MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 
anipassion.com

٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 A Not Very Magic League -- Dyson Spiderman Walters - Honey Lemon - Violette Indestructible Parr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger // Leader de la Magic League


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 13742
✯ Les étoiles : 23754




Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Ven 23 Fév 2018 - 14:20



A Not Very Magic League


Septembre 2017 - Centre ville de Storybrooke

Marchant dans les rues de la ville, en direction de la maison de Kara et de ses frères et soeurs, j’avais relu le papier, réchauffé par la paume de ma main, que m’avait confié Jezabel pour passer une soirée ensemble un de ces quatre, à la fois heureux et un peu perdu.

Mais je n'eus de toute façon pas le temps d'y réfléchir davantage. Les voitures que je longeais, garées à côté du trottoir, avaient commencé à avoir une fine couche de glace sur le pare-brise. Toute l'atmosphère s'était refroidie d'un coup, et les passants que je pouvais voir s'étonnait aussi de la baisse de température aussi brusque. Ce n'était vraiment pas normal pour un début d'automne. En deux secondes, il avait fait encore plus froid qu'en Russie, et avec mon simple T-shirt à manches courtes, je n'étais vraiment pas habillé pour une telle température. De même que pour tout le monde qui se trouvait dans les rues autour de moi. Ma respiration créait un petit nuage à chaque expiration, alors que j'avais l'impression que mon sang était en train de se transformer en glaçon à l'intérieur de mes veines. Tout le centre-ville avait du ressentir ce froid, les vitres des maisons s'étaient gelées également, et on pouvait entendre l'horloge de la tour peiner à avancer.
Je m'avançais au milieu de la route, observant de tous les côtés pour voir ce qu'il se passait. Je ne pensais pas que le réchauffement climatique ait des répercussions aussi brusques et rapides. Quelque chose était en train de se produire.

Puis je le vis : à l'intersections des routes, au milieu, quelque chose d'étrange brouillait l'atmosphère. A cet endroit précis, ma vue était floue, l'image était indistincte, comme si quelque chose de solide mais de presque invisible était en train de se former. Je m'étais approché doucement, et quand la chose s'ouvrit soudainement, j'étais tombé au sol, rencontrant l'asphalte malheureusement très, très froid.
Je fixais avec des yeux rond ce qui venait d’apparaître.


Cette chose bleue s'agrandit à vue d’œil, laissant entrevoir de plus en plus une ouverture au milieu. Et derrière cette ouverture, je voyais comme... une silhouette humaine. Et peu à peu, l'image se précisa, j'avais vue sur une grande pièce gelée, et au premier plan se trouvait une grande table de commande, avec une femme, couverte pour la température, observant dans ma direction. Je compris rapidement qu'elle ne me regardait pas. Elle regardait la même chose que moi : cette chose bleue qui nous séparait.

J'ai réussi ! Je l'ai fait ! J'ai vraiment réussi ! Sa joie était immense, et je pouvais y déceler un grand soulagement.
Est-ce que... c'est un portail vers un autre monde ?

La femme me vit enfin, et je pus remarquer qu'elle fut soudainement très heureuse de me voir. Oui ! On l'a entendu parler, il décrit notre monde comme "un monde des contes". Je... je n'ai pas beaucoup de temps, nous sommes en grand danger, êtes-vous membre de la Magic League ?

Ca m'avait étonné, le décor dans lequel elle se trouvait, quoique très froid, ce qui avait refroidi considérablement le centre-ville de Storybrooke, était moderne. Peut-être beaucoup plus que chez nous, ça me faisait penser à un film...

Je... oui. A qui ais-je l'honneur ?
Ecoutez, nous devons faire vite ! Le Joker est arrivé chez nous, à Central City... il était accompagné d'une mutante aux pouvoirs de glace, et d'une sorcière aux pouvoirs rouges. Ils ont appelé notre monde "Terre-2". En un temps record, il a pris le control de STAR Labs, c'est là où ils sont arrivés, et avec l'accélérateur de particules, ils ont créé une armée énorme de mutants... Central City est tombée sous son règne de terreur, et Gotham City, là où je me trouve, est la prochaine sur la liste, nous sommes déjà menacés... Nos héros, les Indestructibles ont disparu, nous sommes livrés à nous même. S'il vous plait, nous avons besoin de...

Elle ne put finir sa phrase, me laissant crier de surprise et de terreur lorsque Killer Frost avait tué la messagère de cet étrange monde avec un morceau de glace. Le portail s’était fermé, me laissant au milieu de la route avec un morceau de glace ensanglanté.
Mon téléphone venait de vibrer, indiquant que je venais de recevoir un mail.

Rien qu’une pièce jointe. AIDEZ TERRE-2. AIDEZ LES !

Comment allais-je voyager dans un tel monde ? C’était comme ça que débutait la nouvelle aventure de ma vie.

Janvier 2018 - Forêt de Storybrooke

Alors, considérez une chose. Vous êtes MES prisonniers dans MA ville. Et vous êtes capable de manipuler le métal et de créer de l’electricité, vous croyiez vraiment que vous alliez partir d’ici sans que je m’en rende compte ?

Ok, j’avais bien voulu qu’Alfred soit à mes côtés, mais je n’avais eu le temps de rien faire. Je venais de finir mon service au Comics Burger quand l’alarme de Géo m’a signalé un déplacement des champs électromagnétiques des deux mutants. J’avais enfilé le costume de Spiderman pour foncer vers la forêt, par laquelle Magneto et Livewire passaient manifestement pour sortir de la ville. J’avais envoyé Géo dans la prison psychiatrique pour voir s’ils avaient fait des victimes en s’évadant, tandis que je l’avais laissé sur ses derniers avertissements : le costume n’était pas prêt.

Cela faisait 4 mois qu’on essayait de trouver un moyen d’aller sur Terre-2, afin de réunir de nouveau une Magic League pour sauver ce que j’avais merdé : c’était de ma faute, le Joker s’était échappé et avait découvert un monde des contes, d’une façon que nous ignorons encore aujourd’hui, auprès de ses sbires. Mais même si nous n’avions pas encore de piste, Géo avait déjà commencé à travailler sur des améliorations sur nos costumes, en passant par le mien. Il n’avait pas finit, et c’était quelques peu inquiétant de sortir sans savoir si le costume allait me résister dans le combat que j’allais mener : Killer Frost était revenue pour libérer les derniers prisonniers, et je ne pouvais pas laisser passer ça.

Magneto et Livewire ne me répondirent pas : de derrière eux surgit un chemin de glace qui se formait dans les airs, faisant déplacer la femme tout aussi froide qui se trouvait dessus, se rapprochant de moi. Killer Frost.

Spidey ! Je suis si contente de te voir, nous n’avons jamais eu l’occasion de discuter !
Quel dommage alors, on n’avait pas prévu de discuter.

25 février 2018 - Comics Burger, local secret de la Magic League

Je commençais enfin à ne plus sentir le coup de Killer Frost. J’avais la capacité de me soigner, mais elle se battait avec de la glace qui ne fondait pas -comme en témoignait le morceau de sa glace qui se trouvait encore dans le local de la Magic League qui avait tué cette messagère de Gotham City il y a quelques mois- et c’est avec cette même glace qu’elle m’avait frappé durant le combat. C’est pourquoi mon encre avait eu du mal à faire disparaître la douleur, et c’était assez lourd à supporter quand je combattais à la Réunion au début du moins.

N’empêche que Killer Frost, Magneto et Livewire s’étaient échappés, que bientôt, ça fera six mois que j’ai eu ce message de Terre-2, que ce monde vit un cauchemar, et leur plan de sauvetage des deux derniers avait réussi. Je n’avais pas informé la police, je n’avais pas informé Apollon. D’ailleurs, Apollon pense encore que l’histoire s’est arrêtée en Russie, je n’ai rien rapporté sur Terre-2 et de sa situation. Il fallait qu’on réussisse la tâche qu’il nous a confié, si on devait avoir l’aide des dieux, c’est que nous étions incapable de le faire.

C’est pour ça que je m’énervais un peu, dans ce local. J’avais des patients, que j’avais reporté au lendemain. J’avais aussi beaucoup râté d’heures de service au Comics. Géo et moi passions le plus gros de nos semaines dans le repère de la Magic League en train de continuer nos études. Depuis le temps, il avait déjà quelques pistes, mais rien de concret. On restait loin de la solution.

Pour ma part, j’avais, pour la millième fois sans doute, rouvert ce mail. Envoyé depuis Gotham City, ma rétine avait, j’en étais persuadé, eut l’occasion d’imprimer l’image de cet écran. Depuis le temps, je l’avais ouvert de toutes les façons possibles et imaginables afin de décoder ce message. AIDEZ TERRE-2. AIDEZ LES !

Mais les faits étaient là : ce n’était qu’un appel à l’aide. Je m’étais fait des films un imaginant un message crypté, codé, secret dans ces quelques lettres qui nous permettrait de trouver la porte vers leur monde, mais il semblait à présent évident que c’était juste un rappel au cas où j’allais oublier avoir vu cette messagère alors qu’elle venait de se faire empaler par de la glace sous mes yeux, afin de me rappeler d’aller sauver leur monde.

C’est bizarre, ce que tu regardes, fit Géo derrière moi.

Je tournais ma tête vers lui, l’air surpris. Il ne se tenait pas loin, observant mon écran avec un air spécialement intrigué. J’avais ouvert le mail en affichant son code source cette fois-ci, mais n’y avait pas trouvé de message codé. Mais le fait est que je ne savais pas lire des codes sources. Géo, oui, et cette fois-ci, il semblait avoir du mal.

Tu vois quelque chose ?
Des données qui n’ont rien à faire dans un code source, m’indiqua-t-il, songeur, toujours en regardant l’écran, s’étant rapproché davantage pour prendre la souris et faire défiler le code pour y lire tous les données. J’ai l’impression qu’il y a un truc dans ce code.

Hein ? C’est-à-dire ? Une pièce jointe dans une autre pièce jointe ?
Non, encore plus gros, c’est comme si le code était parasité, mais par quelque chose d'incroyablement plus puissant qu’un virus. C’est comme si je lisais la présence de… quelque chose DANS le code.
Tu as conscience que je ne comprends absolument rien, n’est-ce pas ?
Branche ton ordinateur, et connecte le chargeur au générateur. Je crois que ta pièce jointe contient une énergie qui a besoin de sortir.
Quoi ? C’est possible ça ? Répondis-je, plus que surpris, alors que je m’exécutais, en prenant mon chargeur, rapprochant le générateur du local.
C’est ce qu’on va voir. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a un sacré virus dans ton mail.

J’allumais le générateur une fois que tout était branché, et celui-ci se mit aussitôt à se secouer, me faisant reculer de précaution. C’est bon signe, ça ? Fis-je à Géo, sans quitter le générateur des yeux.
Je n’en ai aucune idée ! (il avait toujours eu l’art de me rassurer, c’est fou)

Un dernier flash, un bruit immense qui allait me forcer à aller rassurer tout le restaurant encore ouvert en dehors du local, et enfin, un calme immense.
Nous avions rouvert les yeux, alors que des stries électriques étaient en train de prendre deux formes humaines face à nous.

Par les esprits perdus de Wasteland. C’est vous, la pièce jointe ?
Fascinant ! Fut la seule chose que Géo trouva à dire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
proper dosehighs and lows
are how I flow

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79506-good-lord-ca-en-fait-du-monde-carnet-de-contact-de-dyson#965709

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2557
✯ Les étoiles : 2419




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Ven 23 Fév 2018 - 20:37

Fred avait eu une idée de génie. Littéralement. Il avait scotché tout le monde - qui avait d'abord cru à une énième lubie de geek qui possède trop d'argent pour son propre bien. Mais il l'avait fait : il avait créé le moyen d'envoyer des personnes par email. C'était tout bonnement in-cro-ya-ble. Honey Lemon en avait trépigné pendant des semaines. Puis elle avait compris que ce serait notamment elle qu'on allait envoyé par Outlook... et elle avait trépigné davantage, prêtant une oreille distraite aux dangers potentiels de l'entreprise. What's life without a little risk, anyways? La jeune scientifique n'avait pas froid aux yeux. Cette expérience était une première mondiale et elle en serait le témoin privilégié. Pourquoi ce serait-elle inquiété ? Et de quoi, surtout ? De réaliser une première mondiale ? Certainement pas !
- On devrait faire un selfie ! avait-elle proposé à Violette, la jeune fille qui l'accompagnerait (ou qu'elle accompagnerait, en fait).
L'intéressée n'avait (étrangement) pas paru aussi motivée par cette idée mais Honey Lemon avait été plus rapide que son refus (car depuis le temps que Honey prenait des selfies, elle avait appris le faire en un temps record).
- Et c'est dans la boîte ! s'était-elle exclamée, les yeux pétillants de joie.
Elle avait ensuite pressé l'épaule de la jeune fille avec une sincère sympathie. Ce n'était pas évident ce que Violette était en train de vivre : partir aussi précipitamment loin de sa famille - par mail, qui plus est ! - dans un autre monde pour sauver sa peau, ça aurait fait peur à n'importe qui. Honey en avait conscience, en dépit de son excitation difficile à contrôler. Quand il s'agissait de sciences, la jeune femme avait parfois du mal à faire la part des choses.
Elle se retint cependant de glousser et de constater que ce serait bientôt à elle et Violette de se retrouver en boîte. Mais ce fut plus ou moins le cas.
Sauf que le Coliprimo se perdit en route...

Cinq mois, c'était quand même long. Même pour Honey Lemon et sa fascination. Et même pour la science.
Points positifs : Violette était en sécurité et les deux femmes avaient eu le temps de faire connaissance, voire de s'agacer l'une l'autre (plutôt l'une que l'autre, d'ailleurs, si on voulait être précis). Noël avait été maussade, en dépit des nombreux échanges de cartes Dromadaires plus ou moins rigolotes. Le constat avait été plus ou moins similaire à Nouvel an.
Tout ce temps, Honey avait eu le temps de réfléchir en long, en large et même en diagonal à la situation et ne trouvait que deux possibilités : soit les humains de Terre 1 étaient vraiment très nuls en technologie (et avaient donc besoin d'un temps monstre pour les extraire), soit quelque chose avait mal tourné (phénomène qui pouvait aussi se coupler à une incompétence technique, cela dit).
Et puis un jour, un changement notable se fit sentir.
- Violette, je voudrais pas être excessivement positive mais je crois que c'est le grand jour ! s'écria Honey Lemon avant de s'assurer que ses lunettes étaient bien vissées à son nom.
Quelques secondes plus tard, le corps entier de la jeune femme fut parcouru de fourmillements. Elle se sentit partir puis grandir à nouveau mais ne put rien voir du phénomène pendant un moment. Elle songea, l'espace de quelques secondes, à demander à Violette si elle expérimentait la même sensation fascinante mais se trouve bien trop occupée à "observer" l'expérience pour penser à articuler ses pensées.
Finalement, sa vue se stabilisa. Elle sentit le sol sous ses pieds. Elle entendit autre chose que des 0 et des 1 qui s'échangeaient. Et surtout elle aperçut deux hommes en face d'elle et perçut un vif torticolis qui ne demandait qu'à enfin s'exprimer.
Honey Lemon fit bruyamment craquer sa nuque et ses lombaires dans un soupir de contentement.
- Waouh, ça fait du bien ! s'écria-t-elle.
La scientifique se rappela alors que deux hommes l'observaient et les gratifia d'un immense sourire.
- Salut, elle c'est Violette et moi c'est Honey. Je suis contente de voir que vous avez enfin reçu notre mail, je voudrais pas vous accabler mais on commençait à se poser des questions. Alors, c'est lequel le Monsieur Magic League ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Violette Parr


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : N'a toujours pas terminé sa scolarité obligatoire...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2571
✯ Les étoiles : 24064




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Sam 24 Fév 2018 - 15:01






A Not Very Magic League

Feat Dyson Walters ; Honey Lemon & Violette Parr

Le chaos régnait dans le monde de Violette et elle était coincée là. Comment Noel s’était passé ? Comment le Nouvel An s’était passé ? Est-ce qu’il y avait une amélioration depuis qu’elles étaient parties ou est-ce que c’était pire ? La jeune Parr n’avait aucune nouvelle de sa famille depuis de trop long mois. La seule compagnie qu’elle avait été celle de la scientifique qui l’accompagnait dans ce voyage sinistre, froid et beaucoup trop long à son goût. Lorsqu’on lui avait dit qu’elle partirait dans un autre monde chercher de l’aide et se protéger de l’attaque du psychopathe nommé le Joker, Violette n’avait pas du tout envisagé d’être coincée pendant 5 mois dans un mail. Pour une première mondiale, il y avait encore du progrès à faire. Ou alors, ils les envoyaient dans un monde sans technologie ! Et là c’était la fin des haricots. Comment pourraient-elles sortir s’ils étaient incapables d’utiliser la technologie ? Et autant dire qu’ils n’allaient sans doute pas pouvoir les aider dans leur réelle problématique.

Plus le temps passait, plus Violette perdait l’espoir de revoir la lumière du jour, revoir aussi sa famille. Plus le temps passait, plus Violette rebasculait vers son ancien caractère. Sa sociabilité s’était pourtant améliorée au fil des années. Mais cette aventure ne lui apportait rien de bon. Parler avec Honey 24h/24, 7j/7 était agaçant à la longue. Alors Violette se mettait dans son coin, se renfermant sur elle-même. Et parfois, elle laissait exploser sa rage, ses angoisses, sa peine et sa frustration d’être là-dedans. La pauvre Honey en faisait les frais. Puis certaine autre fois, Violette se laissait rassurer par la scientifique, elles échangeaient ensemble sur des sujets de conversation variées. En fait, ce que vivait l’Indestructible la rendait lunatique et l’empêchait de contrôler ses émotions, ce qui pouvait avoir des incidences sur la maîtrise de ses pouvoirs. Une fois de plus, c’était la pauvre Honey qui en faisait les frais. Combien de fois Violette s’était rendue invisible pour fuir Honey qui essayait d’engager la conversation ? Combien de fois Violette s’était entourée de son champ de force, faisant valser son accompagnatrice ? Bref, il était temps que les deux filles sortent de cet endroit vide, lugubre, composé de 0 et de 1.

Et ce moment semblait enfin arriver ! Son corps entier était parcouru par des fourmillements. C’était une sensation assez étrange. Mais la jeune femme était soulagée de constater des changements. C’était bon signe non ? Violette observa sa main, puis son bras disparaître progressivement en se pixselisant. Elle voulut observer le phénomène en entier – après tout Honey et elle, étaient les toutes premières à vivre ça – mais c’était trop intense. La lumière l’aveuglait bien trop. Et puis elle tenait à ses jolis yeux bleus/vert la petite Violette. Alors elle s’obligea à les fermer. Ce n’est qu’une fois que la lumière fut beaucoup moins forte qu’elle les ré-ouvrirent doucement. La brunette avait peur que tout cela ne soit qu’une illusion, qu’elles n’avaient finalement pas quitté le mail, que c’était le résultat d’un bug. Le cœur de Violette rata un battement tellement le stress était important en ouvrant les yeux. Les yeux grands ouverts, la joie de Violette était immense. Quel soulagement de voir des choses différentes. Son regard se posa sur les deux hommes se trouvant non loin d’Honey et elle. Sa joie s’effaça rapidement. C’était eux leur chance de survivre ? Leur chance de sauver leur monde ? Incapable de lire correctement un mail, et super jeune ! Le jeune homme qui venait de prendre la parole devait avoir le même âge qu’elle, à peu près. Sa question était tellement idiote en plus. Il s’attendait à quoi ? « Aidez-les », ça semble évident comme message, non ? Violette leva les yeux en l’air lorsqu’Honey les présenta comme si de rien était. Comment pouvait-elle garder son calme devant tant d’incompétence ?! « Oui, c’est nous les pièces jointes. Et si vous, vous êtes les gens qui sont censés nous aider, pas sûr que notre monde s’en sorte ! 5 mois pour lire un mail correctement…je ne vois pas vos lunettes sur la tête ! Vous devriez consulter un spécialiste. » Violette n’était pas une fille méchante, loin de là. Cependant, il fallait qu’elle évacue toutes les émotions de cet enfermement. Et forcément, c’était les coupables devant elle qui devaient prendre. Si elles étaient restées enfermé 5 mois dans ce mail c’était entièrement leur faute !

☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Family's back
New start together on this world.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48026-je-me-sens-differente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger // Leader de la Magic League


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 13742
✯ Les étoiles : 23754




Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Dim 11 Mar 2018 - 13:39



A Not Very Magic League


Et les esprits perdus de Wasteland savent que ma vie était bizarre. Mouvementée, aussi, mais mouvementée bizarre. Mais alors là... Géo, Alfred et moi avions eu le loisir pendant tout ce temps d'imaginer Terre-2, et comme cette messagère, avant de mourir, avait parlé de Gotham City et de Central City, on l'avait imaginé assez moderne, dans les mêmes décors que les films et séries de super-héros avec exactement cette même avancée technologique qu'on y voit.

On avait eu manifestement raison, mais bien plus raison qu'on l'avait pensé.

Honey Lemon et Violette Parr étaient. dans. un. maudit. E-MAIL.

Salut, elle c'est Violette et moi c'est Honey. Je suis contente de voir que vous avez enfin reçu notre mail, je voudrais pas vous accabler mais on commençait à se poser des questions. Alors, c'est lequel le Monsieur Magic League ?
Ah, c'est à toi qu'elle parle fit Géo en tapant sur mon épaule avant de se retourner pour s'asseoir près du générateur de la Salle des Dangers, totalement dépassé par tout ça.
Je l'étais aussi, mais je n'avais pas encore dépassé le stade du choc.
Oui, c’est nous les pièces jointes. Et si vous, vous êtes les gens qui sont censés nous aider, pas sûr que notre monde s’en sorte ! 5 mois pour lire un mail correctement…je ne vois pas vos lunettes sur la tête ! Vous devriez consulter un spécialiste.

J'avais haussé les sourcils, surpris d'entendre ça. Excusez-nous, on avait absolument aucun moyen de...
Mais Géo s'était senti insulté, me coupant la parole en se levant de sa chaise. J'ai crée des lentilles à manipulation psychique en une semaine, la même semaine j'ai crée un lasso de vérité, des gants à énergie noire, et tout le reste de l'équipement de la Magic League. Notre vue et notre intellect fonctionnent très bien. Je suis très impressionné par la prouesse technologique que vous avez sur votre planète, mais manifestement, vous êtes très en retard dans le domaine de la communication.
Géo ! l'arrêtai-je. Vas informer Clark s'il te plait de la... situation.
Clark ? Pourquoi ?
Parce que ça va faire six mois que ces personnes n'ont pas mangé, répondis-je sur un ton et regard insistant.

Géo se retira alors, appuyant sur un bouton pour ouvrir le mur qui donnait sur les cuisines du Comics Burger, qui se referma derrière lui. Gêné, je me retournais vers... mes... invitées ?

Nous sommes dans un repère secret à l'arrière de mon restaurant, Clark est le cuistot. Je m'éclaircis la gorge, avant de reprendre. Je suis infiniment désolé, en fait, j'ai reçu le mail tout de suite après avoir parlé à votre messagère il y a tous ces mois mais absolument rien ne nous indiquait votre présence. La messagère est morte avant de pouvoir s'expliquer j'imagine. En disant cela, j'avais tourné mon regard sans en avoir conscience vers le morceau de glace de Killer Frost qui l'avait tué, gardé dans un socle en verre.

On a eu de la chance, si on vous a trouvé aujourd'hui c'était par hasard, on a essayé pendant tout ce temps de trouver le secret du Joker pour se rendre sur Terre-2. "Sauvez-nous", c'est ça que ça voulait dire pour nous. C'est... pas vraiment courant comme moyen de transport le... mail sur notre Terre à nous.

Je pris deux chaises du bureau pour les rapprocher d'elles. Votre présence est incroyable, on n'avait aucune piste jusque là. Asseyez-vous si vous voulez. J'ai... tellement de questions à vous poser. Mais ce que vous avez vécu a du être horrible, ce n'est pas le moment pour vous épuiser de toutes ces interrogations.

Je me retournais vers le générateur de la Salle des Dangers, pour explorer l'écran qui s'y trouvait afin de chercher un fichier en particulier. Transportation souhaitée ? Demanda la machine.
Non, projection.

Sur le mur à côté du caisson de Ultron s'afficha une grande image, celle de ce jour où le portail bleu s'était ouvert face à moi, quand cette messagère nous avait parlé. Voilà le message qu'on a reçu.
Je les laissais écouter les mots paniqués de la femme de Gotham, arrêtant toutefois la vidéo brusquement au milieu de sa phrase finale. Elle n'a jamais pu finir sa phrase, Killer Frost l'a trouvé ensuite et... vous avez pas besoin de voir ça.
Fin transmition
, annonçai-je à la machine qui s'éteignit.

Et depuis, nous n'avions pas eu d'autres nouvelles de Terre-2. On découvrait tout juste l'existence d'un monde des contes qui nous ressemble en fait. Je vous expliquerai cette histoire de monde des contes. Vous en savez plus j'imagine. Comment ça se fait que vous vous êtes retrouvés dans ce mail ? Elle nous a dit que les Indestructibles ont disparu.

Je voulais aussi leur demander si d'autres super-héros existaient. Batman, Flash... si les villes existaient, c'était étrange qu'on n'ait pas pensé à eux. Mais chaque chose en son temps. Le mur s'ouvrit derrière elles faisant passer Géo et Clark, tout sourire, avec sa cuisine portable qui tenait sur une table à roulette qu'il poussait.

Bonjour ! Je savais que Dyson travaillait sur quelque chose de gros, mais de là à apprendre ça... C'est la maison qui offre, vous avez faim ? Ou soif, ça marche aussi.
Je suis le patron, servez-vous autant que vous voulez. Je n'ose pas imaginer à quel point ça a du être une épreuve atroce. Mais maintenant que vous êtes là... on a enfin une chance de sauver votre monde.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
proper dosehighs and lows
are how I flow

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79506-good-lord-ca-en-fait-du-monde-carnet-de-contact-de-dyson#965709

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2557
✯ Les étoiles : 2419




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Dim 11 Mar 2018 - 15:27

Honey adressa un regard choqué à Violette. Elle était tellement... cassante. La scientifique ne voulait pas commencer à émettre des hypothèses à partir de rien mais elle n'était pas persuadée que ce soit là la meilleure façon de faire avancer les choses. Et, d'un autre côté, la colère mêlée de frustration de la jeune fille était tout à fait légitime, si on observait les faits de plus près : les deux femmes avaient littéralement perdu 5 mois de leur vie dans le cyber espace - en en comprenant les fonctionnements peut-être mieux que personne, cela dit, car on avait pas tous les jours l'occasion de s'y balader littéralement.
Tout sourire, la jeune femme blonde observait Dyson, au détail près qu'elle ne savait pas encore qu'il s'appelait ainsi. Mais son acolyte l'avait désigné assez explicitement pour qu'elle comprenne que c'était sur lui qu'elle devait se concentrer.
Il avait l'air sympathique. Totalement dépassé par les événements mais sympathique. Alors c'était donc ça de se retrouver dans un monde arriéré du point de vue technologique ! Bon sang que c'était excitant !
L'autre, par contre, avait l'air plus farouche mais brillant, ce qui permit à Honey de passer outre sa mauvaise gestion de la colère. Elle fit cependant contre de nouveau à Violette grâce à un regard que ses énormes lunettes ne rendait pas si discret que ça qu'agresser les gens n'était pas forcément la meilleure tactique à adopter.
- Franchement, faire tout ça juste en une semaine, c'est vraiment impressionnant ! le félicita la jeune femme. Si on considère que dans votre univers aussi la densité de l'énergie noire est de 10−29 g/cm ça a dû être un travail d'orfèvre. Vous voudrez bien me montrer quand on aura cinq minutes ? demanda la scientifique en souriant de toutes ses dents.
Puis elle s'aperçut que 1) ce n'était pas le moment et 2) les autres n'avaient pas l'air de comprendre de quoi elle parlait. Zut. L'espace d'un instant, Honey avait oublié qu'elle était en présence de néophytes - en dehors de l'autre scientifique. Et encore, elle n'avait pas abordé la merveilleuse question de la constante cosmologique !
- Oups, I did it again, s'excusa Honey dans un grand sourire alors que Géo et Monsieur Magic League prenaient des mesures concrètes face à la situation.
Au final, Honey n'était même pas persuadée qu'ils aient fait attention à ses excuses. Géo, en tout cas, s'en alla sans les saluer, ce qui attrista Honey l'espace d'un instant. Ils avaient tellement de choses à se dire ! Tellement de choses à se montrer ! Et ils n'avaient pas encore abordé la question de la constante cosmologique !
Heureusement, la jeune femme put bientôt concentrer toute son attention sur les explications données par Monsieur Magic League. Honey ne tarda pas à lui adresser une mine désolée en apprenant le décès de celle qui les avait envoyées. C'était une chic fille, songea-t-elle.
- Oh vous en faites pas, le mail non plus c'est pas courant chez nous. Fred l'a inventé exprès. Mais vous connaissez pas Fred, inutile que je rentre dans les détails.
Honey balaya à temps le long discours scientifique qu'elle s'était apprêtée à servir, se doutant bien que Violette ne voulait pas l'entendre une 12 000e fois.
Quand le très jeune homme lui indiqua une chaise pour s'asseoir, Honey ne se fit pas prier, plus par politesse que réel besoin.
- C'était un peu long, admit-elle, d'un ton toujours aussi enjoué, mais je dirais pas que c'était fatigant, non. Très constructif, par contre. Nous avons appris un tas de choses sur le cyber espace. Pas vrai Vio...
Quelque chose dans le regard de son acolyte indiqua à Honey Lemon que ce n'était peut-être pas le moment. Alors elle reporta son attention sur les manipulations de leur hôte et bientôt sur l'écran pour écouter le message que "Terre 1" (toujours aussi ridicule, ce nom) avait reçu de leur part. Honey était bien contente de ne pas voir la fin.
La scientifique rangea dans un coin de son cerveau l'information "monde des contes" pour s'y pencher plus tard et s'intéresser à la vraie question : les Indestructibles. Là-dessus elle avait des choses à dire... Dommage que l'échange d'informations soit une nouvelle fois interrompu par l'arrivée de ce fameux Clark et de nourriture.
Ca faisait des mois que Honey n'en avait plus vu en vrai mais ça ne lui avait pas manqué au point qu'ils avaient tous l'air d'imaginer. D'ailleurs, la jeune femme se nourrissait avant tout intellectuellement. Ceci étant dit, ses cellules grises auraient besoin de carburant, c'est pourquoi elle attrapa un burger en mordit dedans.
- Waouh ! j'ai mangé quelque chose qui ne vient pas de ma planète ! s'écria-t-elle après avoir dégluti la première bouchée. C'est pas mauvais en plus, ajouta-t-elle. Maintenant est-ce que vous pourriez s'il vous plait arrêter de nous plaindre ? Je vous l'ai dit avant : oui, c'était long. Oui, on a pensé que les gens de cette planète ne sauraient pas trouvé le code. Certes. Mais franchement y a pire que d'être coincé dans le cyber espace ! J'ai pas fait médecine - en fait j'ai fait chimie et astrophysique - mais je suis suffisamment intelligente pour vous dire que, ça va, nos fonctions vitales sont bonnes.
Honey avala une nouvelle bouchée avant de reprendre :
- Pour les Indestructibles, je vais laisser l'intéressée vous expliquer, c'est toujours mieux d'avoir des infos de première main - même si je peux vous assurer que je connais le dossier sur le bout des doigts.
Honey se tourna alors vers Violette et l'invita, d'un grand sourire, à poursuivre.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Violette Parr


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : N'a toujours pas terminé sa scolarité obligatoire...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2571
✯ Les étoiles : 24064




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mer 21 Mar 2018 - 20:47






A Not Very Magic League

Feat Dyson Walters ; Honey Lemon & Violette Parr

Quoi ??? Le scientifique osait s’en prendre à elle ! Il critiquait son monde dans le domaine de la communication. A croire qu’il était sourd ! Honey avait été très sociable envers Dyson et lui. Le problème venait de Violette et seulement d’elle…Pas de son monde. Si c’était bien de ça qu’il voulait parler en disant cela. Qu’importe ce que ça voulait dire, Violette n’appréciait pas cette critique. Il était en train de parler de son monde…son monde où sa famille était en danger. A cette pensée, Violette pu rétablir ses priorités. La jeune femme n’avait pas le temps de se disputer avec les habitants de ce monde, et encore moins avec celui qui était censé l’aider ! Violette ne répondit rien, laissant le Geo gagner. Le regard de Honey était formel. Il fallait que Violette se calme et qu’il fallait qu’elle arrête d’être agressive. Elle avait raison. Violette savait pertinemment que ce n’était pas socialement correct de parler ainsi aux personnes. Ce n’était pas comme ça qu’elle se ferait des connaissances et des amis.

Tout de façon le scientifique s’en alla grâce à un mur qui s’ouvrit. Violette fit les yeux ronds. Peut-être les avait-elle sous-estimés. Ce genre de cachette, de passage secret lui rappelait le QG des Indestructibles. Une fois de plus, la jeune femme eut une pensée pour son monde et cela lui faisait clairement un pincement au cœur. Ils lui manquaient énormément. Violette se concentra sur Dyson qui leur faisait un topo. Il leur expliqua que ce fut difficile de trouver la signification du mail et encore plus d’en sortir Honey & Violette. Mais le bout qui resta en tête de Violette, c’était les paroles sur la messagère. Il leur avoua son décès. Violette en resta bouche bée. La messagère était morte ? Tuée par un pic de glace ? L’indestructible posa son regard sur l’arme du crime. Sa mine parut plus triste. Elle avait du mal à se dire qu’une personne était morte pour eux, pour elles. Et cela lui faisait affreusement peur. Elle avait peur que les prochaines personnes à y passer soit tout simplement elle ou sa famille. Violette prit une grande inspiration, tout en s’asseyant sur la chaise que Dyson leur proposait. Oui, elle avait besoin de s’asseoir. Pendant son petit discours explicatif, Violette n’avait pas réussi à détourner son regard du pic de glace. « C’est normal que le pic de glace ne soit pas à l’état liquide ?! » Honey semblait plus intéressée par l’aspect scientifique de cette arrivée et de ce voyage par mail que par la pauvre petite vie que des méchants avaient enlevé. Et elle voulait discuter de leur expérience dans le cyber espace. Violette ne put s’empêcher de lancer un regard assez noir à Honey. Non. Elle ne voulait pas parler de ça. Ce n’était que des détails. Ils avaient plus importants à faire !

La projection montrait la femme. Elle semblait tellement terrifiée. Son discours annonçait complètement la couleur et décrivait parfaitement l’atmosphère du monde qu’ils appelaient Terre-2 ici. Violette n’osait même pas imaginer l’état actuel après 5 mois sans rien faire. Restait-il un espoir ? Tout ce que Dyson disait entrait par une oreille et sortait aussitôt. Elle était perdue dans ses pensées. Les seules paroles qui restèrent en tête furent les mots : monde des contes et aussi Indestructible. Ce dernier mot eu l’effet d’un décharge sur la brunette. Elle sorti rapidement de ses pensées, notamment grâce à l’odeur de la nourriture qui venait d’arriver. Cela sentait merveilleusement bon, lui faisant oublier tous ses problèmes l’espace d’un instant. Vi’ se leva et prit un burger comme Honey (ce n'était pas son amie pour rien !). Le repas d’une étudiante, non ? « Oh punaise ! Cela m’avait tellement manqué ! Merci beaucoup ! » Les burgers c’était toute sa vie. Elle aimait la junk food autant que le Bubble Smoothie. Tellement contente, Violette embrassa son burger. Elle était rassurée de voir qu’il y avait les mêmes choses dans ce monde. La jeune femme s’empressa de prendre son burger en main et de croquer dedans. Néanmoins, elle failli s’étouffer en avalant de travers lorsque Honey expliqua qu’il y avait pire que ce voyage dans ce cyber-espace. Elle était bien gentille ! Cette expérience était au même niveau que la tentative de kidnapping sur sa personne, ou la capture de ses frères. Mais pour éviter de rentrer dans un débat ou une dispute, Violette ravala son avis. Il ne fallait pas perdre de temps. Le leader du mouvement de super-héros s’était attardé sur le sujet des Indestructibles. Il s’agissait là du sujet que Violette maîtrisait parfaitement, puisqu’elle faisait elle-même partie des Indestructibles ! Honey lui adressait un grand sourire, comme pour l’encourager. Violette lui retourna le sourire avant de regarder Dyson. « Les Indestructibles, c’est ma famille. Il y a mon père et ma mère, Mr Indestructible et Elastic Girl. Et j’ai aussi deux frères, Dash que l’on surnomme Flèche. Et Jack-Jack. » Apparemment le leader de la Magic League n’apprenait pas grand-chose avec ses premières paroles. « Vous le saviez déjà ? Bon. Je continue alors… » Violette prit une grande inspiration. Là, elle allait entrer dans la partie la moins rose de l’histoire. « Un homme venant d’un autre monde que le notre…peut-être le votre ? … a commencé à vouloir instaurer son pouvoir, à dominer les autres. Il n’a pas sorti les petits moyens. Avec ma famille, on s’est naturellement opposé à lui. Malheureusement, lors de notre premier combat face au Joker, nous n’avons pas réussi à le mettre K.O. Il était bien trop fort. Peut-être l’avons-nous sous-estimé. Qu’importe…. » Une nouvelle inspiration suivie d’une longue expiration. « On a dû se replier, se cacher….Notre monde n’était plus sûr. Puis le pire ce fut lorsqu’on fut victime d’un kidnapping. Des sbires du Joker je pense. Ils ont voulu nous attraper, mes frères et moi. Ils ont réussi à avoir mes frères. Et moi je n’ai pas réussi à les sauver… » Au fil de son récit, les larmes montaient progressivement, humidifiant au maximum ses yeux. C’était tellement difficile de raconter ça. Elle avait l’air d’être l’horrible sœur, incapable d’agir en grande sœur responsable. « J’ai pu me sauver, retourner vers mes parents. On a décidé d’aller chercher de l’aide. Et voilà, la suite vous la connaissez. Il ne reste plus que mes parents et moi…. »

Violette croisa le regard d’Honey. En 5 mois, elle avait réussi à la découvrir et à la comprendre. Et ce regard qu’elle lui adressait était plein de sens. Elle avait tilté sur la dernière phrase. Il ne reste plus que mes parents et moi. Son regard tellement désolé cachait sans doute une vérité que l’on avait décidé de taire envers la jeune Indestructible. Mais Violette n’en n’était pas sûre. Il n’y avait qu’une manière de savoir. « Pourquoi tu me regardes comme ça Honey ? Qu’est-ce que tu me caches ? » Trop d’émotion se bousculait en elle, la tristesse, la colère et la peur. Il fallait qu’elle sache, il fallait qu’Honey lui dise tout. A ce moment il n’y avait plus de Terre-1, plus de Dyson, plus de QG secret. Violette s’était mise en face de son amie, attendant une quelconque réaction ou réponse. Honey se gratta la tête tout en lui adressant un sourire gêné. Vi’ n’était pas une experte en relation sociale, loin de là, mais elle savait que ce genre de comportement n’apportait jamais de bonnes nouvelles. « En fait, je crois que les autres ne t’ont pas tout dit. » Honey serra amicalement Violette par l’épaule et l’invita à s’asseoir de nouveau sur la chaise. « Tiens prends un peu de…coca. Y a pas de thé, je suis navrée, mais bois un peu ça te fera du bien. » Honey alla chercher une canette de coca, l’ouvrit gentiment et lui tendit. Violette l’attrapa et commença à boire une gorgée. Cela tombait bien. Cela lui permettait de passer quelques morceaux du burger. Une seconde gorgée… « Il va falloir que tu sois de nouveau forte parce que…personne ne sait où sont tes parents. A ma connaissance. Et personne te l’avait dit, apparemment. Désolée. » A l’annonce de la disparition de ses parents, Violette cracha sa deuxième gorgée de coca, tellement surprise et choquée de la nouvelle. Elle manqua de s’étouffer. D’ailleurs elle toussait, assez violemment. Sans doute faisait-elle une sorte de crise. « Dis-moi que c’est pas vrai… » avait-elle réussi à prononcer entre deux toux. Elle peinait à reprendre une respiration normale. Elle faisait de l’hyperventilation. Les larmes étaient en train de couler sans aucun contrôle. Dans un élan de force et de courage, elle se leva. Elle fit quelques pas, dans l’optique de chercher un bol d’air frais. Mais après 3 pas, elle se laissa tomber sur les genoux. Violette laissa toute sa tristesse sortir, mettant son visage contre ses paumes de main et pleurant à chaude larme. Ces ascenseurs émotionnels n’étaient vraiment pas bon…Le Joker était en train de gagner et Violette était là dans ce nouveau monde. Elle voulait tellement retourner les sauver mais elle ne savait pas comment. Cette sensation d’être démunie face à la détresse de ses proches était horrible. Cette sensation de perdre ses proches petit à petit l’était tout autant. Il fallait qu’elle évacue toute sa tristesse…qu’importe s’il y avait du monde ou pas. Violette n’était qu’une gosse de 18 ans. Comment ne pas craquer nerveusement avec tout ce qui se passait dans sa vie ? « Dites-moi qu’il reste un espoir… » murmura-t-elle assez fort pour que les autres entendent, notamment Dyson à qui cette requête était adressée.


☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Family's back
New start together on this world.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48026-je-me-sens-differente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger // Leader de la Magic League


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 13742
✯ Les étoiles : 23754




Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Jeu 22 Mar 2018 - 2:19



A Not Very Magic League


Géo avait eu du mal à réprimer son sourire fier à la remarque de Honey Lemon. S'il était clair que je n'avais absolument rien compris, je n'en avais pas eu besoin pour être d'accord avec elle : ce qu'avait fait mon frère était remarquable, et s'était avéré super efficace. Sans compter la Salle des Dangers, mais je le soupçonnais d'avoir créé celle-ci depuis bien avant le projet Magic League.
Oh, fis-je, déjà rassuré que Terre-2 n'ait pas pour habitude de tous les jours de voyager par mail, mais également impressionné : eux aussi avait assez de ressources pour inventer des choses incroyables sur commandes. J'avais vu le dessin animé, et il semblait faire honneur à la réalité, les Nouveaux Héros étaient de véritables puits de sciences épatants. Ils s'entendraient bien avec Géo, à coup sûr. Et bien, vous ne manquerez pas de le féliciter. Il y a peut-être eu un problème sur la compréhension du message, mais ça a marché à merveille.
Mon regard s'était posé vers mon ordinateur. Même dans leurs différences, nos deux mondes se ressemblent assez pour vous avoir rendu possible un envoi de mail à l'ouverture du portail. Je me concentrai de nouveau sur elle, vérifiant si elles me suivaient. C'était ce que je disais avec "Mondes des Contes". Cette Terre se situe dans un univers particulier où la magie n'est pas courante, mais dans lequel les histoires d'un tout autre vaste univers sont connues en tant que fiction. Ce qu'on appelle le Monde des Contes, d'où on vient tous. On est ici nous à cause d'une malédiction, c'est une longue histoire, mais tout ça pour dire que nos deux univers sont totalement séparés, impossible de voyager entre eux sans un portail magique incroyablement compliqué à obtenir. Mais le fait que nous avons un réseau internet similaire qui a permis un échange de mail d'une technologie supérieure à la notre est une donnée importante qui fera surement avancer les recherches de Géo pour nous rendre sur Terre-2.

J'avais repris mon souffle, je parlais rarement avec des termes aussi techniques, bien qu'ils étaient loin d'avoir le niveau de Honey Lemon précédemment.

C’est normal que le pic de glace ne soit pas à l’état liquide ?!
Mon regard se posa sur le socle de la glace de Killer Frost. Ce morceau de glace a toujours des composants biologique en elle. De l'ADN, des gênes, le métabolisme de Killer Frost en somme. Elle ne doit pas fondre pour la même raison que Frost créé de la glace et non de l'eau, j'imagine. Mais je laisserai mon frère expliquer ça, Géo a beaucoup étudié ce morceau, le fait qu'on puisse le relier à sa créatrice pour accéder à Terre-2 faisait parti de nos hypothèses.

Je me sentais assez mal pour elles deux, qui avaient vécu dans cet espace pendant aussi longtemps, sans même avoir la garantie de pouvoir sortir un jour. Exactement comme Simon, enfermé dans le pinceau qui nous avait crée. Sebastian avait libéré mon frère, mais cela n'enlevait rien à l'horreur d'un tel isolement. Bien que je pus m'empêcher de sourire, lorsque Géo était revenu avec Clark qui était accompagné de tout un équipement pour nourrir nos deux rescapées, à la réaction de Honey sur la nourriture d'un autre monde. Au passage, elle flatta le cuistot, qui eut une grande inspiration de fierté.

Violette me confirma que, à l'instar des Nouveaux Héros, ce qu'on voyait dans le film Les Indestructibles collait à la vérité. Il faudra un jour que je leur montre leurs films. Ce n'était pas le moment pour l'instant, mais ce serait fun, à l'avenir. Cependant, un air grave s'installa sur mon visage lorsqu'elle nous raconta ce qu'elle savait sur les attaques du Joker et de son armée. En réalité, racontée par des personnes qui l'avaient vraiment vécu, ça semblait bien plus grave que pour l'avoir imaginé : je m'attendais à ce que ce soit gros et dangereux, mais la gravité semblait accrue maintenant. Ça me fendait le cœur de la voir comme ça lorsque son amie lui parla de ses parents.

Un air bienveillant sur le visage, je m'approchais de Violette pour accomplir le rôle pour lequel j'étais né. Je suis bien plus magique que scientifique moi, je suis né par la magie pour représenter l'espoir de ma famille. Il y a toujours de l'espoir tant que l'histoire n'est pas terminée. C'est comme ça que j'ai vaincu beaucoup d'ennemis. Même si la famille vacillait aujourd’hui et que chaque jour qui passait, je manquais de la perdre. Au moins, l'espoir subsistait, et était sincère.

Je sais ce que c'est de perdre ma famille. Alors je compatis. Aujourd'hui, je l'ai... plus ou moins presque retrouvée, mais je te promets qu'on retrouvera la tienne sans aucun doute. J'étais le psychologue de patients de l’hôpital psychiatrique, et on m'avait souvent dit de ne pas faire de promesses de la sorte. Et pourtant, je suis né sous le nom de Lucky pour une bonne raison : mon espoir attirait la chance de ne pas être vain. On a peut être mis du temps, mais chaque jour qui passe nous rapproche de la solution, et votre arrivée parmi nous va nous aider considérablement, vous pourrez nous apporter des données manquantes à nos calculs, à propos de Terre-2 mais également sur l'aide scientifique qu'Honey pourra certainement apporter. Alors oui. Il y a de l'espoir. Ce qui est une bonne chose : j'ai 300 ans, je suis mort une fois, et je me tiens toujours là, grâce à l'espoir.

Je l'aidais à se relever, avant de me rapprocher vers la machine qui m'avait permis de leur montrer l'échange avec leur messagère. Cette fois-ci, je cherchais quelque chose de complètement différent. Très bonne idée, appuya Géo qui me vit faire.
Je repris les explications, tout en programmant, pour les deux femmes. En septembre, pour la première mission de la Magic League, nous avons du sauver la Russie contre l'armée d'un vieil ennemi à moi. Dans ce monde, la magie est strictement secrète en dehors de cette ville -sans compter le président des Etats-Unis, le FBI, et les dieux-. Cet ennemi voulait la révéler aux russes : en montrant que des alliés cachaient une arme aussi imprévisible que la magie, ça pouvait déclencher la troisième guerre mondiale. Hors, le combat était délicat, il fallait agir sans se révéler aux humains. Nous sommes devenus des super-héros, mais surtout, nous avons trompé la Légion du Destin (créée par Captain Cold avant que le Joker ne la fasse vivre chez vous) en la plongeant dans une fausse Moscou : nous étions en réalité en Sibérie, dans une simulation d'une technologie avancée créée par mon frère ici présent. Ils n'ont donc jamais heurté le gouvernement, ce qui nous a laissé le temps d'agir. Elle fonctionne par un système connectée aux paroles, intellects et cerveaux de ceux qui s'y trouvent, et s'adaptent avec les échanges et actions qu'on y faisait.
D'ailleurs, l'une des membres de la ligue, Overwatch, a plus d'une fois maîtrisé à merveille ses échanges pour tourner ce qu'on a appelé la Salle des Dangers à leur avantage, précisa Géo.

Transportation souhaitée ? Demanda la machine une fois la programmation prête.
Oui.

Le local autour de nous s'illumina d'une lumière blanche, avant que le décor ne change complètement : nous étions désormais au plein milieu d'un désert enneigé. Et on avait pu sentir immédiatement la différence de température. Désactivation du paramètre température, précisai-je, pour ne plus avoir à sentir à la température glacée de la Sibérie, gardant celle de Storybrooke.
On voulait se servir de ça pour les entraînements de la Magic League lorsqu'on la reformera, mais aujourd'hui, elle peut nous servir à accélérer nos recherches sur le portail vers votre monde. Voilà mon plan. Si Géo réussit à pousser l'aspect mental de la Salle des Dangers et à nous projeter dans les décors de Terre-2 tels qu'ils le sont dans vos souvenirs, nous pourrons observer directement ce qui a pu envoyer le Joker dans ce monde, pour être en mesure de le recréer.
Désactivation.

La Salle des Dangers s'éteignit alors, nous permettant de retrouver les locaux de la Magic League. Je ne perds jamais espoir, et mon père m'a crée pour donner de l'espoir au monde. Étonnement, je suis aussi le chef des combats de la famille, ce qui fait de mon optimisme mon carburant. Ca fait peut-être de nombreux mois qu'on essaye, mais on persiste encore. Et vous avoir est une grande chance aujourd'hui.

Un air fier se posa sur mon visage quand je pris une télécomande sur le bureau pour appuyer sur le bouton central : sur le fond, un rideau métallique s'ouvrit, révélant les mannequins habillés des tenues de nos héros. Spiderman, Wonder Woman, Gambit, Raven, Overwatch et Harley Quinn. Au départ pour la Russie, certains d'entre nous étaient sceptiques, nous n'étions que six pour sauver le monde. Mais nous avons sauvé le monde. C'est au tour du votre désormais.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
proper dosehighs and lows
are how I flow

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79506-good-lord-ca-en-fait-du-monde-carnet-de-contact-de-dyson#965709

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2557
✯ Les étoiles : 2419




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Jeu 22 Mar 2018 - 19:00

A entendre Dyson, c'était comme si Violette et Honey n'étaient que des personnages de fiction ce qui, bien sûr, n'avait aucun sens. Elle était on ne peut réelle et elle n'était pas persuadée d'avoir envie de connaitre la version de sa vie qui existait en DVD, voire sur d'autres supports. Ce que vivait sa planète était réel, tout comme ce que ses habitants éprouvaient, en premier lieu Violette, qu'elle n'avait pas voulu blesser (si seulement on lui avait donné le mémo stipulant que personne ne lui avait dit pour ses parents et que ce serait à elle de le faire tout aurait pu être fait en privé, pas dans ce labo, pas devant ces gens certes sympathiques mais encore inconnus) et comme tout le reste. Honey avait préféré ne pas épiloguer, ni sur le nom qu'ils donnaient tous à sa planète d'origine, ni sur le reste.
Elle se contentait pour l'instant de presser affectueusement l'épaule de Violette et de tenir sa canette de Coca à proximité, des fois qu'elle ait encore besoin de boire. Du thé aurait vraiment été bienvenu et la jeune femme aurait pu aller en faire. Apparemment, le sien était délicieux, sans doute parce que, du fait de ses compétences de chimiste, elle savait toujours à quelle température chauffer l'eau et combien de minutes laisser les feuilles infuser. Mais Honey ne pouvait pas se résoudre à s'éloigner de Violette maintenant, comme elle n'avait pu se résoudre à laisser tante Cassie seule quand Tadashi était mort. Les seules différences étaient qu'elle avait eu le temps de faire un thé à Cassie, qui était entourée de tous leurs amis, et qu'il restait de l'espoir pour les parents Indestructibles. D'ailleurs, s'ils avaient choisi ce pseudo de justiciers, ce n'était sans doute pas pour des prunes.
Mais ça, Dyson était déjà occupé à le lui dire - plus ou moins et pas en ces termes exacts - alors la scientifique n'intervint pas davantage. Elle se contenta de lui adresser un sourire encourageant et assuré quand il fit mention de ses compétences. C'était bien qu'il les aient remarquées. Elle, en revanche, n'aurait jamais pu se douter que ce si jeune homme avait en réalité 300 ans. La scientifique était presque persuadée que tout ceci était lié à ces fameux "mondes des contes" mais trouva, là encore, le moment mal choisi pour vérifier son hypothèse scientifique. Cela étant, quand le jeu serait un peu calmé, elle avait bien envie de faire de Dyson son sujet d'expérimentation afin de comprendre comment à un âge aussi avancé on pouvait avoir une mine aussi juvénilement déconcertante.
Et la jeune femme espérait bien ne pas apprendre que "magie" était la seule explication à tout ceci car elle n'appréciait pas ce ressort scénaristique éculé des mauvais scénaristes. Ceci était potentiellement aussi une intervention de l'auteure du post qui a beaucoup de mal avec le "ta gueule c'est magique".
Honey Lemon était d'ordinaire une jeune femme dont l'attention était rapidement détournée, notamment si on avait le malheur de lui parler de sciences. Elle n'avait bien sûr rien perdu des propos de Dyson mais s'intéressait davantage aux réactions de Violette pour voir si 1) elle tenait le coup et 2) si les nouvelles données lui faisaient un peu de bien.
Cependant, quand Dyson les fit entrer dans la simulation de Moscou, la scientifique prit le pas sur la femme. Honey détourna toute son attention de Violette pour observer cette simulation si fausse et pourtant si réelle. Enfin, l'illusion était là, c'était certain. Froid inclus, pendant un temps. La jeune femme adressa un sourire reconnaissant à Dyson quand il désactiva ce paramètre.
- Pas mal du tout votre réalité virtuelle ! Pour un moment aussi en retard c'est tout simplement fan-tas-tique ! On s'y croirait, c'est dingue, non ?s'écria la jeune femme, émerveillée et excitée. Et cette Overwatch a l'air très douée, ajouta-t-elle ensuite dans le but, surtout, que son auteur s'auto-complimente même s'il est normal que Honey Lemon pense une chose pareille d'Anastasia et afin, aussi, de rebondir sur un commentaire de Géo avant de lancer la simulation. Pensez à la recontactez pour notre retour sur Terre-2. On aura besoin de muscles, c'est certain, mais des muscles sans cerveau ça ne sert à rien.
Honey en savait quelque chose même s'il aurait été mieux pour elle d'avoir un peu plus de force physique. Elle pouvait ouvrir ses pots de confiture seule et la plupart du temps c'était suffisant. La scientifique ne se voyait pas comme une héroïne. Elle n'avait jamais voulu l'être. Encore aujourd'hui, elle préférait inventer et réfléchir. Elle était juste elle. Mais les circonstances avaient fait qu'elle avait dû se dépasser. Une première fois, puis encore une etc etc.
- C'est marrant parce que nous aussi on était six, reprit Honey. Les Big Hero 6. C'est un bon nombre, le six. Vous saviez que c'était un nombre parfait ? Mathématiquement, je veux dire. Il est relié au nombre premier de Mersenne 3 par : 21(22 – 1) = 6 — donc à moyenne harmonique entière. Il est aussi unitairement parfait, même ! Et ça c'est fantastique, pas vrai ?
Honey trépignait et... elle était bien la seule. Les autres semblaient vaguement se demander si elle prenait des produits. Ca lui arrivait souvent, alors la jeune femme se calma et reprit :
- Ca veut dire que c'est un entier strictement positif qui est la somme de ses diviseurs unitaires stricts. Le six, je veux dire. Vous aviez... pas l'air au courant, grimaça la scientifique, gênée de les avoir apparemment exposé à leur ignorance.
Honey prit aussi but aussi une gorgée de soda (mais pas de celui de Violette), le temps que le malaise ne se dissipe.
- Vous êtes optimiste, en tout cas ! Moi je trouve que ça frôle l'inconscience mais... j'suis plus à ça près alors j'en suis.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Violette Parr


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : N'a toujours pas terminé sa scolarité obligatoire...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2571
✯ Les étoiles : 24064




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Lun 26 Mar 2018 - 22:35






A Not Very Magic League

Feat Dyson Walters ; Honey Lemon & Violette Parr

Ni Honey ni Violette n’avaient rebondi sur les explications de Dyson. Pour Violette cela faisait trop d’information en un seul coup. Puis elle avait du mal à le suivre sur certaines explications. Le monde des contes, la magie. Tout cela était impossible pour la jeune Parr. Et cela lui faisait se demander dans quel monde elles étaient tombées. Les espoirs de retourner auprès de sa famille entière filaient entre ses doigts. Il lui était donc impossible de ne pas craquer face à cette pensée. Violette n’était qu’une gamine et elle avait besoin de sa famille. Elle avait encore besoin de ses parents, mais aussi de ses frères. Ici elle n’avait personne, elle ne connaissait personne. Elle était seule et vulnérable. Heureusement, Violette savait qu’elle pouvait compter sur Honey. Cela ne voyait très bien dans sa manière de se conduire envers la fille Indestructible. Son soutien dans cette révélation terrible était nécessaire. Malheureusement, elle n’avait pas été suffisante. Aucun soutien n’aurait été suffisant pour empêcher Violette de craquer. Elle avait besoin de craquer, de vider ce flot d’émotion divers et variées. Et cela faisait vraiment du bien.

Les larmes coulaient toujours sur le visage rougi de Violette. Mais lorsque Dyson se rapprocha d’elle, la jeune femme les enleva d’un revers de manche. Elle n’aimait pas que les gens la voit pleurer. Elle n’aimait pas se donner en spectacle. Elle était tout l’inverse, discrète et timide. Malheureusement, parfois, les émotions étaient incontrôlables. Ce moment en était la preuve. Tout en essuyant ses larmes et en essayant de retenir les prochaines, Violette écoutait Dyson d’une oreille très attentive. Il avait une très bonne élocution et de très bons arguments. Il arrivait à donner de la force mentale pour ne pas faiblir, pour garder espoir. Même si une fois de plus, il faisait mention de la magie, de son âge complètement impossible et d’une première mort. Complètement dingue et illogique. Néanmoins, Violette s’attarda plus sur le passage où l’arrivée de Honey et elle-même allait sans doute énormément contribuer à l’avancée des recherches pour aider et sauver le monde des filles. La jeune Parr n’avait aucune idée de la manière dont elles allaient contribuer mais elle était toute ouïe. Violette n’était certainement pas venue dans ce monde pour se tourner les pouces. Elle était là pour chercher de l’aide, trouver des solutions et sauver son monde et notamment sa famille. Chose la plus importante à ses yeux. Violette poussa sur ses talons et ses jambes pour se remette en position naturelle, grâce à l’aide de Dyson. Elle le regarda ensuite s’en aller vers la drôle de machine qui leur avait déjà montré une première vidéo. Mais cette fois-ci, il semblait vouloir autre chose de cette machine. Enlevant les dernières larmes qui tenaient aux coins de ses yeux, Violette se tourna vers Honey en lui adressant un regard interrogateur. Elle n’arrivait pas à comprendre tout le discours de Dyson. Il parlait d’une troisième guerre mondiale évitée, un président des Etats-Unis. C’est à cet instant que Violette remarqua qu’il y allait certainement avoir des différences entre leurs deux mondes. Ils n’étaient tout simplement pas visibles au premier coup d’œil. Mais une fois de plus, l’important des propos de Dyson n’était pas là. En expliquant la première mission qu’il avait fait avec son équipe de super-héros, Dyson était en train de faire comprendre aux filles qu’ils connaissaient l’ennemi et qu’il l’avait déjà combattu voire même battu puisqu’ils étaient tous revenu en vie. Et là, ça intéressait beaucoup plus Violette. Cela lui donnait même de l’espoir ! « Donc si je résume bien, vous êtes en train de dire que vous avez déjà rencontré le Joker ? Vous avez déjà réussi à le battre ? » Une fois ses pensées mise en mot, Violette tilta sur un détail. « Mais attendez…si vous avez réussi à le battre, comment a-t-il pu débarquer dans notre monde ? » Ce n’était pas cohérant ! Et la brunette attendait des explications pour éclaircir la situation et essayer au mieux de comprendre ce qu’ils avaient vécu avec le Joker.

Malheureusement la voix de la machine empêcha Dyson de répondre à la question. Et le décor changea radicalement, de même que la température. Surprise par ce changement brusque, la réaction de Violette fut assez machinale. Elle croisa ses bras et les frotta comme pour se réchauffer. Elle en profita aussi pour faire sortir de la buée, comme pour constater d’une autre manière que la température était réellement glaciale. Une fois la température revenue à la normale, Violette se concentra sur l’endroit dans lequel ils avaient atterri. « C’est impressionnant ! » La jeune femme ne comprenait toujours pas comment elles pourraient les aider grâce à cette salle, ni comment cela pourrait permettre l’ouverture du fameux portail entre leur deux monde. Cependant, il fallait l’avouer, le mécanisme était géant ! « Je suis bluffée ! On dirait tellement qu’on vient d’atterrir dans un autre monde. On n’avait pas cette salle pour nos entraînements. » En réalité, les Indestructibles s’entraînaient très peu en famille, dans ces conditions presque réelles. Peut-être que c’était ce détail qui avait causé leur perte. Ils n’avaient pas réussi à battre le Joker alors que l’équipe de Dyson y était parvenu. C’était limite enrageant.

Une fois la simulation terminée, Violette ne put s’empêcher de regarder à droite et à gauche. Ce changement aussi brusque était incroyable, au-delà du possible. Y avait-il de la magie comme n’arrêtait pas d’en parler Dyson ? La jeune Parr avait du mal à croire à cette raison mais certains éléments montraient que c’était possible. Une fois de plus, Violette buvait les paroles de Dyson. Et une fois de plus, son discours comportait des incohérences que la jeune femme ne pouvait plus taire. « Votre père vous a créé ? Vous n’êtes pas venu au monde comme des personnes normales ?! » L’histoire et l’identité de leur « sauveur » l’intriguait au plus haut point. Cela défiait toutes les règles basiques de la vie et de la mort. Et à penser comme cela, Violette avait l’impression qu’Honey avait déteint sur elle, au cours de leur voyage. Mais elle ne pensa bientôt plus à ça lorsqu’elle vu les différents costumes sur les mannequins, mêmes les paroles mathématiques d’Honey ne l’atteignait plus. Immédiatement Violette se retrouva dans ces costumes. Elle portait le sien sous ses vêtements, comme ses parents lui avaient conseillé. « Les costumes sont vraiment beaux. J’imagine qu’ils ont des caractéristiques bien précises, comme les nôtres. Je porte le mien sur moi. Une façon de garder ma famille près de moi. » Violette serra sa main contre son tee-shirt. « Vous n’étiez que 6 et vous avez réussi…là où nous, nous avons raté. Bon…nous n’étions que 4 et demi, et sans doute pas autant préparé que vous à cette attaque. Comme dit Honey, tout ce que vous ne dites frôle l’inconscience mais…J’ai envie de vous croire, de garder espoir avec et grâce à vous… » Violette se retourna vers Dyson. Il n’y avait plus que deux questions qui comptaient maintenant. « Comment pouvons-nous vous aider précisément ? Et quand commençons-nous ? » L’indestructible n’était pas là pour trier les lentilles. Ils avaient déjà perdu 5 mois, ils n’avaient pas le droit de perdre plus de temps.



☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Family's back
New start together on this world.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48026-je-me-sens-differente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger // Leader de la Magic League


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 13742
✯ Les étoiles : 23754




Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Jeu 12 Avr 2018 - 10:01



A Not Very Magic League



J'avais émis un petit rire en voyant le visage tout fier de Géo devant les regards impressionnés de Violette et Honey.

Les habitants de Storybrooke sont assez habitués dans ce qui est du changement de monde. Mais oui, ce qu'a fait Géo avec la Salle des Dangers, c'est dingue, je suis d'accord. Je lui mis une tape affectueuse dans le dos. Mon frère, c'est le meilleur.

Je tournais mon regard sur Honey pour lui répondre. Toute la Magic League sera contactée pour l'opération de secours de Terre-2. En espérant pouvoir en recruter de nouveaux également.

En revanche, si je ne comprenais pas grand chose des longues explications de Honey quand elle s'étendait sur les mathématiques, je devais avouer que son énergie, mélé à son savoir, avait tout pour redoubler mon optimisme. Il était clair que les ressources dont nous disposions pour la suite de Magic League venaient de doubler, peut être tripler, avec elles deux. Géo lui, en revanche, lui souriait, ayant manifestement tout compris, sans difficulté. Je n'y avais pas pensé... c'est brillant !
J'aimerais beaucoup rencontrer les Big Hero. Votre dessin animé était cool, mon fils l'adore. Toute la famille l'adore en fait.

Je pris conscience cependant que je devais freiner sur ce genre d'infos. Magie, dessin animé, changement de mondes... si Terre-2 était identique (presque identique) à la Terre, la magie ne devait officiellement pas exister, même si il devait certainement y en avoir, comme dans les comics. En tout cas, c'était un aspect de l'existence qu'elles devaient tout juste assimiler.

Naissance ordinaire... on peut dire que non. Mes parents m'ont crée avec de la magie, avec l'aide de mon oncle. Je suis un lapin anthropomorphe à la base. Géo, c'est un canard.

Freiner sur ce genre d'infos.

Mais j'étais satisfait. Inconscient ? Peut-être. Mais j'ai gagné toutes mes guerres avec le même espoir. Et j'avais la preuve que j'arrivais à faire en sorte qu'il soit contagieux : Violette s'était relevée, sa motivation était revenue, déterminée à aider. La Magic League venait de gagner deux nouveaux agents, même temporaire. Si Honey et Violette rentreront dans leur monde quand nous l'auront sauvé, je savais que j'avais de la chance de pouvoir être à leurs côtés. Un honneur, même si je ne serais peut-être pas d'accord pour que la jeune Violette, dont la famille et les amis se sont donnés du mal à protéger, prenne part au combat quand nous réussiront à ouvrir la porte.

C'est exact. Tous les costumes sont inspirés des comics de super-héros que nous avons.
On voulait vous poser la question d'ailleurs. Batman, Flash, Superman, vous connaissez ? Je pus voir à leurs visages que ce n'était manifestement pas le cas. C'était bien ce que je me disais, la messagère semblait nous avoir dit que leurs groupes étaient les seuls héros de leurs mondes, malgré l'existence des villes connues de nos héros fictif.

Géo s'approcha du générateur de la Salle des Dangers, et pianota sur l'écran. La machine finit par répondre par communication orale.
Enregistrement des nouveaux paramètres.
L'ingénieur se retourna vers les filles, leur faisant signe d'approcher. Je vais vous enregistrer dans la base de données de la Magic League, pour que le générateur puisse assimiler votre présence et votre énergie mentale. Comme ça, je pourrai la programmer pour générer le décor de Terre-2 comme vous vous en souvenez. Avec le bon algorithme, la machine pourra compléter de façon autonome le reste du monde que vous ne connaissez peut-être pas. Nous avons besoin de Central City il me semble. Votre messagère nous a dit que c'est là-bas que le Joker a tout commencé. Si nous voulons une porte, nous avons plus de chances de la trouver ici.
Félicitation, membres des Big Hero et des Indestructibles, vous allez devenir des membres de la Magic League.

Un voile de lumière bleue scanna le corps entier de Honey. Enregistrement de l'Agent 009. Honey Lemon.
Et l'opération se répéta pour son amie. Enregistrement de l'Agent 010. Violette Parr.
Ajouter des noms ?


Je réfléchis un instant, pour constater que ni l'une ni l'autre, dans leurs dessins animés, n'avaient de noms de super-héros. Je me penchais vers elles. On peut voir ça plus tard.

Géo continuais à pianoter sur l'écran de la Salle des Dangers. Nous avions déjà fait plusieurs essais, mais le décor dans lequel nous voulions aller était totalement différents. Des paramètres plus complexes pour générer quelque chose de nouveau, un algorithme pour construire le monde entier sur les quelques critères que les souvenirs de Honey et Violette nous donneront, grâce à plusieurs facteurs que l'intelligence artificielle prendra en compte. Mais Géo finit par y arriver, comme s'il s'y était déjà préparé.

Matérialisation des agents 001, Spiderman, 008, Géo, 009, Honey Lemon, 010, Violette Parr. Session d'entrainement numéro 14.

Cette fois-ci, la génération du monde virtuelle était donc différente, tout autour de nous, le décor fut noir, tandis que mon costume de Spiderman était apparu sur moi. A mes côtés, Violette et Honey étaient aussi en costume. Ce n'était pas nos vraies tenues, mais Géo avait programmé la Salle des Dangers pour générer virtuellement les habits spécifiques dans lesquels nous opérons. Il n'y avait que lui qui avait toujours ses vêtements ordinaires.

Génération du nouveau fichier. Suivi des souvenirs des agents 009 et 010. Nom ?
Terre-2.

Quelques instants passèrent, et au bout de deux minutes, l'intelligence se manifesta de nouveau. Fichier terminé et opérationnel. Superficie du fichier Terre-2 estimée à 2 040,4 millions de km² une fois complété.
Géo haussa les sourcils, étonné. A vrai dire, moi qui avais peu de connaissance en science, je savais que notre monde était loin d'être aussi énorme. Il se tourna vers Honey. Votre monde est précisément 2 fois plus grand que notre Terre !
Je vous envoie dans le fichier mental le plus clair. San Fransokyo Institute of Technology à San Fransokyo, Californie, Etats-Unis.

Le décor noir trouva finalement des couleurs. Le ciel était bleu, tandis que nous nous trouvions sur une pelouse fraîchement tondue. Le décor était beau. Nous étions devant la fameuse école du dessin animé.

Honey, nous sommes chez toi si je ne me trompe pas.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
proper dosehighs and lows
are how I flow

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79506-good-lord-ca-en-fait-du-monde-carnet-de-contact-de-dyson#965709

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

A Not Very Magic League -- Dyson Spiderman Walters - Honey Lemon - Violette Indestructible Parr





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques