Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Halloween Party
de Sasha Hale


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Evénement #69 : Le Requiem des Oubliés [Fiche]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Jules Verne


« Dit-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : J.J. Feild *.*

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6526
✯ Les étoiles : 1932




Actuellement dans : « Dit-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Sam 7 Jan 2017 - 22:40




Le Requiem des Oubliés

Je meurs d’avoir cru que l’on pouvait vivre seul.
DÉCOUVRIR LA MISSION



Les passagers :
. . . . . . . . . . . . . . . . .

Diane Moon
Une déesse dans la Lune. 
Diane est la déesse de la chasse, mais elle est aussi l'assistante sociale de toute la famille divine, ce qui fait qu'elle a besoin de prendre des vacances de temps à autre (vu les cas extrêmes qu'elle doit gérer).


Sally Pumpkin
Une poupée qui dit non. 
Dans le monde des contes, Sally était une poupée de chiffon vivant à Halloween Town. Elle aime les squelettes habillés en père Noël. Je pense qu'elle devrait parler de cette addiction à Diane, psychologue malgré elle.


Sebastian Dust
 Un rêveur optimiste. 
Sebastian est le marchand de sable, c'est lui qui dit bonne nuit à tous les petits (et à Nounours bien entendu !). Il est muet et laisse beaucoup de poussière derrière lui, mieux vaut avoir un aspirateur sur soi quand on le voit.


Robyn W. Candy
Une pâtissière increvable. 
Ensuite, voici Robyn, la terreur de Sugar Rush ! l'Ex Vanellope a fait du chemin depuis Les Mondes de Ralph, puisqu'elle a désormais sa propre pâtisserie. Gardez-vous bien de critiquer ses gâteaux, ou vous aurez un coup de Lucille, une batte de base-ball qu'elle aime autant que sa vie (pour les consultations chez Diane, demandez la lune).


Neil Sandman
Un curly sur pattes. 
Maintenant, présentons Neil, encore une fille qui a un prénom d'homme. Elle est l'enfant d'Elliot et de Lily, et a eu une poussée de croissance qui lui a fait prendre 26 ans d'un coup. On se demande parfois si son cerveau a suivi le vieillissement ou pas, vu son addiction aux Curlys et son manque de jugeote (mais non je plaisante, je t'aime ma puce ! Arrête juste de draguer Apollon.)


Jules Verne
Un explorateur de l’imaginaire. 
Jules est un auteur du XIXème qui a fait un voyage éclair dans notre présent. Il aime toutes les machines étonnantes et improbables, et son esprit carbure à l'imagination. Maintenant, il est de retour à son époque, loin d'Ellie et de la montre à gousset qu'il lui a offert. A l'heure où je vous parle, il est déjà mort, car plus de cent années nous séparent. Mais vous savez ce qu'on dit... Parfois, la mort est le début de la plus grande aventure de notre vie.


Introduction
Cette année, Halloween s'annonce particulièrement macabre.

Connaissez-vous le Nautilus, le sous-marin du capitaine Nemo ? Il est censé n'être qu'une machine contenue dans des pages recouvertes d'encre. Pourtant il semblerait s'en être échappé puisque sa carrosserie mouille dans les eaux de l'Atlantique.

A son bord, nul capitaine misanthrope mais Jules Verne en personne, prisonnier d'une bande d'hommes en scaphandre plus que flippants. Que veulent-ils ? Quel but les anime ? Ils semblent doués pour ranimer les morts et modifier les humains...

Ce qui est certain, c'est que vous ne sortirez pas indemnes de cette aventure. Basculez dans une ambiance oppressante avec ce huis-clos qui est une porte ouverte sur l'intrigue titanesque. Ainsi que sur le passé. Vous serez piégés à bord du Nautilus, un aller simple pour les profondeurs aquatiques ! Sortez vos gilets de sauvetage…






Résumé de la mission
Tout commence le 24 Mars 1905, quand l'heure de Jules Verne – le vieux - a sonné : après un long moment de mélancolie dramatique, voilà que surgit un personnage pour l’accompagner dans son dernier voyage, Phileas Fogg. Sa propre création, soudain à son chevet, lui annonçant qu’ils le cherchaient depuis tellement longtemps ! Qui ça ils ? Mystère. En tout cas, Phileas lui annonce qu’Ellie les aurait conduit jusqu’à lui… Lui proposant sa main pour qu’il le suive, Jules Verne se rend peu à peu compte qu’il rajeunit à son contact. Mieux, qu’il va vivre. Et on plonge direction le Nautilus ! Epoque inconnue mais on retrouve notre vieux Jules redevenu jeune en train de râler et insulter une voix qui récite ses romans dans sa tête… De quoi vous rendre fou, on en convient – sauf si vous vous appelez Nat.

Storybrooke, 31 Octobre 2016 ! La soirée d’Halloween s’annonçait plutôt bien pour la plupart des participants innocents… sauf quand tout ce petit monde se retrouve rassemblé sur la grande place de la ville. Vous le savez, le hasard fait bien les choses : il se trouve que c’est PILE à ce moment-là qu’un orage décide d’éclater. Un œil avisé aura remarqué que les aiguilles de l’horloge venaient de se mettre à tourner à l’envers, remontant le cadran face à tout ce magnétisme incompréhensible. Des éclairs, beaucoup de coups de foudre, qui traversent les participants sans vraiment les toucher en réalité ; et soudain, un scaphandre apparaît. Puis quatre. La suite ? On s’en doute, non ? Un crépitement plus tard, les voilà dans des cuisines nauséabondes !

Rapidement, Neil et Diane se rendent compte qu’elles ne peuvent pas se téléporter en-dehors du nouvel endroit ; bien que leurs autres pouvoirs semblent parfaitement fonctionner… Le petit groupe décide de s’élancer dans l’exploration de ce lieu inconnu, suivant les bruits sourds frappés contre de la taule métallique. Ils tombent nez à nez avec une femme en tenue victorienne qui fixe un mur en face d’elle avant de se claquer la tête contre ce dernier O_o. Sally tente tant bien que mal de la raisonner – et de l’empêcher de finir à l’hôpital – mais elle préfère ensuite traverser la paroi pour disparaître. Serait-ce leur premier fantôme ? Mystère et boule de gomme ! En tout cas, le second ne tarde pas à pointer le bout de son nez lorsque Diane décide d’ouvrir une porte : un petit garçon en train de pleurnicher parterre, devant lequel gisait l’épave d’un ancien bateau en bois brisé. Se laissant aller à des élans maternels, la déesse tente de consoler le petit Michel… En vain.

Soudain, une voix résonne tout autour d’eux, enfantine : « Vous perdez votre temps. » Effectivement, quand on considérait que les murs de la pièce étaient soudain en train de se rapprocher pour les écraser ! Si vous avez vu Star Wars, vous devez vous souvenir de la scène dans le broyeur… Et bien la même, en moins humide. Tout le groupe s’engouffre par une sortie à l’arrière de la pièce et les voilà devant un escalier en colimaçon avec toujours ces parois qui s’approchent. Difficile quand on est claustrophobe de rester de marbre, n’est-ce pas ? Heureusement, prise d’un élan de gentillesse, Neil décide de rassurer le marchand de sable en lui montrant que ses pouvoirs peuvent faire stopper les murs : « On peut les arrêter. Mais il ne faut pas qu’ils le sachent tant qu’on ne sait pas qui ils sont. » (les scaphandres).

Ils finissent par rejoindre un grand salon richement décorés d’objets marins où Robyn entreprend de fouiller un bureau (ce n’est pas bien de faire ça mademoiselle ) et tombe sur des feuilles toutes remplies de la même phrase : Je suis mort ce jour là. Je suis mort ce jour là. Flippant ? Vous n’avez encore rien vu. La sucrerie récupère aussi une boussole qui a perdu le nord… 

Constatant des aboiements incongrus – qui avait eu l’idée de ramener son chien à bord ? – à côté, Robyn prend Lucille à deux mains et décide d’aller constater par elle-même ce qu’il se passe… Les participants se retrouvent alors littéralement paralysés par un coup de jus qui les piège sur place ! Par qui ? Par ce cher Jules Verne, pardi. Il semblerait cependant que notre écrivain ne soit plus très net du ciboulot puisqu’il prend les arrivants pour des apparitions/idées-cauchemars. A peine de nouveau opérationnelle, Neil lui saute dessus et menace sa virilité pour obtenir des réponses… C’est bien connu, pour faire chanter un homme, serrez-le au niveau de l’entrejambe !

L’ennui avec les grands écrivains des siècles passés, c’est que justement, ils viennent du passé. Donc… ils sont censés être morts. Hors Jules Verne a l’air bel et bien vivant, ne tardant pas à leur révéler au passage qu’ils se trouvent dans le Nautilus, son célèbre sous-marin. Les lieux semblent d’ailleurs hantés, puisqu’il précise que « Tout ce qui se manifeste en ce bâtiment cherche à m'éliminer. » - comme quoi, Neil n’est pas si folle de vouloir le tabasser.

Un mort bien vivant et la présence inexpliquée des participants à bord… Le mystère commence à s’épaissir. Encore plus quand Jules confirme la présence des 4 scaphandres. Les voilà qui s’apprêtent à passer l’éternité à bord du célèbre sous-marin sans avoir eut le droit de lire les petites lignes du contrat ! Jules leur révèle d’ailleurs qu’il est prisonnier ici depuis des centaines d’années et qu’il est littéralement impossible de sortir du sous-marin : toutes les issus sont closes ou factices… Et cela semble bien l’arranger de ne plus être seul puisqu’il se met à faire la cour à la petite Sally ! Ils ne perdaient pas de temps à son époque. Serait-ce un moment de répit pour nos participants, condamnés à vingt milles lieux sous les mers ?

Des apparitions se manifestent : le petit garçon au bateau brisé (Michel, fils de Jules Verne himself) mais aussi Judah et un évident fantasme de léchage de pieds… Diane subit à son tour en voyant des noms tracés avec du sang à même le sol, dont Phobos, son propre fils. (cf. Le Réveil des Gardiens)

L’écrivain semble soudain se souvenir d’une porte qui n’apparaît pas sur les plans du Nautilus ! Robyn ne manque pas de lui faire comprendre sa façon de penser, toute en finesse. Et pour une fois, elle souligne un aspect intéressant dans sa réflexion : « Peut être qu'on a l'impression d'être sous l'eau alors qu'en fait on l'est pas. Y a que des illusions depuis tout à l'heure, le coup d'être coincé sous la mer, ça pourrait très bien en être une aussi. » Elle ne savait pas si bien dire… Mais Robyn a vite autre chose à penser lorsqu’elle assiste, impuissante, à l’extermination de la Candy-llusion par Neil. (Candy, c’est son éléphant, pour ceux du fond qui suivent pas)

Tout le monde arrive face à la fameuse porte qui s’ouvre pour révéler une vaste pièce avec cinq tables sur lesquelles reposaient cinq scaphandres + un suspendu au mur. Sebastian s’avance dans la salle et découvre que des cendres tombent des combinaisons allongées lorsqu’on les ouvre. Les cendres de quoi ? Si Neil préconise de quitter la pièce, Jules Verne n’en fait qu’à sa tête et décide d’enfiler un scaphandre pour tenter de sortir du Nautilus. Prenant une grande inspiration, il saute à l’eau et… Ne meurt pas (dommage, hein ?). Au contraire, il peut parfaitement respirer et lorsque Diane saute à son tour en scaphandre, ils peuvent communiquer par la pensée. Sally ne tarde pas à plonger à son tour, puis Sebastian qui se rend compte que s’il utilisait son pouvoir son scaphandre lui assénait des petites décharges désagréables…

Les quatre explorateurs se retrouvent rapidement à parcourir des ruines posées sur les fonds marins : des bâtiments, semblant tout droits sortis d’époques différentes et éloignées mais rassemblés au même endroit… Ils reconnaissent la tour horloge de Storybrooke avec ses aiguilles figées, ou encore une grande cathédrale aux vitraux brisés. En fouillant près de cette dernière, Jules Verne récupère une petite pierre noire hexagonale aux reflets verts aussi brillants que l'émeraude : « Elle possède une faculté extraordinaire. C'est le rayon vert du soleil (l’espoir) qui lui donne ce reflet émeraude. […] Cette pierre a la capacité d'emmagasiner le rayon vert du soleil. Elle le gardera à jamais en elle. Ce qui la rend si spéciale. »

Pendant ce temps, Sab tombe nez-à-nez avec scaphandre qui apparaît non loin de lui et provoque une explosion qui propulse le gardien à travers le mur d’une maison, le libérant d’un piège mais sonné. Quand Jules le rejoint, Sebastian est partagé : et si le scaphandre avait cherché à l’aider plutôt qu’à le tuer ?

Robyn, restée avec Neil à bord, décide d’aller faire un tour pendant que les autres jouent à la petite sirène. Cassandre en profite un peu pour aller tripoter les scaphandres restant, découvrant dans le revers d’une des combinaisons breloque en argent représentant un arbre. Rejoignant Robyn, les deux jeunes femmes sont interrompues par une PETITE FILLE. Bon, d’accord, elle n’aurait pas pu tomber sur pire mais il fallait faire avec le casting ! Elle les informe que personne n’est à l’abri, ni hors ni dans le Nautilus. Décidant de montrer que les divinités étaient aussi douées que boulettes, Neil décide d’attaquer les murs du sous-marin… Qui lui renvoie son pouvoir à la figure et la met quasiment K.O ! 1 point pour le sous-marin.

A l’extérieur, Jules et Sebastian rejoignent les deux jeunes femmes (enfin, jeunes…) et rencontrent un autre scaphandre. Lorsqu’Artemis essaye de l’attaquer, sa flèche est repoussée et va se planter dans sa propre épaule pour la punir. (Bah oui, on n’attaque pas les inconnus comme ça !). Sally s’approche du scaphandre pour tenter de nouer un contact et, après quelques secondes, voilà que ce dernier se met à leur répondre… avec la voix de Jules Verne et des citations de ses œuvres ! On est d’accord, se reprendre Vingt mille lieux sous les mers à l’oral c’était classe mais ça n’aidait pas des masses à avancer.

La preuve, Jules ne met pas très longtemps avant de perdre patience (sanguin, le vieux) et de s’en prendre à à l’homme en scaphandre. Ce dernier, pour se venger (?) lève la main en direction de Diane et le groupe assiste à la disparition pure et simple de la déesse ! Obligés d’abandonner le terrain face à des requins, ils retournent vers le Nautilus. La récréation est terminée ! Retour à la case départ, le sas de plongée ! Mais sans les cendres sur les tables, étrangement disparues…

Du côté de Robyn, voilà qu’elle tire une Neil à demi-consciente jusqu’à une chambre en attendant qu’elle reprenne vie… La chambre de Jules Verne. L’apparition d’un scaphandre (chacun le sien !) les tire de leur contemplation de la pièce remplie de livres avant qu’il ne s’effondre sur le sol, inanimé. Les filles découvrent qu’il s’agit de Diane ! Elles l’installent sur le lit en attendant que les autres ne reviennent. S’absentant dans le couloir, Neil découvre dans un carnet que Jules Verne a tenté plusieurs fois de mettre fin à ses jours. « A chaque fois qu'il avait fait une tentative, son corps était revenu, ainsi que son esprit. Quelqu'un tentait de le maintenir en vie. »

Vision de Diane :
Elle entend deux personnes parler, une vieille femme et une petite fille. Elle distingue faiblement cette dernière, mais entend la plus âgée lui donner un ordre : « Rejoins les autres, Iota. » Il y a un flash, où elle la voit enlacer la vieille femme (de dos), avant de discerner le visage de la fillette au-dessus du sien qui lui ordonne de se réveiller.

Reprenant conscience dans la chambre, Diane rejoint finalement Neil dans les couloirs du Nautilus. Ce dernier s’est d’ailleurs remis en route et Sally, Jules et Sebastian retrouvent les deux divinités. Pour compléter le tableau, l’écrivain se met en quête de Robyn et la découvre dans la salle de bain en train de se débarbouiller. On vous passe les détails de la naissance du Dandy Candy (oui, ce nom de ship existe) et on va directement au moment où Jules n’est pas très content qu’on lui ait volé son journal intime ! Une vraie diva celui-là… Néanmoins, la discussion qui en suit permet de se dire que les scaphandres semblent apparaître lorsque Jules Verne meurt. Il n’en faut pas plus à Neil pour tenter l’expérience et plonger le bonhomme dans un coma en ralentissant son cœur.

Quand on tend une perche, il faut s’attendre à la voir attrapée ! La preuve, voilà que la fillette, Iota, surgit soudain en les suppliant de ne pas faire de mal à l’écrivain… Et lorsque Sebastian la fait parler un peu plus, elle fini par avouer la raison de le maintenir en vie : « J’ai peur que les histoires s’arrêtent. Je voulais de nouvelles histoires. » Elle commence à tousser après cet aveu, semblant malade. Tandis que Robyn boude, Diane se rend compte qu’il s’agit de la petite fille qui l’a poussée à se réveiller et que, lorsqu’elle la touche, elle semble chaude. Vivante, pas comme les illusions croisées jusque-là.

Durant son sommeil, Jules se rappelle avoir repris conscience dans un scaphandre la toute première fois, avec une dizaine d’enfants autour de lui. A son réveil, il montre la pierre trouvée dans les ruines à Iota et celle-ci la reconnaît : « Il s'agit d'une pierre de mémoire. (…) elle a une capacité particulière : elle peut rendre la vue des souvenirs à une personne. Ne la perdez jamais. Cette pierre, c'est de l'Espoir à l'état le plus pur. Peut-être que tout est encore possible pour vous. » Lors d’un petit interlude de lecture, Diane en profite pour lire un passage à Iota qui lui murmure que ça lui rappelle avant.

Soudain, un choc violent ébranle le Nautilus comme jamais. Intrigués, Jules et Sebastian retournent au Grand Salon pour essayer de voir quelque chose à travers les hublots : la profondeur de l’océan. Rien de plus. Quelque chose cloche… Iota leur signale qu’elle ne peut pas leur montrer ce qu’il se passe réellement car elle a perdu la clef du tableau de commande. Neil ne tarde pas à comprendre qu’il s’agit du pendentif en forme d’arbre et le lui donne. La fillette le glisse dans une fente et révèle alors un paysage rempli de débris de météorites autour du Nautilus ! Ils sont dans un vaisseau dans l’espace.

Iota leur dit qu’elle vient de très loin, mais qu’elle et les siens étaient coincés à l’intérieur… Dont son frère. Tout le Nautilus n’est qu’une illusion : « Rien n'existe, mais ce n'est pas pour autant que ça n'est pas réel. Ca l'est pour vous, et c'est extrêmement important. Grâce à vous, nous avons découvert tant de choses... Nous avons vécu dans un sous-marin merveilleux aux confins de l'univers. Vous avez nourri notre imaginaire, Jules. Votre bureau s'est créé autour du tableau de commandes et vous avez tout alimenté sans le savoir. » Elle précise que lorsqu’elle s’éteindra le vaisseau cessera probablement de fonctionner… Problématique quand on voit qu’elle est de plus en plus malade et sans médecin à bord !

Neil propose un moyen d’aider Jules à retrouver la mémoire, de justifier sa présence ici et de comprendre ce qu’il s’est passé. Elle pose ses mains autour des tempes de Jules… Et le décor change peu à peu : un oréo géant, Judah, le sang sur le sol, puis ils découvrent enfin Jules entouré de plusieurs enfants dans le Grand Salon à qui il fait la lecture. Les souvenirs changent, Diane voit Iota serrant une vieille femme : Mnémosyne, des souvenirs des enfants dieux dans la Grande Vallée, la présence d’Hypérion face à Gaïa : « Je les protègerai quoi qu’il arrive. » avant qu’un bouclier ne les sépare.

Le vaisseau est ébranlé et voilà qu’ils chutent à toute allure vers une planète… Attendant un choc qui ne vient finalement jamais ils se retrouvent téléportés devant un temple planté dans un sol grisâtre, face à Heimdall. Vivants. Mais après une explosion, quand même.

Tandis que Iota se meurt, Jules Verne la prend dans ses bras et est envahi des souvenirs de la fillette : son arrivée auprès de cette ribambelle d’enfants (Epsilon, Dzêta, Thêta le frère de Iota…), sa première année avec un public d’admirateurs. Ses premières morts. La maladie qui ronge et dévore les enfants. Et puis leur décision d’effacer les souvenirs de l’écrivain.

De retour dans la réalité, Jules voit Heimdall passer sa main à proximité de Iota et celle-ci, dans un dernier souffle, disparaît. Le gardien leur dévoile alors que Iota était l’une des leurs (les dieux), l’une des premières. Tout le monde rentre à Storybrooke à la suite de ce tragique événement, Jules inclut.

Dans la post-générique :

On retrouve Jules Verne en train de rêver qu’il se promène dans la bibliothèque d’Artémis ; comme tout le monde, quand il essaye de lire un livre c'est la page blanche. Au détour d’une étagère il rencontre Hypérion en train de lire un de ses romans (et visiblement, il n’aime pas !). Lorsque le titan s’éloigne, les titres des livres apparaissent les uns après les autres sur les rayonnages, pour le plus grand bonheur de Socrate ! Malheureusement, le bonheur est de courte durée quand ils se rendent compte qu’ils ne peuvent plus attraper les ouvrages : leurs mains passent au travers. Pas pour tout le monde apparemment puisque Iota, au bout de l’allée, semble pouvoir les attraper… La petite fille est pleine de vie, comme si elle venait d’oublier ce qu’il s’était passé. Jules lui propose de lui lire des histoires si elle lui tourne les pages – et Socrate essaye de faire pareil mais il est vite rabroué par l’écrivain.





















Ce qu'il faut retenir
- Les participants ont voyagé dans l’espace à bord d’un vaisseau qui a créé l’illusion du Nautilus au fond des mers. Les divins ne pouvaient pas se téléporter mais les pouvoirs restaient effectifs.

- Les enfants vivants dans le vaisseau entendaient la voix d’Ellie en train de réciter les œuvres de Jules Verne. C’est pour cela qu’ils ont choisi l’écrivain comme conteur, et que ce dernier entendait lui aussi les récits d’Ellie dans ses pensées.

- Les enfants à bord du vaisseau sont tous morts de maladie, sans possibilité d’être régénérés. Quand ils revenaient dans des scaphandres, ils étaient « vides », récitaient des paroles de Jules Verne et tombaient ensuite en cendres.

- Lorsqu’on bouge un livre dans la bibliothèque de Diane, celui-ci retourne à sa place.

- « Les rêves sont le reflet de nos âmes. Ils sont parfois si forts et si puissants qu'ils peuvent voyager d'un être à un autre. Il leur arrive même de dépasser les limites du temps. » Dixit Hypérion. Ce serait la raison pour justifier que la voix d’Ellie parvienne jusqu’aux pensées de Jules Verne… Même dans l’espace ; ou qui expliquerait pourquoi il peut se rendre dans la bibliothèque en dormant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I want to spend my lifetime loving you
Que le monde est étrange, de t’avoir retrouvée
enfin, pour te perdre encore.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73204-l-aventure-extraordinaire-de-monsieur-jules En ligne

Jules Verne


« Dit-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : J.J. Feild *.*

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6526
✯ Les étoiles : 1932




Actuellement dans : « Dit-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Sam 7 Jan 2017 - 22:40




EXPLICATIONS SUR LA MISSION



Les participants


DIANE MOON : Une déesse dans la Lune.
Diane est la déesse de la chasse, mais elle est aussi l'assistante sociale de toute la famille divine, ce qui fait qu'elle a besoin de prendre des vacances de temps à autre (vu les cas extrêmes qu'elle doit gérer).

SALLY PUMPKIN : Une poupée qui dit non.
Dans le monde des contes, Sally était une poupée de chiffon vivant à Halloween Town. Elle aime les squelettes habillés en père Noël. Je pense qu'elle devrait parler de cette addiction à Diane, psychologue malgré elle.

SEBASTIAN DUST : Un rêveur optimiste.
Sebastian est le marchand de sable, c'est lui qui dit bonne nuit à tous les petits (et à Nounours bien entendu !). Il est muet et laisse beaucoup de poussière derrière lui, mieux vaut avoir un aspirateur sur soi quand on le voit.

ROBYN CANDY : Une pâtissière increvable.
Ensuite, voici Robyn, la terreur de Sugar Rush ! l'Ex Vanellope a fait du chemin depuis Les Mondes de Ralph, puisqu'elle a désormais sa propre pâtisserie. Gardez-vous bien de critiquer ses gâteaux, ou vous aurez un coup de Lucille, une batte de base-ball qu'elle aime autant que sa vie (pour les consultations chez Diane, demandez la lune).

NEIL SANDMAN : Un curly sur pattes.
Maintenant, présentons Neil, encore une fille qui a un prénom d'homme. Elle est l'enfant d'Elliot et de Lily, et a eu une poussée de croissance qui lui a fait prendre 26 ans d'un coup. On se demande parfois si son cerveau a suivi le vieillissement ou pas, vu son addiction aux Curlys et son manque de jugeote (mais non je plaisante, je t'aime ma puce ! Arrête juste de draguer Apollon.)

JULES VERNE : Un explorateur de l’imaginaire.
Pour finir, Jules est donc un auteur du XIXème qui a fait un voyage éclair dans notre présent. Il aime toutes les machines étonnantes et improbables, et son esprit carbure à l'imagination. Maintenant, il est de retour à son époque, loin d'Ellie et de la montre à gousset qu'il lui a offert. A l'heure où je vous parle, il est déjà mort, car plus de cent années nous séparent. Mais vous savez ce qu'on dit... Parfois, la mort est le début de la plus grande aventure de notre vie.



Résumé de la mission

Tout commence le 24 Mars 1905, quand l'heure de Jules Verne – le vieux - a sonné : après un long moment de mélancolie dramatique, voilà que surgit un personnage pour l’accompagner dans son dernier voyage, Phileas Fogg. Sa propre création, soudain à son chevet, lui annonçant qu’ils le cherchaient depuis tellement longtemps ! Qui ça ils ? Mystère. En tout cas, Phileas lui annonce qu’Ellie les aurait conduit jusqu’à lui… Lui proposant sa main pour qu’il le suive, Jules Verne se rend peu à peu compte qu’il rajeunit à son contact. Mieux, qu’il va vivre. Et on plonge direction le Nautilus ! Epoque inconnue mais on retrouve notre vieux Jules redevenu jeune en train de râler et insulter une voix qui récite ses romans dans sa tête… De quoi vous rendre fou, on en convient – sauf si vous vous appelez Nat.

Storybrooke, 31 Octobre 2016 ! La soirée d’Halloween s’annonçait plutôt bien pour la plupart des participants innocents… sauf quand tout ce petit monde se retrouve rassemblé sur la grande place de la ville. Vous le savez, le hasard fait bien les choses : il se trouve que c’est PILE à ce moment-là qu’un orage décide d’éclater. Un œil avisé aura remarqué que les aiguilles de l’horloge venaient de se mettre à tourner à l’envers, remontant le cadran face à tout ce magnétisme incompréhensible. Des éclairs, beaucoup de coups de foudre, qui traversent les participants sans vraiment les toucher en réalité ; et soudain, un scaphandre apparaît. Puis quatre. La suite ? On s’en doute, non ? Un crépitement plus tard, les voilà dans des cuisines nauséabondes !

Rapidement, Neil et Diane se rendent compte qu’elles ne peuvent pas se téléporter en-dehors du nouvel endroit ; bien que leurs autres pouvoirs semblent parfaitement fonctionner… Le petit groupe décide de s’élancer dans l’exploration de ce lieu inconnu, suivant les bruits sourds frappés contre de la taule métallique. Ils tombent nez à nez avec une femme en tenue victorienne qui fixe un mur en face d’elle avant de se claquer la tête contre ce dernier O_o Sally tente tant bien que mal de la raisonner – et de l’empêcher de finir à l’hôpital – mais elle préfère ensuite traverser la paroi pour disparaître. Serait-ce leur premier fantôme ? Mystère et boule de gomme ! En tout cas, le second ne tarde pas à pointer le bout de son nez lorsque Diane décide d’ouvrir une porte : un petit garçon en train de pleurnicher parterre, devant lequel gisait l’épave d’un ancien bateau en bois brisé. Se laissant aller à des élans maternels, la déesse tente de consoler le petit Michel… En vain.

Soudain, une voix résonne tout autour d’eux, enfantine : « Vous perdez votre temps. » Effectivement, quand on considérait que les murs de la pièce étaient soudain en train de se rapprocher pour les écraser ! Si vous avez vu Star Wars, vous devez vous souvenir de la scène dans le broyeur… Et bien la même, en moins humide. Tout le groupe s’engouffre par une sortie à l’arrière de la pièce et les voilà devant un escalier en colimaçon avec toujours ces parois qui s’approchent. Difficile quand on est claustrophobe de rester de marbre, n’est-ce pas ? Heureusement, prise d’un élan de gentillesse, Neil décide de rassurer le marchand de sable en lui montrant que ses pouvoirs peuvent faire stopper les murs : « On peut les arrêter. Mais il ne faut pas qu’ils le sachent tant qu’on ne sait pas qui ils sont. » (les scaphandres).

Ils finissent par rejoindre un Grand Salon richement décorés d’objets marins où Robyn entreprend de fouiller un bureau (ce n’est pas bien de faire ça mademoiselle :suspect :) et tombe sur des feuilles toutes remplies de la même phrase : Je suis mort ce jour là. Je suis mort ce jour là. Flippant ? Vous n’avez encore rien vu. La sucrerie récupère aussi une boussole qui a perdu le nord…

Constatant des aboiements incongrus – qui avait eu l’idée de ramener son chien à bord ? – à côté, Robyn prend Lucille à demain et décide d’aller constater par elle-même ce qu’il se passe… Les participants se retrouvent alors littéralement paralysés par un coup de jus qui les piège sur place ! Par qui ? Par ce cher Jules Verne, pardi. Il semblerait cependant que notre écrivain ne soit plus très net du ciboulot puisqu’il prend les arrivants pour des apparitions/idées-cauchemars. A peine de nouveau opérationnelle, Neil lui saute dessus et menace sa virilité pour obtenir des réponses… C’est bien connu, pour faire chanter un homme, serrez-le au niveau de l’entrejambe !

L’ennui avec les grands écrivains des siècles passés, c’est que justement, ils viennent du passé. Donc… ils sont censés être morts. Hors Jules Verne a l’air bel et bien vivant, ne tardant pas à leur révéler au passage qu’ils se trouvent dans le Nautilus, son célèbre sous-marin. Les lieux semblent d’ailleurs hantés, puisqu’il précise que « Tout ce qui se manifeste en ce bâtiment cherche à m'éliminer. » - comme quoi, Neil n’est pas si folle de vouloir le tabasser.

Un mort bien vivant et la présence inexpliquée des participants à bord… Le mystère commence à s’épaissir. Encore plus quand Jules confirme la présence des 4 scaphandres. Les voilà qui s’apprêtent à passer l’éternité à bord du célèbre sous-marin sans avoir eut le droit de lire les petites lignes du contrat ! Jules leur révèle d’ailleurs qu’il est prisonnier ici depuis des centaines d’années et qu’il est littéralement impossible de sortir du sous-marin : toutes les issus sont closes ou factices… Et cela semble bien l’arranger de ne plus être seul puisqu’il se met à faire la cour à la petite Sally ! Ils ne perdaient pas de temps à son époque. Serait-ce un moment de répit pour nos participants, condamnés à vingt milles lieux sous les mers ?

Des apparitions se manifestent : le petit garçon au bateau brisé (Michel, fils de Jules Verne himself) mais aussi Judah et un évident fantasme de léchage de pieds… Diane subit à son tour en voyant des noms tracés avec du sang à même le sol, dont Phobos, son propre fils. (cf. Le Réveil des Gardiens)

L’écrivain semble soudain se souvenir d’une porte qui n’apparaît pas sur les plans du Nautilus ! Robyn ne manque pas de lui faire comprendre sa façon de penser, toute en finesse. Et pour une fois, elle souligne un aspect intéressant dans sa réflexion : « Peut être qu'on a l'impression d'être sous l'eau alors qu'en fait on l'est pas. Y a que des illusions depuis tout à l'heure, le coup d'être coincé sous la mer, ça pourrait très bien en être une aussi. » Elle ne savait pas si bien dire… Mais Robyn a vite autre chose à penser lorsqu’elle assiste, impuissante, à l’extermination de la Candy-llusion par Neil. (Candy, c’est son éléphant, pour ceux du fond qui suivent pas)

Tout le monde arrive face à la fameuse porte qui s’ouvre pour révéler une vaste pièce avec cinq tables sur lesquelles reposaient cinq scaphandres + un suspendu au mur. Sebastian s’avance dans la salle et découvre que des cendres tombent des combinaisons allongées lorsqu’on les ouvre. Les cendres de quoi ? Si Neil préconise de quitter la pièce, Jules Verne n’en fait qu’à sa tête et décide d’enfiler un scaphandre pour tenter de sortir du Nautilus. Prenant une grande inspiration, il saute à l’eau et… Ne meurt pas. (dommage, hein ?). Au contraire, il peut parfaitement respirer et lorsque Diane saute à son tour en scaphandre, ils peuvent communiquer par la pensée. Sally ne tarde pas à plonger à son tour, puis Sebastian qui se rend compte que s’il utilisait son pouvoir son scaphandre lui assénait des petites décharges désagréables…

Les quatre explorateurs se retrouvent rapidement à parcourir des ruines posées sur les fonds marins : des bâtiments, semblant tout droits sortis d’époques différentes et éloignées mais rassemblés au même endroit… Ils reconnaissent la tour horloge de Storybrooke avec ses aiguilles figées, ou encore une grande cathédrale aux vitraux brisés. En fouillant près de cette dernière, Jules Verne récupère une petite pierre noire hexagonale aux reflets verts aussi brillants que l'émeraude : « Elle possède une faculté extraordinaire. C'est le rayon vert du soleil (l’espoir) qui lui donne ce reflet émeraude. […] Cette pierre a la capacité d'emmagasiner le rayon vert du soleil. Elle le gardera à jamais en elle. Ce qui la rend si spéciale. »

Pendant ce temps, Sab tombe nez-à-nez avec scaphandre qui apparaît non loin de lui et provoque une explosion qui propulse le gardien à travers le mur d’une maison, le libérant d’un piège mais sonné. Quand Jules le rejoint, Sebastian est partagé : et si le scaphandre avait cherché à l’aider plutôt qu’à le tuer ?

Robyn, restée avec Neil à bord, décide d’aller faire un tour pendant que les autres jouent à la petite sirène. Cassandre en profite un peu pour aller tripoter les scaphandres restant, découvrant dans le revers d’une des combinaisons breloque en argent représentant un arbre. Rejoignant Robyn, les deux jeunes femmes sont interrompues par une PETITE FILLE - Bon, d’accord, elle n’aurait pas pu tomber sur pire mais il fallait faire avec le casting ! Elle les informe que personne n’est à l’abri, ni hors ni dans le Nautilus. Décidant de montrer que les divinités étaient aussi douées que boulettes, Neil décide d’attaquer les murs du sous-marin… Qui lui renvoie son pouvoir à la figure et la met quasiment K.O ! 1 point pour le sous-marin.

A l’extérieur, Jules et Sebastian rejoignent les deux jeunes femmes (enfin, jeunes…) et rencontrent un autre scaphandre Lorsqu’Artemis essaye de l’attaquer, sa flèche est repoussée et va se planter dans sa propre épaule pour la punir. (Bah oui, on n’attaque pas les inconnus comme ça !). Sally s’approche du scaphandre pour tenter de nouer un contact et, après quelques secondes, voilà que ce dernier se met à leur répondre… avec la voix de Jules Verne et des citations de ses œuvres ! On est d’accord, se reprendre Vingt mille lieux sous les mers à l’oral c’était classe mais ça n’aidait pas des masses à avancer.

La preuve, Jules ne met pas très longtemps avant de perdre patience (sanguin, le vieux) et de s’en prendre à à l’homme en scaphandre. Ce dernier, pour se venger (?) lève la main en direction de Diane et le groupe assiste à la disparition pure et simple de la déesse ! Obligés d’abandonner le terrain face à des requins, ils retournent vers le Nautilus. La récréation est terminée ! Retour à la case départ, le sas de plongée ! Mais sans les cendres sur les tables, étrangement disparues…

Du côté de Robyn, voilà qu’elle tire une Neil à demi-consciente jusqu’à une chambre en attendant qu’elle reprenne vie… La chambre de Jules Verne L’apparition d’un scaphandre (chacun le sien !) les tire de leur contemplation de la pièce remplie de livres avant qu’il ne s’effondre sur le sol, inanimé. Les filles découvrent qu’il s’agit de Diane ! Elles l’installent sur le lit en attendant que les autres ne reviennent. S’absentant dans le couloir, Neil découvre dans un carnet que Jules Verne a tenté plusieurs fois de mettre fin à ses jours. « A chaque fois qu'il avait fait une tentative, son corps était revenu, ainsi que son esprit. Quelqu'un tentait de le maintenir en vie. »

Vision de Diane :
Elle entend deux personnes parler, une vieille femme et une petite fille. Elle distingue faiblement cette dernière, mais entend la plus âgée lui donner un ordre : « Rejoins les autres, Iota. » Il y a un flash, où elle la voit enlacer la vieille femme (de dos), avant de discerner le visage de la fillette au-dessus du sien qui lui ordonne de se réveiller.

Reprenant conscience dans la chambre, Diane rejoint finalement Neil dans les couloirs du Nautilus. Ce dernier s’est d’ailleurs remis en route et Sally, Jules et Sebastian retrouvent les deux divinités. Pour compléter le tableau, l’écrivain se met en quête de Robyn et la découvre dans la salle de bain en train de se débarbouiller le visage. On vous passe les détails de la naissance du Dandy Candy (oui, ce nom de ship existe ) et on va directement au moment où Jules n’est pas très content qu’on lui ait volé son journal intime ! Une vraie diva celui-là… Néanmoins, la discussion qui en suit permet de se dire que les scaphandres semblent apparaître lorsque Jules Verne meurt. Il n’en faut pas plus à Neil pour tenter l’expérience et plonger le bonhomme dans un coma en ralentissant son cœur.

Quand on tend une perche, il faut s’attendre à la voir attrapée ! La preuve, voilà que la fillette, Iota surgit soudain en les suppliant de ne pas faire de mal à l’écrivain… Et lorsque Sebastian la fait parler un peu plus, elle fini par avouer la raison de le maintenir en vie : « J’ai peur que les histoires s’arrêtent. Je voulais de nouvelles histoires. » Elle commence à tousser après cet aveu, semblant malade. Tandis que Robyn boude, Diane se rend compte qu’il s’agit de la petite fille qui l’a poussée à se réveiller et que, lorsqu’elle la touche, elle semble chaude. Vivante, pas comme les illusions croisées jusque-là.

Durant son sommeil, Jules se rappelle avoir repris conscience dans un scaphandre la toute première fois, avec une dizaine d’enfants autour de lui. A son réveil, il montre la pierre trouvée dans les ruines à Iota et celle-ci la reconnaît : « Il s'agit d'une pierre de mémoire. (…) elle a une capacité particulière : elle peut rendre la vue des souvenirs à une personne. Ne la perdez jamais. Cette pierre, c'est de l'Espoir à l'état le plus pur. Peut-être que tout est encore possible pour vous. » Lors d’un petit interlude de lecture, Diane en profite pour lire un passage à Iota qui lui murmure que ça lui rappelle avant.

Soudain, un choc violent ébranle le Nautilus comme jamais. Intrigués, Jules et Sebastian retournent au Grand Salon pour essayer de voir quelque chose à travers les hublots : la profondeur de l’océan. Rien de plus. Quelque chose cloche… Iota leur signale qu’elle ne peut pas leur montrer ce qu’il se passe réellement car elle a perdu la clef du tableau de commande. Neil ne tarde pas à comprendre qu’il s’agit du pendentif en forme d’arbre et le lui donne. La fillette le glisse dans une fente et révèle alors un paysage rempli de débris de météorites autour du Nautilus ! Ils sont dans un vaisseau dans l’espace.

Iota leur dit qu’elle vient de très loin, mais qu’elle et les siens étaient coincés à l’intérieur… Dont son frère. Tout le Nautilus n’est qu’une illusion : « Rien n'existe, mais ce n'est pas pour autant que ça n'est pas réel. Ca l'est pour vous, et c'est extrêmement important. Grâce à vous, nous avons découvert tant de choses... Nous avons vécu dans un sous-marin merveilleux aux confins de l'univers. Vous avez nourri notre imaginaire, Jules. Votre bureau s'est créé autour du tableau de commandes et vous avez tout alimenté sans le savoir. » Elle précise que lorsqu’elle s’éteindra le vaisseau cessera probablement de fonctionner… Problématique quand on voit qu’elle est de plus en plus malade et sans médecin à bord !

Neil propose un moyen d’aider Jules à retrouver la mémoire, de justifier sa présence ici et de comprendre ce qu’il s’est passé. Elle pose ses mains autour des tempes de Jules… Et le décor change peu à peu : un oréo géant, Judah, le sang sur le sol, puis ils découvrent enfin Jules entouré de plusieurs enfants dans le Grand Salon à qui il fait la lecture. Les souvenirs changent, Diane voit Iota serrant une vieille femme : Mnémosyne, des souvenirs des enfants dieux dans la Grande Vallée, la présence d’Hypérion face à Gaïa : « Je les protègerai quoi qu’il arrive. » avant qu’un bouclier ne les sépare.

Le vaisseau est ébranlé et voilà qu’ils chutent à toute allure vers une planète… Attendant un choc qui ne vient finalement jamais ils se retrouvent téléportés devant un temple planté dans un sol grisâtre, face à Heimdall. Vivants. Mais après une explosion, quand même.

Tandis que Iota se meurt, Jules Verne la prend dans ses bras et est envahi des souvenirs de la fillette : son arrivée auprès de cette ribambelle d’enfants (Epsilon, Dzêta, Thêta le frère de Iota…), sa première année avec un public d’admirateurs. Ses premières morts. La maladie qui ronge et dévore les enfants. Et puis leur décision d’effacer les souvenirs de l’écrivain.

De retour dans la réalité, Jules voit Heimdall passer sa main à proximité de Iota et celle-ci, dans un dernier souffle, disparaît. Le gardien leur dévoile alors que Iota était l’une des leurs (les dieux), l’une des premières. Tout le monde rentre à Storybrooke à la suite de ce tragique événement, Jules inclut.

Dans la post-générique :
On retrouve Jules Verne en train de rêver qu’il se promène dans la bibliothèque d’Artémis ; comme tout le monde, quand il essaye de lire un livre c'est la page blanche.Au détour d’une étagère il rencontre Hyperion en train de lire un de ses romans (et visiblement, il n’aime pas !). Lorsque le titan s’éloigne, les titres des livres apparaissent les uns après les autres sur les rayonnages, pour le plus grand bonheur de Socrate ! Malheureusement, le bonheur est de courte durée quand ils se rendent compte qu’ils ne peuvent plus attraper les ouvrages : leurs mains passent au travers. Pas pour tout le monde apparemment puisque Iota, au bout de l’allée, semble pouvoir les attraper… La petite fille est pleine de vie, comme si elle venait d’oublier ce qu’il s’était passée. Jules lui propose de lui lire des histoires si elle lui tourne les pages – et Socrate essaye de faire pareil mais il est vite rabroué par l’écrivain.

code (c) acidbrain


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I want to spend my lifetime loving you
Que le monde est étrange, de t’avoir retrouvée
enfin, pour te perdre encore.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73204-l-aventure-extraordinaire-de-monsieur-jules En ligne

Jules Verne


« Dit-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : J.J. Feild *.*

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6526
✯ Les étoiles : 1932




Actuellement dans : « Dit-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Sam 7 Jan 2017 - 22:41


Le Requiem des Oubliés
MANKING WAS BORN ON EARTH... IT WAS NEVER MEANT TO DIE HERE.


INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

Ce qu'il faut retenir...

  • Les participants ont voyagé dans l’espace à bord d’un vaisseau qui a créé l’illusion du Nautilus au fond des mers. Les divins ne pouvaient pas se téléporter mais les pouvoirs restaient effectifs.
  • Les enfants vivants dans le vaisseau entendaient la voix d’Ellie en train de réciter les œuvres de Jules Verne. C’est pour cela qu’ils ont choisi l’écrivain comme conteur, et que ce dernier entendait lui aussi les récits d’Ellie dans ses pensées.
  • Les enfants à bord du vaisseau sont tous morts de maladie, sans possibilité d’être régénérés. Quand ils revenaient dans des scaphandres, ils étaient « vides », récitaient des paroles de Jules Verne et tombaient ensuite en cendres.
  • Lorsqu’on bouge un livre dans la bibliothèque de Diane, celui-ci retourne à sa place.


Les indices qu'on a découvert...

  • « Les rêves sont le reflet de nos âmes. Ils sont parfois si forts et si puissants qu'ils peuvent voyager d'un être à un autre. Il leur arrive même de dépasser les limites du temps. » Dixit Hyperion. Ce serait la raison pour justifier que la voix d’Ellie parvienne jusqu’aux pensées de Jules Verne… Même dans l’espace ; ou qui expliquerait pourquoi il peut se rendre dans la bibliothèque en dormant.


code (c) acidbrain

Fiche réalisée par Antropy Tiger (corrigée par Anastasia Romanov)

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I want to spend my lifetime loving you
Que le monde est étrange, de t’avoir retrouvée
enfin, pour te perdre encore.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73204-l-aventure-extraordinaire-de-monsieur-jules En ligne

La Bibliothécaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : J.K. Rowling

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 222
✯ Les étoiles : 26




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 8 Jan 2017 - 0:45

Merci Monsieur Jules Je suis un de vos plus grands fans. Et la seule lecture de votre fiche m'a presque donner envie de relire votre mission

Jules Verne


« Dit-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : J.J. Feild *.*

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6526
✯ Les étoiles : 1932




Actuellement dans : « Dit-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Dim 8 Jan 2017 - 11:38

Vous me flattez, monsieur Père... Castor. O_o

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I want to spend my lifetime loving you
Que le monde est étrange, de t’avoir retrouvée
enfin, pour te perdre encore.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73204-l-aventure-extraordinaire-de-monsieur-jules En ligne

La Bibliothécaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : J.K. Rowling

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 222
✯ Les étoiles : 26




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 8 Jan 2017 - 11:50

OUais je sais que ça fait pas du bien à ton égo mais je vais pas mentir, j'ai adoré

Connor Williams


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Gerard Butler

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arès, dieu de la Guerre et de la Destruction.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 597
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 29 Avr 2017 - 22:05

J'ai beaucoup aimé aussi, surtout la partie sous l'eau dans les scaphandres

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

« Wake up, it’s time to die. »


Avez-vous déjà désactivé un humain par erreur ? † Je déteste les guerriers. Ils ont l’esprit étroit et n’ont aucune finesse. Pire, ils se battent pour des causes perdues, pour l’honneur. L’honneur a fait des millions de morts mais n’a jamais sauvé qui que ce soit !


La Bibliothécaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : J.K. Rowling

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 222
✯ Les étoiles : 26




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 29 Avr 2017 - 22:13

Ah bah bizarrement c'est la partie que j'ai le moins aimé, une fois que tout le monde était dans l'eau Chacun son truc.

Jules Verne


« Dit-moi oui Malory,
dit moi oui oui ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : J.J. Feild *.*

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6526
✯ Les étoiles : 1932




Actuellement dans : « Dit-moi oui Malory, dit moi oui oui ! »


________________________________________ Sam 29 Avr 2017 - 23:52

Moi aussi j'ai beaucoup aimé faire trempette ! Après chacun ses goûts, comme tu dis !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I want to spend my lifetime loving you
Que le monde est étrange, de t’avoir retrouvée
enfin, pour te perdre encore.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73204-l-aventure-extraordinaire-de-monsieur-jules En ligne

La Bibliothécaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : J.K. Rowling

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 222
✯ Les étoiles : 26




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 29 Avr 2017 - 23:55

J'ai pas non plus dit que j'ai détesté hein ^^ mais disons que j'ai préféré explorer le Nautilus ou encore quand Iota explique où ils sont vraiment.

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Evénement #69 : Le Requiem des Oubliés [Fiche]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Bienvenue à Storybrooke :: ♛ Introduction :: ☠ Les Intrigues :: ☠ Fiches Missions