LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Amazonbie ☆ Evénement #113
Une mission de Anya - Depuis le 30 juillet 2019
Don't be Evil

Partagez
 

 Rencontre caféinée [Eugène, En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jasmine Fawks


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Jasmine Fawks


╰☆╮ Avatar : Freida Pinto

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jasmine

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] 318778staff2

☞ Surnom : Marinette ou Rinerine dépend des personnes
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 892

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 9 Mar 2014 - 22:18

A la bourre, Oui à la bourre, Jasmine était totalement et définitivement à la bourre. Oh pas pour aller en cours rassurez vous. Non on était Samedi aujourd'hui, et elle n'avait jamais cours le Samedi -ce qui entre nous soit dit avait du bon-, mais plutôt pour aller au zoo où elle faisait du bénévolat, surtout en s'occupant des tigres. Avant la malédiction, elle s'était toujours demandée d'où lui venait cette attirance étrange pour ces grands félins. Mais depuis qu'elle était levée, elle se disait que Rajah devait y être pour beaucoup. Il lui manquait d'ailleurs beaucoup. Il avait toujours été son meilleur ami. Celui à qui elle pouvait se confier sans aucune crainte d'être jugée. Certains diront que c'est normal parce que c'était un animal, mais Jasmine elle était persuadée qu'il comprenait ce qu'elle disait. D'ailleurs n'avait-il pas largement arraché un bout du pantalon hors de prix du prince Achmed parce qu'il ne plaisait pas à la princesse avec ses grands airs ? C'était d'ailleurs ce même jour que son père avait souhaité au tigre de ne jamais avoir de fille.
Un sourire nostalgique étira les traits de la jeune femme à cette pensée. Néanmoins elle se reprit. Son réveil -qui était en fait son portable- avait sonné en retard, elle était encore en pyjama, pas coiffée et pas douchée enfin l'inverse. Bref peu importe. Elle prit en vitesse des vêtements dans sa penderie et bénit le fait d'être à l'étage du dessous et pas du dessus et d'avoir une salle de bain à côté de sa chambre car cela lui permettrait de ne pas réveiller Wendy qui devait encore sûrement dormir à l'heure qu'il était. Elle se dirigea donc vers la salle de bain prit une douche vite fait qui s'avéra être glacé. Pour une raison inconnue il ne semblait plus y avoir d'eau chaude. Après avoir crié d'une voix fortement suraiguë sa surprise et son mécontentement, elle se réfugia dans une serviette en claquant des dents et en profita pour se sécher les cheveux et se les coiffer. Vérifiant l'heure sur son portable, elle décida de se dépêcher encore plus. Elle sautilla en essayant d'enfiler son jeans et après s'être pris les pieds dans les pattes de ce dernier se ramassa par terre. Le monde entier s'était ligué contre elle où on était juste Vendredi 13 ?
Se relevant en essayant tant bien que mal de ne pas jurer -oui on pouvait être une princesse et se permettre de jurer, après tout, elle était pas à Agrabah et n'avait aucun rôle à tenir donc flute- elle finit d'enfiler ses habits et se dirigea vers la cuisine. Après vérification de l'heure sur son portable elle se rendit compte quelle n'avait vraiment pas le temps de prendre un petit déjeuner ici. Tant pis, elle irait acheter un café et un truc à manger chez Granny.
Vu l'heure qu'il était, elle décida d'y aller en voiture et pas à pied. La voiture lui fairait gagné du temps. Elle prit ses clés et d'appartement et de voiture, mit veste et chaussures et partis. Une fois dans le véhicule elle enclencha le moteur et partis direction le restaurant de la ville. Une fois garée, elle entra et interpella Ruby qui était au comptoir :

- Un cappucino vanille et un croissant s'il te plait

Ruby s'activa et lui tendit sa commande. Jasmine s’apprêtait à partir pour le zoo quand un inconnue entra en collision avec elle renversant par la même occasion le café qu'il avait lui aussi sur le chemisier de Jasmine. Manque de bol le chemisier était blanc. Enfin maintenant il était blanc avec une magnifique tâche de café dessus.
Bon zen, on inspire, on expire, se cal...Non on se calme pas. Il pouvait pas regarder où il allait ce couillon ? Non ? Trop c'était trop. Plus pourrit que ça, la journée ne pouvait pas l'être. La jeune femme passa donc en mode mitraillette à la place des yeux et le fusilla du regard. Son fichu caractère revenant au galop elle s'empressa de faire part de son mécontentement à voix haute :

- Mais c'est pas possible ! Vous pouvez pas regarder où vous mettez les pieds non ? C'est pourtant pas compliqué de marcher en regardant devant soit ! Vous avez un cerveau atrophié ou quoi ?!

Bon ok, elle y était peut-être allé un peu fort en passant ses nerfs sur l’inconnue . Mais elle était toujours comme ça quand une journée était vraiment pourrit de chez pourrit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4976-jasmine-fawkes- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5084-des-liens-avec-la-princesse-d-agrabah http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5960-jas-et-ses-histoires

Invité


Invité


Anonymous



Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 10 Mar 2014 - 17:25

Je crois que la meilleure façon de décrire ce début de matinée, c'est de placer le contexte. Je venais de nouveau de me prendre un somnifère, vous savez, celui qui me donne la gueule de bois? Je me suis donc levé vers sept heure avec un mal de tête terrible et pour ne rien arranger, ma cafetière était en panne et je n'avais plus rien dans mes placards. Il fallait donc faire des courses, et le ventre vide! Super! Ca commence bien! J'envoie donc de suite un SMS à Raipo pour qu'elle puisse me filer un peu de gâteau ou autre chose dans ce genre là. Sa raiponce (ah! que je suis drôle) ne se fit pas attendre et était même favorable à une rencontre rapide. Le crapaud était déjà partit. Peut-être pour aller voir Hope? En tout cas, tant que cette furie ne m'approche pas à moins d'un mètre, je serais tranquille, elle ne voudra pas utiliser une hache pour me tuer. Est-ce ma faute si elle ne voulait pas assumer ses sentiments pour le crapaud?

Après une douche rapide, je fut en route pour aller chez Raip. Elle me fila tout ce dont j'avais besoin puis après un petit baiser tout mignon, je put enfin partir. Je dégustais un petit déjeuner de roi! Pain au chocolat, barre chocolatée, et enfin une petite bouteille de lait. Voir Raiponce m'a enfin rendu le sourire malgré notre séparation forcée. Tant mieux car la journée s'annonçait longue. D'abord rentrer chez moi pour regarder un épisode de Dr House, de Kaamelott, une série française que j'appréciais grandement. La suite s'annonçait encore plus passionnante, il fallait que j'aille au boulot pour la cuisine puis pour préparer le spectacle du soir. A neuf heure, je devais y être. Bon, il me pardonnait quelques retards mais je ne dois pas abuser quand même. J'attendis donc dix minutes après le dernier épisode de Kaamelott pour me lever et aller au boulot. J'ai dut faire vite car il n' y avait personne à part une jeune fille. Je la connais très peu mais je l'ai déjà vue quelque part. Elle avait commandé un café. Et aussi un croissant. Mais le problème surgit lorsque, perdu dans mes pensées à cause du somnifère, je l'ai bousculé par accident. Le liquide chaud a alors eu le malheur de se mettre sur mes mains tandis que le chemisier de ma "victime" était maintenant teinté d'une couleur marron claire. Ok, reste calme, me disait-je, même si elle t'enguirlande, reste sage.

Elle ne m'avait pas raté. J'ai même cru qu'elle allait me mettre une baffe. Serait-ce une version 2.0 de Hope la rouquine? En tout cas c'était presque le même caractère à quelques codes vestimentaires prêt.


-Désolé de vous avoir percuté, j'avais la tête ailleurs.

Je remarque alors une boutique de vêtements tout près. Ca y est je me souviens, je la voyais souvent ici. Je l'ai même vu acheter ce joli chemisier ici.

-Prenez cet argent pour un café et attendez ici deux secondes.

Je lui mit dans les mains quelques pièces et me précipita à l'entrée du magasin. Au bout de deux minutes, j'avais retrouvé le vêtement, à peu près à la même taille et l'avait acheté. Oui, j'ai un grand coeur et heureusement. Je ne lui aurais pas souhaité de tomber sur Hope. Ca aurait fait des étincelles qui auraient tout brûlés.

La jeune femme fut surprise de me voir avec son chemisier neuf et moi restant tout à fait calme après ses cris de poissonière. Raip m'a fait plus d'effet que je ne le croyait.


-Encore toutes mes excuses. Ma femme n'arrête pas de me dire que je suis trop distrait en ce moment. Vous n'êtes pas faché au moins maintenant?

Jasmine Fawks


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Jasmine Fawks


╰☆╮ Avatar : Freida Pinto

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jasmine

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] 318778staff2

☞ Surnom : Marinette ou Rinerine dépend des personnes
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 892

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 11 Mar 2014 - 14:59

Oui Jasmine avait mauvais caractère. Mais elle regrettait déjà de s'être aussi facilement laissé emportée. Ok, la journée avait mal commencé -et risquait aussi sûrement de mal se terminer- mais c'était pas une raison pour passer ses nerfs sur les autres. Même si la personne en face d'elle allait la mettre encore plus à la bourre qu'elle ne l'était déjà. Il y a des jours comme ça où on se sent abandonné par la grâce divine. Ou alors c'était que Dieu ne l'aimait vraiment pas. De toute façon, Jasmine n'avait jamais été croyante. C'était juste une expression pour elle cette histoire d'être supérieur qui l'aurait prise en grippe. En fait elle était sur qu'elle avait la poisse, comment aurait-il pu en être autrement avec tout ce qui c'était passé depuis qu'elle s 'était réveillée. Elle se passa une main sur le visage. Pitié, que cette journée se termine vite mais alors très vite, parce que sinon elle risquait de répéter un câble avant la fin de la journée. Ce qui entre nous soit dit, n'était pas la meilleur des options possibles.
L'inconnue s'excusa de l'avoir bousculé, ce qui atténua quelque peu la colère de Jasmine. Elle allait dire qu'elle n'aurait pas dût lui crier dessus comme ça, mais il ne lui en laissa pas le temps. Lui tendant de quoi se racheter un café, il fila aussi vite qu'il était apparut, laissant la jeune plantée là comme une co...hum une idiote. Après un soupir à fendre l'âme, et un dernier regard sur son chemisier foutu -il était neuf en plus- elle se retourna à nouveau vers le comptoir et demanda la même chose à Ruby, qui lui servit en s'excusant à son tour pour l'incident, elle lui expliqua qu'il travaillait ici en tant que cuisiner et faisait aussi des spectacles de magie le soir. Tout dépendait du genre de magie se disait Jasmine, elle était allergique à celle du genre que Jafar avait pratiqué, mais elle avait toujours aimé celle du génie. Génie qu'elle n'avait d'ailleurs, toujours pas retrouvé. Il se cachait ou quoi ? D 'un côté, il valait peut-être mieux pour lui dans un sens. Il avait était la fouine de Regina pendant toute la malédiction. Autant dire qu'il n 'était pas très apprécié des gens de la ville. Et ça pouvait se comprendre. Mais elle, elle avait besoin de retrouver les autres, et il pourrait sûrement l'aider, il connaissait presque tout sur les habitants de la ville, de par sa fonction de journaliste. Alors, il devait savoir le noms d'Aladdin, son père, et Rajah dans ce monde, ce qu'ils faisaient et où les trouver. Enfin passons, si elle se mettait à penser à ça maintenant, ça allait encore plus gâché sa journée. Et elle l'était suffisamment comme ça alors n'en rajoutons pas une couche s'il vous plaît merci.
L'inconnue revient et lui tendis le même chemisier exactement que celui qu'elle portait et qui était à présent bon pour la poubelle. Aussitôt toute sa mauvaise humeur sembla disparaître. Les gens ayant un bon fond, on en croise pas tous les jours. La plupart des gens l'auraient laissé se débrouiller toute seule comme une grande avec son chemisier taché. Ce qui en langage décodé voulait dire repasser chez elle et se changer pour être encore plus à la bourre :

-Encore toutes mes excuses. Ma femme n'arrête pas de me dire que je suis trop distrait en ce moment. Vous n'êtes pas faché au moins maintenant?

Fâchée ? Non elle ne l'était plus, sa colère était retombée d'un coup. Et elle était à présent calmé, même si elle était sure qu'elle aurait un mal de crâne carabiné en fin de journée au vu des événements :

- Non répondit-elle. Merci pour le chemisier et heu désolé de vous avoir crier dessus, je suis assez à cran aujourd'hui.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4976-jasmine-fawkes- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5084-des-liens-avec-la-princesse-d-agrabah http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5960-jas-et-ses-histoires

Invité


Invité


Anonymous



Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans :

________________________________________ Jeu 13 Mar 2014 - 13:30

Parfait! Elle n'était pas comme Hope! C'était déjà rassurant pour ma pomme, je peux vous l'assurer. Elle s'était même excusée! J'avais bien géré cette fois-ci. Mais je devais tout de même reprendre le boulot. J'aurais bien aimé faire connaissance avec elle pourtant tellement elle avait l'air sympa. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois. Je devais me hâter. Je pris donc gentiment congé et m'en alla. Ruby me fit signe que des clients s'impatientaient.

-Désolé de devoir filer. Mademoiselle.

La suite de la matinée fut habituelle. Des clients commandaient, on me hurlait dessus si j'avais un temps soit peu de retard et à Midi, cétait pire. En plus des cafés habituels, il fallait que je fasse des plats en plus et des desserts. J'aime bien cuisiner, là n'est pas la question. Mais quand on te fout la pression pour pas grand chose, juste parce que les clients sont de plus en plus pressés, ce n'est plus amusant. Dommage qu'un art aussi beau que la cuisine soit réduit à ça. Je n'eu qu'une seule pause à 13H00, le temps de sortir un peu a derrière le café. Il faisait chaud pour une fois malgré une légère brise fraiche. Tant mieux, il y avait une chaleur infernale en cuisine. Le climat idéal pour regarder une partie du Livre IV de Kaamelott en streaming tout en dégustant un bon sandwiche. J'avais une petite télévision avec les épisodes enregistrés dessus. Je l'ai installée comme d'habitude sur le rebord d'une fenêtre condamnée et me suis assis sur une chaise. Au bout de quelques épisodes j'entendis un bruit. Comme des grognements. Je me retourne. Rien. Puis ça recommençait. Ca y est, je sais ce que c'est. Des chiens. J'aurais aimé vous dire qu'ils étaient gentils mais ce serait mentir et c'est mal de mentir.

-C'est pas ma journée, me disais-je en voyant trois m'aboyer dessus.

Pas de mouvements brusque. Ne pas montrer que tu as peur. Je me dirigeais lentement vers la clôture. C'est moi ou quelqu'un m'en veut à mort aujourd'hui. Les ennuis je les attirais comme des mouches. Les chiens y compris apparemment. Puis d'un coup je cours. Mon sandwiche encore en main. La suite, vous la devinez. J'ai d'abord tourné en rond dans les rues de Storybrooke pendant quelques minutes tandis que les chiens m'aboyaient dessus et tentaient de me mordre. J'entendais leurs dents claquer près de mes mains. Journée pourrie. Ensuite je me suis dirigé vers les alentours, rouge comme une tomate à cause de ma course. D'instinct je pris la direction du Zoo, esquivant les assaut de ces bêtes féroces plus collantes que la vieille Gothel. Mais allez savoir pourquoi, j'ai eu une meilleure idée (douce ironie). Celle de grimper à un arbre tous près du mur du zoo au lieu de tout simplement rentrer. Mais attendez c'est pas fini. J'ai essayé de l'escalader ce foutu mur! En me baladant d'arbre en arbre. J'ai par contre dû faire tomber le sandwiche que ces sales bêtes ont dévoré. Adieu mon tout petit. Puis je fut enfin dans l'enceinte du Zoo. Très joli ma foi. A un soucis près. Je suis tombé sur l'enclos des tigres.

-C'est bien ma veine.

Puis je vit tel le messie cette jeune femme de ce matin. Vite il faut que je fasse un signe. J'entendis alors le cri d'agonie de ma veste qui fut déchirée. Un tigre se pointait. C'est le genre de situation devant laquelle Hope se foutrait de moi. Et laisserait faire rien que pour faire durer le plaisir.

-Mademoiselle!!! Hum...Au secours.

Dès qu'elle me vit, elle ne put se retenir de rire. je sais, il n'y a qu'à moi que ce genre de chose peut arriver. Mais elle pouvait tout de même m'aider non?

Jasmine Fawks


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Jasmine Fawks


╰☆╮ Avatar : Freida Pinto

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jasmine

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] 318778staff2

☞ Surnom : Marinette ou Rinerine dépend des personnes
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 892

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 16 Mar 2014 - 19:00


Au final, on peu dire que tout est bien qui finit bien. L'inconnue ne l'avait finalement pas mise plus en retard qu'elle ne l'était déjà au zoo. Et en prime, il s'était excusé pour lui avoir renversé du café dessus. Du coup Jasmine se sentait un peu bête de lui avoir crié dessus. Lui annonçant qu'il devait retourner travailler, la jeune femme acquiesça et de son côté partis direction les toilettes pour changer de chemisier. Quand ce fût fait, elle repartit direction sa voiture, en buvant son café et mangeant son croissant. Une fois son petit déjeuner finit, elle démarra son véhicule et partis direction le zoo. Elle avait auparavant, prit soin d’appeler le gérant pour lui dire qu'elle aurait du retard. Elle n'allait donc pas se faire taper sur les doigts. Ou du moins pas beaucoup.
Une fois, arrivé, ce fut le gérant lui même qui l’accueillit, lui demandant la raison de son retard. Elle lui expliqua donc ses mésaventures du matin. Et plutôt que de se faire taper sur les doigts, il préféra se moquer d'elle. Oh ce n'était pas méchant, et elle comprenait que ça le fasse rire. Elle même en aurait fait autant si elle n'avait pas eu peur de vraiment arriver à la bourre. Il la laissa finalement aller se changer. Elle partis aux vestiaires où elle enfila sa tenue de soigneur et partis s'occuper des tigres. A midi, elle s'absenta pour aller dans la salle du personnel. Il y avait toujours des Sandwichs sotcké dans le frigo pour ceux qui n'auraient pas eu le temps de se faire ou de s'acheter à manger. Et sur le coup, elle s'était aussi sentie bête. Elle aurait aussi dût demander un sandwich pour sa pose à Ruby quand elle était chez Granny. Enfin bon avec ce qui s'était passé, elle avait un peu oubliée. Enfin, l'important à l'heure actuelle c'était qu'elle n'allait pas mourir de faim. C'était déjà ça de gagné.
Elle prit son repas, et sortie s'installer sur un banc dehors pour aller manger. Il faisait beau et en plus de ça, la température semblait être clémente. En plus de ça, il n'y avait pas trop de monde aujourd'hui, c'était une petite journée on pouvait dire. Elle commença à manger, perdu dans ses pensées quand un bruit venant du côté des tigres l'interpella. Emballant sa nourriture dans du papier et la mettant dans son sac, elle se releva et partis dans cette direction. Et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir l'inconnue du café en très mauvaise position avec les félins. Jasmine eu beaucoup de mal à retenir son rire, d'ailleurs elle finit par littéralement éclater de rire. Il avait la poisse, ça pouvait pas être possible autrement.
Jasmine se tenait le ventre courbé en deux tellement elle riait, c'était pas banale comme situation. Néanmoins il la ramena à la réalité en lui demandant de l'aide. Vu l'état dans lequel était sa veste. Il valait peut-être mieux qu'elle intervienne en effet. Posant son sac à l'extérieur, elle réintégra la cage et fit rentrer les tigres par la trappe par laquelle ils disparaissaient inévitablement et qui les dérobait toujours à la vue des spectateurs. Où allaient-ils exactement? Cela ressemblait à un secret jalousement gardé par les employés et les enfants dans l'assistance ne manquaient pas de poser la question à leurs pauvres parents désemparés. Elle sourit à cette pensée, et aida l'inconnue à se remettre sur ses pieds :

- Vous avez vraiment la poisse vous, mais alors atterrir dans l'enclos des tigres je crois bien que c'est la cerise sur le gâteau

Spoiler:
 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4976-jasmine-fawkes- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5084-des-liens-avec-la-princesse-d-agrabah http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5960-jas-et-ses-histoires

Invité


Invité


Anonymous



Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans :

________________________________________ Jeu 20 Mar 2014 - 13:43

Elle se marrait. C'était compréhensible. Mais les tigres avaient vraiment les crocs et je ne comptais pas leur servir de petit déjeuner. Si encore j'avais quelques "armes"... Et encore, mon "maître" ne m'avait appris qu'à me défendre contre des adversaires humains. Les félins, c'était pas trop mon rayon. C'est là que je regrette de ne pas avoir de pouvoir magiques pour pouvoir faire peur à ce genre d'ennemi. Je sais pas moi...pouvoir les brûler juste ce qu'il faut pour les éloigner. Mais non Eugène, tous n'est qu'illusion dans tes pouvoirs. Seul ton couple et ta situation sont réelle! Et heureusement...pour le couple j'entends. Bon, je ne vais pas déprimer! Ce n'est pas dans mes habitudes. Heureusement pour moi, elle n'était vraiment pas comme Hope. Elle fit sortir les tigres de leurs enclos pour que je puisse descendre de mon arbre et m'extirper de cette fosse au lion. Elle riait encore, me chariant sans cesse. Oui, j'avais pas de bol. Au moins, ceci m'a permit de connaître son nom. Jasmine Fawkes, si j'en croyais l'insigne. Pas mal comme nom. Ca sonnait bien. Maintenant, que faire? Elle m'a sauvé la vie. Mais si je l'invitait, elle aurait cru que je la draguais. En tant qu'homme marié, c'était bien sûr hors de question. Raiponce est ma femme, mon rêve. Je ne la délaisserais pas!

Que faire donc? Je ne le savais toujours pas. Peut-être la remercier déjà, ce serait la moindre des choses. Et ensuite...j'ai eu une idée. Je savais quoi faire. Ma veste enlevée, je la mit sur mon bras gauche. Il faisait chaud ici. Tanpis si elle me prenait pour un psychopathe pervers en train de se déshabiller devant tout le monde.


-C'est ça, riez, j'ai vraiment la poisse. Mais merci quand même. Je me présente, Eugène Fitzherbert. Que pourrais-je faire pour vous remercier?

Elle réfléchit un instant. Parfait, elle choisissait et je ne risquais pas de faire de bourde. Mon portable sonna. C'était le chef qui m'attendait pour reprendre le service. Mon idée devait donc se faire. Sinon je risquais de ne plus pouvoir la voir.

-Désolé, je dois y aller! Que diriez-vous de continuer cette conversation, disons, à la fin de votre service? Je ne donne pas de spectacle ce soir et j'ai quelque chose de très important à faire. Vous pourriez être de bon conseil. Au revoir.

Je fut vite sortit du zoo et reprit la direction du Granny à pied. J'espérais que ces chiens ne reviennent pas de si tôt. Ils étaient si... féroces et moches. En parlant de ça d'ailleurs, je n'avais pas pu manger mon repas en entier. Tanpis, je mangerais un morceau sur place.


Le reste de l'après-midi fut assez long. Non seulement parce que je n'avais plus grand chose à faire avec le peu de clients, mais en plus parce que je ne cessais de penser à la fin de la journée. Raiponce ne le savait pas, mais je comptais acheter une bague de fiancailles. Pour qu'on puisse enfin se remarier. J'étais nerveux car comme je n'ai aucun goût quand il s'agit de faire des cadeaux, j'avais besoin soit de beaucoup de chance, soit d'un avis féminin. Cette chère Jasmine pouvait faire l'affaire si elle était d'accord. C'est pourquoi j'attendais. Tranquillement. Dans la douce brise du soir. J'espérais qu'elle vienne m'aider. On ne se connaissait pas mais si elle pouvait rendre mon couple heureux, on pourrait faire connaissance. Qui sait si on ne peut pas devenir ami?

Jasmine Fawks


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Jasmine Fawks


╰☆╮ Avatar : Freida Pinto

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jasmine

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] 318778staff2

☞ Surnom : Marinette ou Rinerine dépend des personnes
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 892

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 26 Mar 2014 - 0:09

Jasmine continuait de rire, il fallait dire qu'il y avait de quoi. Généralement ce genre de choses, ça n'arrivait qu'à la télé dans les films et encore même dans un film c'était un peu gros. Alors voir ça en vrai, en live si je puis dire il y avait deux choix possibles : où vous vous en sortiez avec une trouille bleu d'un côté comme de l'autre -ce qui ici devait-être le cas de l'inconnue au café- ou alors vous trouviez ça d'un comique défiant toute concurrence. Ce qui ici, était le cas de Jasmine. Elle riait à gorge déployée de la situation. Bon d'accord c'était pas cool pour le cuistot de chez Granny, mais bon dieu ce que ça faisait du bien après un début de journée comme celui-ci :

- Et moi qui croyais être vraiment poisseuse aujourd'hui avec tout ce qu'il m'est arrivé. Mais je vois que vous l'êtes bien plus que moi

Elle finit par se calmer, mais eut quelques crampes au niveau du ventre à force de rire comme elle l'avait fait. C'était rare qu'elle s'amuse autant. Que les choses soient claires : sa vie n'était pas ennuyeuse à mourir au point de devenir dépressive. Mais, elle avait une petite routine comme on pouvait l’appeler. À savoir, aller
prendre ses cours, aller à la bibliothèque les bosser -Belle, la bibliothécaire savait un tas de choses et n'hésitait jamais à partager son savoir au grand bonheur de Jasmine qui l'écoutait avec attention-, puis faire cours au lycée, et ça c'était sans doute la partie la plus délicate. Car si elle, adorait partager ses passions, la plupart des adolescents ne s'intéressent que peu voir pas du tout à sa matière. Estimant pour la plupart, que c'était le passé, que le monde avait évolué, et que donc ça ne servait à rien de s'intéresser à des choses d'un autre temps. Et c'était bien dommage, car c'est en connaissant le passé justement que l'on ne faisait pas les mêmes erreurs dans le présent et pour le futur. Mais essayez d'expliquer ça à une bande d'ado....
Fort heureusement, ils n'étaient pas tous comme ça -et tant mieux d’ailleurs- il lui arrivait d'avoir des classes, très intéressés parce ce qu'elle racontait, et qui participaient activement pour son plus grand bonheur.
L'inconnue se présenta sous le nom d'Eugène Fitzherbert. Encore un nom barbare. Mais ils les dégotaient où leurs nom ? Enfin maintenant qu'elle y pensait ce n'était peut-être pas son nom de malédiction mais son vrai nom. Dans ce cas là, elle ne s'aviserait en aucun cas de faire un commentaire là dessus. C'était uniquement sous les noms dont certains avaient écopés suite au sort de Regina qui faisaient bizarre à la jeune femme. Le voyant regarder son badge, elle décida de le taquiner encore un peu :

- Je ne pense pas avoir besoin de vous dire le mien puisque vous l'avez vu sur mon badge. A moins que je me fourvoie et que vous lorgniez en fait ma poitrine

Elle le jaugea un instant du regard, se forçant pour ne pas à nouveau éclater de rire, mais se retint pour afficher un faux aire sévère. Eugène avait l'air d'un gamin prit en faute c'était vraiment trop amusant. Elle prit un faux air outrée et s'exclama :

- Votre air en dit long ! Vous ne regardiez pas mon badge en fait !


Le pauvre avait vraiment l'air de ne plus savoir où se mettre. Elle devait reconnaître que c'était légèrement sadique de le torturer ainsi, alors elle décida d'arrêter. Dans un grand éclat de rire elle reprit :

- Détendez vous ! Je vous taquinais, je sais bien que vous ne faisiez que regarder mon badge. Vous m'avez dit être marié, et je ne crois pas que vous êtes le genre à aller voir ailleurs. Vous n'en avez pas le profil


Il lui demanda ensuite ce qu'il pourrait faire pour la remercier, et elle se mit à réfléchir. Là tout de suite, rien ne lui venait, mais si elle prenait le temps d'y penser peut-être aurait-elle une idée. A méditer pendant son service. Du moins s'il n'y avait pas d'autres sauvetage à faire. Cette pensée lui arracha un nouveau rire qu'elle retint comme elle le pouvait. Ça faisait un peu super héroïne, la cape et les collant en moins.
Eugène l'interrompit dans ses pensées, pour lui dire qu'il devait repartir, et proposa de reprendre la conversation à la fin de son service au zoo. Qu'il avait quelque chose d'important à faire, et qu'elle pourrait être de bon conseil. Puis, avant qu'elle ai pu ouvrir la bouche pour acquiescer, il partit. Eh bien, la chose qui pouvait être certaine, c'est que ce type était un vrai courant d'air. Elle secoua la tête de gauche à droite, un sourire amusé flottant sur ses lèvres. Elle commençait à bien l'aimer ce monsieur Fitzherbert, il avait l'air d'être un sacré numéro.
Dès qu'il fut partit, elle retourna s'asseoir sur le banc où elle était tout à l'heure et termina son repas de midi. Son ventre venait de la rappeler à l'ordre. Elle n'avait pas eu le temps de beaucoup manger, avec l'incident des tigres comme nous l'appellerons maintenant.
Si avant midi, cela avait semblé être une petite journée au zoo, après le repas, cela se mua plutôt en grosse journée. Les visiteurs affluaient, notamment des couples ou des enfants. Cela la rendit quelque peu triste. Lui rappelant que oui, elle n'avait toujours pas retrouvé celui qu'elle aimait. La jeune femme ne perdait pas espoir, mais c'était dur de se dire qu'il était là quelque part, et qu'elle n'avait pas encore réussit à savoir où.
A la fin de son service, elle était quelque peu fatiguée, mais tout de même heureuse. Pour rien au monde, elle n'échangerait son travail ici. C'est donc souriante, qu'elle se dirigea vers les vestiaires, délaissant ses habits de soigneurs pour ceux de tous les jours. Elle en profita également, pour détacher à nouveau ses cheveux et remettre ses boucles d'oreilles. Contrairement à Agrabah, où elle arborait toujours une longue tresse, ici elle préférait les garder lâché. Il faut dire aussi que la longueur, n'était pas tout à fait la même. Quant aux boucles d'oreilles, c'était une manie qu'elle avait gardé. Même si à nouveau, elles étaient moins imposantes, que celles qu'elle avait pu arborer par le passé.
Une fois tout ceci fait, elle salua ses collègues et prit la route. Elle s'arrêta devant le café et sortie de sa voiture. Eugène était bien là, à l'attendre :

- Alors monsieur Eugène j'ai la poisse Fitzherbert, en quoi puis-je vous être utile ?

Elle lui lança un regard malicieux, elle aimait bien le taquiner. Elle n'avait pas souvent l'occasion de le faire.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4976-jasmine-fawkes- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5084-des-liens-avec-la-princesse-d-agrabah http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5960-jas-et-ses-histoires

Invité


Invité


Anonymous



Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans :

________________________________________ Jeu 27 Mar 2014 - 17:44

J'attendais avec la musique de trollolo dans la tête. Je ne savais pas pourquoi. Peut-être à cause d'un type bourré dont le faciès me faisait largement penser à ça:

Spoiler:
 

Bref, j'ai vraiment des idées tordues parfois. Non, fonder la Ligue des Justiciers n'était pas une idée tordue. C'était une idée de génie qui ne marche que dans les films type Avengers. Avec des gens bizarres donc. Etant donné que l'on est tous fous, je pense que ça peut toujours marcher. Il faut juste trouver des candidats. Jasmine pourrait peut-être en faire partie? Attendez, j'ai dit ça moi? Chaque chose en son temps! D'abord, elle m'aide puis je paye ma dette envers elle. D'ailleurs, elle arrivait.

Ce qui était dingue, c'est qu'elle voulait réellement me taquiner. Okay, ce n'était pas une bonne idée de regarder son badge pour savoir son nom. Je retiendrais ça à l'avenir. Ca porte trop à confusion. Je la voyais, habillée normalement, excepté le simple fait qu'elle portait des boucles d'oreilles. Habitude intéressante étant donné que les seuls ayant ce genre de "tics" bizarre viennent tout droit du monde des contes. Le vieux boucher lit des romans d'amour, Raiponce emporte toujours ou presque une poêle à frire avec elle. Quant à Hope? Je n'ai pas encore trouvé. De toute évidence, Jasmine ne cherchait pas à séduire, mais tenait à conserver une certaines beauté. Parfait, ça ne m'aurait pas plut qu'elle me fasse les yeux doux. Comment ça le simple fait qu'elle ne me draguait pas suffisait?

Ma veste était bonne à jeter mais j'en ai d'autres. Abandonnées depuis longtemps dans mes placards. Il me restait encore un peu de matériel comme mes fidèles menottes. Plus de fumigènes par contre. Il sont parti dans la gueule des tigres. Je riais rien qu'à l'idée qu'elles explosent dans leur enclos au nez des soigneurs. Cruel en effet. J'espérais que cette journée se finirait assez vite sans aucun problème. Piéger des voleurs n'en fait pas partie.


- Alors monsieur Eugène j'ai la poisse Fitzherbert, en quoi puis-je vous être utile ?

Ca commençait bien. J'étais catalogué porteur de poisse professionel. Chapeau Eugène. J'eu un petit rictus et me contenta d'hausser les épaules. C'était à ce moment là que j'ai senti que ma proposition allait être bizarre. Elle me croiyait marié, mais officiellement, je ne l'était pas. Si je lui disais que je cherchais une bague de fiancailles, elle risquait de trouver ça bizarre. Et j'ai horreur de mentir depuis quelques temps. Allez, c'est juste un mauvais moment à passer.


-J'ai besoin d'un avis féminin pour choisir une bague pour mon épouse. Enfin, pas encore officiellement mon épouse. On s'est déjà marié mais dans un autre...hum...


Je m'enlisais. Jasmine était capable de me taquiner et donc de me faire perdre mes moyens si jamais je fautais. Elle est bien l'une des rares à me faire perdre les moyens. Avec les grosses brutes, c'est plus faciles de leur parler -si tant est que certains aiment ça. Et puis dites-moi comment expliquer que j'ai épousé ma femme dans un autre monde? Bah, j'avais déjà affronté une rouquine en furie et des gros bras de la mafia locale! Plus rien ne pouvait me faire peur...Bon excepté quand Raip est en colère mais c'est une autre histoire.

-Je me suis marié dans un autre monde... Voilà, maintenant je passe pour un fou.

Jasmine Fawks


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Jasmine Fawks


╰☆╮ Avatar : Freida Pinto

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jasmine

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] 318778staff2

☞ Surnom : Marinette ou Rinerine dépend des personnes
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 892

Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Jeu 3 Avr 2014 - 19:42

Eugène se contenta d'un rictus en haussant les épaules suites à ce qu'elle lui dit. La jeune femme ne sourit que plus franchement, amusée. Il faut dire qu'elle avait rarement l'occasion de tomber sur des gens qui semblaient être abandonnés de Dieu. Pas qu'elle croyait à Dieu, loin de là. Elle n'avait jamais été croyante d'aussi loin qu'elle se souvienne et évitait l'église comme la peste. Elle avait toujours trouvé les principes de la religion -et ce peu importe laquelle- ridicule. Mais au moins, devait-elle reconnaître que la religion chrétienne battait des records. Notamment avec cette histoire de célibat des prêtres. Mais cela n'était que l'humble avis d'une citoyenne américaine, étant en fait une princesse de conte de fées. Donc cela n'avait que très peu de poids au près des instances supérieures.
Puis, Eugène prit la parole et lui dit qu'il cherchait une bague pour son épouse, et rajouta ensuite que ce n'était pas vraiment son épouse mais qu'ils s'étaient déjà marié et avaient laissé sa phrase en suspens. Elle n'était pas du tout perdue là, alors il était marié, mais c'était techniquement pas sa femme. Bon, c'était un peu confus tout ça, et même un peu beaucoup. L'étudiante avait du mal à suivre. Le seul truc qu'elle avait compris, c'est qu'il avait manifestement besoin d'un avis féminin. S'il y avait que ça, elle pouvait l'aider :

- Ça tombe bien je m'y connais assez en bijoux, c'était une des rares choses qu'on me laissait choisir avant et depuis que je vis seule, personne ne choisit à ma place.

En fait on ne l'avait pas vraiment laissé choisir ses bijoux au début.
Comme pratiquement tout au palais d'Agrabah, on lui disait quoi mettre, colliers, boucles d'oreilles et autres inclut. Elle avait fini par en avoir marre, et finalement tout envoyé balader. Si bien, que son père lui avait laissé carte blanche là dessus et sur le choix de ses tenues. C'était au moins une petite victoire pour acquérir son indépendance. Par la suite, mister la poisse lui dit qu'il était effectivement marié mais dans un autre monde. Ah ben voilà, tout s'expliquait. Il était marié dans le monde de conte, ce qui effectivement, au yeux de la lois américaine ne comptait pas vraiment :

- Ah vous aussi ? Enfin je veux dire on n'était pas vraiment marié lui et moi, on va dire qu'on était fiancé, mais c'était en préparation, enfin disons qu'on y pensait très sérieusement....

Et voilà, elle s'enlisait dans ses explications. Ça lui arrivait souvent ces derniers temps. D'un côté expliquer sa relation avec Aladdin était un peu compliqué. C'est vrai que son père avait annulé la lois qui disait qu'elle devait obligatoirement épouser un prince, pour la changer en celui qu'elle voudrait. Mais ils ne s'étaient pas pour autant mariés, c'est vrai que ça fait étrange dit comme ça. Mais d'un côté, si elle ne disait pas à Eugène qui elle était, et que donc elle venait aussi de cet autre monde, il allait à coup sure la prendre pour une folle :

- Princesse Jasmine d'Agrabah pour vous servir

Elle effectua une légère courbette moqueuse, comme pour signifier que son titre importait peut, et qu'elle se considérait à égalité avec les autres, et se releva en souriant. Voilà, maintenant que les présentations étaient plus ou moins faites, on pouvait repartir sur de bonnes bases. Ils venaient tous les deux du même endroit -enfin pas exactement- et donc personne n'était fou. Ce qui entre nous soit dit est plutôt rassurant.

- Donc si j'ai bien comprit. Vous voulez acheter une bague de fiançailles à votre dulcinée. Parfait, il se trouve que comme je vous l'ai dit, je m'y connais en bijoux et qu'en plus de ça j'ai une voiture. Alors en voiture Simone comme dirait l'autre

Certes, cette dernière phrase était légèrement débile, mais on excusera Jasmine par le fait qu'elle avait eu une journée fatigante, et qu'en plus de ça, ça sonnait bien sur le moment. Elle sortie ses clés qu'elle avait rangé dans sa poche, fit signe à Eugène de la suivre, et se réinstalla côté conducteur, attendant qu'il fasse de même côté passager pour allumer le moteur.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4976-jasmine-fawkes- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5084-des-liens-avec-la-princesse-d-agrabah http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5960-jas-et-ses-histoires

Invité


Invité


Anonymous



Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 7 Avr 2014 - 17:56

- Ah vous aussi ? Enfin je veux dire on n'était pas vraiment marié lui et moi, on va dire qu'on était fiancé, mais c'était en préparation, enfin disons qu'on y pensait très sérieusement....

Vous savez, avant ce moment-là, j'espérais sincèrement que la poisse n'allait pas me poursuivre jusqu'au bout. Je veux dire, si elle m'avait pris pour un fou, j'aurais perdu beaucoup en crédibilité et qui sait si elle n'était pas capable d'appeler la police? Raiponce ne me reverrait plus, Pascal me pleurera. Enfin, s'il pardonne le fait que j'ai malencontrueusement accroché sa copine avec mes menottes. Pourtant, j'avais eu de la chance! Elle était presque dans la même situation que moi! Cool n'est-ce pas? Enfin, c'était pas cool notre situation...enfin bref...Non seulement elle venait du monde des contes, mais en plus elle s'y connaissait en bijoux! J'étais en veine!Raiponce sera contente, j'en étais sûr! Quoi? Quel chien? Oh, ce n'était que petits incidents, ça arrive.

- Princesse Jasmine d'Agrabah pour vous servir.

-Eugène Fitzherbert, mari de la Princesse Raiponce de Corona. Ancien voleur.

C'est alors qu'elle fit une petite courbette moqueuse tandis que j'abaissais légèrement la tête, le bras replié sur le torse. Nous avons tous les deux eu un léger sourire devant cette attitude moqueuse envers nos origines. Je commence à vraiment l'aimer cette fille. Il était normal pour moi de me comporter ainsi étant donné mes origines modestes, j'étais un voleur sans le sou, rêvant de richesses et de gloire. Tous ça à cause de ce Flynnagan Rider, riche comme Crésus, pouvant tous se payer. Mais pour Jasmine, elle était de sang royal, une véritable princesse et ceci fut pour moi étonnant. Son goût pour les bijoux était aussi expliqué. Raip n'avait pas eu le temps de connaître tous ça. Dommage mais pas irattrapable.

Elle finit par m'inviter dans sa voiture pour aller à la bijouterie. Ce n'était pas si loin que ça à pied mais elle devait sûrement être fatiguée. Et pour cause, elle a travaillé un Samedi! J'ai donc accepté. Sa voiture était garée près d'un batîment près du Granny. Je suis monté à l'avant et vit les quelques affaires qui trainait sur la plage arrière. Des vétements soigneusement pliés. Vu la couleur, c'était sûrement ceux qu'elle portait au zoo. Il y avait quelques poils dessus. Sûrement ceux des tigres.

Puis elle a démarré la voiture. Vint ensuite le silence. Je m'ennuyais quelque peu. Pas à cause de Jasmine, mais parce que je ne savais pas quoi dire. On ne se connaissait pas et pourtant elle voulait bien m'aider. Je ne savais que dire devant tant de gentillesse. Si seulement Hope pouvait aussi être ainsi... Ah, que l'autre soirée aurait été douce... Une idée m'est subitement venue à l'esprit.


- Merci pour votre aide...Cela ma sauve la vie...Et...Dites-moi, vous cherchez votre "âme soeur"?

J'avais dit cette expression avec tellement d'ironie que j'ai eu peur qu'elle ne prenne ceci pour une moquerie. J'ai jeté un oeil dans sa direction pour vérifier sa réaction. Cette chère princesse ne semblait pas le prendre mal. Tant mieux. Je me tus, attendant une réponse.

Contenu sponsorisé







Rencontre caféinée [Eugène, En cours] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Rencontre caféinée [Eugène, En cours]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives