LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Elliot Sandman


« Colgate, pour un
Grand Sourire éclatant ! »


Elliot Sandman


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10019

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Colgate, pour unGrand Sourire éclatant ! »


________________________________________ Mer 24 Fév 2016 - 23:07


« I don't wanna close my eyes. I don't wanna fall asleep cause I miss you babe. And I don't wanna miss a thing... »

Retour de Vigrid, le jour même.
Quelques heures plus tard...


Je tordais mes mains l'une contre l'autre, avant de les passer tour à tour dans mes cheveux. Signe de nervosité extrême. Je devais ressembler à un hérisson tellement j'avais dû me décoiffer ! En plus, je sentais de temps à autre des filaments d'électricité au bout de mes doigts... Trop stressé. Il fallait que je me calme. Mais comment faire ? Il m'arrivait trop de trucs en même temps.

Une chose à la fois. Déjà, j'avais laissé le soin à Ellie de s'occuper d'Apolline. Il fallait absolument que je vois Lily. C'était le plus important. Ma soeur -oh bon sang, voilà que j'en avais deux. Comment faire pour les différencier ? Ah, je sais !- ma soeur, la petite brune grincheuse qui fait toujours la tête, avait eu l'air encore plus renfrogné quand je lui avais dis que j'avais besoin de m'entretenir avec ma femme. Fallait qu'elle s'y fasse, Lily était à moi ! Enfin... peut-être plus pour longtemps si jamais elle prenait vraiment mal ce qui s'était passé avec Nora. Est-ce qu'Ellie attendait déjà au tournant pour la récupérer au cas où ? Ferait-elle ça ? Ca serait carrément glauque mais si elle l'aimait autant que moi...

Brr... Je frissonnai et m'arrachai presque une touffe de cheveux, cette fois-ci.

Ellie et Apolline étaient montées à l'étage tandis que j'étais entré dans le salon. En voyant la grande banderole "Bienvenue à la maison, mon homme !", mon coeur se serra. Bon sang, j'étais vraiment qu'un crétin. Des ballons multicolores étaient accrochés aux murs et au plafond. Un gâteau à la crème -aux allures jaunâtres- était posé sur la table basse. Qui sait depuis combien de temps il attendait là ? Mieux valait ne pas y goûter...

En tous cas, c'était adorable que Lily ait tout préparé pour mon retour. Je me sentais pire que mal. Elle avait fait tout ça pour moi, renouvelant la décoration jour après jour, se languissant de son mari, et en comparaison... Je laissai échapper un soupir. Rien ne pourrait réparer mon erreur. C'était fini.

Rassemblant mon courage, je me rendis jusqu'au zoo, car Ellie m'avait précisé ensuite qu'elle était sûrement là-bas. Elle y avait passé la majeure partie de son temps en mon absence. D'après mon double, elle voulait absolument que le zoo soit parfait à mon retour. Mon coeur se serra de plus belle. Tous ces efforts déployés dans le seul but de me rendre heureux. Oh, Lily...

Je la trouvais non loin de l'enclos aux éléphants. J'étais partagé entre l'envie de la prendre dans mes bras et de m'enfuir, de la laisser heureuse, ignorante. Je rêvais de la chaleur de son corps mais je ne pouvais me résoudre à la faire souffrir. Trop tard : elle me remarqua.

Aussitôt, son visage s'illumina et elle me sauta au cou. Je la reçus gauchement, à la fois troublé et ému. Je me laissai aller à la serrer très fort, à nicher ma tête dans ses cheveux, à respirer son parfum. Tout m'avait manqué, dans les moindres détails. J'étais perdu sans elle. En plus, c'était la vérité : à Vigrid, je m'étais égaré.

Je restai ainsi quelques instants et me sentant trop coupable de profiter ainsi de son bonheur, je m'éloignai, tout en gardant mes mains dans son dos. Elle parut choquée par mon nez cassé et le sang qui avait séché sur mon visage. J'esquissai un sourire grimaçant en répondant de façon évasive :

"Non, c'est pas là-bas que je me suis fait fracassé la tronche. Hem... Robyn frappe fort pour une fille."

Elle écarquilla des yeux ronds comme des billes, surprise d'apprendre que le coup avait été porté par sa meilleure amie. Je déglutis avec peine, songeant que j'aurais mieux fait de mentir sur cette partie-là.

"Ca te dit d'aller ailleurs ? Dans un endroit spécial ?"
fis-je pour lui faire oublier mes précédentes paroles.

Je n'attendis pas de réponse et nous téléportai dans un appartement plongé dans l'obscurité. Nous étions au dernier étage d'une tour. La baie vitrée donnait sur une vaste terrasse, qui dévoilait un paysage urbain de nuit, des tours et des hôtels illuminés de toutes couleurs. On aurait dit qu'il faisait jour dehors tant il y avait de lumières.

"Vegas..." murmurai-je tandis qu'un léger sourire rêveur décrispait mes traits.

Je baissai vite les yeux sur Lily à qui je devais une explication.

"C'est mon ancien appartement. Là où j'ai vécu avec Maman et François. Là où j'ai grandi..."

Une vague de mélancolie me submergea tandis que je repensais à mon enfance. Ca avait été tellement bien ! Grandir dans une ville qui ne dort jamais. Eprouvant aussi, parfois. Je me refocalisai sur Lily et remontai mes mains sur ses épaules, avant de la regarder intensément. Et de respirer un grand coup. Voilà, on se trouvait dans un endroit symbolique. Un lieu important. C'était le moment où jamais de lui annoncer la mauvaise nouvelle. J'avais besoin d'un endroit qui me rassurait.

Au moment où j'ouvrais la bouche, la lumière s'alluma dans la pièce d'à côté. Bientôt suivie par des bruits de pas. Je me pétrifiai, avant de jeter un coup d'oeil à Lily.

"Y a quelqu'un !"
glapis-je.

"Ouais y a quelqu'un !" grogna une voix dans la pièce d'à côté. "Sortez de chez moi !"

Un bruit de fusil que l'on arme. Bon sang, j'avais oublié que l'appartement avait pu être reloué depuis notre départ ! Dans l'obscurité, je n'avais pas remarqué les meubles et l'agencement différents mais maintenant que je me penchais dessus, il est vrai qu'effectivement ça avait pas mal changé. Pas le temps d'observer plus avant, je nous emmenai au premier endroit qui me vint à l'esprit.

Retour à la case maison. Trop paniqué, je nous fis apparaître sur la table de la cuisine. Mon crâne heurta le plafond et je poussai un cri de douleur avant de me pencher vers Lily.

"Ca va ?"
m'enquis-je, anxieux.

Mais je n'avais pas à m'en faire, car elle mesurait deux têtes de moins que moi. En revanche, il fallait que je m'inquiète de la jeune fille qui venait de fermer la porte du frigo, une moustache de lait au-dessus de la bouche. Elle nous observa d'un oeil curieux avant de croiser les bras.

Je m'empressai de sauter de la table pour prendre Apolline par les épaules et la pousser vers Lily avec un sourire crispé.

"Regarde ce que j'ai ramené !"
dis-je avec une gaieté surjouée.

J'aurais aimé que la rencontre se déroule autrement, mais il fallait croire que j'étais maudit, aujourd'hui. Ma soeur joua des épaules pour se libérer de mon étreinte et me décocha un regard volcanique qui me fit reculer d'un pas. Je n'étais pas encore habitué à ses sautes d'humeur. Lorsqu'elle habitait l'ordinateur, elle me semblait dotée d'un caractère beaucoup plus... lisse.

"Je suis pas un objet que tu as pris à la boutique souvenirs du coin !"
fit-elle avec humeur.

Lily s'était assise au bord de la table, ses jambes se balançant dans le vide. Elle avait le regard de la fille qui ne capte plus grand-chose. Je me mordis les lèvres, cherchant par où commencer. Apolline se planta subitement devant elle et la salua avec un grand sourire.

"Coucou Lily, je m'appelle Apple ! La fille de Pascal et Arya ! Comme je suis sûre que tu dois te poser pleins de questions, je laisse le soin à Elliot d'y répondre. Je suis sûre qu'il va être RAVI de le faire."

Sans se départir de son sourire quelque peu carnassier, elle tapota mon épaule et s'en alla en sautillant. L'espèce de peste... Surtout qu'elle se rendit jusqu'au canapé, soit à une dizaine de mètres, sachant que la cuisine était ouverte sur l'autre pièce. Autant dire qu'elle nous espionnait. N'avait-elle pas autre chose à faire ?

Je posai les yeux sur Lily et esquissai un sourire contrit en me tripotant de nouveau les cheveux. Puis, je désignai Apolline avant de marmonner :

"Oui, c'est euh... ma soeur... Je l'ai peut-être un peu créée sans faire attention... Mais je la rends à Pascal et à ma mère dès que... ça ira mieux pour eux ! Ils n'ont rien, hein !" précisai-je en réalisant qu'elle les aimait bien et qu'elle allait s'inquiéter. "Ils n'ont pas la pêche mais ils s'en sont tirés. On a tous un peu morflé là-bas..."

Je piquai du nez sur mes chaussures couvertes de sable et de poussière.

"C'était dur. Mais on a survécu." fis-je en hochant la tête.

Allez Elliot. Dis-lui.

"Je... je voulais t'emmener dans un endroit symbolique parce que... j'ai fait un truc horrible. Et je me suis dit que si tu ne voulais plus voir ma tête, je retournerais là-bas. A Vegas."

Je pris une grande inspiration, pris la main de Lily, la lâchai. La repris. La fis se balancer d'avant en arrière avant de la relâcher. Non... je ne pouvais pas la toucher pendant que je lui annonçais que je m'étais laissé embrasser par le sosie de Rey.

"Vous êtes trop mignons tous les deux !" soupira Apolline d'un air attendri.

Consterné, je tournai la tête vers elle et la vis assise au bord du canapé, les coudes sur les cuisses, la tête dans les mains, nous observant d'un oeil humide.

"Donnez-moi une corde..."
soupirai-je en plaquant une main contre mon visage.

Je n'y arriverai jamais. JAMAIS.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Dim 6 Mar 2016 - 11:27



Depuis qu'il est là rien n'a changé,
mais tout est différent
Depuis que je le connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées




    Après avoir sortit du baume à lèvres de mon sac, j'en avais passé sur mes lèvres avant de prendre ma cuillère fermement en main et de la tremper dans le verre taille XL qui était posé devant moi. Mes lèvres gerçaient trop facilement, du coup même quand je mangeai une glace je me mettais à peller. Et puis fallait le dire, avoir un goût fraise mélangé à la boule vanille que j'étais sur le point d'engloutir, ça me motivait à me passer du baume. Un petit sourire s'était dessiné aux coins de mes lèvres quand j'avais tournée la tête vers la porte d'entrée en entendant la petite clochette de chez Granny résonner.

    Une jeune femme était entrée, vêtue d'un pull à col roulé avec un jeans qui semblait tout neuf. Elle venait sans doute de faire du shopping. Puis, elle avait rejoins un garçon qui était assis à une table et qui devait l'attendre depuis un petit moment. J'avais observée une nouvelle fois ma glace avant de lever les yeux vers le miroir derrière le comptoir et d'admirer la porte d'entrée qui se refletait dedans. Il fut une époque pas très lointaine, où je zieutais chaque entrée pour être sûr que Merida ne serait pas la prochaine à franchir le seuil de la porte. Elle me suivait, elle m'épiait, elle me draguait. Je savais que c'était uniquement pour m'embêter, mais j'avais toujours eu cette petite attirance pour elle et ça m'effrayait au plus haut point.

    Un jour, tandis qu'elle était entrée, j'avais pris une nouvelle portion de glace sur ma cuillère, que j'avais mise dans la bouche du premier garçon à portée de main. Je l'avais forcé à entrer dans mon jeu et à faire croire à la jeune rebelle qu'il était mon copain. Manque de bol, c'était le garçon qui logeait dans la chambre juste en face de moi et qui m'avait fait la remarque sur ma façon d'écouter du Supermassive Black Hole à trois heures du mat. C'était pas de ma faute si parfois je m'endormais avec la musique ou si quand j'avais des insomnies je me réveillais pour en écouter et décompresser. Je n'avais pas d'écouteurs. Si le bruit lui dérangeait tant, il aurait simplement pu m'en offrir. Mais au lieu de cela, il m'avait offert la plus belle des vies dont j'aurai pu rêver.

    Une fille, Cassandre, un zoo, des amis... je lui devais tout. Il était ce qui me faisait tenir chaque jour, ce qui avait réussi à me faire passer mes longues nuits d'insomnies, ce qui me rendait plus belle de jours en jours. C'était parce que je me reflétais dans ses yeux que je me trouvais de plus en plus jolie.

    A cette époque, Ellie existait déjà. Mais elle était enfermée dans une boite à images qu'on appelait et qu'on appelle toujours : la télévision. Je passais souvent devant la chambre du jeune homme et je l'entendais discuter avec cette Ellie. Je ne savais pas qu'il s'agissait d'un personnage de jeu vidéo. Il était un geek dans l'âme, d'ailleurs je savais de source sûre qu'il l'avait toujours été. Ce jour là, celui de notre première rencontre, je l'avais embrassé. Je l'avais même embrassé deux fois. La première assez rapidement et la seconde bien plus tendrement. Il m'avait touché les cheveux, relevé certains pour observer mes oreilles, voir si elles étaient grandes ou pas. Il pensait que je pouvais battre des oreilles et m'envoler comme à l'époque. Ca lui avait fait un choc d'apprendre que j'étais Dumbo. Et après tout ça je l'avais embrassé une seconde fois.

    J'étais bizarre quand je m'y mettais. J'avais fuis à la fin de notre conversation, courant dans une ruelle pour lui échapper alors que la seule envie que j'avais, c'était de vivre cette vie qu'il m'avait offerte. Si j'aurai pu retourner en arrière, j'aurai dit à la jeune femme dans cette ruelle de faire machine arrière, de retourner près du jeune homme et de l'épouser de suite. J'avais loupé de nombreuses années à ne pas être à ses côtés, il ne fallait pas en louper une seule de plus, pas même une minute. C'est quand les personnes qui comptent le plus pour vous, qui ne sont pas là, que vous vous rendez réellement compte à quel point vous avez besoin d'eux. J'ai besoin d'Elliot, j'ai besoin de mon homme.

    Mon univers avait repris forme dès le lendemain matin. Je m'étais rendue au zoo comme d'habitude et j'y avais passée la journée. Une fois arrivé le soir, en allant faire mon coucou habituel aux éléphants et vérifier que leurs oreilles n'avaient pas grandit durant la nuit, il était arrivé. Je n'avais pas résisté à l'envie de lui sauter directement au cou et de l'embrasser. Je ne voulais plus avoir à me souvenir du passé, mais à vivre de nouvelles journées avec lui. Si je pouvais, je l'aurai attachée à moi. Une paire de menottes qui nous aurait liés pour toujours. Peut-être que Aryana pourrait nous créer cela. Elle avait bien été capable de faire une ceinture qui rendait amoureuse. Je lui demanderai lors de notre prochaine journée mère et fille.

    « Qu'est ce qui t'es arrivé au visage ? »

    Je lui avais demandé cela en voyant ses bleus. Il m'avait affirmé que ce n'était rien de grave et que Robyn l'avait juste un peu frappé. Pourquoi il ne s'était pas régénéré pour effacer ses blessures avant de venir me voir ? Il voulait que je considère Robyn comme quelqu'un de violente ? Si elle l'avait frappée, elle devait avoir ses raisons.

    « Tu lui as fait quoi pour mériter ça ? »

    Car pour moi c'était évident ! J'aimais Elliot plus que tout, mais Robyn ne pouvait pas être responsable d'une attaque non justifiée. Il avait du la faire souffrir. Je lui enverrai un texto pour savoir. Qui plus est, si Elliot était là, ça signifiait que Robyn aussi était rentrée. J'avais trop hâte d'aller la voir, mais je ne pouvais pas laisser mon homme planter là.

    On avait atterris ailleurs, Las Vegas. On avait fuit cet endroit car la maison d'Elliot était désormais peuplé d'autres personnes, dont une avec une arme. Puis on était retourné chez nous, tout simplement. Mais là aussi il y avait déjà quelqu'un d'autre. J'y avais vécu pendant la semaine d'absence d'Elliot. On n'avait pas pu nous prendre notre appartement, pourtant il y avait bien quelqu'un.

    « Vous êtes trop mignons tous les deux ! »

    Si je remettais tout en ordre, cette jeune femme blonde était la fille de Pascal et d'Aryana. Elliot l'avait créé sans demander à Wilson d'utiliser sa main pour la faire sortir du ventre de la déesse de l'Amour. Il l'avait kidnappé au couple le temps de l'amener ici avant de leur rendre ensuite. Il avait fait une grosse bêtise et il voulais fuir à Las Vegas pour me l'annoncer. Et on était trop mignon tous les deux. J'avais baissée les yeux vers ma main qui était en train de se balancer vue qu'Elliot la tenait et lui faisait faire des mouvements de vas et viens. Puis, j'avais regardé le jeune homme dans les yeux avant de me tourner vers... Apple ?

    Pendant quelques minutes j'avais bugé. Pourquoi Aryana avait besoin d'avoir un autre enfant alors qu'elle en avait déjà deux et moi. Pourquoi Elliot avait eu besoin de créer Apple alors que lui aussi avait déjà un enfant, Cassie. Et surtout... qu'est ce qu'il avait fait de si horrible ? Une chose pire que d'avoir créé un enfant de toute pièce sans laisser le soin à sa mère d'avoir le bonheur de la porter pendant plusieurs mois ? Sans compter que la jeune femme avait au moins quinze ou seize ans physiquement. Elle n'avait donc jamais été un bébé et sa mère ne pourrait pas prendre soin d'elle quand elle le pouvait encore ? J'avais observée une nouvelle fois Elliot avant de secouer la tête de gauche à droite et de laisser glisser ma main de la sienne. Je m'étais détachée de lui avant de faire route vers Apple et de prendre sur moi.

    « Salut ! Moi c'est Lily. »

    C'était un bon début pour se présenter à une jeune femme dont vous ignoriez tout sur elle, mais qui vous connaissait déjà.

    « Tu viens de là bas, c'est ça ? »

    Ils l'avaient emmenés de là où ils étaient allés ? Je ne savais pas où ils étaient partis, on ne m'avait rien dit. Ce n'était pas dans le laser games vue que j'y étais allée plusieurs fois juste pour vérifier qu'Elliot n'était pas rentré. Je savais qu'il serait venu me voir la première, mais je voulais être sûre. J'avais plusieurs fois eu un mauvais pressentiment cette semaine d'absence.

    « Tu... »

    J'avais regardée la jeune femme de bas en haut avant d'avancer ma main pour prendre quelques mèches de ses cheveux tout en laissant échapper un petit sourire.

    « Tu lui ressembles tellement. Ta maman est la plus jolie de toutes les mamans. »

    Je l'avais vue sourire et devenir toute rouge. Elle ne se trouvait pas jolie ? Elle était magnifique ! C'était le genre de fille que chaque mère rêverait d'avoir, à part moi bien entendu, car j'avais déjà la plus belle de toutes les filles !

    « Il te faut des Curly. C'est bon pour la santé ! Si tu ne connais pas encore ça, il t'en faut. Et une glace ! On va aller chez Granny manger une glace pendant qu'Elliot tentera de se faire oublier un peu. Et on ira voir un film. Tu connais le cinéma ? Il y a une rétrospective des films de Coppola en ce moment et ils passent Somewhere. »

    J'avais songé à y inviter Elliot à son retour, vue que c'était le premier film qu'on avait évoqué ensemble à l'époque.

    « On a pas mal d'années à rattraper. Je suis Lily. Ta marraine sans doute ou quelque chose de ce genre. Mais à mon avis tu me considères sans doute comme ta grande soeur, ou comme une seconde maman. Du coup c'est comme tu préfères. »

    Je lui avais pris la main, la faisant se lever et je m'étais dirigée avec elle vers la porte d'entrée.

    « Faut juste que je règle un petit truc avant et je te rejoins. Tu m'attends devant ? »

    Sans lui laisser le temps de répondre, je l'avais faite sortir en lui tendant une veste qui était dans l'entrée, sans doute trop grande pour elle, puis j'avais fermée la porte et je m'étais tournée vers Elliot.

    « ELLIOT EUSTACHE SANDMAN ! Qu'est ce qui s'est passé là bas pour que tu ais créé un enfant à ta maman ? Qu'est ce qui ne tourne pas rond dans ta tête ? »

    Je m'étais approchée de lui, le menaçant de mon index que j'avais collé contre son torse, tout en le tapotant plusieurs fois et en le forçant à reculer, pour se retrouver tout contre le mur.

    « Tu as quoi à répondre pour ta défense ? Et fait court, sans mentir ni en jouant sur les mots. Je veux tout savoir et dans les moindres détails. Et rapidement, parce que la jeune femme que tu as créé m'attend dehors pour aller au cinéma manger des Curly ! Et tu sais à quel point les Curly comptent pour moi et désormais cette jeune femme aussi. Alors met en route les muscles de ta mâchoire ! »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Colgate, pour un
Grand Sourire éclatant ! »


Elliot Sandman


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10019

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Colgate, pour unGrand Sourire éclatant ! »


________________________________________ Lun 7 Mar 2016 - 20:15


« I don't wanna close my eyes. I don't wanna fall asleep cause I miss you babe. And I don't wanna miss a thing... »

J'avais profité du bref échange entre Apple et Lily pour rassembler mes esprits. Et surtout mes idées, car j'avais comme l'impression que tout partait de nouveau en vrille. Pourquoi ça finissait toujours de cette façon quand j'étais dans le coin ? Est-ce que la vie de tout le monde était comme ça ou seulement la mienne ? J'avais toujours été un peu calamiteux, mais quand je me rappelais de mon enfance ou de mes années lycée, je ne me voyais pas dans des situations aussi chaotiques. Ou alors, le recul me donnait l'impression que tout avait été plus cool que maintenant.

"Comment ça 'je viens de là-bas' ?" répéta Apple avec des yeux ronds. "Tu parles du Lasergame ? Oui, je viens de l'ordinateur principal. Ca a été ma maison pendant seize années, enfin apparemment ça a passé moins vite pour vous parce que tu as l'air drôlement jeune, enfin plus que dans mes souvenirs."

Ah la la... la cata. Je passai une main sur mon visage et voulus m'immiscer dans la conversation mais déjà Lily enchaînait sur le fait que Maman était la plus belle de toutes. Je hochai la tête mais quand elle embraya sur les Curly, je fis signe à Apple -qui ouvrait la bouche- de ne rien dire de son allergie. Lily avait subi suffisamment de coup durs, elle ne supporterait jamais celui-là. Les Curly étaient bien trop précieux pour elle. Heureusement, ma petite soeur obéit et me fit un clin d'oeil peu discret avant de s'en aller. Ma petite soeur... Quelque part, ça me faisait chaud au coeur qu'elle soit véritablement là, et en même temps sa présence m'angoissait. Elle était faite de Sable Noir, matière instable et mystérieuse. Je craignais qu'un matin elle ne soit plus là. Et si je ne parvenais pas à la recréer ?

A cela s'ajouta bientôt une pensée pas du tout cohérente avec le reste, mais qui avait toute son importance : je venais de me souvenir que le dernier Spiderman venait de sortir au Comic Shop ! Il fallait que je me le procure de toute urgence, même si Marvel devenait de plus en plus nul, il fallait que je continue de le lire au cas où ça deviendrait de nouveau excellent...

« ELLIOT EUSTACHE SANDMAN ! Qu'est ce qui s'est passé là bas pour que tu ais créé un enfant à ta maman ? Qu'est ce qui ne tourne pas rond dans ta tête ? »

Les cris de Lily me firent sursauter et je la dévisageai, ahuri. Oh... elle avait l'air vraiment en colère. Je voyais presque le bout de ses oreilles palpiter. Elle s'approcha de moi et planta son index sur mon torse. Surpris, je reculai contre le mur.

« ... Et tu sais à quel point les Curly comptent pour moi et désormais cette jeune femme aussi. Alors met en route les muscles de ta mâchoire ! »

"Non justement, faut que j'arrête de muscler ma bouche !"
répliquai-je sans réfléchir.

Ses paroles m'avaient épouvantées plus que je n'osais l'avouer, provoquant un flot de souvenirs. J'avais revu Nora et... l'envie de me donner un coup de poing s'était faite violemment sentir.

Tout compte fait, j'allais devoir arracher le sparadrap plus tôt que prévu car Lily ne démordait pas de ses Curly. Tant pis, ça allait être violent et terrible, mais je n'avais pas d'autre choix. Je la saisis par les épaules et plongeai mon regard dans le sien.

"Lily, ne donne jamais de Curly à Apple, c'est une question de vie ou de mort pour elle. Elle est fortement allergique aux arachides. En même temps, vu ce qu'elle est, je me demande si elle pourrait vraiment mourir de ça, mais je pense que oui car elle a l'air humaine, c'est dingue quand on y réfléchit..."

Je tentai un sourire embarrassé mais attendrissant qui... n'eut strictement aucun effet étant donné le regard furibond qu'elle me décocha. J'abandonnai mon enthousiasme forcé pour pencher la tête, vaincu.

"Si tu veux me frapper, vas-y. Robyn a déjà ouvert les festivités. Un coup donné, un coup offert !"

J'avais dit ça sombrement, même si je savais que je méritais amplement de souffrir, et encore, elle ne savait pas le pire encore. Après quelques secondes, je me décidai à expliquer la présence d'Apple. Autant commencer par ce qui perturbait Lily.

"Je n'ai pas fait exprès de la créer ! Il y avait du Sable Noir, c'est un truc qui existe dans le Temps, enfin c'est compliqué... Je pouvais le comprendre. Je l'entendais me parler. Et tout me semblait... facile pendant que je le manipulais. Il me suffisait de regarder quelqu'un pour voir un moment passé ou futur de sa vie. Je sais pas pourquoi, mais j'ai pensé à Apolline. Je l'avais créée en rêve pour Maman et Pascal, tu te souviens ? C'était même ton idée de leur donner un faux gosse comme cadeau de Noël ! A la base, j'étais pas partant !"

J'avais pris mon air "c'est de ta faute", avant de me rappeler que la vérité était un touuut petit peu plus compliquée que ça. Je la lui devais. Il fallait que j'assume toutes mes erreurs. Aussi je renversai la tête en arrière, contre le mur, et avouai sans la regarder :

"Bon, après leur rêve, j'ai peut-être continué de faire grandir Apple dans l'ordinateur, par le biais d'un logiciel que j'ai inventé. Elle n'était rien de plus qu'une sorte de Tamagochi. Je devais la nourrir virtuellement, l'occuper et lui donner une personnalité. Peu à peu, elle a commencé à prendre de plus en plus de place sur mon PC. Elle a squatté mes parties de jeu en ligne, elle me dérangeait quand je faisais mes comptes ou me promenais sur le net... Elle est devenue comme un virus, mais un gentil virus. Je me suis habitué à sa présence, comme si elle existait, tu vois ? Je pense que c'est pour ça que le Sable Noir lui a donné vie. Elle avait trop de corps et d'âme dans ma tête."

Je laissai échapper un petit soupir toujours sans oser croiser le regard de ma dulcinée. Je finis par baisser la tête et par dire avec une petite moue :

"Je suis désolé d'avoir gardé ça pour moi. C'est moche... Je sais pas pourquoi j'ai fait ça."

Peut-être pour avoir le contrôle sur quelqu'un. Pour voir... un enfant grandir.

Soudain, mon regard s'éclaira.

"C'est pour ça que Cassandre m'en veut !"
m'écriai-je, le souffle coupé. "Elle croit qu'Apple l'a remplacée ! Mais... c'est n'importe quoi !"

Même si c'était un peu vrai.

"Non, c'est n'importe quoi !"
m'entêtai-je. "Apple est tellement différente d'elle ! Elles n'ont rien à voir ! Jamais je ne voudrais d'une autre fille que Cassie, même si c'est une tête de pioche !"

Lily n'allait rien comprendre.

"Tu... tu veux vraiment aller voir Somewhere ?"
fis-je sans aucun rapport avec un air misérable.

Ce film était nullissime ! Pourquoi voulait-elle infliger ça à Apple et son mari ? Savait-elle déjà pour Nora et moi ? Voulait-elle me le faire payer à sa façon ? Je commençais à me le demander... En tous cas, il fallait que je trouve un moyen pour que ma soeur ne soit pas dans nos pattes, et pourtant, je ne pouvais la laisser livrée à elle-même alors qu'elle venait à peine de débarquer. Elle aurait été capable de se précipiter chez son père ou d'aller voir sa mère. Autant larguer une bombe nucléaire sur Storybrooke, cela aurait fait moins de dégâts.

Brusquement, je me rendis compte que Lily lui avait dit d'aller dehors. Dans la rue. Là où elle pouvait s'enfuir pour faire justement tout le contraire de ce qui était une bonne idée !

Je me précipitai vers la porte d'entrée que j'ouvris en grand puis courus sur quelques mètres, observant partout avant de découvrir... Apple appuyée contre le mur de la maison, une jambe tranquillement repliée.

"Qu'est-ce que t'as ?"
fit-elle d'un air intrigué.

"Rien... tu es là ! Et c'est super bien !"

Elle fronça les sourcils avant de rouler des yeux et de s'intéresser de nouveau à ses ongles dont le vernis noir commençait à s'écailler.

"Faut arrêter le Red Bull, tu fais presque peur."

"C'est mon état naturel."
fis-je alors que je tentais de calmer les palpitations de mon coeur.

Je réfléchis à toute vitesse : nous étions trop à vue ici. Si jamais il venait l'idée à Maman de venir, elle tomberait sur Apple et on était mort. Surtout qu'elle n'était pas en état pour voir son enfant sortie d'une pochette surprise.

Lily nous avait rejoints, aussi j'attrapai sa main et celle de ma soeur. On devait se rendre au plus vite dans un endroit tranquille et avec peu de passage.

"Hop, tous au cinéma !"
claironnai-je d'un ton surexcité en nous téléportant directement à l'intérieur de la salle.

Je me tournai aussitôt vers Apple que je fis asseoir avant de faire de même avec Lily et pris place entre elles deux. Ma soeur voulut aller chercher du pop corn mais j'en fis apparaître directement dans ses bras.

"Pop Corn sans huile d'arachide ni trace de fruits à coques !"

Je donnai à Lily un paquet de Curly et croisai les bras, content de moi.

... avant de me souvenir que je devais parler seul à seule avec la jeune femme. Ca allait être très difficile dans une salle de cinéma avec ma soeur fraîchement débarquée qui mangeait son pop corn si fort que j'avais l'impression qu'elle le grignotait dans mon oreille.

Je fermai brièvement les yeux et pris de nouveau la main de Lily avant de me lever d'un bond.

"Tu restes là." ordonnai-je à Apple. "On va aux toilettes. Tu ne bouges pas."

Elle esquissa une grimace écoeurée et plongea le visage dans le carton de pop corn.

"Beuaaah ! Passez-moi les détails !"
dit-elle, la voix étouffée.

Je fronçai les sourcils sans comprendre, puis je saisis son embarras et plaquai une main consternée contre mon front.

"Non c'est pas ce que tu crois... Enfin, en tous cas, ne nous dérange pas !"

"Y a aucun danger !"
marmonna-t-elle en se tassant sur son fauteuil.

J'émis un grognement et entraînai Lily jusqu'aux toilettes. Je la conduisis jusque devant un lavabo et là, je buguais de nouveau. Pourtant, c'était le moment de lui dire que j'avais mal agi. Je n'y arrivais pas. Etait-ce dans la nature humaine de se montrer lâche au pire moment ? Je me contentais de l'observer. Elle était si belle... Ses longs cheveux bruns cascadaient sur ses épaules en boucles un peu folles. Ses grands yeux noisettes me fixaient avec une telle douceur malgré la colère que je lui avais faite éprouver. Jamais elle ne pourrait me détester vraiment. Même si tout allait changer dès que je lui aurais dit. Je voulais que tout reste ainsi, mais je ne pouvais vivre dans le mensonge.

Et pourtant, j'étais si lâche...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Lun 7 Mar 2016 - 21:03



Depuis qu'il est là rien n'a changé,
mais tout est différent
Depuis que je le connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées




    « Non justement, faut que j'arrête de muscler ma bouche ! »

    J'avais plissée les yeux à sa réplique dont je ne comprenais pas le moindre mot. Puis sa phrase suivante avait sonnée le glas. J'aurai bien voulu l'interpeler une nouvelle fois pour lui demander si il était sérieux, mais il allait tellement vite que je n'arrivais pas à le suivre et à faire le tri dans ma tête par rapport à tout ce qui sortait de sa bouche. Il avait réellement dit qu'Apple était allergique aux cacahuètes ? Je ne savais même pas que c'était possible.

    « Comment t'as pu me faire ça ? »

    J'avais murmuré ces paroles qui étaient sorties toutes seules de ma bouche. Je n'avais même pas sentie mes lèvres s'entrouvrir. Il avait créé cette jeune femme et il avait fait d'elle quelqu'un d'allergique à ce que je préférais ? J'en avais croisé les bras tellement que j'étais énervée. Il n'avait aucun respect pour moi ? Il la voulait pour lui tout seul ? Ca n'allait pas se passer ainsi, parole d'éléphant !

    « Tu es en train de me dire que tu as élevé cette fille comme si c'était ta fille ? Ou notre fille... »

    Ca avait dû éveiller quelque chose en lui, car il avait tilté sur le fait que Cassie lui en voudrait, ou plutôt lui en voulait déjà. Comment qu'elle pouvait déjà lui en vouloir ? Ca voulait dire qu'il était allé la voir avant de venir me voir moi. D'ailleurs oui, il semblait connaître Apple et il venait de dire qu'elle était apparue après leur retour. Ca voulait dire qu'elle aussi il était allé la voir avant de venir voir sa femme ? J'étais la dernière personne de sa liste ou quoi ?

    « Somewhere est un très bon film. Surtout la scène du patinage. »

    Je ne comprenais pas ce qui le poussait une fois encore à remettre en question la qualité de ce chef d'oeuvre. Bon d'accord, ce n'était peut-être pas un chef d'oeuvre non plus, mais j'adorais Somewhere. Je passais un très bon moment à chaque fois que je le regardais et ça me rappelait notre première conversation. Mais ça bien sûr il ne s'en souvenait plus vue que j'étais la dernière de sa liste de personne à voir à son retour !

    Une fois encore Elliot s'était mis à courir dans tous les sens, nous emmenons dehors avant de récupérer Apple pour atterrir dans une salle de cinéma. Il m'avait tendu un paquet de Curly que j'avais pris tout en secouant la tête de gauche à droite. Aujourd'hui allait être un grand jour ! Je comptais prendre une décision qui allait radicalement changer ma vie ! C'était quelque chose dont j'avais eu le temps de réfléchir pendant les trois minutes qui avaient précédés et je ne comptais pas revenir en arrière, même si ça allait me faire grandement mal, je le sentais.

    « Attends ! »

    J'avais demandé à Elliot de patienter quelques secondes avant de nous emporter dans les toilettes. Pourquoi il voulait y aller maintenant ? Il ne pouvait pas attendre qu'on soit seul à la maison ? Moi aussi j'en avais très envie, mais on n'allait pas abandonner Apple et la laisser toute seule dans cette salle de cinéma. C'était vraiment pas amusant d'aller voir un film toute seule ou de se sentir abandonner. Mais d'un autre côté on pouvait très bien faire vite et revenir pour le début du film. J'avais chassé ces idées de mon esprit avant de m'asseoir aux côtés de la jeune femme et de lui prendre la main.

    « Apple. Il faut que tu saches que je suis très contente que tu sois là et que tu fasses partie de la famille. Tu es quelqu'un de vraiment formidable et dont j'ai envie de faire la connaissance. Je suis sûre qu'on aura plein de choses à partager. »

    J'avais tendu le paquet de Curly à un homme qui se tenait juste devant nous, sur la rangée de fauteuils.

    « Tenez monsieur, c'est pour vous. »

    Puis, j'avais fixé une nouvelle fois la jeune femme sans lui lâcher la main.

    « La famille ça implique parfois des sacrifices, mais c'est toujours pour la bonne cause. Si tu es allergique aux cacahuètes, on ne prendra aucun risque. Il n'y aura plus jamais la moindre cacahuète dans notre maison. Il faut que tout soit parfait pour toi. Et quand je reviendrai des toilettes avec Elliot, on discutera de l'aménagement de ta chambre. J'ai des idées énormes pour la tapisserie. Et on pourra même créer une porte entre ta chambre et la nôtre. »

    Elliot m'avait tiré le bras pour me faire me lever. J'avais lâché la main de la jeune femme. Je comprenais qu'il était pressé de se rendre aux toilettes, mais on vivait un moment intense. Je venais de faire la rencontre de ma seconde fille. Ca allait être vraiment magnifique ! Je l'imaginais déjà avec de belles robes, des bottes, des short en jeans ! J'avais trop hâte de passer notre première journée entre mère et fille ensemble !

    Une fois arrivé aux toilettes, je m'étais arrêtée devant un lavabo, me tournant vers mon homme. Ce n'était peut-être pas une bonne idée de faire ça ici. N'importe qui pouvait entrer et nous déranger et ça avait tendance à l'énerver autant qu'à moi quand on nous surprenait dans ce genre de situations. Déjà la fois où on était dans un champs derrière de bottes de foins ou la fois où avait dû se dépêcher au Laser Game car les autres membres de notre groupe combattaient des zombies dans la pièce d'à côté. On avait vraiment eu des expériences très mouvementés. C'était ça que j'adorais avec lui.

    Je fixais Elliot et il me fixait à son tour. Je pouvais lire dans ses yeux qu'il voulait me dire quelque chose mais qu'il n'y arrivait pas. On pouvait tout se dire, n'est ce pas ? C'était ça qui faisait la force d'un couple, n'est ce pas ? Alors pourquoi il ne me disait pas ce qu'il avait sur le coeur ? On pourrait se détendre ensuite de toute façon. Les publicités étaient longues au cinéma, ça nous donnait pas mal de temps. Je l'avais observée quelques instants, sentant mes yeux devenir humide, puis j'avais passée une main sur eux avant de me laisser tomber en avant pour me blottir dans les bras de mon homme.

    « Apple est vraiment un don du ciel. Je ne te remercierai jamais assez de l'avoir faite venir. Ca fait tellement longtemps que je ressent le besoin d'avoir un autre enfant, mais... ça m'est impossible maintenant. Les médecins ont été formels, je ne peux plus en avoir. Mais grâce à toi j'ai Apple, on a Apple. On va être tellement heureux. Ma petite Cassie, Apple, toi et moi. »

    Aphrodite le comprendrait aisément. Elle pourra avoir d'autres enfants, mais moi ça serait sans doute ma dernière chance de pouvoir élever une petite fille. Elle était déjà ado, mais ça n'était pas grave, j'étais habituée aux soucis de ce genre. Une nouvelle vie était sur le point de débuter. Une vie sans le moindre soucis, sans le moindre secret, je me sentais désormais libérée d'un poids...

    « Je t'aime tant Elliot... Je t'aime tellement... »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Colgate, pour un
Grand Sourire éclatant ! »


Elliot Sandman


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10019

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Colgate, pour unGrand Sourire éclatant ! »


________________________________________ Jeu 10 Mar 2016 - 23:20


« I don't wanna close my eyes. I don't wanna fall asleep cause I miss you babe. And I don't wanna miss a thing... »

Lily était absolument parfaite. Je le savais depuis que je l'avais rencontrée, mais la voir se déposséder des Curly par amour pour Apolline, qu'elle connaissait depuis cinq minutes -montre en main- me le prouva une fois de plus. Elle était prête à se sacrifier pour une personne dont elle ne savait rien mais qui lui promettait monts et merveilles. Elle avait foi en les autres, en la vie. Quelque part, elle avait une confiance aveugle en moi puisqu'elle venait d'apprendre que j'avais créé indirectement ma petite soeur, et elle l'acceptait malgré tout sans rien remettre en question. Pour elle, c'était un fait établi : Apple faisait partie de la famille, elle l'avait adoptée. Et en conséquence, elle prenait le parti de se défaire des aliments qu'elle aimait le plus au monde.

Devant tant de dévotion, un goût de bile m'emplit la bouche, car je savais qu'elle avait tort d'avoir foi en moi. Elle ne devait pas. Tout ce que je faisais... je le faisais pour elle. J'aurais aimé dire cela, mais je savais que c'était faux. Tout ce que je faisais, c'était par égoïsme. Pour exécuter des expériences, par curiosité. Je ne contrôlais absolument rien et le pire dans toute l'histoire, c'est que j'avais hâte de continuer. Même si j'allais faire une pause avec le Lasergame -encore. Il me semblait que même créer une petite soeur virtuelle ne soit pas une bonne idée. Pourtant de base, je n'avais pas pensé à la rendre réelle une seule seconde. La réalité avait dépassé la fiction, comme bien souvent dans ma vie, et le Sable Noir avait fait le reste.

Et nous voilà dans les toilettes du cinéma, avec moi qui étais devenu muet comme une carpe, incapable d'avouer mon méfait. J'en avais tellement honte, d'autant plus que je n'arrivais pas à le formuler avec des mots. J'avais mis les mains dans les poches de mon jean. Soudain, je m'aperçus que des larmes brillaient dans les yeux de Lily. Aussitôt, j'oubliai mes problèmes pour me soucier des siens. Qu'avait-elle ? Elle vint se blottir contre moi et je la reçus avec douceur. Elle ne fut pas longue à me confier ce qu'elle avait sur le coeur. C'était ça qui était bien avec elle : elle n'était pas comme la majorité des nanas à tout garder pour elle et à sortir des phrases clichés du style "Tu ne me comprends pas !" "Ben alors EXPLIQUE, patate !". Il n'y avait rien qui m'énervait plus que ce genre de filles. Heureusement, Lily était facile à suivre. Elle dialoguait, au moins.

En revanche, ce qu'elle me révéla me laissa perplexe. Je clignai des yeux et restai à fixer nos reflets enlacés dans le miroir. Pour tout avouer, je n'avais pas pensé à avoir d'autres enfants, et jamais je n'aurais imaginé qu'elle en souhaitait ! Cassandre n'avait pas été désiré, elle nous était tombés dessus sans crier gare et je ne regrettais absolument pas sa présence -même si certains jours j'aurais aimé qu'elle soit encore un bébé. Mais de là à penser à d'autres enfants...

Lily sanglotait presque contre moi, je pouvais le sentir. Aussi je l'entourai de mes bras et la fis se reculer un peu afin de plonger mon regard dans le sien. Je cherchai de nouveau les mots pour la rassurer, mais n'en trouvai aucun. C'est pas vrai... j'étais vraiment naze à tous les niveaux ! Remue ta matière grise, Elliot ! Pris au dépourvu, je balbutiai :

"Je... je ne savais pas que tu... enfin que tu en voulais... d'autres... Tu ne m'as jamais rien dit."

L'ombre de Dolos sembla de nouveau planer au-dessus de nos têtes. Je sentis les muscles de ma nuque se contracter à ce souvenir amer. C'était à cause de lui si Lily n'aurait jamais ce qu'elle désirait tellement, tout ça à cause d'un dégénéré que je n'avais pas tué suffisamment vite. Il lui avait fait bien plus mal que ce que je pensais. La blessure ne se refermerait jamais.

"Oui, Apple fait partie de nos vies, maintenant. On lui donnera tout ce que tu veux. Absolument tout..."
dis-je sans mesurer la portée de mes paroles.

C'était bénéfique qu'elle fasse un transfert sur elle, non ? Je ne voyais pas où était le problème. En plus du reste, ma petite soeur était configurée pour adorer toute forme d'attention et d'amour, alors ce n'était pas elle que ça allait déranger. Je pensais que le souci était réglé, même si j'avais de la peine pour Lily. Un véritable bébé aurait été beaucoup mieux pour elle. Cette nouvelle m'attristait également, même si je la prenais avec du recul. On ferait avec. On était plus fort que ça.

"C'est dingue quand même : toi tu ne peux plus avoir de bébé, moi je me fais embrasser par une extra-terrestre... on a chacun des tuiles qui nous tombent au coin de la tronche ! Mais bon c'est la vie, c'est comme ça !"

Sérieux ? Je venais vraiment de dire ça ? JE VENAIS VRAIMENT DE BALANCER MA TRAHISON DE CETTE MANIERE-LA ?

Quelque part dans l'univers, il doit exister une planète pour les Nuls et un jour je vais recevoir un billet pour un aller simple. Elle doit s'appeler Nullos Elliota ou un truc du genre. En tous cas il y a mon nom dedans, obligé.

Est-ce que je pouvais au moins être content d'avoir réussi à le dire ? Hum... non, aucune chance.

Je passai une main dans ma nuque et enchaînai. Quitte à s'enfoncer, autant y aller à fond :

"Mais je ne t'en veux pas. Pas du tout. C'est pas grave. Comme tu l'as dit, on a Apple. On n'a pas besoin d'un bébé. Comme je suis sûr que tu ne m'en veux pas, parce qu'on peut s'embrasser autant qu'on veut maintenant et le passé on oublie ! Tu as déjà oublié, n'est-ce pas ?"

Je la fixais avec un peu trop d'insistance. J'hésitais à tenter une approche pour l'embrasser, mais j'avais trop peur de me ramasser une baffe. Mieux valait attendre un peu. J'avais un mal fou à lire le fond de sa pensée dans ses yeux, alors que d'habitude son regard était limpide. J'avais jeté une pierre dans l'eau de ses pupilles. J'espérais que je n'allais pas m'y noyer.

"On... on devrait retourner voir Apple. Elle vient d'arriver, c'est une mauvaise idée de la laisser trop longtemps toute seule." dis-je histoire de bien me défiler jusqu'au bout.

Elle partait quand la navette pour Nullos Elliota, déjà ?

Je lui tournai le dos et abaissai la poignée de la porte, avant de la lâcher et de m'adosser brutalement contre le panneau de bois.

"Je... suis désolé..."
murmurai-je d'un ton misérable en fixant mes chaussures maculées de terre et de sable.

Mon nez cassé me lançait encore par moments, et tout mon visage était rigidifié par le sang coagulé. Peut-être que quand la femme de ma vie m'aurait hurlé dessus ou tapé de toutes ses forces, il faudrait que j'abandonne ce masque de martyr. Les blessures infligées à l'être aimé se portent dans le coeur, c'est beaucoup plus propre ainsi.

Pas de désordre, pas de vague.

Lily, hurle-moi dessus. Frappe-moi, libère ta rage, mais je t'en supplie...

Ne pleure pas.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Mer 16 Mar 2016 - 10:37



Depuis qu'il est là rien n'a changé,
mais tout est différent
Depuis que je le connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées




    La girafe vie généralement dans les savanes africaines. Après des millions d'années d'évolution, la girafe a acquis une anatomie unique avec un cou particulièrement allongé qui lui permet notamment de brouter la cime des arbres. Le rhinocéros, quand à lui fait l'objet d'une protection et de projets de réintroduction. Il sont très utiles pour fertiliser le sol. Ils peuvent mesurer 4 mètres de longueur pour 1,50 à 2 mètres de hauteur. L'hippopotame...

    « Pas l'hippopotame ! » avais-je répondu d'un air paniqué à Elliot après sa tirade et sa révélation. Il ne fallait pas parler des hippopotames. Ce n'était pas ma faute ce qui était arrivé avec eux. Je ne pouvais pas toujours être responsable de tout ce qui arrivait aux gens autour de moi ou à moi même.

    « Je dois téléphoner à Robyn. »

    J'étais décidée, catégorique. Elliot s'était excusé, mais il n'y avait aucune raison à cela. Le pauvre garçon n'avait rien fait de mal. La véritable responsable était ma meilleure amie. J'avais sortie mon téléphone portable et j'avais appuyé sur la touche 1. Ca avait automatiquement composé le numéro de Robyn. Dès qu'il avait répondu par un "allo", j'avais pris une grande respiration, prête à lui dire ses quatre vérités.

    « ROBYN CANDY ! Ne m'interrompt pas ! Pourquoi tu ne m'as rien dit pour la fille que mon imbécile d'homme a embrassé devant toi ??? Tu aurais dû venir me voir immédiatement au lieu de le frapper ! Je croyais que t'étais ma femme ! »

    « L... »

    « Toi tais toi ! »
    avais je dit à Elliot pour l'empêcher de parler.

    « Que tu étais mon amie ! Tu as quoi à dire pour te défense ? Vas y parle ! Allez ! Dit quelque chose ! »

    Je ne savais pas comment qu'elle pourrait justifier ce qu'elle m'avait fait. C'était impardonnable !

    « Eh oh! Déjà j'avais prévu de devenir ta femme mais t'as préféré épouser l'autre Girafon! Tu vois que j'avais raison, t'aurais du partir avec moi! Et bien entendu que j'avais prévu de te le dire! *Murmure* Merde, au final il m'aura battu sur ce coup là... Connard... Fallait juste que je me douche avant et que je me brosse les dents! Mais je regrette absolument pas de l'avoir frappé, il le méritait! Et même que si je le recroise, j'hésiterais pas à lui mettre une autre raclée! »

    « Il t'a fallu autant de temps que ça pour prendre ta douche et te brosser les dents ? Tu t'es servie de la brosse éléphant que je t'ai offerte ? »

    J'avais secouée la tête me disant qu'elle ne m'aidait pas du tout en changeant de conversation et en se mettant à parler de brosse à dent, me rappelant celle que je lui avais offerte pour un brossage optimal.

    « Je ne remet pas en cause le fait que tu l'as frappée, mais que je te faisais confiance et que... Roooh ! Pourquoi tu ne l'as pas empêchée de le faire ? Lui c'est un idiot, mais toi tu es... tu es ma Robyn ! Ma sucrerie ! T'aurais dû l'en empêcher et le frapper à ce moment là. »

    « J'avais du sable dans la bouche et du sang sous les ongles, ça prend du temps à retirer! Et me dis pas qu'on peut pas me faire confiance Lily. Je suis pas la baby-sitter de ton crétin de mari, je suis pas censée le surveiller! Lui et Nora se sont roulés une pelle en cachette, et on a faillit crever avant que je leur tape dessus pour qu'ils se décollent. C'est pas ma faute si c'est un infidèle! Faudra vraiment qu'on m'explique un jour pourquoi tout le monde est autant à fond sur lui, il est même pas canon! Alors que sa mère c'est une bombasse, il a dû hériter de ses gènes séducteurs, mais pas son physique. Elle au moins, elle est sexy à regarder...*Toussote* Et oui, je précise, j'ai utilisé la brosse éléphant. Tu vois qu'on peut me faire un minimum confiance. »

    Elle... elle en pinçait pour Aphrodite ? Elle flirtait avec ma maman ? Elle allait trop loin... beaucoup trop loin... Je me sentais trahie au plus haut point. Et tandis que je tentais de rester forte et de ne pas pleurer, quelques larmes s'échappèrent de mes yeux.

    « Je crois qu'il faudrait qu'on fasse une pause... Qu'on ne se voit plus quelques temps... On a besoin de faire une pause pour voir où on en est. »

    J'avais fait une petite pause, me rendant compte à quel point c'était dur de rompre avec quelqu'un, même si ce n'était pas la première fois. Mais elle avait cassée quelque chose d'irréparable.

    « Tu peux garder la brosse à dent éléphant. » avais-je ajouté avec une toute petite voix.

    J'avais la sensation au bout du fil que la jeune femme était sur le point de s'étrangler avec le petit bruit qu'elle avait fait. Je voulais lui demander si tout allait bien, mais je l'avais entendue prendre une grande respiration.

    « T'es sérieuse là? Tu veux qu'on fasse... une pause? C'est fini entre nous, c'est ça hein? Je... J'arrive pas à y croire! Après tout ce qu'il s'est passé entre nous, tu me lâches comme si j'étais une chaussette trouée? Je te déteste! Faut pas s'étonner si tout le monde préfère embrasser quelqu'un d'autre! Me rappelle plus jamais, tout est fini entre nous! »

    Voilà comment la plus belle des histoires s'était achevée. J'avais posée le téléphone sur le rebords du lavabo avant de me tourner vers Elliot et de me passer une main sur les yeux.

    « Ca y est... c'est fait... on a rompu. »

    Je ne savais pas si il allait dire quelque chose ou tenter de me remonter le moral. Je ne savais pas non plus de quoi j'avais réellement besoin.

    « Il faut qu'on retourne voir Apple. Elle a besoin de nous. »

    Sans lui laisser le temps de répondre, je m'étais tournée pour quitter les toilettes.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Colgate, pour un
Grand Sourire éclatant ! »


Elliot Sandman


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10019

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Colgate, pour unGrand Sourire éclatant ! »


________________________________________ Ven 18 Mar 2016 - 19:37


« Giving this world everything I've got
Running through the woods, running through this shots
Try to survive a day!
All I want is that you extend your hand to me... »

Silhouette

Lily avait mentionné un hippotame et tout de suite après, elle avait éprouvé le besoin d'appeler Robyn. Je l'avais laissée faire, ça me semblait être une réaction normale de parler à sa meilleure amie en un moment pareil. Je ne portais toujours pas la pâtissière dans mon coeur -surtout depuis que son genou avait rencontré mon entrejambe- mais je savais qu'elle serait en mesure de la réconforter. Au pire, elles balanceraient pas mal sur mon dos et ensuite ça irait mieux. J'hésitais à la laisser seule avec elle, mais je ne savais pas si c'était une bonne idée. Finalement, je décidai de rester et de subir jusqu'au bout. Affronter l'avenir la tête haute, comme un homme.

Je n'entendais qu'un bout de la conversation mais c'était suffisamment perturbant. Lily était-elle vraiment en train de jeter toute la faute sur Robyn ? J'écarquillai les yeux, médusé par sa réaction. Pourquoi faisait-elle ça ? Ca n'avait aucun sens ! Puis, l'annonce tomba comme un couperet en plein milieu des toilettes : elle venait de rompre. Pas avec moi, avec sa sucrerie (je n'appréciais pas spécialement ce terme, tout comme quand elle l'appelait "sa femme"). Curieusement, cette nouvelle me ficha un coup. Je restai silencieux tandis que Lily posait son téléphone sur le rebord du lavabo et pivotai vers moi. Sa main glissa sur sa joue en même temps qu'une larme qu'elle avait manqué. Elle resta ainsi quelques secondes avant de dire d'un ton abattu que l'on devait aller voir Apple.

Je me déplaçai en crabe afin de lui bloquer le passage vers la sortie, les bras croisés. Je ne savais pas ce que je voulais faire, en tous cas, j'étais décidé à le faire. Rien ne me faisait plus mal que de la voir triste. Je devais réparer ça. C'était de ma faute.

Alors, je décroisai les bras et posai quelques doigts contre son menton afin de lui faire relever doucement la tête. Puis je plongeai un regard tendre et sérieux dans le sien, mouillé et évasif.

"Lily." dis-je d'un ton calme, la bouche sèche.

Je me tus le temps d'expirer un peu d'air, de fermer les yeux, et soulevant les paupières, je capturai de nouveau son regard. Doucement, je déclarai :

"Lily, c'est à moi que tu dois en vouloir. Ton amie a fait ce qu'il fallait. S'il y a bien quelqu'un sur qui tu peux compter, c'est elle. Pas moi."

Je me mordis brièvement les lèvres avant de soupirer de nouveau et de faire glisser délicatement mes doigts le long de son menton afin d'effleurer sa joue. En chemin, je me stoppai brusquement et éloignai ma main. Non... je ne pouvais pas essayer de la retenir de cette façon, en lui rappelant la mémoire de la peau. C'était bien trop égoïste. Il était trop tard pour essayer.

"Tout est de ma faute." poursuivis-je d'un ton amer en détournant les yeux. "Tu ne nous rends pas service en faisant ce que tu fais. Rappelle Robyn. Il faut que... il faut que tu me détestes. Je dois être ta cible. C'est dans la logique des choses... et tu as besoin de ta meilleure amie pour surmonter ce que j'ai fait."

Enfin, je prenais conscience que Nora n'était pas l'unique fautive. Durant des heures, je lui avais mis toute la responsabilité sur le dos. J'avais trouvé cela tellement plus facile... mais je ne devais plus me mentir. C'était ça aussi de grandir : reconnaître ses erreurs. J'en avais commis un paquet, comme de ne pas l'avoir repoussée alors que j'en avais eu l'occasion. Je le savais très bien... Je me cachais derrière le fait qu'elle m'avait pris par surprise, mais j'étais resté maître de moi-même, de mon corps. On n'est jamais totalement hors de contrôle. Si j'avais eu davantage de volonté, j'aurais pu y parvenir. Si une part de moi n'avait pas voulu goûter à ses lèvres...

Je me mordis l'intérieur de la bouche jusqu'au sang et mon visage crispé me renvoya le souvenir douloureux de mon nez cassé. Je grimaçai et me tournai vers la porte pour coller un grand coup de poing dedans. Un bruit assourdissant envahit le bref espace durant une seconde, le temps que la porte explose pratiquement sous la violence du feu mêlé à la foudre. Les muscles de mon bras étaient toujours bandés et ma peau était parcourue de flammes qui dévoraient ma chemise jusqu'à l'épaule. Haletant, j'essayais de calmer la colère que j'éprouvais contre ma propre faiblesse, la plus vile de toutes... l'envie. La gourmandise. Cette curiosité de vouloir toujours plus, de chercher ailleurs ce que l'on a déjà...

Cette tare qui brûlait dans mes veines, ce défaut offert par ma mère. La fureur enflait en moi contre celle qui m'avait octroyé cette faiblesse. Pouvais-je m'en débarrasser ? Pouvais-je la combattre ? Il le fallait absolument ; je ne pouvais risquer de faire souffrir Lily à nouveau. Je ne voulais pas croiser la route d'une autre fille et en perdre la tête. Ca devait s'arrêter là.

Les braises rougeoyaient sous la peau de mes phalanges. Je décrispai les poings et allai m'adosser au mur, renversant la tête en arrière et soupirant plusieurs fois afin de me calmer... Si je restais dans cet état, je risquais de faire exploser les toilettes. Ce qui n'aurait pas été très élégant, surtout avec Lily à l'intérieur.

Une voix inconnue me fit sursauter et un courant électrique traversa mon crâne, dressant mes cheveux sur ma tête. Je clignai des yeux et me redressai, découvrant un homme qui nous observait d'un oeil furibond à travers l'énorme trou noirci de la porte calcinée.

"Qu'est-ce que vous fabriquez là-dedans ?" fit-il.

"On... on met le feu aux poudres." balbutiai-je en passant une main dans mes cheveux et en recevant plusieurs coups de jus au bout des doigts.

Le type fronça les sourcils et nous menaça de son index. Je le reconnus alors : il s'agissait de Barnabé, le gérant du cinéma. Je venais assez souvent et il savait également qui j'étais. Heureusement d'ailleurs qu'on était à Storybrooke et que ce genre de pétage de plombs était pratiquement normal dans le coin.

"Vous avez intérêt à payer pour les dégâts !"

"Promis, monsieur !" fis-je avec un sourire crispé.

"Tu me dois déjà une nouvelle salle de cinéma !"
me rappela Barnabé avec un regard perçant. "Depuis que tu as mis le feu à la salle 6, on ne peut plus rien y projeter."

"Quelle idée aussi de diffuser Prémonitions ?" répliquai-je en roulant des yeux. "Vous savez bien qu'Anthony Hopkins me fait grave flipper ! J'ai pas fait exprès !"

"Non, je ne savais pas gamin ! Et si tu continues à être aussi insolent, je t'interdis de séjour dans mon ciné ! J'aime pas trop tes manières !"

J'écarquillai les yeux sous l'horreur de cette menace, avant de me souvenir que je pouvais me téléporter dans n'importe quelle salle obscure de la planète. Pff... tu peux toujours courir Barnabé. Tu n'auras pas ton blé. Le gérant finit par s'en aller, après nous avoir fixé une dernière fois du style "je vous ai à l'oeil". Je grommelai quelque chose d'incompréhensible avant de regarder Lily d'un air navré.

"Tout ce que j'ai dit avant l'intervention de Barnabé est très sérieux."
dis-je, même si ça me faisait un mal de chien d'insister. "Tu l'as dit à Robyn : c'est moi l'imbécile. Tout est de ma faute. On doit devenir adulte, Lily, et arrêter de se rendre aveugles quand ça nous arrange..."

Je haussai les épaules et esquissai un sourire attristé sans oser la fixer trop longtemps. Puis, je passai devant elle pour prendre le téléphone sur le lavabo et le lui tendre.

"Rappelle-la. Excuse-toi. Ca sera le plus beau cadeau que tu pourras te faire. Et lui faire à elle. Comme je l'imagine, je suis sûr qu'elle est en train de réduire la brosse à dents éléphant en confettis avec Lucille tout en pleurant à chaudes larmes. Après, elle va s'empiffrer de bonbons et elle s'en voudra d'avoir fait ça parce qu'elle est déjà loin d'être maigre... Tu veux lui empêcher ça, pas vrai ? Alors, appelle-la."


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Mer 30 Mar 2016 - 12:59



Depuis qu'il est là rien n'a changé,
mais tout est différent
Depuis que je le connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées




    « Tu veux dire quoi par là ? Qu'elle est enrobée ? »

    J'étais à deux doigts de lui pardonner d'avoir embrassé une autre fille, autant que Barnabé allait lui pardonner les dégâts qu'il avait fait dans ces toilettes et apparemment dans une salle de ce cinéma. Mais là il poussait le bouchon un tout petit peu trop loin ce Maurice !

    « Tu sais à quel point c'est difficile pour les personnes qui prennent du poids facilement de se restreindre en nourriture ? Tu veux que je te dise combien c'est dur monsieur le grand mince qui ne prend pas un gramme ? »

    J'avais pris le portable que me tendait Elliot et j'avais fouillé dans les brouillons de texto celui qui disait "lâche ça tout de suite". C'était l'un des textos que j'envoyais le plus à Robyn quand je savais qu'elle n'allait pas fort. J'en avais pas mal d'autres de pré enregistrés tel que "J'ai besoin de toi", ou encore "I believe i can fly". Ca m'arrivait souvent d'envoyer ce dernier et ce même à Robyn. Mon portable contenait également une foule de photos d'éléphants envoyés par le beau Apollon. Je les regardais quand ça n'allait pas fort et là j'avais bien envie de me prendre un paquet de Curly, de m'asseoir sur un fauteuil et de les contempler les unes après les autres.

    « Robyn n'est pas enrobée ! Elle a un physique parfait pour une femme badass comme elle. Et elle est ravissante ! Mais on a pas toutes la chance d'être comme Ellie et d'avoir un physique de rêve en toute circonstance ! »

    Il pouvait se prendre ça dans les dents car j'avais cité Ellie, qui elle aussi ne prenait pas de poids facilement et non pas lui.

    « Et tu as raison de t'excuser, car ce que tu as fait est mal ! Très mal même !D'ailleurs tu devrais l'appeler toi pour lui demander pardon. Le poids est un sujet sensible avec les jeunes femmes. »

    Je lui avais tendu le téléphone. C'était avec elle qu'il devait s'expliquer. Quand à moi, j'avais quittée les toilettes pour rejoindre Apolline, même si le grand dadet me suivait comme on suivait un chien. Mais je ne l'écoutait plus, j'étais déjà assise à côté de la jeune femme, posant mon sac à côté de moi pour l'empêcher de s'y mettre. Du coup Appel s'était retrouvée entre nous.

    « On a oublié la nourriture, désolé, mais d'après Elliot toutes les femmes sont grosses ! »

    Je sentais que ça peinait la jeune femme et du coup j'avais passé une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière.

    « Tu es toute jolie. Et tu as de petites oreilles toutes mignonnes. Regarde moi ça ! » avais-je dit en ramenant ses cheveux en arrière pour lui chatouiller l'oreille, avant de reporter toute mon attention sur Elliot.

    « Tu comptes aussi aller voir Granny pour lui dire qu'elle est forte ? Ou peut-être le videur du Rabbit Hole ? Tu sais celui avec les deux cornes ? Ah non bien sûr, monsieur préfère s'attaquer aux jeunes sexy femmes sans défenses ! C'est tellement gentleman de ta part ! »

    J'avais croisée les bras me mettant bien dans mon siège, avant de tourner la tête vers Apolline.

    « On ira manger quelque chose en sortant d'ici, rien que toutes les deux. Tu verras, il y a une petite brasserie juste à côté qui fait des pancakes excellents avec du sirop d'érable. »

    Je lui avais fait mon plus beau des sourires avant de fusiller du regard Elliot, vers lequel j'avais à nouveau porté toute mon attention. J'allais lui dire une nouvelle fois ma façon de penser, mais c'était peine perdue. Au lieu de ça je m'étais remise bien dans mon fauteuil en murmurant juste un petit truc de rien du tout...

    « Elle est mince elle, c'est ça ? »

    Car évidemment, il ne pouvait embrasser qu'une mince jeune femme et pas un... éléphant. Le film commençait...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Elliot Sandman


« Colgate, pour un
Grand Sourire éclatant ! »


Elliot Sandman


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Pierre Niney *o*

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

✓ Métier : Propriétaire du Lasergame de Storybrooke, une immersion plus vraie que nature (une zombification achetée, la seconde à moitié prix !)
Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10019

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Colgate, pour unGrand Sourire éclatant ! »


________________________________________ Jeu 31 Mar 2016 - 23:27


« Giving this world everything I've got
Running through the woods, running through this shots
Try to survive a day!
All I want is that you extend your hand to me... »

Silhouette

A quel moment tout avait foiré ?

Okay, tout avait commencé à déraper sur Méter, mais je pensais avoir agi en adulte en proposant à Lily d'appeler Robyn pour réparer les dégâts. J'avais fait ce qu'il fallait, non ? Apparemment, non. La jeune femme croyait que j'avais insulté son amie, alors que c'était loin d'être la vérité ! J'avais à peine insinué qu'elle n'était pas très canon. Honnêtement, qui s'en soucie ? De toutes façons, Robyn savait qu'elle était moche ! Je ne voyais pas pourquoi Lily prenait tellement ce détail à coeur.

Dans un monde parfait, on aurait souri et on serait retourné dans la salle de cinéma, peut-être pas main dans la main, mais pas loin. Alors que là, Lily me faisait presque la tête.

Venait-elle vraiment de citer Ellie ? Ellie qui avait d'après elle un "physique de rêve" ? Elle parlait de quand elle était gamine ou adulte ? En fait, peu importe : ça me plaisait moyen comme réflexion. Je voyais toujours mon double comme une rivale dans le coeur de ma femme. Dès qu'elles passaient plus d'une heure toutes les deux, je commençais à voir rouge, même si en parfait gentleman, je ne le faisais -pratiquement- jamais remarquer. De toutes façons, depuis que l'on était marié, je me disais que j'avais suffisamment enfoncé Ellie pour les quarante prochaines années, au moins. Impossible qu'elle me surpasse à ce niveau. Et elle était bien trop intègre pour tenter une approche vers Lily. En gros, j'étais tranquille à ce niveau. Sauf que je n'avais pas prévu l'inconnue Nora dans l'équation... Mon écart de conduite allait-il me coûter la femme que j'aimais ? Lily allait-elle se tourner vers Ellie, la seule personne sur terre qui ne l'ait jamais déçue (sauf quand elle s'était exilée à Sacramento mais bizarrement, ma femme avait la mémoire courte à ce sujet) ?

Subitement, elle me tendit le téléphone. Je clignai des yeux, interloqué. Elle voulait que je fasse quoi avec ?

"Lui demander pardon ?" répétai-je, médusé. "Mais... Lily ! Robyn ne sait même pas ce que je viens de dire !"

Franchement, appeler une folle pareille n'était vraiment pas une bonne idée. J'allais juste exciter la bête, mais dans le mauvais sens. Pourtant, je pris le portable juste avant que Lily ne sorte des toilettes. D'un pas rapide, je la rattrapai et tentai de la raisonner, mais elle ne m'écoutait pas. Le nez en l'air et le visage fermé, elle retourna s'asseoir auprès d'Apple. Je remarquai que la jeune fille avait englouti la majeure partie du pop corn en notre absence. En nous voyant, elle avala ce qu'elle avait en bouche -ses joues étaient si remplies qu'on aurait dit un hamster- et esquissa un sourire... qui s'effaça bien vite alors que Lily lui expliquait à quel point j'étais un mec horrible. Je roulai des yeux et m'affalai sur mon siège, prenant mon mal en patience.

Bientôt, Lily me lança un regard noir, très vite imitée par Apple. Fichue solidarité féminine...

« Elle est mince elle, c'est ça ? »

Cette phrase à peine audible me fit me redresser sur mon siège. Les lumières avaient baissé et des bandes annonces commencèrent. Ca me coûtait de les ignorer, j'adorais connaître les nouveautés à venir, mais ça montrait à Lily à quel point je voulais arranger les choses. Un sacrifice de plus.

Je me tournai vers elle, sachant de suite de qui elle parlait.

"Quoi ? Tu te compares à elle ? Tu veux voir à quoi elle ressemble ?"

Sans attendre de réponse, je posai son téléphone sur ma cuisse et sortis mon propre portable de la poche arrière de mon jean. Je balayai l'écran de l'index, me rendant dans l'album photos, en fis défiler plusieurs avant de tomber sur celle qui m'intéressait.

Avec un sourire, je tournai l'écran vers Lily, dévoilant un cliché de Nora et moi façon selfie dans la grotte. La jeune femme avait un air à la fois un peu méfiant et interrogateur, tandis que j'affichai une expression de grand niais. La photo n'était pas terrible, mais c'était un souvenir comme un autre. Je perdis mon sourire en m'apercevant que ce n'était peut-être pas le truc à faire de montrer un cliché de la nana qui m'avait embrassée, à la femme que j'aimais. Je déglutis avec peine et rapprochant le téléphone de mes yeux, je tapotai sur l'écran tactile avec précaution pour sélectionner "supprimer". Voilààààà... erreur réparée.

"Tu as vu ? Elle... elle est toute plate et... à part le fait qu'elle ressemble légèrement à Rey dans Star Wars, elle n'a vraiment... rien pour elle."

J'avais eu besoin de m'éclaircir plusieurs fois la gorge car j'avais la sensation que quelque chose s'y était bloqué. Mon intelligence s'était fait la malle, en tous cas.

"Elle est plutôt jolie, je trouve."
déclara Apple d'un ton léger.

Je lui décochai un regard noir. Tu es de quel côté, bon sang ? Je t'ai créée, tu dois me soutenir ! Bon, ça faisait un peu tyran de penser de la sorte. Mieux valait que je me la ferme pour cette fois.

Je tapotai des doigts contre mes jambes, un peu nerveux. Soudain, je sentis le contact du téléphone de Lily. Je l'attrapai fébrilement et lui jetai un coup d'oeil plein de dévotion.

"Je vais appeler Robyn pour toi."
annonçai-je, plein d'audace. "Je ferai tout ce que tu me demandes. J'ai déjà commencé."

Pour illustrer mes propos, je tapai sur la touche une. Ignorant les battements précipités de mon coeur, je collai l'appareil contre mon oreille. Heureusement, elle ne décrocha pas. Peut-être s'était-elle étouffée avec un Oreo ? Non Elliot, ne tire pas de conclusion hâtive. La chance n'est jamais de ton côté. J'avais possibilité de laisser un message sur le répondeur, ce que je fis d'une voix hésitante :

"Hey Robyn ! C'est ton... grand copain Elliot !"

Je déglutis avec peine et passai une main dans ma nuque, tout en tournant un regard incertain vers Lily. Son expression implacable m'incita à poursuivre.

"Euh... ouais, c'est moi. Je t'appelle pour te dire que t'es pas si grosse que ça quand on regarde bien. Et tu as des arguments bien placés à différents endroits... Le gars ou la fille qui partage ta vie doit être sacrément ravi(e) ! Et euh... même si Lily n'ose pas te le dire, elle regrette sincèrement ses paroles. Elle est vraiment très triste à cause de moi même si elle ne le montre pas et..."

"Chuut !" firent différentes voix dans la salle.

Brusquement, je m'aperçus que nous étions plongés dans l'obscurité, et que le film venait de débuter. Les logos se succédaient. Je serrai davantage le téléphone contre mon oreille et achevai rapidement, parlant fort pour couvrir le bruit :

"J'ESPERE QUE TU VAS RAVALER TA FIERTE ET FAIRE TON POSSIBLE POUR ELLE ! T'AS INTERET A ETRE UNE MEILLEURE AMIE POUR ELLE QUE JE N'AI ETE UN MARI ! ALLEZ SALUT !"

Est-ce que ça voulait dire quelque chose au moins ?

En tous cas, cinq minutes plus tard, je me trouvais dans le couloir de l'entrée du cinéma, avec Barnabé qui me réprimandait. Apparemment, crier et téléphoner était interdit pendant une séance. Ce gérant était vraiment un type bizarre.

Lily et Apple étaient restées dans la salle. J'allais m'asseoir au pied d'un stand up Chair de Poule, les jambes écartées, et renversai la tête en arrière pour lancer un regard dépité à Jack Black.

"Ah... les femmes !"
fis-je d'un ton fataliste.

J'avais décidé de les attendre. Peut-être allaient-elles penser que j'étais collant, mais après tous ces jours passés loin de Lily, hors de question de l'abandonner. Même si j'avais l'impression que ma présence était une souffrance permanente pour elle. Je laissai échapper un soupir.

Barnabé passa devant moi et donna un léger coup de pied dans mon talon, pour me faire comprendre qu'on ne s'asseyait pas au pied d'un stand-up. Tandis qu'il s'éloignait, je lui répliquai par un majeur très inspiré. Je caressai l'idée d'acheter mon propre cinéma. C'était la suite logique après un lasergame, non ? En plus, c'était nettement moins dangereux.

Un sourire pensif passa sur mon visage tandis que je me penchais sur cette idée prodigieuse... Ca m'étonnait même de ne pas y avoir réfléchi plus tôt.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Heaven can wait we're only watching the skies❞
Hoping for the best, but expecting the worst. Are you gonna drop the bomb or not? Let us die young or let us live forever. I want to be forever young. Do you really want to live forever? Forever, and ever...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Lily Olyphant


I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 378254admin

╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9893

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Ven 1 Avr 2016 - 8:55



Depuis qu'il est là rien n'a changé,
mais tout est différent
Depuis que je le connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées




    Le film allait débuter et on était assises avec Apolline à regarder la première scène s'afficher sur l'écran. Le cinéma c'était un prétexte pour passer du temps avec mon homme et aussi pour faire la rencontre d'Apolline. Je l'avais rencontrée quelques minutes auparavant, ça ne laissait pas suffisamment de temps pour créer un lien ou pour pouvoir lui confier certaines choses. En plus elle était encore toute petite. Pourquoi Elliot avait fait une chose pareille que de donner la vie à une adolescente ?

    Je l'avais observée au lieu de regarder l'écran et je sentais mes yeux devenir humides. Aryana allait avoir besoin de soutiens, si elle ne voulait pas finir comme moi. On gardait cela au fond de nous, mais on ressentait cette peine de voir nos enfants grandir bien trop rapidement. Sans compter que la déesse n'avait même pas pu la prendre dans ses bras quand Apolline était toute petite. Il m'arrivait encore de prendre un coussin quand j'étais seule, songeant au fait que ça pouvait être ma petite Cassie bébé. C'était difficile de vivre avec une adulte alors qu'on était sois même encore une enfant.

    « Je ne veux pas rester là. » avais-je murmuré à la jeune fille, tout en passant une main sur mes yeux. Qu'est ce que je disais ? Je n'étais encore qu'une enfant qui avait besoin de réconfort.

    « Je vais appeler Aryana pour qu'elle nous ramène à la maison. »

    J'avais vue dans les yeux de la jeune fille une pointe d'excitation mais aussi une immense crainte, si bien qu'elle s'était crispée dans le fauteuil. Oh mon dieu, je n'avais pas songé à cela...

    « Tu... Tu ne l'as pas encore vue ? Mais... »

    Qu'est ce qui était passé par la tête de cet imbécile, d'amener Apolline au cinéma avant de l'amener voir sa mère ? Pourquoi il agissait constamment comme un idiot ?

    « C'est une mauvaise idée. Je vais appeler quelqu'un d'autre. On va rentrer se faire un bon chocolat chaud et tout ira mieux. »

    J'avais une nouvelle fois passée les mains sur mes yeux, tentant de me montrer forte. Puis j'avais tendu une main "sec" en direction de la joue de la jeune femme pour la caresser, tout en laissant échapper un petit sourire. Qu'est ce qu'elle était jolie. Elle tenait beaucoup de sa mère. Ils avaient réussi à concevoir l'enfant parfait, même si il n'était pas réellement d'eux.

    « Ca va aller, ne t'en fais pas. On va sortir d'ici et on aura tout le temps de discuter toutes les deux. »

    Autour de nous, c'était déjà la troisième personne à nous faire un "chut". Mais je ne les écoutais pas. Si on devait se faire virer de la salle, tant pis.

    « Je serai là pour toi quoi qu'il arrive. »

    « Mais ça suffit maintenant, silence ! »

    « Merde, mais écoute ce qu'elle dit ! Elle lui ouvre son coeur et ça doit lui faire mal de faire ça ! Un peu de compassion bordel ! De toute façon à la fin le héros meurt en se sacrifiant pour les autres. Alors silence toi même sac à vin ! »

    J'avais sourie en entendant l'homme qui se tenait debout au bout de la rangée et d'autres larmes avaient coulées le long de ma joue. Puis, je m'étais levée, en prenant Apolline par la main et en lui disant de me suivre. Cette fois ci on dérangeait parce qu'on marchait debout en pleine séance, mais personne avait osé dire quoi que ce soit. Au bout de la rangée, j'avais reniflée un bon coup avant d'observer l'homme qui me regardait lui aussi avec un petit sourire. Puis il avait tendu les bras et j'étais venue me réfugier dedans sans lâcher la main d'Apolline. Puis, tout était devenu flou et on avait disparu.

    Je me souvenais encore de la discussion qui avait suivie. On avait atterris dans un vieux château écossais et François nous avait dit que c'était plus calme pour discuter. Je n'avais pas bien compris si il plaisantait ou non, mais quoi qu'il en soit, je me sentais bien quand il était ici. A une époque on avait partagé le même corps. Il avait séjourné dans ma tête et on avait pu discuter de plein de choses. Il avait vue ma vie comme on voyait un album photo, tournant les pages les unes après les autres, sans jamais songer à me juger. Ca avait été très facile avec lui et même si je ne l'avais pas vraiment revu depuis, je gardais toujours une trace de son passage dans mon coeur.

    « C'est ta belle fille ? Je crois que c'est le bon mot. »

    « Parce que tu crois que je n'aurai pas reconnu ce sourire ? C'est typiquement celui d'Aphro. Viens là toi ! » avait-il dit en la prenant dans ses bras. Pour une fois qu'il ne sentait pas le vin, il fallait en profiter.


    Ailleurs, une heure quarante après...

    Elliot avait dû attendre la fin de la séance avant de se rendre compte qu'on n'était plus là. Il avait sans doute vue les dernières personnes quitter la salle et comme on en faisait pas partit, il s'était sans doute rendu à l'intérieur. Je l'imaginais bien tourner dans tous les sens, se demandant comment on avait fait pour disparaître et ce qui avait bien pu nous arriver. Dans le meilleur des cas, il se serait inquiété et il aurait tout de suite pensé qu'on s'était faite enlever. Dans le pire, il serait simplement allé voir cette fille pour l'embrasser à nouveau. Mais quoi qu'il en soit, si il était resté, si il nous avait cherché, il aurait sans doute vue cet homme apparaître devant la sortie de la salle, les mains dans les poches.

    « Ca fait un bail, mon grand. »



I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE 895479pierre

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qu'on peut y changer ?
Ton père est un Titan, ta mère un éléphant,
Tu as pris une vingtaine d'années d'un coup,
Quand on regarde, ça pourrait être pire...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80956-indumbowetrust#1022120

Contenu sponsorisé







I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

I don't wanna miss a thing ♥ LILY JOLIE





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Sandman Delirium