Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Halloween Party
de Sasha Hale


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Et si on revenait en arrière ? • Mad Swan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jefferson Hyde


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 605
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 14 Fév 2017 - 19:50


Valentine's What If...

Et si Jeff était un gros relou romantique ?


Une nuit comme une autre ; le bal de Noël iconique était derrière eux, et pourtant Jefferson ne pouvait se sortir une certaine personne de sa tête. Et le problème de sa tête était que c’était un labyrinthe sans fin, et que donc « cette personne » s’y était perdue depuis belle lurette, au profit d’un nombre improbable de non-sens ; comme par exemple, le fait qu’il était debout au milieu de la nuit, dans les rues de Storybrooke, tenant à la main un instrument de type Wonderlandien, et que l’on pouvait décrire comme approchant la forme d’une guitare, la tenue d’une trompette et la sonorité d’une harpe.

Et ainsi voyageait-il sur la route, son chapeau haut-de-forme sur la tête et son long manteau traînant derrière lui, sifflotant gaiement comme si tout allait bien ; et tout allait bien. Il n’avait pas réellement d’objectif ; il savait que ses pas l’amèneraient n’importe où, mais que ce n’importe où ne serait pas réellement n’importe où vu que ce serait quelque part ; jusqu’à ce qu’il se retrouve sous la fenêtre d’une gente dame aux jolis cheveux blonds. Oh ! Quelle riche idée… Il se demandait bien pourquoi il avait emporté avec lui cet instrument de musique qu’il savait à peine joué et avait conçu lui-même un jour où il s’ennuyait fermement, mais maintenant qu’il était là, tout semblait s’expliquer.

Il se pencha vers le sol, dissimulé de la lueur des lampadaires, attrapant un morceau de gravier traînant par là ; puis, d’un geste bref et agile, il jeta l’objet en direction de la fenêtre, un petit sourire sur les lèvres… sourire qui s’estompa lorsque ce fut une dame d’un certain âge et pas contente du tout qui vint ouvrir la fenêtre, pestant d’être réveillée au milieu de la nuit de la sorte.

« Eh bah Emma, t’as pris un sacré coup de vieux... »

Il ne laissa pas le temps à la dame de répondre, l’entendant seulement aboyer que ce n’était pas des manières de réveiller les gens comme ça pour les insulter, et qu’elle ne s’appelait pas Emma -ok il lui avait donc laissé le temps de répondre, mais ça n’était pas la question. Non, la question c’était : pourquoi ses pieds ne l’avaient pas emmenés au bon endroit ? S’arrêtant un peu plus loin, il regarda le ciel, puis ses fameux pieds rentrés dans des bottes stylisées, avant de décider que peut-être c’était à lui de dire à ses pieds où aller plutôt que l’inverse ; et c’est ainsi qu’il se promena encore un peu, pour se retrouver sous la bonne fenêtre -il en était presque sûr. Ramassant à nouveau un caillou, un peu plus gros cette fois-ci, et visa la vitre ; puis, d’un geste sec, il lança son projectile, qui… vint briser la vitre, purement et simplement. Il entendit un cri beaucoup trop masculin pour être Emma venir de l’intérieur, et préféra ainsi emmener ses pieds ailleurs et plus vite que ça, avant de s’arrêter sur un banc en se demandant pourquoi entre ses pieds et sa tête, aucun des deux ne l’avait emmené au bon endroit ; mais peut-être… peut-être simplement parce que ce n’était pas ses pieds ou sa tête qui devaient parler ce jour-là, mais un autre organe, gros et rouge, qui pompe le sang -très romantique-… ce joli petit coeur qui battait dans sa poitrine.

Alors il se releva, son instrument accroché à son dos, les mains dans les poches et sifflotant ; et quand il parvint devant la troisième vitre de la nuit, il attrapa un morceau de gravier de taille moyenne, et le jeta à une vitesse moyenne, pour un impact moyen ; et ceci eut pour effet de rester dans un équilibre parfait entre casser et ne pas casser la vitre, jusqu’à ce qu’il aperçoive de longs cheveux blonds apparaître à la fenêtre. Et soudain, les mains moites, les pupilles dilatées et l’adrénaline parcourant ses veines à cent à l’heure, il attrapa son instrument, jouant sur les cordes avec un air si grotesque dont il se fichait bien, tandis que ce qui s’échappait de l’instrument ressemblait plus à du bruit qu’à une mélodie.

« Oh, Emma, si tu sav... »

« Eh non, je suis pas Emma moi mon joli. »

Il releva les yeux, tout surpris, pour constater qu’effectivement, la dame en face de lui n’était en rien sa jolie princesse du bal de Noël ; à la place, l’inconnue se mit à pointer vers la vitre d’en face, et Jefferson se retourna, bouche ouverte, indécis, pour voir Emma, LA Emma, le regardant avec un air mi-blasé, mi-« seriously » imprimé sur le visage, depuis la fenêtre de là où elle vivait. Il s’approcha en quelques pas dansants, essayant son meilleur sourire de beau gosse en appuyant le coude sur le rebord de la fenêtre :

« Bonsoir. J’avais prévu une sérénade mais… je crois que je l’ai chantée à quelqu’un d’autre. »


Code by Fremione.


Emma Swan


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo , Emma-Senpai

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3470
✯ Les étoiles : 921




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Dim 19 Fév 2017 - 18:42


Et si on revenais en arrière...

Oh take me back to the start
C'était le milieu de la nuit, elle le savait parce qu'elle venait d'ouvrir les yeux pour ensuite regarder l'heure sur son réveil, elle ne savait pas pourquoi elle c'était réveiller, mais maintenant qu'elle l'était elle n'était pas sur de pouvoir se rendormir de sitôt. Alors elle poussa sa couette avant de se redresser, enfilant ses chausson bleu pour ne pas avoir froid au pied tandis qu'elle marchait sur le sol de son appartement. Elle prit la direction de sa cuisine qu'elle alluma tout en clignant plusieurs fois des yeux quand la lumière l'aveugla à moitié, elle attendis ensuite plusieurs secondes pour laisser à ses yeux le temps de s'ajuster à la lumière.

Une fois fais elle attrapa une tasse propre, du chocolat, du lait, son petit pot de cannelle et de crème fouetter, quitte à être réveiller autant s'occuper un peut l'esprit pendant plusieurs minutes. Ses gestes était automatique, ce n'était pas la première fois qu'elle se réveillais en pleine nuit et qu'elle finissait par se préparer un chocolat chaud à la cannelle, sa lui arrivait toujours quand elle avait trop de choses en tête, ce qui était le cas depuis le bal de Noël, ce fameux bal de Noël qu'elle n'arrivait pas à oublié, mais surtout tout les moments qu'elle avait passer en compagnie du chapelier. Elle n'était pas idiote, elle savait parfaitement pourquoi elle y pensait bien trop souvent, mais elle n'était pas sur de vouloir explorer ça de plus prêt pour le moment, plutôt lâche de sa part mais c'est le seul moyen qu'elle avait trouver pour protéger son cœur, sa et ses murs autour.

La préparation terminée, elle versa le tout dans un mug qu'elle plaça dans le micro-onde, tournant le bouton pour que cela dure pas plus d'une minute, une fois fait elle attrapa un paquet de gâteau au chocolat qu'elle avait acheter hier, l'ouvrant elle en dégusta un tout en regardant un point fixe dans le vide. Sursautant quand elle entendit la sonnerie du micro-onde elle appuya sur le bouton "arrêt" avant de sortir son mug qu'elle déposa sur la table de la cuisine, elle mis de la crème chantilly puis saupoudra le tout de cannelle avant de sortir de la cuisine pour s'installer dans le salon avec son paquet de gâteau qu'elle plaça à côté d'elle sur le sofa. Sa maison était calme, Henry dormais chez Regina pour le moment, du coup elle était seul, elle avait acheté l'appartement il y à plusieurs semaine déjà, voulant récupérer un peut d'indépendance et laisse sa mère tranquille.

Soudain, il y avait du bruit venant de l'extérieur, comme si quelqu'un jouait d'un instrument de musique, elle ne reconnaissait pas du tout de quel genre d'instrument sa pourrait être alors elle se redressa pour aller à sa fenêtre, elle espérait sincèrement que personnes n'allait appeler le poste de police pour tapage nocturne, elle n'était pas assez réveiller pour travailler cette nuit. Elle repoussa le rideau de devant sa fenêtre mais il faisait un peut trop sombre pour y voir clair, par chance la voisine d'en face alluma sa lumière avant d'ouvrir sa fenêtre, surement pour communiquer avec la silhouette qui était placer près de sa fenêtre, la sauveuse s'apprêta à retourner s'asseoir sur son sofa quand la silhouette se tourna dans sa direction et grâce à la lumière elle reconnue Jefferson, mais qu'est-ce qu'il fabriquait encore ? Elle ignora royalement les battements de son cœur qui c'était accélérer quand elle avait croisé son regard, se contentant juste d'ouvrir la fenêtre, elle remarqua son petit sourire qu'elle ne rendit pas, c'était le milieu de la nuit, elle était fatigué, elle n'était vraiment pas d'humeur à gérer ce genre d'idiotie.

"Une sérénade ? En pleine nuit ?"Ses yeux c'était agrandit sous la surprise, pourquoi voudrait-il lui chanté une sérénade en pleine nuit ? N'avait-il dont rien d'autre à faire ? Comme dormir par exemple ? Puis elle se rappela que l'homme en face d'elle n'avait rien de normal, alors si il avait décider de jouer une sérénade en pleine nuit alors que tout le monde était censé dormir, sa devait être normal pour lui."Tu à de la chance que personne n'est encore appeler pour tapage nocturne...sa serait dommage de finir en cellule au beau milieu de la nuit."Un petit sourire espiègle s'afficha sur son visage."Je peut savoir pourquoi tu à décidé de chanter une sérénade au lieu de dormir ? Ou tu n'a pas vraiment réfléchis ?"

Code by Fremione.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I will stay here
I will stay here with you, because I love you.

Jefferson Hyde


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 605
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 20 Mar 2017 - 16:06


Valentine's What If...

Et si Jeff était un gros relou romantique ?


« Oh tu sais, je crois que j'ai les flics aux trousses depuis un bout de temps. Déjà parce que j'ai déjà frappé à plusieurs fenêtres, et aussi pour… d'autres raisons. »

Peut-être n'était-ce pas la meilleure des idées de venir avouer nonchalamment à la shérif que, bien qu'il n'était pas à proprement parlé un dealer vu que c'était des produits magiques avant tout, il possédait un assortiment plus que douteux dans la catégorie des substances hallucinogènes, digne de ses talents de Wonderlandien. Il préféra même changer aussitôt de sujet même si c'était lui qui s'était plongé la tête la première dans celui-ci, même si c'était justement son talent que de perdre les gens dans le non-sens qu'il aimait monologuer.

« Mais tu sais, les cellules et moi ça ne fait qu'un. Tu ne sais donc pas que le corps humain est composé de milliards de cellules ? Il fallait être plus attentive aux cours de science, ma grande ! Quoique, je ne sais même pas moi-même comment je sais cela. Peut-être à force de lire des dizaines de bouquins pendant vingt-huit pour éviter de sombrer dans la non-folie… Oui parce qu'être non-fou, qu'est-ce que ça doit être ennuyant ! »

Il lui fit un large sourire, quand il sentit sa main soudainement glisser de sous son menton, envoyant son nez rencontrer le rebord de la fenêtre avec brusquerie ; il poussa un petit cri de surprise, avant de se saisir le nez en priant pour que rien ne soit cassé. Au moins, ça ne saignait pas, c'était déjà ça… Il secoua un peu la tête en se massant l'arête du nez, tenant son chapeau de l'autre main pour éviter que celui-ci ne glisse de son crâne comme sa main auparavant, émettant un espèce de rire semi-nerveux qui l'agaça au plus haut point. Ils avaient passé un si bon Noël ! Alors pourquoi se sentait-il revenir à ce stade qui le prenait chaque fois qu'il était en présence de la belle ? Ce stade stupide de gamin de quinze ans amoureux pour la première fois, tout émoustillé comme un débutant qui n'avait pas la moindre idée de ce qu'il faisait. Enfin ! Il était le grand Jefferson ! Depuis quand est-ce que la présence d'une femme aussi belle soit-elle l'intimidait ?!

« Je réfléchis toujours, moi ! Ce n'est pas parce que je n'arrive pas à des conclusions « raisonnables » comme le commun des mortels que cela veut dire que je fais tout sans réfléchir, voyons. Ton estime de moi me choque ! » Il avait relâché son nom, restant cette fois droit pour éviter de se reprendre un moment de solitude comme celui-là, affichant un sourire mi-narquois, mi-malicieux. « Dis-moi plutôt ce que tu fais debout au milieu de la nuit, toi. Oh ! Je sais ! Tu as senti que j'allais arriver et tu t'es automatiquement dit qu'il fallait absolument que tu viennes m'attendre à ta fenêtre. C'est bien cela ? Comme c'est romantique ! » Voilà qu'il faisait passer sa piètre tentative de romantisme pour la responsabilité d'Emma ; décidément, le Chapelier ne changerait jamais vraiment. « Tu me laisses entrer ? Je t'expliquerais le principe d'une sérénade à l'intérieur si tu veux, mais là je crois que j'ai besoin d'un peu de glace pour mon pauvre nez. » Sans même attendre une réponse, il se propulsa sur le rebord de la fenêtre pour se retrouver à faire une roulade à l'intérieur de l'appartement, se retrouvant à la fin debout avec souplesse, s'inclinant ensuite devant Emma en retirant son chapeau. « Merci, merci, je sais ! C'est le talent, que veux-tu. »

Il regarda un peu autour de lui, et constater où vivait Emma lui arracha une grimace, non pas parce que ce n'était pas joli ou même honteux comme coin de vie, mais parce qu'il avait tellement l'habitude de la taille gigantesque -monstrueuse !- de son manoir que de croire quelqu'un capable de vivre quelque part de si petit lui paraissait presque impossible. C'était si… étroit ! Si peu de place pour s'ébattre tranquillement, même pas une pièce où fourrer un piège juste pour le plaisir de voir des visiteurs tomber dedans à mesure. Tss !

« C'est… mignon chez toi. Un peu petit quand même. »


Code by Fremione.


Emma Swan


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo , Emma-Senpai

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3470
✯ Les étoiles : 921




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Jeu 11 Mai 2017 - 18:14


Et si on revenais en arrière...

Oh take me back to the start
C'est qu'il jouais les petit malin en plus, elle s'abstint de faire le moindre commentaire se contentant simplement de le fixer du regard celui-ci montrant à quel point elle n'était pas imprésionner par son petit cours de science. Elle avait presque envie de fermer la fenêtre pour retourner profiter de son chocolat en silence, mais avant même qu'elle ne puisse faire le moindre mouvement en direction de la fenêtre que le Chapelier fit un faux mouvement et s'écrasa le nez contre le carreau, ses yeux s'agrandirent légèrement sous la surprise avant qu'un gloussement ne lui échappe qu'elle tenta de masquer en toussant.

"Te casse pas le nez voyons."Elle le regarda avec grand sourire pour lui montré à quel point elle était amusée par la situation.Ses sourcils se haussèrent quand il reprit la parole ne croyant pas du tout qu'il avait vraiment réfléchis, ni même préparée quoi que ce soit, si ça avait été le cas il aurait trouver sa maison dès le départ."D'habitude tu n'à aucun mal à me trouver avec ton télescope, sauf si je l'ai cassé depuis notre première rencontre."Son sourire se transforma en rictus moqueur en repensant à leur première rencontre avant de lever les yeux au ciel.

"Dixit celui qui est venu me chanter une sérénade en plein milieu de la nuit...non je n'arrivais simplement pas à dormir."Expliqua-t-elle avant de s'écarter légèrement quand il rentra par la fenêtre, son exaspération visible quand il se redressa."Mais entre voyons, les portes sa sert vraiment à rien, je l'ai toujours dit."Son ton dégoulinait de sarcasme, elle ferma la fenêtre de son salon avant de boire une gorgée de son chocolat chaud pour ensuite s'éloigner de la fenêtre."On peut pas tous vivre dans des manoires gracieusement offert par Regina, personellement ça me va très bien."Elle se dirigea vers le coin cuisine qui se trouvais au même endroit que le salon avant d'ouvrir son freezer pour sortir une poche de glace qu'elle tendis en direction du Chapelier."Et tu n'a pas besoin de m'expliquer le principe d'une sérénade, juste pourquoi tu à décider d'en chanter une."

Code by Fremione.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I will stay here
I will stay here with you, because I love you.

Jefferson Hyde


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 605
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 11 Juin 2017 - 16:33


Valentine's What If...

Et si Jeff était un gros relou romantique ?


Le télescope de Jefferson avait vécu un destin des plus funestes ; surtout parce qu’il n’en avait plus l’utilité depuis qu’il avait retrouvé les bras de Grace. Non pas que le télescope vu effectivement détruit par les soins d’Emma, étant donné que si le télescope avait subit des dégâts en entrant en collision avec le crâne de Jeff, ce dernier n’aurait probablement pas survécu ; mais surtout qu’il avait connu le destin de nombres d’objets oubliés au fond des greniers, pour ne jamais être réutilisés. Même si dans le cas de Jefferson vu l’envergure presque impossible de son manoir -presque rangé comme un TARDIS, plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur, à croire que peut-être le Chapelier fou était le Docteur en personne mais c’était une histoire pour un autre jour- il l’avait surtout posé dans une pièce et comme il n’allait jamais partout tous les jours, forcément au bout d’un moment certaines choses ne voyaient jamais la lueur du jour à nouveau.

« Ta considération me va droit au coeur, vraiment. » Jefferson se tenait un peu le nez, conscient qu’il n’était pas cassé mais tout de même parcouru de la douleur lancinante que ce magnifique plongeon lui procurait. « Le télescope va très bien, ne t’en fais pas. Il coule des jours heureux quelque part dans mon manoir, sa lentille frémissant de joie à l’idée de pouvoir recommencer à espionner des voisins un jour ou l’autre… Même si pour le coup je pense qu’il ne va pas bouger avant un bout de temps. »

Il était ensuite rentré avec une vivacité que l’on ne soupçonnerait pas, surtout qu’il était victime du syndrome de la « cape du super-héros » avec son long manteau qui trainait presque derrière lui et son chapeau haut-de-forme qui, quoiqu’il fasse, ne semblait jamais bouger d’un millimètre du sommet de son crâne à moins qu’il ne vienne le déplacer ou le retirer lui-même, à croire qu’il était constamment baigné dans un nuage de magie -ou qu’il y était allé à la super-glue, mais l’avantage était que personne ne saurait vraiment le secret d’une tenue si parfaite pour un objet qui aurait normalement tendance à s’échapper au moindre mouvement brusque. Il grinça des dents à la mention de cette chère Mauvaise Reine ou Reine pas Gentille, il ne savait plus trop et ne voulait pas le savoir, ou plutôt se plaisait à déformer son nom pour en retirer la puissance.

« Comme quoi on s’habitue à un certain confort et quand ça nous passe sous le nez c’est la fin du monde. Figure-toi que quand j’étais avec Grace dans le monde des contes on avait une simple hutte dans la forêt, rien de très folichon, mais franchement c’était quand même mieux qu’ici. Un peu plus… personnel. »

Parce que Jefferson avait un penchant pour aimer vivre dans le désordre et le chaos, le fait que l’appartement d’Emma soit un joli petit appartement propret et relativement rangé avec des meubles sobres lui donnait l’impression d’être entré dans un brouillard grisâtre qui manquait singulièrement de personnalité. Mais son sourire ne s’en fit que plus étendu car, heureusement pour Emma, il était justement le candidat idéal pour venir lui en donner un peu, de la personnalité.

« … Parce que j’avais envie. Tu ne fais jamais les choses juste parce que tu en as envie ? C’est comme ça que la nature humaine fonctionne après tout, on se laisser bercer par nos désirs entre deux obligations et l’on fait de petites choses au jour le jour pour le plaisir de le faire. Tu devrais essayer ! »

En réalité il voulait surtout ne pas reconnaître qu’il était bel et bien venu chanter une sérénade auprès d’elle pour les raisons qui poussaient les gens d’un autre temps à le faire aux fenêtres de leur dulcinée. Non pas que Jefferson soit foncièrement timide, ce serait même hilarant que de l’imaginer dans ce rôle, mais il devenait curieusement évasif quand il s’agissait de ses affaires de coeur, en particulier quand il se trouvait justement en face de la personne qui faisait battre son coeur en question… Il n’était pas amoureux, non ! Pas du tout même. C’était évident qu’il ne l’était pas. Il se saisit de la poche de glace et l’appliqua sur son nez en faisant une petite grimace caractéristique le temps de s’habituer à la température.

« Et sinon, tu n’as pas des choses à me dire ? Après le bal de Noël, je veux dire… Qu’est-ce qu’à été ta vie depuis le temps. Des projets ? Des envies ? »

Maladroit était pour le coup un terme qui lui convenait à merveille dès que l’on abordait un sujet qu’il n’avait pas envie d’aborder. Ce qui était surprenant compte tenu du fait que l’on parlait d’un homme qui s’était depuis longtemps détaché de la moindre convention sociale et que par extension la maladresse n’était pas quelque chose qu’il était censé même simplement envisager, et c’était dans ces moments-là qu’il se rendait compte à quel point il était fondamentalement humain quand il s’agissait de sentiments, lui qui ne cessait de répéter qu’il n’était même pas sûr d’être humain. Il regarda autour de lui, retirant la poche de glace sur son nez en cherchant ce qui l’intéressait : une bouilloire électrique. Il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver au milieu de la cuisine, à se préparer un thé comme s’il avait toujours vécu là, avant de se rendre compte qu’Emma l’observait en silence, un sourcil relevé et un sourire vaguement amusé ou exaspéré sur les lèvres, comme elle faisait toujours quand il faisait son… Jefferson.

« Ah oui pardon, j’ai oublié que normalement c’est l’hôte qui invite. Mais le fumet alléchant de ton chocolat chaud m’a donné bien envie d’un thé… Je trouve que l’on peut caractériser les personnes par les boissons chaudes qu’ils boivent. Tu vois, toi tu aimes le chocolat chaud, et moi j’aime le thé ; cela démontre en quelques lampées à quel point nous sommes deux personnes très différentes. Et pourtant, nous voilà, dans la même cuisine, à discuter comme si on se connaissait depuis le berceau ; comme quoi l’existence aime enchaîner des destins de manière curieusement arbitraire, sachant qu’il n’y a pas si longtemps je n’avais pas le moindre scrupule à t’attacher à une chaise. Rassure-toi, ça ne se répétera pas ; surtout parce que tes chaises ici ne sont pas très pratiques pour attacher les gens… tu as déjà envisagé un tour chez Ikea ? Ils ont de sacrées chaises, là-bas. Très utiles pour empêcher les gens de s’enfuir. »

Psychopathe, Jefferson ? Non, pas du tout. Cinglé, certainement. Il avait bien sauté à travers une fenêtre après tout… et avait survécu. Est-ce qu’il était Hulk? Ou Wolverine sûrement, avec son pouvoir de régénération rapide. Il termina son entreprise et attendit que le thé soit juste à la bonne température avant de s’appuyer sur le plan de travail, les yeux fixés dans ceux d’Emma ; il n’avait pas la moindre envie de quitter ce regard de si tôt…

« Tu vois, je pense que fondamentalement, l’humain est fait pour suivre ses envies. Enlever la sauveuse, c’était parce que j’avais envie de retrouver Grace. Chanter une sérénade sous ta fenêtre, c’était parce que j’avais envie… tu vois le genre ? »

Il but à nouveau, mais s’étouffa légèrement à cause de la température de sa boisson, perdant, encore une fois, sa contenance face à l’aura si précieuse d’Emma…


Code by Fremione.


Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Et si on revenait en arrière ? • Mad Swan





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Les Pépites de Disney RPG :: Ϟ La Grande Régalade Rpgique :: ➹ Les What If