MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 Here comes the sun... ϟ Wall EVE 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alexis E. Child


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun
☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5014
✯ Les étoiles : 1490




Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Sam 7 Juil 2018 - 22:17




Here comes the sun


- Youhouuu c'est la fêeeeeteuuuuh !

Wilson me lança un regard qui devait clairement dire qu'il ne voyait pas ce qui me prenait soudainement d'hurler ça après plusieurs minutes de silence et de calme plat. Mon sourire en coin l'aida sans doute à comprendre que je me foutais de sa tronche. Il faisait beau, on avait le droit à une plage divine et une fête d'enfer et môsieur tirait une tronche jusque par terre. Est-ce que je pouvais vraiment lui en vouloir ? Non, bien sûr que non, c'était évident qu'il ne vivait pas des moments facile et de ce que j'avais compris, même dans son monde, il n'était pas spécialement habitué à la fête alors autant de bruit et d'éclats de rire d'un seul coup, ça avait dut nous le bloquer pour les années à venir.

J'avais beau savoir qu'il avait "pris la place" de l'autre Wilson, qu'il était censé être lui, je n'arrivais pourtant pas à le considéré comme tel. Pour moi, il avait l'air d'un petit nouveau dans cette ville de fou qui tentait de prendre ses repères et c'était peut-être parce que je le considérai comme ça qu'on s'entendait bien qu'il avait accepté de venir avec moi. J'avais pratiquement plus de pouons, c'était fou ce que ma bouée licorne était grosse ! Je soufflais dedans depuis combien de temps maintenant ? 1h ? 2h? Ou même mille ans ? J'avais même la tête qui commençait un peu à tourner et mon ami semblait pas s'en soucier plus que ça, les yeux dans le vague.

J'avais pu remarqué que son regard s'était attardé à plusieurs reprise sur la femme blonde un peu plus loin que je connaissait bien. C'était moi qui l'avait emmené à la maternité le jour de son accouchement, elle avait perdu les eaux juste devant moi. Mais à voir son visage à elle, cela semblait faire des années que ce bonheur était arrivé. Elle portait une magnifique robe de plage [url:http://sylviarhodeslingerie.com.au/wp-content/uploads/2018/01/elenora-white-2018.jpg]blanche[/url], ses cheveux blonds volaient au vent à chaque fois qu'une petite brise se faisait sentir et elle aussi avait le regard au loin. Elle se tenait seule, à croire qu'elle avait accepté la fête pour se sentir moins triste mais qu'elle ne se sentait pas pour autant capable de sourire et de rire. Elle me faisait mal au coeur et Wilson aussi.

- Tu devrais aller lui parler... Ben quoi ?

J'avais appuyé mes doigts sur l'embouchure de ma bouée pour éviter de perdre tout mon dur labeur pendant que j'expliquais le fond de ma pensée à Wilson.

- Tu es seul, elle est seule et vous tirez tous les deux la tronche au milieu d'une beach party de dingue. Ca vous fait déjà au moins un point commun.

Je lui avais fait un clin d'oeil avant d'éclater de rire et de recommencer à mettre mon souffle dans ma licorne. Je préférais en rire qu'en pleurer. Ils étaient déjà suffisamment autour de lui à le paindre, et parfois, les gens avaient juste besoin d'oublier leur situation ou que quelqu'un leur dédramatise pour sortir la tête de l'eau. La langue entre les lèvres, je me concentrais pour reboucher l'embouchure avant de préciser :

- Tu sais... elle sera peut-être sympa cette fois... C'est une fille intelligente Evelyn mais elle a dut mal avec es émotions. La première fois, elle a sans doute pété un plomb sans réfléchir mais au fond, je pense qu'elle sait que t'y es pour rien... et ça vous fera peut-être du bien à tous les deux... Non ?
- Et miss, ça te dit une partie de volley ?
- Carrément !

J'avais souris au garde, l'air enjoué. Après une seconde de réflexion, j'avais passé ma licorne autour de la tête de Wilson avec une douceur relative avant de me lever d'un bond et de lui lancer :

- Bon tu fais comme tu veux, mais moi je te laisse tout seul... Ca t'apprendra à hésiter.

J'étais pas une personne sans coeur. Bien au contraire. Mais je voulais pas qu'il se repose sur moi. J'avais le sentiment que si je le laissais seul, les choses allaient se débloquer pour lui. C'était peut-être ça qu'il lui fallait. Après tout, quand on apprenait à faire du vélo, il fallait aussi que nos parents nous lâche et qu'on tombe pour savoir avancer seul... pourquoi là ce serait différent ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

IL SUFFIRA D'UNE ETINCELLE
ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 7 Juil 2018 - 22:23


« Here comes the sun »


C'était une erreur. Une grande erreur d'être ici. Encouragée par Honey qui lui parlait de reconstruction, elle vait fini par accepter l'invitation que lui avait gentiment donnée Apollon. Il aurait totalement pu la laisser toute seule, après tout, elle n'avait pas été très gentille avec lui et pourtant, elle était là aujourd'hui grâce à lui. Mais maintenant qu'elle y était, elle se rendait compte qu'il était peut-être trop tôt.

Rien n'avait la même saveur sans Wilson. Rien n'avait de saveur à vrai dire... mise à part sa fille bien entendu, qui restait son seul rayon de soleil dans cet horizon sombr et sans fin. Elle avait beau faire, elle avait beau dire, elle ne pouvait s'empêcher de l'entendre dans sa tête. Elle lui voyait presque poser sa glacière débordante de provision pour éviter qu'ils aient une fringalle dans les 10 prochaines années même s'ils ne restaient que quelques heures. Il aurait sans doute un peu complexé sur son corps à la vue des gardes olympiens. Il se serait badigeonné de crème solaire en lui parlant de tout ses bienfaits tandis qu'elle l'aurait écouté avec attention sans pour autant se sentir concerné. Et pourtant, elle était là, debout et droite comme un piqué, dans une robe de plage, attendant que le temps passe car ne sachant pas quoi faire de mieux.

Elle avait regardé un peu autour d'elle à la recherche de visgaes familiers, elle avait croisé celui de certaines personnes qu'elle appréciait mais une fois de plus, l'envie de se mêler à eux ne s'était pas fait sentir. Elle avait vu l'avait vu lui et s'était dépêché de détourner le regard, refusant de l'observer une nouvelle fois. Il n'avait pas l'air plus heureux qu'elle et s'il était comme son Wilson, elle pouvait comprendre pourquoi.

Le plus dur en réalité, c'était cela. De repartir à zéro, d'imaginer qu'il n'était pas la même personne, qu'il était un autre, que les comparaisons étaient inutiles. Il n'avait pas le même physique après tout, mais il avait le même prénom. Du reste, elle ne connaissait pas grand chose, elle n'avait pas voulu s'intéresser à vrai dire. Elle n'avait pas été très gentille. Wilson le lui aurait sans doute reproché.

Deux rouquins déboulèrent alors d'à côté d'elle, comme des boulets de canon. Ils semblaient enjoués et plutôt soucieux de la connaître mais Evelyn ne comprenait pas ce qu'ils lui voualaient. A l'énonciation de son passé, elle pensa à Wal-E et la douleur revint de plus belle. Elle voulait que tout s'arrête, qu'on la laisse seule, mais les jeunes hommes n'avaient pas dit leur dernier mot. A force d'instsance, ils en avait fini par la faire sourire et Evelyn les avaient regardé partir avec un léger sourire sur le visage. C'était peut-être cela reprendre goût à la vie... accepter parfois les cadeau que celle-ci donnait... Et en parlant de cadeau, un nouveau semblait se profiler. Elle avait légerement sursauté en voyant que le jeune homme s'était approché d'elle. Ce "second" Wilson. Il l'avait regardé brièvement avant de détourner le regard, les mains enfoncés dans les poches. Vu l'endroit où il se tenait, c'était elle qu'il venait voir, mais il avait dut perdre courage en chemin. C'était peut-être un travail d'équipe que d'avancer, se reconstruire. Déglutissant, elle finit par faire les derniers pas qui le séparait de lui avant de lancer d'une voix timide :

- Bonjour...

Sentait qu'elle perdait le courage à son tour, elle plongea son regard sur l'océan, acceuillant la brise comme une bénédiction. Elle finit par reprendre, sans le regarder :

- J'ignorai que vous seriez là... je... J'auai du pourtant m'en douter, Apollon doit essayer de vous faire vous adapter...

Un silence.

- C'est... C'est pas simple l'adaptation. J'en sais quelque chose. Je n'ai jamais su m'adapter... seule. Et je suis désolée d'avoir été si impolie avec vous la dernière fois, je ne me rends jamais compte quand je vais trop loin ou trop tard... c'était Wilson qui m'aider à m'adapter et à être... polie.

Ce n'était pas un reproche. Juste un constat. C'était lui son pilier et aujourd'hui, elle s'effondrait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3116
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Sam 14 Juil 2018 - 13:10


Nobody knows why.
Nobody knows how or when.


Il avait fait l'effort de mettre un short, tout en décidant de garder son tee-shirt. C'était stupide mais, à plusieurs reprises, son regard s'était baissé sur ses jambes et ses pieds munis de tongs. Il ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi est-ce qu'il avait choisi de porter cette tenue. Sans doute parce qu'il faisait chaud sur la plage d'Olympe. Même s'il occupait la cité depuis des mois, il n'y était jamais venu avant cette fête. Ça ne lui semblait pas avoir le moindre intérêt. Lorsqu'il ressentait le besoin de se dégourdir les jambes, il choisissait de découvrir la ville de Storybrooke, après avoir passé des semaines à chercher à l'éviter. Elle était différente de celle qu'il avait connu... plus vivante que ce dont il se rappelait. C'était lors d'une de ses escapades, qu'il avait rencontré Alexis. Elle était plutôt sympathique, une vraie boule d'énergie et de bonne humeur, ce qui n'était pas de trop pour parfois le secouer.

Wilson tentait de sourire, sincèrement, il essayait de rire en la voyant se battre avec cette bouée qu'elle cherchait à gonfler. L'ambiance était à l'amusement et la détente, il entendait les filles aux cocktails s'extasier devant le Gardien des lieux, il percevaient les cris joyeux de ceux qui se baignaient ou jouaient, il y avait même un karaoké, apparemment. Pourtant rien de tout cela n'était suffisant pour amoindrir le poids pesant sur sa poitrine depuis qu'il avait remarqué sa présence.

La voix de la jeune femme le sortit à peine de ses réflexions tandis qu'il se contentait de hocher la tête à sa proposition, passant nerveusement sa main dans ses cheveux. Il s'imaginait qu'elle avait raison, sans doute, ou que du moins ça ne pouvait pas être un si mauvais choix que de tenter d'approcher Evelyn... Il ignorait comment s'y prendre. Leur première et actuellement unique échange ne s'était pas passé dans de très bonnes conditions, tout comme il s'était relativement mal déroulé. Et il ne lui reprochait rien. Lui non plus, n'avait pas eu envie de lui faire face.

Le Temps passant ne rendait pas les choses plus simples contrairement à ce que l'on pouvait penser. Cela lui permettait juste de prendre du recul et... de ne plus juste voir un unique chemin à emprunter, mais plusieurs possibilités. Son esprit s'était fermé au fil des années, n'admettant qu'un seul avenir possible. Il avait été détruit en même temps que son monde. A présent, il devait se faire à tout ce qui se présentait à lui et en tirer... le meilleur ? N'importe quoi.

Le robot écarquilla les yeux en remarquant qu'Alexis s'éloignait. Il l'avait entendu parler mais ne s'était pas préparé au fait qu'elle le laisse seul sur cette plage, entouré de gens qu'ils ne connaissaient pas ou que trop peu. Certains visages lui étaient familiers, fait relativement dérangeant en sachant que ceux qu'il avait connu sous ses traits étaient morts à l'heure actuelle. Il serra les dents et secoua la tête, se débarrassant de cette pensée parasite.

Tournant la tête, Wilson remarqua la présence de deux jeunes hommes juste à côté d'Evelyn. Ses pas l'en rapprochaient sans qu'il ne puisse le contrôler, alors que sa raison lui criait dans le même temps de faire demi-tour et de quitter cette fête qui n'avait pas de sens. Finalement, il était déjà trop tard. Il était là, mains dans les poches, cette simple proximité lui coupant le souffle et lui donnant des vertiges.

La voir était douloureux. La première chose qu'il avait remarqué étaient ses yeux. Ils brillaient d'une lueur unique et dévoilaient toute cette... connaissance qui émanait d'elle. Cette intelligence, cet éclat. Il déglutit difficilement, tournant la tête en croisant son regard. Elle était différente de celle qu'il avait connu, si peu, si brièvement. Sa chevelure avait une teinte dorée, tandis que... sa EVE avait des mèches cuivrées resplendissantes. Il se concentra sur l'océan et les vagues qu'il formait, s'appliquant à chasser les images qui lui revenaient. Elle, sur un lit d'hôpital. Elle... morte.

Mais sa vision n'était rien comparée au supplice imposé par le son de sa voix. Il lui serrait le cœur tout en le faisant battre plus fort. Il ne l'avait jamais entendu, avant, elle n'avait pas eu le temps de prononcer un mot, celle qu'il aimait. C'était ce qui l'avait déstabilisé, ce qui l'avait prit de court, ce qui l'avait... mis en colère, lorsqu'il l'avait rencontré. Elle lui rappelait tellement de choses. Il savait que lui ne ressemblait en rien à l'Autre, pas physiquement, on lui avait fait remarquer. Pourquoi lui devait-il subir le rappel constant de ce qu'il avait perdu rien qu'en étant à ses côtés ?

« Bonjour. » lâcha-t-il brusquement en réponse à son salut, déstabilisé.

Sa main passa dans sa nuque, à nouveau, un geste nerveux et crispé. Qu'elle prononce son prénom, sans pour autant parler de lui, lui procurait un malaise certain. Il y avait toute cette distance par le vouvoiement, et toute cette tendresse quand elle disait son nom.

« Vous n'avez pas à être désolée. C'est normal. Je... Je comprends. »

Qu'est-ce qu'il cherchait exactement ? Qu'est-ce qui lui prenait de chercher à lui parler ? Pour faire quoi ? Pour dire quoi ?

« Je veux pas vous déranger alors si jamais... »

Il se stoppa, secouant légèrement la tête. Elle n'aurait pas prit la peine de le saluer si c'était le cas. Elle se serait éloignée sans plus d'explications. C'était peut-être à lui, de partir. Il entama un pas sur le côté avant de l'interrompre. Alors c'était ça, il allait la laisser ici, sans rien dire de plus ? Ce n'était pas... correct.

« Comment va Iris ? » l'interrogea-t-il, lui tournant toujours le dos.

Il se souvenait de son prénom. C'était... c'était une pensée qui lui revenait souvent depuis de nombreuses semaines. Elle avait quel âge, déjà ? Sa mâchoire se contracta avant qu'il ne pivote de nouveau en direction d'Evelyn. L'Autre avait un enfant. Lui n'en avait jamais désiré. Et elle se retrouvait seule avec cette fille, sans père, sans personne. Si Hera lui avait fait comprendre les valeurs d'une famille, ou quoi que ce soit qui s'en rapproche... Il ne se donnait aucun rôle dans celle de la jeune femme. Il n'en voulait pas. Il avait juste le sentiment que... c'était la bonne chose à faire, que de s'interroger à son sujet. La pauvre n'y pouvait rien. Personne n'y pouvait rien.

« C'est bientôt son anniversaire, non ? »

N'était-elle pas née durant ce mois d'août ? C'est ce qu'il avait retenu, comme pour se raccrocher à une date, à quelque chose. Lui ne savait plus quel jour il avait été crée depuis bien longtemps à présent. Bien que lui faisant face, il persistait à fuir son regard. Il se mordait les lèvres, plissait le nez, en prise à la réflexion et à une certaine hésitation.

« J'ai commencé à fabriquer une sorte de petit... de petit robot. C'est pas grand chose, il se met juste à avancer quand on appuie sur... un bouton. »

Il baissa la tête, se sentant de plus en plus ridicule à mesure que ces paroles lui échappaient.

« Je sais pas si c'est adapté comme cadeau, pour un enfant. »

Ses pieds s'enfonçaient dans le sable, le contact dérangeant des grains lui faisant lâcher une grimace.

« Vous... vous voulez une glace ? »

Il se redressa brusquement, sa main se tendant pour indiquer un stand qui se trouvait non loin derrière eux. De nouveau, ses iris rencontrèrent les siennes et il s'extirpa de ce contact le plus rapidement possible. Il devait avoir un sacré problème, pour être à ce point tiraillé entre l'envie de rester et celle de prendre ses jambes à son cou.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 1 Aoû 2018 - 22:21


« Here comes the sun »


Elle l’avait vu amorcer un départ d’un pas et de quelques mots, sans pour autant terminé sa phrase cependant. Elle l’avait regardé faire, légèrement surprise, mais sans chercher à le retenir. Aussi étrange que ça pouvait paraître, il ne la dérangeait pas présentement. Il ne l’avait jamais dérangé à dire vrai, il avait le droit de vivre comme tout être humain. Seule la mort de SON Wilson l’avait dérangé. Elle pouvait comprendre qu’il ne se sentait pas à l’aise, qu’il avait besoin de s’en aller, elle n’avait peut-être pas choisi la meilleure option en lui parlant ? C’était peut-être elle qui dérangeait finalement ? Elle l’avait abordée et il n’en avait peut-être pas envie, il cherchait à fuir tout en restant poli. Comprenant cette possible vérité, elle déglutit, hochant la tête malgré elle comme si elle acceptait cette idée, tout en fixant le sable. Mais la phrase suivante vint mettre à mal toute sa théorie.

- Comment va Iris ?

La question lui avait fait l’effet d’un électrochoc. Elle avait sursauté et son regard s’était directement tourné vers le dos du jeune homme sans qu’elle ne puisse répondre, cependant.

- C’est bientôt son anniversaire, non ?

La surprise grandissait à mesure que Wilson parlait. Elle cligna des yeux pour la première fois depuis la première question, lentement, avant de les cligner une seconde fois, tentant de reprendre ses esprits. Il semblait s’inquiéter sincèrement, il se souvenait même de sa date de naissance, et pourtant il semblait gêné, comme s’il ne s’autorisait pas à parler d’elle. Se raclant la gorge, la blonde tenta de reprendre contenance.

- Oui… Bientôt. Le… le 8 Août. Elle … elle va avoir deux ans… mais j’ai parfois l’impression qu’elle a plus parce qu’elle a déjà passé certaines étapes que le livre n’annonce que quelques mois ou années plus tard.

Elle lui avait lancé une grimace embêtée. C’était généralement Wilson qui s’occupait de la rassurer sur ce sujet. Elle n’attendait rien de tel de cet homme, elle se contentait juste de lui faire la conversation, lui montrant que la situation la perturbait un peu. Elle n’avait pas besoin de livre pour se tenir à jour, juste d’un PC et de quelques secondes. Pourtant, elle s’accrochait au livre d’évolution enfantine que s’était acheté Wilson comme une moule à son rocher depuis qu’elle était seule, comme dépassée par les événements. Iris semblait particulière, une particularité dont EVE ne savait que faire. Elle n’était pas habituée à élever l’espèce humaine, l’idée d’élever un enfant différent seule l’angoissait un peu. L’idée en revanche que cet homme semblait s’inquiéter sincèrement pour sa fille la rassurait, comme si elle gagnait un allier dans ce combat qui était désormais le plus important de sa vie.

L’annonce du cadeau la laissa bouche bée, les lèvres légèrement entrouvertes, les yeux écarquillés qu’elle faisait cligner avec lenteur. Il lui avait créé un cadeau… c’était de loin la chose la plus gentille qu’il pouvait faire et cela l’avait touché en plein cœur. Il n’avait aucune obligation sur Iris, elle aurait même compris qu’il veuille s’en détacher, tout comme elle pouvait comprendre qu’il souhaitait se détacher d’elle. Après tout, Wilson ne serait jamais son père… pas biologique en tous les cas, mais il semblait vouloir s’impliquer avec une ferveur qui était la sienne et qui était touchante.

- C’est… une excellente idée…

La phrase n’avait pas été plus forte qu’un murmure, qui signifiait bien toute l’émotion que lui faisait vivre cette nouvelle. Son Wilson a elle lui avait construit des cabanes, lui faisait des cookies, mais ses connaissances en ingénieries étaient limités, ce qui ne semblait pas être le cas de ce Wilson-ci. A sa façon, il voulait faire partie de la vie de la petite, sans effacer son père, sans jouer un rôle qui n’était pas le sien et cela la toucha profondément. Le robot la ramenait aussi à ce que ses parents avaient autrefois été, ce que ce Wilson avait autrefois été, une belle façon de faire connaissance en reliant le passé et le futur. Ses yeux lui piquaient, elle racla la gorge pour reprendre contenance avant de reprendre d’une voix plus forte :

- C’est une excellente idée. Je suis sûre qu’Iris sera ravie. Nous avons toujours tenté de lui faire comprendre notre passé pour qu’elle puisse connaître ses origines et ce petit robot… je pense que c’est très adapté. Elle… Elle va adorer, j’en suis sûre.

Elle lui avait offert un sourire radieux, le premier véritable depuis le début du cauchemar, et c’était lui qui en était le destinataire. Elle aurait voulu lui dire qu’il n’était obligé de rien, qu’elle ne voulait pas le forcer à avoir une quelconque relation avec sa fille mais elle avait le pressentiment que c’était peut-être une phrase maladroite et peu polie, une de celles qui blesse plus qui ne fait du bien. Après tout, il avait fait le robot de lui-même, il avait peut-être envie de faire partie de sa vie et lui rappeler qu’il n’en avait aucune obligation, c’était peut-être le repousser. A cette pensée, Evelyn se mordit les lèvres et préféra garder le silence.

Elle releva la tête, soudain illuminée par ce qu’il venait de proposer et avait tourné la tête en direction du stand.

- Oh oui, avec plaisir. J’aime beaucoup les glaces, vous aussi ?


Elle s’était mise en marche vers le stand et avant attendu patiemment avant de demander deux grosses boules de glace, l’une au goût cookie, l’autre à la violette. Ces deux goûts n’allaient absolument pas ensemble mais Evelyn s’en fichait. Elle avait juste envie de se faire plaisir et elle avait choisi ce qui la rapprochait le plus du bonheur : les cookies que Wilson lui avaient fait découvrir et encore et toujours le pouvoir des fleurs. Le garde Olympien en charge des glaces avait voulu faire tellement d’excès de zèle auprès d’elle que les deux boules peinaient à tenir correctement sur le cornet et manquaient de s’effondrait à tout moment. Evelyn l’avait remercié avec un grand sourire tandis qu’il l’avait gratifié d’un clin d’œil aguicheur qu’elle n’avait même pas remarqué. Une fois que Wilson ai récupéré la sienne, elle précisa :

- Ça vous ennuie que l'on s’asseye le temps de manger? Ma glace est tellement grosse que j’ai peur de la faire tomber si nous continuons à marcher.

Elle attendit qu’il accepte avant de leur trouver un petit coin à l’écart et de s’asseoir dans le sable avec la grâce qui était la sienne à savoir… bien plus brute de décoffrage que nymphette au jardin d’Eden.

- J’ai vu que vous étiez venu ici avec Alexis… c’est bien… Vous commencez à vous habituer à la vie de Storybrooke, je suis contente pour vous, vraiment… Même… même si je ne suis pas venue pour le dire.

C’était stupide ce qu’elle était en train de dire… les mots sortaient de sa bouche sans même qu’elle puisse les empêcher. Elle profita du fait que sa glace était en train de fondre pour récupérer le désastre et se taire donc quelques secondes pour remettre ses idées en place.

- C’est une gentille fille Alexis. Elle m’a aidé à me rendre à l’hôpital le jour où j’ai perdu les eaux. Vous êtes entre de bonnes mains avec elle.

Elle lui avait lancé un sourire avant de reprendre un peu plus gêné.

- Et si… si vous voulez venir à la maison offrir vous-même votre cadeau à Iris, vous pouvez… J’inviterai quelques amis et on fera un gâteau… ce pourrait être bien pour elle… vous êtes invité.

Elle avait préféré reprécisé car elle n’était pas certaine d’être vraiment compréhensible… et elle s’enlisa d’ailleurs un peu plus :

- Mais si vous ne voulez pas venir, vous pouvez aussi hein ? Vous êtes invités mais vous n’êtes pas obligé et… oooh…

Elle avait soupiré, désespéré par tout ce qu’elle tentait de dire sans y arriver. Préférant se taire, elle entama un peu plus sa glace. Rien n’était simple avec lui… elle essayait d’être gentille mais elle ignorait si elle s’y prenait de la bonne façon. Elle avait malgré elle un lien si particulier avec lui que l’idée de faire bonne impression et de bien s’y prendre lui tenait à cœur. Elle avait regardé l’eau et les reflets du soleil qui tanguait tout en se donnant du courage pour la question qu’elle souhaitait lui poser, celle qui lui brûlait les lèvres depuis quelques minutes à présent et qui avait hantés ses nuits depuis la découverte de ce Wilson.

- Je ne veux pas paraître indiscrète ou impolie mais… A quoi je ressemblais de l’autre côté ? Vous… Nous… enfin… vous et l’autre EVE… vous ne vous entendiez pas bien ?

Elle voyait bien qu’il cherchait sans cesse à fuir son regard. Elle ignorait si cela était dût au fait qu’il avait peur qu’elle se mette en colère ou si c’était pour chasser le souvenir de l’autre Evelyn. Wilson ne ressemblait pas à son Wilson, la curiosité de savoir à quoi elle aurait pu ressembler de l’autre côté était légitime. Et surtout, il semblait torturé à l’idée d’avoir pris la place d’un autre, mais la mort de l’autre EVE ne semblait pas l’attrister plus que cela. Apollon avait pourtant été clair, tous ceux qui n’étaient pas revenus étaient morts… soit ils avaient décidé de la laisser là-bas pour éviter de la supprimer elle… soit… elle n’existait tout bonnement pas. Elle ne voulait pas lui faire du mal en le forçant à ressasser ses souvenirs, elle voulait juste comprendre ce que sa vie aurait pu être de l’autre côté.
Ce n'était pas un reproche. Juste un constat. C'était lui son pilier et aujourd'hui, elle s'effondrait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3116
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Ven 3 Aoû 2018 - 21:01


There's nothing here to run from.
'Cause here, everybody here's got somebody to lean on.


Il avait senti son inquiétude, sans pourtant chercher à s'y attacher. Deux ans. Il ne s'était jamais intéressé à l'évolution des enfants, il ne connaissait rien de ces choses-là. Il n'en avait pas besoin. Il avait bien déjà rencontré des bébés, il voyait des gosses dans la rue, il en croisait près des parcs, mais ça s'arrêtait là. Quand est-ce qu'elle commencerait à faire des phrases correctes ? Quand est-ce qu'elle apprendrait à tenir une brosse à cheveux toute seule ? Quand est-ce qu'elle pourrait commencer à manger comme les grands ? Quand est-ce qu'elle viendrait voir sa mère pour la première fois, pour lui demander pourquoi ce monsieur portait le même nom que son père sans l'être ? Il sentit sa gorge et sa poitrine se serrer tandis qu'elle énonçait que la petite avait dépassé des étapes. Si elle tenait d'elle... Il était évident qu'elle comprendrait des choses qui échappaient aux autres de son âge. Peut-être qu'elle ne poserait pas cette question. Peut-être qu'elle le ressentait déjà. Est-ce que ça devait l'inquiéter ? Non. Ce n'était pas à lui de s'inquiéter. Il changea de sujet, comme pour arrêter de se torturer avec ce flot ininterrompu de réflexions qui le faisait encore davantage douter.

Le cadeau, banal. Une manière de montrer qu'il était là. Pourquoi ? Parce qu'il se sentait... pas coupable, ce n'était pas le bon mot, il ne devait plus l'être. Redevable ? Non plus, aucun sacrifice n'avait été fait volontairement pour lui permettre de survivre. Concerné ? Un peu. Evelyn aborda le sujet des origines, qui lui arracha l'ombre d'un sourire en coin. Si la malédiction avait choisit de sa voie professionnelle, en retrouvant ses souvenirs, c'était pour cette raison qu'il s'y était accroché. Il aimait construire. Il aimait innover. Il avait même entamé une réplique de son propre « lui », dans l'autre monde lorsqu'il était encore amnésique comme tout le monde. Jamais il n'avait pu la terminer. Il avait commencé à la faire, elle, aussi... Il choisit de se taire à ce sujet. Un jour, sans doute, il continuerait ses travaux.

Wilson ouvrit la bouche à sa question, ne s'était pas préparé à une acceptation aussi rapide et encore moins à de l'enthousiasme. Il la referma, se contentant de hocher la tête, replaçant sa main dans sa poche pour commencer à marcher à ses côtés. Il ne dit pas un mot, son regard restant posé sur elle tout le temps qu'elle passa à faire part de son choix et tout le temps où elle attendit. Il sursauta presque lorsqu'on lui demanda ce qui lui voulait, murmurant simplement que noix de coco lui irait. Il n'était pas certain d'avoir faim, en réalité. Pourquoi est-ce qu'il faisait ça ?

Il se passa nerveusement une main dans la nuque en remarquant le regard étrange du garde à l'égard d'Evelyn, auquel elle ne sembla apporter aucune attention. Avait-elle conscience de ce qu'elle dégageait ? De ce qu'elle laissait comme trace sur son passage ? De ce qu'elle animait ? De tout... de toutes les émotions que sa simple présence le faisaient traverser ? Ses doigts se serrèrent contre le cornet de sa glace bien moins imposante que la sienne tandis que, toujours muet, il offrit un mouvement de tête pour approuver son choix de s'asseoir. Le coin était calme, moins animé que le reste de la fête. Les autres s'amusaient toujours avec leur ballons, à boire leur cocktails, à discuter. Il avait l'impression d'être dans une sorte de bulle imperméable à toute l'agitation alentours.

« J'essaye, en tout cas. » répliqua-t-il seulement.

Alexis était à vrai dire la seule à qui il avait prit le temps de parler. S'il se rendait plus régulièrement en ville, il ne se liait pas à grand monde. Il ne s'en sentait pas prêt. La jeune femme qu'il avait accompagné aujourd'hui était l'exception, pour l'instant. Il était délicat de s'adresser à qui que ce soit en vérité. Il ignorait qui étaient ceux qui avait connu l'autre Wilson. Qui il pouvait aborder sans craindre de devoir expliquer, encore, de devoir se justifier.

Ses yeux s'ouvrirent en grand lorsqu'elle fit référence au jour de la naissance d'Iris. C'était ce qu'il supposait, du moins. Il baissa les yeux vers le sable en continuant de déguster sa glace, ne sachant quoi répondre à ce souvenir qu'elle partageait. C'était à la fois gênant et... et bien, elle lui parlait d'elle, c'était nouveau aussi. Il n'avait jamais réfléchi aux sujets de conversation qu'ils pourraient aborder. Ils avaient à la fois tout et rien en commun. Une histoire semblable dans les débuts pour finir par évoluer dans deux directions opposées. A part les glaces, aimaient-ils des choses semblables ? Avaient-ils des centres d'intérêt communs ? En avait-il seulement encore un seul qui vaille le coup d'être partagé ?

« Moi ? » lâcha-t-il alors subitement, sa tête se relevant vers elle. « Invité ? »

Ses yeux brillaient d'une lueur étrange : entre l'étonnement, le choc et la crainte. Est-ce que c'était une bonne chose ? Est-ce qu'il ne fallait mieux pas qu'il évite Iris, pour l'instant ? Est-ce qu'elle en serait contente ? Est-ce que croiser les invités n'était pas... Ce serait des gens qui faisaient partie de leur vie, à Eve, à Wilson et à la petite. Il n'avait pas le droit de s'immiscer. Que diraient-ils tous ?

« Je vais... Je vais y réfléchir. Merci. »

Il déglutit avec peine, se raclant la gorge en reportant son regard sur le sable près d'eux. Il ne pouvait pas donner de réponse. Il ne savait pas si il le voulait. Il ne savait pas si il le pouvait. Il ne savait... pas grand chose, à l'heure actuelle. Le malaise était palpable dans leur maladresse mutuelle et il eut presque envie de rire face à leur incapacité à savoir comment se comporter. Etrangement, la voir ainsi, incertaine et indécise, l'apaisait. Il n'était pas le seul à ignorer comment agir. Il n'était... pas seul.

Sa question pourtant frappa toutes ses pensées comme un coup de massue imprévu. Il eut la sensation que son corps entier venait d'être recouvert de béton, même. Il se rattrapa de justesse pour ne pas lâcher sa glace, sa respiration coupée par la simple évocation de cette Eve d'un autre monde. Il était... Il était compréhensible qu'elle se pose la question. Il se demandait même pourquoi ça n'avait pas déjà été fait, au fond. Il avait espéré l'éviter, ne jamais en parler, ne jamais l'évoquer. Il inspira longuement, doucement, son regard perdu dans le vide.

« Je... » commença-t-il dans un murmure, avant de secouer la tête. « Je ne vous déteste pas, si ça peut déjà vous rassurer. »

Il ignorait si c'était ce qui l'inquiétait, la raison pour laquelle elle posait la question. S'imaginait-elle qu'il avait perdu EVE il y a peu ? Qu'il ne pouvait pas le supporter ? Qu'il voyait en elle une personne détestable ? Ce n'était pas une quelconque haine qui rendait les choses si difficiles à aborder. Au contraire.

Il éludait la question principale, consciemment et volontairement. Il continua de manger sans dire un mot pendant un long moment, laissant planer un silence qui devenait de plus en plus insupportable, même pour lui. Il tentait de faire le vide dans sa tête, de ne plus penser aux interrogations qu'elle avait prononcé. Il ne pouvait pas les ignorer. On avait prit le temps de répondre aux siennes. De quel droit pouvait-il la laisser ainsi dans le doute ?

« Elle vous ressemblait. On pourrait dire que vous êtes sa jumelle. » poursuivit-t-il alors, non sans un rire tendu.

Sa voix était rauque. Pas par la tristesse, ni par la colère, seulement par la douleur. Sa mâchoire se crispa tandis qu'il se focalisait sur l'horizon. Qu'est-ce qu'il y avait au-delà de la mer d'Olympe ? Le vide ? Ou était-elle infinie ? Il se rappelait avec amertume qu'il était venu se réfugier ici pendant ses premiers jours dans ce monde. Pour l'éviter elle, principalement.

« Le même visage. Les mêmes traits. Les mêmes yeux. »

Peut-être était-ce mieux qu'elle le sache, qu'il l'admette, qu'il sorte cette vérité. Serait-elle plus compréhensive ainsi ? Verrait-elle pourquoi il était incapable de soutenir son regard ? Pourquoi son cœur saignait si elle se mettait à sourire ?

« Je ne sais pas si on se serait bien entendu. Je ne l'ai pas connu. »

Il n'arrivait pas à en dire plus, alors qu'il y avait tellement de choses qui se bousculaient. Qui pouvait lui certifier que la Evelyn qui n'avait pas eu le temps de vivre et lui auraient pu avoir le moindre futur ensemble ? Personne. Même si lui était certain de ce qu'il avait ressenti, rien qu'en croisant son regard. Il était certain de ce qu'il y avait vu également. Stupidement, il avait eu quelques aventures, qui n'amenaient à rien, qui ne servaient à rien. Il n'y avait toujours eu qu'elle qui comptait, finalement. Il avait beau ne pas s'accrocher, chercher à ne pas imaginer, à ne pas regretter, il ne pouvait pas le changer. Est-ce que les choses auraient été différentes si il n'avait pas eu le temps de la voir ? Non. Il l'aimait bien avant de devenir humain. Bien avant qu'elle-même ne le remarque.

« Ce n'est pas important. »

La glace refroidissait sa gorge serrée, lui apportait une sorte de désagréable sensation qui le réconfortait malgré tout. Les pics glacés lui permettait d'oublier brièvement le reste.

« On m'a raconté votre vie... vos vies, brièvement. Je dois avouer ne pas avoir tout comprit, tout s'est passé différemment chez moi. Nous n'avions pas de Chronos. »

Il grimaça en prononçant ce nom, ne sachant si il y était autorisé ou non. Il estimait que changer de sujet était plus sage pour l'instant. Il ne voulait pas s'attarder sur son passé.

« Et je n'imaginais pas un jour vivre sur Olympe. »

Il chercha à forcer un sourire plus amical, plus détendu. Ils avaient chacun leurs blessures encore béantes, leurs plaies qui cicatrisaient à peine. Mais il ne voulait pas que leurs échanges ne soient basés que sur les épreuves qu'ils avaient traversé.

« Je pense chercher un travail. Trouver un appartement. M'installer en ville. »

Il énuméra ses idées comme si il se faisait à lui-même sa propre liste. Il y réfléchissait depuis quelques temps. Vivre parmi les dieux n'était pas des plus agréables, même si ils étaient aimables et qu'il avait tout ce qu'il désirait, ici. Il avait l'impression d'être privilégié, toujours vu comme une victime. Pour tout recommencer, il devait s'éloigner de cette cité magnifique où rien ne l'attendait.

« Vous travaillez au laboratoire, c'est ça ? »

Wilson tourna sa tête vers elle, ne la regardant toujours pas directement, serrant ce qui lui restait de glace dans la main maladroitement. Il s'était rapidement renseigné. Après tout, son domaine, c'était l'informatique, la robotique. Il ignorait ce qu'elle y faisait, elle. Mais... c'était un moyen de parler d'autres choses que des événements tragiques qu'ils avaient traversé, non ?

« Est-ce que... Est-ce que vous pourrez me le faire visiter ? »

Il se sentit stupide à peine cette question prononcée. Il aurait pu demander à n'importe qui d'autre, mais non, il avait fallut que ce soit elle.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 519
✯ Les étoiles : 2691




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 7 Oct 2018 - 19:17


« Here comes the sun »


Il avait eu dans les yeux une étrange lueur lorsqu’elle l’avait invité et Evelyn s’était rendu compte avec un énervement certain qu’elle n’avait pas su le déchiffrer. C’était elle tout craché… la science humaine lui passait littéralement au-dessus de la tête… s’il avait eu une équation aux fonds des yeux, il ne lui aurait pas fallu plus d’un quart de seconde pour en comprendre le sens mais ce regard là, plein de sentiment et vide de raison, elle ne parvenait pas à en déchiffrer la gêne qui le rongeait et se demandait sans avoir de réponse à sa question muette si Wilson était en colère, surpris, heureux ou triste. Bien consciente qu’elle n’aurait sans aucun doute aucune réponse à ce grand mystère de la vie, elle avait préféré passer à un autre sujet, autrement plus délicat.

Sa réponse était pleine de silence qu’elle ne comprenait pas plus mais il était cette fois-ci assez aisée d’imaginer quelque chose se rapprochant de la douleur et de la difficulté émotionnelle de placer des mots sur ce qu’il ressentait. Elle avait rassemblé tous ses efforts pour garder de la patience, s’imaginant à sa place, devant parler de Wilson à un étranger ou pire, imaginant déjà le futur et la terrible question de sa petite Iris devenue grande, « maman, il était comment papa ? ». Elle se concentrait sur sa glace qu’elle dévorait furieusement tout en regardant le reflet du soleil sur l’eau. Elle avait eu un petit rire cristallin, proche de son rire robotique, lorsqu’il avait tenté de la rassurer sur ses sentiments.

- Effectivement, je préfère savoir que vous ne me détestez pas… je ne vous déteste pas non plus d’ailleurs… je ne sais pas si ça peut vous être utile…

Oui, non, parce qu’a première vue lors de leur première rencontre, on aurait clairement pu en douter. Elle avait tourné le regard vers lui tandis que le sien était plongé sur l’horizon. L’idée de la décrire semblait radicalement difficile et Evelyn n’en fut que plus surprise lorsqu’il lui apprit à quel point elle lui ressemblait. Voilà qui était étrange… il y avait donc dans ce monde des gens avec le même physique et des gens avec un physique différent…
Elle avait froncé les sourcils en l’entendant dire le non-sens le plus gros qu’elle n’avait jamais entendu de sa bouche jusqu’alors. Comment pouvait-il savoir à quoi elle ressemblait s’il ne l’avait pas connu ?

- Oh…

Il avait été prononcé avec une grande innocence, plus pour elle que pour lui, comprenant enfin ce qu’il avait voulu dire en le voyant déglutir avec la même douleur qu’elle avait ressenti en apprenant la mort de son Wall-E… Ils étaient seuls tous les deux, dépossédés de leur moitié, mais lui depuis bien plus longtemps qu’elle. Il avait sans doute pu l’apercevoir, mais elle semblait être un lointain souvenir avec lequel il se débattait sans cesse. C’était peut-être pour cette raison qu’il fuyait son regard…
Evelyn se surprit alors à se demander comment elle aurait réagit si elle-même avait été confronté au même Wilson physiquement parlant que celui qu'elle avait perdu ? Aurait-elle pu ne serait-ce que l'entre apercevoir ? Elle n'aurait sans doute jamais voulu lui parler, de peur de se méprendre sur ses sentiments vis à vis de quelqu'un qui était celui qu'elle aimait véritablement tout en étant un parfait étranger... elle comprenait maintenant pourquoi il n'avait pas voulu la voir non plus sur l'Olympe...

Il avait préféré changé de sujet et pour une fois, EVE lui en fut bien plus reconnaissante que déconcertée. Elle ne savait pas non plus quoi penser, quoi dire ni même quoi faire face ç l'immense "secret" qu'il venait de luit avouer. Parler de ses projets d'avenir était bien plus plaisant et elle les accueillait avec une certaine amitié. C'était bien qu'il veuille se reconstruire. Elle avait perdu l'homme de sa vie mais elle savait qu'il n'était pas responsable. Seule la douleur l'avait fait mal réagir... elle avait conscience que le fait qu'il puisse ne jamais pouvoir se reconstruire ne l'aiderait pas à aller mieux ni même à faire revenir Wilson alors autant être bienveillante face au jeune homme qui souffrait aussi. Un sourire doux et sincère étira ses lèvres alors qu'elle parvint à capter son regard. Elle tenta de faire abstraction de ce qu'il lui avait dit quant à sa ressemblance avec celle qu'il aurait sans doute pu aimer, celle qui avait sans doute aimé robot. Elle voulait juste lui faire parvenir la sincérité de son sentiment.

- Ce serait avec plaisir Wilson. Vous savez, je pense qu'ils recrutent au service ingénieurie... si vous avez la faculté de créer des robots, peut-être que cela pourrait vous intéresser? Venez quand vous le désirez, quand vous le sentez et demander Evelyn Nichols à l’accueil, je me chargerai de faire votre visite.


Elle détacha son regard de lui pour finir son cornet de glace et battit dans ses mains tout en regardant un groupe un peu plus loin, dans l'eau. Elle fronça les sourcils en constatant qu'il manquait pourtant trois personnes présentes quelques minutes avant : Lily, que Wilson avait fait accoucher, Sebatian, qui l'avait aidé à se calmer avant son propre accouchement et Kida, à qui elle achetait parfois des gâteaux. Déglutissant, elle préféra pour une fois faire abstraction de l'information, péfant croire qu'ils étaient simplement sortis de l'eau. Elle avait suffisamment eux d'ennuis pour ces derniers temps et Iris avait besoin d'elle.

- Vous savez... je pense que c'est une bonne idée pour vous de vouloir vous installer en ville...Les dieux sont sympathiques mais ils ne pourront que difficilement comprendre toutes les difficultés d'être un humain... comme moi d'ailleurs... mais pour d'autres raisons.

Elle eu un petit haussement d'épaules et un sourire gêné avant de poursuivre en jetant un signe de tête vers Alexis qui venait de retrouver sa bouée licorne :

- Vous devriez lui demander de l'aide pour votre logement... Je sais qu'elle se bat à l'heure actuelle avec la petite échoppe qu'elle a acheté, elle a prévu d'en faire une bibliothèque et grâce à sa mère, elle a pu acheter les deux appartements du dessus. Un est pour elle, elle prévoit de louer l'autre je crois... je suis certaine qu'elle vous le donnerait volontiers... et qu'elle ne vous ferez même pas payer de loyer.

Elle eu un petit éclat de rire attendrit envers la jeune fille qui était bien trop gentille à son goût... avec une telle générosité, on ne pouvait que se faire marcher sur les pieds... Evelyn eu un petit soupire avant de se racler na gorge :

- Bon... et bien... je vais y aller. C'était un moment agréable et je suis contente que nous ayons pu parler plus... calmement. Mais Iris m'attends et je ne voudrai pas la laisser seule trop longtemps... enfin seule, elle est avec une amie bien sûr mais... vous comprenez... Merci pour la glace.

Elle lui lança un sourire, hésita un instant à lui proposer une accolade comme cela se faisait beaucoup dans la culture américaine mais se rendit compte qu'elle n'en avait aucune envie, comme si l'idée d'netrer physiquement en contact avec lui était trop pour une journée. Elle se contenta de lui faire un petit signe pudique de la main avant de se lever et de quitter la plage, savourant véritablement pour la première fois les rayons du soleil sur sa peau.

FIN



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Somewhere, beyond the sea
Somewhere, waiting for me... My lover stands on golden sands and watches the ships that go sailin'

©BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Here comes the sun... ϟ Wall EVE 2.0





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes divins :: ➹ Olympe d'Amour