MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Colocation de l'année [Rémi & Benji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Benjamin Clawhauser


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 11 Nov 2017 - 16:25


On sera les meilleurs amis du monde tu verras !



Le meilleur restaurant du monde se trouvait à Storybrooke. Je l'avais découvert, il y avait quelques jours et j'y passais presque tous les jours. J'étais encore à la recherche d'un appartement ou d'une colocation mais pour le moment mes recherches restaient infructueuses. Je savais que les jumeaux étaient heureux de m'accueillir le temps que je trouve mais je ne voulais pas profiter trop longtemps de la gentillesse de Dyson. Parce que je n'étais pas dupe, la maison c'était celle de Dyson et les jumeaux profitaient largement de sa générosité. Peut-être un peu trop parfois. Surtout quand on voyait le nombre d'habitants dans la maison. C'était presque trop pour moi et j'appréciais de plus en plus de sortir en ville à la recherche d'une occupation.

J'avais déniché depuis peu la salle de danse de Storybrooke et j'y passais la plupart de mon temps à m'entraîner ou à regarder les pros danser pas après pas. Je les observais avec fascination et passion. J'analysais chacune de leurs chorégraphie et les reproduisais ensuite tout seul comme un grand. J'espérais un jour atteindre leur niveau d'expert. J'avais déjà remarqué qu'un homme me fixait de temps en temps pendant que je pratiquais. Je ne savais pas vraiment pourquoi mais c'était un plaisir de danser pour un public aussi petit soit-il. Et ça m'obligeait à m'appliquer encore plus histoire de ne pas décevoir la personne qui me fixait avec attention. J'espérais secrètement qu'un jour mon admirateur viendrait me parler. Mais pour l'instant rien ne s'était produit. Jusqu'à aujourd'hui visiblement.

Je venais de terminer mes enchaînements en modifiant un petit peu la chorégraphie du jour. Je trouvais qu'elle était plus fluide de la façon dont je faisais les enchaînements mais ce n'était que mon avis et comme de toute manière je ne faisais parti d'aucune troupe personne ne viendrait jamais rien redire à ce que je faisais. J'étais couvert de sueur et j'avais le souffle court d'avoir autant pratiqué mais heureux de l'exercice quand l'homme qui m'observait du bout de la salle d'approcha.

"Pourquoi avoir changé l'enchaînement de base ?"

Je le fixais un moment gêné avant de hausser les épaules, embarrassé.

"Parce que je le trouvais plus facile et plus fluide comme ça... C'est dérangeant ?"

Je le fixais soucieux alors qu'il semblait réfléchir. Il avait posé un regard intense sur moi comme s'il cherchait quelque chose en moi. Mais j'ignorais totalement quoi...


"Dis moi... ça te dirait de rejoindre la troupe ? On aurait bien besoin d'un œil nouveau sur notre travail."

Ma mâchoire se décrocha alors qu'il me tendait sa carte.

"Soit là demain à huit heure et soit pas en retard surtout."

Il m'adressa un clin d’œil avant de me laisser seul avec sa carte. Non mais... quel crétin j'étais... C'était un chorégraphe. Depuis le début j'étais observé par un chorégraphe. Oh seigneur. Mais... Mais... Mais... c'était trooooooooooop génial !!! J'avais encore du mal à réaliser mais... je venais d'intégrer un groupe de danseurs professionnels... Et ça c'était... Oh. Mon. Dieu. Quand je dirais ça aux jumeaux... Et moi... j'étais resté les bras ballants encore sous le choc. J'avais même pas dit merci... J'allais bien sûr réparer mes erreurs le lendemain. C'était hors de question qu'il pense que j'étais malpoli.

C'est le sourire aux lèvres que je sortis de la salle de danse après une bonne douche bien chaude. J'étais l'homme le plus heureux du monde et je commençais à avoir faim. Il était temps d'aller rejoindre mon restaurant préféré pour fêter ça. J'entrais dans la salle avec le sourire, saluant chaudement le serveur habituel alors qu'il s'avançait vers moi pour m'emmener à une table libre près de la fenêtre. C'était souvent là que j'étais installé d'ailleurs. J'aimais bien la fenêtre. Et comme je venais souvent, je commençais à bien connaître le personnel. J'avais déjà aperçu le chef certaine fois mais je n'avais vraiment eu l'occasion de discuter avec lui.

Le repas se passa sans anicroche. C'était toujours aussi bon que d'habitude, un vrai régale. J'avais rarement mangé aussi bien. Et ils faisaient des menus végétariens donc c'était vraiment cool. Je m'apprêtais à sortir, je venais de finir de payer quand je surpris une conversation entre les deux chefs. L'un d'eux sortit à ce moment là et je lui adressais un sourire éclatant.

"C'était vraiment délicieux. Comme toujours, votre cuisine est excellente."

Mon sourire s'étira légèrement. J'étais un fan absolu de sa cuisine et j'avais enfin l'occasion de lui dire.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Rémi Lepetit


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lee Pace

Ѽ Conte(s) : Ratatouille
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Rémi le rat de cuisine



☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 249
✯ Les étoiles : 2822




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 25 Nov 2017 - 21:30

Holà my friend!

La matinée avait été calme, paisible en un sens, jusqu’à l’instant où Rémi avait tout bonnement faillit mettre le feu à tout le restaurant. Ce n’était pas sa faute, il avait juste manqué d’attention ! Après, il était vrai qu’il n’aurait jamais du faire brûler les branches de romarin qu’il avait mit dans le four dans le but de les faire dorer… Mais tout de même ! Ce n’était pas… En fait, si, c’était totalement et invariablement sa faute, sauf qu’il refusait catégoriquement de dire à Colette ce qui avait provoqué cette perte de concentration si peu commune au chef dans sa cuisine, et que cela la rendait visiblement folle de rage.

-Je te connais, insista-t-elle, excédée en jetant à demi sa casserole pleine d’oignons à faire dorer pour accompagné le bœuf, tant que tu bloques sur quelque chose, tu te focalises totalement dessus et tu perds tes moyens alors crache le morceau Rémi.

Elle avait bien sûr totalement raison. Elle savait parfaitement comment l’esprit du cuisinier fonctionnait et qu’il pouvait tourner des heures en boucle autour d’un seul et unique détail qui pouvait le rendre fou au point de le rendre insomniaque. Elle le savait très bien, le connaissant depuis bien assez longtemps pour pouvoir lire les rides de son front, et ce n’était clairement pas pendant son service que Colette était la plus patiente et délicate. Au contraire, le stress du service avait même plutôt tendance à la rendre…. Agressive.

-Je… Ne vois pas de quoi tu parles, marmonna-t-il, lui tournant délibérément le dos pour terminer de préparer la vinaigrette de sa salade.

Les joues de Rémi étaient plus rouges qu’un bon Bordeaux, mais cela n’avait rien à voir avec la chaleur qu’il faisait en cuisine. En vérité, il était absolument mort de honte. Jamais il n’aurait du avoir ce genre de pensée, ni même ce genre de… fantasme éveillé qui avait traverser son esprit et qui maintenant le mettait dans le plus grand des embarras.

-Tu me saoules Rémi ! éructa la jeune sous-chef, lui jetant un regard si noir que même de dos, Rémi le sentit lui perforer le dos.

Rentrant la tête dans les épaules, il se mordit la lèvre, se retenant à toute force de lui présenter ses excuses. Lui aussi la connaissait, et au-delà du très bien. Et il savait que si il s’excusait, elle s’énerverait encore plus et qu’elle exigerait encore plus d’explications, qu’il n’était pas du tout en mesure de lui fournir. C’était vrai à la fin, quelle façon ‘présentable’ y avait-il à lui expliquer qu’il se demandait si, maintenant qu’elle et Alfredo avaient un appartement ensemble, leur vie… De chambre était plus fournie ?

Plus rouge qu’une pivoine, Rémi remua la salade au point d’asperger son tablier de vinaigre balsamique. Sérieusement ! Mais quel masochiste il pouvait être ! Et quel pervers aussi… Sérieusement, cela ne le regardait a-bso-lu-ment pas ! Et puis c’était franchement malsain… Quoi de pire que de s’interroger sur la vie intime de votre meilleur-ami-depuis-toujours et votre meilleure-amie-dont-vous-êtes-secrètement-amoureux ? Franchement, c’était des plus stupides et il était très clairement hoooors de questions qu’il ne prononce le moindre mot à ce propos à Colette, plutôt se mettre la tête dans la friteuse !

Quelques commandes envoyées plus tard, Rémi s’extirpa de la cuisine, dans le but de prendre un peu l’air et se rafraîchir les idées mais Colette n’avait visiblement pas terminé son investigation.

-Pas si vite chef.

Colette ne l’appelait jamais chef. Sauf quand elle était très en colère.

-Je te donne une demi-heure de pause pour expulser le problème, mais quand tu reviendras en cuisine, je veux que tu sois concentré et opérationnel, c’est clair ?!

Techniquement, il aurait pu lui faire remarqué qu’il était son supérieur hiérarchique et qu’elle n’avait pas à lui parler sur ce ton ni à lui donner des ordres. Il aurait aussi pu lui dire qu’en tant qu’ami il n’appréciait pas du tout de se faire agresser de la sorte. Mais en bel imbécile heureux qu’il était, il n’osa tout simplement rien dire, se contentant de la fixer tout en se mordillant la lèvre avant qu’elle ne lui claque littéralement la porte au nez.

Sérieusement, il s’était fichu dans de beaux draps tout seul, et comme un grand s’il-vous-plait !

Secouant la tête, il ne comprit pas immédiatement que le jeune homme s’adressait à lui. Il du cependant garder pour lui le soupir qui menaçait de s’échapper de sa gorge, le fixant avec un regard courtois quand il se rendit compte que le jeune homme lui souriait et que, de fait, ce devait bien être à lui qu’il parlait.

-Pardon, excusez-moi, s’empourpa-t-il aussitôt Rémi, s’approchant de lui en pensant immédiatement qu’il devait avoir une réclamation à formuler, mais lorsque Benjamin répéta son compliment, Rémi se figea de surprise. Ah, fit-il platement, avant de sourire maladroitement. Oh et bien je suis… Ravie que ma cuisine vous plaise alors. Vous… vous venez souvent manger?

Discuter avec ce jeune homme lui changerait probablement les idées, et puis c’était toujours agréable de recevoir des compliments sur la seule chose qu’il avait l’impression de contrôler totalement.

-Je suis content que nos plats végétariens vous plaisent, c’est vrai que j’ai parfois peur qu’ils soient un peu ‘lassant’ ou répétitifs, même si j’essaie de changer aussi régulièrement que possible, dit-il, en fixant à demi ses pieds quand Benjamin le complimenta sur le fait de proposer des plats végétariens. C’était un peu mon but quand j’ai ouvert ce restaurant, pouvoir proposer à beaucoup de la ‘bonne’ cuisine, et avec une assez grande variété de plat pour satisfaire tout le monde. Je m’appelle Rémi , lança-t-il brusquement, en tendant la main au jeune homme, avant de l’essuyer sur son tablier pour la lui re-tendre, en se rendant compte qu’il ne s’était toujours pas présenté. Rémi LePetit.

Comme toujours quand il annonçait son nom de famille, Rémi attendit que le regard du jeune homme eue fait l’ascenseur entre son visage et ses pieds pour sourire.

-Un nom de famille pas très approprié je suis d’accord.

La blague eue le don de le faire sourire, et Rémi se sentit stupidement content d’avoir réussi à faire rire quelqu’un d’autre. A défaut de rendre chèvre Colette…

-Vous habitez dans le coin ? Vous n’avez pas de casque de moto sous le bras et en général, on laisse son sac dans sa voiture quand on vient juste pour manger un repas de midi, expliqua-t-il en voyant l’air surpris du jeune homme face à son affirmation cachée.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


- Bonté Divine!-
I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize
your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from
your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73283-avec-un-peu-de-chance

Benjamin Clawhauser


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 3 Mar 2018 - 13:25


On sera les meilleurs amis du monde tu verras !



Un hochement de tête enjoué répondit à la question de mon idole du jour. Depuis que j'avais découvert ce restaurant, j'y passais autant que possible. C'était super bon et vraiment très varié. Et le chef était super mignon à rougir d'embarras. Alors, je lui adressais un grand sourire ravi.

"Oui, je viens assez régulièrement. Vous avez un choix de plats végétariens très variés. Et puis... votre cuisine est juste... divine."

J'avais du mal à cacher mon enthousiasme. C'était toujours un plaisir de discuter avec des grands chefs. J'étais admiratif vraiment. Toutes ces bonnes choses qu'il réalisait avec passion. C'était presque un art. Et mieux encore, il prenait le temps de me répondre. J'étais sûr qu'il avait pleins de choses à faire en cuisine et pourtant, il restait là avec moi. C'était vraiment adorable de sa part. Je hochais la tête alors qu'il m'expliquait ses motivations. Il semblait tellement humble et altruiste que j'en avais les yeux brillants rien qu'à l'écouter parler. Lorsqu'il me tendit la main en se présentant je la saisis avec enthousiasme avant de me présenter à mon tour.

"Benjamin Clawhauser. Mais tout le monde m'appelle Benji."

Je riais de bonne grâce à sa blague involontaire sur le paradoxe entre son nom de famille et sa taille. Je haussais les épaules pour montrer que ça n'avait pas vraiment d'importance.

"On ne choisit pas son nom de famille."

Je lui adressais un grand sourire avant de baisser les yeux sur mon sac à mes pieds surpris qu'il l'ait remarqué. Je m'empourprais légèrement avant de secouer la tête. J'esquissais un petit sourire timide avant de prendre le temps de répondre.

"Hum... C'est un peu compliqué en fait... Je suis arrivé en ville, il n'y a pas très longtemps et du coup, j'habite chez des amis en attendant de trouver un petit chez moi... Et comme j'ai pas de voiture, je marche pour aller à la salle de danse qui se trouve pas très loin. Et comme je viens chez vous juste après l'entraînement, je promène mon sac en même temps."

J'esquissais un petit sourire amusé à ma dernière réplique. En réalité, ce n'était pas si compliqué que ça. Il suffisait juste que je trouve un petit truc pas trop cher. L'idéal serait une colocation mais je ne me faisais pas trop d'espoir. Ce n'était pas facile de trouver quelqu'un capable d'accepter quelqu'un comme moi. Mais bon, je ne perdais rien à tenter ma chance.

"D'ailleurs si vous connaissez quelqu'un qui loue un petit appartement pas trop cher ou qui cherche un colocataire, je suis preneur."

Rémi devait connaître la ville mieux que moi et peut-être qu'il pouvait me donner de bonnes adresses. Je lui adressais un sourire amical. J'espérais quand même ne pas avoir été trop impoli. Les jumeaux étaient gentils mais j'avais aussi besoin d'avoir mon endroit à moi.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Rémi Lepetit


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lee Pace

Ѽ Conte(s) : Ratatouille
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Rémi le rat de cuisine



☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 249
✯ Les étoiles : 2822




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 23 Avr 2018 - 22:30

Holà my friend!

Ce jeune homme avait une chose étrange dans le regard. En fait, c’était… Littéralement comme si des paillettes habitaient le fonds de ses prunelles et qu’il suffisait qu’il eue l’air heureux pour les agiter et les faire tomber devant ses iris. Un peu comme on le ferait avec des boules de Noël. C’était ça. Benjamin Clawhausser avait des boules de Noël dans les yeux. Honnêtement, cela aurait pu être perturbant mais Rémi ne put s’empêcher de trouver ça… Mignon. En tout bien, tout honneur, c’était juste que Rémi était le genre de personne à lancer des ‘Aaaw’ devant des animaux pelucheux et d’autres soupirs ridicules face à deux personnes se prenant la main. Rémi aimait ce qui était mignon.

Sauf les chats. Les chats étaient les envoyés du diable. Maudites bestioles….

-Vous êtes danseur? demanda-t-il, observant le jeune homme. Professionnel ou juste pour le plaisir?

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas prit le temps de discuter simplement avec quelqu’un. Depuis le déménagement de Colette et Alfredo, il devait bien avouer que le silence avait peu à peu reprit ses droits dans son appartement… Il avait bien envisager de prendre un animal, mais avec les horaires qu’il faisait, seul un chat aurait pu se satisfaire chez lui et il était plus qu’hors de question qu’il ne prenne en pension l’un de ces suppots de Satan. Plutôt rester seul ! Il avait bien investit dans quelques plantes, mais elles n’étaient pas exactement affectueuses… Rémi se consolait en se disant qu’au fond, il ne passait à l’appartement que pour se doucher et dormir, et qu’il voyait ses amis au travail. Un peu comme avant. Mais différemment…

Et vu le prix qu’il payait, c’était tout de même cher payé sa chambre d’hôtel !

Perdu dans ses pensées, il manqua de rater l’information capitale que venait de lui révéler le jeune homme, et il s’empressa de le faire répéter.

-Attende, vous.. Vous cherchez un appartement?

La coïncidence était si énorme que Rémi se demanda même si il ne s’agissait pas là d’un canular organisé par Colette. Et puis il se rappela que Colette n’avait pas ce genre d’humour. Et puis qu’elle devait déjà avoir bien assez à penser pour ne pas en plus lui organiser des coloc-datings sur ses temps de repos…

Mûe par une espèce de réflexe, Rémi vint se glisser sur la banquette en face de Benjamin, ouvrant ses deux mains devant lui comme pour signifier toute l’énormité de la situation.

-Je recherche actuellement un colocataire, lâcha-t-il, aussi simplement que naïvement.

Rémi faisait partie de cette catégorie de gens qui en révélait beaucoup trop avant de se rendre compte que c’était beaucoup trop. Mais en l’occurrence, cette information fit briller les yeux de Benjamin encore plus fort qu’auparavant. Ce n’était plus deux boules de Noël, mais plutôt de gros et immenses phares entourés de guirlandes de Noël.

-Je viens dans un appartement prévu pour trois personnes, mes… Amis ont déménagés pour pouvoir… Vivre en couple. Mais du coup je me retrouve avec un loyer assez onéreux et franchement trop de place pour moi, et pour l’instant, personne n’a encore répondu à mes propositions de colocation.

Machinalement, il se mordit la joue, se demandant si il pouvait passer sous silence les ‘mauvais points’ de son appartement, mais il considéra que commencer une colocation sur des mensonges… N’était pas une bonne idée.

-L’appartement est…. Agencé bizarrement, je préfère vous le dire avant que vous ne demandiez à le voir. En gros, quand vous entrez dans l’appartement, vous entrez dans le salon. La cheminée est juste à côté de la porte, et la première chose que vous voyez en entrant, c’est le sofa. Et derrière le sofa, vous avez les autres pièces, qui font comme un… un arrondi, en fait. La porte la plus à gauche donne sur la salle de bain, qui est très petite, à côté c’est ma chambre actuelle, puis il y a la cuisine, la deuxième chambre, la plus grande, et un… Placard. On a jamais su à quoi servait cette pièce mais avec ces dimensions je ne pense pas qu’elle puisse servir à autre chose.

Le balais peinait déjà à tenir droit dedans. De biais également.

-C’est… Assez minimaliste, et c’est… Vraiment biscornu mais c’est chaleureux. La déco est pas de la dernière fraîcheur mais comme j’y passe pas beaucoup de temps comme je travaille, vous pourrez l’arrangez et la mettre à votre goût. Enfin si vous voulez… Emménager.

Cette fois, Rémi se mordit la lèvre, se rendant compte qu’il venait peut-être de réduire à néant sa tentative de demande de collocation, à être trop franc.

-Je vous force à rien, surtout, mais si vous voulez… Je peux vous donnez mon numéro de téléphone et vous m’appelez si vous voulez… Passer?

C’était tout de même franchement bizarre de proposer ça à un client mais avait-il franchement le choix ? L’annonce était posée depuis trois semaines et il n’avait toujours pas reçut le moindre coup de fil -en réalité, Rémi l’ignorait mais un petit malin avait déchiré son numéro de téléphone de son annonce, si bien que personne n’avait pu prendre contact avec lui à propos de la colocation. Une chance pour Benjamin Clawhausser et surtout, pour Rémi LePetit lui même !

-Je suis désolé. Ça doit faire un peu… brut de décoffrage comme présentation, non ? Je m’excuse, j’aurais du… J’aurais du vous laissez le temps de répondre, et puis ça doit être bizarre pour vous de vous voir proposer de devenir le colocataire de votre cuisinier du coin.

Nerveusement, Rémi passa une main sur sa nuque, l’air terriblement mal à l’aise soudain. C’était clair qu’il lui avait fait peur. Evident ! Qui a l’air aussi déspéré à part un pervers, un reprit de justice ou un rat vivant littéralement dans un trou à rat ? Si déjà il revenait manger ici, ce serait un fichu miracle...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


- Bonté Divine!-
I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize
your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from
your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73283-avec-un-peu-de-chance

Benjamin Clawhauser


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sebastian Stan

Ѽ Conte(s) : Zootopie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Benjamin Clawhauser

☞ Surnom : Benji ~ Clawhauser
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413
✯ Les étoiles : 3066




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 17 Juin 2018 - 22:34


On sera les meilleurs amis du monde tu verras !



"Professionnel"

J'esquissais un grand sourire ravi de l'intérêt que Rémi me portait. C'était tout nouveau pour moi de voir autant de gentillesse en un seul homme. Il cuisinait merveilleusement bien et il était super gentil et avenant. En un mot, il était parfait. Je me stoppais soudain alors que Rémi me demandait si je cherchais bien un appartement. Je le fixais sans trop savoir quoi répondre...

"Euh... Oui ? Enfin, oui, je recherche un lieu où loger."

J'esquissais un sourire légèrement incertain sans trop oser croire en ma chance. Si Rémi m'annonçait qu'il avait un truc à louer, ce serait le jour le plus de toute ma vie. Non mais vraiment. Je ne pouvais pas vivre chez les jumeaux indéfiniment et il fallait vraiment que je me prenne en main. Et trouver un lieu où je pourrais vivre seul. Ou presque. Parce que la colocation, c'était le meilleur compromis du monde pour mon petit salaire. Mes yeux se mirent à briller comme des étoiles alors qu'il annonçait chercher un colocataire.

Je me retins de me mettre à sautiller sur place de bonheur pour l'écouter alors qu'il commençait à me décrire son appartement dans tous ses détails. Et je me l'imaginais déjà et j'adorais ce que je voyais se peindre devant mes yeux. Et puis Rémi était trop adorable, il s'excusait tout le temps pour rien et moi, je voulais juste lui dire que c'était parfait. Mais j'étais trop occupé à retenir mes couinements de bonheur. J'allais vivre avec le meilleur cuisinier du monde. J'allais partager un appartement qui vendait tellement du rêve que j'en avais les yeux qui pétillaient de joie rien qu'à sa vision imaginaire.

"Ne vous excusez pas ! C'est parfait ! J'ai vraiment hâte de voir l'appartement ! Je peux emménager quand ? Enfin quand ça vous arrange hein. Enfin... si vous voulez bien de moi... J'ai pas beaucoup de meubles vous savez. Et pas beaucoup d'affaires non plus... Je serais pas très encombrant !"

Mon sourire se fit encore plus grand et plus enjoué si possible. Je me sentais tellement heureux. Et je ne retenais plus vraiment mes petits sautillements de joie. Je me repris néanmoins pour prendre une allure plus... avenante et moins bizarre. J'esquissais un petit sourire désolé.

"Je suis vraiment très heureux de votre proposition. Pardonnez mon enthousiasme, j'ai tendance à m'emporter assez vite."

Mes joues rougirent légèrement de gêne et de joie mêlées alors que mon sourire se faisait timide. Je priais pour qu'il n'annule pas tout et qu'il accepte de me garder avec lui malgré tout. De me laisser vivre chez lui, avec lui. J'avais hâte d'apprendre à connaître cet homme qui avait l'air si gentil et si timide.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
New Family

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Colocation de l'année [Rémi & Benji]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives