Intrigues
Disney Rpg

Au Violent de
nos Songes
Juin 2017


Par delà
les Mers

Juillet 2017

Zootopie II
#ZozoTopie
Juillet 2017







Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Au Violent de nos Songes - le 80ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Rebekah Stormborn ♥ - Maître du jeu : Elliot Sandman ♥
Que les dieux de l'Australie soient avec vous !

Partagez | .
 

 Gêolier ! A boire! [PV Nolan Wright]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jack Sparrow


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : DDJACK

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 102
Ѽ Les pommes : 252




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 7 Juin 2017 - 20:10




Une semaine après avoir atterrit à Storybrooke, il avait finit par y revenir. Jack était allongé dans la cellule de sa prison, les jambes croisées, son tricorne sur la tête essayant de trouver le sommeil. Cela faisait maintenant 12h qu’il était là et il ne trouvait pas l’endroit si désagréable. Il avait connu pire. Pourquoi il était là ? Oh, si vous êtes un fidèle lecteur des aventures du Capitaine Jack Sparrow vous devriez vous en douter, sinon, prenant le temps d’observer le policier de Storybrooke arrivant vers lui, un sourire mauvais sur les lèvres. Ce dernier, à travers son discours, vous servira certainement de piqûre de rappel…

« Monsieur Jack Sparrow… »


Il installa une chaise et s’assit en face de lui, mais se garda de se protéger du pirate des barreaux. Après tout, il avait réussi à s’évader une fois, et visiblement, le policer ne voulait pas réitérer cet exploit… Il grogna de manière désagréable. Il était à jeun depuis maintenant quelques heures, et cela le rendait réellement mauvais. Il répondit en marmonnant méchamment, toujours allongé :

« 
- Capitaine...

- Je vous demande pardon ?

- Capitaine, Capitaine Jack Sparrow…

- Ah… Hé bien désolé, mais aucun document d’identité n’affirme que vous êtes cette personne. De plus, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais nous sommes une ville qui regroupe plusieurs personnages de différents contes. Et je peux vous assurer que Jack Sparrow, même ici à Storybrooke, est une légende. Une légende qui semble être morte d’après les maigres informations dont nous disposons…

- Ben voyons, vous m’en direz tant. J’ai bien dû mourir une dizaine de fois, 14 exactement si l’on en croit Gibbs… Et je peux vous assurer que je suis celui que j’affirme être depuis maintenant 12h… Maintenant, si vous ne me croyez pas…


Jack se leva assez rapidement pour un homme qui semblait dormir, puis releva sa manche. Un tatouage en forme de moineau, volant au dessus de l’océan était visible, ayant qu’un P marqué au fer rouge. Il ricana en voyant que l’homme avait posé d’abord la main sur son arme, puis qu’il s’était calmé et semblait observé le tatouage avec attention.

- Vous voyez, en plus, je sais toucher mon nez avec ma langue ! Et seul moi sait faire ça !

Il plaça sa langue parfaitement pour qu’elle touche son nez. Voyant qu’il se moquait clairement de lui, le policier s’assombrit mais reprit de manière extrêmement professionnel.

- Bien, votre identité reste donc à confirmer. Quoi qu’il en soit, il va falloir que vous passiez à comparaître.
- Comparé quoi ? La taille de mon…. Enfin vous savez. J’imagine qu’il y a un homme fièrement équipé là d’ssous !

- A comparaître, cela vous dire que vous serez bientôt jugé. Une fois votre identité établie. Vous êtes accusé de vandalisme notoire, vol à l’étalage, conduite d’un véhicule flottant en état d’ébriété, destruction de bien d’autrui, destruction de bien public, outrage à agent, délit de fuite, ivresse sur la voie publique, possession et utilisation d’arme à feu… Vous voulez que je continue ?


Jack se pencha vers le papier que semblait lire le policier. Il plissa les yeux de manière concentré. Puis déclara en soupirant.

- A les femmes… Elles vous entraînent et disparaissent dans la nature, laissant ses responsabilités à ce bon vieux Jack. Mais que voulez vous, je suis un fier charmeur… Et je suppose qu’on peut rajouter Piraterie, et le combo gagnant nous donne le droit grâce à la loi de notre bon Georges II à une pendaison immédiate et effective dès demain ? J’ai le droit à une dernière volonté ?


Le policier le regarda d’un air interloqué. Mais à qui avait-il affaire ? Il le dévisagea et sembla se demander si il s’agissait d’un jeu, d’une farce ou de la réalité, puis pesant ses mots, il poursuivit.

- Nous ne tuons pas les criminels à Storybrooke. Nous les jugeons et nous les condamnons. Au pire vous risquez de faire de la prison, au mieux une amende et des travaux d’intérêt généraux… Mais pour ça il vous faut un avocat.


Le regard de Jack s’illumina. Il venait enfin de comprendre les lois divines de ce monde. D’un geste ample, précis et rapide, il sortit un avocat de sa poche intérieure. Il avait gagné ! Il était libre !!!

- Et voilà ! Drôles de coutumes mais le hasard fait que j’ai justement un avocat, allez hophophop on me libère exécution !


Le policier le regarda interloqué et lui confisqua le fruit en se demandant comment diable avait-il pu être en possession d’un avocat malgré les contrôles de sécurité. Il grogna en guise de réponse.

- Je ne sais pas d’où vous venez… Mais pas ce genre d’avocat. On vous en donnera un commis d’office si vous n’avez personne…


- Hé ! Ma porte de sortie, rends la moi voleur ! Pirate ! Truand !


Mais ils furent interrompu par l’entrée d’une personne. Il y avait beaucoup de bruit, et le policier se leva pour aller voir. Jack profita du fait qu’il se retourne en direction du boucan et d’une main leste et légère lui vola ses clefs pendantes à sa ceinture. Sans crier garde, il les cacha dans ses sous-vêtements et revint se coucher rapidement à sa place. Si il ne pouvait pas sortir d’ici avec les lois de ce monde, il se débrouillerait à sa façon. La vie était trop courte pour être en manque de liberté.

Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Nolan Wright


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jamie Dornan

Ѽ Conte(s) : Blanche-Neige
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le jumeau du Chasseur

☞ Surnom : Licia



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 555
Ѽ Les pommes : 729581




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 15 Juin 2017 - 18:56

Gëolier ! À boire !

Nolan & Jack


Nolan allait criser. Il avait un homme en garde à vue depuis déjà 12h et personne n'avait pensé à l'avertir. Et certains autres traînaient au poste pour se plaindre de l'énergumène qui avait été enfermé. Avec un soupir, le Shérif fit en sorte que ses agents prennent les plaintes. Quand le policier qui cherchait à faire comprendre les choses au détenu se fit distrait, le brun lui regardait discrètement le prisonnier. Le choix fut alors de soit sourire face à tant d'ingéniosité, soit soupirer à cause de la distraction de son bleu... Nolan se permit de faire les deux, même si personne ne le vit sourire. D'un signe de tête, il signifia à son agent qu'il prenait la relève.

- Les clés Sparrow... Demanda-t-il en croisant les bras face à la porte de la cellule. Je ne suis pas certain que l'endroit où vous les avez planqué soit franchement fait pour ça... Indiqua-t-il avant de reprendre. Le gamin vous a expliqué pourquoi vous étiez là ?

Nolan avait failli lui en mettre une quand l'agent lui avait dit pourquoi, à la base, il avait arrêté Sparrow. Pas de papier d'identité... Sérieusement, à Storybrooke, il y avait tellement de gens du monde des contes alors pourquoi remettre la parole en doute du pirate ? Si encore il avait dit être quelqu'un d'autre pour échapper aux différentes plaintes... Mais même pas. Du coup le Shérif avait tendance à croire le pirate quand il déclarait qu'il était Jack Sparrow. Un Capitaine de légende apparemment pour les quelques pirates qu'il avait trouvé et qui avait accepté de parler.

- Ah, pour votre information, j'ai entendu tout à l'heure... Il n'y a pas de peine de mort à Storybrooke. Vous êtes tranquille à ce niveau-là, vous garderez votre tête.

Du moins pour le moment... Parce que Nolan n'était pas persuadé que Sparrow serait se tenir à carreaux. Il ne manquerait sans doute pas de se mettre encore dans la merde... Et là, les choses pourraient dégénérer... Quoi qu'il en soit, pour le moment le Shérif se préoccupait surtout du présent. Et notamment de récupérer des clés qu'il ne manquerait pas de faire nettoyer à la javel...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Huntsman and Sherif. What's else ?

“Protéger et servir... Ça va, je connais.”
           
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27804-i-was-the-hunt http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27901-les-liens-du-chasseur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27902-journal-d-un-chasseur

Jack Sparrow


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Johnny Depp

Ѽ Conte(s) : Pirates des Caraïbes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jack Sparrow

☞ Surnom : DDJACK

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 102
Ѽ Les pommes : 252




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 16 Juin 2017 - 9:47



Jack était toujours en position couchée quand l’homme se présenta à la grille de sa cellule. De ce qu’il avait appris depuis qu’il était ici, il s’agissait du shérif de cette maudite ville. Il l’observa par dessous son tricorne. Nolan Wright était beaucoup plus grand, plus musclé et certainement mieux entraîné que lui. Il lui adressa alors la parole pour la première fois depuis qu’il était arrivé ici. Les clefs ? Cet homme l’avait vu faire. Il était moins bête qu’il n’en avait l’air visiblement… Dans un geste grossier et maladroit, il retira les clefs de l’endroit où il les avaient cachés. Il les jeta et les fît glisser sur le sol de la cellule pour qu’elle lui soit accessible. Un sourire mauvais se dessina peu à peu sur le visage du Pirate. Il s’appuya doucement contre la paroi fraîche de sa geôle. Jack Sparrow finit par prendre la parole de sa voix traînante et brouillonne :

« Alors c’est toi, le grand… Manitou ! Celui qui fait appliquer… Les lois ? Ca doit être ennuyeux de faire appliquer des règles que l’on a pas décidé non ? Tu serais surpris de tout c’qu’on peut faire avec des clefs mon ami... »

Il marqua une pause, puis se redressa. Le pirate s’avança de sa démarche chaloupée vers les grilles, dont il se saisit des deux mains pour faire face au shérif. Son sourire se fit plus percutant, au moment où il écoutait que la pendaison n’avait pas lieu dans ce monde. C’était donc peut être pire… Il avait entendu des histoires sur de lointaines contrées où les pirates n’étaient pas exécutés comme en Angleterre, mais enfermés jusqu’à ce que la mort vienne les cueillir à travers cette maudite arme qu’était la vieillesse. A cette idée, Jack eut un spasme et un tic nerveux. Il serra même un peu les barreaux. Lui ? Privé de liberté ? Quelle horreur. Il s’imagina le pire, et c’est pour cette raison que son envie de sortir d’ici se fit plus puissante que jamais. Il reprit la parole d’un ton enjoué, masquant parfaitement ses émotions comme à son habitude.

« Alors dit moi, Chayryf, comme on t’appelle ici. Je suppose que c’est avec toi qu’il faut… Comment dire… Négocier les termes de ma rédition ? Ou alors, tu n’es qu’un exécutant. Je suppose que tu n’écris pas les lois de ce monde, mais que tu es sensé les faire appliquer donc ne m’en veut pas si… Tu vois… Je suis désolé, je t’apprécie énormément, mais j’aimerai discuter avec de quelqu’un de plus… Important… Pour quelqu’un d’important comme moi ne m’en veut pas si il me semble important d’appeler quelqu’un de plus important que toi ? Tu saisis ? »


Visiblement, il ne semblait pas trop comprendre où le pirate voulait en venir. Jack Sparrow recula lentement, pas à pas pour arriver au milieu de la cellule, quand soudain, il se mit à hurler :

« POURPARLER ! »


Capitaine. Capitaine, Jack Sparrow.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72135-ca-serait-p-t-etre-mi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72136-souvenez-vous-de-ce-jour-comme-celui http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72139-rps-jack-sparrow En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Gêolier ! A boire! [PV Nolan Wright]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Poste Police