Magic
League 3

de Dyson

MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


14.11.18
Disney Rpg


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 No Wedding And A Funeral [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anastasia Romanov


« Tête Couronnée »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7590
✯ Les étoiles : 11213




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Sam 21 Avr 2018 - 19:44

6 mai 2018,

Dans quelques heures à peine, Anastasia Romanov serait une femme mariée, idée à laquelle elle avait du mal à se faire. Et pourtant, Dimitri avait fait sa demande des années plus tôt. Le couple avait eu tout le temps de se faire à l'idée et probablement aussi celui de battre le record des fiançailles les plus longues de toute l'histoire des princesses de ce monde et des autres.
La jeune femme rousse s'observait dans le miroir de sa chambre, dans cette robe de mariée qu'elle avait choisie quelques mois plus tôt, avec ses cheveux relevés et ornés de fleurs, se demandant si c'était vraiment elle, tout ça.
- C'est vraiment aujourd'hui que je me marie ? s'enquit-elle en tournant un regard incrédule en direction de Tara, sa demoiselle d'honneur.
Cette dernière opina, positivement affirmative avant de s'approcher pour arranger une mèche de cheveux. Sophie était là aussi, dans le fond de la pièce, discrète comme si elle ne se sentait pas légitime bien qu'elle n'aurait manqué l'événement pour rien au monde. Et Anita était également là, à s'occuper d'Abigaëlle, ravissante dans sa jolie robe bleue et ses cheveux joliment décorés d'un gros nœud de même couleur. Sa présence avait délesté les épaules d'Anastasia de pas mal de choses car Anita était une femme organisée et une marraine attentionnée pour la petite fille qu'elle avait tenu occupée avec brio pendant que sa mère s'apprêtait plus qu'elle ne s'était jamais apprêtée.
Marie et Kseniya n'étaient pas là et c'était sans doute mieux ainsi : avec autant de personnes dans un si petit espace, elles auraient fini par manquer d'air. Anya échangea un regard reconnaissant avec Tara puis reporta son regard sur le miroir, l'esprit encombré par de nombreuses pensées.
Ca n'avait pas été difficile de faire un mariage en petit comité étant donné que la plupart des Romanov étaient morts et en cela absents par défaut. On serait bien loin du faste de la cour de Russie, ce qui avait semblé désappointer certaines personnes. Anastasia n'avait pas manqué de noter les regards surpris, pour ne pas dire choqués, quand Dimitri et elle avaient partagé leur souhait de se marier en pleine forêt ET sans trop de témoins. Il avait sans doute fallu que certaines fassent le deuil de la cérémonie grandiose qu'elles avaient imaginée pour cette journée d'exception.
Quant à Anastasia, elle s'était, bon gré, mal gré, faite à l'idée que personne ne la mènerait jusqu'à l'autel. Apparemment, il n'y avait qu'à la Réunion que des portails entre le monde des vivants et celui des morts pouvaient s'ouvrir. Et encore, le tsar Nicolas, son père, n'en était pas sorti cette fois-là.
Les jours précédents, la jeune femme n'avait pu s'empêcher d'imaginer comment les choses auraient pu être si les Romanov n'étaient pas qu'une dynastie éteinte. Olga se serait chargée de la coiffure, Tatiana aurait insisté pour l'aider à acheter la robe et Maria se serait auto-proclamée goûteuse officielle du menu à choisir. Par chance, quelques unes des personnes conviées au mariage étaient aussi haut en couleurs et Anastasia ne doutait pas que la journée serait pleine de divertissements.
- J'ai l'air de quoi ? demanda brusquement Anya en se tournant vers les femmes dans sa chambre.
Elle regrettait un peu de ne pas avoir montré la robe à Dimitri et trouvait complètement stupide de ne pas devoir le croiser avant le grand moment sous prétexte que ça portait malheur et qu'en plus la tradition était ainsi.
- Tu es une superbe mariée Anya. Dimitri ne va pas en revenir, la rassura Anita dont le regard passa de la fille à la mère.
Comme pour renchérir, une autre voix féminine intervint dans le dos de la jeune mariée.
- On croirait voir Alexandra. Tu as l'air d'une reine,
Grand-maman. Elle aussi apprêtée pour le grand jour, son corps svelte appuyé sur une cane richement décorée. La vieille dame s'approcha et attrapa la couronne de fleurs censée compléter la tenue de la jeune mariée pour la poser sur la chevelure rousse de sa petite fille avant de repartir sans un bruit, suivie par Sophie. Nul doute qu'elles allaient s'installer, au premier rang, afin de ne rien louper de ce grand moment.
Et bientôt, ce serait à Anastasia d'y aller.
- Merci, reprit Anya à l'attention d'Anita. Je me sens absolument pas comme une reine et aussi affreusement stupide de penser que quelque chose pourrait mal se passer.
Bien qu'à Storybrooke... Mieux valait ne pas y penser. Aux dernières nouvelles, ni Kseniya, ni Sophie n'avaient prévu d'être dans l'exubérance et s'étaient faite à l'idée d'un mariage sans prétention. Quant au mari, il avait intérêt à être devant l'autel quand sa fiancée arriverait. Après tout ce temps !
- Ce n'est pas stupide... Toutes les mariées ressentent ça le jour J à ce qu'on raconte. Respire un bon coup. Tu as fait face à un sorcier, tu crois vraiment que tu n'arriverais pas à faire face à ton mariage ?
- Ouais,... ouais, t'as raison. Je suis Anastasia Romanov ! renchérit même la jeune femme en levant le menton.
Anita Jones, la voix de la raison. Heureusement qu'Anya l'avait dans sa vie.
- Tu veux pas aller voir comment Dimitri est habillé et revenir me le dire ? demanda subitement la jeune femme en se tournant vers Tara. Je sais toujours pas pourquoi on a accepté de pas se voir avant, sans doute pour compenser le fait qu'on avait loué Versailles pour l'occasion... J'suis même pas sûre que ce soit louable, en plus.
La rouquine se serait bien laissée tomber sur le lit mais ça aurait froissé sa robe alors elle resta debout, devant le miroir, jusqu'à ce qu'Abigaëlle ne réclame un câlin.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6467
✯ Les étoiles : 15305




Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Dim 22 Avr 2018 - 20:17







Two souls in a crowd of thousands


« Un mariage c'est bien, celui d'Anya, c'est mieux ! »


J’étais certainement aussi anxieuse et excitée que la future mariée. Malgré tout, je ne laissais rien transparaître. Je prenais sur moi pour avoir une compagnie des plus tranquilles histoires de ne pas stresser Anya. Dans son dos, je la regardais dans le miroir, un sourire sur les lèvres. Elle était absolument magnifique, et j’avais du mal à croire que ce jour arrivait enfin. Elle m’en avait parlé de nombreuses fois et j’étais persuadée qu’elle était très heureuse, bien qu’anxieuse d’être arrivée au jour J. Pour l’occasion, j’avais enfilé une robe rose pâle, longue. Elle était cintrée au niveau de la taille et de la poitrine, puis volante jusqu’à mes pieds. Un voile sur la poitrine, relié à un collier de tissus autour du coup de la même couleur finissait la tenue. J’avais laissé mes cheveux libre sur mes épaules, non sans les boucler un minimum pour les discipliner un peu plus.

- Je crois bien. Sinon, tu penses vraiment que j’aurais enfilé une robe longue ? C’est vraiment pour toi que je l’ai fais. On dit que ce genre de robe ne va pas aux petites. Et c’est entièrement vrai. Tu n’imagines pas l’ourlet que j’ai du faire. Il y avait au moins 20 centimètres de tissus en moins.

J’exagérais, mais cela me permettait de la faire sourire un peu. Je m’étais approché d’un pas pour pouvoir reprendre une mèche rebelle. Sa coiffure était parfaite, et son roux flamboyant en rendrait envieuse plus d’une. Je coinçais la fameuse mèche dans une barrette, avant d’en lisser une autre. Sa coiffure était parfaite. Je me reculais légèrement, pour la laisser respirer. Je jetais un coup d’œil aux autres filles de la salle. Je n’en connaissais aucune. Je les rencontrais avec ce mariage, et grâce à cela, nous pourrons certainement tisser de nouveaux liens.

Je lissais ma robe, mal à l’aise. Je n’étais pas une grande amatrice de robe. Certes, j’en passais l’été certaines, mais toujours assez courte. Être en grande robe me donnait l’impression de faire tâche dans le décor. La « classe » n’était pas réellement mon truc. Et dans une ancienne famille de princesse, c’était clairement une qualité répandue.

Je m’approchais d’Abigaëlle pour m’accroupir auprès d’elle et lui remettre la bretelle de sa robe. Elle aussi, s’était apprêtée pour l’occasion. Elle était magnifique. Et voir d’aussi jolie robe autour d’elle semblait la ravir. Après lui avoir fait quelques guilis, je m’étais relevé pour me tourner vers Anya. Elle s’était levée, pour nous demander notre avis. Chacune avait exprimé de magnifiques compliments avant de se retirer vers le lieu de la cérémonie.

- Attention à ne pas provoquer un arrêt cardiaque à Dimitri, ce serait quand même dommage qu’il tombe juste avant le mariage.

Je lui fis un clin d’œil complice avant de poser une main sur son épaule, réconfortante. Il lui fallait bien du courage pour affronter le regard de tout le monde, mais j’étais déjà persuadé qu’elle allait relever ce défi comme une chef. Après tout, Anya savait très bien se comporter devant du monde. J’avais émis un léger rire à sa demande.

- N’essaye pas de tricher. Garde toi la surprise, je suis sûre qu’elle sera excellente ! Je suis sûre qu’il sera parfait.

Je ris à nouveau à sa réplique suivante. Elle avait l’air plus calme qu’il n’y paraissait finalement. Avec un sourire, je l’observais avec Abigaëlle dans les bras, dans le miroir.

- Versaille ne serait pas à la hauteur pour un mariage pareil.

Le temps passait bien trop vite. Il était déjà temps de fausser compagnie à la future mariée. Dieu sait que ce moment de solitude avant de s’avancer vers l’autel devait être rude. Mais Anya s’en sortirait à merveille. Alors malgré mon envie de l’accompagner dans chaque moment, je me résignais.

- Je vais devoir te laisser.

Je fis un pas vers elle pour appuyer mes mains sur ses épaules et la regarder d’un air bien trop solennel pour être sérieux. Un peu d’humour ne serait pas trop dans une situation aussi sérieuse.

- N’oublie pas. C’est ton moment. Alors tu les éblouies tous, et tu les fais tomber comme des mouches. Et surtout, tu te répètes bien que t’es la meilleure, ok ? Allez, merde !

Après être sûre qu’elle ne réponde pas merci, j’avais tourné les talons pour me diriger vers l’autel. Gringoire était déjà là, dans son habit très solennel de prêtre. Mais ce n’est pas pour cela qu’il raterait une occasion de me faire une jolie tirade. Il me fit alors une référence, tout en attrapant ma main pour y déposer un baiser.

- Vous êtes toute en beauté miss Tara.

Et comme à mon habitude, je n’avais pas réussis à contrôler la couleur de mes joues qui passèrent légèrement au rouge. Gringoire se ravisa d’ailleurs très rapidement en croisant le regard de Marie. Il retourna à sa place, tout en se tenant de nouveau droit comme un I.

- Merci Gringoire, je vous retourne le compliment.

Avais-je simplement répondu avant de me tourner vers l’allée où arriverait les mariés.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Anastasia Romanov


« Tête Couronnée »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7590
✯ Les étoiles : 11213




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Jeu 3 Mai 2018 - 0:40

Tara était d'un soutien à toute épreuve. Sa seule présence détendit la future mariée plus qu'elle n'aurait espéré l'être. Pourtant, c'était son mariage, une journée heureuse, pour laquelle même le temps semblait s'être mis au diapason. Que pouvait-il arriver ? Dimitri n'allait certainement pas s'enfuir avant la cérémonie sinon 1) Anastasia le rattraperait et 2) elle le tuerait. Ou, disons qu'elle lui ferait regretter sa lâcheté.
Anya était à présent seule face à son miroir et à l'heure qui tournait. Les invités devaient être placés à présent. La famille proche et quelques amis dans l'assistance. Abgaëlle auprès d'Anita. Tara à la droite de l'autel. Gringoire derrière lui. Et juste devant Dimitri.
Traditionnellement, la mariée porte quelque chose de bleu, quelque chose d'ancien, quelque chose d'emprunté et prend le bras de son père pour aller jusqu'à l'autel. Anya portait des chaussures bleu clair qu'on voyait malheureusement peu car sa robe touchait le sol. Anita lui avait prêté un collier et Marie avait ajouté une ancienne broche dans ses cheveux (là, perso, je visualise celle de Rose dans Titanic donc faites pareil). Mais son bras resterait le long de son corps. Anastasia n'avait pu se résoudre à demander à un autre homme de la mener jusqu'à l'autel et d'autant plus que Vladimir était toujours Dieu seul sait où dans la nature.

Les premières notes de la marche nuptiale résonnèrent et toutes les têtes se tournèrent à l'unisson vers Anya qui avait toujours eu du mal quand elle était trop le centre de l'attention. Mais le jour de son mariage, elle supposait que c'était normal alors la rouquine déglutit et mit un pas devant l'autre.
La mariée avançait doucement alors qu'elle n'avait qu'une envie, se précipiter vers Dimitri, élégant dans son beau costume. Il lui rappelait l'opéra à Paris, cette nuit où il lui avait rendu sa famille après un ballet de chaussons et de soufflets.
Anya ne le quittait pas des yeux, ce qui ne l'empêchait pourtant pas de voir leurs invités, souriant, qui l'observait. Anna, souriante, dans une jolie robe simple parce qu'elle aussi avait adhéré au comité des Princesses sans chichis (copyright Anya pour le nom). Maria, la cousine nouvellement découverte. Sophie, dans une tenue aussi extravagante que sa personnalité qui trépignait d'impatience (alors même que la distance qui séparait Anya de l'autel n'était pas si importante). Marie, élégante, droite et altière, mais un fin sourire satisfait sur les lèvres. Quelques amis de Dimitri qu'Anya connaissait plus ou moins bien. Et Kseniya, la nounou à l'air autoritaire qui devait ressentir la douceur d'un travail accompli. Il faut dire qu'elle les avait tannés, depuis son arrivée en décembre 2016, pour que ce mariage ait lieu.
Et c'était enfin le cas.
Anastasia détournait son regard bleu perçant de la foule pour le poser sur Dimitri et enfin le rejoindre quand un râle frémissant la stoppa dans son intention. D'un seul homme, la foule se tourna dans sa direction, celle de Kseniya qui venait de tomber de sa chaise, une main pâle crispée sur sa poitrine.
La rouquine resta figée de stupeur le temps que ses neurones n'analysent l'information et n'ordonnent à son corps de se précipiter vers sa future belle-mère.
Evidemment, comme les robes de mariées n'ont pas de poche (clin d'œil de pub à Donna Noble), la jeune femme n'avait pas son téléphone portable et il se trouvait aussi qu'elle n'était pas secouriste.
- Bordel... Est-ce qu'on a pensé à inviter un médecin ? Ou quelqu'un peut-il en appeler un ?!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Anna D'Arendelle


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar




╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna



☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1020
✯ Les étoiles : 2489




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 8 Mai 2018 - 0:52





No wedding and a funeral

Et une leçon de secourisme improvisé

Non, malheureusement j’étais pas médecin. J’étais « juste » chocolatière, ce qui...clairement n’allait pas du tout aider dans cette situation. C’était dans ce genre de moment où je me dit que j’aurais peut-être dût passer mon brevet de secouriste. Sauf que comme j’étais plutôt du genre maladroite, j’avais préféré éviter le massacre en fait. Mais là, si j’étais pas médecin ni secouriste je pouvais au moins appeler les urgences. Fouillant rapidement dans mon sac, j’en ressortis mon portable et composais rapidement le numéro

- On a une urgence, quelqu'un fait un malaise, il nous faut de l’aide rapidement !


Ça devait se sentir que j’étais un peu stressée mine de rien. Je faisais du mieux que je pouvais pour rester zen mais c’était pas ce qu’il y avait de plus facile. J’avais l’estomac nouée et j’étais juste morte de trouille. Sauf que bah, je devais aider mon amie. Et Anya avait suffisamment à gérer comme ça déjà. Pas besoin de lui en rajouter.

« Très bien Madame, de quel type d'urgence s'agit-il et à quelle adresse dois-je envoyer les secours ? »


C’était dans ces moments là, où je me demandais si les standardistes étaient recrutés dans des pochettes surprises. Non parce que vu la voix monocorde que m’offrait mon interlocuteur (ou interlocutrice ? Franchement j’étais trop stressée pour y faire gaffe)

- Malaise cardiaque répondis-je tout de même Et pour l'adresse c'est l'orée de la forêt

J’pouvais malheureusement pas être plus précise que ça. Ils savaient où se trouvait l’orée de la forêt non ? Ils étaient pas débile aux urgences.

«  Ah... Bah ça m'aide vachement ça. On va faire au plus vite. En attendant, vous allez prodiguer les premiers secours. Approchez vous de la personne inconsciente et posez vos deux mains sur son sternum. »


Un petit peu plus de mauvaise volonté ce serait pas de refus tiens. Il y en avait pas assez. Soupirant, et déglutissant par la même occasion, je posais mes deux mains sur le sternum. Je remercierais jamais assez la télé et les séries pour m’avoir appris où se trouvait ce machin. Non, parce que si on était du genre néophytes c’était bien la galère. Et on pouvait pas dire qu’ils étaient d’une grande d’aide. Ils comprenaient pas que la situation était stressante de notre côté ? Si encore on avait un médecin ou bien un secouriste parmi les invités. Mais même pas, ça rendait l’opération encore plus angoissante.

« Très bien, une fois que vous y êtes, appuyez en vous calant sur le rythme de Stayin' Alive des Bee Gees et n'arrêtez pas avant que les secours ne soient là. »

...Ils étaient sérieux ? Bah ouais apparemment, ils étaient sérieux, vu que personne ne s’était encore exclamé que c’était une blague. Oookay, mentalement je me repassais la chanson, tandis-que j’appuyais sur le sternum de la belle mère d’Anya. C’était pas franchement le genre de truc auquel je m’attendais en acceptant l’invitation. J’crois à la rigueur que j’aurais préféré un truc plus « Storybrookien » et pas si « commun ». Genre un sort qui foire ou je ne sais quelle autre connerie. Et pas un malaise cardiaque ! Surtout que tout le monde était là en train de me regarder me démener, sans oser bouger. C’était maintenant que j’annonçais que j’étais pas Wonder Woman et que mes bras commençaient à faiblir ? Les secondes semblaient interminables quand ENFIN les pompiers arrivèrent. L’un d’entre eux, n’avait manifestement pas eu son quotta de drague de la journée puisqu’il s’avança vers moi en mode super héro :

« C'est bon Madame, nous prenons le relais. »


Alors déjà c’est mademoiselle. Je m’en fichais de ce que le féminisme pouvait dire à ce niveau là. J’avais l’impression d’avoir 40 ans quand on m’appelait « madame » alors que j’en avais que 27. Bref, ça me dérangeait. Et ensuite avant de se la jouer superman, sans les collants et la cape fallait peut-être évité de me laisser faire tout le boulot toute seule alors que j’ai AUCUNE expérience, et que je faisais tout mon possible pour que mes mains ne tremblent pas. Bref, j’étais bien blasée, et je regardais la pauvre femme se faire emporter dans le camion par les pompiers. Un type plus âgé s’approcha de moi et se mit à me tapoter l’épaule

« C'était du beau boulot, M'dame. On va l'emmener à l'hôpital maintenant et les urgentistes prendront le relais. » Dit-il d’un ton bourru :

Et alors que toute la pression ne semblait pas retomber, j’esquissais un petit sourire, il me faisait pas mal penser à Aster

- Est-ce que tu souhaites qu’on vous laisse seule Anya ? Demandais-je hésitante

Je savais que personnellement j’aurais pas voulu. Mais moi, j’étais moi et Anya bah...C’était Anya quoi.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Still Falling For You
And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. I'm in. And just like that : All I breathe, All I feel, You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do I'm still falling for you

En ligne

Anastasia Romanov


« Tête Couronnée »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7590
✯ Les étoiles : 11213




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Mar 22 Mai 2018 - 23:29

Anastasia avait l'impression d'être spectatrice de sa vie. Ce qui se déroulait ne lui arrivait pas réellement. Ca ne pouvait pas se passer ainsi, pas le jour de son mariage. Et pourtant... Ses yeux ne mentaient pas : c'était bien Knseyia, inconsciente, que l'équipe de premiers secours venaient d'embarquer dans le camion rouge. Les portes claquèrent et lui firent l'effet d'une gifle. Tout ce temps, Anya était restée plantée là, dans sa jolie robe, sans rien faire pendant qu'Anna s'échinait à la ramener parmi les vivants.
Et la supposée mariée du jour ne savait même pas comment l'en remercier.
La jeune femme sentit la main chaude et familière de Dimitri se glissait dans la sienne et la pressa. C'était surtout lui qui avait besoin de soutien - c'était sa mère, après tout. Il pouvait prétendre tout ce qu'il voulait, Anya savait qu'il l'aimait sincèrement. Mais son visage demeurait insondable.
- Je... suis terriblement désolée, Dimitri, finit-elle par commenter, sincère mais perdue.
Que pouvait-on dire, dans pareilles situations, qui soit réellement utile ?
- Ta mère est une femme forte, affirma Anastasia alors qu'elle n'avait pas la moindre idée de l'effet que prodiguait ses paroles.
Mais elle voulait croire que l'anniversaire de son père et la date choisie pour leur mariage leur porterait bonheur. Sinon, que faudrait-il en conclure ? Que leur couple était voué à l'échec ? Anya ne croyait pas aux augures, surtout s'ils étaient mauvais. Elle voulait croire qu'une journée de mariage ne pouvait que prendre fin sur une note heureuse.
- Vous devriez rentrer chez vous, suggéra la future mariée à la petite foule d'invités.
Aucun d'entre eux n'était parti et Anya ne savait pas bien pourquoi. Attendaient-ils une permission ? Ou se sentaient-ils concernés ?
- De toute évidence il n'y aura pas de mariage aujourd'hui. Nous... nous allons les suivre à l'hôpital.
D'autres firent de même. Tara avait été la première à s'imposer, refusant de laisser ses amis dans cette situation et arguant qu'ils avaient besoin de soutien moral. Anya ne pourrait jamais assez la remercier, elle aussi, d'être aussi géniale.
Au final, tout le monde se retrouva à attendre dans la salle d'attente, chacun assis sur un siège peu confortable de l'hôpital pendant que les médecins faisaient le nécessaire. Quelqu'un était allé chercher des boissons mais Anya ne se rappelait même pas qui, juste d'avoir pris le gobelet et qu'elle veillait à ne pas le renverser sur sa robe, même si ça n'avait plus aucun sens. Elle ne lâchait pas la main de Dimitri, regrettant de ne pas tenir celle d'Abigaëlle. C'était l'idée de Marie. La petite, pensait-elle, n'avait guère besoin d'être le témoin direct de toute cette agitation et sa maman n'avait pu qu'approuver.
Anastasia n'aurait su dire combien de temps ils avaient attendu. Peut-être des heures, pendant lesquelles personne n'avait osé parler - ou si peu. Finalement, le médecin était apparu, l'air fatigué. Il avait fait ce pour quoi il était entrainé : énoncer la vérité sans équivoque possible. Kseniya était décédée. Ils n'avaient rien pu faire pour faire repartir son cœur. Et s'il dit autre chose, Anya n'y fit pas attention. La jeune femme se tourna vers Dimitri et l'étreignit car elle ne trouvait aucune parole capable de lui exprimer sa douleur.

Fin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

No Wedding And A Funeral [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt