Le Destin des
PUISSANCES

de seb

Minionement
Vôtre
de Adam & Pitch

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Minionement Vôtre ☆ Evénement #95
Une mission de Adam & Pitch - Ouverture : 6 juin 2018
« Moi, moche, et euh... Méchant?! »

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Soulmates never die ✿ LILIOT CLOWNESQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Elliot Sandman


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7164
✯ Les étoiles : 19748




Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Ven 5 Jan 2018 - 23:18


« Soulmates never die... but they suffer. »

J'avais cru bien faire, mais comme d'habitude je m'étais foiré. Mon meilleur pote était comme une âme en peine à côté de moi, un espèce de zombie-limace appuyé contre le comptoir, la tête dans la main. Ca faisait déjà plusieurs mois que ça durait. Je n'en pouvais plus. J'avais voulu lui venir en aide, sauf que ça avait l'air d'avoir plutôt l'effet inverse. Il faut dire que je ne savais pas vraiment comment m'y prendre pour changer les idées d'un bicentenaire déprimé.

"Rappelle-moi ce que l'on fait ici ?" demanda Jules d'un ton las.

"On est là pour te faire faire des rencontres." dis-je, inflexible. "On repartira pas de là tant que tu n'auras pas eu le 06 d'une nana."

J'avais tenté les jeux vidéo : il ne comprenait toujours pas comment se servir d'une manette. La télécommande de la télé, c'était bon, mais coordonner ses pouces avec ce qui se passait à l'écran, c'était trop compliqué pour lui. Du coup, j'avais voulu l'emmener se changer les idées au lasergame, mais il avait eu une grimace affligée rien qu'en voyant le bâtiment au loin. Trop de souvenirs là-dedans. En désespoir de cause, j'avais traîné Jules la limace jusque dans un bar. Il était bondé cette soirée-là, et des dizaines de créatures de rêve se dandinaient sur la piste de danse alors que d'autres sirotaient des cocktails colorés avec des ombrelles. J'avais opté pour un bar qui diffusaient des musiques des années 60, histoire de ne pas trop heurter les oreilles sensibles de l'antiquité assise à côté de moi.

"Allez, mon vieux !" le remuai-je en lui faisant une tape sur l'épaule. "Ca fait trois mois, maintenant ! Et en plus à ce que j'ai compris, vous n'étiez même pas ensemble ! Faut t'en remettre ! Y a d'autres poissons dans l'océan !"

Franchement, se mettre dans un état pareil pour une fille comme Robyn, je ne comprenais pas. Plusieurs fois, j'avais hésité à lui demander s'il se l'était envoyé. Finalement, je n'avais jamais osé poser la question. Ca ne me regardait pas. Mais quand même... j'aurais bien eu envie de savoir.

"Aucune ne lui arrive à la cheville..."
soupira-t-il tout en plongeant un regard apitoyé sur son verre de whisky à demi vide.

OK. Ca allait être une soirée à Déprime Land. Encore une. Je n'avais pas signé pour ça. J'en avais même carrément marre.

"Arrête ton délire. On parle de Robyn !" m'écriai-je, exaspéré. "S'il s'agissait de Vaiana, Alexis, ou même Nora je comprendrais, mais Robyn !"

Jules me fusilla du regard. Au moins, j'avais provoqué une réaction chez lui. C'était mieux que rien. Il serra son poing autour de son verre, alors que de petites rides se crispaient au coin de ses yeux. Il avait vraiment pris un coup de vieux.

"Désolé de te dire ça, mais c'est pas en te transformant en limace que tu arriveras à la reconquérir, si c'est ce que tu veux."
ajoutai-je avant de me pencher vers mon verre pour aspirer mon cocktail rose-orangé du bout de ma paille (ce n'était pas une boisson de mec, mais c'était bien trop bon pour que je m'en soucie).

J'ignorais pour quelle raison ça avait cassé entre eux. Ca datait de la nuit d'Halloween. C'était plutôt incompréhensible car ça avait été plutôt chaud entre eux -j'avais encore les enregistrements quelque part- et pourtant, ils ne se voyaient plus. Jules restait évasif à ce sujet. Il était devenu une huître, tout fermé. Je voulais qu'on me rende mon pote.

Pour toute réponse, j'obtins un soupir. C'est à ce moment-là qu'un type décida de m'accoster. Mais du genre insistant. Il me draguait ou quoi ? C'était à cause du cocktail que je buvais ? Je parvins à me débarrasser de lui après plusieurs minutes et m'aperçus que Jules errait dans un coin, avec son verre en main.

"On s'en va. Ca craint ici." bougonnai-je, les joues en feu d'avoir été dragué par un mec. "Plus jamais je bois de cocktail en public."

"Tu devrais avoir une discussion avec Lily." déclara-t-il, alors que ça n'avait rien à voir. "Ca va mal entre vous."

"C'est celui qui galère avec sa pâtissière qui me donne des conseils ?"
répliquai-je, farouche.

"Les temps sont durs pour tout le monde..."

Je croisai son regard. On était tout aussi paumé l'un que l'autre. Depuis que Lily avait vécu une drôle d'histoire dans une autre dimension avec un clown -ça me fichait carrément la chair de poule- elle était différente. Plus distante, moins... éléphantesque. Jamais elle n'avait été comme ça.

"Je sais pas quoi lui dire..."
fis-je avec une moue embêtée.

"Tu trouveras." dit-il, assuré. "On fait tout ce qui est humainement possible pour celle que l'on aime. Et tu es un surhomme, Elliot."

Rassénéré par les paroles de mon pote, je hochai la tête et lui tapai virilement le bras. Ca faisait du bien. Même si rien n'était encore gagné.

Je le déposai chez lui en lui laissant le DVD de Good Morning England et en lui ordonnant de le visionner sur-le-champ, car c'était mon film anti coup de blues, puis je me téléportai chez moi. Je trouvai Lily face au congélateur ouvert. Elle passait beaucoup de temps dans la cuisine, en ce moment. Pourtant, elle ne cuisinait pas plus qu'avant.

Puisqu'elle me tournait le dos, je m'approchai d'elle et glissai mes mains sur son ventre puis nichai mon visage dans sa nuque, inspirant ses cheveux.

"Oh, tu es tellement froide !" dis-je en refermant aussitôt le congélateur.

Sans la lâcher, je fis apparaître un poncho tout doux sur ses épaules.

"Là ça va mieux, non ? Et sinon au pire, tu as toujours ta bouillotte Elliot. Ta Boulliot !"
dis-je avec un sourire.

Je déposai un baiser dans son cou avant de caresser sa peau veloutée du bout de mon nez. Elle avait la chair de poule.

Je ne savais pas comment entamer la conversation. Un peu naïvement, j'avais l'espoir que tout redevienne comme avant. En y croyant très fort, ça pouvait marcher, non ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9441
✯ Les étoiles : 44774




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Dim 7 Jan 2018 - 12:06





« Le sang parlera petite Lily... »
« ...le sang parle toujours ! »



    « Et celle là ? » demandais-je aux trois petites jeunes femmes qui se tenaient face à moi.

    Je me trouvais assis sur un fauteuil en forme de glaçon. Il était frais, ça faisait du bien.

    « Un Clown demande à une vieille dame toute ridée et hideuse : est-ce que votre réfrigérateur marche ? »

    J'avais porté mon verre d'eau froide à mes lèvres et j'en avais bu une gorgée. Mon maquillage était resté parfaitement en place. Il ne coulait pas. Il ne disparaissait pas quand je me mouillais les lèvres ou le visage. Il était juste parfait. Exactement comme la Petite Lily l'avait imaginé la toute première fois qu'elle m'avait vue.

    « Alors ?! » m'exclamais-je un tout petit peu trop fort, ce qui fit sursauter les trois petites personnes.

    « Euh... on ne sait pas. » précisa l'une.

    « Est-ce qu'on pourrait rallumer la chaudière ? »
    dit la seconde d'une voix tremblotante tout en éternuant avant de se frotter les manches de son gros pull.

    « Tu as froid ?! Prends ça ! Et que t'en crèves ! » lui lançais en envoyant sur elle une écharpe qui lui entoura la bouche si bien qu'elle ne pouvait ni parler, ni respirer.

    J'avais eu un magnifique petit sourire, tandis que les deux autres petites Lily tentaient de retirer la laine sur le visage de leur troisième moitié.

    « Et ma blague ? Pourquoi personne aime mes blagues ici ? »

    Une nouvelle fois lors de mes longues journées à tenter de faire comprendre aux petites Lily que j'étais quelqu'un de gentil, et d'agréable, j'avais soupiré. Puis, je m'étais levé du fauteuil et je leur avais adressé un petit regard. Elles étaient à nouveau toutes les trois opérationnelles. On se trouvait dans le cerveau de la grande, si bien que d'ici j'avais une vue globale sur tout ce qu'elle pouvait voir et entendre.

    « Excusez-moi mes petites dames, est-ce que votre réfrigérateur marche ? » demandais-je une nouvelle fois en laissant transparaître un tout petit sourire qui grandissait de plus en plus... « Il marche ? Alors il faudrait le rattraper avant qu'il n'aille trop loin ! »

    Et pour illustrer la scène, je m'étais précipité vers les jeunes femmes avant de me faire déranger par une hausse de température. Au moins je les avais entendus hurler, c'était déjà ça !

    Soupirant une énième fois, j'avais cligné des yeux. Les yeux de la grande bien entendu. Tiens... Elliot... Encore lui. Il venait de me mettre un poncho trop doux sur les épaules. Je lui avais souris pour me montrer gentilleuuh !

    « Non merci. » dis-je toujours en souriant, à sa proposition plus qu'indécente.

    Ils passaient leur temps à se reproduire tous ces lapins ? Quand ils mélangeaient leur corps, la température augmentait. C'était vraiment pas agréable. J'avais retiré le poncho et je l'avais tendu au jeune homme avant de quitter la cuisine pour me rendre dans le salon. Une fois dans la dite pièce, j'avais mis mes mains sur mes hanches et j'avais observé la décoration. Ca faisait trois mois. Trois long mois que je me trouvais ici et c'était toujours aussi moche.

    « On va faire du rangement ! »
    m'exclamais-je avant de me diriger vers le placard et d'y prendre un sac poubelle que j'avais tendu à mon sois disant homme. « Tiens l'homme, ouvre le sac ! »

    On avait commencé léger. J'avais déposé dans le sac un bibelot dont j'avais aucune idée de ce que c'était et à quoi il servait. La grande l'avait trouvé jolie. C'était moche. Ca manquait de couleurs ! Plus je m'éloignais de la poubelle et de l'homme déchet, plus je jetais les objets dans sa direction. Puis, j'avais agrippé un truc vraiment horrible et métallique. C'était quoi cette horreur ? Sans ménagement je l'avais jeté en direction d'Elliot et je l'avais entendu se briser dans le sac.

    « Il va nous falloir un autre sac. Faudra aussi décrocher ces cadres et posters. Ca n'a rien à faire ici. Ca me donne le cafard. Au lieu de ça, on pourrait mettre des affiches de cirque. Pourquoi il n'y a pas d'affiches de cirque ici ? On est quand même chez moi ! Y'a un truc qui n'est pas à toi ici ? »

    Oui, c'était un reproche !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Je croyais que tu ne voulais pas le lire ?! »
« C'est Jules qui va être content... tiens, le voilà ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7164
✯ Les étoiles : 19748




Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Ven 12 Jan 2018 - 16:10


« Soulmates never die... but they suffer. »

En ce moment, Lily avait des réactions étranges et imprévisibles. Elle avait toujours eu un côté original qui me plaisait énormément. Elle était unique en son genre. Mais depuis quelques temps, elle était impossible à suivre. Ses réactions semblaient comme en décalage. Je voulais l'aider de tout mon coeur -je me doutais qu'elle avait dû vivre des choses traumatisantes dans le Monde Noir et qu'elle n'osait pas en parler- du coup, j'acceptais le moindre de ses caprices et décisions. Ce jour-là, il fut question de faire un grand rangement. J'attrapai donc le sac poubelle sans rechigner, fronçant tout de même les sourcils à sa remarque. Elle ne parlait pas comme ça, avant. J'aurais tant aimé parvenir à comprendre ce qu'elle traversait.

J'ouvris en grand le sac poubelle. Lily commença par jeter un bibelot plutôt moche qu'elle avait insisté à acheter une fois où on avait fait les boutiques ensemble. Son geste me surprit mais je finis par hausser les épaules. Après tout, les goûts changent avec le temps. Elle se déplaça dans la pièce et me lança des objets de plus en plus éloignés, si bien que je dus redoubler d'efforts pour marquer un "panier" à chaque fois. Tout atterit dans la poubelle sans encombre, même mon Faucon Millénium en Lego.

"LILY !" m'écriai-je, estomaqué.

Imperturbable, elle continua le rangement, alors que je mettais un genou à terre pour poser le sac et me pencher au-dessus. J'en sortis précautionneusement le vaisseau spatial en morceaux. Je clignai des yeux, blessé et révolté. J'avais passé des heures à l'assembler pièce par pièce. J'avais été très fier du résultat et Lily aussi. Je me souvenais qu'on s'était pris en photo devant en faisant des grimaces de joie exagérées. Elle savait à quel point il comptait pour moi. Ou du moins, elle l'avait su... Le clown lui avait-il gommé certaines parties de sa mémoire, ce qui pourrait expliquer son manque d'empathie sur certaines choses fondamentales ?

J'entendis à peine le reproche de la jeune femme. En revanche, je sentis parfaitement bien d'autres objets venir s'écraser dans mon dos et sur mon crâne, car elle n'avait pas remarqué que j'étais prostré devant le sac poubelle.

"Lily ! Arrête !" lançai-je en me relevant d'un bond. "Ca va pas ou quoi ? Tu peux pas jeter mon Faucon aux ordures ! Non, tu peux pas !"

Je reniflai légèrement, profondément peiné par son geste. Est-ce que je jetais Candy à la poubelle, peut-être ? Bon, c'était peut-être exagéré car c'était un être vivant, mais quand on touchait à Star Wars, ça devenait difficile de se maîtriser. Les plus prudents savaient qu'il ne fallait pas mentionner le huitième en ma présence. Surtout pas.

D'un geste presque religieux, je posai les morceaux du Faucon sur un meuble.

Je la fixai d'un oeil sévère avant de lâcher le sac et de m'approcher d'elle. Je posai mes mains sur ses épaules tandis que mon regard devenait plus doux. J'étais incapable de lui en vouloir bien longtemps. Ce qui nous liait était bien plus beau et profond que n'importe quel Faucon Millénium. Quoi qu'il en soit, il fallait que l'on ait une discussion. Il était plus que temps.

"Et si on parlait, tous les deux ?" proposai-je, encourageant. "On n'est pas à deux minutes pour le rangement."

Sans vraiment lui laisser l'occasion d'accepter, je l'entraînai vers le canapé et l'incitai à s'asseoir. Puis, je fis apparaître un lait fraise avec deux glaçons et une paille rose fluo. J'avais d'abord pensé à lui offrir un chocolat chaud, mais ce n'était plus sa boisson préférée dorénavant. Elle préférait quand c'était froid. Je lui tendis le verre avec un sourire incertain et attrapai une brioche emballée individuellement. C'était ce que j'aimais tant chez nous : où que l'on aille, il y avait des trucs à manger un peu partout.

Un petit silence s'installa, que je rompis en faisant "exploser" le sachet de ma brioche.

"Même si ça te fait du mal de le dire, je voudrais vraiment que tu me racontes ce qui t'est arrivé le 25 décembre. Tu n'es plus la même depuis ce jour-là. Je sais que tu fais des efforts pour le cacher, mais... je suis ton mari. Je vois quand tu vas mal. Et... je veux t'aider. Je le souhaite de tout mon coeur. Je n'y arriverais pas si tu ne m'aides pas un peu. Alors... tu veux bien ?"

Je l'observai du coin de l'oeil, anxieux, tout en mordant dans mon Pitch. Je mâchai un moment, cherchant mes mots.

"On pourra mettre pleins d'affiches de cirque partout."
lui assurai-je. "Ca ne me dérange pas, et c'est original comme déco. Ca changera un peu. J'ai compris que tu réclamais du changement. On fera tout ce que tu veux pour ça."

Mon sourire se fit plus franc alors que j'imaginais à quoi la maison allait ressembler. Ca pouvait être drôlement cool !

Puis, je redevins sérieux, posant ma brioche entamée sur la table basse pour prendre sa main froide dans les miennes. Je plongeai ensuite mon regard dans le sien.

"Tu n'as rien voulu me dire parce que tu avais peur que je flippe, c'est ça ? Je suis pas fan des clowns, c'est vrai, mais je saurai être fort." assurai-je en déglutissant avec peine, malgré tout. "Je le ferai pour toi. J'ai déjà survécu à bien pire pour tes beaux yeux..."

Je l'observai avec dévotion, mais cillai en remarquant qu'elle semblait distante, insensible. Cette constatation me piqua une brique de Lego dans le coeur. Je continuais d'y croire quand même, serrant davantage sa main dans la mienne, cherchant à la réchauffer à toux prix.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9441
✯ Les étoiles : 44774




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Sam 13 Jan 2018 - 17:35





« Le sang parlera petite Lily... »
« ...le sang parle toujours ! »



    Elliot n'était pas le mari parfait. Il passait bien trop de temps éloigné de moi, et quand il était avec, il voulait être totalement collé. C'était dérangeant ! Je me sentais compressé et il me donnait bien trop chaud. Mais au moins, laissons lui ça... il savait y mettre les formes et les couleurs quand il préparait une boisson. J'avais eu le droit à un lait fraise avec des glaçons et une paille rose, si bien que je ne m'étais pas fait prier pour boire délicatement la substance, laissant échapper une petite exclamation d'extase quand mes lèvres se séparèrent de la paille.

    De son côté, le jeune homme avait entamé une brioche qui se trouvait sur la table basse. Puis, il m'avait demandé de lui parler de ce qui s'était passé à Noël. Je lui aurais bien répondu que « non », je n'avais pas envie d'en parler avec lui, mais il avait enchainé en évoquant les affiches de cirque qu'il comptait afficher de partout. Voilà enfin une bonne nouvelle ! A défaut d'être le plus futé des maris, il n'était pas le plus con. Au moins, il comprenait vite. Même si je doutais considérablement de ses facultés. Et puis, qu'est ce qu'il aimait me sourire. Je lui rendais bien ! Ca au moins j'adorais ! J'aimais même beaucoup !

    Puis... un battement de coeur plus tard... il avait fait le faux pas. Dire qu'il n'aimait pas les clown, ce n'était pas très judicieux quand on se trouvait face à Grand Sourire. D'ailleurs, mes lèvres s'étaient étirés le plus possible et je lui avais adressé mon magnifique Grand Sourire. Car oui, pendant un petit laps de temps, je n'avais pas cillé, restant figé. Mais désormais, je savais précisément comment agir avec la mèche qui se tenait face à moi.

    « Elliot chéri. » dis-je en lui prenant les mains.

    « Oh non... pourquoi ça s'active ça ? » demanda une petite Lily dans ma tête.


    * A * I * L * L * E * U * R * S *

    « Regarde, c'est rouge et ça clignote ! »
    précisa t'elle à une autre petite Lily qui se tenait les mains sur les hanches à côté d'elle, et regardait le grand écran avec les yeux plissés.

    « On dirait un nez de clown ! » s'exclama t'elle.

    « Tu crois que ça signifie quoi ? »
    s'inquiéta la première.

    « J'en ai pas la moindre idée, mais ça ne m'inspire rien de bon. Il est où l'Affreux Sourire ? »

    « Tiens, regarde, il est avec Elliot. » dit-elle en affichant ce que Grand Sourire, devenu l'Affreux Sourire, voyait face à lui.

    « Tu crois qu'il va lui faire quoi ? »

    « Je ne sais pas. Mais ne t'inquiète pas. C'est Elliot ! Il se sort de toute les situations et il nous vient en aide en toute circonstance. »

    Ca ne les avait pas rassuré pour autant, car ça faisait déjà plusieurs semaines qu'elles étaient là, coincés dans un corps qu'elles ne contrôlaient plus.

    « J'ai peur. » avoua la plus petite des deux.

    « Moi aussi. » lui confia la seconde, tandis que devant leurs yeux paniqués quelque chose se produisait.

    « C'est de la brioche ? »

    * P * L * U * S * * * A * I * L * L * E * U * R * S *


    « Tu vois cette brioche ? » dis-je en tendant un paquet individuel où se trouvait une magnifique brioche à l'intérieur. « C'est nous. Elle représente notre relation. »

    Je l'avais ouvert délicatement, avant de croquer dedans et de mâcher délicatement. Il fallait bien mâcher pour bien digérer. C'était important avec les aliments de ce côté là. Une fois fini, j'avais observé le morceau restant et levé les yeux vers le jeune homme.

    « J'étais enfermé à Noël dernier dans un sachet d'où je ne pouvais pas sortir. Puis on m'a libéré et je t'ai retrouvé lui dis-je. »
    avec un petit sourire plein de béatitude.

    Car le voir à mon retour m'avait fait le plus grand bien. Vue qu'il n'était pas de l'autre côté et que je n'avais pas pris ses traits, je savais du coup que j'étais bel et bien passé. Ca me rendait heureux ! Quoi qu'il en soit, je faisais ce qu'il souhaitait. Je lui comptais ce qui m'était arrivé. J'avais la sensation que ça nous rapprochait.

    « C'est à ce moment là que j'ai compris. »

    J'avais tendu le restant de brioche à Elliot tout en prenant son autre main vide. Puis, je l'avais contemplé quelques instants.

    « Tu me dévores. Regarde ce qu'il reste de la brioche depuis que je suis revenu ! Je ne sais pas si ça peut continuer bien longtemps entre nous... » affirmais-je en faisant une petite moue.

    Je ne souriais plus. Enfin uniquement intérieurement où sur tous les écrans de ma tête s'affichait un nez rouge très très flashy ! Car oui, on allait enfin pouvoir faire la fête ! Le dossier Elliot allait être classé. On en serait bientôt débarrasser !

    « Mais ne le prend pas mal. C'est comme ça, c'est tout. Un de nous est en trop ici et je crois que c'est toi. »

    Je laissais échapper un petit sourire en prenant un air des plus satisfait.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Je croyais que tu ne voulais pas le lire ?! »
« C'est Jules qui va être content... tiens, le voilà ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7164
✯ Les étoiles : 19748




Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Mar 16 Jan 2018 - 11:38


« Oh my life is changing everyday
In every possible way... »

Je pratiquais la pensée positive constamment. Il fallait au moins ça pour contrecarrer le futur sombre qui me pendait au nez. J'étais persuadé que si je restais objectif, Surt et sa cape noire ne surgiraient jamais. C'était un travail de chaque instant, et c'était surtout un bon moyen pour ne pas basculer dans la panique. Rester cool en toutes circonstances. Ne pas angoisser. Ne pas s'énerver. Bon, il m'arrivait parfois de perdre mon calme -comme lors de l'avant-première de Star Wars VIII au cinéma- mais c'était à chaque fois pour des raisons justifiées.

Cependant, rien ne me préparait à la douche froide que je subis en entendant les paroles de Lily. Je fixais la brioche entre ses mains, la bouche entrouverte, le souffle coupé. J'avais l'impression qu'elle venait de me tirer dessus à bout portant.

Elle souriait, mais son sourire n'avait plus rien d'adorable, désormais. Elle semblait heureuse, même soulagée de m'avoir dit ce qu'elle avait sur le coeur. J'aurais voulu que ça ne soit pas sincère, que ce soit une façon de cacher les émotions qui la perturbaient véritablement, mais... je devais me rendre à l'évidence. Je la connaissais mieux que personne. Je savais, je sentais quand elle disait la vérité.

"Qu... quoi ?" balbutiai-je en clignant des yeux.

Ce mot, ce minuscule mot franchit mes lèvres tremblantes. Je n'arrivais pas à y croire. Alors, c'était pour ça qu'elle était si distante depuis presque deux mois ? Elle s'était rendu compte que nous deux, c'était... mort.

"Je peux pas te croire." dis-je en secouant la tête.

Je déglutis avec peine. Elle me tendait toujours la brioche mais je ne voulais pas la prendre. Ce gâteau représentait bien trop de choses douloureuses, désormais. Elle venait de m'en dégoûter à jamais, alors que j'adorais ça encore quelques secondes plus tôt. C'est fou comme on peut vite changer d'avis.

Je plongeai mon regard dans le sien.

"On ne peut pas se réveiller un matin et ne plus aimer !"
lançai-je, presque révolté. "Y a quelque chose que j'ai fait et qui t'a déplu ? Dis-moi, je suis sûr que je peux réparer."

J'étais prêt à tout, absolument tout pour lui prouver que je ne la laisserais pas tomber.

"On est une équipe, non ?"

Ma voix était à peine un murmure. Je doutais. Ce qu'elle avait dit me déroutait totalement. Elle avait été à la fois si franche et cassante. Avait-elle changé à ce point pour ne plus avoir aucune empathie ? Même si quelque chose avait changé pour elle, ça ne lui donnait pas le droit de me parler ainsi, aussi brusquement. J'avais l'impression d'avoir été foudroyé, et pourtant, je sentis mes mains devenir moites, comme si les larmes, au lieu de passer par mes yeux, avaient décidé de se diriger vers mes doigts. Je les essuyai sur mon pantalon, déglutissant de nouveau, observant Lily en redoutant la suite. J'essayais toujours de me persuader que c'était une mauvaise blague. Ca ne pouvait pas être vrai. Ce n'était pas en train d'arriver.

"C'est juste une brioche."
m'entêtai-je en la prenant enfin dans ma main pour la regarder sous tous les angles. "Si elle a un souci, on peut en refaire une autre, on peut faire en sorte qu'elle soit encore plus dorée qu'avant !"

Je n'étais pas en train de perdre le fil, là ? Mon esprit enfiévré songea aussitôt à Robyn qui s'y connaissait en pâtisseries. Si Lily se comparait à une brioche, elle pourrait peut-être me venir en aide ? Je secouai la tête pour chasser cette idée stupide. Non, focalise-toi sur le moment présent, Elliot. Lily t'échappe.

"Tu n'es pas une brioche, tu es ma femme."
assurai-je en lui prenant de nouveau la main. "Y a rien de plus fort que ça."

Je lisais dans son regard qu'elle n'y croyait plus. Je me heurtais au mur culinaire des sentiments. De l'eau coula de ma main qui enserrait la sienne. Je me mordis les lèvres et la lâchai alors qu'elle grimaçait, dégoûtée. Avant, elle n'aurait jamais eu cette expression.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9441
✯ Les étoiles : 44774




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Mar 16 Jan 2018 - 17:03





« Le sang parlera petite Lily... »
« ...le sang parle toujours ! »



    J'avais lâché la main d'Elliot. Son emprise sur moi me rendait dingue, surtout quand sa main était toute dégoulinante. Il se rendait compte à quel point il était écoeurant ? Totalement incapable de se contrôler même dans une circonstance pareil ! Comme quoi Lily devait vraiment avoir un Grand Coeur pour s'attacher à quelqu'un comme lui. Je la reconnaissais bien là. Ma petite Lily. Elle était tellement adorable quand elle ne se comportait pas comme une imbécile qui suit bêtement les gens mal attentionné. Si elle y avait mis du siens, mais non. Et voilà le résultat ! Elliot me regardait avec des yeux larmoyants. Bon sang qu'il pouvait se montrer pathétique. Mais je devais jouer le jeu. Du coup, je lui avais souris. Ca devait le rassurer, n'est ce pas ? Et voyant que ça ne marchait pas, je m'étais levé, me dirigeant vers le radiateur pour l'éteindre avant de venir me poster face à lui.

    « Bon Elliot, il faut agir comme de grandes personnes. Je sais que par le passé j'ai laissé passer beaucoup de choses et je me suis faites bien trop souvent avoir par... ton magnifique nez, mais plus maintenant. Ca fait trop longtemps que ça dure. »

    Car oui, ils étaient en couple depuis combien de temps ? C'était pas là qu'ils devaient commencer à se tromper ou à tomber gravement malade ? Ca leur aurait évité de faire des niaiseries et de m'impliquer dans tout ça.

    * A * I * L * L * E * U * R * S *



    Une petite Lily s'était empressé d'éteindre la musique qui venait de débuter dans les haut parleur du corps de la Grande. L'une d'entre elle l'avait mise précédemment et c'était totalement incompréhensible.

    « Qu'est ce qui t'a pris ? » lui demanda la petite Lily chargée de remettre de l'ordre dans le corps.

    « C'était trop dur... tu as entendu tout ce qu'il lui a dit ? Fallait qu'on change de chaîne. »

    La première Lily s'était approché pour la prendre dans ses bras.

    « Ne t'en fais pas, ce n'est plus qu'une question de temps. Allez, viens, câlin. »

    Beaucoup d'autres Lily s'étaient approchés pour se câliner. Ce n'était pas uniquement parce que le Clown avait mal agis avec Elliot. Mais aussi car vue l'heure, on approchait du moment câlin. C'était trois fois par jour et quatre le dimanche.

    * P * L * U * S * A * I * L * L * E * U * R * S *

    « Je sais que ce n'est pas facile d'entendre tout ça. Ca n'a pas été facile non plus pour moi de mettre fin à ce calvaire. »

    Ben oui, car j'étais revenu depuis un petit moment déjà et je n'avais pas trouvé le bon moment, ni les bons mots pour que tout ça s'arrête. Heureusement là, c'était fait. J'en étais vraiment très satisfait.

    « Ne t’inquiète surtout pas. Y'a un tas d'autres filles qui adorent se faire câliner à longueur de journée et qui n'auront rien contre que tu te montres collant avec elles, voir même que tu te mettes à flotter. » dis-je avant de me rendre compte de mes paroles et de faire apparaître un Grand Sourire au coin de mes lèvres.

    Flotter... c'était amusant ! Quand il mouillait, c'était comme si l'eau flotter sur ses doigts. Ca flottait dans la maison. J'adorais ! Peut-être que j'aurai du le garder avec moi plus longtemps. Mais non, il était bien trop chaud et j'avais déjà un mal fou à repousser ses avances. Manquerait plus que je doive me coller davantage à lui !

    « Elliot. » dis-je d'une voix plus douce en m'approchant de lui pour lui prendre la main et l'inciter à se lever.

    Une fois fait, j'avais fait quelque pas main dans la main, avec l'ancien homme de Lily.

    « Tout ce qu'on a vécu c'était magique ! Faut surtout pas l'oublier. Tu me promets que tu n'oublieras aucun de ces moments passés avec moi ? »
    lui demandais-je d'une toute petite voix encourageante tout en ouvrant de ma main libre la porte de la maison.

    Je lui adressais toujours un petit sourire qui était des plus magnifiques.

    « Surtout, prend bien soin de toi. C'est important. Et la santé aussi ! »

    J'avais fait surement fait assez niais pour qu'il soit satisfait. Si un jour je reverrais Lily, elle ne pourra pas m'en vouloir de ne pas avoir été gentil avec son Elliot ! D'un geste tout en douceur, j'avais claqué la porte avec ma main droite, avant de bugger quelques instants. Qu'est ce que je venais de faire ?

    « Attends, t'es encore dedans ! »

    Sans doute l'excitation ! Fallait que je me contrôle. Du coup, j'avais ouvert une nouvelle fois la porte en adressant un nouveau sourire à Elliot pour l'inciter à partir. A moins qu'il allait vouloir me prendre une dernière fois dans ses bras. D'ailleurs je m'étais jeté à son cou. Non mais c'est pas possible ! Il se passait quoi là ? C'était pas les petits trucs à l'intérieur ? Ca allait barder si c'était elles ! Le temps que je reprenais le contrôle de ce corps, je pouvais bien serrer Elliot tout contre moi. Le serrer encore un peu. Encore un peu. Encore un peu... un peu trop peut-être.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Je croyais que tu ne voulais pas le lire ?! »
« C'est Jules qui va être content... tiens, le voilà ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7164
✯ Les étoiles : 19748




Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Ven 19 Jan 2018 - 21:43


« Oh my life is changing everyday
In every possible way... »

L'air hagard, j'avais machinalement touché mon nez quand Lily l'avait complimenté. Je ne savais pas que c'était ce qu'elle préférait chez moi. C'était à la fois bizarre et adorable, ce qui me conforta dans l'idée qu'elle éprouvait toujours un petit quelque chose pour moi. Sinon, elle ne prendrait pas la peine de le dire, n'est-ce pas ? Je me raccrochais au moindre détail susceptible de pencher en ma faveur. Je ne pouvais pas la perdre. Rien que le fait de m'imaginer sans elle, je... je me sentais capable de faire exploser le monde entier.

Comme un automate, j'avais pris la main de Lily et m'étais laissé guider jusqu'à la porte d'entrée. Tout ce qu'elle disait était tellement abominable. Elle parlait de notre histoire comme si c'était définitivement terminé et qu'elle en était soulagée. Lorsqu'elle ouvrit la porte, l'air froid de l'extérieur me gela jusqu'aux os. Pourtant, j'étais déjà glacé. Toute la tournure de cette histoire faisait descendre la température de mon corps. C'était en train de me détraquer. D'ailleurs, je remarquai du givre au bout de mes doigts humides.

Lily ferma la porte, sembla surprise par son geste, et la rouvrit presque aussitôt. Je fronçai les sourcils, clignai des yeux. Je n'arrivais plus à suivre. Que voulait-elle en fin de compte ? Elle avait l'air fermement campée sur ses positions et en même temps, elle paraissait vouloir que je la retienne, sans pour autant me le montrer clairement.

Brusquement, elle me sauta au cou. Chamboulé, je la reçus et l'étreignis à mon tour, tendrement. Cependant, je n'eus pas le temps d'imaginer un avenir radieux pour nous car elle commençait à me serrer beaucoup trop fort. Tout d'abord, j'eus un sourire, trouvant ça amusant et touchant qu'elle me câline à ce point, mais bientôt, je fus à deux doigts de suffoquer.

"Li... Lily !"

Elle me maintenait tant et si bien que je fus contraint d'user de force pour qu'elle lâche prise. Je me reculai ensuite de plusieurs pas, la dévisageant, le souffle court. Un petit silence s'installa entre nous. Je m'aperçus soudain que j'étais sur le perron de la porte, dehors. Je déglutis et me mordis les lèvres pour ne pas lui montrer qu'elles tremblaient un peu. Jamais encore elle n'avait osé se montrer aussi violente avec moi. Elle savait que je ne pouvais pas mourir, mais tout de même ! Elle n'aurait jamais eu suffisamment de force... C'était le fait qu'elle ait essayé de me faire du mal qui me peinait, plus que n'importe laquelle de ses paroles blessantes.

"Je crois... que je n'aime pas la personne que tu deviens."

J'avais balbutié ces mots, n'osant y croire moi-même. Elle avait atteint mes limites ou plutôt, elle m'avait fait clairement comprendre que j'avais franchi les siennes. Alors, c'était vraiment comme ça que ça finissait entre deux moitiés de la même personne ? Je sentis quelque chose se fissurer à l'intérieur de moi. Comme à chaque fois qu'un évènement réel me perturbait, je me référais à ma culture geek pour essayer de trouver un quelconque soutien. J'avais revu Dead Again peu de temps auparavant. Une citation du film me revint en mémoire : "Si la fatalité existe c'est parce que justement cette fois on pense qu'elle n'arrivera pas." Je secouai la tête.

"On était deux moitiés de la même personne..."
murmurai-je avec un sourire désabusé.

Ca me paraissait surnaturel comme situation. J'avais l'impression que le temps était comme suspendu. Je m'aperçus que c'était bel et bien le cas. J'étais tellement déboussolé, désaxé, que la faible pluie qui tombait était figée dans l'air. Les gouttes autour de moi ne m'atteignaient pas, elles restaient immobiles dans le silence glaçant de cet instant infini. J'aurais pu choisir de le faire durer pour toujours, puisque de toutes façons, ma souffrance allait être éternelle. Je ne voyais pas pourquoi j'aurais fait un effort pour les autres, qui continueraient de vivre quoi qu'il arrive.

"Je vais devenir un monstre." déclarai-je d'une voix étrangement calme et profonde. "C'est une certitude, maintenant. Mais peut-être que je le suis déjà depuis longtemps, et que j'ai déteint sur toi. Ca expliquerait pourquoi tu es si... différente."

Avant, Lily avait toujours dit que le fait que je devienne Surt un jour n'avait aucune importance pour elle. Je venais de prendre la mesure du mensonge. A moins qu'elle m'ait aimé tellement qu'elle ait été dévorée par la noirceur endormie qui m'habitait ? J'eus un haut-le-coeur. Je ne pouvais croire que je l'avais abîmée. Que je l'avais détruite. Non, je préférais encore qu'elle ait seulement cessé de m'aimer.

"Les deux moitiés de la même personne."
répétai-je pour moi-même en secouant légèrement la tête, désenchanté.

Si une moitié était pourrie, l'autre se retrouvait gangrénée à son tour. Ainsi allait le monde...

J'étais incapable de regarder Lily, désormais. Je craignais d'avoir vu juste. Je ne pouvais plus supporter ses yeux dans lesquels j'avais lu tant d'amour, par le passé. Il ne subsistait plus rien.

"Au revoir..."
murmurai-je, la tête penchée.

J'avais disparu, vaincu. A l'instant où je partis, la pluie recommença à tomber dans la rue.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9441
✯ Les étoiles : 44774




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Mer 24 Jan 2018 - 14:47





« Le sang parlera petite Lily... »
« ...le sang parle toujours ! »



    Quelque mois plus tard...

    Pourquoi les courses ont une telle importance dans la vie de tous les jours ? Je n'y comprend rien ! Dans mon monde, on pouvait tout faire apparaître. Tout ce dont on avait vitalement besoin. C'était bien plus facile. Ici, il fallait entretenir un zoo, nourrir les animaux, afin de pouvoir obtenir de l'argent qui nous permettait de pouvoir nous nourrir, pour finalement en dépenser pour nourrir ces animaux, afin d'obtenir à nouveau de l'argent pour se nourrir sois même... pourquoi ne pas simplement bouffer ces bestioles qui empestaient le foin ?

    * A * I * L * L * E * U * R * S *

    « Tu crois qu'il va s'arrêter de tan----guer ?! » demanda l'une des Lily qui tentait de se maintenir droite, tandis qu'une autre se tenait à une rambarde.

    « La Grande Lily marchait droit elle. Elle gardait toujours la tête bien en place pour pas nous bousculer ! Lui, il fait n'importe quoi ! »

    Effectivement, selon ces petites dames, le clown marchait en secouant la tête de gauche à droite et en boitant légèrement. Il avait du mal avec les tenues de la jeune femme et principalement avec ses talons. Sans doute pour cela qu'il était sortit ce matin là en tenue de soirée. Par tenue de soirée on entendait un pyjama avec des éléphants dessinés dessus et des bottes de pluie que Lily utilisait généralement pour nourrir les animaux de son zoo.

    * P * L * U * S * A * I * L * L * E * U * R * S *

    « Elliot !!! » m'exclamais-je au détour du rayon de surgelé en croisant le jeune homme.

    Ca faisait longtemps que je ne l'avais pas vue ! Qu'est ce qu'il avait changé ! Il semblait bien plus fatigué, déprimé et il avait véritablement une sale gueule. Mais au moins il était là ! Ca allait m'occuper pour les deux prochaines minutes et m'empêcher de penser à la tête que faisaient tous ces inconnues. Ils avaient tous l'air déprimés ou pressés en faisant leurs courses.

    « Qu'est ce que tu deviens ? Ca va la vie ? » lui demandais-je réellement intéressé par sa réponse.

    Ce qui comptait pour moi, c'était qu'il allait bien. Je ne le portais pas nécessairement dans mon coeur, mais je ne voulais pas trop l'abîmer. Lily m'en voudrait. Et ça faisait quelque temps que je me disais que si on venait à se revoir un jour, j'aimerais beaucoup conserver son amitié. Elle m'avait aidé en prenant ma place de l'autre côté, même si c'était contre son gré. Je lui devais bien cela ! Ma compagnie devait terriblement lui manquer.

    « Il y a quoi dans ton panier ? »

    Je m'étais penché afin d'en observer le contenu. J'y avais pris une boite d'oeufs que j'avais posé sur le frigo juste à côté. Puis, une pot de farine que j'avais également posé sur le frigo juste à côté. Et enfin, une bouteille de lait que j'avais à son tour posé sur le frigo juste à côté.

    « Pas grand chose d'intéressant. Tiens, il te manque des glaces ! »
    lui dis-je en prenant un pot de glace qui se trouvait dans le miens, et en le mettant dans le siens.

    Je m'étais jamais aperçu à quel point j'aimais bien prendre soin de lui. Il n'y avait pas tout seul, le pauvre. C'était pathétique, mais heureusement que j'étais là.

    « Tu sais que j'avais très envie de tomber sur toi, justement ? »

    Ben oui, ça faisait quelque jours que je me disais qu'il faudrait que je croise sa route. On s'était quitté il y avait quelque mois de cela et c'était pas facile tous les jours. Je ne comprenais pas encore bien ce monde et je quittais pratiquement jamais la maison. A l'exception de quand je me rendais au zoo pour récupérer un peu d'argent, et ensuite ici, afin de le dépenser en glaces.

    « Y'a un soucis avec l'électricité à la maison. Les glaces ne tiennent pas très longtemps depuis qu'elle a été coupé. Je crois que c'est un soucis de facture. Faudrait que tu arranges cela. »

    Maintenant, j'avais l'esprit bien plus tranquille ! Je pouvais passer à autre chose. D'ailleurs, j'avais fait marche arrière, parce que maintenant que je lui avais donné un de mes pots de glaces, il m'en manquait un. Je devais aller en prendre un autre de remplacement. Il y avait celui avec le coulis de fraises qui me donnait envie. Ca donnait une couleur de sang sur l'étiquette, mais il était un tout petit peu au dessus de mes moyens. Heureusement qu'Elliot était là !

    « Je vais me faire plaisir ! »
    m'exclamais-je en prenant le pot avec le coulis de fraises avant de me tourner vers Elliot. « Tu n'auras qu'à me le rendre après le passage en caisse. » achevais-je en le plaçant dans le panier du jeune homme, tout en lui souriant.

    J'adorais Elliot ! Toujours là pour rendre service !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Je croyais que tu ne voulais pas le lire ?! »
« C'est Jules qui va être content... tiens, le voilà ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Aryana Cloud-Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Dianna Agron & Charlize Theron

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aphrodite



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8001
✯ Les étoiles : 26323




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Ven 26 Jan 2018 - 23:08



I won't let you go...

Elliot allait très mal ces derniers temps. J'avais tout naturellement souhaité lui changer les idées, puisque j'étais sa mère et que je m'inquiétais pour lui. Je lui avais proposé plusieurs activités, dont une après-midi détente dans un spa, mais il m'avait annoncée qu'il préférait faire des courses. Pour des gens tels que nous qui peuvent tout faire apparaître selon leurs envies, se rendre au supermarché a quelque chose de trépidant.

En cette occasion, j'avais mis une robe à fins motifs surmontée d'un gilet, par dessus lesquels j'avais passé une ceinture en cuir marron assortie à mes bottes. J'estimais que c'était une tenue adéquate pour faire les courses. C'était important d'être classe en toutes circonstances. D'ailleurs, j'avais insisté pour qu'Elliot enfile quelque chose de correct, car son allure était négligée, ces derniers temps. Ce qui était compréhensible, mais pas excusable pour autant.

"Voyons mon poussin, si tu ne t'habilles pas un peu mieux, comment comptes-tu reconquérir Lily ?"
avais-je dit tout en remettant correctement le col de sa chemise.

Depuis qu'il avait quitté le domicile conjugal et qu'il avait une expression constamment égarée, je lui donnais le surnom avec lequel je l'appelais lorsqu'il vivait encore avec moi. "Mon poussin", c'était affectueux. J'éprouvais le besoin de le couver de nouveau, même si j'aurais préféré qu'il retrouve la femme de sa vie. Je n'aimais pas le voir ainsi. Je sentais son coeur brisé battre de façon chaotique et cela faisait mal au mien.

Je poussai le chariot d'un pas aérien, tout en plaçant de temps à autre des articles dedans. Je trouvais que je faisais cela d'une façon admirable. Cela me rappelait quand Elliot était petit et que je faisais semblant d'être une maman ordinaire.

"Tu veux des céréales ?"
proposai-je tout en prenant un paquet de Lion.

Me retournant, je m'aperçus qu'il n'était plus là. Oh, j'aurais dû m'apercevoir plus tôt que son aura s'était éloignée, mais j'avais été si absorbée par les promotions étonnantes que je n'avais pas pu focaliser mon attention sur le reste. C'était incroyable d'être si vite happée par la fièvre de la consommation ! Ces mortels sont décidément très ingénieux.

Je poussai mon chariot empli de céréales (deux paquets achetés, le troisième offert -comment s'en passer ?- j'en avais pris trois lots) jusqu'au rayon des surgelés. Là, je me stoppai net en voyant Lily en pleine conversation avec mon fils. Elle était vêtue d'une façon si étrange que je plaquai la main sur mon coeur. D'ordinaire, la jeune femme avait tellement de goût ! C'en était presque offensant pour les yeux. Je louchai sur les bottes en caoutchouc ainsi que sur le pyjama. Pour quelle raison était-elle sortie de chez elle affublée ainsi ?

Préférant leur laisser de l'intimité, je restai dans mon coin, cachée par un promontoire de boîtes de conserve. Lily lui tendit un paquet de glaces avec un grand sourire. Je ne me sentis pas apaisée pour autant. Je me mordis les lèvres et les voyant s'éloigner, je décidai de les rejoindre enfin. Je courus pratiquement tout en poussant mon chariot, et finalement, m'écriai :

"Ah, enfin je te retrouve !"

Elliot se retourna, l'air plus perdu que jamais. Il tenait son panier sur le bras d'un geste mou. Lily, à ses côtés, avait le regard pétillant et chaleureux. Je l'observai et esquissai un sourire à mon tour. Je m'éloignai du chariot pour la prendre dans mes bras et lui faire la bise, car je ne voyais pas pour quelle raison j'aurais agi autrement. Elle restait une personne que j'adorais, malgré la séparation. Je remarquai que sa joue était froide. Pas étonnant quand on ne porte pas de manteau dehors.

"Lily, je suis tellement heureuse de te voir !"
dis-je, sincère. "Tu as l'air très en forme."

Je la détaillai davantage, fronçant les sourcils, affutant mon sixième sens pour déceler une infime trace de son amour pour Elliot... J'eus un pincement au coeur en me rendant compte qu'il n'en restait aucun vestige. Non, ce n'était pas possible ! Un amour tel que le leur ne pouvait pas s'évanouir si vite, si brusquement ! Je ne parvins pas à cacher ma déroute alors que je posai les yeux ailleurs, sur un rayonnage de chewing-gums.

Sentir la blessure de mon fils, sa peine profonde, alors que Lily juste à côté n'était que joie et légèreté, c'était... trop difficile. Je chancelai brièvement avant de m'appuyer contre le rayonnage. Dans un état second, je vis plusieurs petits paquets de chewing-gums tomber au sol.

"M'man, ça va ?" s'inquiéta Elliot en se précipitant vers moi.

Je m'efforçai de sourire, passant une main désinvolte sur ma frange.

"Tout va bien." lui assurai-je. "Juste un petit vertige. J'ai inhalé trop de chewing-gums à la fraise. Trop de fruits dans les parages. Trop d'arômes, même artificiels, ça ne me réussit pas."

Dans l'art du mensonge, j'étais passée maître. Jamais mon visage ni mes gestes ne me trahissaient. Soucieux, Elliot me prit tout de même par le bras.

"On va passer en caisse. Tu peux nous attendre dehors, si tu veux."
proposa-t-il.

Je passai une main sur sa joue imberbe, lui offrant sans le vouloir un regard trop doux, trop insistant. Il ne méritait pas de souffrir autant. Désormais, j'éprouvais un peu de rancune contre Lily. Je lui en voulais de ne plus rien ressentir pour lui. Jusqu'à présent, j'avais pensé qu'ils finiraient par se remettre ensemble. Leur amour était bien trop fort pour se consumer aussi vite ! Je ne comprenais pas la jeune femme. Que s'était-il passé pour que son coeur change aussi vite ? Elle n'était pas amoureuse de quelqu'un d'autre. Je l'aurais deviné, autrement.

"Ca ne te dérange pas d'aller en caisse tout seul, mon poussin ?" demandai-je. "J'aimerais parler avec Lily."

Il nous observa tour à tour et, après avoir pris les deux paniers, s'éloigna avec le chariot sans rien dire. Il était devenu pratiquement muet. C'était désolant.

Je pivotai vers Lily et l'enjoignis à marcher vers la sortie du supermarché.

"Très intéressante ta tenue." dis-je, faussement captivée. "Tu essaies de lancer la mode ? J'ai lu dans un magasine qu'un japonais vit exclusivement en pyjama. Il fait tout avec : il dort, il travaille, il fait du golf... Il paraît que c'est un style de vie."

Par ce biais, j'essayais de mieux comprendre mon ex belle-fille.

"Tout se passe bien pour toi ?"
demandai-je à tout hasard. "Tu sais, ce n'est pas parce que tu as mis mon fils à la porte que l'on ne peut plus se voir."

Ma phrase avait été prononcée d'un ton un peu aigre, même si je ne me départis pas de mon sourire.

"Tu es une amie très précieuse pour moi. Je tiens à ce que l'on se fasse une sortie entre filles, un de ces quatre ! Comme avant !"

De cette façon, peut-être que je parviendrais à comprendre le mystère qui entourait son coeur. Plus je tentais de l'écouter, et plus je le trouvais... mort. Il battait, il était vivant, et pourtant, il manquait une pulsation. C'était étrange.

Nous étions arrivées sur le parking et il faisait un grand soleil, ce qui rendait la présence des bottes en caoutchouc encore plus suspecte.

lumos maxima

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Là où les mots n'existent pas
Nous passons comme des ombres sur un fond de nuages que le soleil perce à peine et rarement, et nous crions sans cesse après ce soleil qui n'en peut mais c'est à nous de déblayer nos nuages.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7310-i-am-the-origin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8991-l-eternite-est-ephemere

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9441
✯ Les étoiles : 44774




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Jeu 1 Fév 2018 - 22:32





« Le sang parlera petite Lily... »
« ...le sang parle toujours ! »



    J'avais sortit de la poche de mon pyjama, une barre chocolatée glacée. On sentait le côté mou à l'intérieur de l'emballage. Les glaces ne tenaient pas longtemps en dehors du congélateur. Je l'avais prise en partant de chez moi, il y avait presque une heure. C'était comme si je tenais un cadavre mort dans ma main, à la différence qu'il n'était pas froid. Tant pis. De toute façon, ça n'en restait pas moins de la crème glacé. Je pouvais très bien la manger. Après avoir ouvert l'emballage et m'en être mis plein les doigts, j'avais porté le tout à ma bouche pour m'en régaler. Je devais en avoir sur le contour des lèvres. En tout cas, je voulais garder le côté bien élevé de Lily. D'où le fait que j'avais tendu le papier à moitié léché en direction d'Aphrodite pour lui en proposer.

    « C'est la glace de l'amitié. Ca n'a plus trop de saveurs maintenant que c'est fondu, mais ça n'en reste pas moins une glace amicale. » dis-je en adressant un petit sourire à la jeune femme.

    Pourquoi voulait-elle parler ? Et surtout, pourquoi se montrait-elle gentille ? Elle l'avait déjà été suffisamment en laissant son fils me payer mes courses. Il était tellement mignon et serviable Elliot. Peut-être que je pourrais le reprendre quelque temps. En dehors du fait qu'on m'avait coupé l'électricité, je me rendais compte que la maison commençait à avoir une sale odeur. Ca ne s'entretenait pas tout seul ici !

    « Ca n'a pas été la chose la plus facile à faire de le mettre à la porte. » précisais-je avec une nouvelle petite moue avant de prendre un air indigné. « Il résistait ! »

    Tout ça, ça venait de l'éducation. J'avais été très clair avec lui sur le moment, mais il n'avait pas compris de suite. Il s'était accroché comme une sangsue. Pensant à ce qu'elle m'avait dit sur ma tenue, je m'étais observé de bas en haut.

    « Je n'avais rien d'autre de disponible. Il y a un soucis avec le linge depuis quelques temps. »

    Ca venait du fait que personne s'en occupait. Du coup ça s'entassait dans le panier à linge. C'était pas beau à voir. Mais je comptais y remédier. J'y mettrais le feu prochainement, quand il fera vraiment très froid, pour compenser la chaleur que ça produira. Et j'irais ensuite m'acheter de nouvelles tenues.

    « En ce moment ça ne va pas fort. » avouais-je en me posant contre une voiture prise au hasard.

    Elliot n'était toujours pas revenu avec mes courses, du coup je ne pouvais pas m'en aller. Autant discuter avec la déesse.

    « Je crois que j'aurai besoin d'un peu d'aide. Peut-être pas grand chose. Juste une créature pour s'occuper des tâches ménagères et une autre pour sortir faire les courses. De quoi voir venir, le temps de prendre le plit. C'est pas facile tous les jours de vivre sans mon Elliot. »

    Je devais faire peine à voir. Mais tout ce que je disais était vrai. En tout cas, c'est ce qu'aurait dit la véritable Lily.

    « Un peu d'aide me ferait du bien et me permettrait de souffler. J'ai des migraines. »

    C'était pas totalement faux. Par moment je me demandais si je n'avais tout simplement pas le mal du pays. Je tentais de faire passer ça en me trouvant des occupations. Mais lancer des glaçons sur les chats errants, c'était marrant cinq minutes, voir dix, ou peut être deux heures, mais après ça n'avait plus rien d'amusant. Et toutes ces disparitions finiraient par alerter quelqu'un si ça continuait. Qui plus est, c'était plutôt difficile de creuser davantage de trous dans le jardin. Et puis il y avait cet éléphant qui aidait en rien.

    « Je pense aussi que je devrais me débarrasser de Candy. Il prend beaucoup de place. »

    Ou alors faudrait reprendre contact avec la Sheriff pour qu'elle vienne récupérer sa marchandise. Les jours à venir n'allaient pas être de tout repos. Je me contentais du coup de sourire à la déesse, mais un faible sourire. Fallait bien qu'elle éprouve de la pitié pour son ex belle fille ! En parlant de ça...

    « Je dois faire signer les papiers du divorce à Elliot. »

    J'y avais songé quand les petites Lily avaient tenté de m’étouffer il y avait deux nuits de cela. Elles faisaient n'importe quoi à l'intérieur de ce corps ! Du coup, je voulais leur montrer qui était le chef, et que si elles continuaient, je pouvais faire souffrir d'avantage leur Elliot. J'avais encore beaucoup de cartes dans mon jeu.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Je croyais que tu ne voulais pas le lire ?! »
« C'est Jules qui va être content... tiens, le voilà ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Soulmates never die ✿ LILIOT CLOWNESQUE





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Sandman Delirium

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet