Le Destin des
PUISSANCES

de seb

Minionement
Vôtre
de Adam & Pitch

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Minionement Vôtre ☆ Evénement #95
Une mission de Adam & Pitch - Ouverture : 6 juin 2018
« Moi, moche, et euh... Méchant?! »

Partagez | .
 

 reunited - flashback (river)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Stella Eurfield


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : suki waterhouse

Ѽ Conte(s) : fairy tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lucy heartfilia

✓ Métier : journaliste au daily mirror
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 40
✯ Les étoiles : 700




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 7 Juin 2018 - 23:23




flashback


Alors que le soleil amorce dors et déjà son déclin, ta journée de travail s’achève à peine. La journée a été longue. Tu n’as cessé de courir à droite à gauche pour interviewer plusieurs personnes afin de pouvoir rédiger ton article le soir-même qui doit être sur le bureau de ton rédacteur en chef le lendemain matin à neuf heures tapantes. Alors, quand tu quittes le Daily Mirror ce soir-là, tu décides de ne pas rentrer toute de suite à ton appartement que tu viens récemment d’acheter. En effet, la malédiction est levée depuis plusieurs jours déjà et retrouver la mémoire t’a permis de prendre cette indépendance que tu avais perdu. Indépendance qui t’était pourtant si précieuse quand tu étais encore à Fiore et qui t’avait permis de t’émanciper de cette prison dorée qu’imposait ton nom. Heartifilia. Soupir qui traverse tes lèvres alors que tes yeux se posent sur la marque de ta guilde et que les souvenirs t’assaillent. Souvenirs d’une époque révolue où tu partageais des aventures extraordinaires avec des amis fantastiques. Amis qui te manquent ici. Les amis de Stella Eurfield ne sont clairement pas les mêmes que ceux de Lucy Heartfilila et ça te désole. Ca te désole parce que bien que tu chérisses tout autant les amis de cette vie construite de toute pièce par la malédiction que ceux de ta région d’origine, tes amis te manquent. Le caractère enflammé de Natsu, les roulements de r de Happy, les fraisiers de Erza, la manie de Gray à se déshabiller en permanence, leur habitude de rentrer par effraction chez toi… Au moins, la levée de la malédiction aura permis une chose. Retrouver cette indépendance que Stella Eurfield a nouvellement acquise. Loin de cette cage dorée où les parents Eurfield ont eu l’habitude de t’enfermer. Oiseau qui déploie enfin ses ailes, la volonté d’être enfin soi-même. Soupir de nouveau alors que tu secoues la tête. Tu te dois d’arrêter de penser à ça. Oui. Tu le dois. Cela t’apporterait bien plus de peine que de bonheur et bien que tu sois à la recherche de tes amis (si bien entendu, la fumée violette qui t’a emmenée à Storybrooke, les a également transportés ici) - car loyale tu es, tu sais qu’il ne faut pas que tu te fasses de faux espoirs.

Ton ordinateur portable dans ton sac à main, tu passes tout d’abord au café Granny pour récupérer un café à emporter. Tu en profites d’ailleurs pour discuter avec la gérante des lieux et les serveurs, vous racontant mutuellement les dernières nouvelles de la vie. Personne n’ose réellement parler de cette malédiction qui s’est levée et de cette vie qui existait avant Storybrooke, chose que tu apprécies car la levée de la malédiction a été très difficile pour toi. Mais, comme chacun, tu avances et continues ta vie. N’est-ce pas la meilleure solution pour faire face et ne pas se faire d’espoirs inutiles ?

Tes escarpins t’emmènent rapidement à la plage sur laquelle tu prends soin d’enlever tes chaussures. Abimer des chaussures à 250 balles, très peu pour toi. Le soleil continue d’amorcer l’arrivée de la nuit, reflets du soleil se reflétant sur l’océan, lui donnant ainsi une couleur particulière et si reposante. Tes cheveux blonds qui s’envolent alors que tu t’asseois sur le sable, le café dans une main que tu dégustes tranquillement, l’ordinateur sur tes genoux qui s’allume doucement. La température est agréable et à cet instant, tu penses qu’il n’y a pas plus bel endroit pour venir rédiger un travail urgent. Tes doigts qui pianotent sur le clavier, les lettres qui apparaissent à l’écran où on peut lire : un article écrit par Stella Eurfield. Doux sourire qui apparait sur ton visage de porcelaine tandis que tu te rappelles à quel point écrire a toujours été une véritable passion. Et ce, même à Fiore. Tes doigts qui passent dans tes cheveux blonds, tentant d’y remettre un semblant d’ordre alors que ta main de libre - celle où se trouve ton symbole rose, porte à ta bouche ton gobelet de café moulu. Tes yeux qui restent attentifs et qui auraient pu remarquer cet homme si familier qui s’approche, si tu avais ne serait-ce relevé le nez quelques instants.

panic!attack
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78608-stella-the-fault-in-our-stars En ligne

River Frost


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gray Fullbuster

✓ Métier : Infirmier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 532
✯ Les étoiles : 3005




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 8 Juin 2018 - 1:22




Stella Eurfield & River Frost

Reunited

‘’ Sit alone in the dark
Wonder who you are
In the silence of emptiness.
I wanna leave this room
But I've got nothing to do
My heart's broken, my head's a mess.’’

Le temps chaud était revenu, mais personne n’avait le cœur à la fête. La jovialité naturelle de la petite ville de Storybrooke manquait terriblement en cette saison estivale. La malédiction venait d’être levée et chacune des personne de cette ville venait d’apprendre au même moment, dans la même seconde, que la vie qu’ils s’étaient construite, le passés dont ils se souvenaient, tout n’était que mensonge. Leur vie dans ce monde, dans cette ville n’était pas leur vraie vie. Le chaos s’était rapidement installé dans la ville alors que les gens avaient des réactions de toutes sortes. Le département de psychiatrie de l’hôpital était sans dessus dessous. On internait des gens pourtant sains d’esprits la veille, et on libérait des patients qui n’étaient pas fous, mais qui avaient seulement eu des souvenirs précoces de leur vie d’avant.

River Frost, pour éviter de se retrouver interné dans l’unité même où il travaillait à titre d’infirmier, accumulait les heures supplémentaire. Travailler sans relâche l’empêchait de trop penser à tout ce qu’il avait perdu et qu’il ne retrouverait probablement jamais. Malgré ses nombreux refus de prendre congé, son patron avait insisté pour qu’il retourne chez lui. Après trois semaines de travail sans une seule journée de pause, il avait du menacer l’infirmier de le congédier s’il ne prenait pas une journée de repos. À contrecœur, River avait obtempéré, mais il redoutait de se retrouver seul avec lui-même. S’il pensait à sa vie d’avant, Fairy Tail, Magnolia, ses amis, il allait sombrer, il le savait.

Après avoir passé sa journée de congé à s’abrutir devant ses jeux vidéo, River décida qu’il était temps de prendre un peu d’air frais. S’il n’était pas enfermé dans l’hôpital à travailler, il s’enfermait chez lui devant ses consoles. Il devait sortir un peu. Évidemment, sa condition médicale qui lui donnait une température corporelle naturellement pus basse que la normale et une insensibilité au froid, s’expliquait, maintenant qu’il savait qu’il était en réalité Grey Fullbuster, le mage de glace. Pourtant, dans se monde, même sa magie ne pouvait le protéger des engelures et de toutes les complications qui résultait d’une exposition prolongée au froid. Il devait donc en permanence avoir un outil sur lui pour lui indiquer la température extérieur et le guider sur sa façon de se vêtir. Par chance, ce monde avait une belle invention qu’était le téléphone intelligent.

Après avoir regardé la température sur son téléphone, River s’habilla, lui qui avait passé la journée en caleçon. Un jeans noir, un t-shirt sans manche gris et une paire de baskets, il était presque prêt à sortir. Il enfila d’abord sa chaine où était accroché un pendentif en forme d’épée, vestige de sa vie d’avant. Il attrapa son iPod, enfila sa casquette et sortit de chez lui, enfin.

Ses écouteurs sur ses oreilles, le iPod lui envoyait une musique rock métal que River avait découvert dans ce monde. Alors qu’un chanteur à la voix rauque criait dans ses oreilles, le mage se laissait transporter par ses pas. Le hasard le conduisit sur la plage de Storybrooke qui était toujours magnifique à la brunante. Le vent était encore frais, le soir venu, mais le Frost ne frissonnait pas. Il se sentait seulement bien. Il fit quelques pas sur le sable fin avant de remarquer une jeune femme aux cheveux blond assise sur la plage. Un sourire s’afficha sur les lèvres du jeune homme qui décida de s’en approcher.

Grey était revenu, mais River n’était pas mort pour autant. Si sa nouvelle identité lui avait apporté quelque chose de bien, c’était sa capacité à draguer. Homme ou femme, tout le monde représentait une proie potentielle pour le mage, et il était un excellent chasseur. Il multipliait les conquêtes d’un soir, surtout depuis qu’il avait découvert que le sexe était efficace pour anesthésier la douleur de l’âme. La jeune femme ne le savait pas encore, mais River allait lui faire passer une nuit mémorable.

River s’approcha doucement de la blonde, trop concentrée à taper sur le clavier de l’ordinateur portable qu’elle avait posé sur ses genoux. Elle ne le vit pas arriver, ce qui était parfait. Il la ferait sursauter, s’excuserait et ils pourraient ainsi entamer une conversation en riant. Son plan était tout tracé. Le Frost retira les écouteurs de ses oreilles pour les laisser choir dans son cou. Au moment ou il tendit la main vers la demoiselle pour la tirer de sa concentration, celle-ci étira son bras pour déposer sur le sable un gobelet de café duquel elle venait de prendre une gorgée. Les yeux de glace du mage se posèrent sur la main de la jeune femme, et il se figea aussitôt. Sur le dos de sa main, un symbole était tatoué, une sorte de flamme tribale rose. Le symbole de Fairy Tail… Et il ne connaissait qu’une seule personne qui portait sa marque sur la main.
‘’Lucy!’’ Ce nom lui échappa. Rapidement, River fit le tour de la demoiselle pour se placer devant elle. Il tomba à genoux dans le sable, puis dut poser ses mains au sol pour s’empêcher de s’écrouler sous le choc. Sur ses joues coulaient des rivières de larmes qui tombaient gouttes à gouttes dans le sable. Quand il releva la tête vers la jeune femme, ses yeux de glace étaient embrouillés de larmes, mais un sourire sincère illuminait son visage. ‘’Lucy…’’, répéta-t-il dans un souffle. D’un geste fluide, il retira le haut, dévoilant son symbole de Fairy Tail bleu foncé tatoué sur son pectoral droit. Il était secoué de sanglot, mais son sourire ne diminuait pas. ‘’Lucy… C’est moi… C’est Grey…’’


☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The cold

never bothered me anyway.


How can I help it if I think you're funny when you're mad
Trying hard not to smile though I feel bad
I'm the kind of guy who laughs at a funeral
Can't understand what I mean? Well, you soon will
I have a tendency to wear my mind on my sleeve
I have a history of taking off my shirt
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Stella Eurfield


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : suki waterhouse

Ѽ Conte(s) : fairy tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lucy heartfilia

✓ Métier : journaliste au daily mirror
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 40
✯ Les étoiles : 700




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 8 Juin 2018 - 21:55




flashback


La brise marine fait valser tes cheveux tandis que la gorgée de café réchauffe ta gorge. le gobelet reposé sur le sable, tes doigts continuent de pianoter sur le clavier de ton ordinateur portable. A l’écran, s’affichent un document word dont le contenu avance et les différentes interview que tu as dors et déjà retranscrites. Seulement, alors que tu t’apprêtes à commencer un nouveau paragraphe, ton doigt enfonçant la touche entrée du clavier, une voix résonne à tes oreilles. Voix étrangement familière qui fait écho à certains de tes souvenirs, un mot prononcé qui semble être une mélodie alors que ton cerveau assimile les paroles de cet inconnu. Un prénom. Pas n’importe lequel. Un prénom aux consonances douces, un prénom court. Un prénom que tu ne pensais plus jamais entendre, deux syllabes, quatre lettres que tu ne connais que trop bien. Prénom signifiant lumière, prénom donné selon une idée douteuse et pourtant qui te caractérise si bien. Lucy. Juste Lucy. Ton coeur rate un battement tandis que la surprise se lit sur ton visage. Instinctivement, ta main se porte à ta taille où tu aurais habituellement trouvé tes clés de constellationniste avant de te rendre compte qu’elles n’y sont pas. Ton coeur qui se serre à cette constatation alors que tu jettes un coup d’oeil derrière toi pour observer l’élu qui connait ton prénom, ton vrai prénom. Celle que tu es réellement. Seulement, l’individu se retrouve devant toi et quand tu portes ton attention sur lui, tu es surprise de voir des larmes coulées sur son visage. Jeune homme aux cheveux châtains, jeune homme aux traits harmonieux, aux traits qui te semblent connus. Et ce regard. Regard glacé que tu ne peux pas oublier, iris que tu ne connais que trop bien. Grey. Tes sourcils se froncent alors que tu penses un instant que c’est impossible. Impossible de le retrouver là au même endroit que toi alors que tu n’as même pas pris la peine de le chercher. Impossible que ces prunelles embuées de larmes soient celle de ton ami. Tout simplement inimaginable.

Tu crois rêver alors que le garçon répète une nouvelle fois, bien plus calmement que la première fois, ton prénom. Prénom qui ne te lasserait jamais, prénom qui te met du baume au coeur et tu analyses ses larmes, cette intonation de voix et ce sourire. Sourire franc et chaleureux, tout sauf tremblant. Un sourire qui veut tout dire, un sourire qui te laisse littéralement muette. Aucun mot n’arrive à sortir, tu es ébahie, surprise. Tu ne réalises pas. L’impression d’être dans un rêve qui coule dans tes veines, qui embaume tes sens, cette impression qui t’est si désagréable. Sensation à l’arrière goût amer qui te paralyse. Tu n’oses pas bouger de peur que cette image s’évapore, qu’elle disparaisse si tu esquisses le moindre geste. Le jeune homme qui dans un mouvement fluide retire son haut, toi qui ne bouges toujours pas alors que tu aurais habituellement dévié. Du moins, c’est ce qu’aurait fait Stella, Stella la jeune femme de bonne famille. Mais, tu as l’impression à cet instant précis que c’est Lucy qui la remplace, Lucy qui a l’habitude de voir son ami se désaper. Et ce mouvement fluide qui ne fait que confirmer les doutes qui se sont immiscés en toi. Tes iris chocolats qui se posent sur pectoral du garçon alors que tes yeux aperçoivent la marque. Cette marque qui tu connais si bien, symbole que tu as toi-même sur ta main, un tatouage bleu marine signifiant bel et bien son appartenance à la guilde. Fairy Tail.

Tes doutes qui s’envolent à l’instant même où tu l’aperçois, ton expression figée qui passe de la surprise à l’émotion palpable, tes yeux qui se remplissent de larmes à leur tour tandis que ta main se porte à ta bouche. Tu es visiblement ébahie, émue de retrouver cette présence que tu pensais ne jamais retrouver. Présence amicale, fraternelle qui fait ressortir des tas de souvenirs que tu as tenté de mettre dans un coin de ta tête. Les souvenirs des missions partagés ensemble, Gray se battant avec Natsu, Erza les rappelant à l’ordre et toi qui éclate de rire sous ce tableau qui berce ton coeur. Des souvenirs d’Edolas, de l’île Tenro qui reviennent en tête. Les souvenirs de cet instinct de protection, de ce soutien, de cette confiance qui vous lie tous les deux. Des souvenirs de votre amitié qui surgissent d’autant plus nombreux que tu continues de détailler ce visage sur tu connais si bien, bien que ses cheveux soient plus clairs qu’à l’accoutumée. Une première larme silencieuse coule sur ta joue, puis une seconde avant d’éclater en sanglots, réalisant que non, tout ceci n’est pas un tour de ton imagination, que tu n’es pas en train devenir folle et de te bercer d’illusions.

Je… Grey… Ta voix tremble sous l’émotion, voix qui fébrile qui affiche toute l’émoi qui te prend, toute cette émotion qui te berce. Un sourire apparait sur ton visage, sourire à la fois aussi éclatant que tendre alors que les larmes dévalent tes joues. Il n’est pas surprenant que tu pleures, tu as toujours été une demoiselle très émotive mais les circonstances sont ici bien différentes. Retrouver quelqu’un qu’on pensait avoir perdu pour toujours est quelque chose de puissant, de sacrément unique. C’est un soulagement de s’apercevoir qu’on n’est pas seul, de voir que les membres d’une même famille sont encore là et ce, malgré toutes les épreuves traversées. Parce que c’est ça Fairy Tail. Une grande et unique famille, vivante et chaleureuse avec qui tu as tant partagé. Tes peines, tes joies, tes peurs. Alors, retrouver Grey panse cette douleur qui a meurtri ton coeur dès que tu as retrouvé tes souvenirs, te donne de l’espoir pour la suite. Parce qu’à présent, tu sais. Tu sais que tu n’es plus seule.

Tu déposes ton ordinateur au sol alors que tu le prends dans tes bras sans ménagement, lui sautant presque dessus sous l’émotion. Ton nez se niche dans le creux de son cou tandis que tu sens la froideur de son corps contre le tien. Absolument pas gênée par la demi-nudité du mage. Encore quelque chose qui te confirme que tu as bien le mage de glace contre toi et pas quelqu’un d’autre. Pas un imposteur. Et c’est tout ce qui t’importe. Cette étreinte que tu as tant rêvé. Tu sais que le brun n’est pas quelqu’un d’expansif, ce n’est pas dans ses habitudes mais tu ne lui laisses pas le choix. Car tu ne pouvais pas rêver mieux, tu ne pouvais pas rêver mieux que de retrouver un de tes amis les plus proches, un de ceux qui t’ont tant apporté depuis ton entrée dans la guide. J’y crois pas… Je dois rêver… Murmures-tu alors que tu renifles. Tu te décales légèrement et encadres son visage de tes mains. Tu l’observes, ancres ce moment dans ton esprit. Je suis si contente de te voir… Grand sourire qui éclaire ton visage alors que les sanglots te secouent encore. Tes mains ne quittent pas son visage alors que tu rétorques gentiment, tentant de faire un brin d’humour : Juste, si tu... pouvais éviter de te déshabiller devant moi... Ton sourire ne trompe pas sur tes paroles ni sur la signification de tes mots alors que tu renifles encore une fois, tentant vainement de calmer les sanglots qui te prennent.



panic!attack
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78608-stella-the-fault-in-our-stars En ligne

River Frost


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gray Fullbuster

✓ Métier : Infirmier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 532
✯ Les étoiles : 3005




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 10 Juin 2018 - 19:16




Stella Eurfield & River Frost

Reunited

‘’I still recall every summer night
like it was yesterday
the time would never end
and my friends were family’’

La plage était déserte en ce début de soirée. L’air était frais et aucun nuage ne couvrait l’azure qui s’assombrissait au fil des minutes. Le ciel ne s’était pas encore constellé d’étoiles que l’eau calme pouvait réfléchir, mais ça ne saurait tarder. Pourtant, sur la robe pâle de la plage, une étoile attendait, seule. Sous la forme d’une jeune femme, l’étoile de Fairy Tail ne brillait pas du même éclat qu’elle avait jadis eu. Une ombre la couvrait, une ombre de souvenirs retrouvés, d’amis perdus, de vie changée. Mais malgré l’ombre qui planait, l’étoile brillait pour les Fées qui l’avait tant de fois regardée.

River avait reconnu son étoile et, à genoux devant elle, il ne pouvait que pleurer. Un sourire illuminait son visage, si heureux de ne plus être seul à affronter cette nuit sans fin. Et les larmes… Les rivières de larmes inondaient ses joues sans que le mage ne puisse les arrêter. Les petites perles scintillantes coulaient de ses yeux et terminaient leur course dans le sable blanc. Dans un geste fluide qu’il avait fait un million de fois auparavant, Grey avait retiré le haut, dévoilant ainsi le symbole de sa guilde, tatoué sur son pectoral. Puis, pour la première fois depuis trop longtemps, le mage prononça son propre nom, son vrai nom. Grey… Il était Grey Fullbuster… Ce nom que ses oreilles captaient pour la première fois dans ce monde qui n’était pas le sien, vint serrer son cœur dans une douleur qu’il n’avait pas prévu.

Au même moment, Lucy, l’étoile de Fairy Tail, laissa échapper une larme que River suivit du regard. Combien de fois, dans son autre vie, avait-il vu ces mêmes yeux pleurer ces mêmes larmes? Et chaque fois, il avait tout fait pour qu’elles cessent de couler. En cette soirée magique où la lune seule était complice de leur retrouvailles, il regardait les larmes abonder sur le visage différent mais si familier de Lucy. Il ne voulait pas les arrêter. Chaque larme qu’elle échappait était une réponse silencieuse aux larmes du mage de glace. Chacune d’elles lui prouvait qu’il ne s’était pas trompé et que la femme devant lui était bien celle avec qui il avait tant partagé.

La jeune femme commença à parler, mais elle s’étrangla. Puis, elle prononça son nom, Grey. Le dire était une chose, mais l’entendre prononcé par quelqu’un d’autre, pour la toute première fois depuis une éternité, secoua River. Au même moment, son nom se répercuta en écho dans sa tête un millier de fois. Il l’entendait avec la voix de Natsu qui le provoquait. Il l’entendait avec la voix de Erza qui le sommait de se rhabiller. Il l’entendait avec la voix de Lucy qui lui ordonnait de sortir de chez elle. Il l’entendait avec la voix de Juvia qui lui déclarait sa flamme. Elfman qui lui disait d’être un homme, Maitre Makarov qui lui demandait de réparer les bêtises de Natsu, Mirajane qui lui offrait à manger. River n’avait jamais dit son véritable nom à ses amis de Storybrooke. L’entendre ainsi prononcé par quelqu’un en connaissait le sens profond lui faisait un si grand bien.

Sans un mot de plus, la jeune femme déposa son ordinateur portable sur le sable. Dans un mouvement rapide, elle franchit la distance qui les séparait et se jeta au cou de River. D’abord saisit, il l’enlaça à son tour, passant ses bras autour de la taille fine de la blonde. Il l’a serrait fort contre son corps, comme s’il redoutait qu’elle ne le quitte à jamais. Il la serrait contre lui comme si c’était tout Fairy Tail qu’il enlaçait. Dans son ancienne vie, Grey n’était pas du genre démonstratif ou très tactile. Peut-être l’aurait-il été davantage si Juvia ne s’était pas montrée aussi collante. Mais dans ce monde, il avait décidé, consciemment ou non, de se laisser aller. Il avait décidé de ne pas se bloquer et de vivre pleinement. Ses bras retenaient Lucy contre son corps froid et sa tête reposait sur l’épaule de la femme. Il pouvait sentir son parfum délicat qui le ramenait à Magnolia. Une main quitta la chute de reins de la femme pour aller se perdre dans ses cheveux blonds.

Depuis qu’il était dans ce monde, River avait connu intimement un bon nombre d’hommes et de femmes. Il ne se gênait pas pour draguer toutes les personnes qu’il jugeait plaisantes au regard. C’était pour lui une façon d’anesthésier une douleur sur laquelle il n’arrivait pas à mettre de nom. Au premier regard, il avait fait de la jeune femme une proie potentielle et avait décidé de l’ajouter sur la déjà longue liste de conquêtes d’un soir. Maintenant qu’il savait qui elle était véritablement, cette idée l’avait totalement quitté. Non pas que la constellationniste n’était pas attirante, mais elle était plus qu’un coup d’un soir. Il ne pouvait la draguer, car elle représentait trop pour lui. Sentir le visage de Lucy dans son cou, son corps menu contre le sien, tout cela aurait du l’allumer. Il lui aurait été si simple de déposer des baisers dans le cou de la femme, mais il ne le fit pas. Il n’en avait pas besoin. Sa seule présence lui suffisait.

Lucy murmura à l’oreille de River. Elle n’y croyait pas… Elle croyait rêver… River ressentait la même chose, mais son rêve à lui se transformait lentement en cauchemar. Il savait que Natsu avait traversé dans ce monde, mais il était parti. Il l’avait abandonné sans un mot, sans une seule explication. Cette seule pensée le faisait souffrir et il redoutait que Lucy ne le quitte à son tour. Il avait perdu toute la guilde une fois, et Natsu une seconde fois. Il ne survivrait pas de perdre Lucy une deuxième fois à son tour. Elle rompit doucement l’accolade. River paniqua intérieurement et refusa de lâcher la blonde. La main qu’il avait mis dans ses cheveux vint rejoindre l'autre qui se trouvait toujours dans le bas de son dos. Alors qu’elle recula son visage pour le regarder, elle posa ses mains sur les joues du mage de glace. Il ne desserra pas son étreinte et ses bras se mirent à trembler légèrement.

Les yeux chocolat de Lucy plongèrent dans le regard bleu de glace de River. Lui qui avait cru ne plus jamais revoir ces iris aux étoiles dansantes, ce simple contact réchauffait son cœur gelé. Il sentait le corps de la mage secoué de sanglot. Dans ses prunelles glacées, les larmes ne coulaient plus. Un mélange de bonheur et de peur se lisait dans son regard. Dans les bras de la jeune femme, le mage de glace se sentait enfin à la maison, mais il redoutait de tout perdre à nouveau. Lorsque Lucy lui avoue qu’elle était heureuse de le voir, River, le sourire au lèvres, consentit à relâcher son emprise sur elle.
‘’Moi aussi, Lucy… Tu n’as pas idée de ce que ça me fait… Je croyais… Je croyais ne plus jamais te revoir…’’, dit-il d’une voix empreinte de sincérité.

Sanglotant toujours, Lucy souriait et ses mains ne quittait pas le visage de River. La seule idée de rompre tout contact physique entre eux plongeait le mage de glace dans des abysse profonds. Il aurait été si facile et rapide pour la jeune femme de retirer ses mains du visage de River. Sans même s’en rendre compte, il vint poser une main sur la cuisse de la constellationniste, près de son genou. Il n’y avait, dans son geste, aucune perversion, seulement une assurance que le contact ne se romprait pas. Tentant un trait d’humour pour détendre l’atmosphère, la jeune femme, entre deux sanglots, lui demanda de ne plus se déshabiller devant elle. Pour la première fois, le Frost baissa les yeux en riant. Lorsqu’il releva la tête, son sourire n’avait plus rien de mélancolique.
‘’Voyons, Lucy, tu me connais. Tu sais que c’est impossible…’’, lui répondit-il en riant. ‘’D’ailleurs, si tu pouvais me rendre un service. Je dois retourner un livre à la bibliothèque, mais je n’ai plus le droit d’y remettre les pieds. Apparemment, on n’a pas le droit de se déshabiller là-bas. Tu le savais, toi?’’, plaisanta-t-il.


☾ anesidora


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The cold

never bothered me anyway.


How can I help it if I think you're funny when you're mad
Trying hard not to smile though I feel bad
I'm the kind of guy who laughs at a funeral
Can't understand what I mean? Well, you soon will
I have a tendency to wear my mind on my sleeve
I have a history of taking off my shirt
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Stella Eurfield


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : suki waterhouse

Ѽ Conte(s) : fairy tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lucy heartfilia

✓ Métier : journaliste au daily mirror
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 40
✯ Les étoiles : 700




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 12 Juin 2018 - 16:59




flashback


Les perles salées coulent sur ton visage alors devant toi, se dresse quelqu’un que tu ne pensais jamais revoir, que tu pensais perdu à cause de la malédiction. Et si à première vue, tout cela t’a paru improbable, inimaginable, le doute n’est plus permis. Car l’homme qui se trouve devant toi est bel et bien ton ami d’une autre vie, un des tes meilleurs amis, un homme avec qui tu as tant partagé. Prénom qui tient en quatre petite lettres, prénom que tu n’oublieras jamais. Grey. Et le voir là devant toi relève du miracle. Parce que tu pensais être seule. Tu pensais être seule dans cette ville que si Stella ne connait que trop bien, Lucy ne connait pas. Seule à avoir été transportée dans une autre vie, à avoir été quelqu’un d’autre. Seule. Sans tes amis, sans ta famille, sans ta guilde. C’est pourquoi le retrouver ici, par le plus grand des hasards dans la même ville que toi, te secoue, te bouleverse. Ainsi, tu te jettes à son cou, profitant de cette proximité pour humer cette odeur givrée que tu aurais reconnu entre mille. Tu pleures, tu ne t’arrêtes pas de pleurer. Tu n’es que joie et soulagement. Incrédule certes, mais ravie. Mélancolique, nostalgique également à cause des souvenirs de votre amitié qui te reviennent, souvenirs qui te faisaient pourtant souffrir il y a encore quelques heures. Si tu le sens tout d’abord surpris, ses bras se renferment autour de ta taille. Étreinte puissante qui signifie tant de choses à tes yeux. Etreinte de laquelle tu profites sans ménagement, étreinte qui panse les blessures de la levée de la malédiction. Etreinte pleine de tendresse, pleine d’affection pure dont aujourd’hui, tu sais que tu pourras plus t’en passer. Amitié inscrite depuis des années dans les étoiles, destins liés. Et après lui avoir murmuré toute ta surprise, tu te décales un instant, laissant tes mains encadrés son visage, observant ses prunelles glacées avec minutie, avec douceur et tendresse. Avec joie. Tu lui murmures à quel point tu es ravie de le retrouver, à quel point tu es heureuse d’être sur cette plage avec lui. Tu te sens enfin à Fiore, à Magnolia dans ses bras. Tu te sens enfin à Fairy Tail, tu te sens enfin chez toi. Tout ça par la simple présence du mage de glace. Et bien que pour le moment, il n’y ait que vous deux, tu sais que cette présence amicale te fera le plus grand bien. Parce que Grey a toujours fait partie de cette vie que tu t’es construite dès que tu as quitté la demeure des Heartfilia, dès que tu as abandonné ton héritage pour vivre la vie dont tu avais toujours voulu. Parce que Grey est inscrit dans ton coeur et tu espères que sa présence contribuera à Stella, comme elle a contribué pour l’épanouissement de Lucy, le toi d’une vie passée.

Si son emprise sur toi s’est renforcée au moment même où tu as quitté ses bras, tu la sens se relâcher et ton sourire s’aggrandit, tes prunelles se veulent rassurantes alors qu’il te répond lui aussi à ce que tu viens de lui dire. Lui aussi est heureux de te revoir, lui aussi a partagé les même peurs que toi. Tu le sais. Tu le ressens. Tu le vois dans ses yeux rougis par les larmes, iris que tu n’as pourtant jamais vu pleuré. Larmes qui te touchent en plein coeur, au plus profond de ton âme. Sincérité qui vient caresser ton coeur meurtri. Ta main qui caresse doucement sa joue - avec l’image d’une Juvia jalouse si elle voyait ce tableau de retrouvailles qui surgit dans ta tête et qui malgré de telles retrouvailles laisse tout de même un arrière-goût désagréable. Moi aussi Grey,... Tu étouffes un sanglot. Maintenant que tu es là, je compte plus te lâcher… Alors, s’il te plait… T’en vas pas. Parce que tu le supporterais pas, tu supporterais pas de perdre quelqu’un d’aussi important une nouvelle fois, parce que tu sais à quel point la sensation est désagréable, tu sais à quel point cette sensation est douloureuse. Et cette douleur, il est hors de question que tu la ressentes à nouveau.

Sa main qui quitte le bas de ton dos pour venir se poser sur ta cuisse sans aucune arrière pensée alors que tu tentes un brin d’humour pour détendre cette atmosphère larmoyante. Le sourire que Fullbuster t’adresse ensuite n’est plus un sourire mélancolique mais un sourire rieur. Et son rire, ô son rire que tu as l’impression de ne plus l’avoir entendu depuis une éternité te fait rire à ton tour alors que votre étreinte se prolonge. Rire ému qui s’échappe de tes lippes alors qu’une seule larme de bonheur coule sur ton visage. Plus de torrents de pleurs, juste une goutte silencieuse qui s’écoule sur ta joue et qui meurt sur tes lèvres. Larme signifiant ce bonheur qui étreint ton coeur alors que tu ris avec ton ami. Ami qui t’explique qu’il est impossible qu’il arrête de se déshabiller et que d’ailleurs à cause de ça, il a quelques ennuis à la bibliothèque de la ville. Tes mains qui sèchent tes joues alors que d’un regard complice, tu le taquines : Et t’as toujours pas fini chez les flics ? Ca m’étonne... Mais, je rendrais ce livre avec plaisir. Avant de prendre une petite mine surprise et de lui demander : Mais attends… depuis quand tu vas à la bibliothèque toi ? Puis tu pouffes de rire alors que ta main se pose sur la sienne. Signe que tu ne souhaites pas briser le contact qui vous lie, la peur de le voir s’envoler si tu le fais.

Le voir avec toi, le voir rire avec toi, comme au bon vieux temps te remémore la guilde : Mirajane qui tenait le bar avec l’aide de Lisanna, Jet et Droy n’ayant d’yeux que pour Reby qui, elle, observe du coin de l’oeil Gadjeel. Happy qui offre son poisson à Carla. Wendy qui discute avec le jeune Roméo. Le maitre qui se plaint de l’argent qu’il va devoir sortir à cause du caractère enflammé de Natsu. Natsu… Ton plus fidèle ami et Happy… Trio inséparable que tu formais avec ces deux là. Puis Erza, belle Titania à la force prodigieuse, à l’autorité naturelle et qui pourtant, avait le coeur doux comme un agneau. Le souvenir de l’île Tenrô qui te revient en mémoire et la dramatique fin de cet examen de rang S. Toi faisant équipe avec Kana, Kana fille de Guildarts, Loke faisant équipe avec Grey… Loke… Léo du Lion, seul esprit qui potentiellement pourrait être de ce monde. Ton coeur qui se serre et ton envie de savoir si tous vos amis sont à Storybrooke, s’il est au courant de quelque chose. Dis-moi Grey… Mise à part moi, tu as retrouvé quelqu’un d’autre de la guilde ? Tes yeux le questionnent avec plein d’espoir alors qu’au plus profond de toi-même, tu sais que tu redoutes la réponse à ta question. Ta main qui s’est resserré sur la sienne, signe de ton appréhension, signe de la peur de la déception qui t’envahira si tel n’est pas le cas.



panic!attack
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78608-stella-the-fault-in-our-stars En ligne

River Frost


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gray Fullbuster

✓ Métier : Infirmier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 532
✯ Les étoiles : 3005




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 13 Juin 2018 - 0:11




Stella Eurfield & River Frost

Reunited

‘’This world will never be
What I expected
And if I don't belong
Who would have guessed it?’’

Sur la plage auraient pu se trouver mille personnes, mais River se serait tout de même sentit seul au monde avec Lucy tout contre lui. Un raz-de-marée aurait pu menacer de s’écraser sur le sable blanc, mais River serait resté de glace. Rien au monde n’aurait pu pousser le mage à abandonner sa position dans les bras de son amie. Plus elle se blottissait contre lui, plus il pouvait sentir les morceaux de son âme se recoller un à un et combler le vide qui grandissait en lui. Intérieurement, Grey se maudissait de n’avoir jamais été tactile dans son monde. Alors qu’il pouvait enfin sentir sous ses doigts la peau de la constellationniste, il ne pouvait que regretter toutes les personnes qu’il n’aura plus jamais l’occasion de serrer contre lui. Et pour toutes ces personnes, pour toute sa guilde, il gardait la jeune femme collé sur son cœur. À travers les étoiles, peut-être leur enverrait-elle l’amour qu’il n’aura plus jamais l’occasion de leur offrir.

River, ouvrant son cœur tout entier à Lucy, lui avoua qu’il croyait ne plus jamais la revoir. Un millier de souvenirs se bousculaient dans sa tête. La première fois où il l’avait vu à la guilde, alors qu’elle exhibait fièrement sa marque… Le moment où il avait appris que son meilleur ami Loke était en fait un esprit céleste qui venait de se dévouer à la jeune femme. Toutes les missions qu’il avait rempli avec Natsu et elle. Natsu… Cette seule pensée le heurta si fort que le mage de glace dut tourner la tête et fuir le regard chocolat de son amie. Il ne devait pas penser au mage de feu. Il ne le devait plus… Lucy poursuivit en lui assurant qu’elle avait eu la même peur que lui, mais que maintenant qu’ils s’étaient retrouvés, ils n’allaient plus se lâcher.
‘’Plus jamais…’’, murmura-t-ilIl avait déjà perdu la guilde une fois, et Natsu deux fois. Jamais il n'accepterait de perdre Lucy. Son cœur était fort, mais chaque perte le gelait toujours un peu plus.

C’est alors que Lucy formula une demande qui transperça le mage jusqu’aux confins de son âme. Elle lui demanda de ne pas partir. River se figea et ses mains qui étaient délicatement posées dans le creux du dos de la femme se crispèrent. Les muscles de ses bras se bandèrent, comme si tout son corps tentait de résister à l’envie de hurler. Il dut fermer un instant les yeux afin de canaliser toute la rage qui bouillait en lui. Lucy n’avait pas à subir les relent de sa colère qui ne disparaitrait probablement jamais. Elle ne devait pas savoir. Le mage respira un bon coup et reprit possession de lui-même. Il ouvrit à nouveau les yeux et la première chose qu’il vit fut le regard supplicateur de la constellationniste. Les étoiles dans ses yeux étaient la plus belle chose que le Frost aie pu voir depuis qu’il était dans ce monde. Un doux sourire étira ses lèvres.
‘’Je te promet, Lucy, que je ne m’en irai jamais. Si je dois un jour partir, ce sera avec toi. Et si nous partons, ce sera pour retourner à Magnolia.’’, jura-t-il avec tout le sérieux du monde. Jamais il ne pourrait lui imposer la douleur que Natsu lui faisait endurer.

Retrouvant leur complicité d’antan, les deux mages se mirent à plaisanter sur les habitudes vestimentaires de Grey qui n’avait pas changé le moins du monde. Il avoua même à son amie qu’il ne pouvait désormais plus mettre les pieds dans la bibliothèque à cause de sa mauvaise habitude. La blonde s’étonna qu’il n’aie pas encore terminé chez les flics. Le rose monta aussitôt aux joues de River qui dut détourner le regard.
‘’Oui, bon… En fait… Comment dire…’’, balbutia-t-il. ‘’L’histoire de la bibliothèque… Je me suis retrouvé au poste de police et tout… Bref, j’ai une injonction qui m’empêche d’y remettre les pieds. Le lycée non plus, une autre injonction. Bref… Les lois ici, c’est pas ce que c’était chez nous…’’, dit-il sur le ton de la plaisanterie pour tenter de dissimuler le sérieux de la situation.

Dans un éclair de lucidité, Lucy lui demanda alors ce qu’il faisait dans la bibliothèque. Il était vrai qu’à Fiore, Grey n’était pas un très grand lecteur. Encore une chose qui avait changée en devenant River. Toujours à genoux, le Frost se laissa tomber sur les fesses pour s’asseoir confortablement dans le sable. Sa main froide n’osait pas quitter la cuisse de Lucy sur laquelle qui passait doucement son pouce. Il dévisagea son amie avec un large sourire, malgré les sourcil qu’il fronçait.
‘’Qu’est-ce que tu essaie d’insinuer par là?’’, demanda-t-il, faussement agacé. ‘’Tu sauras que je lis beaucoup depuis que je suis ici. Je ne suis peut-être pas au niveau de Levy ou toi, mais quand même… Je n’ai pas eu le choix, j’ai fait des études!’’, s’exclama-t-il comme pour prouver son point. Il ne savait pas vraiment s’il avait envie de discuter avec Lucy de sa vie dans ce monde. Cela reviendrait à donner de l’importance à un mensonge, mais ce mensonge était devenu sa vie. Le chaos s’intensifiait dans la tête du mage de glace. Soudainement, la main chaude de la constellationniste vint se poser doucement sur celle de Riv. Instinctivement, il baissa les yeux comme pour s’assurer que le contact qu’il sentait n’était pas le fruit de son imagination.

Ses souvenirs, les faux comme les vrais, remontaient à bien loin, mais River ne pouvait se rappeler avoir déjà eu une petite copine. Il avait connu l’intimité dans les bras d’hommes et de femmes à plusieurs reprise, mais l’intimité qu’il vivait avec Lucy était plus profonde. Leurs âmes résonnaient à l’unisson, comme si elle se reconnaissaient l’une en l’autre. L’amour devait ressembler à cet instant où les silences ne sont pas gênant et où les regards sont profond. Pourtant, bien que la mage soit la seule en ce monde à le connaître vraiment, il ne pouvait se résoudre à la voir de cette façon. À Magnolia, il ne se serait jamais permis de la draguer et tenter sa chance avec elle. Ce monde ne devait pas le corrompre. Et puis, si elle avait, comme lui, retrouvé tous ses souvenirs, ses sentiments pour les membres de la guilde ne devaient pas avoir changés. Particulièrement ses sentiments pour le mage de feu… À Fairy Tail, il n’y avait qu’à les regarder ensemble pour comprendre que Natsu et Lucy avaient des sentiments l’un pour l’autre. Sachant que la Salamandre avait aussi traversé dans ce monde, il ne pouvait tenter de s’accaparer Lucy. Malgré son ressentiment pour Natsu, il ne pouvait pas lui faire ce genre de coup. Du moins, pas tant qu’il s’accrochait à l’espoir, si mince soit-il, qu’il revienne un jour.

C’est ce moment que choisit Lucy pour poser la question que River redoutait tant. Y avait-il d’autre mages de Fairy Tail dans ce monde? Oui… Natsu avait traversé. Mais il était parti. Comment pouvait-il dire une chose pareille à la mage? Le Frost sentit la main délicate de la jeune femme serrer la sienne. Elle redoutait la réponse, et lui, redoutait de la lui donner. Il rompit un instant le contact de leur regards, incapable de sentir les yeux de la mage scruter son âme alors qu’il s’apprêtait à lui mentir.
’’Non…’’, s’entendit-il dire d’une voix faible. Ce fut le mot le plus douloureux qu'il n'aie jamais eu à prononcer. Malgré sa colère contre le mage de feu, malgré sa haine devant sa fuite en lâche, il ne pouvait pas lui faire ça. Il ne pouvait pas non plus briser les petites parcelles de bonheur qui vivaient en Lucy. Il devait donc mentir. Pour elle… Pour lui… Mentir pour protéger la lumière dans les yeux de la jeune femme. ‘’Je suis désolé, Lucy… Il n’y a que nous deux…’’ Ce mensonge faisait mal au mage de glace, mais jamais autant que de devoir dire à son amie que Natsu les avait abandonné, qu’il n’avait même pas essayer de la retrouver. ‘’Mais je suis là, moi. Et je ne partirai pas… À partir de maintenant, à mes yeux, tu es Fairy Tail. Et je le serai pour toi…’’




☾ anesidora


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The cold

never bothered me anyway.


How can I help it if I think you're funny when you're mad
Trying hard not to smile though I feel bad
I'm the kind of guy who laughs at a funeral
Can't understand what I mean? Well, you soon will
I have a tendency to wear my mind on my sleeve
I have a history of taking off my shirt
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Stella Eurfield


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : suki waterhouse

Ѽ Conte(s) : fairy tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lucy heartfilia

✓ Métier : journaliste au daily mirror
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 40
✯ Les étoiles : 700




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 17 Juin 2018 - 0:24




flashback


Une promesse qui vous lie désormais alors qu’aucun de vous n’a brisé cette étreinte réconfortante. Une promesse importante qui te met du baume au coeur, qui te fait oublier cette peur que tu as ressentie. La peur d’être seule sans ta famille, la peur de ne plus jamais les revoir et cette peur de le voir disparaître, de voir Grey se volatiliser ; se volatiliser comme un mirage. Ainsi, si vos regards sont encores embués de perles salées, vous vous promettez de plus jamais vous lâcher. Ca sera vous deux contre le reste du monde, Grey et Lucy, amis de longue date dont l’amitié est inscrite dans les étoiles, amitié centrale de vos vies désormais. Mais bien que la promesse de plus jamais vous lâcher s’est glissée hors de vos lèvres, tu ne peux t’empêcher de le supplier de ne pas partir, de ne pas t’abandonner. Parce que tu ne le supporterais pas. Parce que tu ne supporterais pas de revivre cette sensation qui t’a brisée le coeur, qui a fait disparaître tout espoir dans ton coeur, tu ne supporterais pas de ressentir à nouveau cette douleur qui s’est infiltrée en toi à chaque souvenir d’un membre de ta famille perdu. Parce qu’une seule fois a été amplement suffisant et que perdre Grey une seconde fois serait pour toi un véritable enfer, ça serait la fois de trop, le début de la fin. De ta fin. Dans tes prunelles, des étoiles supplicatrices tandis que le visage du mage se fend en un doux sourire. Il prononce une nouvelle promesse, nouvelle promesse qui vient te bercer le coeur et qui fait taire tes supplications, les remplaçant par une lueur d’espoir. Parce qu’ici-même, sur cette plage où le jour s’apprête à laisser place à une nuitée étoilée, le soleil couchant se reflétant mélancoliquement sur l’océan, Grey ne peut pas te faire plus belle promesse. La promesse d’un avenir moins sombre où ensembles, vous avancerez jusqu’au jour où peut-être vos chemins se retrouveront de nouveau devant ce grand bâtiment en pierre de Magnolia, devant votre guilde. Sourire touché qui se glisse sur tes lèvres et tu murmures, émue : Merci Grey… C’est la plus belle promesse qu’on m’ait jamais fait.

Malgré le contexte actuel, malgré les jours solitaires, votre complicité passée semble retrouver naturellement le chemin de vos coeurs alors que vous plaisantez ensemble sur l’habituelle demi-nudité de ton ami. Rire fait cesser tes larmes et alors que River avoue ne plus avoir le droit de mettre les pieds à la bibliothèque, tu plaisantes en t’étonnant de le voir dehors et pas derrière des barreaux. Mais la réaction du garçon te fait hausser un sourcil, surprise. Le rose aux joues - chose très rare chez lui, il t’avoue qu’en plus de s’être déjà fait arrêté, il a obtenu deux injonctions qui l’empêchent de remettre les pieds à la bibliothèque et de s’approcher du lycée de la ville. Et bien qu’il tente de faire de l’humour sur les lois pour dissimuler le sérieux de la situation, tu ne peux t’empêcher d’être étonnée de voir que ce que tu pensais être une blague, n’en est pas une. Tu restes un instant silencieuse, assimilant les deux informations qu’il vient de te donner avant de soudainement lui donner une tapette gentillette sur le crâne. Idiot ! Si on passe notre temps à te sommer de te rhabiller ce n’est pas pour rien. Justement, ça évite ce genre de situations. Tu le jauges du regard avant d’exploser de rire. M’enfin ! J’imagine qu’on ne pourra jamais changer ce petit détail ! Cette complicité retrouvée te réchauffe le coeur, d’autant plus que vous rigolez à présent ensemble de la nouvelle lubie du mage de glace : la lecture. Bien que tu te fasses mine d’être étonnée, tu le taquines sur le fait qu’il aille à la bibliothèque. Grey a toujours été un garçon intelligent, tu as toujours reconnu cela en lui et ce, depuis ton entrée dans la guilde, mais, il n’a pourtant jamais été du genre à se plonger dans les bouquins quand vous vous trouviez sur Earthland. Ce qu’il te rappelle en faisant mine d’être agacée et en te précisant qu’il lit beaucoup depuis qu’il est à Storybrooke, d’autant plus qu’il a fait des études. Et bien qu’entendre le prénom de ta meilleure amie te fasse un petit quelque chose, tu ne peux t’empêcher d’être ravie de cette nouvelle.

La curiosité t’assaille et tu ne peux finalement pas t’empêcher de lui demander : Tu as fait des études en quoi ? Tu ne sais pas s’il souhaite te parler de cette vie qui a remplacée votre réalité et tu comprendrais tout à fait qu’il ne veuille pas aborder sa vie ici, son identité à Storybrooke pour la simple et bonne raison que devant toi, il n’est pas cet homme. Il est Grey. Mais, cette malédiction vous a forgé et n’a pas apporté que du mauvais. Bien qu’aujourd’hui, ce soit assez compliqué à le concevoir car les peines s’infiltrent, la vérité est bien celle-ci. Je… Désolée… Je te retrouve à peine et je finis par parler de ça, dis-tu en secouant la main au moment où le mot “ça” est prononcé. Je comprendrais si tu ne veux pas en parler…

Votre amitié retrouvée te fait penser à tous vos amis. Tu imagines, tu espères que Grey ne soit pas le seul à avoir traversé dans ce monde, que vous n’êtes pas que tous les deux. Que votre famille est ici avec vous. Alors, tu finis par lui demander s’il a connaissance de la présence d’autres membres à Storybrooke. Tu redoutes intensément la réponse, tu redoutes une réponse négative alors que ta main se resserre sur la sienne. Tes yeux interrogent intensément les iris glacées du garçon et tu as un mauvais pressentiment quand il détourne les yeux des tiens. Tu l’entends murmurer que non. Un instant tu penses avoir rêvé mais d’une voix plus forte et plus convaincue, il t’annonce que vous n’êtes que tous les deux à avoir rejoint Storybrooke. Un poids te tombe sur l’estomac alors que tes yeux qui avaient pourtant cessé de pleurer, se remplissent de nouveau de larmes. Il n’y a que vous. Pas la moindre présence de vos amis, pas de Natsu, cet idiot enflammé que tu chéris tant. Pas de Happy, pas de chat bleu qui s’envole. Plus de trio. Plus de guilde, plus de famille. Ton coeur qui se serre, la peine qui s’infiltre de nouveau dans ton coeur. Plus violemment cette fois-ci, plus cruellement. Tes membres qui tremblent sous l’émotion tandis que tu te retiens de t’effondrer à l’idée d’avoir définitivement perdu ceux qui ont si vite remplacé ta famille de sang dans ton coeur. Tu te retiens parce que Grey a lui aussi perdu des gens extrêmement importants pour lui et qu’il tient le coup. Il encaisse. Il a toujours été comme ça, si fort mentalement. Et tu ne pouvais pas te permettre de t’effondrer devant lui, ça serait lui faire déshonneur. Déshonneur à sa force mentale. S’il encaisse, tu encaisseras toi aussi. Tu le dois. Tentative de lui faire un sourire ensoleillée complètement ratée tandis qu’un sourire attristé se dessine sur ton visage peiné alors qu’il t’annonce qu’à partir d’aujourd’hui, il sera Fairy Tail pour toi et que tu seras la guilde pour lui. Tes doigts qui se glissent entre les siens alors que tu hoches faiblement la tête. Oui… Parce qu’il a raison sur toute la ligne. Malgré la peine incommensurable que tu ressens, tu ne peux pas te permettre d’ignorer que la tableau aussi sombre soit-il n’est pas tout noir. Si aujourd’hui à Storybrooke tu sais que tu ne croiseras aucun de tes amis, tu ne peux pas te permettre d’oublier le mage de glace qui se trouve en face de toi. Parce que la guilde n’est représentée que par vous deux et bien que ce soit déjà le cas depuis longtemps, le fait que Grey soit ta famille à présent est d’autant plus symbolique, important que ça ne l’a jamais été. Tu… Tu souffles tentant de retrouver un semblant de contenance, ignorant les larmes qui menacent de couler. Tu es ma famille depuis longtemps déjà mais tu l’es encore plus aujourd’hui. Tu annonces en retrouvant le regard blessé du mage. Pour toujours.


panic!attack
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78608-stella-the-fault-in-our-stars En ligne

River Frost


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colton Haynes

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gray Fullbuster

✓ Métier : Infirmier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 532
✯ Les étoiles : 3005




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Hier à 0:42




Stella Eurfield & River Frost

Reunited

‘’In the memory you'll find me
Eyes burning up
The darkness holding me tightly
Until the sun rises up’’

Une promesse venait d’être prononcée, devant les vagues énergiques, devant la lune timide. Une promesse que Grey aurait pu signer de son sang tellement elle comptait pour lui. Jamais il ne laisserait Lucy seule dans ce monde inconnu, comme Natsu l’avait fait pour lui. Jamais il ne partirait en lâche, jamais il ne l’abandonnerait. Même si River était aussi perdu que la jeune femme dans ce monde qui n’était pas le leur, il avait maintenant un rôle défini dont il ne pouvait se dérober. Il devait la protéger, comme avant. Certes, il savait qu’ils ne se battraient plus contre des guildes clandestines ou contre des mages noirs aux sombres dessins, mais ce monde recelait son propre lot de dangers. La routine, l’ennuie… Il devait protéger Lucy contre elle-même et l’empêcher de se perdre dans une vie terne. Sa promesse englobait toutes ces fatalités. Lorsque Lucy le remercia, un doux sourire sur ses lèvres rose, le mage ne put s’empêcher de sourire à son tour. Elle était tout ce qu’il avait à présent et cette promesse, il la faisait autant pour elle que pour lui.

Ce qui ne s’était voulu qu’une blague au départ, s’avéra plutôt sérieux. Lucy avait voulu plaisanter en parlant de sa manie de se déshabiller un peu n’importe où. Si seulement elle savait à quel point cette habitude qu’il n’arrivait pas à perdre lui avait apporté son lot de problèmes. River lui parla d’abord de la bibliothèque, où il n’avait plus le droit d’aller, puis du lycée. Lorsque la blonde réalisa qu’il ne blaguait pas et que les injonctions qu’il avait reçues étaient sérieuse, elle lui donna une petite tape sur la tête.
‘’Hey!’’, s’exclama-t-il, les yeux rieurs. La constellationniste le réprimanda en lui disant que c’était précisément pour éviter ce genre de problème que tout le monde le rappelait à l’ordre. Puis, elle éclata de rire avant de se rendre à l’évidence qu’ils n’arriveraient pas à le changer. Le mage de glace tourna la tête en prenant un air faussement boudeur. ‘’Pffff… Ça ne serait jamais arrivé chez nous…’’ Puis, il éclata de rire aussi. ‘’En plus, tu ne sais pas tout. Ce ne sont pas les deux seuls problèmes que j’ai eu. La liste est longue…’’, dit-il en balayant l’air de la main pour appuyer son propos. ‘’Et puis, c’est pas uniquement de ma faute. Il y a un policier qui m’a pris en grippe… On dirait qu’il me suit juste pour pouvoir m’interpeller dès que j’ai le malheur d’enlever mon t-shirt. Il est juste jaloux. Avec des abdos comme les miens, lui aussi il se promènerait à moitié nu…’’, ajouta-t-il avec un clin d’œil. River refaisait surface…

C’est alors que, parlant de la bibliothèque, River glissa qu’il lisait beaucoup plus qu’avant, surtout depuis qu’il avait fait des études. Lucy sembla ravie de cette nouvelle et s’empressa de lui demander ce qu’il avait étudier. Maintenant, pour la première fois, qu’il pouvait redevenir Grey, la voilà qui le questionnait sur River. S’il avait pu claquer des doigts et retourner avec elle à Fairy Tail, ils n’auraient jamais plus parlé de leurs alter-ego de cet autre monde. Malheureusement, cette alternative n’était pas possible et le Frost devait accepter que, même pour un membre de sa guilde, il avait désormais une deuxième vie et qu’elle était réelle. La jeune femme, soudainement, s’excusa d’avoir poser la question et lui assura qu’elle comprendrait s’il préférait ne pas parler de cette nouvelle vie. Le mage baissa les yeux un instant, mais pas en signe de tristesse. Il réfléchissait. Lorsqu’il plongea à nouveau son regard de glace dans les iris chocolat de la jeune femme, un grand sourire illuminait son visage.
‘’Si tu ne connais que la moitié de ma vie, tu ne seras pas plus avancée que mes amis de ce monde qui ne m’ont jamais connus avant.’’ Joueur, le jeune homme tendit à son amie de toujours une main formelle, comme lors de présentations officielles. ‘’Enchanté, mademoiselle. Je me nomme River Frost, infirmier dans le département de psychiatrie de l’hôpital et accessoirement, combattant vedette d'une arène clandestine. Voilà! Ça résume à peu près ma vie ici. Et vous êtes?’’, demanda-t-il à la blonde, un sourire taquin aux coins des lèvres.

River voulait connaitre l’identité de ce monde de sa Lucy. S’il voulait appeler chez elle ou la retrouver au travail, il ne pouvait tout de même pas demander à voir la jeune constellationniste. D’ailleurs, ce détail lui traversa l’esprit pour la première fois depuis le retour de ses souvenirs. Devait-il continuer de porter son nom d’emprunt? Pendant les trois dernières semaines, même s’il savait qu’il était Grey Fullbuster, il n’avait prit la peine de l’expliquer à personne. Il s’était contenté d’être le bon vieux River que tout le monde connaissait. C’est à ce moment, sur la plage, que la décision s’imposa à lui.
‘’Lucy… Avec toi, je serai Grey. Mais devant les autres, appelle-moi River. Je ne veux pas avoir à gérer deux identités. Et puis, je ne voudrait pas entendre mon vrai nom dans la bouche de quelqu'un qui ne m’a jamais connu avant. Tu comprends? Comment pourraient-ils m’appeler Grey alors qu’ils ne savent même pas qui est réellement Grey? Alors ce nom, garde le pour toi et utilise-le quand nous seront seul. Tu peux faire ça pour moi?’’, demanda-t-il, sérieusement. Autant, le mage aimait entendre son nom de la bouche de Lucy, autant il aurait détesté qu’un autre l’utilise sans en connaitre le sens profond.

Vint alors la question que River redoutait le plus. Lucy lui demanda s’il y avait, à Storybrooke, d’autres membres de la guilde. Non… Le seule autre membre de la guilde qu’il avait vu dans ce monde avait quitté Storybrooke dès qu’il en avait eu l’occasion. La mains de la jeune femme avait rejoint celle du mage sur sa cuisse. Lorsque les mots, douloureux, cruels, mais nécessaires, franchirent les lèvres du Frost, son corps s’était raidit. Il savait qu’il ne disait pas la stricte vérité, mais il disait la seule vérité qu’il serait capable d’assumer. La constellationniste se mit à trembler et ses yeux pleins d’étoiles se remplirent à nouveau de larmes. Retenant ses propres larmes afin qu’elle n’atteignent pas ses yeux de glace, le jeune homme gardait son regard braqué sur celui de la blonde. Elle avait mal, il le comprenait. Si seulement elle savait… Si elle savait que c’était faux, qu’ils n’étaient pas seuls. Si elle savait qu’il lui mentait pour la protéger. Mais il devait garder ces secrets pour lui, au chaud dans son petit enfer personnel. Il devait les garder jusqu’au jour où il retrouverait Natsu et où il pourrait les lui cracher au visage.

River sentit les doigts de Lucy se glisser entre les siens. Son cœur se mis à battre plus fort et il se maudit intérieurement de seulement penser qu’il pourrait profiter de la situation. Il venait de lui dire qu’il serait Fairy Tail l’un pour l’autre, et cette déclaration était une des plus puissantes qu’il n’aie jamais faite. S’il avait voulu draguer son amie, il aurait pu s’y prendre exactement de cette façon. En cet instant, à l’intérieur du jeune homme, Grey luttait contre River et aucun des deux ne semblait prendre l’avantage. Vulnérable, Lucy lui assura qu’il avait toujours été sa famille et que ce sentiment était encore plus vrai maintenant qu’ils n’étaient plus que deux. Pour toujours… Cette phrase planta un dernier clou dans le cercueil de Grey Fullbuster. River venait de gagner…

Les doigts de River, entrelacés à travers ceux de la jeune femme, se resserrèrent. Il accentua la pression de sa main sur la cuisse de Lucy. Ses yeux étaient plongés dans ceux de son amie et son regard, jadis triste et mélancolique, cachait une étincelle nouvelle. De sa main libre, le Frost frôla le bras de la jeune femme et remonta jusqu'à sa nuque. Dans un mouvement doux mais ferme, il attira la blonde vers lui et posa ses lèvres froides contre les siennes. Les yeux fermés, le baiser ne dura que quelques secondes. Juste le temps pour Grey de revenir d’entre les morts. Se rendant compte de ce qu’il faisait, le mage rompit aussitôt le contact et recula même instantanément. Il se traina sur le sable pour s’éloigner de la jeune femme d’au moins un mètre.
‘’Lucy… Je… Pardon…’’, bredouilla le pauvre River en se prenant la tête dans les mains. ‘’Ce… C’est pas moi… Pas mon vrai moi… Merde… Je voulais tellement pas faire ça… Je suis tellement désolé…’’



☾ anesidora


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The cold

never bothered me anyway.


How can I help it if I think you're funny when you're mad
Trying hard not to smile though I feel bad
I'm the kind of guy who laughs at a funeral
Can't understand what I mean? Well, you soon will
I have a tendency to wear my mind on my sleeve
I have a history of taking off my shirt
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77273-termine-river-gray-fr http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77280-mes-amis-ma-famille-ma-guilde http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t77411-once-you-go-gray-it-s-all-the-way

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

reunited - flashback (river)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage