MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Tu es perdue ? ✴︎ Mina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Carrie Wells


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Poppy Montgomery

Ѽ Conte(s) : Unforgettable
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Carrie Wells elle-même

✓ Métier : Lieutenant de police de Storybrooke, tout comme avant ! ... sauf que y'avais pas Storybrooke avant...


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 679
✯ Les étoiles : 318




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 6 Sep 2018 - 21:20


« Je comprends tu sais. Il y a certaines choses de mon passé qui me reviennent très souvent en pleine figure et qui se mélangent très légèrement avec des faits concrets. Je ne sais pas si tu comprends. » dis-je simplement.

Si elle ne voulait pas se souvenir, libre à elle et je ne l’obligerais pas, je n’étais pas du tout comme cela et ce n’est pas aujourd’hui que j’allais commencer, ça, il en était hors de question. Je lui répondis par un simple sourire avant de finalement reprendre la parole.

« En tout cas, si tu as besoin, tu pourras compter sur moi. » lui dis-je avec un nouveau sourire.

Je ne sais pas trop pourquoi mais je me retrouvais dans cette jeune femme et ça me plaisait beaucoup, je sentais que j’avais besoin moi aussi de lui venir en aide mais ce serait progressif et ça m’allait très bien aussi. Je finis finalement par venir à parler de Al’, à lui dire oh combien il me manquait et surtout lui dire que je ne savais pas vraiment quoi faire sans lui, que par moment, j’aimerais que ma mémoire ne soit pas infaible, comme ça, je pourrais me permettre de ne pas me souvenir de ce moment horrible et affreux.

Mais en même temps, ma mémoire était tout ce qui faisait de moi celle que je suis et pourquoi devrais-je changer ? Oui je voulais être comme elle, au moins pendant un temps, pouvoir être amnésique, oublier ma souffrance, oublier la douleur de son absence, réussir à vivre en me disant que je ne souffre plus, que mon coeur peut se permettre de battre sans la présence du sien mais elle a raison. En serais-je simplement capable ? Oublier tout ce que je ressens pour lui ? Oublier que dans ses bras, je me sentais entière ? Oublier tout l’amour que je ressentais pour lui et que je ressens encore aujourd’hui ? Je ne serais sans doute que l’ombre de moi-même si ma souffrance disparaissait.

« Je… Je ne sais pas trop. » avouais-je finalement « il me manque tellement, j’ai l’impression d’être vide, j’ai l’impression d’être incapable de respirer, mais en même temps, je crois que tu as raison, je serais incapable de vivre sans son souvenir, je serais incapable de ne plus être amoureuse de lui comme je le suis encore aujourd’hui. Il n’est plus là mais j’ai l’impression qu’il est avec moi tout le temps, à chaque minutes mais ma plus grande souffrance, c’est d’ignorer à cause de cette fichue malédiction qui est l’enfoiré qui me l’a enlevé. » dis-je à la brune.

Oui dans un sens, j’en voulais à Regina parce qu’à cause du Sort noir, je n’avait pas pu sauver Al mais en plus, j’étais incapable de savoir qui m’avait arraché l’homme que j’aime. J’essuie une larme qui roule sur ma joue à grande vitesse pour qu’elle ne voie rien avant de lever le regard vers elle alors que mon ventre criait famine.

« Est-ce-que tu veux manger quelque chose ? Je t’invite au Granny’s et après, il faudrait que je te demande quelque chose. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Unforgettable pour le meilleur et pour le pire... -

Midnight A. Storm


« Nous tendons vers toi
notre nez mouché,
et pas mouché »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown (U-X01]/ Katerina M. Valeriùs/ Ioueseni/ Punch/ Midnight A. Storm/ Mina & Alessa /Capucine/ Harleen-Maxine H. Withers aka. Max



☞ Surnom : Kath/Kitty Kat/Most Wanted
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4653
✯ Les étoiles : 11494




Actuellement dans : « Nous tendons vers toi notre nez mouché, et pas mouché »


________________________________________ Mar 25 Sep 2018 - 20:29



Reborn
Alors qu'une histoire se termine (?), une autre commence...
Feat. Une personne atteinte d'hypermnésie.

.



Ma proximité avec la jeune femme aux cheveux roux semblait avoir éveillé quelque chose, dont je ne soupçonnais pas l’existence. La capacité de discuter avec autrui, même s’il m’était impossible, de trouver un réel intérêt là-dedans.
Ce qui dans les faits, était plutôt étrange. Surprenant. Car il m’était impossible d’expliquer pourquoi malgré cet épanchement non souhaité et ce mal-être visible de la part de la jeune femme, je me trouvais toujours là. A ses côtés. A écouter ce qu’elle avait à dire et à lui parler.

Oui, cela était surprenant. Car je n’éprouvais pas le besoin de discuter avec autrui. Je ne parlais que lorsque, j’avais quelque chose à dire. Ce qui ne faisait pas de moi, une personne que l’on pourrait qualifier de bavarde. Contrairement à beaucoup de personne, le silence ne me dérangeait pas. Je ne percevais, ni ne ressentait la gêne, et discuter pour passer le temps n’avait aucun intérêt. Et pourtant… J’étais toujours là. Tout comme elle. Dans les rues de Storybrooke à discuter sans que la chose, soit réellement naturelle pour moi.

- Ce n’est pas tout à fait vrai. Je reprends inexpressive après qu’elle ait terminé sa réponse. En réalité, si les souvenirs de ton compagnon avaient été supprimés de ta mémoire, tu n’en ressentirais pas la perte. Ce serait comme s’il n’avait jamais existé. La suppression des souvenirs douloureux serait sans doute, plus adaptée à ta demande. La suppression des émotions n’effacerait pas tes souvenirs, mais la suppression des souvenirs, si elle est définitive, effacerait ta souffrance. Néanmoins, il semble que ton désire soit uniquement lié à la souffrance de la perte, et non à une réelle nécessité. Tu es bien trop attachée à son souvenir, pour accepter de le perdre définitivement, c’est une chose qui ce voit.

La perte semblait l’avoir touchée. Vraiment. Mais elle semblait aussi être perturbée par le fait, de ne pas connaître l’identité de l’assassin de celui qu’elle aimait. Je n’arrivais pas à comprendre ce que cela lui faisait. Je pouvais essayer d’imaginer, de supposer, mais une fois encore, sa réaction était à mon sens… incompréhensible ? Émotive ? Trop humaine peut-être ?

- Je n’ai pas l’impression d’avoir faim. Je réponds les sourcils froncés. Je ne ressens rien de particulier mais il est vrai, que je ne me suis pas nourrie depuis quelques heures. Donc j’accepte ton aimable proposition de me joindre à toi pour le dîner, puisque ma compagnie ne semble pas te poser problème.

Je reste quelques minutes silencieuse, indécise avant de finalement rajouter.

- Merci.

Ce simple mot semblait avoir un réel impacte sur le comportement des gens. La politesse était une nécessité, mais une nécessité dont même si je comprenais l’utilité, était difficile à utiliser. D’autant plus, que je n’y pensais pas toujours.

- Je crois me souvenir d’où se trouve l’endroit. Puis-je essayer de nous y conduire ? Je demande à la jeune femme désireuse de voir si mes nombreux trajets m’ont été utile. Bien sur, tu auras la possibilité de me poser la question que tu souhaites, lorsque nous y serons. Alors, y allons nous ?

Je demande pour obtenir son approbation. Suite à quoi, je reprends mon chemin. Puisque non habitué à la présence d’une autre personne, j’avance sans prendre en compte ma nouvelle compagnie. Puis après un moment, je réalise que je ne suis pas seule et m’arrête subitement pour attendre la jeune femme aux cheveux roux. Suite à quoi, je reprends le chemin en essayant de calquer mon allure sur celle de la jeune femme. Ce qui… n’était pas des plus appréciable.

- Pardonne moi pour ce comportement solitaire, je n'ai pas pour habitude de marcher en compagnie d'une autre personne. Lorsque tu devais me mener au Bowling, ma tache ne consistait qu'a te suivre. Mais devoir faire la chose à mon tour, semble bien plus compliqué que je ne le pensais.

Ce qui n'était pas une réalité dans les faits. Accompagner une personne quelque part était simple. Le plus difficile étant de ne pas oublier la présence de la personne, de l'inclure dans l'action. Une chose qui pour moi, était encore une nouveauté.


.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Forever Together
You've met with a terrible fate, haven't you ? ∞ Sign by Grey Wind. Unknown tenor & kimseaokjin tumblr
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Tu es perdue ? ✴︎ Mina





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le bowling