Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 Les chats se cachent pour pleurer [fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Barry Walters


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 257
✯ Les étoiles : 1950




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mer 6 Juin 2018 - 18:29

« Les chats se cachent pour pleurer»
demain, tout ira bien, tout sera loin


Barry travaillait comme un dingue. Non pas qu’on le lui imposait mais parce qu’il en ressentait le besoin. Plongé dans le travail, son esprit ne se souciait plus de rien d’autre que des tâches qu’il devait accomplir. Servir des clients ne lui posait pas de problème. Il souriait, en permanence, refoulant tout autre sentiment que celui de la joie. Il donnait l’air d’être heureux, et il se disait que peut-être, tout irait mieux le lendemain. Dyson était toujours plongé dans le coma, Granny était toujours au cimetière et la menace de Bendy planait toujours sur eux comme une épée de Damoclès.

Quand il ne servait pas au granny's il se réfugiait dans la musique et le dessin, mais ces derniers temps, rien de très joyeux n’en sortait. Lorsqu’il dessinait, les scènes et les couleurs étaient souvent révélatrices de sa tristesse intérieure. Ses chansons sonnaient comme des mélancolies. Alors il avait mis ça de coté, le temps d’aller mieux. Il s’était porté volontaire pour aider au Comic Burger après son travail ou avant, suivant ses horaires. Il y restait à la fermeture. Quand il avait un créneau de libre, il se rendait à l’hôpital ou il restait des heures muet jusqu’à ce qu’il rentre chez lui et qu’il dorme, épuisé. Barry en temps normal, n’avait pas besoin de beaucoup de sommeil mais dernièrement, ses nuits ne le reposaient plus.

L’après-midi était bien avancée et Barry s’appretait à quitter le granny's pour se rendre au Comic Burger quand son téléphone sonna. Ne pas arriver à dessiner ou à écrire crispait Barry, il se sentait perdu sans sa créativité. L’angoisse de la page blanche. Il ne pouvait rien y faire, ni allait contre. Il avait beau essayer de se forcer, l’image de Dyson sur un lit d’hôpital le hanter. Celle de sa mère également. Elle voulait le tuer. Son téléphone sonna encore. Barry reconnu la voix de Max Il ferma les yeux. Inspira profondément et se mis à sourire.

« Max ! On se vois toujours ce soir, je suis désolé, je suis un peut déborder.
- Ba’, je comprends t’en fais pas, le groupe peut attendre, on est avec toi, si t’as besoin de quoi que ce soit, on est là.
- Merci.
- C’est normal, les potes, c’est fait pour ça. Je te laisse, on m’attends. Mais t’hésite pas. Textos, messages, skype, même un pigeon voyageur.»

Barry rangea son téléphone une fois que l’appel fit terminer. Sa vision se troubla légèrement mais revint quelques minutes après. Il continua d’avancer jusqu’à apercevoir au loin le Comic Burger. Il se sentait étrange, quelque chose n’allait pas, il ne savait pas quoi. Il n’avait rien mangé qui aurait pu être mauvais. Il vit une femme aux cheveux roux passer devant lui. Il leva la main, il voulait lui demander quelque chose. S’assurer qu’il aille bien. Il posa sa main sur elle. La main glissa sur l’avant-bras de la jeune femme et retomba le long de son corps. Sa vision se brouilla de nouveau, tout devint noir et il sentit qu’il perdait l’équilibre et qu’il tombait en avant.

xxx

Barry ouvrit les yeux, il ne savait pas vraiment ou il se trouvait. Il se mis à hurler, plus comme si il avait eu un cauchemar. Il se releva rapidement. Trop rapidement. Il vit soudainement des tâches de couleur étrange, tirant entre le bleu violacé et un jaune verdatre avant de s’asseoir.

« Je...suis ou? Vous êtes...la fille je...pardon, je ne voulais pas. Je vais partir par heu...quelque part.»

Annonça-t-il confus. Il ne se leva pourtant pas. Quelque chose lui disait d’attendre un peut.

« Je vais peut être attendre là un petit moment pour être sur que ça va aller. Je m’appelle Barry.»

Barry eu une réaction qu’il ne comprenait pas. Il sentit soudainement ses yeux picotter et sa vision se brouilla, cette fois, ce fut des larmes qui coulèrent le long de ses joues. Il était épuisé, il n’avait plus la force de lutter, il n’avait plus la force de les refoulers.

« Je suis désolé je...»

 
crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Sometimes everything is wong. Now it's time to sing along. When your day is night alone. Hold on. Hold on. If you feel like your Alone. No no no. You are not alone

Hold on.

Noa


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emma Stone

Ѽ Conte(s) : Clochette
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Noa, fée des animaux



☞ Surnom : Noa
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1642
✯ Les étoiles : 20049




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 9 Juin 2018 - 11:42




Les chats se cachents pour pleurer
Barry & Noa

Depuis sa rencontre avec Michel-Ange et la soirée de libération de l’animalerie, Noa était obsédée par une chose, qui lui trottait en tête : les humanimaux. Plus clairement, c’était le surnom qu’elle avait donné aux humais de Storybrooke qui auparavant dans un monde apparemment de contes étaient des animaux. Elle n’avait pas encore tout compris à cette soi-disant malédiction, mais peu importe. Avec Michel-Ange elle était parvenue à ressentir ses émotions, et elle avait ressenti un lien spécial avec lui. Elle n’avait qu’une envie : rencontrer d’autres personnes telles que lui, et voir si ce lien serait le même, jusqu’où ses pouvoirs de fée pourraient les atteindre.
Elle était revenue assez vite à Storybrooke, et elle se promenait maintenant dans la rue, à l’affut. Elle frôlait certaines personnes, s’arrêtait parfois sur des bancs pour observer. Mais rien de concluant. Jusqu’à ce qu’elle croise ce jeune homme, qui avait par ailleurs une mine affreuse. Il était assez loin d’elle, mais sans savoir comment, une sensation de lassitude envahi la fée.
Intriguée, elle s’avança vers lui. Il s’avançait aussi d’ailleurs vers elle, en titubant. Avant de poser sa main sur son bras, et de s’évanouir devant elle.

Noa se baissa très rapidement, pour le regarder. Oui, il semblait bel et bien chaos. Mince. Qu’avaient-ils tous à s’évanouir devant elle ? C’était une mode ? Jack, Ali, maintenant cet inconnu…
Elle regarda autour d’elle, pour voir où elle pouvait le déplacer. Elle ne pouvait pas le laisser comme ça, étalé en pleine rue, et il n’y avait personne autour pour aider. Elle repéra à côté une sorte de magasin, qui semblait vide.
Vérifiant qu’il n’y avait personne aux alentours, elle sortit un peu de poussière de fée, aspergea le jeune homme, et le fit léviter jusqu’à l’intérieur, avant de l’allonger sur les sortes de machines blanches. Ce n’était pas des plus confortables, mais elle n’avait pas trouvé mieux.

Il ne mit pas longtemps à revenir à lui, ce qui soulagea la fée qui ne voyait pas comment le réveiller, ni quoi faire. Quand il ouvrit les yeux, elle se tenait penché sur lui. Elle ressentait une certaine tristesse. Elle était partagée entre l’excitation d’avoir trouvé quelqu’un comme Tortue-man, et l’inquiétude pour cette personne qui semblait mal en point.

Il se réveilla en hurlant, Noa hurla aussi et recula. Puis elle le regarda se relever, et s’embrouiller dans des phrases confuses. Elle saisit au moins son prénom.
Elle se rapprocha de lui, doucement, et tendit une main vers son épaule. C’est à ce moment-là qu’il se mit à pleurer. Instantanément, les yeux de Noa se brouillèrent aussi, et son cœur se serra. Puis il s’excusa.
La fée le regarda, et ne prit pas le temps de réfléchir. Elle le prit dans ses bras, comme pour réconforter un animal blessé.

Il ne faut pas s’excuser ! Allez, si ça ne va pas, il faut pleurer, il faut que ça sorte. Tout ce qui es trop à supporter.

Puis elle s’écarta pour le regarder, un peu mal à l’aise tout de même. Elle était habituée à la proximité avec les animaux, moins avec les humains, et elle ne voulait pas paraître étrange ou déplacée.
Elle conserva toutefois une main sur son épaule, qui se voulait réconfortante et apaisante, et le regarda d’un air conciliant. Elle ne savait pas ce qui le mettait dans cet état, mais elle savait qu’elle ne pouvait plus maintenant le laisser partir comme cela…




BY .SOULMATES




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't Worry, Be Happy !

Credits northern lights

Barry Walters


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 257
✯ Les étoiles : 1950




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 26 Juin 2018 - 19:57

« Les chats se cachent pour pleurer»
demain, tout ira bien, tout sera loin

Barry ne s’attendait pas à une étreinte. Elle faisait tellement de bien. Il ferma les yeux, cette douceur. Barry l’appréciait énormément en cet instant. Elle semblait calmer la douleur sourde qu’il ressentait. Tous allait de travers, trop de stress et de pression. Mais il était le seul à blâmer dans cet affaire. Il ne faisait que fuir la vérité, fuir ses problèmes en s’enfonçant dans le travail. Mais les problèmes refont toujours surface, tôt ou tard. Toujours. Ils vous broient si vous ne les affrontez pas, s’accumulent et vous explosent au visage avec violence.

Il ne faut pas s’excuser ! Allez, si ça ne va pas, il faut pleurer, il faut que ça sorte. Tout ce qui es trop à supporter.

Barry allait couler s’il ne sortait rien. Couler dans un flot de larme interieur. Son père. Granny. Sa famille. Tous s’accumulait. Tous finirais par s’arranger mais il fallait encore faire un peut de route pour que tous aille mieux.

Ses muscles étaient en tension continuelle, ceux de son cou le faisaient souffrir mais il supportait la douleur. Il écoutait la voix de l’inconnue. Son contact chaleureux lui offrait un peut d’apaisement. Une trève qui était la bienvenue. Il s’arrêta de pleurer. Elle avait raison, il se sentait mieux. Vidé mais mieux.

« Merci.»

Il resta là ou il était. Les yeux rougis par les larmes.

« J’aurais du écouter mes amis et y aller plus doucement sur le travail.» Plaisanta-t-il pour cacher son gêne. Il était tomber devant une inconnue et elle s’occupait de lui alors qu’elle avait peut être mieux à faire.

« Cela m’aurait éviter de tomber devant vous. Je peux vous offrir quelque chose pour vous remercier? C’est la moindre des choses.»

Elle n’était vraiment pas obligée. La jeune femme aurait put l’emmener à l’hopital ou aux urgences. Des gens peut être plus vils auraient surement fouiller ses poches et pris ses papiers. Elle ne semblait pas être une mauvaise personne. Aux yeux de Barry personne n’était vraiment mauvais. La plongée dans le lac des souvenirs avait un peut bousculé cette vérité qu’il avait toujours eu. Sa mère avait tué sa soeur et voulait libérer un démon qui détruirait tous les toons. Barry avait toujours eu un lien privilégié avec elle et aujourd’hui, il semblait brisé, tous comme les certitudes du jeune toon. Tous semblait si sombre, l’équation avait été déséquilibrée par le coma de Dyson.

La jeune femme s'écarta, gardant une main sur son épaule. Son visage disait un peut Je veux t'aider mais je ne sais pas trop comment m'y prendre. Barry eu un sourire, quelque peut fatigué par bienveillant envers elle.

" Je suis Barry Walters, ma vie est très mouvementée pour le moment donc...je fais de mon mieux pour...en fait j'en fais peut être trop. J'ai plus l'habitude de m'exprimer en musique donc...enfin, je suis parfois confus dans mes paroles. En musique c'est plus facile...tout comme en dessinant...Vous faites quoi dans la vie? "

 
crackle bones


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Sometimes everything is wong. Now it's time to sing along. When your day is night alone. Hold on. Hold on. If you feel like your Alone. No no no. You are not alone

Hold on.

Noa


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emma Stone

Ѽ Conte(s) : Clochette
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Noa, fée des animaux



☞ Surnom : Noa
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1642
✯ Les étoiles : 20049




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Dim 22 Juil 2018 - 22:30




Les chats se cachents pour pleurer
Barry & Noa

Sa main toujours sur l’épaule du jeune homme, elle sentit un léger apaisement, mais très léger. Il s’arrêta de pleurer. Elle écouta sa brève explication, étonnée.
Le travail, c’est ça qui vous a rendu dans cet état-là ? Mais…ce doit-être un travail affreux !
Elle qui prenait tant de plaisir tous les jours, elle se demandait vraiment ce qui pouvait faire tomber de fatigue et de tristesse quelqu’un. Puis elle s’écarta légèrement.
M’offrir quelque chose ? oh non non merci je vous assure j’ai fait cela comme ça, je ne veux rien en échange je vous assure ?
Elle avait un peu paniqué sur la question, elle qui n’était pas familière de cette formule de politesse.

Elle s’assit à côté de lui, tout en souhaitant conserver une distance proche souhaitant lui donner toutes les ondes positives qu’elle le pouvait, il semblait en avoir bien besoin.

Enchantée Barry, moi c’est Noa ! Je suppose que votre vie est mouvementée, vous êtes tellement fatigué, depuis quand n’avez-vous pas dormi, d’un vrai sommeil apaisant ?

Elle avait bien dit vous « êtes » fatigué, et non vous « semblez », parce qu’elle le savait, c’était comme ça.
En musique ? et c’est votre travail ça ?
Ils avaient quelques musiciens à Neverland, et Noa aimait beaucoup ces moments festifs.
Moi, disons que je travaille avec les animaux, pour les animaux, pour les aider tout au long de leur vie.
Elle ne s’était pas encore habituée à dire de première abord, dans une première conversation, qu’elle était une fée. Elle préférait toujours garder cela un peu pour soi.
BY .SOULMATES




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't Worry, Be Happy !

Credits northern lights

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Les chats se cachent pour pleurer [fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques