Kiss Kiss
Bing Bang

de Nat

Magic League 2
de Dyson Walters

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League 2 ☆ Evénement #93
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : 14 avril 2018
« Salle des dangers activée... Avengers Rassemblement ! »

Partagez | .
 

 It's been a long time... [PV Adam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Belle Deauclaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Astrid Bergès-Frisbey

Ѽ Conte(s) : La Belle et La Bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belle

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 17 Oct 2017 - 18:49

It's been a long time...

“C'est toi ?!”


Profitant qu’Alice pouvait gérer la bibliothèque seule, Belle avait pris un jour de congé. La jeune femme avait envie de souffler un peu et comme toujours lorsqu’elle voulait rester au calme, elle partit faire une promenade en forêt. L’automne avait pris place sur les arbres et cela lui rappela la période juste avant que son père ne se fasse capturer par la Bête et que son aventure à elle ne commence… Belle n’avait pas encore retrouvé la Bête et cela l’attristait. Elle avait une grande affection pour lui, même s’il était doté d’un sale caractère. Elle n’oubliait pas qu’il l’avait sauvé des loups…

La jeune femme avait passé la matinée à marcher dans la forêt quand elle déboucha sur une clairière. Avec un château qu’elle aurait reconnu entre mille. Le cœur battant d’excitation et d’anxiété tout à la fois, Belle se mit à courir vers le Château. Elle pénétra à l’intérieur et découvrit le hall familier. Un sentiment de retour à la maison la saisit alors qu’elle contemplait de nouveau l’endroit qui avait été pour elle source de larmes mais aussi et surtout de joie. Ici, personne ne l’avait jamais jugé étrange et la Bête l’avait respecté…

- Houhou… Il y a quelqu’un ? Demanda-t-elle.

Belle souriait en s’entendant prononcer exactement les mêmes paroles que lorsqu’elle était venue au Château pour la première fois… La jeune femme n’avait aucune idée de ce qui l’attendait cette fois-ci, mais elle avait hâte de savoir si les gens qu’elle avait connus étaient là et surtout sous quelle forme… Habituée à ne pas avoir de réponse, la bibliothécaire décida de monter jusqu’à l’aile ouest. Peut-être trouverait-elle la Bête là-bas… Il ne lui fallut pas longtemps pour retrouver le chemin et pour franchir les portes aux poignets en tête de lion.

- La Bête ? Vous êtes là ? Demanda-t-elle en pénétrant dans l’antre de la Bête.

L’endroit même où il lui avait paru si menaçant qu’elle avait rompu sa promesse et s’était enfuie en plein hiver, tombant sur une meute de loups enragés… Repoussant ce souvenir, Belle espéra que cette fois, les choses se passent différemment. En tout cas, elle n’était pas prête de s’enfuir cette fois. La jeune femme se rappelait bien que la Bête ne lui faisait plus peur suite à cet événement…

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Y a quelque chose qu'hier encore n'existait pas...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72870-belle-deauclaire-term

Adam de Wittelsbach


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Charlie Hunnam.

Ѽ Conte(s) : La Belle & la Bête.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Bête.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 517
✯ Les étoiles : 384




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 31 Oct 2017 - 15:47


& I'll tell you all about it when I see you again...

S’il y avait bien une chose qu’Adam avait du mal à accepter, c’était qu’on prenne son château pour un moulin. Il était censé y avoir suffisamment de monde à l’intérieur pour empêcher toute visite inopportune, de un, et il n’avait aucun intérêt à mettre une alarme ou quelque chose puisque la bienséance poussait à ne pas s’inviter dans un château sans y être invité… de deux. Enfin, ceci était sans compter sur le tempérament des gens de Storybrooke et leur manie d’être curieux de tout et de tout le monde. Le château était là depuis deux ans désormais pourtant il se trouvait encore quelques badauds venus explorer les jardins ou bien cherchant à explorer les tours visibles depuis la ville… Quelques voleurs avaient vite appris à ne plus remettre un pied à l’intérieur quand ils étaient tombés sur Adam ou l’un des membres du personnel. Ce château restait une propriété privée. Hantée. Et pleine de secrets.

Evangeline devait travailler à l’extérieur puisqu’il ne l’avait pas croisé de la journée. Profitant d’un jour de repos bien mérité, il avait savamment esquivé Mrs Samovar - qui s’efforçait de surveiller ses allers et venues depuis qu’il était rentré par inadvertance dans la salle de bain occupé par une jeune femme – et soupiré de satisfaction quand il avait su qu’Adèle était au poste jusqu’à dix-sept heures. Lumière et les autres avaient prétextés diverses excuses pour profiter de leur existence en ville, les jours se raccourcissant ils passaient de plus en plus de temps sous forme d’objets et la liberté humaine semblait leur manquer parfois… Adam ne pouvait pas les blâmer pour cela, subissant aussi, perdant peu à peu espoir au fil des jours sans pour autant le partager avec eux. Il ne se sentait pas légitime dans cette démarche et se contentait alors de se morfondre dès qu’il se trouvait un peu solitaire… C’est à dire la plupart du temps.

Du bruit attira son attention tandis qu’il s’évertuait à mettre de l’ordre dans le boudoir qui jouxtait sa chambre. Voilà des lustres que personne n’avait mit les pieds ici, tout comme dans le reste de la tour ouest, et il devait bien reconnaître que la couche de poussière accumulée avait de quoi rebuter. Il avait même été jusqu’à ouvrir les larges fenêtres pour aérer tandis qu’il tirait tapisseries et autres meubles, parfois brisés parfois juste renversés, pour donner une nouvelle allure à l’endroit. C’était la première fois qu’il se lançait dans ce genre de projet, comme si la venue au château d’une invitée puis d’une autre lui avait donné envie de se replonger un peu dans les secrets de ce lieu majestueux.

Il venait de mettre la main sur une malle remplie de vieux papiers, de cadres et d’anciens portraits quand la voix résonna encore dans son dos, lui faisant relever la tête. Cette voix… Ce son… Etait-ce seulement possible que… ? Il l’aurait reconnu entre tous, elle avait été la première personne humaine à ne pas partir en courant en le voyant et ils avaient même passés des moments tendres ensemble. Elle avait été la revancharde et l’insolence même, pourtant elle était délibérément restée. Vaillante. Disciplinée, mais pas trop. Une jeune femme qu’il avait bien connue. Une jeune personne qu’il aurait espérer retrouver. Mais… Mais comment est-ce que… Le roi était arrivé depuis des mois, comment se faisait-il qu’elle ne se présentait que maintenant ? Et surtout… Pourquoi dans l’aile ouest, précisément ?!

Adam glissa dans le couloir pour remonter rapidement vers les portes de sa chambre. Ouvertes. Diable ! Il gronda intérieurement, partagé entre l’agacement d’une intrusion non désirée et la curiosité d’être certain de la revoir. La retrouver. La découvrir alors, juste là, debout, au milieu d’une pièce aussi riche que décharnée.

« … Belle ? » Demanda-t-il, surpris. Elle était si… Identique. La même posture. Le même menton un peu hautain. Le même regard espiègle. Les mêmes cheveux longs et d’un brun chaleureux. Elle n’avait pas changée d’un pouce.

Lui, si. Et il le réalisa quand elle paru surprise de le voir et le toisa des pieds à la tête. Elle ne l’avait jamais vu sous cette forme humaine qu’il affectionnait désormais ! Comment aurait-elle pu ? La malédiction n’avait pas été brisée en sa compagnie et il était sur le fil du rasoir à Storybrooke, attendant fatalement son anniversaire qui ne saurait tarder à venir. Les jours s’approchaient. Rapetissaient. Et lui n’avait toujours pas trouvé l’amour – tsss, quelle fable ! – même dans cette nouvelle vie.

Le silence s’installa, il déglutit avant de se rendre compte qu’il tenait un carnet poussiéreux à la main. Son allure ne devait pas être très belle à voir d’ailleurs ! Vu ce qu’il était en train de faire, il y avait des chances qu’elle le confonde finalement avec la bête qu’il redevenait la nuit…

« C’est moi. » Reprit-il rapidement. « Je veux dire, je suis… Adam, souverain de ce château et… La Bête n’est qu’une partie de moi, désormais. »

Pourquoi lui dire ça ? Si direct, si abrupt, alors qu’il avait mis des mois à lui-même accepter une chose pareille ? Il se gifla mentalement face à la faiblesse de cet aveu, reconnaissant difficilement que la spontanéité lui était venue avec facilité. Il s’agissait de Belle, Adam en était certain. Et avec Belle, il avait souvent pu être honnête, même sous la pire forme pouvant exister…

Est-ce que ça allait encore être le cas dans ce monde-ci ?

« Vous en avez mis, du temps. » Souffla-t-il finalement.

Comme autrefois. Comme toujours.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t30432-adam-et-son-hi

Belle Deauclaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Astrid Bergès-Frisbey

Ѽ Conte(s) : La Belle et La Bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belle

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 19 Nov 2017 - 13:12

It's been a long time...

“C'est toi ?!”


La jeune femme s’était rendue jusqu’à l’aile ouest, sachant que par le passé, la Bête se cachait régulièrement là-bas. Belle se doutait qu’il s’agissait probablement encore d’une zone interdite, mais elle n’avait jamais été très douée pour respecter ces zones-là… Et puis de toute façon, elle savait son secret alors elle n’avait aucune raison de ne pas y aller. Quoi qu’il en soit, une fois arrivée là-bas, la bibliothécaire remarqua quelques changements. Rien de très flagrant, mais elle avait l’impression que la pièce était un peu plus soignée. Moins en désordre que dans le monde des contes. La Bête avait-elle autorisé Mrs Samovar à venir faire le ménage ici ? La brune sourit à cette idée, persuadée que si c’était le cas, cela avait dû être après un certain nombre de discussions animées qu’elle imaginait sans peine…

En entendant son nom, Belle se retourna. Elle n’avait pas vraiment reconnu la voix, même si elle lui paraissait familière. Sa surprise fut grande quand elle vit un homme blond cendré aux yeux bleus devant elle. Si lui semblait la connaître, ce n’était pas son cas, aussi ne se gêna-t-elle pas pour le toiser de la tête aux pieds, se demandant qui il était et pourquoi il était ici. Quand il se présenta, la jeune femme s’approcha de lui avec prudence, se demandant s’il disait la vérité ou non. Pourtant, ses yeux… Elle n’avait vu cette nuance de bleu que sur une seule personne.

- Je vous crois. Dit-elle en souriant légèrement. Je suis si heureuse de vous retrouver ! Même si je n’imaginais pas que vous auriez retrouvé votre apparence humaine. Ajouta-t-elle avec un sourire avant d’éclater d’un rire joyeux. Certes. Mais vous ne m’avez pas cherché non plus n’est-ce pas ? Répliqua-t-elle en souriant doucement. Je crois que vous avez beaucoup de choses à me raconter Adam… La principale étant de savoir ce que vous faites ainsi couvert de poussière. Seriez-vous entrain de nettoyer quelque chose ? Demanda-t-elle avec un air amusé.

Belle n’en croyait pas ses yeux. Le voir sous forme humaine, elle ne s’y était pas attendue. Mais la jeune femme était ravie de constater que leur complicité naissante était toujours là. Un peu hésitante pour le moment, mais la bibliothécaire était persuadée qu’ils pourraient redevenir amis comme ils avaient failli l’être autrefois. En tout cas, elle était prête à tenter l’expérience, parce qu’elle ne s’était jamais sentie aussi vivante que lorsqu’elle habitait au Château…

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Y a quelque chose qu'hier encore n'existait pas...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72870-belle-deauclaire-term

Adam de Wittelsbach


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Charlie Hunnam.

Ѽ Conte(s) : La Belle & la Bête.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Bête.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 517
✯ Les étoiles : 384




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 22 Nov 2017 - 15:55


& I'll tell you all about it when I see you again...

Adam ne savait s’il devait se sentir rassuré qu’elle le reconnaisse ou bien inquiet. A dire vrai il ne savait pas exactement sur quel pied danser, comme si le fait de le voir en humain pouvait altérer son jugement ou les attentes qu’elle avait de lui. Ils ne s’étaient pas connus dans les meilleures conditions et, jusqu’à dernière nouvelle, elle était encore sa prisonnière lorsque le sort noir s’était abattu sur le château… L’inconvénient était que lui ne vivait à Storybrooke que depuis deux ans quand elle, elle y avait passé toute sa vie. Leur monde était loin désormais, ses obligations effacées et son père (Maurice ?) sans doute à l’abri depuis bien longtemps. Elle n’avait plus aucune promesse à honorer, plus aucune dette à éponger, elle pouvait aller librement… Tandis que lui vivait avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête quotidiennement. Un juste retour de bâton diront certains.

Il hocha la tête, effectivement il ne l’avait pas cherchée. Pour la simple et bonne raison qu’il n’avait aucune idée d’où la trouver ni de comment faire pour l’aborder. Le roi avait l’impression qu’un temps infini séparait les bons moments qu’ils avaient passés ensemble avec le jour présent… Il sentit quelque chose se serrer en lui et tenta de le chasser, sans grand succès. Son rire était resté le même. Ses expressions étaient les mêmes. Elle n’avait pas changé, lui si. Malheureusement.

Il haussa un sourcil à sa question et baissa les yeux, constatant qu’effectivement il n’était pas vraiment dans un état de propreté irréprochable. Tournant ses mains devant lui, Adam ne put retenir finalement le léger sourire qui fini par apparaître sur son visage.

« C’est une possibilité. » Avoua-t-il, passant une main dans ses cheveux courts désormais. « Je… Ne m’attendais pas vraiment à votre venue. »

Il n’avait pas dit cela méchamment, plutôt de son éternel ton bourru et bougon qu’on lui connaissait. Il n’aimait toujours pas beaucoup parler alors pourquoi ressentait-il la sérénité de pouvoir le faire avec Belle ? Bon sang, pourquoi fallait-il qu’elle réapparaisse aujourd’hui, alors qu’il était dans un état aussi peu présentable ? Il se mordit l’intérieur de la joue, observant brièvement autour de lui avant de se rendre compte… Qu’elle était montée dans sa chambre. Elle. Comme si de rien était. Comme…

« Les habitudes ont la vie dure ? » Se moqua-t-il un peu, désignant le plafond quand elle sembla ne pas comprendre. « L’aile ouest est toujours interdite aux visiteurs. »

Qui qu’ils soient. Quels qu’ils soient. Adam appréciait son intimité et cet endroit révélait un peu trop de choses sur lui-même… Comme sur le maelström qui s’intensifiait dans son crâne au fil des minutes. Il recula alors vers la porte pour l’inviter à sortir, essayant de ne pas paraître trop brusque ni impatient en attendant qu’elle se décide à le faire. Le couloir était toujours aussi vide, puisqu’aucun domestique ne s’amusait à tenter un pied par ici, et ils passèrent rapidement vers la pièce adjacente où se trouvait précédemment la Bête. La lumière qui y régnait grâce aux grandes fenêtres ouvertes tranchait radicalement avec le lugubre des corridors – ou de sa chambre – et il mit une main en visière devant ses yeux pour se réhabituer à celle-ci.

« J’étais en train de… Nettoyer de vieux souvenirs. » Avoua le roi en reposant ses yeux sur la jeune femme.

Des souvenirs d’une vie passée, des portraits, des lettres, des livres ou d’autres choses qu’il avait gardé malgré lui depuis tout ce temps. Sans doute y avait-il ici quelques affaires à Belle aussi, sa mémoire ne s’en souvenait pas toujours à l’avance, comme des livres qu’elle avait dit aimer, des textes qu’elle avait écrit sans jamais les envoyer à son père, ou même certaines des tenues que Mrs Samovar avait soigneusement pliées une fois de retour au château. Mais il allait éviter de lui l’avouer ouvertement. Ou même de la laisser s’approcher en fait, cela vaudrait mieux, non ?

« Rien d’import... Revenez ! »

Trop tard, elle venait d’y entrer comme si de rien était. Par tous les saints, sa curiosité n’avait pas été annihilée avec le temps !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t30432-adam-et-son-hi

Belle Deauclaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Astrid Bergès-Frisbey

Ѽ Conte(s) : La Belle et La Bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belle

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 5 Déc 2017 - 20:45

It's been a long time...

“C'est toi ?!”


Belle n’avait pas oublié qu’il fallait tenir tête à la Bête – Adam – pour espérer lui tenir quelques paroles d’explications. Cela avait souvent engendré de grandes disputes entre eux avant qu’ils n’en viennent à s’ouvrir l’un à l’autre… La jeune femme souhaitait retrouver cette complicité qui avait été la leur. Certes, elle ne pouvait décemment plus être traitée comme sa prisonnière, mais une idée venait de germer dans son esprit et elle savait qu’elle allait devoir attendre un peu avant d’en parler…

Le savoir entrain de nettoyer quelque chose était plus qu’étonnant. Sauf qu’elle se trouvait dans l’aile ouest et qu’il avait toujours tenu farouchement à son intimité. Belle aurait été prête à parier qu’il ne laissait personne venir ou si peu souvent qu’il en était obligé de faire le travail lui-même. Etonnant, mais pas surprenant puisqu’elle avait appris à le connaître… C’était aussi pour cela que Belle avait été persuadée qu’elle pourrait le trouver ici.

- Mais je ne suis pas une invitée comme les autres n’est-ce pas ? Rétorqua-t-elle doucement. De plus, je connaissais déjà l’aile, dont bon, vous n’avez plus grand-chose à me cacher n’est-ce pas ? Ajouta-t-elle avec un petit sourire.

Comme par le passé, il essayait de lui faire quitter l’endroit. Sauf que cette fois, c’était d’une façon plus polie et moins bruyante… Belle avait bien vu le mouvement en arrière qu’Adam avait fait pour lui intimer de partir. Mais elle n’avait pas envie de s’en aller, elle voulait retrouver les autres et… Oui, retrouver la félicité qui avait été la sienne lors de son séjour ici. Et si pour cela, il fallait embêter un peu le monarque, la bibliothécaire n’allait pas se gêner !

En l’entendant parler de vieux souvenirs, Belle se mit en route. Non pas vers le reste du Château comme il le souhaitait sans aucun doute, mais vers la pièce qu’il avait quitté pour la rejoindre. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme en l’entendant râler après elle, mais elle n’était plus intimidée depuis longtemps par le monarque. Dans la pièce, qui manquait effectivement de propreté, la jeune femme ne mit pas longtemps avant de repérer des livres qui avaient été ses compagnons de lecture… Emue, elle posa doucement la main sur ceux-ci avant d’observer le reste. Il y avait là un petit coffret que Mrs Samovar lui avait trouvé pour y mettre sa correspondance. En l’ouvrant, Belle constata que tout était là, intact. Le coffret toujours entre ses mains, elle se tourna vers Adam.

- Je sais que les choses ont changé… Mais… J’avais fait une promesse… Celle de ne pas quitter cet endroit. Aujourd’hui… Eh bien, j’ai un travail où je serais bien obligée de me rendre, mais… Accepteriez-vous que je revienne habiter ici ?

Voilà, c’était dit. Non seulement Belle avait une promesse à tenir malgré tout, mais en plus de cela, elle avait besoin d’un endroit sûr où loger pour échapper à la présence constante de Gaston et ce qu’il lui avait révélé et qu’elle avait toujours beaucoup de mal à digérer… Or, le seul endroit où elle s’était véritablement sentie en sécurité, c’était ici, au Château. Restait à savoir si Adam allait accepter qu’elle revienne.

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Y a quelque chose qu'hier encore n'existait pas...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72870-belle-deauclaire-term

Adam de Wittelsbach


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Charlie Hunnam.

Ѽ Conte(s) : La Belle & la Bête.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Bête.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 517
✯ Les étoiles : 384




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 1 Jan 2018 - 16:04


& I'll tell you all about it when I see you again...

Cette fille était décidément… ! Adam n’avait pas vraiment de mots pour définir l’agacement que cette insolente provoquait en lui à chaque seconde qui s’enfuyait. Non pas de la colère mais plutôt un mélange de surprise, de regrets aussi sans doute et de surprise quant au fait que rien ne change vraiment. Ni jamais. Belle semblait décidée à reprendre ses habitudes et à lui tenir tête malgré toutes ses mesures de préventions. Quand il y mettait la mnière forte, elle se braquait, et quand il restait poli elle outrepassait les règles ! N’y avait-il pas au moins une demande à laquelle elle pouvait consentir sans discussion ni interrogation ? Cela semblait tout bonnement impossible !

Il grogna et jura dans sa barbe, lui emboîtant le pas pour au moins être sûr qu’elle ne fouillait pas dans des endroits inadéquats… Comme cette malle par exemple. La bête se mordit l’intérieur de la joue en hésitant sincèrement entre la retenir ou la laisser faire. Techniquement ces objets lui « appartenaient » ou lui était au moins liés, il n’avait pas vraiment de droits dessus… Mais il n’aimait pas l’idée qu’elle puisse se rendre compte qu’il avait gardé près de lui certaines de ses affaires. C’était du domaine personnel et, on connaissait bien Adam pour ça : quand ça devenait trop privé, mieux valait savoir courir très vite pour éviter ses colères. Reconnaître qu’elle lui avait manqué était un aveu que le roi ne pouvait pas formuler. Consentir à sa disparition comme autre chose qu’une trahison avait mit du temps à se mettre en place… Et aujourd’hui Belle était là, à observer le contenu de la malle comme si elle n’était jamais vraiment partie du château.

Des livres. Des lettres. Un coffret. Quelques effets. Des vêtements soigneusement pliés que la Bête avait refusé de voir portés ailleurs que par leur destinataire… Même Mrs Samovar n’avait pas eu l’autorisation de les toucher, même si elle l’avait aidé du bout des doigts à débarrasser la chambre de Belle. Elle demeurait fermée depuis qu’ils étaient arrivés à Storybrooke et personne n’osait vraiment s’en approcher. Même Evangeline, la fille à tout faire dégottée par Adèle, ne dormait pas dans cette tour mais dans une autre. Il y avait des choses qu’on ne pouvait défaire et Adam refusait en bloc de reconnaître que la malédiction allait avoir raison de lui. D’eux. De tout le monde dans ce château. Dans un an, elle serait là. Dans un an elle les frapperait et ils ne pourrait plus que subir et survivre à leur manière ; eux en objets inanimés et lui en monstre jusqu’à la fin de ses jours.

En attendant ils vivaient, tous, comme si ces mois étaient les derniers : ils profitaient au maximum de leur existence et le roi ne pouvait pas les réprimer pour cela. Storybrooke était une ville étrange mais moderne, étonnante, détonante. A défaut de combattre une enchanteresse… Mais le retour de Belle, juste sous son nez, venait à bousculer les résolutions et l’acceptation qu’il avait mit tant de temps à ancrer en lui. Sans compter les étranges sentiments « humains » qui l’habitaient depuis que le château était devenu plus vivant et diversifié d’invités.

Il fut pourtant bien prit au dépourvu par la demande de la jeune femme et haussa un sourcil dubitatif, relâchant ses bras le long de son corps en déglutissant. Rester ici ? Habiter… Ici ? Est-ce qu’elle était sérieuse, alors qu’elle avait toutes les libertés du monde désormais ? Alors qu’elle pouvait vaquer à son quotidien sans rien promettre ? Sans rien devoir ? Si Adam était touché par cette élan de loyauté, il était aussi intrigué.

« Vous resteriez… Ici ? » Redemanda-t-il, au cas où ses oreilles lui joueraient des tours. « Au château ? » 

Ca avait tout l’air d’être une plaisanterie, pourtant elle avait l’air assez sérieuse. Adam plissa le regard pour affronter le sien, aussi brun qu’auparavant et avec une détermination singulière. Elle arrivait comme cela et réclamait de reprendre une espèce d’habitude comme si tout était encore possible. Envisageable. Simplement pensable… Il poussa un soupir, passant une main dans ses cheveux pour les repousser nonchalamment en arrière. Papillonnant du regard pour marquer sa réflexion, le roi fini par reporter son attention sur la jeune femme face à lui.

« Pourquoi ? »

La question semblait légitime, non ? Et le roi n’était pas connu pour ouvrir sa porte à tout et n’importe qui. Certes, Belle était loin d’être une étrangère et une inconnue. Mais cela avait prit presque deux ans avant qu’elle ne vienne frapper à sa porte… Que s’était-il passé pendant tout ce temps ? Que se passait-il encore pour qu’elle cherche un nouveau lieu de repos ? Et qu’elle ne lui dise pas que c’était uniquement grâce à sa promesse, il n’était pas complètement dupe. Il aurait voulu, mais non.

« Je crois que nous allons effectivement avoir une conversation, tous les deux. » Finit-il par déclarer dans un nouveau soupir. « Pourquoi décider d'honorer votre promesse maintenant ? Pourquoi est-ce soudain si important au point de revenir vivre ici ? »

Et il était très sérieux. Même si, lui, ne l’avait pas cherchée non plus… A raison : c’était un moyen de lui accorder cette liberté dont il l’avait privé. Il ignorait alors qu’elle reviendrait d’elle-même réclamer ces « chaines » dont il l’avait entravé à l’époque…

« Si vous voulez vivre ici et que je vous fasse confiance, il va falloir me faire confiance en retour. »

Et donc... Tout lui avouer.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t30432-adam-et-son-hi

Belle Deauclaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Astrid Bergès-Frisbey

Ѽ Conte(s) : La Belle et La Bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belle

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 24 Jan 2018 - 20:29

It's been a long time...

“C'est toi ?!”


Des grommellements et des jurons se firent entendre derrière elle mais Belle n’y prêta pas attention. Adam avait toujours eu un caractère de cochon et elle n’avait jamais pensé que cela pourrait changer. Tout comme sa curiosité était restée la même. La jeune femme savait qu’elle aurait mieux fait de demander la permission, mais il aurait été capable de lui dire non, pour se protéger. Elle avait compris par le passé que pour percer sa carapace, il fallait aussi parfois ne pas tenir compte de ce qu’il disait…

Aussi était-elle entrée dans la pièce et s’était-elle mise à regarder un peu partout, jusqu’à tomber sur le coffre où ses affaires avaient été rangées. Elle n’aurait jamais cru retrouvé un jour ces robes magnifiques que Mme De Garde-Robe lui avait fait porter. Mille questions se bousculaient dans sa tête, notamment celle de savoir qui avait mis tout ça là et pourquoi il les avait conservés… Mais pour une fois, Belle garda ses questions pour elle et se replongea plutôt dans ses souvenirs à chaque fois qu’elle touchait quelque chose provenant de la malle.

Et plus elle se rappelait de son séjour ici, plus elle était déterminée à aider Adam et les habitants du Château à rompre la Malédiction qui continuait de les frapper. Leo lui en avait parlé et depuis, Belle avait essayé de trouver des solutions dans son livre, mais pour le moment, elle avait fait chou blanc. Sans doute parce que la bibliothécaire n’était pas au courant de la Malédiction dans son ensemble. Elle n’avait pas tous les éléments et c’était compliqué de venir en aide à ses amis sans être au courant de tout…

Belle s’était doutée que sa demande le laisserait perplexe, mais elle avait l’impression qu’il y avait plus que cela, même si elle ne parvenait pas à mettre le bon mot pour décrire la sensation qu’elle ressentait. Ceci dit, il avait raison de l’interroger et de ne pas accepter aussi rapidement, même si cela blessait aussi légèrement la jeune femme qui avait soudainement l’impression d’être revenue au début de leur relation et d’être une simple étrangère fouineuse dont il fallait se débarrasser…

- Je vous fais confiance Adam ! Je l’ai toujours fait d’ailleurs… Dès l’instant où je vous ai vu, où je vous ai regardé droit dans les yeux, je vous ai fait confiance pour honorer notre pacte… Fit-elle valoir. Mais vous avez raison, cela n’est pas simplement dû à ma promesse. Durant toute la durée de la Malédiction, j’ai vécu en colocation avec un homme. Qui s’est avéré être un jeune homme de mon village d’origine. Il m’a appris qu’il était mon fiancé. Je ne sais pas si je dois le croire ou non, si je peux lui faire confiance… J’ai besoin d’un endroit où je me sente à l’aise pour essayer de mettre de l’ordre dans mes pensées. Et il y a ma promesse. Que je n’ai jamais oublié. Mais quand j’ai fait des recherches la première année après la Malédiction, je n’ai trouvé personne. J’ai cru que j’étais seule… Jusqu’à ce que je tombe très récemment sur Leo et qu’il ne me dise que vous étiez tous là… J’ai eu envie et besoin de revenir ici. De vous voir, vous et les autres. Et de vous venir en aide avec ce Sort qui vous accable tous.

Belle ne pouvait pas être plus honnête que cela. À Adam de prendre sa décision à présent. Même si la jeune femme ne comptait pas repartir facilement d’ici s’il lui refusait de revenir au Château.

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Y a quelque chose qu'hier encore n'existait pas...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72870-belle-deauclaire-term

Adam de Wittelsbach


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Charlie Hunnam.

Ѽ Conte(s) : La Belle & la Bête.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Bête.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 517
✯ Les étoiles : 384




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 20 Fév 2018 - 17:24


& I'll tell you all about it when I see you again...

Adam se mordit l’intérieur de la joue sous son discours si direct et déterminé, l’observant de ses yeux ombragés d’une tempête éternelle. Dualité interne. Douloureux sentiments. Lourdes réticences. Tout s’enchainait un peu vite dans une tirade résolue, absolue, qui eu le don de le laisser sans trop de mots au fond de la gorge ou dans la tête. Trop de choses à dire, trop de réponses à formuler, trop de lourdeur dans son regard à supporter qu’il fini par détourner le sien, poussant un soupir évocateur.

« Je crois qu’il nous faut une bonne tasse de thé. » Déclara-t-il, se reculant d’un pas pour lui indiquer la porte.

Mrs Samovar n’aurait sans doute pas apprécié qu’on ne propose pas quelque chose à boire à une invitée – invitée toute seule – comme la bienséance le requérait. Il attendit quelques instants qu’elle se décide à le suivre puis, voyant qu’elle semblait comprendre qu’il était vraiment l’heure de quitter cette pièce, il s’engagea dans les escaliers de la tour Ouest dans un silence de rigueur. Son esprit tournait les informations reçues pour les mettre soigneusement dans l’ordre et tenter d’éviter d’en oublier la moitié. Il n’était pas spécialement doué pour retenir tout ce que les gens lui disaient – il s’en moquait même la plupart du temps – mais pour le coup mieux valait avoir l’esprit clair. Et disponible.

Ils rejoignirent le grand salon au rez-de-chaussée en ne croisant, fort heureusement pour Adam, personne. Chacun devait être un peu trop occupé à ses activités et autres batifolages, ou même à son travail, pour daigner s’intéresser aux allers et venues du château. L’invitant à s’asseoir en lui désignant une chaise du menton, il disparu par la porte d’accès à la cuisine et chercha rapidement de quoi satisfaire leur intérêt. Adèle préparait souvent du thé en avance et le fait de trouver le post-it contenant cette information placardée au-dessus d’un service à thé le lui confirma. Ne restait qu’à le faire réchauffer…

Adam n’eut pas le temps de se retourner une fois la théière déposée sur la cuisinière que déjà Belle se trouvait dans la cuisine. Par Saint-George, il avait oublié à quel point elle pouvait braver la moindre de ses demandes ou la plus petite des règles ! Les habitudes avaient la vie dure même à travers les années et les univers ? Il se pinça l’arrête du nez pour dissimuler son sursaut et reporta son attention sur la jeune femme… Elle n’avait jamais dû le voir dans cette pièce auparavant.

« Donc, si je comprend bien… Le château serait le moyen de fuir un soupirant un peu gênant et de tenter de nous aider ? » Résume-t-il sans la quitter du regard. « Dois-je occire cet indigent ou bien est-il suffisamment intelligent pour ne pas venir vous chercher jusqu’ici ? Vais-je avoir besoin de poster des gardes à l’entrée principale ? »

Il n’y avait aucun garde à proprement parler dans le palais mais c’était une façon de parler. Adam détestait le moindre inconnu sur ce sol et il était assez exceptionnel qu’elle ait pu y entrer comme dans un moulin. A croire que la plupart des gens d’aujourd’hui comprenaient enfin la notion de propriété privée… Ou presque !

« Quant à la malédiction qui nous entoure... »

Le roi devint un peu plus sombre. Parler de ce sortilège qui avait condamné des dizaines de personnes par sa faute n’avait rien de facile ou d’évident. Encore moins avec Belle a qui il n’avait jamais révélé ce secret et ne comptait pas le faire jusqu’à présent. Il ignorait que les membres de son personnel avaient quelque peu bravé cette interdiction mais… Serait-il seulement capable de lui expliquer par quel moyen la briser ? Inutile. Futile. Personne ne devait être influencé pour cela et il était hors de question de commencer maintenant.

Il se tourna pour retirer la théière sifflante de la cuisinière et…

« Bonté divine ! »

S’exclama-t-il en se brûlant littéralement la main sur le métal bouillant ! Vociférant dans sa barbe, il saisit sa paume ébouillantée et grimaça de douleur. Bon sang, même cela il était incapable de le faire correctement ! Ce n’était pourtant pas la première fois qu’il faisait du thé et il entendait d’ores et déjà la voix de Mrs Samovar lui rappeler de toujours prendre un linge pour manipuler les ustensiles de cuisine… Comment passer pour un idiot une fois de plus, désespérant !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t30432-adam-et-son-hi

Belle Deauclaire


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Astrid Bergès-Frisbey

Ѽ Conte(s) : La Belle et La Bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belle

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✯ Les étoiles : 6




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 17 Mar 2018 - 17:18

It's been a long time...

“C'est toi ?!”


L’honnêteté crue semblait toujours avoir un effet étrange sur Adam. Déjà par le passé, quand elle lui répondait franchement, sans crainte, cela l’agaçait prodigieusement. Belle avait l’impression que les choses recommençaient, tout en étant légèrement différentes. Pour preuve, au lieu de s’emporter en lui disant que le Château n’était pas une auberge de jeunesse, il préféra la conduire au salon pour prendre du thé. Mrs Samovar avait tendance à dire que ce breuvage résolvait tous les problèmes et Belle partageait assez cette opinion. Pourtant, rien ne lui disait que cette fois serait de ces situations résolues…

Mais Belle n’était pas du genre à accepter d’être ainsi mise de côté. Aussi suivit-elle Adam jusqu’au cuisine, au grand daim de celui-ci. La jeune femme fut très surprise de le découvrir entrain de tout préparer lui-même : pas un domestique en vue. Mais la brunette avait comme l’impression que c’était une activité qu’Adam faisait assez souvent. Ce qui était un immense changement par rapport à ce qu’elle avait connu de lui par le passé. Un rire échappa à Belle en entendant le Maître des lieux parler d’occire Gaston. Non qu’elle ne l’en croie pas capable, mais il semblait déjà avoir pris une décision…

- C’est très sommairement résumé, mais c’est exact. Répondit-elle une fois qu’elle se fut calmée. Quant à Gaston, je ne pense pas qu’il viendra me chercher. Avant, dans notre monde, nul doute qu’il l’aurait fait. Mais pas ici… Il a changé… Avoua-t-elle à Adam.

Tout comme Adam lui-même avait commencé à changer par le passé. Un changement qui semblait perdurer dans le temps, pour le plus grand plaisir de Belle. Peut-être qu’ainsi ils parviendraient à découvrir le moyen de les délivrer de leur sort… Quoi que, le Prince n’avait pas encore accepté cette partie.

Ceci dit, il sembla enfin commencer à se mettre à en parler quand la théière se fit entendre. Adam semblait être familier des lieux, mais manifestement, le thé et lui cela faisait toujours deux : sans quoi il ne se serait pas brûlé ainsi. Prenant les choses en main, Belle se saisit de la main blessée du Maître des lieux, la mit sous le robinet et fit couler l’eau froide en partant d’un peu plus haut sur le bras.

- Décidément, il faut toujours que vous me sauviez et ensuite que je vous soigne ! Le taquina-t-elle. Laissez votre main là durant un moment.

Pendant ce temps, elle prit un linge et retira la théière du feu. Sa tâche effectuée, Belle se mit en quête d’une trousse à pharmacie, ou du moins de choses lui permettant de prendre soin de la brûlure.

- Savez-vous où Mrs Samovar range ses produits de soin ? Demanda-t-elle à Adam.

Après tout, s’il était devenu familier des lieux, peut-être avait-il fait attention à ce genre de détails…

crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Y a quelque chose qu'hier encore n'existait pas...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72870-belle-deauclaire-term

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

It's been a long time... [PV Adam]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives