Le Destin des
PUISSANCES

de seb

Minionement
Vôtre
de Adam & Pitch

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Minionement Vôtre ☆ Evénement #95
Une mission de Adam & Pitch - Ouverture : 6 juin 2018
« Moi, moche, et euh... Méchant?! »

Partagez | .
 

 L'amitié peut naître où on s'y attend le moins [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Hadès


« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


avatar




╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9093
✯ Les étoiles : 26697




Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Sam 2 Juin 2018 - 13:47





« Je bois non pas pour t'oublier... »
« ...mais pour ne pas arrêter de penser à toi ! »



    Je ne m'attendais pas à des retrouvailles de ce genre. A dire vrai, je pensais simplement apparaître aux côtés de ma petite famille, et prendre ma fille dans mes bras. D'ailleurs, c'était ce que j'avais fait. Mais Merida ne voulait pas de ce tableau idylique. Pour elle, juste nous deux, ça suffisait. Autumn était en trop, car à peine je l'avais eu dans mes bras, que ma rousse sauvage, avait jugé utile de me tirer une flèche dessus. Je savais que ce n'était pas moi qu'elle avait visé, mais notre bout de chou. Je ne comprenais juste pas pourquoi. Elle était jalouse que c'était elle que j'avais pris dans mes bras et pas elle ? Si ça ne tenait qu'à ça, c'était qu'une question de temps. Elle aurait pu se montrer patiente. Mais non, fallait qu'elle montre d'entrée de jeu son mécontentement.

    Quant aux deux hommes qui étaient à proximité, ils m'avaient observé. Le premier, avec son air de chien battu. Je n'aimais pas sa tête. Et le second avec un air de chien qu'on aurait battu. Je n'aimais pas sa tête. A dire vrai, les deux avaient la même tête. Et j'en aimais aucun. Le premier jouer le rôle de mon père, quand au second, il était mon père. Dans les deux cas, ils étaient de très mauvais comédiens. Et puis, qu'est ce qu'ils faisaient là ? Ils ne devraient pas être en train de courir dans tous les sens, paniqués à l'idée que j'avais disparu ? Non... bien sûr ! Ils avaient préférés organisé un concours de tir à l'arc en plein coeur de la forêt, et... Oh bon sang !

    « Merida ! » m'exclamais-je, tandis que la flèche était toujours pointée sur moi.

    Oui, elle flottait dans les airs. Je ne savais pas lequel des deux était responsable de ça, mais quoi qu'il en soit, j'avais réduit cette chose en cendres. Il n'était pas question de perdre encore quelque chose. Surtout que là, ça visait ma tête. J'en avais marre de me régénérer à tout bout de champs. Sans compter qu'avant de venir ici, je m'étais tué une bonne centaine de fois, et de diverses manières pour m'assurer que ma main ne reviendrait pas. Ca n'avait pas marché. Enfin, si, la régénération était toujours opérationnelle. Mais au lieu de me faire revenir ma main, ça m'avait juste fichu un sacré mal au crâne !

    « Alors c'est ça ? Je disparais et tu ne trouves rien de mieux à faire que d'organiser un concours de tir à l'arc ! Tu crois que je ne sais pas de quoi il est question, ici ? »

    J'avais du mal à garder Autumn dans mes bras. Retirez une main à un dieu, et c'était beaucoup moins facile de jouer les pères. Elle comprenait que quelque chose clochait et elle commençait à s'agiter dans mes bras, même si elle était heureuse de me revoir. Ca se sentait qu'au moins elle, elle l'était !

    « Ca va aller, c'est juste un main en moins. Ca ne m'empêche pas de te porter. Et puis faut que je te montre mon tour avec la main enflammée. Dès que tu seras dans ton berceau, tu verras. C'est magique ! J'adore ça ! J'ai toujours aimé la magie d'ailleurs. Tu sais que je me considère comme le plus grand et puissant de tous les sorciers ? »

    Ok, d'accord... à une époque, Elliot m'avait traité de sorcier au lieu de dieu et j'avais légèrement réduits ses doigts à pratiquement rien. Puis, d'autres avaient tenté de me désigner comme tel et ça avait mal finis. Mais il y avait diverses façons de dire la chose. Je n'étais pas un sorcier, comme ces gens là l'avaient cru par le passé. J'étais le plus PUISSANT sorcier ! Le Sorcier Supérieur. C'était comme le Hadès Supérieur, mais avec un grand S sur le torse, au lieu d'un H. Et avec une cape. Ca serait super ça !

    « Tu t'es dit qu'il te fallait un nouveau mari, n'est ce pas ? D'où le concours de tir à l'arc ! » dis-je en reportant mon attention sur Merida.

    Ma tête faisait des vas et viens entre les prétendants et elle.

    « J'ai vue le dessin animé ! Ne me ment pas ! Je sais ce que ça représente une cible, un arc, une flèche et une rousse, le tout ensemble ! »

    Dans le dessin animé, elle avait même gagné le droit de s'auto marier. Mais il n'en était pas question ! Elle était déjà marié à quelqu'un ! Moi !

    « Tu vois, quand on s'absente quelque minutes, ou jours, les gens font n'importe quoi. Heureusement que toi tu es restée la même. » dis-je à ma petite Princesse en lui faisant une bise sur le front, avant de la tendre à ce Titan pitoyable.

    C'était pas que je voulais lui donner, mais j'avais du mal à la garder contre moi et je sentais qu'elle s'agitait d'avantage. Ca allait venir. Je trouverais une solution. C'était pas une main en moins qui m'empêcherait de tenir ma fille dans mes bras.

    « Ca va ? La forme ? » dis-je à Pan. « Pas trop occupé à glander au lieu de venir m'aider ? »

    « Hadès... » laissa t'il échapper.

    « Bonne réponse ! Je m'appelle Hadès. C'est bien. Et toi t'es en trop dans ma ville. C'était de l'autre côté que j'avais besoin d'un bateau capable de faire l'aller retour. Pas ici. Zou ! On s'est assez vue je crois. Et puis, je n'aime pas les pirates. Sauf les Sparrow. Ils sont classe eux au moins, et ils sont méga puissant. Bien plus que toi. D'ailleurs c'est grâce à lui que je suis encore en vie. Je vais lui faire ériger une statue. Et un nouveau bateau composé principalement d'or. Il sera beau, brillant et il se verra à des kilomètres à la ronde. Pas comme le tiens, qui est vieux, moche et ne tiens même plus sur l'eau. En tout cas pas sur mes eaux. »

    Je n'avais pas besoin de lui, ni de qui que ce soit d'autre. Jetant un regard en direction de Meride, je l'avais fusillée du regard. Changer d'homme, non mais franchement... !

    « Je serais chez nous si tu me cherches. A moins que tu trouves ton compte avec ces deux là. Et je prend Autumn avec. »

    Voilà qui était dit, et voilà qui était fait. J'avais disparu pour apparaître dans notre chambre, chez les parents de la jeune femme, vue que c'était là bas qu'on logeait. Quant à Autumn, elle était dans son berceau juste à côté de moi et j'avais pu m'amuser à lui montrer mes prouesses avec ma main enflammé, sans risqué de la cramer.

    Pendant ce temps, Anatole et Pan s'étaient observés, et avaient regardés la jeune femme. Ca je ne pouvais pas le voir, mais mieux valait clôturer cette partie avant de passer à la suivante... !

    « Il a l'air en forme. » laissa échapper Anatole, tandis que Pan lui adressa un regard comme pour lui faire comprendre de se taire.

    « Il a besoin d'un peu de temps, je pense. Il sait que tu n'as pas voulu le remplacer. »

    « Elle l'avait très bien compris, ça. »
    laissa échapper le Titan, avant de se rendre compte qu'il parlait à nouveau d'elle sans prendre en compte le fait qu'elle était juste à côté. « Je vais te ramener chez toi, Merida, si tu le souhaites. Je pense que ça ira mieux quand vous serez que tous les deux. Enfin, trois avec Autumn. Et si tu as besoin de moi, tu n'auras qu'à m’appeler. »

    Il soupira. Puis, il lui adressa un regard compatissant.

    « Je pense qu'il s'est passé quelque chose là où ils étaient. Sa main... enfin... j'ai bien peur que ce soit grave. Une fois que je t'aurais ramené, je tenterais d'en savoir plus et je pourrais te tenir informé, si tu le souhaites. »

    « Je serais également là au besoin. Même si je pense que je viendrais pas au port de Storybrooke. J'attendais quelque temps. Il n'est pas encore prêt je crois et toi non plus. Mais je suis là. Tu peux compter sur moi, ma fille. »

    Anatole leva les yeux au ciel, tandis que Pan avait fini de parler à la jeune femme. Sa fille... non, mais il se prenait pour qui ? C'était sans doute ce que pensait le Titan. Ce dernier adressa un regard insistant à Pan, comme pour lui faire comprendre qu'il pouvait désormais partir. Que ça en était fini pour le moment... et que là ça ressemblait plus à de l'incruste qu'une réelle visite... !

    « Je sais que ça ne sera jamais facile entre nous. Mais il y a certaines choses que tu ignores sur moi, Hyperion. Et quoi que tu penses, je ne trahirais jamais les miens. La famille est précieuse. »

    « Ca fait répétition. » précisa le Titan.

    Et il n'avait pas tord, car cette phrase on l'entendait bien trop souvent dans la bouche de Pan ! Quoi qu'il en soit, Pan soupira, avant de fixer une nouvelle fois Anatole.

    « J'aimais Thémis. » dit-il. « Je l'aime toujours. » ajouta t'il. « Dit lui quand tu la verras. Peut-être qu'elle trouvera au fond d'elle la force de me pardonner. »

    Le Titan eu le regard fuyant, tandis que Pan adressa un nouveau regard à Merida. Il serait là pour elle si le besoin s'en ferait sentir. Mais pour le moment, il s'en était allé. Quand à Anatole, il avait raccompagné la jeune femme jusque là où elle le souhaitait...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Ah parce que tu crois être à la hauteur ?! »
« Comment ça c'est moi qui ait proposé ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319

Hope Bowman


« Un KangourouX c'est plus sexy
qu'un kangou brun! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Karen Gillan *.*

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7272
✯ Les étoiles : 20909




Actuellement dans : « Un KangourouX c'est plus sexy qu'un kangou brun! »


________________________________________ Dim 10 Juin 2018 - 22:31


« Retrouvailles en grande pompe
et sans coup de main. »

Il était de retour. Ca faisait trois jours et il était de retour. Comme ça. Décontract'. J'avais réussi à enregistrer le peu d'informations que j'avais reçues avant que Hadès ne disparaisse avec mon bébé. Une main en moins. Pas d'explications. Une crise de jalousie de sa part. En tous cas, c'était bel et bien lui.

Panpan et Hyp continuèrent de me parler après son départ, mais je ne les écoutais pas. Mes yeux restaient focalisés sur l'endroit où Hadès venait de se volatiliser. Mon arc était toujours tendu dans cette direction. Après un moment qui me parut interminable, mes mains fébriles se baissèrent.

Seules quelques paroles, les dernières de Panpan, me traversèrent curieusement l'esprit.

"J'aimais Thémis. Je l'aime toujours. Dis-lui quand tu la verras. Peut-être qu'elle trouvera au fond d'elle la force de me pardonner."

Thémis ? Qui c'était, ça, Thémis ? En tous cas, ça sentait l'histoire d'amour compliquée. Comme quoi, même les pirates titanesques avaient un petit côté Plus Belle la Vie. C'était un peu bizarre qu'il étale sa vie privée de cette façon. En plus, papy Hyp n'avait pas l'air super heureux d'apprendre cette nouvelle. Est-ce qu'il convoîtait la même nana que lui ? Pourtant, je croyais qu'il flashait sur le double d'Elliot...

Sentant venir un brusque mal de crâne, je levai les yeux au ciel et décidai de mettre tous ces trucs de côté, pour l'instant. De toutes façons, ça ne me regardait pas. J'adressai un petit signe de tête à Panpan avant qu'il ne disparaisse à son tour, puis je me tournai vers le titan.

"Hyp Hyp Hyp... hourra !" lançai-je en modérant très mal mon entrain. "Hadès est de retour ! Sans aucune explication, comme d'hab'."

Je me mordis les lèvres quelques secondes, le temps de réfléchir. J'avais une question mais je redoutais de la poser. J'avais peur de passer pour une fille un peu trop accro. Ca aurait terni mon image rebelle.

"Il avait l'air d'aller bien, hein ?" demandai-je d'une toute petite voix.

Et voilà, je l'avais dit. Le regard fuyant, j'esquissai une petite moue avant de shooter dans un caillou au sol.

"Il avait l'air d'aller bien." affirmai-je sans attendre de réponse.

Je hochai la tête plusieurs fois d'un air assuré. Il fallait juste chasser de mon esprit le drôle de moignon que j'avais cru apercevoir au bout de son bras gauche. Il avait eu des difficultés à tenir notre fille dans ses bras. Ca s'était remarqué. Il avait fait semblant, comme d'habitude, préférant fanfaronner.

"Ramenez-moi à la maison. Une fois sur deux, la bagnole ne démarre pas et je suis un peu pressée."
fis-je en tendant le bras vers le titan.

Il obtempéra, ce qui était plutôt flatteur. Je me faisais obéir d'un type comme lui ! Décidément, j'avais toute la famille divine à mes pieds. Il me déposa directement dans la chambre avant de disparaître. Hadès s'y trouvait, agitant une main enflammée au-dessus du berceau de Tumtum. Notre fille gazouillait tranquillement.

Je les observais tous deux un petit moment, me doutant que le dieu infernal ait perçu ma présence. Il faisait exprès de m'ignorer ? Piquée à vif, je finis par poser violemment mon arc sur la commode. Il provoqua un claquement sec contre le bois du meuble. Toujours aucune réaction.

J'aurais pu l'ignorer à mon tour. J'aurais pu, mais cela lui aurait fait trop plaisir.

"D'accord, tu ne veux pas parler." fis-je, cinglante. "Ca tombe bien, moi non plus."

Je me cramponnai au berceau d'Autumn et le fis rouler jusque dans la nursery, juste à côté. Après quoi, je fermai la porte d'un coup de pied. J'envoyai ensuite voler mes bottes à travers la pièce -l'une d'entre elles manqua de peu la tête d'Hadès, d'ailleurs. Imperturbable, j'ôtai ensuite mon tee-shirt puis m'attaquai à mon pantalon, tout en avançant à cloche-pieds jusqu'au dieu (vous avez déjà essayé d'enlever un pantalon tout en marchant, vous ? Bah c'est pas évident).

Je parvins enfin à m'en débarrasser -envoyant valser une lampe de chevet au passage- et me plantai devant Hadès, seulement habillée de mes sous-vêtements dépareillés.

"Bah quoi ? Si t'avais prévenu avant d'arriver, j'aurais eu le temps d'enfiler quelque chose de plus sexy." lançai-je, acerbe.

Et toc ! Je baissai les yeux sur le slip qui arborait un dessin représentant Nicéphore -c'est qu'il devenait de plus en plus célèbre, mon chat- avant de prendre mon élan et de sauter sur Hadès. Je passai mes jambes autour de lui et... sentis qu'on basculait en arrière. Il ne tenait même plus debout. D'un côté, ça se comprenait : j'étais renversante.

Nous étions désormais sur le sol, ce qui fut loin de m'arrêter. Je m'emparai de ses lèvres alors que mes mains s'attaquaient déjà aux boutons de sa chemise.

"Tu me raconteras plus tard."
chuchotai-je, enfiévrée en me plaquant davantage contre lui.

On avait du temps à rattraper, tous les deux.

Animée par une brusque pulsion, j'interrompis notre baiser pour saisir sa mâchoire entre mes doigts et le fixer, implacable.

"Je préfère entrer direct dans le vif du sujet, si jamais ça te venait dans l'idée de te barrer de nouveau. Histoire que tu te souviennes de ce qui finirait par te manquer, hum ?"

Je l'embrassai de nouveau, alors que mes mains, ayant ouvert sa chemise, empruntaient un chemin bien plus bas. Je ne voulais pas réfléchir pour l'instant. Ni voir ce qui manquait. Même si je savais déjà. Je me doutais que plus rien ne serait comme avant. Je m'en moquais. Ou j'essayais de m'en persuader.

Je l'embrassai avec davantage de fougue et d'impatience. J'avais eu tellement peur pour cet idiot...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't ever underestimate
what I can do.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

L'amitié peut naître où on s'y attend le moins [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt