Intrigues
Disney Rpg

Au Violent de
nos Songes
Juin 2017


Par delà
les Mers

Juillet 2017

Zootopie II
#ZozoTopie
Juillet 2017







Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Au Violent de nos Songes - le 80ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Rebekah Stormborn ♥ - Maître du jeu : Elliot Sandman ♥
Que les dieux de l'Australie soient avec vous !

Partagez | .
 

 Hey Jude [Anita & Anastasia & Greg]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Anastasia Romanov


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3497
Ѽ Les pommes : 833826




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mer 3 Mai - 23:34

Anya retint un ricanement. Evidemment que Nathan avait peur de lui. Il n'était pas stupide, en dépit de son grand âge. Etait-ce mal de rire intérieurement de tout ceci ? Peut-être. Mais la jeune femme n'était pas surprise. Juste curieuse. Anita laissait entendre quelque chose de triste dont elle n'avait jamais eu vent. Silencieuse, la jeune femme lui adressa un regard lourd de sens, concernée. Nathan était le fils d'une de ses amies les plus proches. Elle n'aurait toléré qu'on lui fasse du mal. Ou qu'on ait osé lui en faire. Anita aurait fait de même pour Abigaëlle. D'ailleurs, c'était exactement ce qu'elle avait fait en décembre dernier et la jeune russe ne l'oubliait pas.
Contrairement à Raspoutine, nota Anya quand il mentionna Alexis, son petit frère, celui qui était mort sans jamais atteindre ses sept ans. La gorge d'Anastasia se serra. Il était le seul membre de sa famille qu'elle n'avait pas revu en décembre mais Victoire sembla dire que tout allait bien pour lui, qu'il était parti dans un endroit meilleur. Elle l'espérait car elle avait toujours eu beaucoup d'affection pour la petite terreur qu'était le tsarévitch.
Il n'avait pas eu une vie facile et Anya savait que Raspoutine avait soigné son hémophilie. Elle devait lui en être reconnaissante, sans doute, mais elle n'en avait pas spécialement envie. Pas après tout ça. Il en était peut-être gêné mais les conséquences étaient bel et bien là et de son fait et Anastasia ne pouvait retenir une certaine méfiance, même devant ses belles intentions. Elle n'était prête qu'à lui accorder le bénéfice du doute. Il devrait repasser plus tard pour une seconde chance.
Pour l'heure, elle était bien contente de se contenter de badinages sans intérêt. Il sortait, grand bien lui fasse. Elle n'était pas contre l'entendre épiloguer. Mieux valait ne parler de rien que raviver de vieux souvenirs douloureux.
Ah si seulement, réalisa-t-elle quand il embraya, contre toute attente, sur leur Russie natale et les pensées que la vue d'Anastasia lui inspiraient. Seigneur Dieu... Les yeux bleus d'Anastasia s'agrandirent tandis qu'il continuait de déblatérer, totalement inconscient de ce qu'il disait. Peut-être avait-il recommencé à concocter des potions et peut-être que l'une d'elles lui était montée à la tête, allez savoir. La mâchoire de la jeune femme se décrocha quelque peu à la mention de sa mère, de sa beauté et de leurs ressemblances.
Elle avait toujours eu l'impression de plus tenir de son père, sauf, manifestement, la rousseur de ses cheveux. Marie n'avait jamais démenti une ressemblance de caractère entre Nicolas et Anastasia, sans parler de leurs yeux bleus. Mais le reste... peut-être... La jeune femme s'apercevait que ce visage qui aurait dû être familier commençait à nouveau à s'estomper dans sa mémoire.
Anya coula un regard en direction d'Anita, cherchant à comprendre comment ils en étaient arrivés là, si c'était au programme de son après-midi réconciliations. Des fois qu'elle l'ait briefé en lui suggérant des sujets de conversation, par exemple. Mais Anita semblait toute aussi surprise qu'elle et ce n'était pas réellement rassurant. Mais elle préférait regarder Anita que le visage malsain et souriant de Raspoutine.
Là, ça devenait glauque, songea-t-elle, mal à l'aise.
Mais apparemment, les choses pouvaient empirer, constata rapidement Anya.
Après avoir vanté les mérites de la mère, il s'attaquait à ceux de la fille. Peut-être que ce n'était pas les potions le souci, en fin de compte. Anastasia chassa cependant cette pensée à grand renfort de thé avant que son cerveau n'ait le temps de la développer davantage. Et Grigori fit de même alors qu'un silence gêné s'était installé.
- Bien, commenta-t-elle, sentant que c'était à son tour de parler et espérant pouvoir les sortir de ce mauvais pas. Je propose d'oublier ce moment nostalgique glauque et malvenu et je suis sûre que tout le monde sera d'accord, poursuivit Anastasia en les regardant tour à tour.
- Je vais être franche, Greg. Je ne suis pas ma mère, même si je lui ressemble sans doute plus que je ne le pense. Je ne sais pas ce qui a pu se passer entre elle et vous et je crois que je ne veux pas vraiment savoir. Mais sachez que je ne suis plus à prendre depuis longtemps, différence d'âge ou pas. Sur ce, je vous emprunte Anita un moment, conclut Anya avec un regard lourd de sous entendu dans la direction de l'ancienne lionne.
Puis elle se leva et se dirigea vers la cuisine dont elle ferma la porte. Alors elle se tourna vers son amie pour reprendre, abrupte comme elle l'était, sans filtre :
- Réponds franchement, il boit ? Autre chose que du thé, je veux dire. Je refuse de croire que c'était ton idée de parler de maman et de tout le reste et tu connais mieux cette nouvelle version que moi donc tu dois bien avoir une idée de comment sa tête fonctionne, non ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

     
Home. Love. Family. I will never be complete until I find you.
The course of true love never did run smooth


Anita Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Bell

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sarafina

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 847
Ѽ Les pommes : 566447




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Lun 15 Mai - 19:40

La situation était assez tendue. Anita ne s’était pas attendue à autre chose mais elle aurait préféré que les choses soient dites franchement. C’était moins nocif à son humble avis. C’était dans des situations pareilles que la blonde regrettait le temps où elle était une lionne. Au moins les animaux se foutaient dessus quand ça n’allait pas et une fois que c’était passé, on en parlait plus. Les humains avaient la rancune plus tenace que cela. Et le pire, c’était que la secrétaire ne pouvait pas blâmer son amie. Elle comprenait le ressentiment d’Anastasia envers Grigori…

- Personne ne peut dire comment ça évoluera. Il faut que Nathan commence à reprendre confiance en lui aussi…

Et ça, c’était quelque chose de bien plus compliqué que tout le reste encore. Essayant de faire comprendre à Anya d’un regard qu’elle lui expliquerait plus tard, Anita ne dit plus un mot par la suite, laissant les deux russes parler. Ceci dit, jamais elle ne se serait attendue à un tel discours de la part de l’ancien sorcier. Jusqu’à présent, la blonde avait cru qu’il serait assez intelligent pour ne pas trop parler des Romanov.

Mais voilà que le sorcier s’était mis à parler en des termes plus qu’élogieux de l’Impératrice. Anita avait apprécié Alexandra et devait sans doute être l’une des rares personnes à pouvoir l’appeler Sasha… Quoi qu’il en soit, après avoir fait l’éloge de la mère, montrant ainsi les sentiments qu’il avait eu pour elle, Grigori commença à faire l’éloge d’Anastasia. Mauvais plan. Très mauvais plan même. Son amie ne mit pas longtemps à le lui faire comprendre et pour le coup, la lionne ne pouvait qu’être d’accord avec elle. Son invité avait montré qu’il n’avait aucun tact et qu’il s’enflammait bien trop… Aussi ne fut-elle pas surprise quand Anya l’entraîna dans une autre pièce après tout ceci.

- Je ne sais pas ce qui lui prend ! Répondit-elle en secouant la tête. Je crois… Je crois qu’il fait un transfert… L’amour qu’il portait à ta mère, je me demande s’il ne le reporte pas sur toi… Avoua-t-elle à son amie. Ce n’est pas une bonne chose, et je lui parlerais sérieusement par la suite… Mais je crois que tu ferais bien d’être la plus honnête possible sur les sentiments que tu lui portes. Dit-elle à la rousse. Et effectivement, je ne parle pas d’amour avant que tu ne te mettes à crier. La taquina-t-elle rapidement.

Mais à part en faisant comprendre à Raspoutine pourquoi ses sentiments devaient mourir dans l’œuf, Anita ne voyait pas trop comment réagir… Mieux valait être honnête avec l’ancien sorcier plutôt que de jouer avec des sentiments qui n’avaient pas leur place ici.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je vais bien je te dis !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14471-et-me-voici-at http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14479-lien-d-une-lionne-joueuse http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15876-rps-d-une-lionne-quelque-peu-depressive#155302

Grigori E. Raspoutine


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Gary Oldman

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Raspoutine

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 45
Ѽ Les pommes : 31881




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 16 Mai - 22:33

HEY JUDE

- ANASTASIA — ANITA -

Hey Jude, don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better.
Hey Jude, don't be afraid, you were made to go out and get her, the minute you let her under your skin, then you begin to make it better.



Greg soupira. Il ne se l'admettait que très peu, pour ne pas paraître faible ou plus, pour ne pas faire croire à Anita qu'il n'était pas reconnaissant de ce qu'elle faisait, mais son passé était bien plus présent et douloureux qu'il ne l'aurait voulu. Savoir ce qu'il avait sans se souvenir, et garder en mémoire les instants encore heureux de sa vie en sachant qu'il les avait lui même gâché, c'était une grande malédiction. Et voilà que beaucoup de ses sentiments étaient sortis. D'une façon bien curieuse et très peu plaisante.

Lorsque les filles revenaient dans le salon (pour une situation gênante, car il était assez évident qu'elles avaient parlé de lui pour qu'elles devinent qu'il le savait bien), elles purent voir Grigori à la fenêtre après l'avoir ouverte, tasse à la main. Buvant une dernière gorgée, il rassembla son optimisme et se retourna pour tenter de repartir sur quelque chose qui convenait mieux. Il avait tant à se racheter, ce qu'il avait dit quelques minutes plus tôt venait au-dessus de la liste.

J'espère que vous n'y verrez aucune ambiguïté sur "l'incident" qui vient de se produire. Il s'éclaircit la gorge. Peu importe, faisons une croix sur le passé, qu'il soit bon ou mauvais, c'est toujours mauvais de le laisser s'inviter au présent. Voyons ce que le futur peut offrir.

Il se rassit de nouveau. Je crois que le meilleur moyen pour moi de trouver quelque chose à faire c'est de sortir davantage et de rencontrer du monde. Avec de nouvelles connaissances je cernerai certainement la personne que je suis vraiment. L'image d'un sorcier Raspoutine lui vint en tête. De façon positive, bien entendu.

Il baissa les yeux, sachant ce qu'il allait dire, mais ne sachant pas s'il était bien placé après a de la regarder dans les yeux. Mais il finit par le faire.


J'ai conscience de ce que j'ai fait. Enfin, non, puisque je n'en ai aucun souvenir.
Mais j'ai compris qu'il y a un très sombre passé derrière moi. Que je ne comprends pas, mais soit,
je l'ai fait. Et maintenant que toute cette magie a effacé ces années de ma mémoire, non, ça n'efface pas tout. Mais au moins ça me laisse une chance de tenter de rattraper tout ce mal.


Pour la suite, il baissa les yeux, la tête entière même, préférant regarder le fond de sa tasse alors que ses joues s'empourpraient.

Je crois qu'il est désormais évident pour tous quels étaient mes sentiments pour l'Impératrice, mais c'est du passé. Je tiens à ce que ça le reste. Excusez moi d'ailleurs pour tout ce que j'ai pu dire de gênant sur vous, Anastasia. Aucun sentiment ou désir intime ne se cachait derrière cela. Mais tout de même, vous êtes désormais la seule personne qu'il reste, du seul passé auquel j'ai conscience. Je sais bien que ce ne sera pas facile. Voire impossible sans doute. Mais il me plairait beaucoup de pouvoir être votre ami.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Take a sad song

and make it better





Anastasia Romanov


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3497
Ѽ Les pommes : 833826




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mar 16 Mai - 23:55

- Génial, soupira Anastasia, les yeux levés au plafond.
Un transfert, c'était pile ce dont elle avait besoin. De sa part à lui, qui plus est. Elle avait l'impression de rêver. Non, réflexion faite, elle aurait aimé rêver. Anastasia savait que ce n'était pas le cas et redoutait leur retour au salon qui serait, elle s'en doutait, particulièrement gênant. Et la satisfaction que la gêne serait partagée ne parvenait pas à dérider la jeune femme.
Heureusement, Anita avait plus d'expérience qu'elle et s'avéra de bon conseil :
- Mais je crois que tu ferais bien d’être la plus honnête possible sur les sentiments que tu lui portes. Et effectivement, je ne parle pas d’amour avant que tu ne te mettes à crier, précisa-t-elle avant que la rouquine ne lui décoche un regard lourd de sous-entendu.
- Moi ? Crier ? Je ne vois absolument pas de quoi tu parles, répliqua Anastasia en croisant les bras sur sa poitrine.
Mieux valait sans doute en rire qu'en pleurait. Un jour tout ceci ne serait plus que des souvenirs dont elles pourraient rire, c'était presque certain.
- Je vais aller honnêtement lui briser ce qui lui sert de cœur, reprit-elle presque aussitôt, résolue, la main sur la clenche de la porte.
Alors que celle-ci s'entrouvrait déjà, Anastasia se tourna vers Anita pour ajouter, cette fois plus calmement :
- Plus sérieusement, je ne pense pas qu'on puisse se barricader ici plus longtemps sans que ce soit davantage suspect. On va devoir affronter cette situation malsaine.
Et, en effet, l'instant d'après, les deux femmes rejoignaient le salon où Raspoutine les attendait, pensivement accoudé à la fenêtre, sans doute désireux d'oublier très vite les cinq dernières minutes de conversation, qu'il s'agisse de la noyer dans du thé ou de la laisser s'envoler par la fenêtre. Anastasia approuvait les deux.
Son ouïe fine le fit se retourner dès qu'il les entendit pénétrer dans la pièce. Anastasia sondait chacune de ses réactions et resta quelques temps debout, face à lui, à l'autre bout de la pièce. Elle était curieuse d'entendre ce qu'il avait à dire, même si elle ne voulait pas l'admettre, et arqua un sourcil dubitatif devant ses premières déclarations philosophiques. Anya ne l'avait jamais connu ainsi mais se doutait qu'il n'avait pas été le conseiller de son père pour rien. Il avait sans doute su se montrer sage et raisonnable, fut-un temps. Ce qui ne l'empêchait pas de garder le souvenir d'un sorcier psychopathie solidement ancré dans sa mémoire.
Quand il se rassit, Anastasia fit de même, retrouvant sa place et son thé tiédi qu'elle vida d'un trait. Elle ne voyait pas d'inconvénient à ce qu'il rencontre du monde. Sans son reliquaire il était inoffensif et pouvait bien s'occuper comme cela lui plaisait. Le visage fermé, Anastasia soutenait son regard. "Vous ne me faites pas peur", lui avait-elle un jour dit. Elle le pensait encore et tenait à ce que cette pensée se reflète dans ses yeux. Intérieurement, elle jubila de le voir rompre le contact visuel quelques instants avant qu'il ne poursuive son nouveau laïus empli de bonnes intentions.
Se rattraper ? Anastasia ne voyait vraiment pas comment, sauf à ce qu'il ressuscite les siens, ce qu'elle savait impossible. Néanmoins, elle choisit de se montrer adulte et mature en le laissant poursuivre son idée plutôt qu'en lui sautant directement à la gorge. Elle aurait tout le loisir de le faire ensuite, le cas échéant. Anastasia ne manqua cependant pas d'appuyer ses yeux bleus sur Anita, l'espace d'un instant, pour lui signifier qu'elle voulait bien jouer le jeu de rester polie, civilisée et courtoise.
Quand la jeune femme reposa son regard d'acier sur Raspoutine, elle constata qu'il avait baissé la tête et que ses joues avaient rougi. La jeune femme tiqua. Cet homme, en face d'elle, n'avait rien de l'être abject et fourbe qu'elle connaissait. Pour un peu, elle se serait cru capable de l'effrayer et se prit à se délecter mentalement de cette idée avant de concentrer à nouveau son attention sur l'apogée du discours qu'elle se repassa plusieurs fois dans ce même esprit pour s'assurer d'avoir véritablement compris ce qu'il demandait au point qu'elle remarqua à peine le silence de plomb qu'elle avait laissé s'installer entre eux.
Elle n'aurait jamais pu imaginer qu'il avait pu aimer sa mère. Pas un être comme lui. Pas après tout ce qu'il avait fait. Et pourtant, force était de constater que tout, décidément, était possible, même l'improbable.
- Je vous excuse, lâcha-t-elle finalement, la bouche pâteuse et la gorge serrée d'arracher pareille déclaration à ses cordes vocales. Pour votre déclaration d'amour, précisa-t-elle rapidement après un nouveau regard en direction d'Anita.
Non, elle ne parviendrait pas à lui soutirer le pardon des autres fautes de Raspoutine, tout comme elle ne lui ferait pas avouer qu'elle mourrait d'envie d'en apprendre plus sur ce passé qu'il possédait et elle non, ou seulement par bribes. Anastasia était bien trop fière et il était bien trop tôt pour qu'elle admette ces choses-là.
- On verra plus tard pour l'amitié et tout le tralala, reprit-elle.
Ce n'était nullement une promesse. Plutôt une façon comme une autre de clore la conversation et de l'orienter sur un terrain qu'elle trouvait plus approprié.
- Pour le moment, vous avez déjà Anita parmi vos amies. C'est une chance. Ne la gaspillez pas, ne put-elle s'empêcher d'ajouter. Vous pourriez sortir, tous les deux. Pas de cette façon, ajouta-t-elle à l'attention de son amie. Juste sortir tous les deux et faire des trucs ensemble. Voir du monde. Aller au cinéma. Les amis font ça, il me semble.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

     
Home. Love. Family. I will never be complete until I find you.
The course of true love never did run smooth


Anita Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Bell

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sarafina

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 847
Ѽ Les pommes : 566447




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Jeu 1 Juin - 19:59

Qu’est-ce qu’Anita pouvait ajouter à tout cela ? Elle était parfaitement d’accord avec Anya et comprenait l’attitude de son amie… De plus, comme elle, la lionne savait qu’elles n’allaient pas pouvoir rester plus longtemps dans le corridor. Aussi elles rejoignirent Grigori et la lionne laissa les deux russes s’expliquer entre eux. La blonde n’avait pas vraiment prévu tout ceci quand elle avait organisé ce petit guet-apens…

Non, dans l’idée de la lionne, il fallait qu’Anya et l’ancien sorcier se confrontent, voire même que la rousse fasse un récit détaillé à Grigori de tout ce qu’il avait fait. La blonde n’était pas vraiment certaine que le laisser dans l’ignorance était la meilleure des solutions… Et puis en plus, Anya s’était mise à la fuir elle aussi depuis qu’elle abritait le sorcier. Autant dire donc qu’elle avait eu de bonnes intentions en organisant tout ça.

Mais à présent, ça prenait une tournure plus qu’étrange… Ceci dit, puisqu’Anya gérait très bien la déclaration de Grigori et le remit à sa place de façon rapide et très claire, Anita ne voyait pas quoi rajouter d’autre. Jusqu’à ce que la rousse ne leur parle de sortir ensemble. Là, la lionne regarda son amie avec surprise et un brin d’agacement. C’était quoi encore que ce plan ?

- Ouais, j’espère bien que tu ne parles pas de l’autre façon de sortir ensemble… Dit-elle avec raideur pour bien préciser que ça n’était pas possible. Quant au reste, cela ne me dérange pas de vous faire découvrir la ville et les avancées technologiques Grigori… C’était de toute façon le but quand vous êtes venu habiter chez moi : que je vous montre la vie du 21ème siècle…

Et il ne pouvait y avoir rien d’autre. Même pas en rêve. Anita était certes gentille, mais il ne fallait pas pousser non plus… De plus, la lionne n’avait pas vraiment perdu l’espoir de voir un jour William revenir…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je vais bien je te dis !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14471-et-me-voici-at http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14479-lien-d-une-lionne-joueuse http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15876-rps-d-une-lionne-quelque-peu-depressive#155302

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Hey Jude [Anita & Anastasia & Greg]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Lion Jones