Aventures
en cours :

Magic League
Août 2017


Zootopie 2
Juillet 2017

Age de Glace
- bientôt -
Septembre 2017



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Magic League - le 82ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Wonder Bekah ♥ - Maître du jeu : Spider Dyson ♥
Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !

Partagez | .
 

 Le biscuit miraculeux (Pv Midnight Storm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ali Nacer


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 626
✯ Les étoiles : 64




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Jeu 6 Juil 2017 - 18:16

 
Chapitre 6 :Princesse Je ferais n'importe quoi pour toi. Même être empoisonné par le venin de la deception et d'un amour déchu. Mais comment je pourrais faire pour guérir ? La solution miracle se trouve peut-être dans une saveur de cookies.
Est-ce que vous êtes déjà tromper de chemin ? Est-ce que vous avez déjà rebroussez chemin ou vous avez continuer vers une destination inconnue ? Notre héros marchait vers l'inconnu , car il était confus. Il ne savait pas si il devait tourner la page avec celle qui aimait, ou simplement abandonné ce livre, pour en commencer un nouveau avec quelqu'un d'autre. Commencer une nouvelle vie. Avoir un nouveau départ. Mais qu'est-ce qu'un homme comme moi veut ? Ce que mon ancienne vie n'avait pas. Ce que mon ancienne désirait tant : L'amour. C'était pour méditer à cette question, que je me promenais sur la plage. Que mes pieds s'enfonçaient dans le sable blanc, traçant mon chemin. Soit que j'allais devant. Soit que je me retournais pour suivre mes pas. Des pas qui s'en allait dans tous les sens, car mon chemin avait toujours été incertain. Enfin c'est ce que je croyais ! Je perdais l' équilibre , je me balançais de gauche à droite, involontairement et sans m'en rendre compte. Une bouteille de boisson à la main, ouverte. Je la levais et la collait à ma bouche, pour en boire une gorgée. À cette gorgée, je me sentais étourdis. Puis je m'arrêtais un moment de marché. J'avais le goût de vomir. Je sentais ma gorge me brûler, je sentais que les grumeaux du gâteau que j'avais manger, remontait et descendait dans ma gorge. Est-ce que j'étais bourré ? Peut-être . Je revenais quand même du mariage de Regina et Robin. 

Et j'avais rencontré une puissante sorcière qui voulait se servir de moi, pour que je devienne une abomination qui mettrait fin aux heureuses des gens. Alors dites moi comment gérer cette nouvelle ? En essayant d'oublier ! Elle voulait se servir de mon chagrin pour pervertir mon âme et mon coeur, pour que j'offre une soi-disante fin malheureuse, à tout le monde. J'ai du mal à me servir de mon pouvoir et elle voulait que m'en serve pour faire le mal. Elle allait faire comment ? Se servir de moi comme un sbire pour accomplir tous ses petits plans malsains. Ses plans étaient vastes. Le problème c'est que je ne sais même pas comment faire pour donner des fins heureuses, car mon rôle de sauveur à été toujours un fardeau pour moi. Oui j'ai sauver mon peuple, une fois mais le méchant est toujours en liberté quelque part, dans une lampe magique. Il est peut-être même ici à Storybrooke. Si elle me court après et que lui se trouve ici, je suis comment dire , un peu dans la merde. Déjà que ma vie n'est pas un cadeau. Je dois régler mon problème de couple et j'ai un problème de sorcière sur mon dos en plus. Donc oublier pour ma dernière soirée en liberté c'est le mieux à faire. Oui vous avez bien lu, je ne serais plus libre. Elle avait avertie tout le monde qu'on vivrait nos derniers instants de bonheur. Même si pour moi, mon bonheur avait été anéanti à l'instant ou j'avais quitté ma princesse, avant la malédiction, car aujourd'hui elle est mariée avec un homme , et elle a même un amant. Cet amant est mon ancien camarade, mon ancien génie. La sorcière pourrait s'en douter m'aider à régler mon problème, car elle m'avait donner un choix : Enlever les fins heureuses aux gentils, et en offrir aux méchants. Pour le faire je devais passer du côté obscure, en nourrissant ma peine et ma rage, contre ses deux hommes dans la vie de Thalia. Elle avait sans doute une vengeance à me proposer.. Penser à tout ça, je me donnais à la migraine et en plus de devoir endurer mon envie de vomir . Je me sentais pas bien ..Mais pas du tout..

Je laissais tomber la bouteille de bière, car j'avais du mal à fermer ma main convenablement, elle semblait comme paralyser. Étrange non? Je devais garder mon sang froid, elle était peut-être simplement engourdis. Je me précipitais soudainement vers la mer pour me rafraîchir. Je défaisais ma cravate de la main qui fonctionnait, car elle me serrait la gorge. Puis je vomis dans l'eau tout ce que j'avais sur le coeur, car je préférais avoir un mal d'estomac pour avoir trop bu , ou trop manger. Que de souffrir d'une peine amour, qui me plongeait dans une mer de tristesse. Qui me rendait presque comme un suicidaire, quand je sais que je suis un homme souriant et pleine de vie. Mais ce que je ressens pour toi m'a rendu faible. L'amour m'a empoisonné. Et ce venin se propage lentement dans mon corps, et affectera bientôt mon coeur , pour éteindre l'homme auquel tu étais tomber amoureux. Celui t'avait empêcher de te faire couper la main. Qui t'avait tendu un morceau de pain ? C'est peut-être même grâce à moi que tu aimes tant les pâtisseries, car notre histoire à commencer par un morceau de nourriture. Et elle se terminera par un autre morceau.. Peut-être un biscuit. 

Accroupit près de l'eau, mon sac à dos glissait de mon épaule pour tomber sur le sable. Je dévisageais mes mains qui se mettaient à trembler de nouveau, mais pas pour la même raison cette fois-ci. J'avais une fixation sur mon poignet gauche brûlé à cause des menottes enflammés que la sorcière m'avait mit pour ma obéissance de résister aux ténèbres, car l'autre poignet avait été protégé à cause de mon bracelet. Puis ma vue devenait soudainement flou. J'avais du mal à me concentrer à garder les yeux ouverts, mais je pouvais apercevoir, ou j'hallucinais peut-être. Mes veines de mes bras devaient plus grosses, et plus foncés. Il se passait la même chose dans mon visage. Je touchais soudainement mon visage troublé, paniquer. Puis j'effleurais mon égratignure que la dragonne m'avait fait .. Elle me brûlait. Maintenant je comprenais qu'elle m'avait empoisonnée avec du poison de serpent. Pourquoi ? Car elle voulait me récupéré de force, malgré mon envie de lutter.

Puis soudainement, tout devenait obscure devant moi, je voyais qu'une lueur de lumière très faible. Quand tout à coup plus rien..Je tombais lourdement dans le sable.Lourd comme mon fardeau de t'aimer Jasmine. Mon corps tremblait, comme si j'étais victime de convulsions. Finalement qui pensait être trop bourré, je me suis trompé, je me meurt par amour..car je ferais n'importe quoi pour toi princesse, même mourir. 

Quand tout à coup, une silhouette sombre encapuchonnée arrivait à mes côtés. Elle se penchait vers moi, pour prendre mon sac à dos le mettre sur son épaule. Elle tenait dans ses mains une fiole et dans son autre main le cadavre d'un serpent. Que venait-elle faire ? C'était surement cette magicienne qui venait me procurer et faire moi son pantin, car Jasmine n'a pas eu cette chance..Quand soudainement, elle fut surprise par le bruit. Elle décidait de fuir , laissant tomber la fiole pour lui laisser une chance de survivre. La vipère, car c'était de ce serpent que le venin provenait..Et elle laissait le sac, qui s'ouvrit laissant voir le coin d'une boite de biscuits. Un biscuit qui pourrait changer la vie de cet homme laissé à lui-même en pleine agonie.. Tout ça à cause d'une princesse briseuse d'enfance.
.
Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The most powerful power is love.
Une femme commence par résister aux avances d'un homme . Ensuite elle l'empêche de s'enfuir .Retiens-moi ! Car j'irais postuler chez les méchants ! Au moins eux ils n'ont pas de coeur ∞
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd

Midnight A. Storm


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown/ Katerina Valeriùs/ Midnight Storm

☞ Surnom : Kath/Kitty Kate

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2125
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Jeu 13 Juil 2017 - 21:32



CHOUETTE UN GARS QUI CRÈVE PENDANT MA PAUSE COOKIE
Il pouvait pas attendre un peu avant de se faire agresser non ? Y en a qui ont faim ici, merde !

Feat. Ali Nacer

.




J’aime lire, c’est un fait. Je peux lire de tout, il suffit juste que l’histoire où du moins, le résumé de celle-ci, m’intrigue assez pour que je décide de m’y mettre.
Et lorsqu’il n’y en a pas, je me base sur le titre. Ou la couverture. Et parfois même, sur les avis d’autres lecteurs. C’est d’ailleurs comme ça, que j’ai découvert la poésie. D’abord par curiosité, parce que Kyle ne lisait rien d’autre. Je me souviens d’un recueil de poésie qu’il aimait tout particulièrement, recueil, qu’il m’a conseillé de lire une fois. Chose que j’ai faite, pour lui faire plaisir. Mais la réalité, c’est que même si j’apprécie la poésie de temps en temps, ce que j’aime par-dessus tout, c’est être plongé au cœur d’une nouvelle histoire trépidante et pleine de rebondissement.

Et ceux, même quand l’histoire est indigeste et que les rebondissements sont prévisibles 10 chapitres avant leur lancement. Et encore, je suis gentille.

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Qui a pondu une connerie pareille ? Il y a l’adresse de l’auteur quelque part ? J’ai deux mots à lui dire à cette… Nancy je ne sais pas trop quoi. Non mais sérieusement, c’est quoi cette histoire à dormir debout de sorcière qui s’ignore et qui découvre sa véritable identité, à cause d’un grimoire de magie trouvé dans une bibliothèque municipale ? Et bordel, c’est qui l’immortel suceur de sang et éventreur de vierge à la tête d’une secte pour psychopathe et autre déséquilibré mentaux, qui passe son temps à lui tourner autour parce qu’elle serait en réalité la réincarnation de son ex femme Eve ? D’ailleurs c’est qui Eve ? Et Adam, quelqu’un connaît ce Adam ? Pourquoi ils font comme si on était sensé savoir qui ils sont ? Mais merde, j’y comprends rien à ce bordel moi !

Ne vous demandez pas pourquoi je continue à le lire. Si je le fais, c’est parce que quelque chose me pousse à le faire. La curiosité.
Vous savez, parfois les livres sont comme les films. La bande annonces à l’air sympa, les affiches aussi. Mais au final, quand on ressort de la salle de cinéma, on se rend compte qu’on a payé pour un navet qui nous à fait perdre au moins 1h30 de notre vie. Parfois plus.
Et si certains sont capables de sortir de la salle avant d’en arriver là, moi je ne peux pas. Parce que j’ai toujours besoin de savoir ce qui se passe à la fin, même si avancer ma lecture page après page est une véritable torture.
Mais le positif dans tout ça, c’est que lire un livre qu’on trouve mauvais nous fait d’avantage apprécier le suivant. Surtout si celui-ci est un véritable chef d’œuvre. C’est aussi pour cette raison que je termine toujours les livres, même les navets. Parce qu’ils me motive à passer à l’histoire suivante. Espérons seulement, qu’il n’y aura pas de suite à cette… chose, où que je ne l’apprenne pas si c’est le cas. Parce que replonger dans cet univers là, serait définitivement au dessus de mes forces.

Ok ça suffit ! Je lance énervée, me retenant tout juste de balancer le livre au loin. Aujourd’hui, j’ai assez donné. Alors on arrête ces conneries, et on passe à la suite.

La suite, consiste à grignoter mes cookies pendant que je regarde l’eau laisser des traces sur le sable fin. L’activité en elle-même, n’a rien de très palpitante je vous l’accorde. Mais étrangement, elle est plutôt… apaisante pour moi. Ou en tout cas, elle l’est quand je mange quelque chose. Sinon, je m’ennuie vite et je pète un plomb. Allez comprendre…

Déposant mon livre sur le sable, je récupère mon sac et le pose sur mes genoux afin de fouiller activement l’intérieur de celui-ci, pour en sortir une boite de cookie qui, une fois entre mes mains, se retrouve en miette parce que je n’ai pas eu la patience de l’ouvrir correctement.
Et une fois le gâteau entre mes mains, je vais pour l’enfourner dans ma bouche, lorsque mon regard tombe sur un type au loin, qui ose se débarrasser de ses ordures sur la plage.

Les sourcils froncés, je peste intérieurement. Une part de moi à très envie d’aller lui coller mon poing dans la figure pour lui apprendre les bonnes manières. D’autant plus, qu’il a retardé l’un des instants le plus agréable de ma journée. Mais autre chose, l’ombre en moi sans doute, est persuadé que quelque chose ne va pas. C’est notamment pour cette raison, qu’a contre cœur et passablement énervée, je me dirige vers la silhouette masculine pour voir de quoi il en retourne avec la ferme intention, de lui en mettre deux si l’abandon de déchet sur la plage était volontaire.

Seulement a mi-chemin, mon regard tombe sur une silhouette encapuchonnée. Celle-ci s’approche de l’homme, se penche au dessus de lui et de mon côté, pour éviter de me faire repérer, je décide de retirer mes bottes puis de les déposer sur le côté avant de reprendre ma route.
Manque de bol, je me suis quand même faite grillée. Parce que mon pouvoir à sérieusement déconné (encore une fois) et qu’après ça, la silhouette encapuchonnée c’est tirée. Pire encore, le type était complétement saoul. Dire que j’ai renoncé à un cookie pour ça…

Hé vous ! Sans plus de cérémonie, je m’accroupis à côté de la personne et lui colle une gifle avant de reprendre avec toute la bonne humeur dont je suis capable, c’est-à-dire aucune. On ne vous a jamais appris qu’il ne fallait pas jeter ses déchets sur la plage ? Hé !! Vous m'écoutez au m... Ah merde.

Et la, je me rends compte que le type n’a pas seulement un problème d’alcool. Apparemment, il un problème de poison aussi.

Attendez… c’est une blague ? Je lève les mains au dessus de mes épaules et pousse un soupir de lassitude. Manquait plus que ça. Et je fais comment pour le sauver moi maintenant?

Je suis très observatrice. Pourtant, je ne me rends pas tout de suite compte qu'un fiole se trouve non loin du corps, sans doute parce qu'elle est presque entièrement recouverte par le sable. Néanmoins, une fois déterrée et entre mes mains, je la regarde interrogatrice. Qu'est-ce que c'est ? Pas le poison j'imagine. Du coup, est-ce que ça pourrait être... Non c'est impossible ! Personne ne fait ça !!

D'accord. C'est pas crédible du tout. Depuis quand les méchants laissent l'antidote derrière eux ? C'est quoi ça, une caméra cachée ?

Vous êtes d'accord avec moi non ? Tout ça n'a aucun sens, ça ne peu pas être le remède. Pourtant, quelque chose me pousse à essayer. De toute façon, ça ne peu pas être pire. Le type est entrain de mourir et moi, je n'ai clairement pas le temps de trouver une solution à son problème de poison. Du coup, autant tenter le tout pour le tout. Et s'il ose mourir dans mes bras, je le tue. C'est aussi simple que ça.

Oui bon ça va, d'accord ! Vous êtes mourant on a compris. Vous pourriez pas me laisser réfléchir 2 minutes non ? J'essaie de vous sauver la vie là !

Finalement, j’entrouvre les lèvres de l'inconnu pollueur de plage étendu sur le sable et lui vide le contenu de la fiole dans la gorge.
J'espère que l'ombre en moi à vu juste. Sinon, j'aurai un autre mort sur la conscience.

.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Voices in my head.
Maybe there's crazy in my blood, but i don't care. ∞ Sign by  voir profil
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231

Ali Nacer


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 626
✯ Les étoiles : 64




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Dim 16 Juil 2017 - 20:34


Dites-moi quel idiot écoute ce que les méchants ont à dire ?  Son prénom Aladdin!
Il a très longtemps à Agrabah, plus précisément dans la caverne des merveilles. Mon ennemi juré du moment m'avait dit une phrase qui prenait tout son sens à présent. Il me disait que mon destin pouvait changer, car il n'était pas gravé à jamais. Il avait raison, j'étais le seul qui pouvait le modifier, mais pour se faire je devais renoncer à revenir sur mes pas et de ramper comme un homme abattu vers cette princesse qui en valait peut-être plus la peine après tout, car elle n'était plus celle que j'avais connue. La malédiction, l'a rendue différente. Elle fréquentait avec mon ancien meilleur ami. Je peux dire ancien, car aujourd'hui je serais prêt à devenir ami avec Jafar, simplement pour me venger de la peine qui me ronge, le coeur. Qui ronge le héros en moi. C'est ce que la sorcière voulait.. Elle voulait que le héros meurt, pour faire place à un sauveur qui pourrait sauver les vilains. Un sauveur qui ferait régner le mal. Oui un jour elle réussira peut-être, car au fond de moi je suis en détresse. Je me laisse manipuler par ce désir de ravoir ma princesse. Mais c'est impossible, car elle a fait son choix. À moi de faire le mien maintenant.  Mais quel est ce choix ? Tout dépendra du petit biscuit miraculeux, car en ce moment je préfère accepter mon destin funeste promit. Je préfére mourir que d'affronter cette réalité. Cette réalité de voir ma princesse dans les bras d'un autre..


'' Tue-Moi je t'en pris'' C'était ma dernière parole. Mais Jafar avait refusé de le faire. Il préférait être témoin de ma destruction. Ma destruction était ce que je ressentais pour Jasmine. Mais moi je n'en peux plus , vivre avec cet amour à sens unique était un supplice. Et cette femme qui était accroupit à mes côtés avait fait en sorte que ce supplice continue, car elle venait de me sauver la vie..Mais pourquoi avait-elle sacrifier de son temps et sa pause biscuit pour un homme comme moi ? Parce que j'avais polluer sa plage avec mon déchet ? Ou parce qu'elle avait pitié de moi, parce que je laisserais mon cadavre sur le sable ? Décidément, pourquoi on ne pouvait pas me laisser en crever en paix. Simplement, parce que ce n'était pas ma destinée. Je devais simplement guérir du poison de ma vie pour aller de l'avant. Et cette femme près de moi, était ma sauveuse. Elle était celle qui me donnait une deuxième chance de construire une meilleure vie. Une vie sans ce poison nommé Jasmine, car mon destin n'était pas gravé à jamais. Mais qu'est-ce que je devais faire pour te remercier mon petit biscuit miraculeux ? Dit- le moi , je te suis redevable. Si tu le veux, je deviendrais ce que la sorcière veut de moi. Je deviendrais ton petit animal de compagnie. Tout ce que je veux c'est savoir qui ma fameuse sauveuse et quel sera notre lien à partir de ce jour, car ça serait dommage que tu sois que de passage dans ma vie, après m'avoir sauver. J'ai besoin d'une main pour me guider, vers le droit chemin. J'ai besoin d'une main pour me ramener vers la lumière. Pour m'empêcher de redevenir le mauvais garçon. Celui qui pourrait sombrer dans n'importe quelle bêtise humaine, ou même avoir l'idée de mettre fin à ses jours, car je sais que je suis une âme sensible. La preuve en sachant ma fin , qu'est-ce que j'avais fait ? J'avais essayer de sauver mon royaume de Jafar, mais je m'étais sauver par la suite, comme un lâche ayant peur de ma fin, me mentant à moi-même disant que je partais pour le retrouver après sa défaite, pour que personne ne tombe sur un mauvais génie. Mais en réalité  je fuyais , ce que je fuyais c'était moi-même. Alors pourquoi je ne pourrais pas fuir la vie ? Simplement parce que j'ai eu besoin de toi pour m'aider à me guider vers la voie de la guérison. Mais comment allais-tu me guérir ? 


Ta première option à été de me coller une gifle de toutes tes forces et de commencer à t'énerver sur moi, mais je ne répondis pas, car j'étais perdu entre la vie et la mort. Sans doute à mon réveil, que cette claque au visage me fera mal, comme si j'avais reçu un coup de poings en pleine face, car la demoiselle avait comment dire une force d'homme.  Mon corps continuait de trembler, comme une feuille prit dans une tempête de vent. Pourquoi il faut toujours que je sois pris de tremblement moi ? Même quand je ne suis pas empoisonner, mes mains tremblent à chaque fois que j'essais d'utiliser ma magie. Est-ce que je pourrais m'y faire un jour ? Peut-être mais pour ça, je devrais avant tout apprendre à gérer mes émotions et mes démons intérieurs. 
 
Ta deuxième option était de paniquer et ne pas arrêter parler, vraiment fort. Dans un petit effort, ma bouche laissait échappée quelques mots. Des mots qui n'avaient pas de sens, car je croyais que j'étais en présence de la femme que j'aimais, cette princesse, car ma conscience était là à quelques moments, puis se perdait dans le néant quelques temps après. 


-Jas..Mine arrête de cri..er , j'ai la migraine..,J'ai chaud..Non j'ai froid..


Oui dans ma tête, j' entendais. Je suis mourant, mais quand même pas sourd. Mais j' entendais quoi ? Ça personne ne le sera vraiment, car des fois j'ai des drôles d'idées qui circulent dans ma tête. Mais ça pourrait être amusant qu'un jour  je le dévoile à une personne proche de moi. Qui ne me jugera pas car des fois je suis un vrai boulot. 
Sinon ,le chaud et le froid c'était des des symptômes de l' empoissonnement de la vilaine sorcière. J avais même  des hallucinations, car je croyais vraiment entendre la voix de mon ex fiancé, au lieu de la tienne. Et en plus, j'avais de la fièvre, car mon corps transpirait, on aurait dit que je m'étais baigné tout habiller. Le sable collait même sur mon habit de mariage. En plus de ça, ma chevelure noir corbeau, commençait à friser. J'étais vraiment mal au point, mais tu as sans doute vu pire..mais ça on pourra en discuter un autre jour.. Je dois vivre avant de discuter avec toi !


C'est à ce moment là ,que mon corps arrêtait de trembler, puis ma main attrapait l'un de tes poignets  puis au même moment tu  disais ''Attendez c'est une blague '' Oui c'était une blague, j'avais pris mes dernières forces pour te toucher,car  je voulais finalement m'accrocher à la vie. Oui au fond de moi je voulais vivre.Je cherchais une personne qui pourrait me lancer une buée pour ne pas me noyer dans l'océan des ténèbres, car je savais qu'au fond de moi, que je pourrais changer mon destin funeste en une fin heureuse, j'en avais le pouvoir. Je devais simplement accepter qui j'étais et ma triste réalité de faire ma vie avec quelqu'un d'autre que Jasmine. Mais j'avais besoin de quelqu'un, car j'avais été orphelin toute ma vie et la princesse avait réveillée chez moi cette dépendance de ne plus être seul. En parlant d'être seul, j'étais heureux de ne plus l'être, car la sorcière me faisait flipper, avec son histoire de vouloir me rouler des pelles , car elle croyait que mes baisers étaient magiques. Que mes bisous pouvait lui offrir une fin heureuse. Elle était aussi convaincue que je devais devenir un vilain comme elle pour que mon pouvoir fonctionne sur elle. C'était la raison pourquoi les méchants laissent une antidote derrière eux. La momie ne voulait pas me tuer, elle voulait simplement que je sois assez faible, pour me laisser soumettre. Elle voulait me capturée , mais elle avait échouée à cause de ton arrivée. Et maintenant grâce à toi , je ne suis plus seul , enfin pour combien de temps ? C'est une décision qui t'appartient ! Mais moi j'étais tellement devenu dépendant à la vie commune , car j'avais découvert que la solitude commençait à vouloir ma mort. J'avais besoin d'un petit être qui aurait un lien avec moi, pour toute la vie. Et je ne pense pas à une femme, ni d'un petit animal de compagnie. Même si ça pourrait être plaisant un temps, mais comme les femmes ça t'abandonne et ça ne t'appartient pas vraiment. Non il me faut un petit être qui ne perd pas de poil. Je crois qu'avoir un petit bébé ça me plairait, au moins si la mère m'abandonnait, je pourrais avoir quelqu'un à qui donner tout mon amour. Et je pourrais enfin avoir ma fin heureuse. Et ne plus être jamais l'Orphelin d'Agrabah. Oui j'avais une soeur adoptive, une adolescente qui me considérait comme son grand frère, mais nous avions aucun lien de sang. Elle grandira, elle aura son amoureux et fondera une famille. Et je serais abandonné dans un petit coin.. Je serais encore l'orphelin ! Je crois qu'avoir un enfant pourrait être pour moi une raison de croire en la vie et croire en la citation de mon ennemi Jafar, car parfois les méchants disent la vérité. Mais pour l'instant je m'accrochais à ce que je pouvais pour survivre, et c'était toi ..


Donc cette histoire de caméra cachée n'en était pas une. Il n'avait aucune caméra! Désolé de gâcher ton espoir qu'on soit filmer toi et moi. Si ta envie qu'on se filme tous les deux , dérange pas ..Mais attend que je ne sois pas mourant et surtout d'avoir mon consentement pour filmer. Quoi que quand je vais t'apercevoir, et savoir que tu n'es pas Jasmine. Tu l'auras mon consentement !Après tout je veux un souvenir avec ma sauveuse.


Mais si cela était été vraiment une caméra cachée, j'aurais choisis un meilleur moment, surtout que je ne suis pas à mon meilleur. J'aurais peut-être voulu être filmer avec toi, tout nu en prenant un bain de minuit. Après tout , tu es la femme qui perd ses fringues à cause d'une malédiction non? Ça aurait été crédible! Sinon j'aurais peut-être aimer t'apporter faire un tour de tapis volant. Oui c'est interdit de voler dans le ciel de Storybrooke, mais est-ce que je m'arrête aux règles ? Non j'ai été un voyou quand même avant de porter un autre titre ! J'aurais peut-être même eu envie de dévaliser une banque. Et Je pourrais même voler tous les biscuits du coin pour faire une pénurie de biscuits, pour te les offrir ensuite en échange de mes idées tordus. Des conneries je peux en faire tout pleins devant une caméra, il faut juste que je trouve l'inspiration, et une complice, car faire des bêtises tout seul c'est pas amusant . 
En parlant de complice, j'aimerais bien en avoir une , un jour. Une demoiselle avec qui je pourrais avoir une bonne complicité. Qui me redonnerait ce sourire que j'avais tout le temps aux lèvres, avant cette maudite malédiction et avant que j'apprenne que Jasmine était mariée, et qu'elle fréquentait mon ancien génie. Enfin si cette histoire était vraie, car je n'avais pas encore vérifier de mes propres yeux. Mais cela allait venir, mais ça c'est un autre chapitre de ma vie.  J'avais écouter les potins de la ville, car oui je suis l'idiot qui écoute n'importe qui ! Même un méchant ! Un méchant qui m'avait donner espoir en souhaitant mon malheur, car il ne faut pas oublier mon destin n'est pas gravé à jamais. 


Et ce destin tu étais en train de le sauver, c'était ton option 3 , et c'est toujours la meilleure solution ! Tu avais décidée de me garder en vie,car dans le sable tu avais trouvée la petite fiole magique laissée par la sorcière. Et au lieu de me tuer, parce que je mourrais à petit feu à tes côtés, tu décidais de prendre le risque de toucher mes lèvres du bout de tes doigts. Tu entrouvrais ma bouche, pour que le liquide au gout débectant me reste dans le fond la gorge. La saveur de cet antidote, était dégoûtant, il me donnait encore le gout de vomir, car je crois que je vais passer ma soirée à vomir tout ce que j'avais sur le coeur. Et j'en avais beaucoup sur le coeur. Trop longtemps, je m'avais retenu..Il fallait que ça sorte, mais pas toute suite. Pas dans les minutes qui allaient suivre..Peut-être dans dix minutes, car mes plus grandes histoires commençaient avec un morceau de nourriture d'habitude. Mais aujourd'hui elle allait commencer avec des grumeaux de nourriture, car cette potion gouttait la merde. Dites-moi pourquoi les sorciers font toujours des remèdes qui l'ont pas bons goûts? Surement à cause des ingrédients un peu loufoques qu'ils mettent dedans. Des ingrédients que je n'ai pas envie de connaître, car je ne veux pas vomir toute ma vie entière non plus ! Pour l'histoire du mal de coeur on reviendra avec ça dans quelques minutes.. Parce que ma pause sieste devait se terminer , j'avais une nouvelle vie à vivre. 


L'antidote prit plusieurs minutes à agir. Les veines bleutés prononcées de mon visage avaient disparues, mais mon teint avait du mal à reprendre sa belle couleur caramélisée. Tout ce qui me restait comme séquelle était cette petite égratignure sur ma joue et une petite rougeur sur celle-ci dût à la claque j'avais manger sur la gueule. Une joue qui commençait à me brûler, mais je n'allais quand même me plaindre d'une gifle. J'avais vécu pire.


Mais pendant ces quelques minutes ou l'antidote faisait son effet, tu aurais pu en profiter pour croire que j'étais mort et m'achever. Mais non trop tard et juste à temps ,je décidais de dévoiler mes nouvelles prunelles chocolatés à la demoiselle en ouvrant les yeux. Dommage pour toi , tu n'auras pas de cadavre à te débarrasser pour cette nuit. Par contre je te donnerais la permission, de me botter les fesses à cause de ce qui allait suivre, car je suis un vilain garçon qui a besoin de se faire éduquer, car je n'ai pas eu de père pour le faire. 


Mon regard regardait ta bouche. Cette bouche qui pourrait .. ''Non Aladdin ne pense pas à ça c'est imprudent ! T'es suicidaire mais pas à ce point et pense y tu veux qu'elle remette fin à ta vie ?!''


 Je vais écouter ma petite conscience, car après tout j'étais toujours à l'écoute de tout le monde, même des méchants alors pourquoi pas écouter mon petit ange sur mon épaule. Mais je fixais quand même sa bouche, car tu étais mignonne tu avais des petites miettes de biscuit sur le bord de celle-ci. Mais je croyais toujours dur comme fer, que cette bouche était celle de ma princesse. 


Jusqu'à temps que mon regard descende, plus bas en premier je remarquais ton pendentif en forme de serpent. Ça pouvait être Jasmine, car nous avions les beaux serpents dans notre royaume. Puis mon regard continuait de descendre, en  vers son buste. Ce n'était pas les seins de ma princesse, car Jasmine avait toujours eu une poitrine assez imposante. Et elle savait comment  la mettre en valeur et ce n'était pas le cas de cette demoiselle qui était un peu masculine. 


Heureusement que je pensais, car je crois que j'aurais le droit à une méchante volée ou pire encore un coup entre les jambes. Mais la petite brunette était très jolie quand même, et si c'est juste un problème de soutien gorge, je pourrais l'aider à aller magasiner et approuver que son sous-vêtement la mettait en valeur.'' Ali c'est assez le reluquage et allume mon coeur c'est pas ta princesse t'en a la preuve ! Oui oui petite conscience je vais suivre ton deuxième conseil, et je vais allumer.. ''


C'est à cet instant, que je pris conscience que j'étais revenu de retour dans ma triste réalité. Qu'il avait une inconnue accroupit près de moi . Mais comment on abordait une demoiselle qui venait de te sauver la vie  et lui dire merci ? 


''Bonjour moi c'est Aladdin, je suis le boulet qui va te vomir dessus , car mon coeur doit faire sortir le méchant ! "


C'est quoi la suite ?! Je lui vomis dessus et je lui propose une jolie robe de petite princesse, que j'ai voler dans un magasin pour ma petite soeur, et j'ai fourrer dans mon sac, rendu loin-non de moi sur la plage. Ou c'était juste une tactique pour qu'elle puisse enlever ses fringues quelques secondes, pour que je sache si je suis réellement dans la réalité ou si je suis encore prisonnier de  mon coma en train de rêver d'une femme à poil. 


Ou il a cette deuxième option ou on fait connaissance en faisant une pause autour de mon biscuit. Je commençais de tousser, mais c'était surtout pour étouffer ma vilaine pensée.


Et finalement ton option c'est quoi ? Car la troisième option est toujours la meilleure n'oublie pas ! Tu veux y réfléchir ? Si tu veux ,mais moi pendant ce temps là, j'ai le temps de me relever la tête, la tourner en ta direction et vider mon coeur avec mes grumeaux de malheur. Oui ! Oui! Le dix minutes est passé, je viens de te vomir dessus.. 
Pour ensuite me recoucher sur le dos, trop faible pour me lever et affronter ma nouvelle vie ,mais assez fort pour m'excuser de cet incident malheureux et dramatique pour toi.


- Je suis vraiment désolé mon petit biscuit..


Mais pourquoi surnommer ma sauveuse de la sorte, car elle était toute mignonne avec ses petites miettes de biscuit au coin de sa bouche et finalement  j'avais interrompu sa pause cookies. 

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The most powerful power is love.
Une femme commence par résister aux avances d'un homme . Ensuite elle l'empêche de s'enfuir .Retiens-moi ! Car j'irais postuler chez les méchants ! Au moins eux ils n'ont pas de coeur ∞
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd

Midnight A. Storm


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown/ Katerina Valeriùs/ Midnight Storm

☞ Surnom : Kath/Kitty Kate

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2125
✯ Les étoiles : 383




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Jeu 10 Aoû 2017 - 13:17



AUJOURD'HUI J'AI SAUVE UN IDIOT ET IL M'A VOMI DESSUS.
Super non ?!

Feat. Ali Nacer

.




Hé Ducon ! Je t’interdis de mourir, tu m’entends ? C’est un ordre.

Et voilà que pour mon plus grand déplaisir, je me retrouve à jouer les infirmières pour un inconnu qui balance ses merdes sur la plage après avoir était empoisonné, au lieu de manger les cookies que je mérite et qui m’attendent bien sagement dans mon sac. Pourquoi fallait-il qu’une merde pareille me tombe dessus hein ? Maintenant ? C’est vrai quoi ! Y avait quand même d’autre moment dans la journée qui pouvait être gâché que je sache ! Alors pourquoi celui-là ? Avec un type mourant en plus ?
Ça les amusait là-haut de me priver de ma pause cookie ou quoi ?

Irritée, je fusille le mourant du regard avant de reporter mon attention sur le sac. Mes cookies étaient là, à quelques pas de moi… ils était proche et pourtant si loin … et cet idiot qui délirait en m’appelant Jasmine ! Il pouvait pas se bouger le cul de reprendre ses esprits à la fin ?! J’avais pas toute la journée moi !!

Mais c’est pas vrai ! Je m’exclame agacée.

Ça m’énerve ! J’ai tout à fait conscience qu’il n’est pas responsable de son état, parce qu’il faudrait être con et suicidaire pour s’empoisonner soi-même, mais la faim à tendance à me mettre hors de moi. Et puis le voir étendu comme ça sur la plage alors que je crève la dalle… ça me donne juste envie de le gifler. Parce que j’ai envie de croire la part de moi, qui dit que ça le réveillera plus vite. Et si l’ancien mourant n’avait pas envie de manger de la purée pendant les semaines à venir, il avait tout intérêt à se bouger le cul d’ouvrir les yeux avant que je ne perde définitivement patience.

Et finalement, alors que je suis à deux doigts de lui donner une nouvelle gifle, il ouvre les yeux. Et peu après, il me vomi dessus. Génial ! C'est vraiment super !

« Je suis vraiment désolé mon petit biscuit.. »

Mon petit… Je le fusille du regard et serre la mâchoire. Par réflexe je me suis écartée sur le côté, mais je n’ai pas pu tout éviter. Et manque de pot, je me retrouve avec du vomi sur le pantalon. Non mais vous y croyez vous ?

Je ne suis pas votre petit biscuit et ça, (je lui colle une gifle plus forte que la précédente, hors de moi) c’est pour avoir osé me vomir dessus alors que je viens de vous sauver la vie. Non mais je rêve ! C’est qui votre problème ? Vous ne pouviez pas tourner la tête dans une autre direction que la mienne ? Comme toute personne normale en somme ? Et échapper de justesse à une mort certaine n’est pas une excuse vous m’entendez ? Crétin !

Puisque je ne suis pas partie de chez moi avec l’idée de me faire vomir dessus, je n’ai pas prit de rechange. Et à part me rincer le pantalon avec de l’eau, je ne peux rien faire de réellement utile ici. Du coup, je n’ai plus qu’à rentrer chez moi, sans avoir eu le temps de manger mes cookies pour prendre une douche et mettre mon pantalon à laver. Putain !

Bon. (Je prends une profonde inspiration pour tenter de me calmer avant de reprendre) Puisque je ne peux malheureusement pas vous laisser comme un con sur la plage même si j’en ai réellement envie, dite moi où vous habitez que je vous ramène chez vous. J’ai une douche urgente à prendre et je manque cruellement de patience. Alors ne me faite pas perdre mon temps pour rien. C'est compris ?.


.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Voices in my head.
Maybe there's crazy in my blood, but i don't care. ∞ Sign by  voir profil
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231

Ali Nacer


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 626
✯ Les étoiles : 64




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Dim 13 Aoû 2017 - 2:09


La Belle et Le Clochard. Ali dérobe les Disney des autres


Je t'offre une boulette de vomis , et toi tu me gifles.
 Je crois que j'ai le béguin !

Quelques secondes:
 
Maladroit ,  était une de mes facettes de ma personnalité. J'étais le genre homme à me perdre facilement. À prendre la mauvaise porte quand je me trouvais dans un endroit inconnu. Cet endroit ou je me trouvais en ce moment, était l'inconnu.  Il avait deux portes  devant moi, une blanche et une noire. La pièce ne ressemblait  à  rien à vrai dire. C'était flou !C'était un endroit sans issus. C'était un endroit ou je devais faire un choix. C'était comme un rêve, mais en réalité c'était moi qui planait entre deux mondes : La vie et la mort. 


Je mis ma main à l'emplacement de mon coeur. Et celui-ci battait au ralenti et puis rien. Je le sentais plus les battements. Et la porte noire s'ouvrit. Curieux je m'avançais pour voir. On pouvait apercevoir un portail.  Un portail qui mène  vers la mort. Vous avez compris ? Je suis mort ! J'étais mort pourquoi ? À cause de l'amour . Je coupais donc les liens avec mon ancienne vie.

Soudainement, je sentis une douleur intense sur la joue. C'était ma première gifle qui venait de percuter mon enveloppe charnelle, c'était la gifle de l'amour. J'entendis une voix féminine me parler , elle me disait pleins de choses. Elle me donnait l'ordre de pas crever. Heureusement, pour elle, je suis un homme soumit aux femmes, pas à la mort. Puis dans ma gorge, je sentis une brûlure, c'était la potion de la vie: une antidote à mon souci de poison. Les traits de mon visage se crispaient. Puis je me pliais en deux,  me tenant par le ventre ,ressentant les pires souffrances au monde : 


 Celle de ressentir de nouveau mon coeur battre pour avoir de nouveau foi en ce sentiment qu'on appelait : L'amour. Puis celle de respirer de nouveau , car le destin a décidé que je devais vivre.. Mais vivre pourquoi ? C'est là ,le moment ou je te pris par le poignet pour m'accrocher au peu d' espoir en la foi qui me restait de vouloir de cette vie : Toi . Mais je sais , que je garderais quelques séquelles de cette histoire.  C'est à ce moment là, que la porte noire se fermait et que la blanche s'ouvrit, me laissant pénétré d'un pas hésitant vers la lumière. 


Le temps parait long et il est parfois pénible. Mais ma mort avait à peine durée une minute. Heureusement que cette femme avait le coeur sur la main et qu'elle avait eu l'obligation de  me sauver la vie. Elle n'avait pas l'air d'une infirmière , mais vraiment pas. Mais quand j'ouvris les yeux, que j'avais ensuite vomit dessus la brunette, et puis que j'avais enfin catcher que ce n'était pas Jasmine. J'étais sans mot, car je n'arrivais pas à décrire ce que je ressentais en l'analysant .Sans doute une forte attirance qui faisait rebattre mon coeur aussi vite que Flash Mcqueen. 


Pendant que je la dévorais du regard et qu'elle me fusillait du sien, parce que je n'avais pas pu retenir  mon  petit incident. Mais heureusement pour : elle avait réussit à éviter une partie de mon rejet gastrique. Malheureusement, elle ne semblait pas apprécier mon petit surnom. Il était pourtant mignon !Dommage, parce que j'ai toujours pensé que les petits surnoms étaient un moyen de briser la glace entre deux personnes. Et j'étais du genre à donner des petits noms adorables ou farfelues. Toujours allonger dans le sable, proche d'elle. Un peu dans les vapes, que je n'ai pas vu venir la deuxième gifle qu'elle m'offrit. 


Sous le choc , je tournais vivement la tête, sans rien dire. Mon visage exprimait la douleur. Mais j'avoue que je n'avais pas été totalement correct. Quand je me retournais vers elle par la suite, sans riposter. Car je ne riposterais jamais à une femme, car j'étais un mec soumis. Et je préférais en avoir ce mal physique, que de ressentir le mal de mon âme. Elle avait de la force cette femme, qu'on avait entendu un '' Crack'' sous l'impact car ses doigts avaient cogner sur le nez. Et le bas de la paume de sa main sur le coin de ma lèvre. Ma lèvre était blessée laissant un peu de sang coulé.C'était ce qu'elle pouvait voir quand je la fixais un peu déboussolé par la situation.

Elle pouvait voir que ma joue était marquée par sa main à cause de la première gifle. Et que je portais une plaie fait par Maléfique. L'endroit ou le poison c'était infiltré. Elle m'avait amoché le nez, on pouvait voir une petite égratignure. Et elle m'avait ouvert la lèvre inférieur. Il n'a pas un organisme communautaire pour les hommes battus ? Je crois que je vais téléphoner pour me plaindre, que tu me plais et tu es irrésistible. 


 Est-ce que je lui en voulais ? Non pas du tout !  Puis elle s'exclamait .


C'est qui votre problème ? -Mon problème c'est mon ex femme et mon meilleur ami ! Je disais sèchement sous la peine et la frustration de penser à eux.  Mais aussi parce qu'il me faillait quelques secondes pour digérer la claque.  Puis je crois que ma sauveuse, avait droit à ma version des faits. 


-Si vous saviez ce qu'ils font dans mon dos. Vous aussi , vous voudrez vous suicider. Et ce vomis vous apparaîtrait moins dégueulasse, si vous saviez tout ce qu'ils font ensemble, sans même se soucier de ce que je suis devenu à cause de cette malédiction..


En faites, ma tête  était confuse, je savais que Jasmine avait un mari depuis la malédiction et qu'elle fréquentait mon meilleur ami le génie selon des sources. Mais je n'avais jamais reelement vérifié ce fait . Parce que juste l'idée de savoir qui se voyaient me dégoutait et me faisait de la peine.Parce que la princesse semblait avoir oublier qu'on devait vivre un rêve bleu à deux, sans génie qui tienne la chandelle. 


Mais en réalité ,  j'avais peur que la vérité soit pire de tout ce que j'imaginais dans ma tête. 


Puis elle se mit à poser pleins de questions. Mais j'aimais ça. Parce que j'avais enfin quelqu'un qui se souciait de moi. C'est avec plaisir que j'allais répondre, en plus elle avait une belle voix, même si son ton  était peu chaleureux. Ça faisait juste montrer mon envie de shiper avec elle, car elle avait du caractère. Un sourire en coin se dessinait à mes lèvres malgré la douleur que la baffe que  je venais d'avoir. 


-Vous ne pouviez pas tourner la tête dans une autre direction que la mienne ? Disait-elle. Facile à dire. Elle n'était pas dans mon état pour comprendre.
 
 -Non parce que je me sens trop  .. Enfin c'est un accident !

Je cherchais mes mots. Simplement parce que  je me sentais dans le flou total. Je disais qu'une voix faible .  Puis je collais ma tête contre le genou de Mina. Cherchant comme un peu de réconfort. De la compagnie, parce que je n'avais pas envie qu'on me laisse seul dans cet état. 


 Son petit discours sur ma mauvaise attitude de boulet se terminait par le mot : Crétin. Elle ne voulait pas que je lui donne de surnoms, par contre elle ne se gênait pas pour m'en donner. Est-ce que je suis un crétin? Je crois que oui , je l'assume. Mais l'entendre de sa bouche, j'aimais encore plus ça. Par contre peut-on modifier un peu le surnom ? Car le crétin à un prénom pour accompagner cet adjectif. 

 Elle était énervée, mais je comprenais de m'insulter. Mais j'adorais sa façon de me vouloir me disputer. Je fis une moue du chatte potté pour me faire pardonner. 

-Je vous l'accorde je suis un crétin , mais est-ce que je peux me permettre de rajouter mon prénom , à votre petit surnom que vous me donnez ? 

J'avais soudainement encore mal au coeur. Je prenais une grande inspiration pour me retenir. Malaise passé.Je l'attendais pas vraiment de réponse de sa part pour faire ma présentation.


- Enchantée Madame la sauveuse, est-ce que je peux savoir le prénom de mon infirmière ? Je lui dis avec un regard pétillants de petites étoiles comme en admiration.

-Moi c'est Aladdin le crétin ! Je m'excuse pour votre pantalon

Je me redressait un peu pour m 'asseoir à ses cotés. Je baissait le regard vers son pantalon pour regarder les dégâts, culpabilisant. Puis je me relevais debout, mais involontairement mon corps se balançait dans tous les sens, ayant de la difficulté à tenir en équilibre. Puis je déboutonnait mon bouton de mon pantalon, ayant de la misère à plusieurs reprises. Je finis par réussir.  Mais je  gardais mon'' pants " pour avoir l'approbation de la demoiselle que je pouvais le retirer. Puis je dis.

-Si vous voulez, je vous prête mon pantalon par galanterie et je lave le votre .. J'ai du savon à linge dans mon sac.

Un sac qui était proche de ou j' étais tombé quand j' étais à l'agonie. En faites, je l'étais encore, le temps de me remettre de ma mort et des effets de l'alcool .

Mais avouez que c'est un peu étrange un mec avec du savon à linge? Ça prouve juste que je n'ai jamais eu de domicile fixe. Je suis un petit chien errant, qui squatte des places à la recherche d'une maison.  

Depuis des années je squattais dans le quartier pauvre de Storybrooke, dans une maison abandonnée avec les fenêtres barricadées par des planches de bois. Une maison qui faisait flippé aux premières apparences.  J'occupais le lieu depuis la malédiction. 


Je survivais avec ce que je volais et aussi parce que j'avais réussis à trouver un petit boulot. Que j'avais abandonné quand la malédiction avait été rompue. Pourquoi ? Parce que je pensais que j'aurais pu avoir ma place dans le palace de la princesse Jasmine..


Avant de découvrir qu'elle était mariée et qu'elle était retourné chez son père.  J'avais accueillie entre temps: une orpheline, qui vivait avec moi dans cet endroit: meublé Les anci par les anciens occupants.

 À coté de cette maison là, il avait quelqu'un qui y vivait.. Un homme que je n'avais jamais vu de mes yeux , mais la nuit il tirait des coups de fusil. J'avais du mal à rester plusieurs heures dans cet endroit , car l'idée de recevoir une balle ou de voir ma petite soeur adoptive blessée me faisait peur. Donc qu'est-ce que je faisais de mon temps libre ? Je me promenais en ville errait tel un clochard. Par contre dans mon état , j'avais oublié ce petit détail.


Je faisais quelques pas, avant de perdre l'équilibre et trébucher à cause du sable. Je m'écrase sur le sol, à la droite de Mina. Je décidais finalement de me rassesoir à ses cotés me prenant la tête entre les mains, car j'avais la migraine. Je me sentais étourdi et surtout perdu, car j'avais oublier  quelques passages de ma vie. Par contre , je n'avais pas oublier le plus gros de mes soucis : Les femmes !  


Bon ! Elle semblait s'apaiser de l'événement du vomis.  Puis elle commençait à dire qu'elle ne pouvait pas laisser un pauvre con de mon genre tout seul sur la plage. À ce moment là, elle me séduit encore plus, car elle se souciait de moi.Mais contredis sa phrase en disant: qu'elle avait envie de me laisser là. Dans le fond  je la titillais. J'en étais sûr. Voyons une si jolie femme, ne pouvait pas me résister même j'ai une attitude d'idiot. Elle voulait savoir ou j'habitais, mais j'ai un gros blanc de mémoire sur ce détail . Dans ma tête , j'étais déjà chez moi, car la plage pour moi c'était Agrabah. Je la regardais avec des yeux tout ronds, intrigué. 



- Je suis déjà chez moi ! Je crois que c'est vous  la  mademoiselle perdue. Ça devrait être moi qui vous raccompagne, car nous sommes à Agrabah. L'eau que vous voyez derrière c'est juste un oasis du désert.  Donc laisse moi être un gentleman , et vous raccompagner. 


-Laisse moi  juste le temps de trouver mon tapis volant qui semble égarer et donne moi votre adresse. Par contre je suis en état d'ébriété donc vous avez votre permis de conduire pour tapis ?


Puis elle disait que nous étions sur une plage. Je fronçais les sourcils, essayant de comprendre. Je me  posais des questions. 

-Vous me dites que nous sommes sur une plage ? Il est ou votre bikini ? 


-Si nous étions sur une plage je le serais et je serais tout nu en train de me baigner.  Donc arrêter de me raconter des mensonges pour me voir tout nu, car je sais que vous en avez très envie.


En effet, Mina n'était pas vêtue d'un maillot de bain. Dommage ! Mais ça confirmait que nous étions bien dans mon pays. Puis elle disait qu'elle voulait prendre une douche. Les douches à Agrabah ca n'existe pas. 


-Je suis désolé de vous décevoir ma petite dame ! Mais dans le désert il n'a pas de douches. Donc si vous voulez prendre une douche.  Il faudra avoir ma permission pour vous baigner dans mon oasis.


Quand je parlais elle pouvait lire dans mon regard que j'étais sûr  de ce que je disais. Mais en réalité j'étais pas dans un état pour une discussion censée et intelligente.  Et je n'avais pas hâte à demain, car ou je me réveillerais ? Le mystère total ! Et dans quel état je serais ? Pitié gente demoiselle, apporte-moi chez toi !

Par contre elle avait affirmée qu'elle n'avait pas de patience. Malheureusement , Elle devra en trouver pour m'aider avec mes petits soucis de cerveau . Et parce que je suis l'idiot du village donc un gros boulet. Mais faire perdre son temps à ma sauveuse ? Non c'était pas mon but ! je n'étais pas  de mon genre voyons! Et si ça serait le cas, cela serait involontairement. Mais je voulais à tout prix passer plus de temps avec elle , car j'avais le droit a un nouveau départ, donc nouveau béguin ! Nouvelle méthode de flirte. Quelle est cette méthode : La claque sur la gueule !  Vous avez besoin de tomber en amour de votre belle ?! Tendez la joue !


Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The most powerful power is love.
Une femme commence par résister aux avances d'un homme . Ensuite elle l'empêche de s'enfuir .Retiens-moi ! Car j'irais postuler chez les méchants ! Au moins eux ils n'ont pas de coeur ∞
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Le biscuit miraculeux (Pv Midnight Storm)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage