MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ ChAtPeRlIpOpEtTe ☆ Evénement #102
Une mission de Saoirse A. Bennet - Depuis le 3 décembre 2018
« La mission qui a du chat... ! »

Partagez | .
 

 Le livreur de pizza, l'inconsciente et le feu tricolore [fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2542
✯ Les étoiles : 7319




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mer 14 Mar 2018 - 19:30

Honey avait eu hâte de revoir Michel-Ange car il la faisait rien et il l'impressionnait aussi un peu. Il avait beau prétendre le contraire, il en savait plus qu'il ne voulait bien l'admettre car on ne parlait jamais de "valeur de référence" sans raison ! Il était, en tout cas, de bonne compagnie et, un jour, elle l'espérait [ndrl : on est d'accord que si t'as une place dans ML2 tu mets M-A, hein ? ], ils iraient ensemble chez elle afin qu'il voit un peu comment c'était.
Mais pour l'heure, c'était la science et le mutagène qui les réunissaient et c'était aussi une très bonne chose. Michel-Ange semblait s'intéresser suffisamment pour qu'ils passent une après-midi formidable. Son regard émerveillé, en tout cas, ne trompait pas.
- Moi aussi ça me fait toujours ça, les labos, glissa-t-elle d'un ton complice en gloussant.
Et encore, il n'avait pas vu celui dans lequel ses amis et elle travaillaient, avant ! Storybrooke était étonnamment bien équipé pour une petite ville du Maine qui n'existait pas sur les cartes (d'ailleurs : quand elle tapait "Storybrooke" sur Google, l'algorithme demandait sans cesse "did you mean story book?") mais c'était rien à côté de ce à quoi elle avait eu accès jusqu'à présent ! Et puis, il n'y avait pas A.S.T.R.I.D.
Mais il y avait des tonnes de choses palpitantes et, bien que néophyte, Michel-Ange s'en était aperçu. Honey rayonnait de bonheur. Il savait comment lui faire plaisir, lui !
- Bravo ! Tu es très doué pour quelqu'un qui n'y connait rien ! Il s'appelle Bob. Enfin, je l'appelle Bob.
L'enthousiasme était tel que Honey n'avait pas tellement fait attention au concours de circonstances qui l'avait amené à connaitre le nom de cette machine et son utilité. Disons que ce n'était pas important. Ce concours aurait pu être remporté par n'importe qui mais tout le monde ne se serait assurément pas rappelé aussi bien que Michel-Ange. Il était doué, Honey en était persuadée. Et ses talents s'étendaient bien au-delà du sauvetage en skateboard et des livraisons de pizza.
Il était aussi courageux, elle en était persuadée, même s'il avait peur des aiguilles. Honey sursauta, ne s'étant pas attendu à un pareil cri. Elle avait manqué de se boucher les oreilles, ce qui, au vu de ce qu'elle avait en main, aurait pu faire mal. Et que dire de ce saut que même les meilleurs athlètes n'auraient pu égaler.
Fascinée, Honey l'observait, à présent accroché à la lampe du plafond, à espérer qu'il n'ait pas le vertige.
La scientifique rangea la seringue dans une poche de sa blouse, hors de sa vue. Puis elle attrapa le calepin sur lequel elle avait prévu de noter ses observations. La jeune femme n'avait pas forcément prévu de commencer aussi tôt mais elle était contente d'avoir déjà des observations à faire.
- Je vais noter que la peur active le mutagène. Et probablement la surprise aussi puisque c'est un peu lié. C'est très intéressant tout ça mais tu devrais redescendre, fit-elle observer sans regarder Michel-Ange, pendant qu'elle consignait scrupuleusement ce qui venait de se passer. On va commencer par des questions, ce sera plus marrant et moins effrayant, je pense, poursuivit-elle en relevant son stylo. Comment est-ce que le mutagène s'active ? En dehors des situations de peur, je veux dire. Quels sont les facteurs ? Et je ne parle pas de la poste, hein !
Honey gloussa. La jeune femme aimait bien son humour mais sentait parfois, en société, qu'il était à côté de la plaque - voire carrément pas drôle. Elle reposa son calepin et attrapa un coton-tige, idéal pour les prélèvements buccaux. Entre autres. Il n'était pas mauvais pour collecter du cérumen ou se percer un tympan si on ne faisait pas gaffe. La scientifique l'observa, rêveuse.
- Tu crois que tu aurais envie d'observer un prélèvement de cellules buccales ? demanda-t-elle en relevant les yeux vers le jeune homme. Il faut juste que tu ouvres la bouche et que tu me laisses gratter dedans. C'est comme chez le dentiste mais ça fait absolument pas mal, promis, juré ! s'écria la jeune femme, des fois que.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1394
✯ Les étoiles : 10866




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 15 Mar 2018 - 21:07

"Pas de panique ! Je suis là ! "






Restant suspendu au plafond, Michel-Ange observa la jeune femme d’un œil critique. Devait-il descendre malgré le fait qu’elle avait caché la seringue ? Hm… Bonne question. Consentant finalement à descendre dans une petite acrobatie, il atterrit avec une légèreté hors du commun. Passant sa main un peu gêné derrière sa nuque une énième fois, il déclara :

« Ok, ça marche. Peut être que j’aurai le courage un peu plus tard, mais tu m’as pris par surprise ! »


Rigolant comme un enfant pour détendre l’atmosphère son attention fut détourner par un tube à essai. Le prenant sans précaution, il le fit tourner d’un œil expert.

« Hmmm… Je crois que le mutagène, c’était dans un truc semblable... »


Elle lui posa ensuite la question fatidique. Inspirant grandement, il faisait peut être une erreur en lui confiant ce secret. Mais peut être qu’elle pourrait l’aider à se contrôler quand il faisait des crises aïgus autrement que par des techniques de relaxations typiques du Nunjistu.

« En réalité, le Mutagène est une substance extraterrestre. Il a été découvert par le Docteur O’Neill. L’objectif était de croiser cet agent chimique très complexe avec de l’A.D.N. humain, pour guérir les soldats blessés à la guerre, et leur donner des capacités surdéveloppés… Un peu comme dans Captain America… Mais en bien pire... »


Jouant toujours avec le tube à essai, il poursuivit d’un ton un peu plus sérieux que d’habitude, et baissa un peu la voix pour qu’elle n’entende que lui.

« En réalité, le Docteur O’Neill et son équipe ont commencé par tester ce mutagène sur un rat, et quatre Tortues. C’était mes frères et moi, et Maître Splinter. On nous a injecté du mutagène, croisé avec de l’ADN humain.  C’était très douloureux, de ce que je m’en rappelle. Puis il y a eut un casse, et une petite fille nous a sauvé des décombres avant que le laboratoire ne prennent feu. Elle nous a envoyé dans les égouts… Mais ça tu connais déjà. Je te l’ai raconté hier. Mais c’est essentiel pour comprendre la suite... »


Souriant légèrement, il n’aimait pas trop se répéter. Mais c’était essentielle pour qu’elle comprenne deux ou trois petites choses essentielles.

« Notre formation Ninja, permet de contrôler nos émotions à la perfection… En réalité, nous avons toujours des capacités surdéveloppées. En permanence. Mais nous pouvons les améliorer si nous nous concentrons. C’est ce que j’ai fait hier, avec la voiture. C’est étroitement lié à nos émotions humaines… La peur, la joie, la colère peut nous rendre encore plus fort. Mais c’est risqué, car nous pouvons perdre le contrôle… Après, c’est particulier pour chacun de nous. Nous avons tous une émotion, qui nous fait passer hors de contrôle… Quand ça arrive, nos capacités sont au maximum, mais notre esprit est limité, plus animal. Donatelo, s’est la peur intense qui le transforme… Léonard, la joie, c’est pour ça qu’il est si sérieux… Raphaël, c’est la colère. Quand à moi... »


Fuyant son regard, il n’aimait pas trop parler de ce genre de chose. C’était particulièrement sensible comme sujet. Mais bon, il avait pleinement confiance en elle. Après tout, c’était pour la science !

« C’est la tristesse. »


Baissant un peu les yeux honteux, il n’avait eu une crise qu’une seule fois dans sa vie. Quand on s’en était pris à Maître Splinter et qu’il avait disparu. La tristesse l’avait transformé en une arme humaine, destructrice, terrible et sans pitié. Ce jour là, il avait tué beaucoup de personne. C’était son maître qui l’avait sauvé et ramener à son état d’origine.

« Dans le Monde des Contes, nous devenions des monstres encore pire que nous l’étions déjà. Ici, notre musculature se développe légèrement, et nos yeux prennent la couleur de notre couleur Totem que Maître Splinter nous a donné. Moi c’est le Orange, car il symbolise la chaleur et la joie de vivre ! »


Prenant finalement passion à expliquer tout ça, il poursuivit :

« Bref. Donatelo sait mieux que moi pour le Mutagène ! Mais si il faut, je veux bien donner des cellules de ma bouche ! La dernière fille m’en a pris plein ! »


Voulant faire de l’humour sur les filles, il se rendit compte qu’il était devenu complètement ridicule. Rougissant à nouveau pour devenir écarlate, il ouvrit la bouche.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2542
✯ Les étoiles : 7319




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Jeu 15 Mar 2018 - 23:40

Honey n'en savait pas plus sur le mutagène, les tortues humanisées et tout le reste que ce que Michel-Ange avait bien voulu lui dire. Mais elle avait retenu chacune des informations qu'il avait données - sauf peut-être les noms des protagonistes pour se concentrer avant tout sur les données scientifiques - et ne fut pas surprise que le mutagène ait été, à l'origine, conservé dans un tube à essai. C'était très courant d'en utiliser quand on expérimentait et ça, la scientifique le savait plutôt bien ! Elle savait aussi que c'était plutôt fragile, pour en avoir cassé plus d'une dizaine lors de ses expériences ou, plutôt, lors des explosions qui parfois (souvent) en résultaient.
La jeune femme détourna son attention du tube que Michel-Ange manipulait pour concentré son regard fasciné (et, par cela, concentrer aussi son attention, c'est-à-dire son esprit génial) sur les réponses de son ami. Elle tenait encore son stylo, suspendu au-dessus du calepin. Lui aussi n'attendait qu'une chose : la suite.
Et aucun d'eux ne fut déçu.
C'était décidément une sacrée histoire, tout ça ! Honey prit quelques notes complémentaires non sans lui accorder toute son attention - et particulièrement depuis qu'il avait baissé d'un ton. Ca, ça annonçait quelque chose d'excitant ! Elle se retint de trépigner, les yeux brillants comme une gosse le matin de Noël.
Plus ça allait et plus elle notait. Des capacités liées et amplifiées par les émotions ! Ca, c'était vraiment pas commun. La jeune scientifique notait scrupuleusement les noms des frères de Michel-Ange et les émotions associées. Inutile de vous dire que cela lui donnait envie de faire quantités de tests avec la fratrie au grand complet. Et si cela se lisait très probablement sur son visage (pourtant baissé vers le calepin), Honey n'en ferait jamais la demande. D'anciens cobayes avaient rarement envie de le redevenir - même pour le bon plaisir curieux et sans intérêt d'une scientifique un peu barge (elle).
Le stylo à nouveau relevé, elle attendait à présent de compléter son tableau avec l'émotion de Michel-Ange. Mais quand il en fit la révélation, la jeune femme en prit bonne note avec un soupçon moins d'enthousiasme que prévu et releva la tête vers lui (qui ne la regardait pas) pour lui adresser un regard sincèrement désolé.
- Oh. C'est... triste, commenta-t-elle finalement sans trouver rien de plus intelligent à dire.
La jeune femme en était bien désolée pour lui. Elle aurait aimé trouver quelque chose de plus profond et compassionnel (parce qu'elle était aussi douée à ce niveau-là - en théorie, du moins) mais ça ne venait pas. Michel-Ange l'avait prise de cours. Pourtant, il continuait son récit, presque sans interruption et la jeune femme reprit, elle aussi, ses notes.
La "couleur totem". C'était intéressant. Honey traça une nouvelle colonne à son tableau. "Prénom" et "émotion dominante" avait été rejointes par "couleur totem". Mais elle ne savait pas encore si c'était utile ou pas.
- J'aime bien le orange aussi, commenta-t-elle en finissant de tracer les lignes dudit tableau. Et le jaune. Et le rose. Et le violet. Et... en fait je n'ai pas envie de faire de préférence entre les couleurs mais ce qui est fascinant c'est que si on les mélange toutes ça donne du blanc. Et le rose est dans le champ chromatique lavé du blanc, d'ailleurs. Fascinant, non ? demanda la jeune femme en relevant la tête, les yeux pétillants.
Elle rit ensuite à son commentaire sur les filles et les baisers. C'était bien trouvé. Pas au point de se rouler par terre mais Honey - dont les jeux de mots pouvaient être mauvais - était bon public. La jeune scientifique attrapa son coton-tige et s'approcha de Michel-Ange.
- Fais AAAAAAAAH, demanda-t-elle, ne pouvant s'empêcher de miner ce qu'elle voulait.
Michel-Ange s'exécuta et Honey introduisit son coton-tige dans sa bouche. Tandis qu'elle raclait généreusement l'une de ses joues intérieures, elle commenta :
- C'est le premier prélèvement buccal de toute ma vie. C'est excitant, non ?
S'apercevant presque aussitôt qu'il risquait d'avoir du mal à répondre, Honey ajouta presque aussitôt!
- N'essaye pas de répondre, y a de fortes chances que je ne comprenne pas ce que tu vas dire. Même si je pense que tu allais dire que oui c'est effectivement excitant !!
Sa voix était montée dans les aigus sous l'effet de l'enthousiasme mais, heureusement pour les oreilles de Michel-Ange, Honey en avait fini de son prélèvement qu'elle déposa sur une lamelle. Tout en la recouvrant d'une autre lamelle plus fine destinée à préserver l'échantillon [à ce stade du rp la joueuse se rappelle de ses cours de SVT], elle poursuivit :
- D'habitude je mélange des trucs et si j'ai mal mélangé, ça explose ou alors je regarde les étoiles. Mais les prélèvements de tissus humains ça me plait déjà beaucoup ! ... Est-ce que c'était glauque de le dire comme ça ? demanda la jeune femme en se tournant vers son invité, un peu mal à l'aise. Si tu veux on pourra mélanger des produits et voir ce que ça donne après. C'est très amusant et presque pas dangereux. De toute façon j'ai des bases en médecine, tu n'as rien à craindre. J'ai jamais pratiqué, mais j'ai beaucoup lu. La pratique c'était...
Honey marqua une pause. Elle hésitait.
- Tu sais quoi ? C'est pas important pour ce qu'on a à faire, conclut-elle finalement en plaçant l'échantillon sous le microscope.
Après quelques réglages, elle l'observa, sourire aux lèvres, tout en s'extasiant.
- Tes cellules buccales sont vraiment fas-ci-nantes. Tiens, approche toi et regarde !!
Sans attendre son accord, Honey poussa Michel-Ange en direction du microscope. Elle joignit les mains et l'observa en train d'observer, sourire aux lèvres.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1394
✯ Les étoiles : 10866




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 19 Mar 2018 - 16:57

"Pas de panique ! Je suis là ! "






L’écoutant parler sur les couleurs, Michel-Ange s’y intéressa avec une attitude très cérémoniale. Il n’avait pas pour habitude d’écouter les scientifiques parler. En règle générale, ça le fatiguait plus qu’autre chose. Avec son frère, il lui aurait certainement envoyé un objet à la figure pour qu’il se taise. Mais déjà, il ne connaissait pas bien Honey pour lui couper la parole ainsi, et en plus il ne la trouvait pas si ennuyante que ça. Et puis, l’écouter parler l’avait apaisé. Complètement. Ouvrant la bouche, bien éduqué, elle commença à gratter dans sa gorge :

« Jpenche quya plush exchitant que dtrichouiller dans la chouche de quelchun d’autre nan ? »


Effectivement. C’était visiblement mathématiques, que cette hypothèse se soit vérifié. Il ne pouvait pas parler correctement avec quelque chose dans la bouche. Fronçant les sourcils quand elle eut terminée, elle recommença à parler à toute vitesse. Ne comprenant aucun mot scientifique, il se contenta de hausser les épaules et de répondre d’un ton simplement gentil.

« C’est pas glauque, du moment que tu parles de tissus buccaux. Si tu parles de cervelle, de sang ou de mort, là je vais paniqué... »


C’était vrai. Il avait une peur bleue de tout ça. Les films d’horreur, ça lui donnait la trouille, et les morgues encore plus. Se rapprochant pour observer ses cellules, il ne remarqua rien d’anormal. En fait, c’était la première fois qu’il devait regarder des cellules à travers un microscope. Il voyait des formes rondes, immobile et flottante, puis elles commencèrent à prendre une teinte orangé et à s’agiter. Puis se fut le retour à la normal. Fronçant les sourcils, il se détacha du microscope pour regarder Honey d’un air peu convaincu.

« Je ne vois rien d’anormal… Mais c’est normal, pour voir quelque chose qui n’est pas normal faut avoir déjà la base de la normalité. Ca fait beaucoup de normal je crois... »


Ricanant à sa petite vanne, il reprit l’étude des cellules tout en lui répondant :

« Tant que j’en sors vivant et que je ne souffre pas, tu peux me faire tous les examens que tu juges nécessaire ! Mais c’est cool si t’as les bases en médecine ! Tu pourras me faire des certificats médicaux si jamais je suis malade et que je veux pas travailler... »


Soudain, il eut une idée, prenant lui même l’initiative, il appuya de toutes ses forces pour stresser ses cellules. En général ces pouvoirs se déclenchaient en situation de stresse. Au niveau cellulaire, une secousse comme il venait de leur faire subir aurait du suffir. La lamelle s’illumina légèrement d’une teinte jaune-orangé un instant, puis il se précipita pour regarder. Mais il n’eut pas le temps que Honey venait déjà de le pousser comme un malpropre…
Ricanant, il fut content d’avoir fait le bon choix. Visiblement, il avait géré ! Fier de lui, appuyé sur le plan de travail, il se passa la main dans les cheveux et dit d’un ton joyeux.

« Je peux t’apprendre si tu veux. Quelques années d’études et ça devrait l’faire ! Alors tu vois quoi ? Ca va exploser ? »


Son visage reprit un petit air anxieux. Les explosions, ça le gênait beaucoup moins que les films d’horreur. Déjà parce qu’il avait l’habitude, mais qu’en plus il y avait toujours résister. La Tortue s’inquiétait plus pour Honey. Elle devait prendre beaucoup de risques inconsidérés pour la science… Voyager dans un mail en était la preuve. Elle était prête à tout pour avoir des réponses à ses questions. Même lui faire une piqûre. S’écartant d’elle doucement et discrètement, il finit par dire d’un ton un peu plus silencieux que les autres fois. (C’était la faute de Figue, si il parlait fort. Il fallait toujours gueuler pour se faire entendre avec elle.)

« Tu vas pas me prendre d’autres bouts de mon corps, si ? »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2542
✯ Les étoiles : 7319




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Lun 19 Mar 2018 - 19:35

Michel-Ange n'avait aucune idée de ce qu'englobait la définition du terme "excitant" d'après Honey Lemon. Pour lui, ça n'avait été qu'un prélèvement buccal mais pour elle c'était la promesse de quantité de cellules uniques à analyser et décortiquer. Et ça, ça correspondait exactement à ce qu'elle entendait par "excitant". Entre autres choses.
La compagnie de néophytes enthousiastes aussi avec quelque chose d'excitant. Michel-Ange s'en était peut-être aperçu. Sans doute. Disons que les probabilités étaient assez élevées. Honey avait l'habitude qu'on lise en elle comme en un livre ouvert, peut-être parce que ses grandes lunettes décuplaient la perception qu'on avait des émotions qui passaient dans ses yeux. Ou alors c'était à cause de sa voix aux intonations fluctuantes. Ou bien un mélange de ci et de ça. La scientifique n'avait jamais étudié la question en profondeur. Mais une chose était certaine : elle n'avait jamais ouvert la boîte crânienne des gens et elle ne comptait pas s'y mettre aujourd'hui. Ni les prochains jours, ni jamais.
- Oh y a pas de risques que je t'ouvre le cerveau ! C'est pas là-dedans qu'on va trouver ce que je cherche et de toute façon je n'ai pas le matériel ici. Et puis... je ne me suis jamais renseignée sur la procédure alors ce serait risqué.
Il semblait à la jeune femme que son ami était mal à l'aise. Elle se mordit la lèvre puis lui adressa un grand sourire. Elle le laissa observer au microscope mais continua de parler.
- T'en fais pas, je vais vraiment pas te faire de mal, c'est pas la peine de paniquer. Je suis une scientifique, pas une psychopathe, précisa la jeune femme, au cas où ce point n'était pas encore totalement clair.
Dans l'absolu, il y avait de l'azote liquide et de l'acide au laboratoire et encore une autre dizaine de produits capables de causer bien des dégâts sur un corps. Mais cela ne correspondait pas à la belle vision de la science qu'Honey avait. Pourtant, elle préféra ne pas préciser qu'en théorie elle avait les moyens de le faire souffrir. Quelque chose lui indiquait que ce n'était pas une bonne chose à faire, que la blague ne passerait vraiment pas.
- Ca fait trois fois normal en tant qu'adjectif, une fois le substantif et une fois l'antonyme de l'adjectif, ne put s'empêcher de répondre Honey Lemon, comme la parfaite petite étudiante qu'elle avait été, il n'y avait pas si longtemps. Mais pardon, j'arrête de te déconcentrer. C'est ton premier microscope. Ca se voit. C'est un moment important, ça se savoure en silence. Donc, voilà, je me tais.
Il lui avait fallu bien des mots pour se taire. Honey croisa les bras sur sa poitrine et arpenta l'espace entre sa paillasse et la fenêtre, notant chacun des signes corporels que Michel-Ange renvoyait. Et aussi les signaux sonores qui déclenchèrent chez elle un autre gloussement.
- Parce que les tortues ninja ça tombe malade ? Le mutagène ne vous pas aidés à développer des anticorps plus puissants ? Je suis à peu près sûre que c'est un genre de parjure médical de faire un faux certificat et que Tadashi n'apprécierait pas mais... On verra si l'occasion se présente. C'est vrai que, d'un certain point de vue, je suis docteur. Enfin, j'ai un doctorat en chimie et un autre en astrophysique.
Honey en était à replacer nerveusement une mèche blonde derrière son oreille quand la lamelle d'étude attira toute son attention. Sans plus prêter attention au monde alentours - littéralement, puisque son corps frêle percuta une masse plus résistante et musclée qu'elle interpréta comme étant Michel-Ange - se rua derrière le microscope. L'appel de science. Honey n'y résistait jamais. Au départ, elle s'était interrogée quant à ce que son néophyte curieux pouvait bien fabriquer mais quand elle avait aperçu la lueur, elle avait compris. Et il ne fallait pas perdre un instant. D'ailleurs, elle avait envoyé valser calepin et stylo derrière elle sans se soucier d'où ils atterrissaient.
- C'est FASCINAAAAAAAAAAAANT ! s'écria la jeune femme. Il faut que tu vois ça mais... après, là je suis en pleine fascination scientifique. Tes cellules ont commencé à se multiplier beaucoup plus vite que la normale. Absolument fascinant mais... non, a priori, ça ne devrait pas exploser. Bien que ce soit la première fois que j'observe un truc pareil donc je ne peux pas le certifier à 100 % mais je pense qu'on est bien partis.
Trop occupée à être scientifiquement excitée, Honey Lemon n'avait pas prêté attention à tous les propos de Michel-Ange. Mais alors qu'elle se reculait un peu de son observation, se demandant où était son calepin et son stylo (et se rappelant ainsi qu'elle les avait balancés derrière elle sans un regard), la jeune femme entendit parfaitement la requête de Michel-Ange et se figea.
- Bien sûr que non ! s'étonna-t-elle d'une voix plus douce et mesurée. Je te l'ai dit avant : je suis une scientifique, pas une psychopathe. D'ailleurs on arrête quand tu veux, même maintenant si tu veux. On peut très bien mélanger de l'acide perchlorique, du cobalt, du peroxyde d'hydrogène, chauffer le tout à 500 degrés Kelvin pour fracturer chimiquement du métal ! Tu vas voir ça aussi c'est pro-di-gieux !!
La fracturation du métal. C'était un projet que la jeune femme avait commencé en 2014, autant dire il y avait une éternité. Tout en parlant, elle avait commencé à réunir les ingrédients nécessaires si jamais Michel-Ange préférait partir là-dessus.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1394
✯ Les étoiles : 10866




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 22 Mar 2018 - 20:58

"Pas de panique ! Je suis là ! "






Détachant son regard du microscope il l’observa un petit moment. C’était quand même terrible, cette façon de parler aussi vite et d’aligner des mots complexes. Fronçant les sourcils, Michel-Ange remarqua qu’elle était aussi douée en Grammaire. Ce n’était pas étonnant du tout, dans la mesure où la Grammaire était ce qui se rapprochait le plus d’un algorithme redondant. C’était son frère, qui lui avait dit ca. Ils étaient décidément fait pour s’entendre !

« Ca me rassure cette histoire d’examen !  C’est pas si mal, mais ça vaut pas tellement une bonne partie de Fortnite entre potes autour d’une pizza ! »


Détachant son regard du microscope, Michel-Ange continua d’observer d’un œil distrait son environnement. Ce laboratoire avait vraiment quelque chose d’exceptionnel. Il aimait ce lieu. Pourquoi ? Michel-Ange le savait. C’était dans un endroit comme celui ci qu’il avait commencé à penser, à extraire sa conscience. A prendre notion de lui même et à penser. Il y avait quelque de rassurant là dedans.

« Hmmm… C’est vrai, tu marques un point. Je tombe jamais réellement malade. Mais c’est pour rater le travail… Mais vu que je travaille avec mes frères, mon plan tombe à l’eau ! »


Fronçant les sourcils en entendant parler de ces doctorats, il haussa les épaules et se contenta de répondre, rejetant un coup d’oeil intéressé à ses cellules à nouveau :

« Ouais, mais ça doit marche quand même. Du coup je dois t’appeler comment ? Docteur Lemon ? Double-Doctor Lemon ? »


Tenant le microscope toujours aussi distretement, il le lâcha et regarda Honey d’un œil amusé. Ca y est il commençait à prendre confiance en lui. C’était jamais trop facile avec les filles. Elles avaient toutes ce je ne sais quoi, cette façon de lire votre coeur si rapidement ! Peut etre que c’était aussi sa faute à lui. Ses émotions étaient toujours un livre ouvert. Brusquement, elle le poussa à son tour pour observer quand la lamelle se mit à scintiller.
Un peu anxieux, on ne savait jamais, peut être qu’il avait attrapé un Lupus comme dans Docteur House, il l’observa d’un œil inquiet. Soulagé quand elle se mit à éclater d’une joie scientifique, la tortue faillit basculer à la renverse tellement il était heureux. Non, il n’avait pas de Lupus… Parfait ! Fracturer du métal, ça il savait faire !

« Fracturer du métal, je sais le faire avec mes bras ! C’est super simple ! J’ai travaillé dans un cirque, une fois, quand je me suis disputé avec mes frères et que j’ai fugué ! »


A cette pensée, sa tristesse l’envahit. C’était un moment de sa vie qu’il ne voulait pas spécialement partagé, mais qui l’avait échappé. Et la tristesse de cet événement était remonté au galop. Sentant son mutagène s’activait un peu plus brusquement que les autres fois, il serra tellement fort le plan de travail que ses doigts rentrèrent dedans.

« Oops désolé ! »


Se calmant et reprenant le contrôle de lui même, il retira sa main. Il devait faire un truc pour détourner son attention !

« Un tapis de course ! »


Sautant à une vitesse ahurissante pour un homme normal, en moins d’une seconde, ses fesses passèrent par dessus la rambarde du tapis roulant dans un petit « hop ». Activant le tapis, Michel-Ange commença à courir comme un dérater dessus !
« Allez allez allez ! Je suis sûr que je peux courir plus vite que Captain America ! »


Tout en levant le pouce, le tapis se mit à vibrer sous ses pieds et un petit « bip » sonore se fit entendre.

« Qu’est ce qu’il a, je l’ai cassé ? »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2542
✯ Les étoiles : 7319




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Jeu 22 Mar 2018 - 23:59

Fortnite comptait parmi les termes que Honey Lemon n'avait jamais entendu de sa vie et elle savait que ce serait un mot qu'elle risquait de ne plus entendre de si tôt, c'est pourquoi elle décida de passer outre. Au vu du contexte, il y avait de fortes chances pour que Michel-Ange ait fait allusion à une licence de jeux vidéos car la sociologie tendait à prouver qu'il était courant de s'adonner à de telles pratiques en mangeant de la pizza. Bref, tout ceci rendait l'information totalement inutile pour ce qu'ils étaient en train de faire mais Honey n'était pas mécontente d'en avoir appris un peu plus sur les goûts de son invité.
Quelques instants plus tard, un sourire triomphant agrandit la bouche de Honey Lemon : elle était bien contente que sa déduction concernant les anticorps de tortue ninja se soit avérée exacte ! La jeune femme n'avait même pas eu à effectuer de tests (ce qui était aussi un peu dommage car la jeune scientifique adorait les expériences) puisque le sujet avait fourni la réponse de vive voix. En science, ce n'était pas tous les jours que ça arrivait !
Et le sourire fier et ravi se mut bientôt en une moue contrite pour ce plan brillant qui tombait à l'eau.
- Tu peux juste m'appeler Honey, ça suffira amplement. Mais au sein de la profession on m'appelle Docteur Lemon. Ca fait marque de bonbon, tu trouves pas ? Maintenant que tu le suggères, cela dit, j'aime bien "Double Docteur". Si j'y pense je le proposerais !
La jeune femme n'était pas sûre que ce soit acceptée, le reste de sa profession manquant parfois d'humour, mais elle ne le précisa pas. Honey était persuadée que Michel-Ange s'en doutait. La plupart des gens, quand il imaginait un scientifique, n'imaginait pas une jeune femme comme elle. Et encore moins une jeune femme blonde. Heureusement, Honey n'était pas ce genre de blonde. Par contre, elle était excitée comme une puce en quasi permanence et l'intérêt scientifique de Michel-Ange ne tarda pas à en faire les frais.
Heureusement, il ne sembla pas s'en formaliser. Mieux : Honey le trouvait plus à l'aise, comme si leur connivence scientifique les avait aidés à franchir un cap.
- Je crois qu'on ne parle pas exactement de la même fracturation du métal mais c'est vraiment dément que tu puisses faire des trucs pareils ! se reprit immédiatement Honey, pétillante et joyeuse.
Un état d'esprit qui ne dura pas que le temps que son cerveau analyse les signes d'émotion intense que le corps de Michel-Ange s'était brutalement mis à envoyer. Honey n'avait pas oublié ce qu'il lui avait dit plus tôt et qu'elle avait scrupuleusement consigné. Cependant, elle n'eut le temps de rien : il avait déjà enfoncé ses doigts dans le plan de travail.
- Pas de doute, tu peux vraiment fracturer du métal à mains nues, fut le premier commentaire que Honey, fascinée, fut en mesure de faire.
La jeune femme passa ses doigts curieux à l'endroit où il avait déformé son espace de travail. Puis elle attrapa son téléphone et immortalisa le phénomène. Quand la jeune femme releva la tête, Michel-Ange avait sauté sur le tapis de course qu'un de ses collègues utilisait pour ses propres recherches. Oui, il ne s'appelait pas tortue ninja que parce que le nom sonnait bien : il était aussi agile que discret. Un vrai... ninja, en somme.
Honey papillonna des yeux, pas encore habituée à ces démonstrations hors normes. Mais la machina la ramena à la réalité :
- Je crois que tu vas trop vite pour ce mécanisme et que le mieux à faire serait de descendre avant que je n'ai à expliquer à mon collègue pourquoi il va falloir en racheter une, sourit Honey, un peu gênée de lui demander ça.
La jeune femme se mordit la lèvre avant de reprendre :
- Tu sais... Je n'ai pas de doctorat en psychologie mais je m'y connais un peu. Les émotions, c'est assez chimique, en fin de compte. Les sentiments aussi, maintenant que j'y pense. Bref, ce que je veux dire c'est que peut-être tu devrais envisager une autre méthode pour les canaliser quand elles se présentent ? Par exemple, tu pourrais apprendre à les accepter et à en faire une force maitrisable - littéralement et métaphoriquement. Tu n'as jamais essayé d'en parler à quelqu'un ?
Tout en parlant, Honey s'était approché pour le faire descendre de l'engin avant qu'il ne soit réellement cassé.
- On va faire une petite pause, je crois et boire un bon thé, proposa la jeune femme en l'entrainant à sa suite vers la salle de repos du labo. Tu verras, il parait que mon thé est vraiment très bon et d'une certaine façon c'est pas tellement étonnant : ça aussi c'est une réaction chimique. On est entourés de chimie en permanence et régit par les lois de la physique encore plus souvent ! C'est cool non ?
Honey, à cet instant, faisait peut-être preuve d'un peu trop d'enthousiasme. Toujours est-il qu'ils arrivèrent rapidement à la salle de repos et qu'elle ne perdit pas un instant. Pour s'assurer que l'eau était à température parfaite, elle sortit un thermomètre d'un des tiroirs, le même dans lequel on trouvait différents sachets avec différents parfums.
- Tu veux du thé à quoi ? Faut que je sache avant de m'y mettre, selon le type qu'on choisit l'eau doit être plus ou moins chaude si on veut vraiment que ce soit fan-tas-tique et je pense que tu veux un thé fantastique, non ?
Les yeux pétillants et plein d'attente, Honey lui adressa un immense sourire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1394
✯ Les étoiles : 10866




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 26 Mar 2018 - 21:01

"Pas de panique ! Je suis là ! "






Descendant du tapis avec agilité, il l’observa un petit moment. Regardant les mécanismes sans ciller, il finit par déclarer d’un air expert.

« C’est bon, il n’a rien du tout ! »


En fait il n’en savait rien. C’était purement théorique comme elle disait si bien. Mais au moins ça avait le mérite de la rassurer, de la voir descendre. Pas essoufflé du tout, ils se dirigèrent vers la salle de repos. Tout en écoutant ce qu’elle lui disait, il se mit réfléchir. Bien différente de Maître Splinter sous tout rapport, elle émettait la même théorie. Ne comprenant que la moitié de ce qu’elle disait, Michel-Ange pénétra dans la salle de repos.

« Ouais, ça peut marcher aussi, c’est comme ça que fais Maître Splinter… Même si on le soupçonne de parfois utiliser les émotions. Il arrive à se canaliser suffisamment pour se concentrer dessus. Une fois la paix intérieure trouvée, alors on peut l’activer et le maîtriser à sa guise… Après, il y a différents stades, d’après Donatelo… Celui que tu as vu tout à l’heure, c’est un stade primitif. Parfois, nous perdons totalement le contrôle de nous même si l’émotion est poussée à son maximum ! »


Ouvrant le frigo, la tortue se servit d’un soda qui traînait et laissa un billet de 5 dollars à la place. Il aimait bien piquer, mais c’était pas un voleur non plus. Ouvrant la canette, Michel-Ange but plusieurs gorgées. S’installant dans le fauteuil, il croisa les jambes sur le bureau, comme si il était chez lui.

« L’idée, c’est la maîtrise de soit. Et par elle, on peut alors contrôler notre pouvoir originel. Ca demande des années d’entraînement et de travail ! Tu devrais passé au Dojo  de l’Ecole de la Tortue ! On fait des cours pour les novices ! C’est Léonard qui s’en charge, parce que c’est soit disant le chef. Mais j’ai jamais aimé qu’il fasse son chef… Même si il prend de bonne décision ! »


Jetant la canette vide, elle tomba parfaitement dans la poubelle du recyclage. Ricanant comme un enfant, il manqua de tomber en se balançant sur sa chaise et se rattrapa dans un petite cabriole.

« Ca va j’ai rien ! »


L’observant faire avec le thé avec une précision déconcertante, il fronça les sourcils en passant sa tête par dessus son épaule.

« Le Thé c’est pas trop mon truc. Pourtant il paraît que ça purifie le corps et l’esprit. Certaines écoles ninja en font la maîtrise. Ils racontent que seuls ceux qui ont le coeur pur, ne rendent pas le thé astringent. Mais j’y ai jamais cru. D’après ce que tu me racontes, ça à l’air d’être plus du folklore qu’une vraie labeur... »



Regardant le thé infusé, il se mit à rougir en se rendant compte qu’il était un peu trop proche de Honey. Cela ne faisait que quelques minutes qu’il arrivait à lui parler, ce n’était pas pour tout gâcher et se remettre à saigner du nez. Voulant changer de sujet, il décida de s’intéresser un peu à elle. Lui, on savait tout déjà.

« Mais dit moi, sur Terre 2, enfin Terre 2 j’trouve ca prétentieux de notre part ! Comme si on était les premiers ! Sur ta Terre je veux dire, le monde est comment ? On a tous deux bras et deux jambes non ? Est-ce qu’il y a des tortues ? »
demanda-t-il subitement avec sa célèbre curiosité à toute épreuve.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2542
✯ Les étoiles : 7319




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Lun 26 Mar 2018 - 23:26

Honey regretta de ne pas avoir pris son calepin pour aller faire le thé. Ce que Michel-Ange racontait était tout bonnement fa-sci-nant. Heureusement, elle était équipée d'une bonne mémoire et saura sans trop de difficultés se remémorer l'essentiel lorsqu'elle retournerait à sa paillasse. Un de ces quatre, il faudrait quand même qu'elle rencontre ce Maitre Splinter. Lui aussi avait l'air fa-sci-nant. Et aussi d'un maître zen ou quelque chose comme ça. Honey se l'imaginait étrangement en kimono ou tenue bouddhiste.
Alors qu'elle s'affairait, Honey perçut le bruit caractéristique qu'un frigo qu'on ouvre puis qu'on referme, suivi par celui tout aussi reconnaissable d'une canette qu'on ouvre. Oh, songea-t-elle, un peu embêtée. A la réflexion, elle aurait sans doute dû demander avant de faire du thé. Ceci étant dit, elle comptait en boire donc l'eau bouillante ne serait pas perdue ! C'était amplement suffisamment pour maintenir l'enthousiasme de la jeune scientifique. Et puis Michel-Ange avait l'air tellement bien ! C'eut été cruel de gâcher tout ça. Surtout pour si peu. Alors la jeune femme continua sa préparation avec des gestes précis et rapides.
La jeune femme continuait son travail. Elle tiqua à la mention du dojo, même s'il n'était pas associé à Maître Splinter mais à Léonard. Honey consignait toutes ces informations précieusement dans son esprit, se demandant si elle saurait deviner qui était qui si un jour elle rencontrait les quatre tortues en même temps.
- Prendre de bonnes décision, en principe c'est un truc de chef. Mais je dis bien en principe parce que...
Honey ne finit pas sa phrase car Michel-Ange avait manqué de tomber de sa chaise. Elle avait sursauté, surprise, et oublié ce qu'elle était en train de dire, heureusement qu'il n'ait rien. Sa maladresse (c'était bien de la maladresse, n'est-ce pas ?) avait quelque chose de touchant.
Comme la jeune femme l'avait deviné depuis un petit moment, le thé, c'était pas son truc. Elle rangea donc le second mug et ne versa qu'une seule tasse, la sienne. La scientifique en but alors une grande gorgée et, yeux fermés pour se concentrer, analysa chaque particule qui entrait en contact avec sa langue jusqu'à s'écrier :
- Il est absolument parfait !! Mais ça ne m'étonne pas, j'ai suivi les instructions à la règle, ajouta-t-elle plus sérieusement. Tu loupes quelque chose mais c'est pas grave si tu aimes pas, assura la jeune femme avec un sourire sincère. Tes histoires étaient follement passionnantes. Tu devrais pas être si timide, tu es vraiment fascinant quand tu parles ou que tu fais tes trucs de mutant.
C'était un compliment mais il était potentiellement trop direct, surtout sur un sujet aussi timide tel que Michel-Ange. Manque de bol, Honey en prit conscience après l'avoir formulé. Or, comme chacun sait, en physique générale, il est impossible d'annuler la cause une fois que l'effet est produit.
C'était peut-être pour ça qu'il avait changé de sujet.
Honey pouffa à la formulation maladroite de sa question. Ca aussi c'était adorable. Honey posa sa tasse de thé et reprit :
- Eh bien tu as un spécimen humain de chez moi devant toi alors je pense que tu as la réponse à ta question. Qu'est-ce qu tu vois quand tu me regardes ? demanda la jeune femme en s'éloignant puis en écartant les bras pour qu'il puisse mieux l'observer. Moi j'observe que j'ai deux bras et deux jambes et une tête et d'après les rencontres que j'ai faites avec les gens de cette planète on a l'air d'avoir les mêmes choses aux mêmes endroits. Enfin, j'ai déshabillé personne pour le constater véritablement mais au vu de ta physionomie, de la mienne et de celle des gens que j'ai croisés, les probabilités sont élevées, conclut la scientifique avant de baisser de nouveau les bras.
Honey marqua quelques secondes de pause, reprit sa tasse puis continua :
- On a aussi des tortues, oui ! Enfin, juste le modèle animal de base, à ma connaissance. Il est possible que quelqu'un ait fait des expériences sur des tortues de par chez moi mais si c'est le cas j'ai jamais eu vent des résultats. Encore une fois, je fais dans la chimie et l'astrophysique, je m'intéresse un peu moins aux recherches sur le génome.
La jeune femme continua de siroter son thé jusqu'à ce qu'un détail ne lui revienne en mémoire :
- Au fait, c'est gentil de ne pas appeler mon monde Terre 2 parce que cette appelation n'est pas scientifiquement valide. Personne ne peut prouver que votre planète est apparue avant la mienne. Cela dit, tu en es capable je suis vivement intéressée de voir tes résultats. Ou alors tu peux juste me parler de toi et de la vie ici. C'est fa-sci-nant de visiter un autre monde je veux en profiter au max avant de rentrer !!
Dans son exaltation, Honey avait presque manqué de renverser son mug.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1394
✯ Les étoiles : 10866




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 29 Mar 2018 - 22:21

"Pas de panique ! Je suis là ! "






Toujours se balançant sur sa chaise à côté d’Honey, il continua de boire sa canette en l’écoutant parler. L’observant en détail lorsqu’elle le lui demanda, il fit ce qu’elle demandait. Une femme bien roulée, voilà ce qu’il voyait. A cette pensée, il faillait s’étouffer avec son soda et crachota légèrement.

« C’est rien c’est rien ! »


Rougissant, il commença à essuyer en se servant d’un essuie-tout qui traînait. Lui jetant des regards furtifs, il prit sa tâche très au sérieux pour éviter de croiser son regard. Reportant à nouveau son attention à la jeune femme, Michel-ange reprit contenance et plaqua son index sous son nez, comme si il réfléchissait.

« Je vois un humain comme moi… Enfin, comme moi. Je suis pas vraiment humain, donc tu vois ça trompe. Si ça se trouve tu as le coeur à droite, comme dans les mecs de Terre 2 dans les comics. Ou de Terre 3. Je sais plus. C’est le monde où tout est inversé ! Les méchants sont les gentils et les gentils sont les méchants. Si ça se trouve, il existe un monde comme ça en quelque part ! Ca fait froid dans le dos. »


Terminant sa canette, il la détruisit pour en faire une boule d’aluminium et la lança dans la poubelle sans la rater. Tout se passa ensuite alors en quelques secondes. Faisant un faux-mouvement, elle manqua de tomber et de renverser sa tasse. L’attrapant à la taille d’une main, il l’a tint debout correctement, puis de son autre bras se saisit de la tasse. Rougissant comme jamais, il posa cette dernière immédiatement sur la table. La tasse, pas Honey. Glissant sur ses pieds rapidement, il revint en position assise. Ne pouvant pas rester en place plus de quelques secondes, la tortue observa un planning de travail. Puis se retournant à nouveau vers Honey en rougissant il déclara :

« Désolé pour tout à l’heure. Pas fait exprès ! »


Réfléchissant à ce qu’elle avait dit, il quitta le planning des yeux et croisa les bras. Dans une espèce de posture réflexive, il leva les yeux au ciel, comme si la réponse était marquée dessus.

« Ouais, ca doit être vraiment cool… De ce que j’en sais depuis que je suis là, y’a pleins de mondes différents. Chacun est différent, certains viennent même d’ici ! Enfin, ils apprennent au bout de quelques temps qu’ils appartiennent en fait eux aussi à un monde différent. C’est un peu un point névralgique des mondes ici. Tu devrais tenter ça comme sujet de recherche ! »


Prenant une pomme dans un panier de fruit devant lui, il l’a fit sauter dans ses mains et croqua dedans. Plissant des yeux en fixant Honey, il déclara :

« Si j’avais des diplômes, j’ferai ça ! Mais bon, j’suis bon qu’à livrer les pizzas ! Même si je suis actionnaire et que je donne quelques courts de temps en temps au Dojo ! On peut appeler ça la théorie de la convergence ! Non parce que la Théorie de Michel-Ange, ça fait pompeux… Ah, tu dois pas être au courant, c’est vrai. T’es la première personne qui m’dérange pas sur mon prénom. Michel-Ange c’est le nom d’un peintre célèbre ici, mort y’a des années… Mes frères et moi on a tous des noms d’peintre. Tiens, regarde, Michel-Ange il a fait ca ! »


Sortant son téléphone portable, il lui montra le plafond de la chapelle Sixtine. Regardant ensuite lui même il déclara en mangeant sa pomme.

« C’est de l’Art. C’est mieux que la science non ? Vous avez de l’Art chez vous ? »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le livreur de pizza, l'inconsciente et le feu tricolore [fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Grande Place