Gravity
FALLS !

de Dyson

Minionement
Vôtre
de Adam & Pitch

L'Héritage
Perdu !
de seb


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ L'Héritage Perdu ! ☆ Evénement #97
Une mission de Lily Olyphant - Ouverture : 4 juillet 2018
« La Vérité sans Compromis ! »

Partagez | .
 

 Moi ça roule et toi ? ♣ MichMich & Honey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Honey Lemon


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1834
✯ Les étoiles : 3769




Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Sam 26 Mai 2018 - 19:40

C'est fou comme un détail pouvait bousculer tous vos plans. Pourtant, ce n'était pas l'impossibilité de faire usage de ses jambes qui avait poussé Honey à rester à Storybrooke, c'était "simplement" la force des choses. Le fait est que le retour sur Terre-2 n'était pas possible, non pas simplement pour elle et sa nouvelle condition (à laquelle la chimiste s'adaptait très bien, d'ailleurs, même si elle ne manœuvrait pas encore parfaitement le bolide qui lui servait désormais de moyen de transport permanent) mais pour tout le monde.
C'était en y pensant que Honey se disait qu'elle avait vraiment bien fait de demander à Dyson de lui ramener A.S.T.R.I.D. : si déjà elle n'avait plus accès à la planète qui l'avait vue naître, au moins était elle avait tous ses amis, ses parents et son intelligence artificielle de compagnie qui avait en mémoire l'intégralité de ses travaux. En fait, en dehors de ses jambes et de son monde, Honey n'avait rien perdu.
Elle avait passé de longs et ennuyeux jours à l'hôpital, le temps que le corps médical parvienne à la même conclusion qu'elle, à savoir qu'elle allait aussi bien qu'on pouvait aller et qu'il était donc temps de la laisser reprendre sa vie en main. Durant cette période, elle avait reçu de nombreuses visites, qu'il s'agisse des Indestructibles, de ses amis de San Fransokyo ou, bien sûr, des nouvelles têtes qu'elle avait rencontrées en intégrant la Magic League. A chaque fois, cela lui avait fait extrêmement plaisir, surtout quand elle pouvait s'extirper de ces quatre murs d'ennui où elle avait, pour seule compagnie, un poste de télévision et un ordinateur portable dont elle avait fait la demande à Go Go.
Maintenant, la vie pouvait reprendre son cours, même si ce n'était pas à San Fransokyo comme elle l'avait espéré et même si ce n'était pas debout comme elle avait toujours pensé rester. Point positif, cela dit : au moins elle n'abimerait pas les jolies chaussures colorées et horriblement hautes qu'elle adorait acheter.
Cette journée ne faisait pas exception : bien que sempiternellement assise, Honey avait enfilé de jolies chaussures fuchsia qui se mariaient parfaitement avec sa robe mauve et le gloss rosé sur ses lèvres. Elle n'avait pas spécialement cherché à s'apprêter mais elle voulait faire bonne impression à Michel-Ange quand il la reverrait. Elle voulait que ces retrouvailles inespérées le marquent.
Michel-Ange n'était bien sûr pas venue la voir à l'hôpital car comment aurait-il pu savoir qu'elle y était ? Lors de leur dernière entrevue (qui aurait sans doute due être l'ultime), la jeune femme n'avait pas envisagé de revenir à Storybrooke car elle estimait que sa place n'y était pas. Elle visait alors à réparer son monde pour y revivre plus sereinement.
Mais depuis qu'il était clair qu'elle allait rester, Honey avait eu hâte de le revoir. Alors elle avait décidé de lui faire la surprise en venant directement à la pizzeria que lui et ses frères tenaient et dont elle se souvenait encore. C'était ici qu'ils s'étaient dit au revoir et Honey trouvait une certaine perfection que ce soit aussi ici qu'ils se redisent bonjour.
Par chance, l'endroit était accessible, alors Honey roula facilement jusqu'au comptoir où elle reconnut Raphaël, qu'elle avait déjà eu l'occasion de croiser.
Il l'observa, circonspect, sans rien dire. Alors Honey brisa la glace :
- Salut, moi c'est toujours Honey Lemon et j'aimerais bien voir Michel-Ange s'il est là. J'aimerais aussi une table et le menu parce que j'ai faim. Est-ce que ce serait possible tout ça ? Et... est-ce que ce serait possible de ne pas dire à Michel-Ange qui le demande en salle ? C'est censé être une surprise et il est prouvé que l'effet de surprise est plus grand moins la personne qui doit être surprise en sait, expliqua la jeune femme en lui offrant son plus beau et plus doux sourire.
Raphaël lui indiqua de le suivre à une table pour deux près de la fenêtre. Il retira l'une des chaises et Honey se glissa à table en y arrivant du premier coup, même si elle avait méchamment percuté la table dans le processus.
- Désolée, c'est encore un peu nouveau pour moi.
Elle n'eut pas l'impression que Raphaël avait entendu ses excuses ou qu'il en ait quelque chose à faire. Il signala simplement qu'il allait chercher Michel-Ange et tourna les talons. Honey, pendant ce temps, ouvrit le menu et rajusta ses lunettes avant de se lancer dans son étude approfondie. Régulièrement, elle relevait les yeux pour guetter l'arrivée de son ami qui ne tarda pas à se produire. Alors la jeune femme se redressa, posa la carte à plat et sourit jusqu'aux oreilles.
- Etttt.... SURPRISE ! s'écria-t-elle en écartant les bras, manquant de perdre ses lunettes et de se cogner à la vitre dans le processus.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Michel-Ange Turtles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 660
✯ Les étoiles : 9112




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 29 Mai 2018 - 16:34

“T'as jamais vu Intouchable? Pouah, pas d'bras pas d'chocolat ! ”






Métro, dodo, Pizza. Tournant de 90° la pizza dans le four traditionnel avec la longue spatule de bois, Michel-Ange essaya de s’appliquer à son maximum. En temps normal, cela aurait du être Léonard à ce post, mais il avait une course à faire pour Maître Splinter. Et comme Donatelo était occupé, et Raphaël au comptoir, c’était lui qui s’y était collé pour aujourd’hui. Observant la pizza cuir avec tendresse, Michel-Ange s’appuya tranquillement sur la spatule de bois, le regard rêveur. Cela faisait maintenant quelques jours qu’il avait emménagé avec Figue et Eulalie. Au départ, l’Amazone n’avait pas été prévue, à son grand désespoir, mais elle avait fini par s’incruster dans leur nouvel appartement immense. Oh, loin de là le fait qu’elle soit pénible, mais bon. C’était pas réellement de tout repos. Aussi, il manqua de s’assoupir quand Raphaël le réveilla en sursaut.

« Hey Mickey ! Y’a la bombasse de l’autre jour qui demande à t’voir ! Paraît que c’est une surprise, mais t’sais, moi j’aime pas les surprises ! »


La bombasse ? Quelle bombasse ? De qui il parlait ? Des bombasses, il en connaissait beaucoup. Hélas, il n’en parlait qu’à une petite poignée. Ca devait certainement être Eulalie qui avait encore oublié ses clefs. Soupirant et s’essuyant sur son tablier, il jeta la spatule à Raphaël et déclara d’un ton un peu grognon :

« Tiens, c’est à sortir du four rapidement ! Fais gaffe, la laisse pas cramer comme la dernière fois Raph ! »


Après lui avoir balancé une insulte, à laquelle Michel-Ange ne répondit pas, la tortue sortit des cuisines à pas rapides et se dirigea vers la salle de restauration un peu contrarié. Alors qu’il s’attendait à voir Eulalie venir chouiner, il remarqua qu’en réalité, il s’agissait de Honey. Son coeur fit alors un bond dans sa poitrine. Traversant la salle presque en courant, il alla lui faire une bise énorme, s’empourprant aussitôt. Gesticulant dans tous les sens, il exprima son bonheur du mieux qu’il put :

« Mais c’est géant ! Qu’est ce que tu fais là ?! Je croyais que t’étais de retour dans ton monde ! Ca c’est une bonne nouvelle ! Ouah ! T’as l’air en pleine forme en plus ! »


Evidemment, puisqu’il ne voyait pas le fauteuil en position assise. S’installant en face d’elle, il essuya la farine qu’il avait sur le visage. Rayonnant, il se tourna vers Raphaël qui était au four et au moulin.

« Rapporte nous une Pepperoni aussi ! C’est pas dur à faire va ! L’affiche des ingrédients est sur le plan de travail ! »


Ricanant, il entendit Raphaël protestait. On pouvait entendre de jolies paroles comme « Tu fais chier » ou « Va rencarder ailleurs blaireau ». Fronçant les sourcils, il ne releva pas les paroles de son frère, bien trop heureux d’avoir Honey en face de lui.

« Alors raconte moi ! Tu dois avoir des tonnes de trucs à me dire ! C’était comment, Terre 2 ? Pourquoi t’es revenue ? Vous avez gagné ? T’as réussi à ouvrir un passage ?! Ca veut dire que je peux y aller moi aussi ? »


Rayonnant, il posa son tablier sur un coin de la table et plaça la tête dans ses mains, prêt à écouter Honey dans cette posture d’attente comme un enfant. Peut être qu’il pourrait l’inviter à la coloc ! Après tout, Figue et Eulalie devaient travaillé, ou plutôt faignanter dans les rues de Storybrooke. C’était particulier de vivre avec deux flics. Le plus dur à supporter en faites, c’était Figue. Ouvrant les yeux et prêt à boire les paroles de son amie, Michel-Ange l’observa d’un œil ravi. Elle avait vraiment, vraiment, vraiment l’air en PLEINE FORME !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Eulalie? Elle l'a mauvaise parce qu'apparemment je sors avec n'importe qui...


Honey Lemon


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1834
✯ Les étoiles : 3769




Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Mar 29 Mai 2018 - 22:38

Honey s'était attendue (en fait, elle l'avait même espérée) à la surprise mêlée d'enthousiasme de Michel-Ange quand il la verrait. Sur le trajet qui la séparait de la pizzeria, elle avait eu quantité d'occasions pour s'imaginer la scène. Et dans aucune de ses simulations elle n'avait vu venir l'étreinte de bonheur qui précéda son explosion de joie. La jeune femme se sentit rosir de plaisir tandis que ses lèvres s'étiraient en un immense sourire.
- Toi aussi tu as l'air en forme, gloussa la chimiste, sans pouvoir s'empêcher de trouver la situation à la fois ironiquement cocasse et très agréable.
Depuis qu'elle était en fauteuil roulant, pitié et compassion excessive gravitaient autour d'elle constamment, ce que la jeune femme, en dépit de son tempérament jovial et conciliant, trouvait de plus en plus lourd. Bientôt, elle le savait (et le redoutait !) viendrait le temps du transhumanisme (qui serait inconscient pour la plupart des gens puisque personne ne connaissait ce nouveau courant de pensée) avec les regrets, formulés à haute voix pour la plupart, qu'on ne puisse pas réparer Honey - ou, du moins, son dos. Il lui faudrait faire usage de toute son énergie pour ne pas rouler ostensiblement des yeux avant de, probablement, se rouler hors de la pièce ou de la conversation.
Alors Honey ne savait pas qui remercier : l'inattention de Michel-Ange ou sa capacité rare à ne pas faire cas cent cinquante ans d'un handicap. Mais dans les deux cas, elle était foncièrement reconnaissante à cette caractéristique de son ami qui leur commanda une pizza avant qu'elle ne reprenne pour répondre à sa multitude de questions (de ce côté-là, il n'avait pas changé, c'était tellement bon de retrouver un peu de familiarité) :
- Je pensais aussi rester là-bas pour de bon mais... Disons qu'il y a eu un problème. Nous avons dû revenir à Storybrooke après le combat final pour panser nos plaies puisque les hôpitaux les plus proches étaient H.S. Au départ nous ne devions que rester quelques jours, le temps de prendre des vacances - maman et papa étaient même venus pour l'occasion, précisa Honey avec enthousiasme, décidant aussi de ne pas entrer dans les détails de ses blessures puisque, pour une fois, on la traitait normalement. Et puis il y a eu un problème. Le même jour j'ai appris que Tadashi était en vie et que nous ne pouvions pas rentrer parce que l'accélérateur de particules avait disparu, résuma la jeune femme, factuelle, avec une pointe de tristesse dans les yeux.
Elle ne dura qu'une fraction de seconde. Ensuite, le regard pétillant de la jeune femme reprit ses droits.
- Enfin bref, comme je suis partie pour rester ici et que j'avais besoin de quelque chose de simple qui mette de bonne humeur je me suis dit que c'était l'occasion de te faire la surprise ! Et puis, maintenant tu pourras rencontrer mes parents et mes autres amis, ils sont aussi de ce côté des multivers, sourit la chimiste. Pour le moment on ne va pas pouvoir y retourner et crois bien que j'en suis désolée. Mais... oui, je crois que nous avons gagné cette bataille. Probablement pas la guerre.
Honey haussa les épaules. Il n'était pas en son pouvoir - immédiat, du moins - d'avoir une quelconque influence sur ces faits. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était les énoncer et les regretter. Mais les regrets ne servaient pas à grand chose. C'est pourquoi elle essayait de voir le verre à moitié plein : Tadashi devait la haïr mais il était vivant. Elle n'était pas avec lui mais elle n'était pas seule non plus. Et surtout : ils allaient trouver une solution.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Michel-Ange Turtles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 660
✯ Les étoiles : 9112




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 30 Mai 2018 - 17:06

“T'as jamais vu Intouchable? Pouah, pas d'bras pas d'chocolat ! ”






Michel-Ange continua de boire les paroles de Honey. Tenant toujours son visage dans sa main, son regard s’assombrit un peu lorsqu’elle lui avoua que Tadashi était finalement en vie. Comme une ombre éclairée, elle s’effaça rapidement de ces yeux, et un sourire parfaitement bien fait de ravissement envahi son visage.

« Tadashi est en vie, c’est génial pour toi ! »


Sentant une pointe se placer dans sa gorge, Michel-Ange détourna le regard pour observer l’extérieur. Ca lui faisait beaucoup d’informations. Un peu trop même. Se reculant et voulant se lever, il allait lui proposer de sortir un peu dehors prendre l’air, car il ne se sentait pas réellement bien. Mais son regard fut immédiatement attiré par le fauteuil roulant sur lequel Honey était assise. Haussant un sourcil de surprise, il décala la nappe, non pas pour mater ses cuisses comme il l’aurait fait en temps normal, mais simplement pour constater ce que le mot « blessures » et « hôpitaux » signifiait pour elle.

« Oh. »


C’était la seule chose qu’il avait eu à dire. Finalement, un simple regard désolé envahi son visage et il prit le fauteuil de lui même pour la faire sortir. Les portes s’ouvrirent et le soleil extérieur frappa le visage de Michel-Ange. Lâchant le fauteuil et marchant à côté d’elle à son rythme, il mit les mains dans ses poches en avançant sur le trottoir. Il n’allait pas non plus la pousser. Il savait d’expérience que les personnes à handicap détestait la compassion. C’était de l’égoïsme profond. On était plein de compassion, parce qu’on s’imaginait soit à la place, avec le même handicap. Hors ce n’était pas du tout le cas de Michel-Ange, qui l’accepta comme si de rien n’était.

« Une bonne et une mauvaise nouvelle donc »
dit-il en désignant le fauteuil.

« Mais tu sais, j’pense que tu devrais pas perdre espoir. D’après ce que tu m’en as dit, le technologie de ton monde sera peut être suffisante pour te fournir des prothèses. P’t’être même que Dony pourrait t’en faire. Ca remplace pas les jambes, mais c’est plus pratique pour commander une pizza au comptoir. Faudrait que j’fasse abaisser l’notre en y pensant. La boutique est bien adapté, sauf ce foutu comptoir. »


Toujours les mains dans les poches, il regarda Honey en diagonal, puis s’arrêta et la fixa d’un air amusé.

« Puis si t’as des prothèses assez bien, on pourra même peut être faire la course ! Là j’te propose pas, si on est dans une descente, tu gagnerais. Autant mettre toutes les chances de mon côté ! »


Reprenant sa route, il se dirigea vers son appartement. C’était l’heure de la débauche, et ils avaient fait la dernière pizza. Arrivant à l’angle de la rue, devant le petit immeuble, il souleva le fauteuil de Honey comme si il avait été en carton pour lui faire gravir les trois marches plus rapidement, puis ouvrit la porte de l’ascenseur.

« T’as vu, on privilégie les p’tits vieux aux handicapés dans l’immeuble ! »


Une fois arrivée à l’étage, il sortit ses clefs et ouvrit la porte de l’appartement pour inviter Honey à entrer. Une fois à l’intérieur, il se mit à beugler.

« YA UN CHIEN DANS LA MAISON ! »


Pas de réponse.
« YA UN MEC CHELOU AVEC UNE CHEVRE QUI TE DEMANDE ! »

Pas de réponse.
Ils étaient seuls. Pas d’Eulalie ou de Figue ne vu.
Souriant, il invita Honey à s’installer, soit dans son fauteuil soit sur le canapé. Se dirigeant vers le frigo, il l’ouvrit d’un geste simple. Poussant les briques de lait de Figue avec marqué "PROPRIETE EXCLUSIVE DE FIGUE", et les yaourt d’Eulalie, il trouva enfin une bière.

« Tu veux boire un truc ? »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Eulalie? Elle l'a mauvaise parce qu'apparemment je sors avec n'importe qui...


Honey Lemon


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1834
✯ Les étoiles : 3769




Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Mer 30 Mai 2018 - 23:22

La non mort de Tadashi avait quelque chose de doux amer pour Honey. Elle était bien sûr heureuse mais ne pouvait s'empêcher de penser à cet univers qui - littéralement - les séparait et à ces quatre années de perdu. La jeune femme ne pouvait s'empêcher de se demander, encore et encore, ce qu'il pensait de tout ceci, à quel point il leur tenait rancœur de l'avoir abandonné, d'avoir accepté la thèse la plus probable suite à l'incendie et de n'avoir, en fin de compte, rien fait. Ces pensées hantaient la chimiste qui cherchait un peu de joie et de réconfort auprès de son ami mais qui ne parvenait pas à empêcher ces maudites pensées de ressurgir dans son esprit, encore et encore.
Fatalement, elle ne nota pas l'éclair sombre dans le regard de Michel-Ange, seulement sa joie, à laquelle elle répondit par un sourire qui chassa, pour un temps, ces fameuses pensées.
Honey l'observait et s'étonna de le voir se lever subitement. Elle s'étonna encore plus quand il souleva la nappe pour constater qu'elle n'était pas assise sur une chaise. La jeune femme lui adressa un sourire désolé. Honey avait espéré qu'elle aurait droit à un bon repas avant que le sujet ne soit mis sur le tapis.
Elle s'attendit alors à des questions - beaucoup, plus qu'avant. Mais rient ne vint. Rien à part une onomatopée de surprise sincère. Et zéro discours larmoyant à l'horizon. Honey était presque soulagée. Mais avant qu'elle n'ait eu le temps d'en faire la remarque reconnaissance, Michel-Ange avait pris le fauteuil et la direction de la sortie (et un zeugma, un ! ça faisait longtemps). La jeune femme en fut un peu surprise, mais positivement. Elle souriait, curieux. Où comptait-il l'emmener comme ça, au juste ?
Apparemment juste dehors. Ils avaient à peine retrouvé la chaleur printanière qu'il avait arrêté de la pousser. Honey leva la tête et s'assura simplement de croiser son regard. Ils se mirent alors en route, vers cette destination toujours inconnue.
- On peut dire ça comme ça, approuva-t-elle suite à sa remarque. Je ne suis pas restée dans mon monde suffisamment longtemps après que ce soit arrivé pour me renseigner sur ce que nous pouvons faire. Théoriquement, il devrait être possible d'implanter, avec la technologie nécessaire, une puce au niveau des nerfs lésés afin que ce soit elle qui envoient les impulsions électriques mais...
Honey marqua une pause et roula quelques mètres, le temps de formuler sa pensée plus clairement.
- Et si... Supposons que je ne me sente pas "cassée" ? Et que je ne considère pas le fait d'être "réparée" comme nécessaire, c'est-à-dire ne pouvant pas ne pas être ? J'ai encore mes jambes, c'est juste qu'elles ne bougent pas. C'est tout. Tu vois ?
Honey aurait bien mimé les guillemets mais préféra ne pas le forcer à s'arrêter pour si peu. Elle considérait Michel-Ange suffisamment intelligent, de surcroît.
- Ceci étant dit, c'est gentil pour le comptoir. Et l'accessibilité globale. Tu sais que les statistiques à ce sujet sont affligeantes ?
Il y avait une pointe de révolte mêlée d'exaspération dans ce dernier commentaire. Honey n'avait jamais eu à s'en soucier auparavant car elle n'était alors pas directement concernée mais avait toujours constaté ce fait avec regret. Et maintenant qu'elle était totalement concernée, le constat n'était que plus grand, si bien qu'elle ne parvenait pas à déterminer ce qui l'agaçait le plus : la fausse pitié qu'elle inspirait ou la non volonté du monde à s'adapter à une partie importante de sa population ?
Michel-Ange permit cependant à la conversation de gagner en légèreté. Honey avait définitivement bien fait de porter son dévolu sur lui pour se changer les idées. Il réagissait comme elle aurait voulu voir tout le monde réagir. Avec lui, elle se sentait pour la première fois autorisée à en plaisanter. C'était libérateur.
Le duo s'arrêta finalement devant un immeuble - sans doute le sien, supposa Honey. Michel-Ange la souleva comme si elle était une plume - grâce au mutagène qui coulait dans ses veines - et continua sur ce ton qu'elle aimait déjà horriblement.
- C'est inadmissible de les privilégier, je n'ai pas perdu mes jambes pour être traitée de la sorte ! s'écria la jeune femme, faussement indignée.
Elle gloussa puis s'engouffra dans l'ascenseur qui ne tarda pas à les mener devant l'entée de l'appartement.
Honey l'observa attentivement pendant que Michel-Ange criait des choses étranges qu'elle préféra ne pas relever. C'était peut-être un code. Ou le signe qu'il n'était pas si sain d'esprit qu'elle le pensait - ce qui leur aurait sans doute fait un point commun en plus.
La jeune femme gara son fauteuil près d'un fauteuil et s'y hissa. Il lui avait fallu un peu de temps avant de trouver LA technique pour se transférer d'un endroit à l'autre mais Evelyn avait été là pour elle, Violette aussi et le corps médical, bien entendu.
- Maintenant que tu le dis j'aurais pu faire du thé mais si tu en veux, ça va me demander un peu de temps pour regagner mon fauteuil puis la cuisine, annonça la jeune femme. Du soda ou de l'eau ce sera très bien. Et... est-ce que tu as à manger ? Parce que... eh bien j'étais aussi venue à la pizzeria pour manger, en fait.
La jeune femme marqua une pause et en profita pour observer l'appartement.
- C'est chouette chez toi ! commenta-t-elle avec enthousiasme. Tu vis ici avec tes frères ou... avec quelqu'un qui n'aime pas les chiens et qui aime les chères ?
Honey n'était pas trop certaine de sa question mais sa curiosité était plus forte.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Michel-Ange Turtles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 660
✯ Les étoiles : 9112




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 31 Mai 2018 - 20:57

“T'as jamais vu Intouchable? Pouah, pas d'bras pas d'chocolat ! ”






Toujours la tête dans le frigo, elle proposa de faire un thé, mais que c’était impossible pour elle de le faire. Le refermant sans rien dire, il se traîna vers un placard qu’il ouvrit. C’était le bordel, et ça commençait déjà à l’énerver. Soupirant, il se saisit du Thé japonais qu’il avait commandé sur Amazone, et mit de l’eau à bouillir dans une espèce de vieille bouilloire étrange, avec des motifs japonais sur le dessus. Revenant vers Honey le temps que l’eau boue, il se jeta dans le canapé d’un air décontracté.

« J’vais te faire du thé japonais ! Ca devrait l’faire ! »


Puis, elle demanda avec qui il vivait. Toujours avachi dans le fauteuil, il haussa un sourcil. Puis réfléchit à la meilleure manière de répondre. Finalement, il estima que dire la vérité était le mieux.

« J’vis avec ma meilleure amie, Figue. Elle est flic à Storybrooke. Et j’vis avec une autre fille, une de ces copines, plutôt sympa, qui va certainement aussi devenir une pote. Très probable même. Elle parle moins que Figue, tu peux pas savoir comme c’est reposant ! Elle est flic aussi ! Ouais, je sais, c’est l’top quand les voisins font du bruit ! »


Une fois l’eau à bonne température, il se leva et se dirigea vers le service traditionnel. Comptant les précieuses secondes qui restaient à être dans l’eau chaud, il finit tout de même par verser deux tasses parfaitement identique. Levant le nez, il remarqua un poster d’Orlando Bloom, avec plein de coeur dans la pièce principale. Dessous, on pouvait lire « Amour éternel de Figue. » Ca, c’était pas là ce matin… Se levant, il regarda à droite, puis à gauche et arracha l’horreur pour le mettre dans le broyeur à ordure. Revenant comme si de rien n’était sur le canapé, il croisa les jambes comme en posture méditative et but quelques gorgées. Il était excellent.

« Désolé, elle est un peu… Expressive ? Mais c’est Figue. Et tu vas faire quoi maintenant que tu es revenue ? Ah et ceci dit, en passant, je trouve que tu devrais quand même essayer de résoudre ce problème... »


Il lui indiqua ses jambes, et rebut une gorgée de Thé.

« Après tu fais comme tu veux, ce sont tes jambes ! »


Lui jetant un regard amusé, Michel-Ange but à nouveau une gorgée du précieux breuvage. Le terminant rapidement, comme toutes les boissons qui passaient par son gosier d’ailleurs, il se leva pour mettre de la musique. Sans faire exprès, il remit « Show must go one » de Queen. Leur premier sujet de conversation ! Ca plus le thé, c’était vraiment un flash back. Un sourire se décocha.

« Tu sais, j’ai une philosophie un peu particulière. Même si je parais foufou, je suis le plus sage des quatre frères. Quand t’es parti, j’ai pris ça comme un signe du destin tu vois. Au début je voulais pas trop y croire, et j’étais assez triste. Puis finalement, j’ai fini par me dire que c’était comme ça, et qu’il fallait avancer. Et là tu débarques à nouveau dans ma vie ? C’est dingue non ? »


Tenant toujours la pochette du vinyl dans les mains, il se laissa emporter par la musique. Le posant d’un air négligé sur sa batterie qui traînait au milieu de la pièce, il revint dans le canapé et la contempla en se tenant la tête.

« Doit y avoir forcément une raison… Je sais pas quoi, mais on va bien trouver ! Oh, tu veux du chocolat ? »


Ouvrant la table basse, Michel-Ange sortit une boîte avec un code secret et avec écrit « PROPRIETE EXCLUSIVE DE FIGUE MICHMICH SI T'Y TOUCHE JE TE REFAIS LA FACE !». Rentrant la date de naissance de Figue, la boîte s’ouvrit dans un petit « clic »

«  Elle est trop drôle ! »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Eulalie? Elle l'a mauvaise parce qu'apparemment je sors avec n'importe qui...


Honey Lemon


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1834
✯ Les étoiles : 3769




Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Jeu 31 Mai 2018 - 23:29

Du thé japonais ? Honey était curieuse de goûter ça et sourit à Michel-Ange, se promettant de ne pas faire de commentaire si jamais on sentait au goût qu'il n'avait pas utilisé la bonne température d'infusion ni la bonne durée. Parce que Michel-Ange était gentil de lui faire du thé et que ça n'aurait pas été sympa - du tout - de s'épancher sur des détails qui, au fond, n'étaient que du chipotage. Ceci étant dit, Honey pourrait toujours lui apprendre sa technique infaillible s'il en avait envie.
Pour le moment ce n'était cependant pas la question. C'était l'heure des bavardages insouciants et plus précisément l'heure d'en savoir plus sur la vie de Michel-Ange.
Honey ne fut d'ailleurs pas surprise d'apprendre qu'il vivait entouré de filles. Ca lui correspondait bien. Elle sourit, amusée.
- Je me rappelle de Figue ! s'écria-t-elle. Tu avais parlé d'elle et du fait qu'elle parle beaucoup le jour où on s'est rencontré, rappela la jeune femme. Mais je ne connais pas l'autre fille. Cela dit, tu as l'air drôlement bien entouré ! commenta la chimiste avec un regard appuyé qui en disait bien plus sur ce qu'elle pensait. Je suis sûre que tes amies sont très chouettes.
Honey ne parvenait pas à imaginer Michel-Ange entouré de mauvaises personnes. Elle était curieuse de rencontrer ces deux jeunes femmes, un jour, persuadée qu'elles s'entendraient et persuadée aussi qu'elles avaient chacune leur grain de folie. Honey ne pouvait pas prétendre connaitre Michel-Ange par cœur mais il avait l'air trop jovial pour s'entourer de personnes ternes et volontairement moroses.
L'eau du thé avait fini de bouillir et Michel-Ange s'éclipsa quelques instants, pour revenir avec un magnifique service traditionnel et deux tasses pleines. Honey attrapa délicatement la sienne et but une succulente gorgée, oubliant de se demander s'il avait scrupuleusement suivi les instructions du paquet ou de la boite. Ce thé lui donnait presque l'impression de voyager alors qu'elle était toujours dans ce joli appartement, sauf qu'une affiche d'un acteur venait de disparaitre. Honey préféra ne pas demander. Ca ne la regardait pas.
- J'aime les gens expressifs, fit-elle remarquer. Je suis sûre qu'on s'entendrait bien.
Puis la jeune femme baissa les yeux sur ses jambes inertes, suivant le regard de Michel-Ange. Elle n'était pas surprise par sa réflexion. Juste étonnée qu'elle intervienne maintenant. Heureusement, il ne prétendait pas lui imposer la façon dont elle allait mener sa nouvelle vie, alors Honey se contenta de prendre note de son opinion.
- Eh bien... je vais continuer mes recherches au labo où tu es venu, peut-être que j'y trouverai des nerfs lombaires fonctionnels, on verra bien. Je ne veux pas m'avancer sur ce terrain. Je ne m'attends pas à un succès mais c'est l'occasion pour moi de m'intéresser de plus près à la biologie humaine, remarqua Honey. Je sens que ça va être fa-sci-nant ! s'écria la jeune femme avec excitation.
Plus calmement et moins assurée, elle reprit :
- Et... tu vas trouver ça stupide mais j'adorerais enseigner. Ce serait tellement fan-tas-tique de pouvoir apprendre tout ce savoir que j'ai à des gens qui ont envie de l'entendre plutôt que de toujours parler à une majorité de gens qui aimeraient bien que j'arrête d'être bizarre... Il y a une collègue, Evelyn, qui va m'aider. Et toi ? demanda-t-elle machinalement.
Honey le suivit du regard. Il venait de se lever, alors il allait peut-être lui montrer ce que donnait sa vie.
Ou pas.
Michel-Ange mit de la musique et les notes d'une chanson que Honey avait récemment découverte retentirent. Elle sourit de plaisir. Son Freddie n'avait pas eu à l'écrire mais le leur avait eu le talent exact pour en faire un chef d'œuvre. Malheureusement, il avait depuis tiré sa révérence, tandis que le sien était encore en parfaite santé. Mais Honey ne le reverrait pas (en concert) de si tôt. Par chance, son iPod était chargé avec toute sa musique, dont les albums que Terre 1 n'avait pas connus. Cette pensée apaisa l'angoisse de Honey.
La jeune femme n'avait pas trop compris pourquoi il mettait de la musique mais elle appréciait l'idée. Puis elle apprécia la philosophie que son ami lui exposa.
- Dingue, c'est carrément le mot ! Ou fantastique, je l'ai bien aussi celui-là ! répondit Honey.
Son enthousiasme lui faisait presque oublier les circonstances sombres de son retour. Presque. Elles étaient toujours là dans un coin de son esprit et ne la quittaient pas. Il y avait une raison rationnelle à son retour à Storybrooke et elle en avait parlé plus tôt. Mais elle devinait que Michel-Ange parlait d'une raison plus mystique, un domaine qu'elle ne connaissait pas suffisamment. Honey n'était pas certaine de croire au destin et n'avait aucune théorie à exposer qui abondait en ce sens. Elle croyait aux faits avant tout alors elle ne dit rien, bien contente qu'il ne s'attarde pas non plus là-dessus.
Il y avait bien plus intriguant que ce destin qui les rapprochait. Il y avait, pour commencer, cette boite à chocolats dotée d'un code secret. Honey écarquilla les yeux, aussi stupéfaite qu'amusée. Quand Michel-Ange eut cracké le code, la jeune femme attrapa la boite pour lire le message.
- J'aime vraiment bien ta copine, commenta-t-elle avec un sourire.
Honey prit un chocolat et soupira d'aise en le dégustant.
- Du thé, MacGyver qui cracke une boite de chocolats, un joli cadre, de l'excellente musique... Tu devrais amener tes rencarts ici et faire tout ça. Puis tu les ferais danser sur Love of My Life et Somebody to Love et... voilà ! conclut Honey en écartant les bras. D'ailleurs, ces chocolats sont délicieux, reprit-elle en attrapant un nouveau.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Michel-Ange Turtles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 660
✯ Les étoiles : 9112




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 4 Juin 2018 - 17:24

“T'as jamais vu Intouchable? Pouah, pas d'bras pas d'chocolat ! ”






Michel-Ange l’observa, toujours assis de manière décontracté dans le canapé. Rencontré Figue ? Aimé les gens expressifs ? Rencontré aussi Eulalie ? Non. Hors de question. Michel-Ange ne voulait surtout pas perdre une nouvelle amie, et si cela devait se produire, alors ça finirait extrêmement mal. Fermant les yeux, il se resservit une tasse de thé et ricana en disant :

« Expressive, c’était un mot pour ne pas dire « follasse » en fait ! Mouais, tu t’entendrais peut être bien… Peut être ! »


Observant le décor d’un air blasé, la pièce principale était recouverte de photos de lui en train de se faire martyrisé par Figue. Exposés comme des trophées par sa colocataire, une grimace se dessina sur la figure de Michel-Ange.

« T’as recommencé. Tu sais, avec le truc là. Fas-ci-nant ! Faut que t’arrêtes, un jour, tu vas te briser une corde vocale ! »


Ca avait failli arrivé lors d’une de leur nombreuse dispute de coloc. Pas beau à voir.

« Mais tu vas exceller dans le biologie ! Du moment que c’est Scientifique, tu devrais pas trop avoir de soucis. »


Essayant de se redresser, sa main effleura ses cheveux. ALERTE ALERTE ALERTE ! Ses joues s’empourprèrent et il se cacha un peu dans le fauteuil moelleux, en marmonnant quelques secondes plus tard.

« Désolé, j’voulais pas te caresser les ch’veux ! Enfin j’sais pas d’ailleurs ! Quoi qu’il en soit c’était pas cool, j’aurai pas du ! »


Il aurait voulu être partout. Partout, mais plus ici. Rougissant à l’extrême il se précipita vers le frigo et l’ouvrit. La fraîcheur de ce dernier lui retira quelque peu son teint. Saisissant une bière, sans appel, il l’a décapsula d’un trait et se retourna vers Honey en buvant trois longues gorgées comme si de rien n’était.

« Enseigner ! C’est beau enseigner ! Ca forge la fesse... »


Crachant la gorgée de sa bière à travers la pièce, il se retourna immédiatement dans le frigo pour renouveler l’opération.

« J’voulais dire jeunesse ! Oh bon sang c’est la cinquième fois que ça m’arrive en deux mois ! Et c’est pas la première fois avec toi en plus ! »


Repassant sa tête de Caliméro hors du frigo, il revint s’installer dans le canapé. Cette fois-ci à une bonne distance de sécurité d’Honey. Il ne fallait pas que la gêne se multiplie encore de façon exponentielle. La musique tournait encore en boucle. Et il n’avait pas oublié ce qu’elle lui avait dit sur les rencards quelques minutes plus tôt. Oui. C’était la musique parfaite pour pécho. C’était Eulalie qui lui avait dit. Même si elle était encore toute jeunette, elle avait bien plus d’expérience que Michel-Ange en la matière. Mais pourquoi avait-il mis cette musique ? Quoi qu’il en soit, Honey ne semblait pas perturbait le moins du monde. Au contraire, sa façon de tout prendre avec le sourire l’avait peu à peu mis en confiance. Il fallait qu’il l’embrasse. Il en avait envie. C’était peu être différent de Figue. Après tout, il avait embrassé qu’elle dans sa vie. Il ne fallait pas qu’il reste puceau encore plus longtemps. De toute façon, avec son fauteuil roulant, elle irait pas bien loin ! Mais il fallait qu’elle soit consentante… Le clignement des yeux et les paroles lointaines de Honey le firent sursauter. Renversant de la bière partout sur elle, il se précipita en s’excusant avec un torchon pour lui essuyer la poitrine. Se rendant soudain compte de ce qu’il était en train de faire, il ne bougea plus. Tremblant de tout son corps, il leva lentement les yeux vers Honey. Paralysé. Que faisait-il ?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Eulalie? Elle l'a mauvaise parce qu'apparemment je sors avec n'importe qui...


Honey Lemon


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1834
✯ Les étoiles : 3769




Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Lun 4 Juin 2018 - 20:12

Michel-Ange ne semblait pas spécialement enchanté à l'idée que Honey rencontre ses colocs alors elle n'insista pas. De toute façon, la ville avait l'air suffisamment bizarre pour que pareille rencontre puisse se produire fortuitement. De toute façon, elle n'était pas ici pour les fameuses Figue et Eulalie mais bien pour sa tortue mutante préférée.
Honey écarquilla les yeux quand ce dernier souligna son tic verbal - dont elle avait parfaitement conscience, d'ailleurs. La chimiste soulignait ce mot plusieurs fois par jour, c'était pour ainsi dire sa signature vocale. Et c'était aussi la première fois qu'on lui faisait une telle remarque et la jeune femme se demanda si elle devait mal le prendre. Elle n'en était pas d'humeur mais demeurait très surprise. Décontractée, elle demanda finalement :
- Tu n'aimes pas les choses fascinantes ?
Michel-Ange pourrait noter qu'elle avait pris soin de prononcer le mot de la même façon que les autres, pour une fois.
- Moi j'aime bien souligner quand elles le sont. T'en fais pas pour mes cordes vocales, ça fait des années qu'elles sont habituées, elles sont souples maintenant, ajouta la jeune femme balayant son avertissement d'un revers de main.
La jeune femme marqua une pause, réfléchit encore quelques secondes, et demanda finalement :
- Enfin... si tu n'aimes vraiment pas je peux essayer d'arrêter. Tu n'aimes pas, c'est ça ?
A présent, Honey le fixait de ses grands yeux soulignés, non pas par ses vocalises, mais par les grandes lunettes de myope qu'elle portait et ses mains posés sur ses genoux. Elle attendait une réponse sérieuse et sincère mais reçut d'abord un compliment qui la fit sourire puis une caresse dans les cheveux qui gêna plus Michel-Ange qu'elle-même.
Honey gloussa. Bon sang ce qu'il était chou ! Elle aurait pu lui coller deux baisers sur les joues tellement il était adorable mais elle craignait qu'il ne fasse une syncope. Apparemment, il était toujours aussi peu à l'aise avec elle. Ou avec les filles en général ? Ca ne paraissait pas très logique de vivre dans une coloc' féminine dans ce cas, alors Honey en déduisit que c'était elle la source du problème.
Elle se demandait bien pourquoi. Elle était juste Honey, après tout. Pas de quoi en faire une maladie. Et assurément pas de quoi se plonger la tête dans le frigo !
La jeune femme avait suivi la scène incrédule, la bouche entr'ouverte et les yeux écarquillés à l'extrême. Quand il se retourna enfin vers elle avec une bière à la main, il semblait un peu apaisé, ce qui rassura Honey. Elle ne voulait pas lui provoquer un infarctus du myocarde par mégarde. Elle avait déjà laissé Tadashi pour moi, elle n'allait pas se permettre de tuer Michel-Ange !
- C'était vraiment pas grave, tu sais, assura la jeune femme avec un sourire bienveillant. C'est juste mes cheveux, on était assis très près, c'était presque normal que ça arrive. En tout cas, je ne l'ai pas mal pris. D'ailleurs... si tu veux me faire des couettes ou des tresses, j'ai des élastiques ! s'écria Honey en tendant la main vers son fauteuil pour attraper le sac à main violet qui y était accroché et en sortir deux élastiques assortis.
Michel-Ange ne sembla pas entendre la proposition : il était bien trop occupé à essayer de rebondir sur son choix d'enseigner et à cracher de la bière juste après. Nouveau regard interloqué de la part d Honey. "Ca forge la fesse". Elle avait beau cherché, elle ne voyait pas ce qu'il avait voulu dire mais comprenait, au vu de sa réaction, qu'il s'agissait d'un lapsus. Encore un. Décidément... Honey regrettait de le mettre dans pareil état. Sa poitrine se souleva dans un long soupir désolé.
Quand il se fut expliqué, Honey sourit à nouveau.
- C'est vraiment pas grave, tu sais. C'est qu'un lapsus et je t'ai déjà expliqué qu'on ne pouvait pas les contrôler. Tu devrais te mettre moins de pression - et ce n'est pas un jeu de mots avec la bière même si ça aurait été amusant - quand je suis là. On dirait que je te mets mal à l'aise et je...
En fin de compte, Honey ne voyait pas quoi dire de plus, d'autant que Michel-Ange semblait ailleurs. Elle avait d'ordinaire de plutôt bons réflexes mais la situation était tellement improbable qu'elle n'eut pas le temps de voir venir la bière qui allait se renverser sur elle. Et même si elle en avait eu le temps, ce n'était pas une paraplégique qui allait l'éviter en courant...
Michel-Ange, en revanche, avait de meilleurs réflexes. Il avait déjà commencé à essuyer sa bêtise qu'elle n'avait pas encore fini d'analyser la situation qui allait de mal en pis.
- Tu sais que je ne suis paralysée qu'en dessous des hanches, n'est ce pas ? demanda finalement Honey après un long moment de flottement mêlé de gêne et d'étonnement. Parce que... j'aurais pu éponger tout ça. Mais merci, vraiment. Tu es un garçon très dévoué.
Michel-Ange tremblait toujours comme une feuille. Il transpirait de gêne, aussi. Honey en était bien désolée.
- Ecoute... c'est visiblement moi le problème, commença-t-elle pour ne pas laisser de silence trop long même si elle était toujours en train de réfléchir à ce qu'elle allait dire. Si tu es mal à l'aise parce que je suis là, je peux partir, je le prendrais pas mal. C'est... peut-être plus simple en public ? avança la jeune femme.
Honey se mordit la lèvre inférieure puis attrapa la main de Michel-Ange qui tenait le torchon pour la lui presser gentiment. Elle ne lui en voulait pas. Aussi étrange que cela paraisse, ce n'était pas la première fois qu'il aventurait ses mains de ce côté-là de son anatomie.
- Te prends pas la tête pour ça. C'est juste... Je veux dire, je sais que tu ne pensais pas à mal. Mais... Est-ce que tu as une petite idée de pourquoi tu te mets dans cet état ? Est-ce que... c'est parce que je te plais un peu ?
Au final elle ne voyait que cette possibilité parce que ce genre de sentiments la rendait aussi maladroite et rougissante.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The chemicals react
But the planets all aligned when you looked into my eyes.

Michel-Ange Turtles


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 660
✯ Les étoiles : 9112




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 7 Juin 2018 - 17:17

“T'as jamais vu Intouchable? Pouah, pas d'bras pas d'chocolat ! ”






Des couettes ? Elle voulait l’emmener sous des couettes ? Clignant des yeux comme un petit débile sans trop rien comprendre, il s’ébroua le visage dans un petit « bleubleubleubleubleu ». C’était bon. Tout était redevenu en ordre. C’était une amie. Sans zizi, certes, mais une amie quand même. Il ne fallait pas paniquer comme ça. Reprenant peu à peu ses esprits, il passa la main encore une fois derrière sa tête. Si elle avait un tique de langage, lui il était plutôt corporel. Un peu gêné, il finit tout de même par dire.

« Désolé. Pour le lapsus, et pour l’épongeage qui ressemblait à un pelotage. Des fois, je contrôle pas vraiment ce que je fais. Dony pense que le mutagène de l’extraterrestre que j’ai dans le corps est issu d’un pervers. Moi je crois pas à cette théorie. J’pense que c’était un vaillant guerrier avec un coeur gros comme ça ! »


Faisant un grand signe avec ses deux bras, il manqua de peu de lui mettre une tarte. Qu’est ce qu’il pouvait parfois être… Maladroit. Soudain, elle eut une réaction étrange. Elle lui prit la main. Pas comme une veuve noire qui veut à tout pris son corps. C’était déjà arrivé ça. Non, juste avec une tendresse et une amitié sans fin. Les yeux de Michel-Ange s’ouvrirent un peu, et on pouvait voir dans son sourire que ce geste était bien plus fort que n’importe qu’elle parole réconfortante. Lui attrapant la main pour la lui serrer à son tour, il l’enleva aussitôt. C’était un peu gênant quand même. Si Figue ou Eulalie rentrait à ce moment là, il aurait droit à un questionnaire poussé. Un interrogatoire même. Avec une lampe dans le visage et la tête de Figue à quelques centimètres de son visage qui beuglerait « PARLE LE MICHMICH ! » d’un air autoritaire…
Sortant de sa rêverie, il finit par comprendre à cet instant qu’il ne pouvait espérer rien de plus que de l’amitié de la part de Honey. Dommage, ça aurait pu coller. Attrapant le service à Thé rapidement, il se leva pour aller en refaire chauffer d’autres, même si la bouilloire était encore suffisamment chaude. C’était un homme d’action, il fallait qu’il fasse autre chose pour ne plus y penser.
Fuyant son regard, il renversa une bonne partie de l’eau sur le bar. Fronçant les sourcils, un peu contrarié à sa question, il épongea cette fois-ci le plan de travail et pas son plan de travail à elle… (Désolé blague misogyne mais drôle xD). Finalement, il laissa la théière de côté et se dirigea vers Honey, prêt à affronter la discussion. Il avait déjà beaucoup trop fuit depuis qu’ils se connaissaient. Le teint un peu rosé, Michel-Ange inspira plusieurs fois, puis se jeta à l’eau.

« Ouais. Tu me plais. Mais rassure toi, beaucoup de fille me plaise et... »


Et ca, de un c’était totalement faux, et de deux, c’était super maladroit.

« Et tu as déjà quelqu’un. Tu as Tadashi. Tu vas le retrouver. Ca sera merveilleux. T’en fais pas pour moi va ! Ca… Ca va aller ! »


Retour du tique nerveux, la main derrière la nuque. Il allait finir par avoir des irritations si ça continuait.

« J’veux dire ! Roh ça m’énerve ! J’veux dire qu’on devrait pas se formaliser avec ce genre de chose ! Tu m’plais, mais ça va s’arrêter là. Tu as un passé, un présent et un avenir avec ce gars. Et moi j’suis pas le genre fréquentable de toute façon. Puis c’est mieux l’amitié ! C’est pas de l’amour hein, je suis pas amoureux. Non je suis pas amoureux. Oui je le répète, mais c’est pas pour m’en convaincre ! Non c’est juste que voilà, ça colle, ça match, mais laisse, ça va passer. »


Boom. Ce monologue semblait rebondir dans les murs de l’appartement. Restant à bonne distance de Honey, il surveilla le fauteuil. Si jamais elle tentait une approche pour faire un câlin, lui reprendre la main, où quoi que ce soit d’autre, il pourrait partir en courant. Elle, elle roulerait bien moins vite.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Eulalie? Elle l'a mauvaise parce qu'apparemment je sors avec n'importe qui...


Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Moi ça roule et toi ? ♣ MichMich & Honey





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques