MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Who Let The Dogs Out ? ➹ VAIANA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Diane Moon


« Je vous le dis tout net :
je suis très déprimé. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Claire Holt & Kate Winslet + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)



☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 15910
✯ Les étoiles : 7697




Actuellement dans : « Je vous le dis tout net :je suis très déprimé. »


________________________________________ Jeu 31 Mai 2018 - 22:27



"Who Let The Dogs Out ?"

Le concours de l'horreur


Par moment, j’admettais me demander ce qu’il pouvait bien passer par la tête de mon frère. Bien qu’il n’était à mon avis pas sage, d’essayer de réellement le comprendre lorsqu’il avait l’une de ses nombreuses lubies. Néanmoins, j’apprécierais, ne pas être incluse dedans. Narcissique comme il était, il avait toujours besoin d’être mis en avant. Et depuis que j’avais eu la stupide idée de lui offrir l’un des petits de ma chienne Athéna cela ne s’était hélas pas arrangé. Apparemment, monsieur avait inscrit Luna à un concours canin. Parce qu’elle était je cite : « la plus belle, la plus sympa et la meilleure de la portée ». Très franchement ses arguments étaient discutables…

Ce n’était en aucun cas le fait qu’il ai inscrit sa chienne à un concours canin qui me dérangeait -c’était un grand garçon il faisait ce qu’il voulait après tout. Non, ce qui avait la très nette tendance à me crisper, c’était sa manie de jouer les girouettes. Voilà qu’il ne pouvait pas y aller, à cause d’un rendez-vous avec Neil. Autant dire que mes yeux avaient directement lancés des éclairs suite à cette annonce. Heureusement, Apollon avait eu la présence d’esprit de se faire tout petit.

J’avais beau être au courant pour le futur mariage, je n’avais toujours pas digéré la nouvelle. Cette dernière me restait d’ailleurs toujours en travers de la gorge. Et, si j’avais finalement laissé Apollon regagner l’accès à notre lien -après l’avoir violemment repoussé à chaque fois qu’il essayait de le faire de lui même par la même occasion. Cela ne voulait en aucun cas dire que j’allais sauter de joie, et me mettre à lui demander s’ils avaient besoin d’un coup de main pour l’organisation. Pour être franche cette pensée me donnait la nausée -et je ne pouvais pas être malade cela voulait donc tout dire quant à mon état d’esprit.

Néanmoins, j’avais finalement acceptée, du bout des lèvres, la mâchoire contractée afin de clairement lui faire passer le message quant à ce que j’en pensais réellement. Et c’est après avoir eu droit au même discours habituel comme quoi j’étais la meilleure des sœurs -ce qui me fit nettement rouler mes yeux de manière exaspérée. Qu’il partit, me laissant le soin de me débrouiller seule avec Luna. Je ne retins même pas le soupire agacé, me pinçant l’arrête du nez en songeant à la galère dans laquelle je venais me fourrer. Luna était gentille, on ne pouvait pas lui enlever cela. Mais elle était à l’image de son maître. Et Apollon, n’était pas réellement un modèle d’éducation canine bien au contraire. Sa chienne n’était absolument pas disciplinée. En plus de cela elle était gourmande, et c’était une véritable comédienne. Mon frère version canine en somme.

Je n’avais aucune envie de l’amener à ce maudit concours canin. Mais si je n’honorais pas ma promesse, j’en avais pour des jours de plaintes de la part d’Apollon comme quoi je l’avais empêché d’être reconnue à sa juste valeur, et que par ma faute elle n’avait pas pu gagner le concours. En toute franchise, les chances pour que Luna gagnent cet évènement étaient aussi haute que celles que j’annonce subitement à mon frère qu’ils avaient ma bénédiction avec Neil -autrement dit de 0 %.

Puisque j’avais cette corvée à faire autant me trouver un ou une alliée. Quelqu’un que cela ne dérangerait pas de mettre les pieds dans ce genre d’endroits et qui réussirait à y trouver un amusement.

Je réfléchissais, avant de finalement avoir l’illumination. Je savais exactement qui j’allais pouvoir amener avec moi. Restait encore à convaincre Luna de me suivre. Et je sentais que ce serait une toute autre affaire. Me décidant à arrêter le morceau de harpe que j’étais en train de travailler. J’enfilais ma paire d’escarpin, avant de ramener mes boucles blondes en un chignon négligé. Puis attrapant mon sac ainsi que le certificat d’inscription pour Luna que je fourrais rapidement dedans, je dévalais les escaliers en direction de la cuisine. Comme je m’y attendais, le phénomène se trouvait là, à moitié affalée sur le carrelage. Là-dessus je ne pouvais pas trop lui en vouloir. Le thermomètre affichait des températures anormalement étouffantes pour la saison. Si les mortels ne prenaient pas plus soin de la nature, cela ne risquait pas de s’arranger.

Laissant ce sujet épineux de côté, je m’approchais doucement de la golden retriever d’Apollon, sifflant légèrement comme je le faisais avec Athéna pour qu’elle se remette debout. Évidemment, Luna se contenta de me regarder d’un œil torve, avant de s’étaler encore plus. Oh non. Il était hors de question de jouer à ce petit jeu là, trop longtemps. Aussi sans me départir de mon calme, empoignais-je le sac de croquette, ainsi que sa gamelle, et lui versait une légère portion de nourriture. Ce qui eu bien évidemment pour effet de lui faire dresser les oreilles, et de la faire se lever, tandis-qu’elle aboyait joyeusement pour avoir à manger.

Faisant mine de l’ignorer, je tournais les talons la gamelle pleine toujours en main, et sortie de la cuisine. Il ne lui fallut pas longtemps pour me suivre hors de cette dernière avec un aboiement indigné. Je me décidais à lui poser son écuelle, dans le couloir de l’entrée pendant que j’empoignais le matériel nécessaire pour ce concours et lui clipsait sa laisse à son collier. D’ordinaire je n’aimais pas trop m’en servir. Mais avec elle, malheureusement j’allais y être contrainte…

Évidemment, elle n’hésita pas tout le long du trajet à me faire part de son mécontentement en tirant de toute ses forces sur la laisse espérant sans doute que je ne sois emportée par sa force. Sauf que de nous deux la déesse à force surhumaine c’était moi. Aussi, me contentais-je de la tenir fermement tout en la laissant faire. Je savais déjà par avance que j’allais gagner cette bataille.

Nous étions finalement arrivés devant la colocation qu’occupait Vaiana avec Ellie, Jules et Anatole. C’était d’ailleurs la première que j’étais venu chercher. Enclenchant la sonnette, j’attendis quelques instants avant de voir le visage de l’exploratrice apparaître en même temps que la porte s’ouvrait. Malheureusement, Luna profita de se léger moment d’inattention pour échapper à ma poigne, et se ruer à l’intérieur de la maison, bousculant Vaiana au passage :

- Il ne faut surtout pas la laisser faire ! M’exclamais-je entrant à mon tour de manière précipitée

Malheureusement le mal était déjà fait, alors qu’elle s’était introduite dans la maison, la chienne d’Apollon avait bousculé une table sur laquelle se trouvait ce que je supposais être un cendrier. Et à ma connaissance il n'y avait qu'une seule personne ayant usage de ce genre d’objet : Jules.

- Si je le remplace par un modèle identique, tu crois qu’il verra la différence ? Demandais-je à l’adresse de Vaiana


Code by Sleepy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Keep calm and don't panic
L'espace selon l'introduction du guide du voyageur est grand. Très grand. Notre esprit a du mal à concevoir combien il peut-être vaste, immense, incommensurable...Et ainsi de suite.
En ligne

Vaiana De Motunui


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shay Mitchell :tombe:

Ѽ Conte(s) : Vaiana, la légende du bout du monde
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vaiana

☞ Surnom : Vaia, Vava
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1562
✯ Les étoiles : 9604




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mer 6 Juin 2018 - 19:40








Who let the dogs out ?!

« Mais qui a eu l'idée de faire un concours à se chien ?! »


La journée était bizarrement calme depuis mon réveil ce matin. Un beau soleil dans le ciel, un léger souffle, le moment parfait pour aller faire un tour à la plage. Me levant à l’aube, j’avais profité du levé du soleil pour me faire un magnifique spectacle de réveil. Hei Hei était venu avec moi, malgré ma réticence à l’emmener. Ce petit casse pied savait très bien comment y faire. Derrière son regard vide et son comportement quelque peu.. Limité, il savait comment me manipuler. Espèce de fruit du démon. A peine sortie de la maison, je l’avais entendu cocoter à toute voix. Autrement dit, il rouspétait du fait que je ne l’avais pas emmené.

- Je te jure que la prochaine fois que tu me fais ça, j’accepte la proposition de la broche. Tu rôtiras.

Sifflais-je, exaspérée. Bien évidemment, je n’en pensais pas un mot. Mais, j’espérais que cette menace pourrait au moins le mettre en garde. Ou l’affecté un minimum. Mais non, le coq continuait de marcher, dans un cercle infernal. Il dérivait toujours en diagonal, finissant les pattes dans l’eau. Au simple contact de la mer, il hurlait, et repartant dans la diagonal inverse.. Puis recommençait. Inlassablement. Il me fatiguait. Beaucoup trop.

Quelques temps plus tard, j’étais rentré à la maison, pour enfermer Hei Hei dans le jardin. Non, il n’était pas insupportable, je ne pourrais pas le dire devant Jules, il serait trop heureux. Mais, prétextant qu’il avait besoin de se reposer un peu dans le jardin, je filais m’occuper dans la cuisine. J’avais récolté quelques fruits et quelques légumes de saison. Leur goût ne serait jamais aussi exquis que celui de mon île, mais le résultat était presque satisfaisant.

J’avais épluché et coupé les fruits, pour en faire une salade. Simple, fraîche, rafraichissante. Certains mélanges de fruits étaient absolument divins, ce qui me permettait de les mettre de côté pour quelques smoothies. La seconde étape, les légumes. J’avais appris à faire des tartes et des quiches à Rome, mais cela ne détrônerait jamais ma célèbre ratatouille de légume du soleil. Je savais que Jules aimerait ça. Il finissait toujours par me piquer la moitié du plat. Même quand j’en faisais plus que prévu.

Je finissais ma petite préparation lorsque la sonnette retentit. Glissant le plat sur la table, je me dépêchais de passer mes mains sous l’eau pour aller ouvrir. A peine eu-je aperçue le visage de Diane, qu’une tornade se fraya un passage sur le côté pour pénétrer dans la maison. Ecarquillant les yeux, je regardais Diane, légèrement étonnée.

- Me dis pas que c’est...

Ma conversation fut coupée par un bruit de verre se brisant sur le sol. Levant les yeux au ciel, je suivis l’origine du bruit en compagnie de Diane. Jules allait encore râler. Mais il s’agissait d’un excellent prétexte pour lui justifier que Hei Hei et la chèvre d’Anatole n’étaient pas si horribles.

- Honnêtement, il était moche. Autant lui un prendre un différent, franchement, celui là aurait même été démodé pour ma grand mère... Laisse, je l’amadouerais avec de la nourriture.

Le confiais-je avec un sourire en coin. En attendant, il fallait récupérer le chien. Si le cendrier ne me faisait pas beaucoup d’effet, s’il cassait quelque chose de plus cher au cœur de Jules, je m’en voudrais tout de même énormément. Un nouveau bruit retentit dans la maison.

- M... Me dis pas que ça vient de la cuisine ?!

Le temps que nous arrivions, le chien avait la tête dans le saladier, et semblait largement apprécié, malgré le manque de cuisson, ma ratatouille. Regardant le résultat, j’observais simplement le chien relever sa truffe toute orange vers nous un instant avant de replonger dans le saladier.

- Je retire ce que j’ai dis, j’ai pas de quoi amadouer Jules. Et je n’ai plus de légume. Mais au moins, je sais que ma cuisine plait aussi aux chiens. C’est toujours ça.

J’haussais les épaules, laissant échapper un soupir blasé, avec un sourire quelque peu amusé. De toute manière Diane n’y pouvait rien, alors autant la rassurer, je n’étais absolument pas énervée. Je trouvais même ça amusant, même si je devais avouer que j’allais certainement regretter ce soir ma fameuse ratatouille.

Luna enfonça de plus en plus son museau dans le saladier, léchant la sauce tomate qu’il restait. Si goulument qu’il finit par mettre une patte dedans et basculer à l’intérieur. Voir la moitié d’un chien roulé dans un saladier me fit pouffer de rire. D’autant que seulement sa tête et ses épaules rentraient. Enfin jusqu’à ce qu’elle relève la tête, le saladier en guise de chapeau.

- D’accord, c’est ça qui fait un concours canin ? Sans vouloir être méchante, Apo a légèrement surestimé ses chances.

Je m’approchais, toujours en riant, du chien pour lui ôter le salader et découvrir..

- Ah. On a un peu de temps avant le concours ? Non parce qu’à part s’ils apprécient les labrador mi roux, mi blond, je doute que le pelage à la tomate fasse sensation.

Sa tête, ses oreilles, et son cou étaient rempli de sauce tomate. Ce qui lui donnait un petit style unique, mais pas franchement ragoutant. Par contre, j’abandonnais dès maintenant l’idée d’utiliser la baignoire de Jules. S’il retrouvait des poils de chien dans son prochain bain, j’allais certainement me faire zigouiller.

- J’ai un tuyau d’arrosage dehors. Je pense que ça devrait partir. On se dépêche ?

Il ne faudrait pas que Luna puisse rater ce magnifique concours. Elle avait tellement de chance de le remporter, avec son style unique. Franchement, il allait falloir que je parle à Apollon de ses lubies horribles. C’était bien pour lui et pour Diane que j’acceptais d’aller dans ce genre d’endroit de torture pour animaux. Avec un petit peu de chance, on éviterait les barrettes et les petits kikis dans les pauvres poils de Luna.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Through the fire I'll keep burning on
When it all goes wrong, I'll take my time, I'll keep on holding on. Will I hold myself together ?
 



Diane Moon


« Je vous le dis tout net :
je suis très déprimé. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Claire Holt & Kate Winslet + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)



☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 15910
✯ Les étoiles : 7697




Actuellement dans : « Je vous le dis tout net :je suis très déprimé. »


________________________________________ Dim 17 Juin 2018 - 23:06



"Who Let The Dogs Out ?"

Le concours de l'horreur


Les choses allaient de mal en pis. Si j’avais vaguement hoché la tête à l’idée de remplacer le cendrier de Jules par un autre. J’avais hélas pu me rendre compte que les bêtises de Luna étaient loin d’être finit. Après s’être attaqué au matériel de Jules, voilà qu’elle fourrait son nez dans la ratatouille de Vaiana. Cherchant mentalement la « fréquence » de notre lien avec Apollon, je prit la peine de m’y rattacher quelques secondes le temps de lui envoyer une pléiades de malédiction mentale pour m’avoir laissé son chien pour la journée. Si vraiment, elle se montrait trop intenable j’allais être obligée d’utiliser mes pouvoirs pour la faire tenir tranquille. Et j’aimerais autant ne le faire qu’en tout dernier recours :

- Il ne débute pas de suite, il y a encore le temps pour essayer de l’arranger un peu


Même si mon visage reflétait très clairement mon scepticisme, autant aller au bout de ce désastre. Je pouvais endurer Luna et ses frasques le temps d’un concours. En revanche les jérémiades d’Apollon je n’étais pas certaine d’en avoir la patience en ce moment. J’étais toujours fâchée contre lui suite à cette histoire de mariage ; aussi ma patience n’était-elle pas réellement ce qu’elle pouvait être d’ordinaire lorsque cela le concernait.

Réussissant à neutraliser la chienne avant qu’elle ne s’échappe à nouveau pour causer un nouveau désastre je suivis Vaiana jusque dans le jardin, afin de faire disparaître toute trace de sauce tomate. Mais c’était sans compter sur la présence de Hei Hei qui par un malheureux hasard avait décidé de venir pile à côté de là où nous nous étions installé pour effectuer la toilette de la chienne. Et évidemment, le temps d’attraper le tuyau, elle s’était déjà lancé à la poursuite du coq qui pour une fois dans sa vie, sembla faire preuve d’un minimum d’instinct de survie et poussa un cri avant de commencer à accélérer au plus grand bonheur de Luna. Cette dernière devait sûrement prendre cela pour un jeu. Mais Hei Hei beaucoup moins puisqu’il finit par se réfugier littéralement dans les bras de sa propriétaire :

- Ça suffit Luna ! Dis-je en haussant la voix. Viens ici, vilaine !

Et pour la première fois dans son existence -qui ne remontait qu’a quasiment deux ans. La chienne d’Apollon sembla obéir, non sans m’offrir son plus beau regard de chien battu, les oreilles baissés, et un couinement à fendre l’âme. J’étais à peu près certaine qu’elle avait apprit cela de son maître. Ce serait bien le genre de chose qu’il serait capable de lui enseigner :

- Assis ordonnais-je d’un ton ferme

Elle obtempéra manifestement intimidé par la manière dont je parlais. C’était plutôt une bonne chose, si j’arrivais à la faire se tenir tranquille sans user de mes pouvoirs cela m’arrangerait. Si je devais les utiliser j’allais rapidement me fatiguer, intenable comme elle était. Soupirant, je me décidais à attraper le jet d’eau, afin de la débarbouiller. Évidemment, une fois la sauce tomate enlevé et son poile redevenu beige ; Luna en profita pour s’ébrouer, projetant des vaguelettes d’eau sur nous. Le pire était peut-être que la journée ne faisait que commencer…

- Je suis désolée pour Hei Hei. J’espère que sa rencontre avec Luna ne l’aura pas trop, traumatisé. Si c’est le cas, tu as tous les droits de te venger sur Apollon. Je n’ai déjà pas l’intention de laisser passer le coup qu’il m’a fait aujourd’hui, alors qu’il s’en prenne un peu plus ou un peu moins dans la figure ne changera pas la face du monde.


Me relevant, j’attrapais la laisse que je clipsais au collier de la chienne. Une bonne chose de faite. Avec cela, elle n’irait plus vadrouiller je ne sais où, cassant des cendriers ou effrayant des coqs.

- Il va falloir y aller, la préparation débute dans une heure, et croit moi, ça risque de prendre pas mal de temps. Les épreuves se dérouleront durant toute l’après midi. Je t’aurais bien proposé d’emmener Hei Hei mais je ne suis pas certaine que ce soit une excellente idée avec elle.

Si Luna se décidait à le poursuivre juste pour s’amuser, cela risquait de causer du raffut. Et je n’étais pas certaine que les autres propriétaires voient cela d’un très bon œil. Il y avait déjà très peu de chance, que Luna ne ressorte avec un pedigree de ce concours, alors si en plus nous causions du remue ménage, nous allions y être interdite à vie. Et si cela ne me dérangeait pas. Il serait dommage qu’Apollon ne se rende pas compte de lui même que sa chienne n’avait pas tout a fait sa place dans ce genre d’évènements. Mais tant qu’il n’en aurait pas fait l’expérience lui même, il y avait peu de chance qu’il en soit intimement convaincu. Et encore, j’étais certaine que même en y allant de lui même, il trouverait un moyen de rejeter la faute sur les autres. Les juges auraient forcément fait du favoritisme ou bien étaient une bande d’incompétent qui ne savaient pas la reconnaître à sa juste valeur. Oui, ce serait typiquement son genre.

Attrapant doucement Luna par sa laisse, je la manœuvrais jusque dans l’entrée. Avant de partir, je souhaitais tout de même dédommager Jules de la perte de son bien. Prenant quelques instants pour tenter de me remémorer à quoi ressemblaient les cendriers à son époque -je n’avais jamais été une très grande adepte du tabac en général. Je finit par en faire apparaître un nouveau sur la table où reposait celui mit en pièce par Luna, espérant que cela finirait. Au pire, je viendrais moi même lui présenter des excuses et voir comment s’arranger à l’amiable pour résoudre cet incident.

- Je vais nous téléporter devant la salle des fêtes, cela ira plus vite et nous aurons un peu de temps devant nous pour essayer de profiter, avant que le concours ne commence.

« Profiter » était un grand mot. Néanmoins, j’espérais tout de même faire la rencontre de personne passionnée, avec qui je pourrais échanger et éventuellement demander quelques conseils. Et pas uniquement sur la manière de brosser son chien pour qu’il ai le poile lisse. De toute façon, Luna allait d’abord devoir passer par la case toiletteur avant toute chose, c’était obligatoire. Elle devait être propre et avoir le poile brillant. C’était d’ailleurs en partie pour cela, que j’avais dût amener tout un tas d’affaires rien que pour la journée.


Code by Sleepy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Keep calm and don't panic
L'espace selon l'introduction du guide du voyageur est grand. Très grand. Notre esprit a du mal à concevoir combien il peut-être vaste, immense, incommensurable...Et ainsi de suite.
En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Who Let The Dogs Out ? ➹ VAIANA





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: ⚔ Cadeaux, annifs et absences :: ➹ Archives