvelle fois, surement sans même prendre le temps de lire le titre du livre. Soupirant et levant les yeux au ciel, je lui répondis.

- Tu ferais mieux de t'y mettre alors, en le lisant tu pourras apprendre l'omoissien. Même toi tu pourrais y arriver... Mais si tu préfères continuer à ne rien comprendre autour de toi ...

Vexé, peut être, mais au moins, il venait d’ouvrir le livre. Et moi, pendant ce temps là, j’allais devoir attendre… Attendre, et encore attendre. Ce qui me laissait largement le temps de cogiter… Ce qui n’allait pas me réussir. Heureusement… Ou malheureusement, à peine eus-je détourné les yeux de Jack que j’entendis ce dernier glisser sur le sol en m’appelant à l’aide comme si son dernier souffle était en train de passer ses lèvres.

- Quoi encore ?

Mon ton était légèrement sec, malgré moi. Toutes ces émotions ne m’aidaient pas à faire la part des choses et mes nerfs ne se soulageaient pas comme habituellement, par mes pouvoirs. J’étais seule à les gérer et à les assumer. Je n’avais plus ce gros soulagement après que mes pouvoirs se soient libérés et cette grosse fatigue qui me faisait dormir pendant plusieurs heures pour oublier ces évènements. Jack continua de se lamenter, de façon théâtrale qu’il aurait presque pu m’arracher un sourire. Presque.

- Même le dernier des imbéciles pourrait réussir ! Et j’ose espérer que tu n’es pas le dernier alors tais toi et lit ! C’est pas compliqué quand même ! Après, si tu préfères ne rien comprendre et me laisser traduire tout ce que tu dis aux autres, c’est volontiers.

Et sous entendus les traduire comme je les interprète avec ma petite touche personnel. Donc, message clair, tu as vraiment l’intérêt à le lire si tu ne veux pas te retrouver dans des situations complètement désespérantes. Je fis demi tour pour me rallonger sur le matelas, une main dans le vide caressant Junior qui s’était roulé en boule juste en dessous de moi. Mon esprit divaguait encore sur ce qui avait bien pu se passer.

Il ne divagua pas très longtemps puisque la voix de Jack résonna à quelques mètres de moi. Ses excuses me firent levée la tête, les sourcils arqués. Jack, s’excuser ? Cet acte en lui même était assez étonnant, surtout sachant que le garçon avait l’air très sérieux à ce moment là. Tout était donc possible. Il ne s’arrêta pas là puisqu’il continua, m’éclairant sur le sujet dont il parlait. Ma gorge se serra alors que ma tête se reposait rapidement pour fixé le plafond, les joues en feu. Une boule de la taille d’une planète se forma dans mon ventre et tout mon corps se raidis.

Quelques longues… Très longues silences passèrent sans que je puisse débiter un seul mot cohérent. Ma respiration était plus rapide et plus courte. Me tournant face au mur en position fœtal, je réussis enfin à bredouiller quelques mots comme un mécanisme de défense.

- T’y peux rien si tu as une mauvaise vue et que tu pensais tomber sur Rosalie où Iris. Après tout, on est toutes les trois brunes.

La mâchoire serré, je fixais le mur à quelques centimètres de mon visage en espérant que ce malaise allait passer rapidement. Je ne comprenais pas pourquoi ça me mettait dans un tel état. Certes, j’avais toujours eu du mal à gérer ce genre de chose, mais pas à ce point. Mes mains étaient à la limite de trembler alors que je me demandais comment je pourrais le regarder une nouvelle fois de la même manière si cette image me restait en tête. Et puis je ne vois pas pourquoi j’en ferais toute une histoire. C’est juste… Raaaaah ! Enervée, je me relevais pour m’asseoir sur mon lit et battre des jambes nerveusement. C’est pas possible. Je détestais quand il s’amusait à donner des faux espoirs à Rosalie. J’avais parfois l’impression de me voir plus jeune. Lorsque j’étais aussi naïve qu’elle.
Je me persuadais que c’était seulement parce que je tenais à elle, et que, peu importe qui lui faisait ça, cela me mettrais dans le même état. Mais je devais me rendre à l’évidence qu’il y avait un… problème ? De plus quand il s’agissait de Jack.

Je finis par me rallonger, toujours face au mur, en essayant d’arrêter de réfléchir un peu pour me reposer. Les futurs évènements promettaient d’être mouvementé vu le flot d’informations que je venais d’avoir en seulement quelques temps. Fermant les yeux, je tentais de faire abstraction de tout.

*********

Incapable d’avaler quelque chose, je n’avais pas bougé. Ce n’est que lorsque je vis quelques petites figurines en glace que je me suis relevée pour observer Jack, puis la statuette… Puis mes mains.

- Comment tu fais ça ? La magie est normalement court-circuitée à cause de la statuette et du fer d’Hymlia, normalement, personne ne peut la pratiquer.

Il m’expliqua… De façon un peu trop sérieuse et justifiée à mon goût. Voir Jack sérieux deux fois de suite, c’était presque comme trouver un oasis dans le désert. Visiblement en overdose de sérieux, il se mit à m’imiter de façon grotesque… Ce qui me laissa un léger air dégoûté et vexé sur le visage, ce qui le fit rire de plus belle. Un léger sourire se forma sur mon visage malgré moi, alors que je levais les yeux en ciel. Au moins, je suis sûre qu’il s’agit bien de lui. Alors qu’il s’apprêtait peut être à ressortir une nouvelle énormité, un bruit provenant de la porte de la prison retentit. Le signal ? En pleine nuit ? Il y avait des chances que ce soit cela. Tout de suite plus intéressé, je me relevais pour m’approcher rapidement des barreaux et regarder dans la même direction que Jack. Mon nom résonna, étouffé, dans la prison. Je fis un léger sourire à Jack en levant les yeux au ciel.

- Merci Sherlock, heureusement que t’es là !

Un homme aux cheveux grisonnant… Que je connaissais bien s’approcha de nous. Sa voix était un peu plus grave et roque que d’habitude, malgré qu’il parle à la limite du chuchotement. Il ouvrit la porte derrière lui pour laisser passer une femme puis bifurqua dans ma direction après avoir croisé mon regard. Tenant les barreaux, je le regardais, une boule dans le ventre.

- Chem ! Vous allez bien ?

Ma voix était légèrement plus forte que prévu et il me fit signe de baisser d’un ton, non sans avoir jeté un regard intrigué à Jack. Forcément, je me doutais qu’il ne s’attendait pas à ce que je sois accompagné d’un inconnu. Surtout d’un inconnu aussi bruyant. La femme fit rouler le trousseau de clés entre ses doigts avant de venir m’ouvrir sans hésiter. Une fois libre, elle se tourna en direction de Jack, avant de froncer les sourcils pour me lancer un regard. J’ouvris la bouche par réflexe pour lui demander d’ouvrir la porte… Et la rassurer en lui disant qu’il était moins embêtant qu’il en avait l’air… Même si mon nez aurait poussé si j’avais été un pantin du nom de Pinocchio. Mais l’idée de le libéré devint tout à coup la pire idée à mes yeux. Finalement, est-ce qu’il n’était pas bien plus en sécurité ici ? Si je le faisais venir avec moi, vu les catastrophes que j’attire, je n’étais pas à l’abri qu’il en subisse les conséquences. Et je ne me le pardonnerais jamais. S’il restait là, il m’en voudrait peut être, mais je pourrais le ramener à Storybrook en bonne santé. Mes yeux se levèrent vers Chem qui capta mon regard sans que j’ai besoin de verbaliser ma pensée.

- On ne reviendra peut être pas là, Tara. C’est peut-être la seule chance de le sortir d’ici.

La femme me lança un nouveau regard et je lui fis signe de lui ouvrir. Je ne pouvais pas prendre le risque de le laisser là toute sa vie. Mais je ne savais pas si l’emmener droit vers les problèmes était la meilleure des solutions. Peut-être que Chem pourrait le mettre à l’abri. La femme, surement une elfe vu sa démarche habile et son corps absolument parfait, s’avance pour libérer Jack. Elle me dit vaguement quelque chose, maintenant que je la vois passé à côté de moi, mais je n’y prête pas plus attention, plus occupé à aller retrouver Chem pour le serrer dans mes bras.

- Je ne pensais pas vous revoir un jour…

- Moi non plus Tara, moi non plus.

Il m’enserra quelques secondes avant de se détaché pour m’entrainer vers la porte. Chem ouvrit la marche, je le suivis, puis l’elfe passa, laissant Jack ferme la marche. Chose que je trouvais suicidaire, mais je préférais ne pas relever pour l’instant. J’aurai bien trop de chose à dire sinon. Accélérant légèrement le pas, je m’avançais jusqu’à Chem pour prendre la parole.

- Chem, qu’est-ce qu’il se passe ici ? Depuis quand tout es devenu si hostile ? Lisbeth n’est plus au pouvoir ?

Des millions de questions me brûlaient les lèvres. Je tentais tant bien que mal de me maîtriser pour ne pas l’assaillir d’une montagne d’interrogation, mais mon empressement et ma curiosité ne m’aidait pas à rester calme. J’avais bien trop de questions et surtout de théories toutes plus horribles les unes que les autres. Chem secoua la tête en continuant de marcher rapidement, dans l’ombre des bâtiments pour éviter de ne trop attirer l’attention.

- Encore un peu de patience Tara, nous allons tout t’expliquer une fois en sécurité. Beaucoup de choses se sont passées depuis ton départ et celui du magicgang. Le moment n’était pas propice, et on dit souvent que les absents ont toujours tort. Cette citation n’a jamais été aussi vraie.

- Comment ça ? Les évènements se sont retournés contre nous ? Chem j’ai besoin de savoir !

- Patience, mon enfant, patience.

Frustrée, je me repliais sur moi-même pour croiser mes bras sur ma poitrine et soupirer longuement. J’allais rattaquer, ne me laissant pas abattre si facilement lorsque la voix tonitruante de Jack résonna derrière nous. Mais c’est pas vrai ! Il va finir par nous faire repérer. Je me retournais vers lui, les sourcils froncer en lui faisant signe de se taire.

- A moins que tu n’es pas encore remarqué, on est les ennemis publics numéros un, alors si tu pouvais éviter de nous faire remarquer, ce serait sympa. J’t’avais dis de lire le bouquin ! Tu peux t’en prendre qu’à toi-même !

Il se renfrogna, vexé ou juste frustrer de ne rien pouvoir faire. Je levais les yeux vers Chem qui acquiesça. Espérons que ce soit un oui voulant dire qu’il a une autre technique pour lui faire apprendre l’omoisiens. Sinon, son séjour va être très long. Mais plus amusant pour moi. Je pourrais faire la traductrice comme j’en ai envie. En parlant de cela… L’elfe se rapprocha de moi, un sourire en coin et une démarche assurée, bien différente de la mienne.

- Je suis presque vexée que tu ne m’es pas reconnue Tara. Mais je pardonne pour avoir amené ce délicieux spécimen avec nous.

Mes sourcils se froncèrent alors que je tournais la tête vers l’elfe. Sa peau, une fois légèrement plus exposé à la lumière, avait une teinte violette. Et à mon souvenir, je ne connaissais qu’une elfe violette. Et sans vouloir paraître méchante ou impolis, j’aurai préféré tomber sur n’importe qui d’autre. Au moins, elle allait bien s’entendre avec Jack.

- V’ala ? C’est toi ?

- Bien sûr que c’est moi ! Tu connais une autre elfe violette qui m’arriverait à la cheville ?

Elle prit un air dédaigneux, gardant tout de même un minuscule sourire en coin de satisfaction, surement due au fait que je l’ai reconnue tout de suite. Chose que j’aurais mieux fait d’éviter pour ma santé mentale pour le reste de l’aventure. Elle lança un regard à Jack derrière moi avant de me regarder de nouveau en haussant les sourcils.

- Dommage que tu n’es pas ramené Robin… Mais l’autre est pas mal. J’en ferai bien mon goûter.

Bah voyons, manquais plus que ça. J’en connais un qui ne résisterait pas longtemps face à elle. Profitant de la barrière du langage, je lui fis un léger sourire avant de me retourner vers Jack, qui tentais de comprendre notre conversation.

- Elle demande que tu arrêtes de mater ses fesses avant de te prendre une grande baffe dans la figure. J’dis ça pour toi, mais les elfes violettes préfèrent les proies difficiles à avoir. Pas celle qui bave des litres en restant bloqué sur leurs attributs féminins.

Ne lui laissant pas le temps de répondre, je me retournais pour rejoindre Chem qui venait de s’arrêter devant un tapis volant. Parfait, le dragon avait pensé à tout. Avant de monter, il s’approcha de Jack pour poser sa main sur sa tête. La tête qu’il fit à ce moment-là me fit éclater de rire. Modérant se dernier, je mis ma main devant ma bouche pour pouffer plus discrètement. Il n’eut pas le temps de protester puisque Chem lui infligea un joli sort qui allait lui donner un mal de crâne assez puissant pendant quelques minutes. A sa première question, je ne pu m’empêcher de répondre entre mes dents.

- Ca s’appelle être intelligent et avoir un cerveau remplis d’autre chose que des bulles d’air… Tu vas voir, c’est sympa.

Ravalant un sourire lorsque Chem se tourna vers moi, j’acquiesçais simplement avant de monter sur le tapis. V’ala et Chem montèrent devant, me laissant derrière avec Jack. Le garçon posa une nouvelle fois son regard sur l’elfe violette, me faisant lever les yeux au ciel avant de lui donner un coup de coude dans les côtes. L’apocalypse se préparait dans mon ancien monde, s’il pouvait éviter de mater V’ala pendant ce temps, ça m’arrangerait. Il se tourna vers moi, mais avant qu’il puisse protester ou se justifier, j’ouvris la bouche.

- Pour faire rapide, c’est Chem, dans l’idée, c’est mon mentor depuis que je suis arrivée dans ce monde. V’ala est une elfe violette qui a… Suivis quelques-unes de mes péripéties, surtout parce que Robin était avec nous. Ils nous emmènent jusqu’au château vivant du Lancovit… Oui vivant, et là… On en saura plus.

Me stoppant dans mon récit, un long soupire s’échappa de ma bouche alors que la tapis se dirigeait d’une bonne allure vers le château du lancovit. Un bâillement fatigué m’échappa sans que je m’en rende compte. Toutes ses émotions m’avaient légèrement mise sur les rotules. Malheureusement, je n’avais pas le temps de piquer du nez, surtout si je voulais arriver vivante au château. Tentant de fixer droit devant moi la route que nous empruntions, j’établissais un plan d’action dans ma tête. Ce qui ne servait absolument à rien puisque je ne savais pas ce qui m’attendait. Mais au moins, cela m’occupait l’esprit.

Le tapis effectua une dernière vrille, plutôt imprévu me faisant glisser hors de ce dernier. Une main me rattrapa de justesse pour me faire remonter sur ce dernier et m’y accrocher avant de subir une mort absolument débile. Levant les yeux vers Jack, je lui retournais un léger sourire en hochant la tête.

- Merci…

Le tapis descendit plus doucement, dirigé d’une poigne de fer par Chem. Lorsqu’il fut posé et stabilisé, il nous fit signe de descendre. Devant nous, se dessinais une porte géante, celle de l’entrée du château du Lancovit. Elle semblait être impénétrable, et… Je trouvais plutôt ça étrange que nous rentrions par la porte principale. Chem me fit signe de me taire alors que je m’apprêtais à le questionner. Il s’éloigna un peu de cette porte, suivis par V’ala, puis Jack et moi. Après quelques minutes de marche, il posa sa main sur le château avant de taper deux fois de suite dessus, puis une troisième après quelques secondes. Une porte se matérialisa devant nous. Un sourire apparu sur mes lèvres, s’élargissant à mesure que nous progression à l’intérieur de ce château. Levant le yeux vers le plafond, ce dernier faisant apparaître des centaines de fleurs, ce qui me mit du baume au cœur. Chem stoppa sa progression lorsque trois portes se matérialisèrent devant nous. Il leva des yeux agacé en soupirant.

- Ce n’est pas le moment, s’il te plait. Nous devons voir la reine Titania et le roi Bear de toute urgence.

Deux portes disparurent, nous menant droit vers la porte de la salle du trône. Chem s’arrêta de nouveau, se retournant vers nous.

- Je vais devoir aller les informer de tout ce qu’il s’est passé, ils ne sont pas encore au courant. Pendant ce temps, rejoignez vos appartements, le château vous y conduira. Ce sont les mêmes que tu as connu il y a quelques années Tara.

Acquiescant, je n’eus pas le temps de protester qu’il entrait déjà dans la salle, refermant la porte derrière lui. Je me tournais vers V’ala qui faisait déjà route vers nos appartements. Fronçant les sourcils, je la regardais s’éloigner de sa démarche bien spéciale. Parce qu’elle allait aussi, dans nos appartements ? Génial, l’aventure risque d’être longue. Levant les yeux vers Jack, je laissais échapper un petit soupire.

- Je pense qu’on a un peu de temps devant nous. C’est par là.

Amorçant la route, je passais le couloir principale avant de tourner à gauche puis de m’arrêter devant la deuxième porte. Ouvrant cette dernière, j’eu juste le temps de voir V’ala entrée dans sa chambre avant de déboucher sur le salon commun. La voir retourner sagement dans sa chambre, ce n’était pas tout à fait normal. J’aurais pensé qu’elle collerait plus Jack. Elle préparait surement un coup. Désignant la porte de droite, je me tournais vers Jack.

- Tu peux prendre cette chambre, je prend celle d’à côté… Et non, on ne dort pas dans la même chambre et encore moins dans le même lit, COMPRIS ?

Il referma sa bouche, avisant de la situation. Avant de lui laisser le temps de répondre, je filais vers ma chambre tel une lâc.. Tel une femme avec un instinct de survie assez développer, refermant la porte derrière moi. Mes épaules se détendirent alors que je m’étalais dans sur le matelas. Roulant sur le côté, je soulevais le coussin pour découvrir une tenue un petit peu plus adéquate. L’enfiler pour revoir le roi et la reine ne serait peut-être pas une mauvaise idée. Me redressant, j’enlevais mon haut pour attraper celui sur le lit. Mon sang se figea lorsque j’entendis la porte s’ouvrir et se refermer ainsi qu’un chantonnement familier. Rabattant le drap sur moi, je me retournais comme une furie avant d’attraper le coussin.

- Jack ?!

Le garçon me regarda en écarquillant les yeux.

- Tara ? Qu’est-ce que tu fais dans ma chambre ?

- MA CHAMBRE ?! Mais c’est la mienne ! Vire tout de suite de là !

Lui lançant un premier coussin dessus, j’attrapais le deuxième pour le faire partir plus vite, il appuya plusieurs fois sur la poignée avant de geindre en se protégeant.

- C’est ferméééé !

Les cheveux en bataille, je m’arrêtais en cours de route en soufflant et en levant les yeux vers le plafond. Pour une fois que ce n’était pas de sa faute et qu’il restait bien sage en allant faire coucouche panier, un autre château vivant s’amusait de la situation.

- Ça ne me fait absolument pas rire. Ouvre-lui !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc... OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 3392629739


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jack Overland


OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 134589MAYOR

╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 1519335331-jack-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1086

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Ven 13 Mai 2016 - 1:41



OMOVTM ?
"Oh Merde ! On va tous mourir"
Jack & Tara



J'avais un mal de crane totalement infernal. Franchement, qui s'amusera a foutre des mal de crane comme ça aux gens hein ? Je vous le demande ! Mais lorsqu'il retira ses mains, je me rendis compte que je parvenais a comprendre ce que tout le monde se disait. Enfin j'avais la possibilité de savoir de quoi ils parlaient. Ce type m'avais rendu intelligent ! Je ne pensais pas que c'était possible a vrai dire. Pas que je soit intelligent hein ! Mais que quelqu'un me rajoute des choses dedans, ça je ne m'y attendais pas. Et puis je ne savais pas si c'était a cause de la fille a la peau violette qui m'avait lancé des regards aguicheurs ou de la mauvaise humeur évidente de Tara, mais je me sentait malgré tout d'une humeur du tonner.

Nous étions repartis et j'avais fixé mon attention sur cette fille. C'était la première fois que je rencontrais une elfe, et en plus elle avait la peau violette ! C'était vraiment pas mal. Si j'avais bien entendu son nom, il s'agissait, dans les bouquins du moins, de la concurrente de Tara pour le cœur de Robin. Bon, j'avouais qu'elle m'avait toujours faite délier, je veux dire, cette fille avait un caractère de feu et elle savait s’amuser, deux qualités indispensables pour moi. Bref, elle me faisait marrer. Enfin ça c'était jusqu’à ce que Tara me donne sans raisons aucunes un coup de coude entre les cotes, me faisant expulser tout l'air de mes poumons. J'avais mal, je souffrais horriblement ... Et pris bien la peine de le lui faire savoir en m'écrasant sur elle de tout mon long.

"Pour faire rapide, c’est Chem, dans l’idée, c’est mon mentor depuis que je suis arrivée dans ce monde. V’ala est une elfe violette qui a… Suivis quelques-unes de mes péripéties, surtout parce que Robin était avec nous. Ils nous emmènent jusqu’au château vivant du Lancovit… Oui vivant, et là… On en saura plus. "


"Allez t'en fais pas. De toute facon, tu as juste a tout faire exploser et ce sera réglé !"
Lâchais je avec un rire pour détendre l'atmosphère.

Rhooo... Et voila une blague qui tombait a l'eau. Franchement Tara devrait se détendre un peu. Cela ne servait a rien de s'énerver et de stresser pour rien comme elle le faisait. A part la mettre de mauvaise humeur, mais au point ou elle en était, je doutais que ça change grand chose. Et puis elle avait l'air fatiguée. La preuve elle venait de glisser.

"Tara ! " Je la rattrapais de justesse en retenant un grognement alors que j'avais l'impression qu'on me déboîtais légèrement l'épaule. "Non mais ils ont pas de ceintures dans ces machins ?" Lâchais je en la remontant alors que le sol passait a toutes vitesse sous nos yeux.

Je ne voulais pas la mettre mal a l'aise et préférais ne pas trop m'attarder sur cet événement J'avais passé une main dans ses cheveux pour les ébouriffer avant de rapidement la retirer quand elle avait voulue la chasser. Je lui fit un petit sourire amusé avant de sauter a terre quand le tapis se posa. Enfin ! J'en avais marre de ne rien faire, j'avais besoin d'un peu d'action quand même ! J'étais un jeune homme plein de vie et d'entrain, et d'énergie a dépenser ! Donc ... Il fallait que je bouge. Chem (c'était franchement un nom bizarre) et la fille a la peau violette avaient fait le tour pour ne pas passer par la porte principale, et le sorcier avait posé la man sur le château ... Punaise ! C'était le château vivant ? Le vrai ? Mais c’était trop cool ! Je pénétrais a leur suite dans le couloir qui c’était créé et dit d'une voix entendue au bâtiment :

"Je m'appelle Jack ... C'est un plaisir te te rencontrer j'ai toujours été un très grand fan !"


Une licorne apparut su le mur a coté de moi et inclina la tête, alors que je lui faisait un petit salut de la main. J'étais excité comme un gosse, ça m'éclatais. Je ne pouvais pas ne pas l'être en même temps ! C’était le château vivant quoi ! Qui pouvait rivaliser avec lui ? C'était un super allier et puis avec un peu de chance, il me créerait un passage jusqu'aux cuisines quand j'aurai un petit creux en pleine nuit. Je jetais un rapide regard vers Tara et un petit sourire s’installa sur mes lèvres en voyant qu'elle semblait se détendre un peu. L’accueil que lui réservait le château était simple mais chaleureux, ça devait lui faire plaisir de renter chez elle.

Je suivit tout le monde, les mains dans les poches et le nez en l'air, a regarder un peut tout ce que je pouvais voir pendant que le râleur de service râlait contre le château. Je roulais des yeux en l'entendant, retenant difficilement un soupire. Franchement … il n'avait aucune fantaisie. Fallait le décoincer ! Et pourquoi on ne pouvait pas l'accompagner ? J'avais fait un pas vers lui mais trop tard, la porte venait de se refermer. Je poussais un soupir désabusé et le tournais vers Tara et V'ala (que j'avais une furieuse envie d'appeler « Voila ») qui s'éloignait déjà. Tranquillement, je laissais mon regard dériver sur ses courbes généreuses. Quoi ? Me regardez pas comme ca ! Tout homme normalement constitué regarderai ce genre de … phénomène...

« Je pense qu’on a un peu de temps devant nous. C’est par là. »


« Hein ? Ah oui je te suis. »

Et c'est ce que je fit. Je n'avais pas spécialement envie de visiter le château pour le moment. Juste celle de prendre une douche. Junior passa entre mes jambes pour se précipiter dans le grand salon autour desquelles étaient organisées les chambres et sauta sur un canapé ou il s'élongea, comme si sa vie en dépendait. Ah ce que je le comprenais. C'était tellement agréable de se poser comme ca, de se reposer pendant que les autres faisaient tout le boulot …

- Tu peux prendre cette chambre, je prend celle d’à côté… Et non, on ne dort pas dans la même chambre et encore moins dans le même lit, COMPRIS ?


Mais c'était ELLE qui avait insisté pour que je dorme avec ! Quand est ce qu'elle allait cesser de me le reprocher ? J'avais essayer de me faire la malle une cinquantaine de fois au moins mais cette fille était pire qu'une sangsue je vous jure ! La porte claqua et je me retrouvais rapidement seul a la fixer d'un regard vide. Franchement … Quel caractère. C'était pas comme ca qu'elle allait se trouver un copain celle la !

« Quelle furie … Je me demande comment tu fais pour la supporter tous les jours. »
lâchais je a l'intention de Junior qui se contenta de remuer une oreille.

Vive la solidarité masculine, c'est moi qui vous le dit ! Je passais une main dans mes cheveux en soupirant, le visage tourné vers le sol. Non mais vraiment … Fallait qu'elle réussisse a passer au dessus de ca. J'avouais volontiers que j'avais merdé quand on avait fait cette sortie a la plage, mais .. Ca avait été plus fort que moi. J'en avais juste eut envie, c'était tout. Je n'aimais pas me prendre la tête. Ce genre de choses, ce n'était pas pour moi. Je faisais ce que je voulais quand je voulais … et voilà ou ca m'avais mené.
J'avais tourné talons pour me diriger vers la porte de ma chambre en chantonnant, avant de l'ouvrir et e la relâcher dans mon dos jusqu'à ce que je voie Tara, a moitié a poil devant moi qui tenait un drap contre sa poitrine et me fixait avec une tête … horrifiée.

- Jack ?!


- Tara ? Qu’est-ce que tu fais dans ma chambre ?


- MA CHAMBRE ?! Mais c’est la mienne ! Vire tout de suite de là !


Waaaaaaaath ????? Non mais c'était une blague ? Totalement pris par la vision de la jeune femme devant moi, je ne réagit pas assez rapidement pour éviter le coussin qu'elle m'envoya dans la figue en criant. Rapidement (je tenais un minimum a ma vie quand même) j'avais fait demis tour pour me sauver mais … La porte refusait de s'ouvrir.

- C’est ferméééé !
Lachais je misérablement en mettant un bras devant moi pour me protéger d'un nouveau projectil. Bientot elle passerait aux brosses a cheveux !

- Ça ne me fait absolument pas rire. Ouvre-lui !


J'ouvris un œil méfiant mais voyant qu'elle ne me balançait plus tout ce qui lui tombais sous la main, je me décidais a m'éloigner un peu de la porte tout en restant près du mur a distance raisonnable de Tara. Dés fois qu'elle morde vous savez … Au moins, je devais avouer que la tenue qu'elle avait était des plus agréable a regarder, surtout quand elle se mettait a engueuler ce pauvre château qui fit apparaître une porte prés de moi. Sans hésiter je l'ouvris et la passait, avant de m'arrêter, ne laissant que ma tête dans la chambre de Tara pour lui dire d'un ton amusé :

-Tu vois tu ne peux pas t’empêcher de te dessaper devant moi ! Et puis … Ton drap est mal mis.


Je refermais la porte aussi sec, hilare, juste avant d'entendre un « BONG » sonore dessus. En deux temps trois mouvements, le château la fit disparaître, me protégeant ainsi d'une quelconque représailles et je me laissais glisser le long du mur en me tenant les cotes sans pouvoir m’empêcher de rire. La tête qu'elle avait fait a l'instant valait tout l'or du monde, ca avait été épique, surtout quand elle avait baisser les yeux pour voir si son drap était effectivement mal mis jusqu'à ce qu'elle comprenne que je m'étais fichu d'elle. Au final, j'avais finit par le relever en essuyant les larmes qui avaient coulées le long de mes yeux et j'avais balancé mes fringues sur le lit en me dirigeant vers ma douche.

* * *


«- Merci château, je te revaudrai ca »
fis je avant d'ouvrir la porte de ma chambre pour en sortir, vêtue a la manière des sorceliers avec leurs capes bleu foncé par dessus un jean et un T-Shirt. J'avais même eut droit a un sweat.

Malheureusement, sur la mienne n'apparaissait pas les petits dessins argentés qui faisait leur beauté. J'avais bien essayer de faire leurs formules magiques, j'avais tourné autour du vêtement posé sur mon lit en agitant les doigts avec de petits cris bizarres, j'avais même essayer de faire apparaître des flocons grâce a ma glace mais rien a faire, le tissus restait désespérément vierge. C'était déprimant. Comme quoi si leurs machins bizarres de fer de montage et de statuettes ne pouvaient pas bloquer mes pouvoirs, je ne pouvait en revanche pas utiliser la magie de ce monde. Pffff … Quand au château, il avait gentiment insonorisé ma chambre quand j'avais hurlé en rencontrant l'esprit qui avait essayer de me doucher. Un esprit de l'eau ou un truc dans le genre. Normal.

Ouais enfin pas pour moi parce que sur le coup, je l'avais gelé sans faire exprès et il n'avait pas réellement aimer. Enfin heureusement que les fluctuations de températures ne me gênaient pas parce que vue la chaleur de l'eau par la suite … Une partie de moi ne pouvait s’empêcher de se dire qu'Aqua-man avait voulu se venger. Enfin bon, je n'allais pas m'attarder sur des détails si ? J'avais rejoint Tara qui portait une tenue semblable a la mienne sauf que la sienne était rouge et or. Et qu'il y avait des dessins dessus. Et un paon assez moche. Et que ca lui allait bien. Quand a V'ala, elle avait mis une tenue de cuir moulante qui la mettait en valeur, et un instant, je me demandais comment elle faisait pour respirer. C’était flippant de voir ce que les filles pouvaient faire juste au niveau des fringues. C'était comme les talons, j'avais jamais compris pourquoi elles se faisaient du mal a mettre ce genre de choses.

« Pourquoi y a des dessins sur ta robe de chambre ? »
m'écriais je en m’approchant, un air profondément outré sur le visage. « J'en ai pas moi ! »

Je croisais les bras, jaloux. C'était pas juste, moi aussi j'en voulais des dessins marrants ! Elle elle avait le droit d'avoir des trucs de couleurs mais moi non. Elle au moins elle se ferait remarquer ! Quoi que … je pouvais aussi évoluer dans l'ombre, comme un ninja ...Un sourire c'était installé sur mes lèvres quand je me mis a les suivre vers la … « salle du trône » ? Nous fûmes accueillis par un homme est une femme aux cheveux grisonnants, au visages fatigués, marqué par les événements qu'ils avaient vécu ces dernières années. Ce qui m'étonna ce fut la manière presque maternelle qu'eut la reine de prendre Tara contre elle sans maquer son soulagement. Immédiatement, elle se mit a lui poser des questions sur Moineau, une fille que Tara connaissait visiblement. Quand a moi, je restais en retrait jusqu'à ce que la fille a la peau violette ne se poste a coté de moi.

« Tu ne veux pas aller faire un tour avec moi pendant leurs retrouvailles de famille ? Je te montrerai les recoins du château si tu veux ... »


Elle m'avait jeté un regard qui voulait tout dire et je n'avais pas pu m'empecher de lui faire un sourire en coin en croisant les bras sur mon torse. Elle était sympa cette fille, elle avait l'air marrante et visiblement je lui plaisait. Que demander de plus ? Je lui avais jeté un petit regard.

« Peut être une prochaine fois, je suis assez occupé en ce moments. »


« Oh ? Et a quoi ? »
avait elle dit en s'approchant de moi sans que je ne bouge réellement de mon coté. Elle avait lié ses doigts dans son dos pour mettre sa poitrine en avant ce qui était assez … déconcentrant.

« Je sauve le monde ? » lachais je avec un rire.

Enfin en l’occurrence, je me disais que je la sauvais elle, vue le regard que lui avait lancé Tara. Et moi aussi par la même occasion, non parce que je ne savais pas ce que j'avais encore fait mais visiblement je n'avais pas fait ce qu'il fallait. Non mais en même temps, a part passer son temps a me crier dessus, Tara ne m'expliquait jamais rien alors évidemment, je ne pouvais pas savoir ! Brusquement je m’avançais, la main tendue pour serrer celle du roi avant de déposer un baiser glacial sur la main de la reine.

« Jack Frost, gardien de la joie et de l'Hiver, enchanté ! Et si vous m'expliquiez ce qu'il se passe maintenant ? Non parce que je n'ai strictement rien capté a ce qu'il se passait la. Oh, je suis un pote de Tara »
ajoutais je en passant un bras autour de ses épaules, tout sourire.

Ils lui jetèrent un regard comme si elle avait été folle et je crus voire un rapide sourire musé passé sur le visage fatigué de la reine Titiana, mais je ne jurerai de rien. Enfin, le roi désigna l'une de potes derrière lui et nous fit signe d'entrer a sa suite dans une sorte de salon privé. Entraînant Tara, je passais les portes pour me retrouver devant une table couverte de cartes et de parchemins. Les sièges qui étaient autour étaient confortables mais vide, comme si on avait interrompu une réunion pour nous recevoir. Bizarrement ca me faisais me sentir important pour le coup. Je m'installais tranquillement sur l'un d'eux après avoir lâché Tara et posais mes yeux claires sur les deux souverains.Il y eut un moment de flottement pendant lequel ils se fixèrent un moment avant que je ne me décide a intervenir. Non parce qu'on allait pas y passer la journée non ?

« Bon, et si vous arrêtiez de la fixer comme des merlan frits pour nous expliquer ce qu'il se passe ? »


Je fit signe a Junior de venir me rejoindre mais le chien préféra sauter sur les genoux de Tara, manquant de la faire tomber au passage alors que je lâchais un petit ricanement. Ce chien ne m'aimerai jamais, c'était claire. A se demander pourquoi, après tout c'était moi qui l'avait sauvé de Cruella non ? Alors un peu de reconnaissance ne le tuerai pas tiens. Mais ce n'était pas le sujet du moment.

« Je suis content que tu soit de retour Tara. Il … il c'est passé énormément de choses depuis ton départ. »

L'homme s'arreta comme si il n'avait pas la force de continuer et ce fut sa femme qui repris. Petite nature va.

« Tu .. Cela fait 28 ans que nous n'avons plus de nouvelles de vous … C'est terriblement angoissant tu sais ? A peine Lithbeth, toi et Sandor avez disparu que les démons ont attaqué AutreMonde. Nous n'avons pas pu résisté, nous avons été balayé et puis … et puis Magister est intervenu. Il les a renvoyé chez eux, a combattu a nos cotés. »

Brusquement je me penchais en avant et attrapais le poignet de Tara pour l’empêcher de se mettre a crier. Elle tourna ses yeux bleus vers moi et je secouais lentement la tête de gauche a droite pour lui faire comprendre de ne pas intervenir. Nous avions besoin de savoir toute l'histoire avant qu'elle ne se mette a crier.

« La guerre a été difficile tu sais ? Et … au final, il a réussi a sauver Omois et les pays voisins contre leur allégeance. Certains se sont soumis et d'autres, comme nous avons refusé. Malheureusement … son pouvoir c'est étendu. »
Le roi se leva brusquement de son siège et commença a faire les cents pas dans la pièce. « Nous avons résisté, autant que nous avons pu. Heureusement que nous avons l’appuie des dragons grâce a Chem mais ils ont subis de lourdes pertes et nous sommes en ce moments sur le fil du rasoir. »

Il se tourna brusquement vers nous alors que personnellement, j'étais en train de jouer sur mon téléphone. Je l'avais sorti un moment avant et captais sans mal le regard interloqué qu'il me lança, interdit, avant de revenir a Tara comme si je n'avais pas d'importance réelle. C'était le cas en soit non ? Il ne me connaissait pas et ne me tolérait que grâce a Tara.

« Le Lancovit est la derniere base, le dernier bastion. Nous formons la résistance si tu veux, mais nos frontières et nos ressources sont faibles quand a la population … Magister a … comment dire. Ton départ et celui de nombreuses personnes ne sont pas passé inapercut et .. il a déclaré que c'était toi qui avait amené les démons ici et que vous aviez abandonné AutreMonde pour prendre la fuite. Depuis ce jour là tu est devenue .. l'indésirable N°1. »


Super, on était reparti pour Poudlard ! Brusquement, je rangeais mon téléphone dans la poche e mon sweat et me relevais, refaisant tomber les quatre pieds de la chaise sur le sol puisque je m'étais balancé depuis le début.

« Hep, du calme princesse. »
fis je a Tara dans l'espoir de la calmer le temps d'en placer une avant de me retourner vers les dirigeants du Lancovit. « Vous attendez quoi de nous alors ? » Lâchais je en haussant les épaules. « Je veux dire, si en vingt huit ans vous n'avez pas réussit a le vaincre … c'est qu'il est peut être plus doué que vous pour diriger non ? »

C'était quelque chose que je n'avais jamais compris dans les livres. Pourquoi ils avaient toujours besoin de Tara pour régler tous leurs problèmes ? J'avais l'impression que les gens de cette planète étaient des débiles profonds qui ne pouvaient rien faire sans elle. Sérieux. Entre le fait de lui confier un empire a 14 ans et la, alors qu'après vingt huit ans d'absence elle revenait, ils ne trouvaient rien de mieux a faire que de la mettre en face a face avec Magister … ca m'agaçais. Ils ne pouvaient pas la laisser souffler cinq minutes ? Ok l’aventure avait l'air intéressante mais bon, je doutais que ca lui fasse vraiment plaisir. J'étais presque sur qu'Anna se débrouillerai mieux que leur état major vue le situation dans laquelle ils étaient.

« Je veux dire, elle vous a sauver la vie un nombre incalculable de fois, c'est débile de penser quelle et Lithbeth invoqueraient les démons. Et puis vous avez jamais pensé qu'elle voudrait peut etre des vacances ? Juste pour savoir hein ? Parce que visiblement vous n'arrivez a rien dés qu'elle part cnq minutes. ».


Cinq longues minutes de 28 ans mais ce n'était qu'un détail. J'avais peut être été un peu dure, et le roi me regardait avec un air indéchiffrable, comme si il cherchait a savoir ce que je pensais. Mais je ne voulais pas lui laisser l'occasion de me faire quoi que ce soit. J'étais preta me battre et je voulais qu'ils comprennent que Tara n'était pas la solution a tous leurs problèmes. Ca m'agacais de voir comment ils voulaient l'utiliser, encore.

« Laissez moi deviner. »
Lachais je soudain. « Le plan est assez simple. Vous voulez l'infiltrer dans le château, la mettre face a Magister et la laisser se battre contre lui. Près tout elle a une puissance quasi illimitée ca ne devrait pas être siiii difficile pour elle non ? »

Ca m’équerrais. Surtout quand je les vis baisser les yeux d'un air coupable, comme si j'avais lu dans leurs pensées. Ils ne pouvaient rien faire sans elle. Je soupirais et fit demis tour en passant a coté d'elle, sans la regarder vraiment, et je m'étais adossé a un mur dans son dos.

« A toi de voir Princesse. Tu choisis ce que tu veux faire. »


Après tout c'était son Job non ? De toute façon je connaissais déjà la réponse. Elle ne les laisserai jamais tomber. Et je m'attendais déjà a entendre ses remontrances pour avoir parlé comme ca au roi et a la reine, mais ...ca m'avais agacé. L'idée qu'on l'utilise comme ca m'était intolérable. Quoi qu'elle fasse je restera avec elle mais ... Je ne la laisserai jamais se mettre en danger. Quoi qu'il se passerai, je voulais l’empêcher de souffir. Elle ne méritait pas ca.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


Tara Duncan


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6371

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Mar 19 Juil 2016 - 13:46



Agents secret

professionnels !



Encore plus rouge que les fois précédente, je tirais rageusement le drap sur ma poitrine pour le faire couvrir la plus grande partie possible de mon corps. Je fulminais contre le château vivant qui se faisait une joie de faire de nouvelles blagues. Malheureusement pour lui, celle là était plutôt de mauvais goût connaissant ma timidité naturelle et le tempérament.. Frivole ? De Jack. Une porte apparue enfin, laissant libre court à Jack de sortir. Encore fallait-il qu’il le veuille, mais étant donné que, à partir de maintenant, cette situation menaçait sa vie s’il prenait délibérément le choix de rester là, la question ne se posait quasiment plus. Fidèle à lui même, il fit une dernière raillerie avant de sortir à toute vitesse. J’eu tout juste le temps d’attraper la première chose qui me passait sous la main pour l’envoyer, visant la tête de Jack. La lampe heurta le mur, s’écrasant au sol pendant que le porte disparaissait. Levant les yeux vers le toit du château, je maugréais dans ma barbe.

- Je vois que tu as choisis ton camps, sympa. Depuis le temps qu’on se connaît, je n’aurais jamais pensé que tu me trahirais.

Un sourire s’afficha sur mon visage alors qu’une porte menant vers une garde robe gigantesque s’ouvrait devant moi. Mouais, il savait comme me changer les idées. Non pas que j’aimais tout ce tas de fringue, mais entre cela et me balader en draps, je préférais nettement enfilé quelque chose. Au centre de la pièce, un petit présentoir me laissait distinguée une pierre, une pierre que je connaissais bien. Ma changeline ! Mes yeux s’illuminèrent alors que je la pris délicatement pour la faire rouler entre mes doigts. Elle allait surement m’être utile pendant le temps de mon séjour. Surtout pour enfiler rapidement une armure. En quelques secondes.

***************
La changeline m’avait fait enfilé ma fameuse robe de sorcelière, rouge et or, aux couleurs de ma fratrie. Levant les yeux au ciel en entendant Jack se plaindre, j’hésitais le temps d’une seconde à lui demander s’il voulait un feutre pour la personnalisé. Je l’aurais fait, si je n’avais pas aussi peur de recevoir une réponse positive. J’étais persuadée qu’il serait capable de mettre une pause à notre aventure pour personnaliser sa robe. Pire qu’une enfant de 8 ans. Mais comment pouvais-je être encore étonnée venant de lui.

Finalement, j’aurais peut être préféré commencer un atelier dessin avec lui. Puisque la discussion qui suivit fut légèrement chaotique. J’étais très heureuse de retrouver les parents de Moineau. Je les avais toujours beaucoup apprécié, et cela était d’ailleurs réciproque. Les voir me mettait du baume au cœur. S’en suivis une discussion assez banale avant de passer aux choses sérieuses. Je me devais de lui donner des nouvelles de Moineau, et de toute la bande. De notre nouvelle vie à Storybrook, de nos aventures. Elle, de son côté, peignait un tableau plutôt mortuaire des évènements qui s’étaient passés à Storybrook.

Mon teint devenait certainement plus pâle et plus livide à chaque nouvelle information. Mon cœur se serrait toujours un peu plus, me lançant tandis que je tentais de ne pas perdre pied suite à ces nouvelles catastrophiques. J’avais besoin d’avaler tout ça. J’avais juste besoin de l’assimiler, ce qui n’était pas forcément des plus simples. Muette, pendant tout ce récit, j’écoutais en tentant de ne pas me laisser submerger par mes émotions et la pression.

Malheureusement, les mensonges de Magister me tendirent au plus haut point. Comment avait-il pu raconter des choses pareilles ?! Et comment les gens avaient-ils pu croire des choses pareilles ? Etaient-ils sous l’emprise d’un sort ? Je nageais en plein rêve. Ou plutôt en plein cauchemar. Mais alors que je fulminais dans mon coin, laissant simplement mes mains crépitées sous la tension, Jack pris la parole… pour asséner un coup fatal. Sa remarque, stoppa net mes crépitements, me laissant… Scotché sur les fesses et complètement muette. Lorsque je repris mes esprits, il recommençait déjà à prendre la parole, ne me laissant pas le temps de le secouer pour lui demander de quel côté il avait établi son camp.

La suite de son discours était déjà plus censée… Plus adulte. Ce qui ne me rassurait pas des masses puisqu’un discours censé et adulte sortant de la bouche du jeune homme était très, très difficile à envisager. Mais vraiment très difficile. Malheureusement, j’étais du même avis que la reine et le roi. D’un autre point de vue, si je n’aidais pas mes amis, mes alliés, à quoi servais-je ? Certainement à rien. A rien du tout. Et à ce moment là, ils avaient besoin de moi. Après une longue inspiration, je pris la parole avant qu’elle ne me passe une nouvelle fois sous le nez.

- Tu n’as pas besoin de que je dise ce que je choisis pour le savoir. Mets toi à ma place, si ça t’arrivait. Si les gens que tu aimes et si les personnes avec qui tu as vécu étaient en danger, tu ne ferais pas tout pour les aider ? Je n’ai pas le choix. Ou plutôt je n’estime pas avoir le choix. Bien sur que je vais les aider. Bien sur que je vais faire tout mon possible. Ma vie ne vaut pas celle de dizaines, voir de centaine.. Ou plus de personnes.

Soufflant un bon coup, j’avais le cœur lourd. Malheureusement, j’étais d’accord sur un point suite à son discours. Les choses ne seraient pas comme avant. Mon pouvoir avait faiblis, et même s’il semblait s’être développé suite à mon retour sur Autremonde, je n’avais plus l’entrainement que j’avais reçu jadis. Je n’avais pas non plus sa maîtrise et les capacités physiques. 28 ans, ça rouille, croyez moi. Il fallait procéder autrement.

- Mais il a raison. Je ne peux pas aller affronter Magister. Il n’a cessé de prendre du pouvoir et surement à s’entrainer… Tandis que moi… Je n’ai plus la même force. Ou du moins je n’en sais rien. Je ne la contrôle plus depuis longtemps, je ne serais jamais de taille face à lui… Il faut qu’on procède autrement..

Mon cerveau carburait à 100 à l’heure. Il fallait qu’on démentisse toute ces rumeurs tout d’abord. Il fallait que l’on trouve un moyen de propager la rumeur… Tout en prenant garde qu’elle soit bien interprétée et qu’elle soit crédible. Mais comment ? Du bouche à oreille ? Cela prendrait des jours et des jours et les propos rapportés ne sont pas une source très fiable, les habitants pourraient ne pas y croire.

- Il faut que les gens soient au courant de mon retour, que l’on démentisse ce qu’a pu dire Magister… Mais vite. Il faut que ce soit crédible, et rapide.

- Un peu comme la campagne pour le geai Moqueur dans Hunger Games ? On pourrait même faire un concert ! Ca attirerait du monde ça !

- Un conc… Non… Tara, si tu fais ça alors que tu souhaites repartir sur terre après, la population ne comprendra pas. Et un sentiment d’abandon va de nouveau se faire sentir, Magister pourra reprendre le pouvoir comme cela.

- Elle a raison.

Eh zut.. J’espérais fortement que mon idée de propagande puisse plaire. Je n’avais aucune envie de retourner me confronter à Magister, pourtant, il semblerait que ce soit le mieux à faire. Sans le contrôle de mes pouvoirs et sans l’entrainement que j’avais eu auparavant, une victoire me semblait bien difficile. Il me restait un espoir. Celui que sa magie se soit amoindris et affaiblis lorsqu’il avait frôlé de peu la mort. La dernière fois que je l’avais vu, il était dans un tel état que je pouvais encore espérer qu’il est perdu une partie de ses pouvoirs. D’autant plus que sa magie pouvait s’épuiser, contrairement à la mienne. Mais malheureusement, elle pouvait aussi se régénérer. Il fallait que je croise les doigts pour qu’il ne l’ait pas fait.

Devant ma mine abattue, la reine fit une moue légèrement coupable avant de me prendre dans ses bras chaud et réconfortant. Si cela aurait pu me motiver, je trouvais plus que cela ressemblait à un adieu qu’à un bonne chance. Mais je n’aurais jamais osé lui dire, elle était pleine de bonnes intentions. Pour son peuple. Et j’étais un espoir de faire changer les choses qui perduraient depuis tant d’années. Le roi, plus pudique, m’adressa simplement un hochement de tête respectueux. Avant que je ne fasse demi tour, la reine m’interpella.

- Et Tara, quand tu rentreras sur Terre, à Storybrook, parce que je sais que tu vas rentrer, je crois en toi. Prend bien soin de Moineau et dis lui bien qu’on pense chaque jour et chaque heure à elle. Elle nous manque terriblement.

- Vous lui manquez aussi beaucoup.

Je fis demi tour, Jack à ma suite, respirant légèrement plus fort dû à ma nervosité. Mes mains s’ouvraient et se fermaient nerveusement alors que nous quittions la salle principale pour rejoindre le dédale de couloir du château. Jack me suivait, me fixant légèrement tout en regardant ensuite derrière lui. Quelque chose le tracassait, c’était difficile de louper ça.

- Euh.. A moins que j’ai loupé un épisode ou que j’ai mangé des pop corn au somnifère pendant votre passage dramatique, il me semble qu’on a toujours pas établi de plan non ?

- Pas besoin d’établir de plan, on sait très bien ce qui nous reste à faire. Va chercher ta tenue d’infiltration.


****** Quelques minutes plus tard ******

- Non mais t’es pas sérieux là Jack ?! Quand je dis une tenue d’infiltration, je dis une tenue DISCRETE ! On s’infiltre dans un château, pas dans une forêt !

- Rooooh, t’es pas marrante, j’ai mis du temps à la trouver !

- Hors de question que tu te trimballes comme ça, on va… Enfin tu vas faire tâche ! Je te préviens, si tu t’entêtes, je me sers de toi comme diversion ! Et tu ne pourras pas faire la super aventure du combat du plus badass du siècle ou je ne sais quoi…

Oui, parce que juste le menacer de se servir de lui comme diversion, j’avais trop peur qu’il accepte joyeusement. Donc, je préférais tabler sur quelque chose qui pouvait le toucher. Dans un ensemble de tenue camouflage, un chapeau de la même couleur et une branche d’arbre qu’il avait trouvé je ne sais où, il fit demi tour, les bras touchant presque le sol. Non mais sérieusement, il devrait s’essayer dans le théâtre, je suis sûre qu’il avait une carrière toute tracée.

Dans une tenue sobre, je l’attendais à l’entrée du château vivant, un moyen de locomotion qui allait surement lui plaire. Il revient, toujours avec une tenue un peu trop originale à mon goût, mais j’imaginais bien qu’il ne pouvait pas faire plus sobre. Il regarda à droite, puis à gauche, cherchant surement de quel moyen de transport nous avions prévu.

- Maître Chem ?

Le vieillard se transforma de manière lente, enflant de plus en plus pour prendre sa forme originale de dragon. Il était encore plus grand que dans mes souvenirs. Peut être que le fait de vieillir les faisait grandir. Surement. Il se coucha pour nous permettre de monter sur son dos. Jack avait l’air surexcité, il sautait dans tout les sens, ce qui semblait légèrement déranger maître Chem. Mais vu son sourire amusé, la situation était loin d’être critique.

Montant à sa suite, je me positionnais proche du cou du dragon pour pouvoir m’accrocher à lui. Jack finis par se calmer et s’asseoir à son tour. Chem se releva, tournant la tête pour m’envoyer un regard complice. Je sens que le trajet va être rapide.

- Prêt pour un petit vol à dos de dragon ? Evite de trop crier de peur quand on arrivera à proximité d’Omois, il faut qu’on soit discret…

Sur ses paroles, Chem ne laissa pas le temps à Jack de répondre et commença à courir avant d’effectuer un magnifique bond suivis d’un battement d’aile puissant qui ne souleva haut dans le ciel. Une fois après avoir pris de la hauteur, le dragon bleu marine et presque noir, s’amusa à tournoyer dans les airs, effectuant plusieurs voltiges, qui ne me rassurait pas des masses et qui me faisait m’agripper au cou du dragon, rassemblant tout mon courage pour ne pas crier.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc... OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 3392629739


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jack Overland


OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 134589MAYOR

╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 1519335331-jack-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1086

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 24 Juil 2016 - 14:35



OMOVTM ?
"Oh Merde ! On va tous mourir"
Jack & Tara


Non mais quelle rabat joie cette fille je vous jure ! J'avais trouvé une tenue parfaitement parfaite et elle tout ce qu'elle trouvait à faire c'était raler ! De toute façon j'étais le type le plus discret de la planète zut ! Lees gens avaient passé 300 ans sans me voir, plus les 28 ans de la malédiction ... au bout d'un moment je pensais connaitre mon job moi ! Et puis qu'est ce qu'elle avait contre ça, c'était ce que portait les militaires sur terre ! Le château vivant le l'avait gracieusement conseillé quand il m'avait amené dans une sorte de penderie géante (l'ancienne d'un des princes ou je ne sais quoi). J'aimais bien e type. Enfin ce bâtiment, j'aurai trop aimé le ramener chez moi ! Mais malheureusement, notre amour était voué à se faire à distance, et bien que la flamme de mes sentiments brulerait toujours en moi, je ne savais pas si lui tiendrait le coup. Après tout il avait l'occasion de rencontrer des tas de types sympas alors que moi, rencontrer des châteaux vivants, ça m'arrivait tous les 36 du mois.

J'avais ouvert la bouche, les yeux brillants en l'entendant parler de faire diversion, mais rapidement, mon enthousiasme était retombé. Pfff... Je voulais lui botter les fesses moi a Magister ! Et enlever son masque pour savoir qui il était en réalité ! Attendez il y avait une auteur qui se faisait un max de blé juste en jouant sur ce tableau la ! Moi je voulais savoir j'étais trop curieux ! Et puis j'étais sûr que j'étais meilleur que lui ! Pourquoi elle ne voulait pas me laisser m'amuser, me menacer de me privé de ça, c'était vachement cruel ! Je fis demis tour, le dos vouté sou le poids de mon désespoir, laissant mes bras pendre vers le sol comme si je n'avais plus aucune volonté.

"C'est pas sympa ..."
lâchais je d'une voix teintée de sanglots en lui jetant un regard de chien battue. Qui rencontra son regard de glace, dure, froid et sans aucune pitié. Beuuuh cette fille avait un cœur de pierre, j'étais tellement malheureux à cause d'elle ! Si ça se trouvait j'allais avoir besoin d'un psy moi après ça ! Elle brimait mon moi intérieur et refusait de le laisser s'exprimer ! Non seulement ma créativité en été vexée, mais en plus ça me rendait malheureux ! Je me dirigeais vers ma chambre et m'effondrais sur mon lit, malheureux comme pas deux quand la licorne sur le mur apparut et me demanda à sa manière ce qui m’arrivait. En quelques mots je lui expliquais et rapidement, elle me désigna mon armoire vers laquelle je bondis sans attendre, pour en tirer ...

"OH BON SANG !! Elle est magnifique, merci château !!!"


Ni une ni deux, je balançais mes vêtements à travers la pièce pour sauter dans le costume de ninja que le château m'avait trouvé. C'était PAR-FAIT ! Les Ninjas étaient connus pour leurs discrétions, ils se fondaient dans l'ombre et attaquaient par surprise, et surtout ils s'infiltraient chez les gens, exactement ce que nous voulions faire. Et si Tara me disait de me changer, je me ferais une joie de lui faire un long discours explicatifs jusqu'à ce qu'elle en ait marre. De toute façon, je la gardais un point c'est tout. Elle était beaucoup trop cool pour rester dans le château sans prendre l'air ! Et puis le château me l'avait donné donc elle était a moi maintenant.

Je rejoignis Tara, prêt a en découdre si elle me cherchait des noises mais elle sembla terriblement éblouie par ma tenue au point ou elle ne parvint même pas a me faire un compliment. En même temps je pouvais comprendre, j'étais éblouissant ! Et en plus on allait monter sur un dragon. Que demander de plus je vous le demande ! Sans hésiter, je me mis juste derrière Tara. Certes elle me bloquerait un peu la vue mais j'aurais l'occasion de la lâcher pour aller faire la course avec Chem ! Ce serait quand même bien plus pratique que si elle s'accrochait a moi de toutes ses forces en me bloquant la respiration. Quitte a mourir, je préférais que ce soit dans un combat hyper classe avec une musique badass en fond sonore.

« Prêt pour un petit vol à dos de dragon ? Evite de trop crier de peur quand on arrivera à proximité d’Omois, il faut qu’on soit discret… »


« Tu plaisan... »

Trop tard il se mit a courir comme un dératé avant de prendre son envole, encouragé par mes cris enthousiastes.

* * *


« Tout ce que je dis c'est que c'est franchement pas une super idée d'arrivé a dos de dragon. Je croyais que Mr Masque les détestait tous ? Et puis ca se voit a ds kilomètres a l'avance, on se fera repérer directement ! Et si ce type est aussi malin que ce que vous voulez bien croire, il aura mis des sentinelles un peu partout non ? »


Non ? Visiblement, j'avais fait une touche. Non pas qu'a force je ne connaissais pas Tara en sachant parfaitement que son plan a elle c'était de foncer dans le tas, autant de la part de Chem … ca me surprenais. Enfin pour autant qu'on puisse être surpris par un vioc qui se change en dragon ! D'ailleurs le dragon poussa une sorte de soupire qui fit vibrer son cou ou Tara était accrochée, alors que je m'étais installé juste au dessus de son crane pour ne pas avoir hurler pour qu'il m'entende. Même si il avait essayé de m'en déloger en remuant la tête il avait vite arrêter en entendant les cris de Tara. Ouais n j'avais un peu profité de la situation mis c'était pas tous les jours que je pouvais grimper sur la tête d'un lézard volant, si ?

« Je vais vous couvrir, je servirai de diversion et pendant ce temps là, vous deux vous vous infiltrerez le palais. »


J'avais hoché la tête d'un air entendu, les bras croisés sur mon torse. C'était sur, ca c'était un plan qui avait été mûrement réfléchit depuis des lustres, et qui n'avait pas du tout l'air d'être une énorme improvisation.
Bref, c'était mes préférés !

« Tiens tant qu'on y es, si vous avez un truc que vous voulez qu'on fasse, genre je sais pas, libérer des gens ou détruire une arme super-puissante … dites le ! »


« Mon garçon. »
fit il d'une voix grave, genre je te fais la morale. « Je pense que vous aurez largement a faire a juste devoir arrêter Magister alors … soyez gentil et concentrez vous dessus. »

« Pfeu, rabat joie. »

Je sautais en l'air, la mine boudeuse, et atterrie juste derrière Tara, en passant mes bras autour de sa taille.

« Franchement c'est pas cool, je comprends pourquoi tu fais tout le temps la tronche, tes pots sont vraiment pas des rigolos... Vous savez jamais vous amuser ou quoi ? »


* * *


« Tara... tu peux me lacher s'il te plais ? »
fis je d'une voix que j'essayais de garder calme sans pouvoir masquer la grimace de mon visage. Avoir ses ongles profondément enfoncés dans mou cou ne m'aidait pas des masse a garder le sourire. Surtout qu'elle s'accrochait a moi de toutes ses forces, et je vous assure qu'elle en a ! « Ok, je suis désolé, j'aurai pas du te faire tomber avec moi du dos de Chem quand on est arrivés, mais tu avoueras que c'était le moyen le plus rapide non ? »

Quand je l'avais rattrapé elle c'était accroché a moi comme une moule a son rocher et depuis je n'arrivais plus a la faire au moins relâcher la pression, alors que je descendais en douceur sur l'un des balcons du plais. L'avantage de ne pas avoir le même type de magie que la leur était entre autre que je pouvais passer leurs barrières sans soucis de me voir m'écraser en vol, alors que les autres non. Mes pieds efleurèrent la suface douce du marbre – non sérieux, un balcon en marbre ? - et je me penchais en avant jusqu'à ce que Tara ne sente le sol sous ses fesses. A ce moment, elle se décida enfin a me lacher et pris une gigantesque inspiration pour se mettre a me hurler dessus juste avant que je ne plaque ma main sur sa bouche avec un air très sérieux.

« Chut ou tu vas nous faire repérer ! »


La fureure qui dansait dans ses yeux me donna un instant l'impression qu'elle allait me pulvériser, et pendant une seconde je cru voir ses mais crépiter. Mais une lueur d'humanité et d'intelligence sembla traverser les méandres de sa colère et après m'avoir frappé, elle se releva et épousseta sa tenue pendant que je me massais la mâchoire.

« Bah toi on peux dire que tu frappes fort ... »
lâchais je avant que brusquement, une gigantesque explosion et un hurlement sonore ne retentissent dans une autre aile du château. « Ah, je crois que c'est notre diversion ! » dis je avec un grand sourire en voyant des tas de petits Thugs traverser la cour intérieure en courant, juste sous nos yeux ? D'un geste j'attrapais la main de Tara et la tirais vers le bas pour la forcer a s'accroupir a mes cotés. Il ne manquerai plus qu'elle se fasse remarquer tiens ! On pouvait voir ca et là un ou deux sangrave, mais rien de réellement alarmant. En même temps, on était a Omois et pas dans une de ses écoles de magie bizare.

J'attendis quelques instants avant de me tourner vers mon amie et de lui indiquer la porte fenêtre qui était derrière nous. Accroupis, nous l’ouvrîmes et quelques instants plus tard, elle se refermait silencieusement alors que Tara faisait apparaître une petite boule de lumière entre ses mains pour éclairer la pièce. Quand a moi, j'attrapais mon baton dans mon dos et frappais doucement le sol, un peu a la Gandalf pour qu'il se mette a émettre une douce lumière bleutée.

« Bon, je suppose qu'on trouve son arme secrète c'est ca ? Ou tu le défie en duel de magie ? »
murmurais je en ouvrant doucement la porte pour voir si la voie était libre.

Lentement, je me glissais dans le couloir, me plaquant contre le mur comme un ninja. D'ailleurs, je fis la petite musique d'ambiance, jouant des « Tin ! Tin tin tin ! » sautillant d'un coté du couloir a l'autre en me planquant derrière les statues et les armures qui la décoraient. Je faisais de petites gestes a Tara pour qu'elle me suive mais elle, elle se contentait d'avancer normalement dans le couloir. Pfeuuu quelle manque de motivation ! Elle le faisait exprès j'en étais sur ! Tara pris les devant et me guida vers les anciens appartements de sa tante.

« Oui si il a une arme secrète planqué ce sera sûrement sous son oreiller »
lâchais je d'un ton ironique avant d'ouvrir en grand la porte du bureau et de l'y laisser entrer a ma suite. Il faisait sombre et je refermais la porte dans mon dos, la laissant claquer dans le silence. Tout a coup, la lumière s’alluma et nous nous tournâmes d'un bond pour faire face a un homme masqué, tranquillement installé dans son fauteuil. Je ne pouvais pas voir son visage mais je savais qu'il souriait.

« Tara, ma chère Tara … ca faisait longtemps qu'on ne c'était pas vu, ou diable étais tu passée ? »


Il laissa passé quelques secondes de silence avant de reprendre, faisant mine de s'étonner.

« Oh, vous peniez que votre petite diversion marcherai c'est ca ? Oh je suis désolé de vous décevoir, vraiment... »


J'entendis un claquement dans mon dos et appercut une femme, a la peau blanche et aux yeux rouges qui me fixait d'un air mauvais, la main posée sur le vérou de la porte.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


Tara Duncan


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6371

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Dim 31 Juil 2016 - 23:29



Combat.. Ultime ?



Les bras croisés, je regardais tour à tour Chem et Jack. Pour une fois, Jack avait plutôt raison. Mais ça me faisait trop mal de l’avouer. Chem aurait pu faire une entrée fracassante. De toute manière, malgré mon idée d’infiltration, j’avais beau y repenser, c’était voué à l’échec. Je n’allais très certainement pas réussir à vaincre Magister, surtout maintenant. Si je n’avais déjà pas réussis avant, les chances étaient quasi nulles pour aujourd’hui. Alors l’infiltration, au point où on en est. Chem pris la parole, proposant de faire diversion. Ce qui avait eu l’air d’enchanter Jack. Mais absolument pas moi. Déterminée et offusquée que Jack puisse accepter une telle chose, j’étais monté le long de son cou pour me faire entendre. Non sans avoir failli dégringoler plusieurs fois.

- Alors là, hors de question ! Je refuse que tu fasses diversion ! Ils vont te prendre pour cible et vu leur nombre, ils vont te blesser. On trouve autre chose, je suis pas d’accord.

Cela n’avait pas l’air d’enchanté des masses Jack qui semblait apprécié le plan de Chem. Envoyer quelqu’un à une mort presque certaine, c’était quand même un sort horrible ? Ou c’était simplement moi qui était paranos ? Non parce que, comme il le disait si bien, des sentinelles vont être postées tous les coins de rues, elles n’avaient qu’à lui tirer dessus ou envoyer des décharges de magie pour l’affaiblir et le faire s’écraser. En plein milieu du territoire ennemis.

- Tara, c’est le seul moyen pour que vous puissiez affronter Magister sans intervention extérieur. C’est votre meilleure chance, et tu le sais très bien.

- J’ai jamais dis le contraire. Mais ça, je m’en fiche. Je ne sacrifie pas quelqu’un pour être hypothétiquement plus tranquille. Parce que oui, c’est hypothétique, il peut très bien avoir une garde rapprochée, je ne sais pas moi. Un truc tout aussi dangereux et tu te sera mis en danger, ou pire, pour rien.

Le dragon souffla, me faisant trembler une nouvelle fois. Les ongles planté dans ses écailles, je tentais de rester sur son cou histoire de ne pas finir comme une crêpe. Chem et Jack échangèrent un regard, surement ennuyé et fatigué à l’idée que je m’oppose à leur plan. Pour une fois, ils ne me feraient pas culpabiliser. Je resterai sur mes positions.

- Je préfère me mettre en danger maintenant, là où nous avons le plus de chance de mettre fin à cette vie de rébellion et de reprendre le royaume pour une vie meilleure, plutôt que de m’assurer en sureté et laisser passer toutes nos chances d’agir. Je resterais assez loin pour éviter leurs attaques Tara. Fais moi confiance.

- Confiance, confiance. Ce n’est pas à toi que je ne fais pas confiance. Je suis juste d’avis de trouver un autre plan qui ne te mets pas délibérément en danger de mort. Je sais pas moi, vous avez toujours des idées, il n’y en a pas une qui pourrait… AAAAAAAAAHHHHHHHHHHH !!!

J’étais.. Tombée. Ou plutôt, ON m’avait fait tomber. Dans le vide. Vers la mort. Vers le vide. Alors que j’ai toujours cette fichue phobie du vide. Et que Jack est PARFAITEMENT au courant de ça. Je m’étais rattaché à la seule prise que j’avais sous la main, c’est à dire lui, plantant mes ongles dans sa peau et l’encerclant avec mes bras et mes jambes de toutes mes forces. Tétanisée, je fermais les yeux, incapable de respirer, de bouger, ou de faire autre chose que crier. Au bout de quelques secondes, une main se plaqua sur ma bouche, étouffant mes cris. Prise d’un excès de rage, j’ouvris violemment la bouche pour refermer ensuite mes dents sur la paume de la main de Jack. Celle là, tu ne l’as pas volé mon coco ! Et si j’avais pu, je l’aurais fait encore plus fort.

Il retira sa main aussi vite qu’il pu, couinant comme à son habitude. Malgré tout, je fis un effort surhumain pour stopper mes cris et me concentrer sur autre chose que la chute libre. Pendant un moment, plus rien ne bougea. Mais je n’étais pas folle. Hors de question que je lâche la seule chose qui me rattachais à la vie.. D’ailleurs… Pourquoi dans ces cas là, il s’agit toujours de Jack ? Sérieusement, vous voulez ma mort ? Vous ne voulez pas me filez quelqu’un ou un truc plus fiable que lui ? Sa voix, légèrement aigu, me demanda de le lâcher, sans bouger, je lui répondis sauvagement.

- Hors de question.

Toujours aussi doué dans ses grands discours et ses justifications tout aussi crédibles que ces derniers, il m’exposa les points positifs. Les points positifs ?! De me pousser vers la mort et de m’empêcher de rester avec Chem qui avait un plan parfaitement débile ? Remarque, je comprend mieux pourquoi il plait tant à Jack tout d’un coup. En toute réponse à ses jérémiades et ses justifications, je ne bougeais pas d’un pouce.

- J’m’en fou. J’te déteste.

Lentement, il recommença à bouger, me faisant planter mes ongles encore plus profondément dans sa peau. Et oui mon coco, tu pensais que c’était le maximum ? Dommage. Doucement, je sentis une surface dure et froide contre mes fesses, me faisant grogné. Ouvrant un œil, je décalais de quelques millimètres ma tête pour être sûre qu’il ne s’agisse pas encore d’une blague. Et que je n’allais pas refaire une chute libre en le lâchant. Une fois sûre de moi en ayant vu le balcon, mes doigts commencèrent à se décrisper, mes ongles à se déloger de sa peau et mes jambes à se déplacer pour se poser sur le sol.

Une fois que mon pauvre petit cœur fut calmé, et que mes muscles se fussent détendus, je levais des yeux emplis de rage vers Jack. J’avais une furieuse envie de lui hurler pendant une bonne heure à la figure. D’ailleurs, rien ne m’en empêchait, et cette fois, je n’aurais pas pu me retenir. Me relevant rageusement, je me mis face à lui, les poings fermés pour lui hurler tout ce que j’avais sur le cœur. Je n’eus pas le temps de dire le dixième de ce que je pensais que sa main se replaqua sur ma bouche. J’ouvris cette dernière, le faisant enlever sa main rapido, en souvenir de ce que je lui avais fait pendant notre vol plané.

Malheureusement, cette fois, il avait raison. Mais ma vengeance allait être très froide. Et très, très dure. On ne devait pas crier, ni se faire repérer alors ? Bon, nous allons bien voir à quel point il supporte la douleur. Dans un souffle, je pris la parole.

- Changeline ? Pourrais tu me changer mes vêtements pour quelque chose de plus… Sexy ?

Les yeux de Jack s’écarquillèrent, et rien que pour la tête qu’il fit à ce moment là, je su que le manège en valait la chandelle. Un fou rire tenta de s’emparer de moi, même si je réussis à le tenir à distance. La changeline transforma mes vêtements en une robe assez proche du corps et courte… Accessoirisé avec la meilleure des choses. De magnifiques chaussures à talon. Mon pied se leva pour s’abattre sur le sien, le faisant grimacé et ouvrir la bouche. Avant même qu’un son n’en sorte, je lui fis un petit sourire angélique pour lui rétorquer.

- Attention, pas de bruit, tu pourrais nous faire repérer.

Et sur ces paroles, je demandais à la changeline de me rendre mes vêtements d’origines, ce qu’elle fit non sans être légèrement déçus. Emboitant le pas pour entrer dans le château, je fus très rapidement stoppé par une explosion au loin. Et pour une fois, je n’y étais pour rien. Mon cœur se serra, imaginant Chem au cœur de l’action. Je priais intérieurement pour qu’il s’en sorte. Après un regard inquiet vers Jack, il me tira rapidement vers l’intérieur pour commencer notre infiltration.

**********
Je devais avouer que je n’en menais pas large. Mon estomac se tordait dans tout les sens alors que j’imaginais le pire suite à notre rencontre avec Magister. Envoyez Tara au front, elle saura résoudre nos problèmes. Si seulement je pouvais en être aussi certaine. Aller au front n’était pas ce qui me dérangeait… J’avais toujours fait ça auparavant. Mais là, c’était différent. Je n’étais plus Tara, la Tara qu’ils avaient connus. J’avais changé. 28 ans, ça forge mine de rien. Et mes pouvoirs, 28 ans sans être utilisés, comment peuvent-ils espérer que je m’en sorte aussi bien qu’auparavant ?

Ma mine était sombre et mon regard perdu dans le vague. Je ne me souvenais pas la dernière fois où j’avais eu aussi peur de ma vie. La seule chose qui me rassurait, c’était l’infiltration. Peut être qu’avec l’effet de surprise, je gagnerais un peu de temps. Mais une chose était sûre, si je dois… Enfin… Mal finir, je veux être seule. Et n’emporter personne dans ma perte. Si tenté que cela ne soit pas déjà fait avec Chem. Mes yeux se lève légèrement, attiré par la voix de Jack. Un discret sourire prend place sur mes lèvres alors que je le regarde se la jouer James Bond ou un autre quelconque maître de l’espionnage.

Amusée et légèrement distraite de notre réel but, je me contentais de me diriger vers les appartements de Lisbeth, lieu où c’était très certainement établi notre cher Sangrave préféré. Je continuais de regarder Jack, du coin de l’œil, se planquer tout les dix mètres. Parfois, je me demandais réellement comment ils pouvaient être aussi serein, même pendant les situations de crise.

Une fois devant la porte, Jack commença à m’exposer ses plans de cachette. Amusée, je levais les yeux au ciel en lui rétorquant.

- Tout le monde n’est pas aussi naïf que toi pour cacher son arme secrète sous son oreiller.

Il posa sa main sur la poignée, visiblement très impatient de pouvoir rentrer. Avant qu’il ne le fasse, je voulais au moins clarifier une chose… Même si je n’étais pas sûre qu’il m’écoute réellement. Encore fallait-il qu’il m’écoute, et là, je n’avais même pas l’impression qu’il est enregistré ma raillerie précédente.

- Jack.. Oh ho la terre appelle Jack, tu m’écoutes ?

Faites qu’une toute petite partie de son cerveau… S’il y en avait un sous cette masse de cheveux… M’écoute et pour une fois, suive mes conseils.

- Si jamais les choses tourne mal tu te s…

Les lumières s’allumèrent, m’aveuglant quelques secondes et me firent sursauter. Je papillonnais des yeux quelques instant, mais ma vue ne me servit aucunement à reconnaître la voix de mon interlocuteur. La voix rauque et grave de Magister s’éleva dans la pièce, me poussant à me reculer pour garder mes distances avec l’homme masqué. Ce dernier miroitait d’une couleur vive, et d’après mes souvenirs, je pouvais très certainement comprendre que cette couleur ne témoignait que de l’amusement, et aucunement de la crainte ou de la surprise. Mon cœur se serra et mon souffle devint plus court. Malheureusement, les mauvaises surprises n’étaient pas prêtes de s’arrêter.

Une autre voix féminine, et elle aussi familière, attira mon attention dans mon dos. Le temps que je me retourne, le bruit du verrou de notre entrée et surement seule sortie venait de retentir. Selemba. Génial. Comme si Magister ne suffisait pas. Là clairement, je perdais tout espoir. J’avisais Jack, tentant de croiser son regard. Lorsque ce dernier posa enfin les yeux sur moi, je lui fis signe discrètement avec mes yeux. Ces derniers se dirigeaient vers la fenêtre, surement peut être encore ouverte pour partir. Alors que Magister et Selemba se rapprochait, occupé à ricaner, j’articulais silencieusement.

- Sauve toi.

Si je partais avec lui, ils nous suivraient et nous rattraperaient surement beaucoup plus vite que l’on s’imaginait. Et comme j’étais la source de leur problème, je ne pensais pas qu’ils suivraient Jack, encore inconnu au bataillon. Lorsque mes yeux se reposèrent sur Magister, Selemba, anciennement à ses côtés, avait disparu.

- Tu me pensais vraiment si naïve, Duncan ?

Elle se tenait devant la fenêtre, rapide et vive comme l’éclair. Mon dernier espoir venait juste de s’envoler. A tir d’aile. Un crépitement bleu commença à illuminer la paume de mes mains. Pour la première fois, il était entièrement contrôlé, bien que je tente de faire croire le contraire à mes deux interlocuteurs. Je savais que Magister avait déjà vu cela. Et que tant je ne contrôlais pas mes pouvoir, cela pouvait laisser sous entendre qu’ils étaient encore puissant.

- Laisse le partir. Il n’a rien à voir là dedans.

- Oooooh… Tu ne voudrais pas qu’il soit un… Comment dit-on déjà… Dommage collatéral ? Et si cela arrivait, je suis sûre que tu serais dévasté.

Les poings fermés, je serrais les dents, ne le quittant pas du regard. Forcément, une demande en bonne forme ne marchait pas avec quelqu’un d’aussi antipathique. J’aurais du m’en douter. Il s’amuserait juste à le blesser, par pur plaisir personnel. Et j’avais une petite chance qu’il ne sache pas l’étendu de ses pouvoirs. Ou juste le fait qu’il ait des pouvoirs.

- C’est vrai, tu as raison. Je suppose donc que tu vas t’amuser à le blesser ? C’est vrai, sans que je sois dévasté, tu es obligé de t’avouer que tu n’ais pas à la hauteur.

Son masque vira au rouge tandis qu’il fit un signe à Selemba qui se jeta sur Jack… Qui était surement tout aussi rapide qu’elle. Pour une fois qu’une fille se jetait sur lui, qui aurait cru qu’il l’esquiverait volontairement. Cette pensée m’aurait surement amusée si Magister n’avait pas fait appel à ses pouvoirs pour lancer l’assaut. Par pur réflexe, la changeline changea mes vêtements pour une armure bien plus protectrice. Et surtout plus dense. Me plantant dans le sol.

- Changeline, c’est pas le moment, j’ai besoin d’être légère.

En une fraction de seconde, le fer de l’armure ne laissa qu’une fine couche de maille, beaucoup plus légèrement mais tout de même résistante. Allez savoir si cela marcherait vraiment contre la magie démoniaque de Magister. Mais c’était quelque chose que je préférais essayer avant de m’avouer vaincu. Un premier trait de magie fusa, j’eu juste le temps de former un bouclier, que je pensais tout de même puissant, avant qu’il ne m’atteigne. Si la gerbe de magie noire de Magister se stoppa, mon bouclier bleu explosa. Une grimace prit forme sur mon visage alors que le ricanement de Magister me fit froid dans le dos.

- Te serais-tu rouillée pendant tout ce temps ?

Tout un lot de réponse cassante me passait en tête, mais je préférais rester concentré. Il multiplia les attaques, ne cessant de me faire bouger pour les éviter, tout en utilisant ma magie pour les parer. Ses attaques incessantes ne me laissaient pas le temps de riposter et m’essoufflait de plus en plus. Alors que je sautais sur ma droite pour éviter un nouvel assaut, le pied de Selemba, délibérément placé à cet endroit, me fit trébucher. Si j’eu la chance d’éviter tout de même l’attaque, ma chute m’avait légèrement sonné, et le temps que je lève la tête, une gerbe de magie noire était déjà lancé dans ma direction. Gerbe que je ne pourrais jamais éviter. Une fusée de glace bleue intercepta au dernier moment l’attaque de Magister, le faisant rugir une nouvelle fois. La seconde d’après, une épaisse couche de glace l’atteignit, le figeant quelques fractions de secondes.

- Selemba ! Neutralise moi cet saleté de gamin, TOUT DE SUITE !

- J’essaye, maître, mais il est plus rapide qu’il n’en a l’air.

- Je me fiche de sa rapidité, neutralise le !

Elle lança un nouvel assaut, connaissant Jack, j’étais persuadé qu’il s’amusait. Mais je n’avais pas le temps de vérifier ça, puisque Magister avait détourné le regard le temps d’une seconde, me laissant la possibilité de lancer un nouvel assaut. Le plus rapidement que je pus, je concentrais la plus grosse partie de ma magie en un temps record, pour la faire jaillir en direction de Magister. Il n’eut pas le temps de l’intercepter ou de la contrer. Il finit donc écraser contre le mur, malheureusement, surement avec un simple mal de tête et quelques étoiles. Il se releva immédiatement, lançant l’assaut.

Je ne pourrais pas vous dire combien de temps cela a duré. Cinq minutes, 30 minutes ? 50 minutes ? Le temps me paraissant désespérément long, je me fatiguais, je m’essoufflais, je commençais clairement à sentir mes forces faiblir. S’il en était de même pour Magister, il ne laissait rien paraître. Autant physiquement que dans sa puissance magique. Chancelante, je ne fus pas assez rapide pour éviter sa dernière attaque qui me toucha de plein fouet, m’envoyant comme une poupée de chiffon m’écraser sur le mur derrière moi. Sonnée, j’eu tout juste le temps d’éviter la seconde, mais certainement pas la troisième qui me toucha une nouvelle fois. Mon dos endoloris me lançais et mon épaule qui avait pris le dernier assaut commençais légèrement à laisser apparaître un liquide chaud et bordeaux.

- Tu as été plus résistante que ce que je ne le pensais, Tara. Mais toutes ses années n’ont pas l’air de t’avoir forgé, bien au contraire. Mais ne t’inquiète pas. Ta mort sera reporter dans tout le royaume, et dans tout Autremonde. Magister vient à bout de l’immonde ancienne héritière de l’empire d’Omois après qu’elle est essayée de relancer une guerre entre démon et sorcelier. Laisse moi savourer ce m…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que lui aussi, fut projeter contre le mur en face de lui. Ne me regardez pas, je n’y suis pour rien. Et comme son dos n’est pas congelé, je suppose que Jack non plus. Pour une fois tiens. Mes yeux se levèrent vers la fenêtre qui venait d’être briser par…

- Chem ! Tu es vivant !

- Oui, mais nous n’avons pas le temps de discuter, Tara ! Xiandar s’occupe du mouvement de foule en bas, il fait battre l’ensemble de nos rebelles contre les autres.

- Tu ne comprends pas, jamais je ne pourrais le tuer. Il est plus fort qu’avant, et moi plus faible !

Je chuchotais le plus discrètement possible. S’il entendait ça, je pourrais surement faire mes adieux à mes deux amis. Alors que je m’apprêtais à argumenter mes propos, je vis Jack se diriger vers nous, un large sourire satisfait sur le visage.

- Mais t’es fou tu…

Selemba gisait contre le mur, complètement congelé. Sa figure était déformé par la rage, et sa prison de glace ne tiendrait peut être pas éternellement, mais Jack avait réussis à l’enfermer et.. A la refroidir. Chem ne me laissa pas le temps de féliciter le brun… Décidément, c’est qu’il était plutôt doué, qui aurait cru… Et pris la parole pendant que Magister se remettait sur pied en hurlant un tas d’injures.

- Le seul moyen pour qu’on arrive à nos fin est que vous soyez à égalité. Et la seule solution est d’établir un lien entre vous.

- Pardon ?! Non, je ne peux pas…

- Attend ! Laisse moi finir. S’il ne peut pas te tuer, tu pourras prendre le dessus et l’affaiblir. Contrairement à toi, sa magie s’épuise et il ne peut pas la retrouver avec du repos. Si tu l’affaiblis assez, nous pourrons le maîtriser et nous occuper de lui, tu comprends ?

Incapable de répondre sous le coup de l’annonce, je levais des yeux interrogateurs vers Jack, espérant qu’une autre idée lui sorte de la tête. N’importe laquelle.

- Il n’y a aucune autre solution ? Vous êtes sûre ? Sinon… Si c’est le seul moyen…

D’un coup de tête peu rassuré, j’hochais lentement la tête.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc... OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 3392629739


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jack Overland


OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 134589MAYOR

╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 1519335331-jack-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1086

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 20 Aoû 2016 - 1:34



OMOVTM ?
"Oh Merde ! On va tous mourir"
Jack & Tara

« C'est hors de question ! Non mais vous vous êtes pris un coup sur la têt pour avoir une idée pareille ou vous le faites exprés ? »

Là, je me posais sérieusement la question. Il proposait de lier Tara a ce malade mental ? Non mais il était félé le dragon ! Et Tara qui se résignait a son sort comme si c'était normal. Il allait falloir que je lui apprenne a être un peu moins sacrificielle et un peu plus égoïste, sérieux elle n'avait aucun instinct de survie ou quoi ? Elle ferait les cessions avec Sebastian tiens, tous les jeudis après midi pour arrêter de se mettre en danger afin de sauver les autres. C'était trop demander d'avoir des amis normaux ? Je jetais un regard a Magister qui se relevait difficilement, avant de revenir a Tara qui ouvrait la bouche pour me contester. Comment je le savais ? Bah elle le faisait toujours, je disais blanc, elle répondait noir. Et puis elle avait ce petit froncement de sourcil si particulier quand elle était ennuyée...

Je levais la main, et fit apparaître de glace juste devant nous pour intercepter le sort que venait de lancer le sorcier. Un mouvement du poignet, et ce furent des pics de glace qui sortirent du sol pour se diriger à toute vitesse vers lui, l'occupant pendant quelques instants, le temps qu'il me fallait pour essayer de raisonner Tara.

« Je ne peux pas te laisser faire ça, c'est beaucoup trop dangereux ! Et si c'était lui qui prenait possession de toi ? Ou un truc dans le genre ? » Non mais sérieusement, je le voyais très mal s'occuper de Junior ont porté de la dentelle sexy pour m'amuser ! « Ce n'est pas que je n'ai pas confiance en toi, c'est en lui que je n'ai pas confiance ! » Ça changeait la donne non ? D'ailleurs, magister était à nouveau sur pied et il ne semblait pas du tout amusé par mes petites apparitions de glace je pose une main sur para, la regardant fixement pendant quelques secondes. Les yeux dans les yeux. « Je vais gagner du temps, alors soit gentille et trouve une autre solution. » Déclarais-je avant de m'éloigner tranquillement pour me mettre juste devant Magister. Tranquillement, je fis passer mon bâton dans mon dos, le faisant tourner sur lui-même en affichant un de ces sourires provocants dont j'avais le secret. Il ne faut pas croire, mais c'était de l'entraînement ! Pour certaines personnes, comme moi, c'était facile nous étions doués naturellement, et pour d'autres, réussir à faire ce genre de sourire qui énervait l'ennemi rien qu'en le voyant, ca relevait du défis.

« Ca va, rien de casser ? »
demandais je avec inquiétude.

Il leva le regard vers moi, surpris, sans même prendre la peine de me répondre. Quel impolitesse... Bah quoi, j'avais pas le droit de demander a mon adversaire si il allai bien ? C'était le minimum non ? Enfin, visiblement il allait bien.

« Parfait ! »
Et brusquement, je lançais une attaque vers lui, qu'il évita en se penchant en arrière. Wah il était vachement plus souple que ce que je pensais ! « Heyyyy ! Vous vous débrouillez bien pour un vieux ! » dis je avec enthousiasme avant de me faire projeté contre un mur. Aie. Autant vous dire que ca faisait mal. Rapidement, je glissais sur le sol, avant de difficilement lever la tête, un sourire moqueur sur le visage. Pfeu, par rapport a Pitch ce type était de la gnognotte, il était pas aussi rapide ni aussi imaginatif. Ca faisait un moment que j'avais pas vue le fossoyeur tiens, je devais remédier a cela et aller l’embêter dés que possible. Il ne fallait pas perdre les bonnes habitudes non ? Même sa vampirette était plus fun, elle était un peu plus rapide elle ! Et de sacrément mauvais poil aussi...
D'un geste souple, je me relevais, attirant a nouveau vers moi l'attention de Mr Masque qui avait fait un pas vers Miss Duncan. Quoi il me pensait aussi faible ? Quand a elle, elle était en train de discuter avec le vioc, en faisant des gestes avec ses mains. J’espérais qu'il lui explique un BON plan cette fois, parce que leur dernière idée n'était vraiment pas cool.

« T'appelles ca frapper ? »
dis je a Magister avant de m'élancer vers lui. Il n'était pus question de sorts surpuissant, il n'était question plus que de vitesse. Je pouvais passer d'un continent a l'autre en quelques secondes, il pensait vraiment pouvoir m'attendre ? Je passais d'un mur a l'autre, traversais la pièce, attaquais, me protégeais... J'avais beau rire et paraître m'amuser de la situation – ce qui au fond était le cas – je ne pouvais cependant pas m’empêcher de jeter de fréquents coups d'oeil a Tara, qui semblait s'être mise d'accord avec Chem. Ils c'étaient séparés, l'un allant d'un coté de la piece tendis que l'autre s’ajustait a sa position. En une seconde je compris ce que je devais faire, simplement pousser Mag a se mettre juste entre eux, en plein dans leur ligne de mire. La brune me fit d'ailleurs un signe de tête qui me le confirma quand je lui jetais un regard. Bon, ca ne devait pas être sorcelier ! Ha ha.

Fiere de ma petite blague mentale, je me laissais soudain tombé au sol, le gelant brutalement d'un coup de bâton. C'était dément, je ne pouvais pas m’empêcher de sourire, de rire même. Ca devait être bizare de m'entendre rire alors qu'on se battait, et visiblement l'autre crétin n'aimait pas ca. Quoi, il pensait que je ne le prenais pas au sérieux ? Bah en soit …

« Non mais sérieux, pourquoi tu met un masque ? »
demandais je en m’élançant vers lui en patinant sur la glace pour finir d'un coup de bâton, par le faire tomber sur le dos. « T'es si moche que ca ? Parce que ca peut s'arranger tu sais ? C'est pas l'extérieur qui compte mais l'intérieur... »

J'avais retourné mon bâton et l'utilisais comme une canne de hockey, Magister faisant officie de palet. Bah quoi au moins c'était efficace non ? Il glissait tout seul, fallait songer a se reconvertir ! D'un geste ajusté, je le plaçais juste entre Tara et le dragon. Magister n'eut que le temps de me jeter un regard surpris que deux jets de magie fusaient vers lui le percutant de plein fouet. Sautant sur place le poing en l'air, je me félicitais moi même de mon tire.

« Ouaiiiiiiis !!! Chuis THE BEEEEST !!! Allez les gars finissez le ! Enfin le gars et la fille ! »
J'avais commencé a boxer dans le vide, totalement sur excité. Magiser était a quatre pattes, lutant visiblement – et douloureusement - contre le double sort de Tara et Chem. Mon amie avait un visage concentré, comme si il n'existait pour elle plus rien d'autre au monde. Est ce que au moins elle avait vue mon tire ? De petites gouttes de sueur perlaient sur son front et je la voyais serrer les dents. Ce n'était pas difficile a comprendre, elle faisait ce qu'elle avait prévue a la base, elle essayait d'affaiblir Mag pour sauver son peuple. C'était normal mais ca m'énervais de la voir se jeter aussi joyeusement dans le danger. J'aurais bien été tenté de lui faire une flopée de reproches, mais ce n'était peut être pas le moment de la déconcentrer. Pendant un instant, je crue que ca allait marché. Réélement.

Mais ca, c'était avant que Magister, d'un geste du bras, n'envoie valdinguer Chem contre un mur, qu'il percuta de plein fouet avant de tomber par terre comme une poupée de chiffon. Et merde. Le sorcelier se leva, entouré d'une sorte d'aura de magie noire. Je ne pouvais pas voir son visage mais je sentais a des kilomètres qu'il n'était pas content. Peut être a cause de la couleur de son masque ? J'en voulais un pareille pour Noel moi ! Mais ce n'était pas le moment de penser a ça, puisque Tara semblait en difficultés. Mais genre vraiment quoi ! Je me penchais brusquement en avant pour venir lui prêter main forte... Enfin c'était ce que j'avais prévue de faire mais je me pris un boulet de canon qui m’éjecta brutalement contre le mur. Et la autant vous le dire, je m'étais au moins déboîté l'épaule. J'avais malgré moi lâché un cri de souffrance avant de brutalement me faire prendre a la gorge. Vampirette me fixait avec des yeux injectés de sang, de haine alors que sa main se refermait sur mon cou, m’empêchant de respirer. Bon sang, elle allait me broyer la gorge a ce rythme ! Mes pieds battaient le vide alors que je suffoquait douloureusement. Heureusement pour moi, elle avait l'air d'aimer voir ses proies souffrir et je pu poser une de mes mains sur son avant bras. Un sourire mesquin plus tard, elle se tenait le bras en hurlant, alors qu'il était totalement congelé et que la blessure commençait a s'étendre au reste de son corps. Je n'aimais pas qu'on me maltraite. Mon pouvoir était la glace, le froid qui s'étendait sans qu'on puisse s'en protéger le moins du monde , et je ne savais même plus combien de vies j'avais pris a cause de lui, combien d'êtres innocents étaient morts a coté de moi sans que je puisse rien y faire. La seule chose qui était en mon pouvoir, c'était d’abréger leurs souffrances, d'endormir lentement leurs cœurs pour essayer de supprimer la douleur et le peur de la mort. Quand j'y repensais, ca me rendait malade, j'avais envie de mourir, mais je ne pouvais pas me laisser aller a de tels faiblesses. J'étais tombé par terre en grognant a cause de mon bras et en toussant. Putain ca faisait un mal de chien !!!!

Il me fallut plusieurs secondes pour reprendre mes esprits. Tara et Mag se battaient comme des beaux diables, elle avait du mal mais elle se débrouillait mieux que la dernière fois. Enfin mieux... c'était difficile a savoir avec ma vue brouillée. Difficilement, je me remis debout, tenant a peine sur mes jambes et une main sur le mur pour éviter de me casser la figure. Difficilement, je déglutis en retenant une grimace. Aie. En face de moi le combat prenait des propensions inquiétantes. Tara était concentrée comme jamais, et Magister lui menait la vie dure. Cependant je vis Chem se relever difficilement dans son dos, secouer la tête de droite a gauche pour se remettre les idées en places.Bon, tout n'était pas perdu.

Jusqu'a ce que je vois le pieu qui fonçait droit dans le dos de Tara.

« TARAAAAAAAA !!!!! »

Essayer de l’arrêter avec mes pouvoirs aurait été beaucoup trop lent, je n'aurais pas eut le temps de l’arrêter. Dans un dernier effort, je me jetais en avant a pleine vitesse, m’arrêtant juste dans son dos au moment ou la pic n'était plus qu'a quelques centimètres. Le pieu perfora mon ventre, déchira la peau et les muscles, m’empêcha pendant un instant, de respirer. J'avais l'impression que le temps c'était arrêté, que tout se passait au ralentis. Je sentis mon dos taper contre celui de tara, ses cheveux contre ma nuque et une partie de ma joue. Un goût de fer emplis soudain ma bouche et je me laissais tomber par terre, sans la moindre force. Je n'avais pas réfléchis, ca avait été instinctif. Pour la première fois depuis que j'étais mort dans le monde des contes, j'eus froid. Quelque chose bloqua ma gorge et je crachais un flot de sang qui se mélangea a la glace sur laquelle j'étais. J'entendais des bruits autour de moi mais tout semblait confus. Je ne voyais que ce rouge qui s'écoulait entre mes doigts, le sang que j'essayais de retenir inutilement. La douleur de mon épaule était devenue comme secondaire, et je devais me concentré pour resté conscient, pour simplement respirer.

Douloureusement, je finis par tourner le visage vers elle.

"Ca va t'as rien ?"

Alors c'était comme ca que ca allait finir ?
Qui allait s'occuper d'Anna ? Elle allait me tuer... façon de parler. Et Sab, qui le traînerai dehors, le forcerai a rencontrer des gens ? Et qui allait empêcher Evanora de s'en prendre aux autres ? Et qui ...

Un sourire triste passa sur mon visage, moqueur contre moi même. Quel idiot. Mais au moins, elle allait bien, c'était le principale.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


Tara Duncan


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6371

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Mer 21 Sep 2016 - 18:38



OMOETM - Oh merde, on est tous mort.



D’un revers de main, j’essuyais une nouvelle fois la sueur qui avait perlé sur mon front. A bout de souffle, je n’arrivais pas à m’enlever de l’esprit les possibles fins horribles à ce combat. Pour l’instant, aucune positive ne me venait à l’esprit. Je regardais Chem, puis Jack, incertaine de la décision du veille homme. Malgré tout, elle me paraissait être la seule. Et surtout la moins dangereuse. Je secouais la tête en regardant Jack, tentant de le rassurer… En même temps que je me rassurais.

- Ce n’est pas un lien qu’il contrôlera… Je ne le contrôlerais pas non plus d’ailleurs. Je fais confiance à Chem et aux autres ! S’ils arrivent à l’emprisonner, il ne sera plus une menace. Pour cela, il faut qu’on l’affaiblisse… Mais à ce rythme là, il me tuera bien avant… Jack c’est la seule solution !

Jack se retourna en même temps que moi vers Magister. Le sorcier était déjà debout, prêt à reprendre le combat. Il était en bien meilleure forme que moi, tant que sa magie ne s’épuisait pas, son corps serait toujours en bon état, contrairement à moi. Plus les efforts passaient, plus ma magie faiblissait et plus je faiblissais aussi. Il suffisait d’un mauvais pas. D’un pas de trop pour que je perde conscience. Après ça, il aurait libre cours de tuer tout le monde autour. Ce n’était clairement pas négociable. Soit je trouvais un nouveau moyen de me redonner de la force, soit… L’ultime solution.

Je me tournais vers Chem, anxieuse, tentant de ne pas fixer Jack qui risquait sa vie à cause de moi à ce moment là. Si je commençais à me focaliser là dessus, je serais incapable de réfléchir et je ne ferais rien de mieux que de foncer dans le tas. Tête baissée, tout ce que voulait Magister. Il le savait. Il le sentait. Il connaissait mes faiblesses et savait qu’il était plus fort que moi, à cet instant précis. Mes mains tremblaient légèrement, sans que je m’en aperçoive réellement. Chem les prit dans les miennes avant de prendre la parole.

- Ecoute Tara, je veux bien tester une dernière solution. C’est la seule qui me reste, et avant que tu refuses, je veux que tu m’écoutes.

Hochant la tête, je serrais ses mains dans les miennes pour me raccrocher à un dernier espoir. S’il envisageait déjà que je le coupe, c’était mauvais signe, très mauvais signe. Déglutissant difficilement, je plantais mes yeux dans les siens, me coupant du monde. Faire confiance à Jack. Faire confiance à Jack. Il s’en sortira très bien tout seul, il est intell.. Non peut être pas, il est malin.

- Ok. Je peux tenter quelque chose qui peut te permettre de reprendre des forces. Malheureusement, c’est dangereux et pour toi, et pour moi. Je m’explique. Je peux te transférer un flux magique, toute la force qu’il me reste en réserve. Toi, tu dois l’accepter, mais petit à petit, si jamais tu acquiers une trop grande dose de magie, tu risques de perdre le contrôle. De même, si tu perds le contrôle et que tu… « Aspire » de plus en plus de magie, ma force, comme la tienne, s’en ira avec. Et je risque de mourir de fatigue. Et tu risques de mourir d’une surdose de magie. Enfin, un sorcier normal le risque, pour ton cas, je ne serais pas prêt à parier là dessus.

J’espère que tout le monde est conscient de l’effort sur-humain que je viens d’accomplir pour ne pas le couper ? Non parce que son idée … A la con, parce que oui, j’en ai marre de leurs idées suicidaires, est complètement barré. Il y a trop de risque pour qu’il y passe. Et moi aussi, mais ça, c’est pas la même discussion. J’ouvris la bouche pour rétorquer et affirmer mon désaccord, mais le dragon me prit de cours.

- Avant que tu refuses comme tu t’apprêtes à le faire, réfléchis. Si jamais Magister vient à bout de tes pouvoirs, il n’hésitera pas à nous tuer les un après les autres. Moi y compris. On représenterait une trop grosse menace pour qu’il nous garde en vie. Avec ma proposition, je garde une chance de rester en vie. La deuxième nous mènera tous à la mort. Et j’ai confiance en toi Tara, comme tout les autres ici.

Eh bah t’imagine pas à quel point tu te trompes en disant ça. Mais pour le coup, il avait marqué un point. Je prenais trop de risque en ne faisant rien. Sauf si j’établissais ce lien… Mais l’idée me terrifiait. Et si Magister s’échappait plus tard, s’ils étaient obliger de le tuer ? J’étais à Storybrook, certes, mais est-ce que je mourrais moi aussi ? J’en avais marre. Il fallait essayer. Dans le pire des cas, la dernière solution resterait celle de secours.

- D’accord. Vas y.

Il s’apprêtait à me répondre lorsqu’il vola à travers la pièce. Brusquement, je me retournais contre Magister, à quelques mètres l’un de l’autre. J’entendis simplement Chem me crier « vas y », avant d’activer ma magie et de laisser un large jet bleu s’écraser contre la magie noire de Magister. Il le repoussa, presque sans effort. A contrario, le jet noir s’approchait de plus en plus de moi, je du redoubler d’effort pour le repousser, déjà avec un sentiment de faiblesse et de fatigue intense. Soudain, quelque chose me percuta le dos, revivifiant ma magie et la faisant faire un bon vers Magister. Ce dernier me laissa prendre de l’avance sous la surprise.

- Qu’est-ce que ?!

Mais, loin d’avoir dit son dernier mot, il augmenta une nouvelle fois sa puissance, laissant quelques marques de fatigue se former sur son visage. J’étais concentrée comme jamais. A la fois sur le combat contre Magister, mais surtout sur la dose de magie que Chem m’apportait. Je sentais qu’elle faiblissait de seconde en seconde. Le vieux mage s’affaissait alors que Magister semblait impassible. Je devais sentir la limite. La limite où j’arrêterai de lui prendre de la magie. Pour l’instant, il semblait assurer le coup. C’était sans compter le hurlement de Jack qui me fit paniquer.

Dans mon dos, je l’entendis suffoquer un instant, avant de voir son corps du coin de l’œil tomber à mes pieds. Un coup d’œil. Un seul instant. Un hoquet ensanglanté s’échappa de sa bouche. Horrifié, mes yeux s’emplirent de larme et dans un dernier effort grandement désespéré, je rassemblais toutes les forces qu’il me restait pour percuter violemment Magister de ma magie et l’envoyer valser.

Mes jambes cédèrent sous mon poids, mes yeux ne me renvoyaient que des images flouté par les larmes qui sillonnaient mes joues sans interruption. Les bruits autour de moi était devenu sourd, je n’en entendais presqu’aucun. Accroupis à côté du blond, je le fixais en secouant légèrement la tête.

- Je suis désolé.. Je suis vraiment désolé… C’est de ma faute…

Des mots qui ne servaient à rien. A rien à part s’effondrer. Je respirais difficilement, secouer de sanglot. J’entendis Chem me crier de faire attention, mais mes yeux restaient bloqué sur le sang et sur le visage de Jack. Un jet violent de magie me souleva et m’envoya valser à plusieurs mètres du blond, mais heureusement pas très loin de Chem. Levant des yeux emplis de larmes, je pris une rapide inspiration pour lui dire :

- Vas y. Y’a pas d’autres solutions, faut qu’on rentre.. Il faut vraiment qu’on rentre, il faut que ça se finisse le plus vite possible.

Je n’attendis pas d’autres réponses, me précipitant vers Jack en ignorant la douleur qui résultait de la rencontre entre le mur et ma tête. Mes muscles étaient endoloris, j’étais couverte de bleu après la violence du choc, pourtant, je ne sentais rien. Absolument rien. Chem mobilisa ses dernières forces et un nouveau jet de magie me frappa, cette fois beaucoup moins violemment, mais me faisant suffoquer. Quelque chose serrait mes poumons et mon corps, me faisant un mal de chien.

Ce même jet avait percuté Magister, qui semblait dans le même état que moi. Je ne sais pas combien de temps ce transfert à durer. Je m’en fichais, je voulais rentrer à Storybrook une bonne fois pour toute. Lorsque la magie s’éteignit, nous libérant, Chem tomba à genou, puis s’affala par terre. A en juger par son torse, il respirait toujours, mais ses dernières forces avaient l’air d’être partie dans ce dernier acte.

La respiration courte et la voix ponctuée de hoquet douloureux, je plantais une nouvelle fois mon regard flou dans celui de Jack.

- On va rentrer. C’est fini. On va rentrer..

Un nouveau choc de magie noire me percuta. Moins fort, comme divisé par deux. Et à en juger le cri de rage de Magister, l’autre moitié du choc avait été partagé avec lui.

- QU’EST CE QUE VOUS AVEZ FAIT ?!

- Laisse nous rentrer chez nous ! Tu ne pourras pas me tuer sans te tuer aussi ! Laisse nous rentrer chez nous !

- Bande de sale…

De nombreux jurons sortirent de la bouche du sorcier. De mes deux mains, j’appuyais de nouveau sur la plaie de Jack, le faisant certainement encore plus souffrir, mais permettant au flot de sang de diminuer considérablement son écoulement. Une fois calmer, la voix de Magister retentit de nouveau.

- Et si je décide de tuer tes amis un par un ?! Je t’enfermerai pour que tu puisses faire tout ça.

Levant des yeux rageurs vers lui, j’attrapais le pieu qui avait perforé le ventre de Jack quelques secondes plus tôt avant de le diriger vers mon cœur en fixant le sorcier. Bien évidemment que je savais qu’il tenterait de me faire peur. De me faire annuler ce sort. Mais je n’aurais plus rien à perdre s’il fait ça. Je n’avais peut être déjà plus rien à perdre à ce moment là.

- Si tu ne nous téléportes pas TOUT DE SUITE à Storybrook, je l’enfonce le plus profondément, et je te tue avec moi, c’est compris ?!

Le sorcier stoppa tout de suite ses menaces, visiblement légèrement apeuré. C’était bien la première fois que je voyais cette teinte sur son masque. Il savait que j’étais sérieuse. Très sérieuse. Il finit par reprendre la parole, moins aggressif. Quoi que.

- Tu crois vraiment que c’est facile, petite idiote ?! Que je peux te téléporter d’un monde à l’autre en un claquement de doigt ! Tes bêtises m’ont fait perdre beaucoup de puissance, et je ne prendrais pas le risque de mourir pour te téléporter dans ton précieux pays. Tu ne le prendras pas non plus n’est-ce pas ? Maintenant, hors de mon chemin ! Vous m’avez déjà causé beaucoup trop de soucis, je m’occuperais de votre cas plus tard. Et dites à tout ces imbéciles de dégager de chez moi avant que je ne les rase un par un !

D’un mouvement de main, qu’il aurait voulu fluide et décontracté, il nous expédia autre part. Tout devint noire autour de nous, pendant quelques secondes. Un léger haut le cœur me prit, mais que je réussis à contrôler difficilement. Lorsque je rouvris les yeux, nous étions dans le château vivant. Plus précisément dans la salle à manger où déjeunaient le roi, la reine, et quelques autres hauts mages. Quelle ne fut pas leur surprise en nous voyant débarquer, moi, dans un sale état, Jack, au bord de la mort et déversant un flot de sang permanant, et Chem, inconscient sur le sol.

- Aidez nous ! Vite ! Il ne va pas tenir longtemps.. S’il vous plait..


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc... OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} 3392629739


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Contenu sponsorisé







OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara} _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

OMOVTM ? "Oh Merde ! On va tous mourir" {Jack & Tara}





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes