PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 

٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Dernières Forces Mystiques ☆ Evénement #110
Une mission de Dyson - Depuis le 8 juin 2019
La suite de Magic League sur Disney Rpg ! Une aventure de Super Héros !

Partagez
 

 I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alice Kingsleigh*


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Alice Kingsleigh*


╰☆╮ Avatar : Dakota Fanning.

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Alice, aka la sale morveuse qui peint les roses blanches en rouge.

I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack] Mini_84159453wi

☞ Surnom : Jez
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 687
✯ Les étoiles : 2111


I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack] _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 17 Sep 2016 - 1:05


I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up


En vouloir à la terre entière...et vouloir malgrès tout rester debout. Quand on est loin de tout. Je me battais comme je le pouvais. Je me raccrochais à la vie. Mais elle ce vidait, épuisais mes forces. La rage, la colère. L'incompréhention. Vivre en ce demandant pourquoi c'était aussi difficile. Je détestais les gens qui vivaient bien. Qui avait les moyens. Qui ne galérait pas et qui possédait une vie normal. Il ce montrait en spectacle, comme un délicieux rêve inaccessible, qui s'evaporait sous nos doigt. Je détestais devoir me debrouiller par mes propres moyens. De toute manière, personne ne voulait de moi. Tout le monde disparaissait. Et même quand je finissais enfin par me raccorder à une petite flamme, juste une etincelle qui me faisait vivre, elle s'eteignait, aussitôt soufflé par un vent macabre et sans vie. Alors oui. J'étais en colère. Et je n'avais plus aucune motivations. Je cherchais tant bien que mal une issue. Trouver Maxine. Ce prendre des reflexions bien acerbes dans le visage par Zach, par Terrence. Leur mot me tranchait le cœur tel un scalpel. Je subissais les fautes. Mais si y'a bien une chose qui pesait sur mon esprit, c'était la culpabilité. Pourquoi je n'étais pas à la place de Maxine ? Pourquoi j'avais été assez conne pour ne pas rentré dans ce putain miroir pour aller la chercher plutot que de la regarder bêtement ce faire avoir ?

Parce que j'étais conne, voilà tout. J'essayais de mon mieux. Mais tout le monde s'en moque. Personne ne prête attention à moi. Je ne fais que subir les choses, un point c'est tout. Oui ca faisait mal, et alors ? Je préfèrais garder tout cela en moi, contenant une colère venimeuse qui m'animait de jour en jour. J'avais envie d'hurler, de frapper quelque chose. Même la bibliothèque n'était plus un refuge pour moi. D'un soupire las, je versais le contenue de la glace sur le plateau d'un homme proprement habillé et pressée. Il possédait une montre à gousset en or, cousus sur son menteau. J'aimais pas cette vision. J'y revoyais Sirrus, et l'idée que cela ranime des souvenirs à double tranchant me coupait déjà la gorge. Je plaçais brutalement la deuxième boule de glace dans son assiettes. Mange toi ca, sale bourge. Laisse les gens dans leur misère, les aides surtout pas. C'est tellement marrant de les voirs ce battre pour un billet, alors que toi ta retraite et assurer. Je me sentais tellement enerver, que je n'arrivais pas à dissimulé cette colère qui innondait mes yeux. L'homme me lança un regard outré, et j'avais envie de positionner mes mains sur sa gorge pour l'empêcher de parler.

« Vous pourriez au moins faire attention ! Je paye pas pour une vendeuse mal aimable ! » Le ton était tellement brutale, que je mis un moment à percuté qu'il s'adressait bien à moi. Comment osait t-il ? Ma vie était déjà assez un carnage comme ca sans que ce sale connard ai besoin d'ne rajouté comme ca ! J'étais serveuse bénévole, pas une esclave ! Je posais la louche dans le petit bac de glace, projetant un regard violent dans sa direction. Ma poitirne bouillonnait tellement la colère agitaient mes traits. Va y Alice ! T'es une esclave, non ? De toute manière, si il appelait les flics, j'avais plu rien à perdre. Plus personne ne comptait assez à mes yeux pour que je puisse m'y raccrocher. Je ne vivais même plus au Manoir Wonderland. Je n'avais pas revue certaine personne depuis des mois maintenant. Alors plus rien ne pouvais m'atteindre. Peu importe ce qui ce passait, la douleur ne sera pas aussi grosse et douloureuse qu'elle ne l'était déjà.

▬ « Allez vous faire foutre. Les sales riches dans votre genre n'ont pas leur place ici ! » lachais-je d'un regard glaciale. J'avais presque envie de l'etouffer avec mes mots. Mes doigts s'agitèrent sous la grosse louche à glace. L'homme fit les gros yeux, son expression passa de la surprise à la colère. Il prit l'assiette et la lacha sur le sol. Elle s'ecrasa en un million de petit morceaux de verre. J'espérais bien qu'il ne ce foute pas de ma gueule là maintenant. J'étais d'humeur à tuer quelqu'un. Et comme je l'avais si bien dit, je n'avais plus personne à perdre. Ma vie m'a apprit que les gens n'étaient que de passage et que l'on pouvait compter que sur soi même pour ce sortir de la merde. « Wouah, ta cassé une assiete ! Moi qui pensais que les riches avaient besoin de leur larbin pour le faire ! » Un sourire ironique étirait mes lèvres. Le rouge envahis les jours de l'homme plutôt baraqué.

« Je vous prirais de vous adresser autrement à une personne de haute statut. » Une pierre dans la tête. Des mots incroyablement merdique. Je relevais un sourcil, cherchant du regard la personne à qui il pouvait bien s'adresser. Oh pardon. C'est à moi.

▬ « Tu peu te le foutre ou je pense ton statut. T'es qu'un mec avec des fonctions, t'es aussi normal que moi. » Rappliquais-je d'un ton furibond. Non mais si il pensait que j'allais me plier à lui ! Il était tout à fait comme moi, juste avec un putain de statut de riche. T'en fais pas mon gaillard, si ton pognon ce barre, tu finira comme moi ! Son regard était egal à celui d'un chien de faillance.

« Viens redire ca, sale petite garce ? » Cracha t-il en s'approchant de moi, un regard dur et évocateur. Pas de problème. Laisse moi défaire mon tablier. Je commençais contourner le comptoir en ne lachant pas son regard, jusqu'à ce que des mains glacé ne ce pose sur mes bras nue. Un vent glaciale souffla sur ma nuque, déclenchant un frisson qui parcourru ma colonne vertébrale.

▬ « Putain lache moi ! » M'ecriais-je en me debattant, alors qu'il me trainait jusqu'à la résevre. Qui ? Bach Jack bien entendu ! Putain qu'il me soulait ! Bordel, j'avais pas besoin d'une gardienne agréer ! Une fois qu'on fut isolé, il me demandait vaguement à quoi je jouais. C'est bon, j'en avais ma claque de tout ! Je décrochais mon tablier d'une tel brutalité que je le jetais dans le visage du blond. « Je ne suis pas une esclave qui doit ce prendre les reflexions des riches dans la gueule ! Je ne suis pas là pour ca ! » grognais-je. C'était quoi ce putain de sourire qui animait ses lèvres ? Il ce foutait royalement de ma gueule ? Je le hais. Je me foutais d'être une serveuse, de devoir être aimable avec les gens, que c'était mon métier. «  Les gens s'en foutent de moi ! Tous ce qu'ils veulent c'est leur putain de glace ! » M'enervais-je. Je sentais mes jours s'enflammer et s'empourprer de rouge. Mes mains tremblaient, alors que je n'arrivais plus à contenir la rage qui ce noyait dans mon regard. Ah tu me pousse à bout ? Je le fusillais du regard. «  Ta intêret à me déroché ton sale sourire de crétin ! » Le prévins-je en le pointant du doigt. Il m'enervait, il m'enervait !! j'avais envie de l'etrangler.

▬ « Putain lache moi ! »
M'ecriais-je en me debattant, alors qu'il me trainait jusqu'à la résevre. Qui ? Bach Jack bien entendu ! Putain qu'il me soulait ! Bordel, j'avais pas besoin d'une gardienne agréer ! Sauf qu'en fait une gardienne agréer est censée vous gardez ...Il m'avait vraiment foutu dans ce putain de placard comme un putain de balet avant de repartir ? Je me sentais tellement devenir rouge que mes joues s'empourprèrent. Ah le lache ! On range pas Alice aussi facilement quand on en a plus besoin ! Je chopais un balais et pointait le manche vers la porte, prête à le receptionner comme il ce devait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


 
She's a monster but she is my queen
“i think they both know it’s gonna cause problems, but it’s that thing, when you suddenly feel that deeply about someone, and you go through those events together. it’s like a runaway train, you can’t stop it happening.” (c) crackle bones


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45555-where-have-you-been-alice#429723

Jack Overland


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Jack Overland


I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack] 134589MAYOR

╰☆╮ Avatar : Lucas Till

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Frost

I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack] 1519335331-jack-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1086
✯ Les étoiles : 2086


I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 17 Sep 2016 - 20:02





I wanna cry and I wanna love,
But all my tears have been used up

Jack & Alice




Les oiseaux chantaient, le soleil brillait presque et je profitais des derniers jours de soleil pour faire tourner la glacerie avant le grand plan de changement de l'hiver. Je voyais tout en grand, en énorme même ! J'allais tout changer, je fermerai la Glacerie pour travaux et j'installerais les tables le bar. Au pingouin d'Anna . Le nom provisoire sonnait terriblement bien non ? Je riais rien qu'a l'idée d'annoncer la nouvelle a ma meilleure amie. Et évidemment, le pingouin qu'elle m'avait ramené de Coney serait la GRANDE MASCOTE du bar. Parce que je devait l'avouer, faire tourner la Glacerie en hivers... c'était du suicide financier, clairement. Et Anna pouvait dire ce qu'elle voulait, j'avais parfaitement le sens des affaires d'abord ! Toujours est il que je m'étais décidé. Un beau matin, cette idée avait traversé mon esprit sur développé et j'avais décidé de le faire, après une longue réflexion d'à peu près... Trois secondes.

J'allais devoir revoir pleins de choses, mais ca m'excitait comme une puce. J'avais remis le second local a glace en vente en me disant que je ne parviendrait pas a l'entretenir si je devais changer ce bâtiment ci. Quand a Zach, je lui avais parlé et il avait l'air plus ou moins concerné par ces changements, comme si vendre des glaces ou de l'alcool ne changeait rien pour lui. Il avait juste eut un sourire ironique en me disant qu'il serait ravi de revoir Alice, qui d'ailleurs n'était pas au courant. Je savais que c'était tendu entre eux mais honnêtement, je ne pouvais rien faire de plus. La petite Max me manquait aussi, pourtant, j'avais confiance en elle. Elle se débrouillerait, elle s'en sortait toujours. Du moins je l’espérais.

J'étais tranquillement en train de servir une glace fusée a un garçon – dont l fusée s'envolait pour venir se poser sur la table devant lui – quand tout a coup, des cris me parvinrent de l'autre bout du comptoirs. Un soupire m'échappa et après avoir fait un sourire d'excuse au client qui attendais, je laissais la place a Olaf pour qu'il me remplace afin d'aller voir par moi même.
La scène me scotcha, autant par la figure des protagonistes que par la brutalité de leurs paroles. Un rapide coup d’œil autour de moi me fit constater que tout le monde c'était arrêté de manger pour regarder Alice et le client. Je devais intervenir, et rapidement.

« Tu peu te le foutre ou je pense ton statut. T'es qu'un mec avec des fonctions, t'es aussi normal que moi. »


« Viens redire ca, sale petite garce ? »

Rapidement, je l'attrapais. Ma fureur était tel que je manquais de la geler sur l=place tant son comportement m'énervait. Jamais au grand jamais je ne la laisserait mettre en danger cet endroit. Ce lieu paisible qui devait résonner de bonheur et de joie.

« Putain lache moi ! »

Sans lui prêter la moindre attention, le visage fermé, je l’entraînais derrière moi avant de l'envoyer dans le placard a balais et de refermer la porte derrière elle. Puis je fis demis tour, installant un sourire polis et joueur sur mes lèvres pour revenir vers le client.

« Je suis désolé monsieur »
, fis je en passant derrière le comptoirs. « Vous savez ce que c'est … Ah la la ces femmes... Intenables vraiment ! »

J'avais éclaté de rire avant de reporter mon attention sur lui en m'adossant sur la glace en verre qui protégeait nos produits. Dans mon dos, j'agitais les doigts et une flopée de flocons de joie commencèrent a s'éparpiller dans la salle.. Au moment ou je fis apparaître une plaque de glace sous les pieds d'Olaf. Il chuta et la glace géante qu'il portait s’envola - quelque peu aidée par mes pouvoirs – pour venir s'écraser sur son crane. Il y eut une seconde de flottement avant que la salle n'éclate de rire en même temps, rapidement rejoint par moi. La tentions qui régnait dans l'air c'était évaporée, envolée, totalement dissipée par le rire. C'était une arme puissante, la meilleure qui soit.

Mort de rire, je m’avançais vers lui, et lui tendis la main pour l'aider a se relever, agitant les doigts au dessus de sa tête pour que la glace se transforme en neige et ne le tache pas. Une seconde, je me penchais vers lui avec un sourire joueur et m'excusais avec un clin d'oeil. Il hocha la tête avec un sourire compréhensifs et s'éloigna pour aller chercher de quoi nettoyer le sol. Je revins vers le client dont les coins des lèvres tressautaient. Yes, il était amusé. Un point pour toi Jack !

« Bon, alors ! Ou en étions nous ? Ah oui ! Vous aimez Game of Thrones ? Oui ? Parfait, vous allez voir... »


J'agitais les mains devant moi, faisant voler les ingrédients pour les écraser entre les grains de glace que je faisais apparaître alors que d'autres se taillaient... Et quelques minutes plus tard, il lavait.

« Et voilà ! Le Thrones de glace version Frost, goût choco-noisette sur un sol de vanille, accompagné de son coulis de fruits rouges... Vous m'en direz des nouvelles ! Et ne vous en faites pas, c'est la maison qui offre. »

Un sourire rayonnant éclaira son visage, ce type n'était finalement pas un mauvais bougre. J'avais hâte de voir comment il réagirait en voyant le personnages se mettre a bouger tous seuls... sauf que je n'en avais pas le temps. Je proposais aux clients de passer a l'autre caisse, tenue par Olaf, puis je fis demis tour et passais les portes battantes de la cuisine pour me diriger vers le placard a balais. Brutalement, j'ouvris la porte et un balais menaça de s'écraser contre mon crane... avant de se faire arrêter par une plaque de glace. J'étais furieux. Réellement. D'un geste, j'attrapais le balais d'Alice et le lui arrachais des mains pour le jeter par terre plus loin, avant de l'attraper par l'épaule pour la faire sortir.

« MAIS QU'EST CE QUI T'AS PRIS BORDEL??? »
Le cri 'avais échappé, ma voix, plus grave que d'habitude, trahissait la colère sourde qui c'était emparée de moi. Comment pouvait elle se permettre un tel comportement ? Comment pouvait elle se permettre d'agir de la sorte ? Ca me dépassait, et plus que tout, le manque de respect qu'elle affichait depuis des jours, sa susceptibilité, son agressivité a mon égard ou celui d'Olaf qui n'avait rien fait.. Tout cela avait usé ma patience a un point ou je me sentais craquer.

« Mais qu'est ce que tu as dans le crane tu peux me dire ? Ce type avait raison Alice ! Tu l'as totalement agressé, il ne t'avais fait qu'une remarque ! Une remarque fondée ! Comment tu peux faire ca ? »


J'avais commencé a faire les cent pas dans la cuisine, incapable de rester calme. Mes mains s'ouvraient et se fermaient difficilement alors que j'essayais de ne pas faire déscendre la température de la piece.

« Cette glacerie, cet endroit.. C'est un lieu de bonheur, de JOIE ! Tu n'es pas là pour hurler sur les gens ! Tu es là pour faire un sourire et être POLIE ! Les mettre a l'aise ! Je t'interdit de réagir comme ca ! De mettre tout l'établissement en danger a cause de tes sautes d'humeur ! »


Je me tournais brutalement vers elle, restant a bonne distance. Mes yeux auraient pu la clouer sur place si ils avaient pu.

« Je SAIS que c'est difficile depuis que Max a disparue, mais ca ne te donne ABSOLUMENT PAS LE DROIT d'avoir ce comportement ! Ca ne te donne pas le droit de mal me parler, de mal parler a Olaf ou a un client ! Ici on est la pour leur donner de la joie, pas pour se battre avec eux !  »
Je serrais les poings. Elle ne mettrait pas tous ce que j'avais ait jusque la en danger. « Tu es infecte, invivable depuis des jours. Alors Nom de Dieu, qu'est ce qui débloque chez toi Alice ? »



©Finnou

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451
 Page 1 sur 1

I wanna cry and I wanna love, But all my tears have been used up [Jack]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➹ Archives