MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


BIENTOT :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magrathea #1 : Rien à Déclarer ☆ Evénement #100
Une mission de Eurus Holmes - Depuis le 28 octobre 2018
« Sera t'elle de retour dans cette mission ?! »

Partagez | .
 

 [Terminée] Allez viens, t'as besoin d'un calin toi ! } Konstantin B. Trysllester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Konstantin B. Trysllester


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Martin Freeman

Ѽ Conte(s) : Moomin & les Toons & Les légendes arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Moomin & Blaise

✓ Métier : Écrivain spécialisé dans l'univers des mythes / Libraire


☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 85
✯ Les étoiles : 601




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 14:10


    Konstantin Bleizus Trysllester
« I had now found my first friend, and so my life was truly begun.»

Fiche Technique.


    Surnom(s) → Tatin (comme la tarte) Kony'
    Age → 40 ans physiquement mais beaucoup plus vieux en réalité Genre très très très vieux

    Occupation / Emploi → Ecrivain, spécialiste des légendes du monde et possède une librairie

    Votre personnage est-il tiré d'un conte ? : Moomin & légendes arthuriennes de Brocéliande
    Si oui, lequel et qui est-il dedans ? : Et bien c'est Moomin le petit troll/hippopotame et Blaise, le confident et scribe de Merlin

Vous.


    Caractère →
    Konstantin est un grand émotif, toujours en ébullition. Il réagit parfois de façon impulsive et même de temps à autre avec violence quand pour lui la goutte d’eau fait déborder le vase.Il possède une multitude de facettequi trouble et déconcerte, d'autant qu'au premier abord, on croit saisir la complexité de son caractère, or il n'en est rien. Très intuitif et possédant une psychologie spontanée très étonnante, sans doute du à son pouvoir d’empathie Konstantin sait s'en servir avec efficacité. Il est bon de l'écouter ! Néanmoins, étant assez influençable même si ce n'est pas l'image qu'il donne, il faut en fait lui laisser le temps de réfléchir, sans essayer de le convaincre sur le moment. Il fini alors par peser le pour et le contre et adopte souvent le point de vue de l'autre. C'est un contestataire qui, néanmoins, évite les situations conflictuelles et inextricables, ayant horreur par dessous tout du conflit. Car c'est dans ces moments là en particulier que Konstantin aura tendance à fuir. Il lui est difficile de s'adapter aux différentes situations et est très sensible à l'échec, même si son découragement est de courte durée car il y a peu de défis qu’il ne soit tenté de relever. Si son imagination fertile ne prend pas le dessus sur le rationnel, Andreas peut être très intelligent et très brillant, mais tout comme son activité, son intellect manque de stabilité. Il aime la difficulté, surtout lorsqu'elle vient des gens. Il a le don de briser la glace, de faire tomber le système de défense des personnes les plus méfiantes et de s'assurer la coopération des autres. Ayant le rire facile et la faculté de voir le côté drôle de la vie, Konstantin a l'habitude de ne rien dramatiser. Pour lui, les situations les plus dramatiques ont toujours quelque chose d'amusant sur lequel il se concentre instinctivement, utilisant l’humour et la bienveillance pour désarmer ses adverses. Subjectif dans l'âme, il va ainsi colorer tout événement de sa marque et n'a pas une vision très claire de la différence entre affabulation et vérité. C'est un état de grâce qui le préserve de la morosité, de la tristesse, du découragement et des dépressions nerveuses. Mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas….


    Konstantin a une volonté écliptique, c'est-à-dire qu’il jouera au volontaire, faisant preuve d'un entêtement singulier, et tantôt lie sa volonté à sa forte imagination il se laissera porter par les événements. Son action manque souvent de continuité et il a tendance à s'éparpiller, à cause surtout de sa narcolepsie. C'est pourquoi il a besoin de discipline et de rigueur pour obtenir un travail précis. D'autant qu'il est un rêveur, très imaginatif et parfois un peu paresseux. Sa vitalité est excellente et il possède une résistance remarquable, or quand il est dans sa phase aiguë de sommeil, même un paresseux est plus actif que lui. Il possède un sens profond de l'amitié mais sa sociabilité est incertaine et variable. Il peut tour à tour avoir envie de faire un numéro et vouloir être entouré d'un auditoire, faisant des calins même aux inconnus, comme se fermer complètement et rentrer dans sa coquille. Cependant, il peut lui arriver de faire passer les besoins des personnes qu’il considère comme ses amis avant les siens, n’hésitant jamais à aller les voir dès qu’il a le temps. D'ailleurs, il n'hésitera pas à se mettre en danger pour eux , faisant passer leurs vies avant la sienne. On pourrait penser que tous les individus sont ses amis, ayant clairement une faculté à se lier d’amitié avec l’autre mais c’est faux. Sous son regard bienveillant et son regard charmant se cache un véritable jugement de l’autre. En réalité, il pense qu’il ne fait que son travail d’écrivain, rendre les gens heureux, les aider à créer des illusions dans lesquelles ils pourront se réfugier. Il est une oreille attentive aux problèmes, il est une épaule solide sur laquelle se reposer, oubliant ses propres soucis mais le véritable lien d’amitié ne se crée pas comme ça. Il doit estimer si la personne en face de lui est digne de confiance, et quand vous entendre des paroles de sa propre vie, alors vous saurez que cette étape est franchie.


    Une Particularité ? → Est narcoleptique • Possède sa queue blanche de troll • Adore le fromage • Il aime les oiseaux et tous les animaux de la nature • Ne boit que du lait de soja au petit déjeuner • Est souvent triste quand il mange • Met du Cumin dans beaucoup de plat • Sa couleur préféré est le jaune/doré et il aime beaucoup le vert • C'est un fan de puzzle • Il a fait de l'équitation quand il était plus jeune mais n'a pas trop aimé • Utilise le parfum Chrome d'Azzaro • Aime lire des livres d'histoires pour les enfants et ensuite raconter à sa manière la dite histoire • Joue du bandjo & du saxophone • Adore danser • Est un grand glouton • Adore les quiches et les tartes • Sa soupe préférée est celle aux champignons • Est un grand cuisinier

    → Pouvoirs magiques : • Connexion avec la nature : parle aux animaux, aux plantes, peut influencer sur leurs croissances, prévoit les changements de pressions de l'air (très pratique pour savoir la météo) • Empathie: ressent les émotions des gens dans un espèce d'une centaine de mètres, il peut les influencer. Cependant son pouvoir d'empathie n'est actif qu'à 100% qu'avec une seule personne, Pipo, son best friend protecteur. Les deux sont liés. Konstantin peut sentir à des kilomètres s'il est en danger, comment il va, s'il est énervé ect ect, il pourra très distinctement discener les émotions de Pipo dans une foule, quoi qu'il arrive. Il a pour rôle de faire en sorte qu'il n'essaye pas de calmer toutes les personnes qu'il croise, le protégeant des autres mais surtout de lui même car il pourrait en réalité se perdre dans les sentiments des autres, ne faisant plus la distinction avec les siens. En réalité il agit un peu comme une sorte de mur, bloquant toutes les émotions des personnes étrangère pour que Moomin puisse profiter des siennes. •Scribe : Est ce inné ou acquis grâce à l'aide d'un certain magicien ? Là est la question ! Mais il en est, que Konstantin peut déchiffrer n'importe quelle écriture, comprendre n'importe quelle langue et écrit à une vitesse folle.

Votre Vie dans le monde des contes.



    L’histoire des Mumins n’est pas retracée dans la grande histoire des toons, et pour cause, elle est encore plus particulière que celle de nos amis. Le Sorcier grand créateur des toons, il y a des millénaires, avait une femme, une magnifique femme, une des 4 empereurs du continent animé, proche de Pierce, son frère, empereur également. Ils étaient quasiment inséparables. Quasiment ? Seuls la mort à pu les séparer. Pendant des années, l’empereur fut inconsolable, imbuvable, puis un jour, il s’activa. Une idée lui avait été inspirée par le Sorcier, rendre hommage à Claire. Alors il se jeta corps et âme dans ce projet Il voulait fabriquer quelque chose qui représenterait la force des sentiments qu’il avait, une race de toons aimant à l'extrême, compréhensifs et inséparables. Il fit de nombreuses recherches et trouva enfin ce qu’il cherchait dans la forêt de Brocéliande. Des êtres capables d’influencer sur les émotions des personnes, d’absorber les sentiments négatifs pour les transformer en autres choses, en de l’allégresse, de la gaieté et du bien être. Pierce mit longtemps avant de pouvoir crier victoire, mais un jour il y arriva, les Mumins étaient nés. Il avait fait ça uniquement dans un geste de paix, d’amour, d’hommage et il n’imaginait pas un instant ce qui allait se passer. Il perdit totalement le contrôle des autres et ces créatures furent chassés, persécutés pendant de nombreux siècles.

    En parlant de magie unique, celui qui nous intéresse ici est Moomin, le petit dernier de la famille Munintroll, seule survivante de leur espèce. Et pour cause, le patriarche les as amené vivre à Camelott quand il a su que son épouse était enceinte de leur fille. Ils y restèrent jusqu’à ce que Moomin ai atteint l’âge de marcher tout seul, c’est à dire quelques siècles. Son père décida alors de repartir pour la vallée de Naantaalie, les fées protectrices d’Avalon lui ayant expliqué qu’il n’y avait pas de lieu plus sûr pour élever des enfants de cette nature. Est ce que celui faisait quelque chose à Moomin de savoir qu’il était peut être le dernier en vie avec ses parents ? Non, il ne s’en souciait pas plus que ça, pensant très certainement qu’ils retrouveraient des êtres comme lui ailleurs, dans les mondes qu'il explorait, tout comme son père dans les temps jadis. Ainsi, il grandit dans un environnement calme, serein, aimant, en communion avec la nature. Il n’y avait aucunes émotions négatives, que de l’amour, de la découverte, et du plaisir. Plaisir de lire un bon livre les pieds dans la rivière, plaisir de se régaler d’un bon repas préparer par Maman, plaisir de voler sur les nuages après l’utilisation de la magie de Papa. En gros, une vie comme au paradis. Or tout ne pouvait rester rose tout le temps, même dans la vallée de Nantaalie. Un jour, une ombre apparut dans le ciel, c’était le Haut Gobelin chevauchant sa panthère noire à la recherche du plus beau rubis du monde. Dans sa quête du graal, le Haut Gobelin n’avait aucuns sentiments, aucuns scrupules, seul lui importait les résultats, et il était prêt à tout pour l’obtenir, et aussi avoir les autres rubis, satisfaisant son appétit insatiable pour les pierres précieuses. Ainsi, il avait entendu une rumeur, une bride d’histoire des Mumins, celle de leur immense trésor dont le lieu secret, ne serait accessible qu’en leur présence. Le Haut Gobelin kidnappa Choucka, la soeur de Moomin, pour la forcer à tout lui dire, mais elle ne savait rien, elle n’avait jamais voulu connaître ses origines préférant vivre au jour le jour. Le Haut Gobelin l’amena loin, et Moomin décida avec Jolie et Sniff de le poursuivre. C’était la première véritable grosse aventure qu’ils avaient ensemble, et ça leur changaient vraiment des descentes en bateaux de la rivière. Moomin découvrit un certain nombre de chose sur lui, grâce aux différentes rencontres qu’il fit. Les Mumins étaient des trolls, des petits êtres de légendes dotés de nombreux pouvoirs. Il lui était si facile de communiquer avec les arbres, les fleurs, les animaux qu’il en fut grandement étonné quand il découvrit que ce n’était pas le cas de tout le monde. Il rencontra aussi Pipo, qui devient par la suite son meilleur ami, même si l’histoire ne lui confirma pas cette sensation de déjà vu. Il le connaissait, il en était sûr, mais de où ? Et surtout de quand ? Il n’avait pas le temps pour ses questions sans intérêt qu’il poserait à son père en rentrant. Papa savait tout, et il serait certainement le plus amène à savoir si oui ou non il avait déja rencontré Pipo par le passé. Là, il avait une mission, celle de sauver Choucka. Or elle fut le plus grand drame de sa vie. Ils arrivèrent trop tard, bien trop tard … le Haut Gobelin l’ayant déja sacrifié dans un rituel pour trouver le trésor. Moomin aurait du être triste, dévasté, anéanti, et c’était bien entendu le cas, mais il ne le manifesta pas comme les autres. Son pouvoir d’empathie se déclencha à cet instant, où il posa le corps de sa soeur aux pieds de ses parents. La douleur qu’il ressentit à ce moment était tellement forte, qu’il se devait de l’apaiser. Ce n’était pas possible, personne n’avait le droit d’avoir autant mal, de souffrir de cette perte. Alors Moomin entreprit de panser les blessures des âmes proches de lui pour soigner la sienne. Choucka était son modèle, son idole, et son absence se faisait sentir dans la maison, dans la vallée. Tout le monde était venue pour la cérémonie d’adieu, et Moomin ne voulait pas ressentir la tristesse, il ne comprenait pas pourquoi elle était aussi intense. Tout le long, il avait les yeux fermés, en ne pensant qu’une chose. Choucka n’aurait pas voulu les voir pleurer, se lamenter, s’enfermer dans un sommeil sans rêve. Alors inconsciemment, il modifia les humeurs des personnes, les apaisant au fur et à mesure qu’il prenait sur lui. Si Pipo n’avait pas été là, lui aussi aurait passé l'arme à gauche. Le Renaclerican l’avait vu vacillé, avait senti la magie du troll s’activait dans un moment aussi tragique, totalement incontrôlable. Il l’enleva de la cérémonie, l’amenant au loin de tous ses gens alors qu’il avait perdu connaissance. Quand il se réveilla, quelques heures plus tard, Moomin n’était plus tout à fait le même qu’avant. Il n’avait pas comprit immédiatement ce qui se passait, étant très étonné de se trouver à des dizaines de mètres de chez lui. Puis Pipo lui expliqua avec ces mots, ce qu’il avait vu. Le Renaclerican n’était pas un être normal puisqu’il était lui même magique, alors il avait reconnu que Moomin avait voulu faire le bien à son insu, sans se soucier des conséquences pour lui même. D’ailleurs il l’assoma presque quand ce dernier hurla qu’il devait y retourner, qu’il ne voulait pas que les gens souffre parce qu’il était un incapable… et les vannes lâchèrent. Depuis qu’ils étaient revenus, Moomin pleura pour la première fois, brisant le mur qu’il avait mit autour de son coeur pour ne pas souffrir, évacuant aussi toutes les émotions qu’il avait accumulé.

    Les années passèrent, la mort de Choucka était toujours présente dans l’esprit de la vallée mais la vie avait continué. Les parents de Moomin avaient décidé de partir de là, Papa Moomin voulant changer les idées à Maman, retraçant ainsi les routes qu’il avait pu faire quand il était jeune tout en écrivant ses mémoires. Moomin lui, n’avait pas pu rester dans la maison familiale, où tous les souvenirs de Choucka lui rappelait chaque jour sa disparition. Il habitait avec Jolimie, en bordure de rivière essayant de tourner la page tant bien que mal. Pipo allait avec eux pendant la saison de l’été et repartait pour l’hiver, quand tout le monde était endormi. Il y avait des choses qui ne changeraient jamais. Moomin avait eu du mal au début, de faire comme si tout allait bien, mais le temps est le meilleur des remèdes pour ce genre de blessures. Si au début il restait éveillé, seul dans la maison, seul même dans toute la vallée, écrivant des pages et des pages d’histoires avant de tomber dans un sommeil agité, il avait repris ses habitudes, la nature faisant bien les choses. Dès les premiers froids, il se mettait dans son lit, Jolimie blottit contre lui, et il s’endormait jusqu’au printemps. Au moins, il ne sentait pas l’absence de plus en plus pesante de Pipo sur son coeur, il ne sentait pas cet envie de partir à l’aventure lui donner des fourmis dans les jambes. Il avait juré à Jolimie de rester dans la vallée, sachant particulièrement comment c’était fini leur première escapade. Or il voulait voir le monde, retranscrire dans des livres les beautés que ses yeux captaient. Mais il ne pouvait pas, il avait fait une promesse. Cependant, Jolimie rompue elle même la promesse qu’elle avait obligé à faire à Moomin, en partant à la recherche de Pipo, le printemps d’après, alors que ce dernier ne revenait pas. Le troll ressemblant à un hippopotame n’hésita pas une seule seconde, car il avait un mauvais pressentiment depuis qu’il s’était réveillé. Une boule dans la gorge et dans la poitrine qu’il n’arrivait pas à faire partir. Peut être que prendre l’air, marcher, voyager, lui changerait les idées. D’un naturel joyeux et optimiste dans n’importe quel circonstance, Moomin n’arrivait pas à se départir de l’idée qu’il était arrivé quelque chose à son ami. Les jours suivant lui prouvèrent qu’il avait raison, et que le lien qu’ils avaient n’allait pas que dans un sens mais bien dans les deux.
    C’est à ce moment là que Pipo décida de tout révéler à son ami, en l’amenant directement à la source de son histoire, de leurs histoires tous les voiles furent levés, enfin presque tous et Moomin était fasciné. Dans sa frénésie de curiosité, ne voulant rien oublier il écrivit des carnets et des carnets de tout ce qu’il voyait, de tout ce qu’il apprenait. La vie se passa paisiblement à Camelot, Moomin s’amusant de la nouvelle forme que Pipo lui avait donné, pour pouvoir passer plus inaperçu. C’est là aussi, qu’il apprit un nouveau chapitre de sa propre histoire de la bouche même des Pendragons, au courant depuis le début de qui, il était. Les Mumins puisaient leurs racines dans la magie de Brocéliande et la famille Mumintroll était une grande habituée des lieux. C’était sans doute pour ça qu’il se sentait aussi bien, qu’il n’avait nullement envie de partir mais le destin le rappela à l’ordre, quand quelques siècles après, Jolimie et Sniff vinrent le chercher. Il fut d’abord étonné de les voir vivants, sans savoir qu’ils faisaient, tout comme lui, partie de la grande famille des toons mais il pensa très vite que la magie devait aussi couler dans leurs veines, on ne va pas tout lui dévoiler maintenant au petit. Bref, ses deux amis l’avaient cherché partout, avant d’être guidé jusqu’à lui par une force mystérieuse car outre le fait qu’il leurs manquait, un grave danger menaçait la vallée de Nantaalie, la contrée de Kavikan et certainement les mondes entiers. Moomin accepta d’y aller à contre coeur, poussé surtout par Pipo et le chevalier William avec qui, il s’était lié d’amitié.

    Ainsi, les quatre amis repartir pour de nouvelles aventures, peut être la plus dangereuse de toute. Dans leur quête pour sauver la vallée, ils rencontrèrent le rat musquée, un éminent philosophe, connu de tous, qui leur demanda l'hospitalité dans la tente de ses voyageurs, sa maison s’était faite emportée par la rivière qui grossissait chaque jour. Le monde allait changer, plus rien ne serait comme avant. Moomin voulait en savoir plus, sentant effectivement un changement de pression dans l’air se faisait de plus en plus fort. Jolimie harcela le pauvre scientifique tandis que Sniff n’arrêtait pas de claquer des dents sous la peur qu’il avait préférant se rouler en boule sous sa couverture pour ne rien entendre de plus. Seul Pipo prit l’avertissement au sérieux, essayant de réfléchir calmement. Deux jours plus tard, une tempête s’abattit sur eux, une pluie comme ils n’en avaient jamais connu. Ils durent tenir la tente, se roulant en boules tous les cinqs pour ne pas s’envoler. La nuit fut rude, difficile, et Moomin pensa à l’aventure avec le Haut Gobelin et à la perte de Choucka pour la première fois en plusieurs siècles. La peur le gagna, où était celle de ses amis qu’il absorbait, il ne savait pas, il ne savait plus, priant juste pour que les choses s’arrêtent et que tout redevienne calme. Quand le jour se leva, effectivement le monde n’était plus le même. Une fine pellicule noire recouvrait tout, et Moomin pouvait sentir la nature souffrir, mourir même. Et le ciel. Mais qu’avait on fait au ciel ! Il était dans le ton des rouges et des oranges, avec de grandes volutes blanches, comme s’il s’embrasait de minutes en minutes. En voyant ça, le rat musqué leur ordonna de se rendre à l’observatoire de la montagne solitaire où des scientifiques travaillaient jour et nuit, surveillant le monde. C’est là que le petit groupe apprit l’existence des Sydows, un peuple ayant pour vocation de protéger leur monde. Intrigués, étonnés, mais surtout curieux, alors que la fin approchait, ils décidèrent de s’y rendre. La route fut longue, semée d’embuche pour tous. Sniffe se laissa séduire par des dizaines et des dizaines de pierres précieuses au fond d’une crevasse, piège d’un monstre sanguinaire. Jolimie fut congelé en combattant un sorcier de glace qui ne voulait pas les laisser passer par un raccourci, Pipo entendit les sirènes de son espèce, alors que les saisons étaient totalement désynchronisés. Il n’y avait plus rien qui fonctionnait correctement. Le bon devenait mauvais, le mauvais devenait bon, les gens n’avaient plus aucunes limites, aucunes inhibitions, comme si la poussière grise et noire qui tombait par paquet régulier les influençait. La mer s’était retirée par endroit, laissant apparaître des poissons morts, et d’immenses étendus de sables sous un soleil arride. Quelques kilomètres plus loin, le froid était transperçant, la neige ayant tout recouvert de son manteau blanc. Moomin en eu aussi pour son grade, séparé des autres lors d’une tempête de neige, lui qui s’endormait tout le long du chemin. Pipo lui avait pourtant dit de ne pas s’arrêter, mais il ne pouvait pas lutter. Toutes les sensations qu’il ressentait se mélangeait dans son esprit et il voulait juste avoir la paix de son sommeil. Il s’assit derrière un arbre, grelottant de froid, et s’endormant quasiment immédiatement, son cycle d’hibernation étant mis à rude épreuve. C’est le hurlement d’un gigantesque monstre qui le sortit légèrement de son état. Il essaya de fuir, mais ses mouvements étaient ralentis, il se sentait comme dans du coton. Heureusement pour lui que Pipo était revenu sur ses pas, accompagné d’un nouvel ami, une petite boule de suif noire, qui n’était en réalité que Pousse Malin, le petit diablotin de la vallée. Très espiègle, mais pas véritablement méchant, il aida volontier le Renaclerican à sauver le troll. Ainsi fait, ils purent repartir en direction de l’observatoire alors que les éléments se déchaînent. Une fois arrivée, les Sydows qui étaient paniqués, leur expliqua que tous ces cataclysmes étaient du à une seule chose, une gigantesque comète qui fonçait droit dessus. Tout comme pour Choucka, il était bien trop tard pour que notre petite équipe puisse faire quoi que ce soit. La seule solution était d’essayer de rassembler les habitants de la contrée dans la plus profonde des grottes de la montagne de la solitude. Peut être que là, ils pourraient survivre … mais pour combien de temps ? Moomin, qui ne baissait jamais les bras, prit les devants. Ils allaient évacués tous les gens qui pouvaient l’être. Le timing serait juste, il n’avait que 3 jours devant eux mais ils allaient y arriver. Il insuffla du courage et de l'optimisme à ses amis mais avant qu’ils n’eurent le temps de faire quoi que ce soit, la comète qui était visible à l’oeil nu, dégageant des couleurs vives, faisant tomber sur eux la poussière amena aussi autre chose, enfin ce que tout le monde pensa. Un nuage violet traversa le ciel enflammé, fonçant droit sur eux avec une rapidité encore plus grande que la comète .. beaucoup plus grande !


Votre Vie à Storybrooke.



    Les mythes, les rites, les légendes, tout ce qui construit une société, si différents, mais pourtant basés sur les même schèmes de pensées. Konstantin en avait écrit des livres sur ça, la mythologie grecque, indienne, africaine, slave, aborigène. Les légendes finlandaises, américaines, chinoises, françaises, hongroises, séménites Demandez lui n’importe quelles histoire du monde entier, il sera capable de vous la réciter et de vous l’analyser. Grand voyageur, il est parti de la maison familiale dès qu’il fut en âge légal de le faire. Oh il aimait ses parents, et la maison, situé sur la côte des îles Scilly, dans la mer Celtique à l’ouest de la péninsule des Cornouilles. D’ailleurs, il a représenté son habitation bleue sur la couverture de son premier roman, rendant hommage au lieu qui l’a vu grandir. Or il ne pouvait pas rester comme ça, enfermé, protégé. Il estimait déjà que sa maladie le rendait prisonnier de son esprit, le faisant s’endormir n'importe où, n’importe quand alors il voulait voir le monde. Son premier voyage fut en France, ou il en profita pour prendre un vrai traitement, qui avait l’air de marcher. Ses crises se faisaient plus rare s’il n’oubliait pas de le prendre, et sa vie s’améliora considérablement. Le temps de l’adulescence, cet entre deux entre l’adolescent et la vie adulte fut un havre de paix pour le jeune homme. Il voguait au gré de ses envies, des recherches qu’il faisait sur les légendes voulant tout découvrir. Il suivait les conseils des personnes qu’il rencontrait, ne se fixant aucun point, aucunes limites. Les livres qu’il sortait tous les ans marchaient plutôt bien, faisant rêver et marcher l’imagination de ses lecteurs. Il refusait toutes les conférences, les promotions, il ne faisait pas ça pour l’argent, mais pour rendre les gens heureux. La société dans laquelle il vivait ne lui convenait pas, trop de malheur, trop de cynisme, trop de matérialisme. Il voulait pointer du doigt que ce n’était pas comme ça avant, que les légendes et les mythes pouvaient balayer d’un revers toute l’aviliation de la société de consommation. Un peu rebelle dans l’âme, il savait très bien que son combat n’était qu’un coup d’épée dans l’eau, mais il continuait, inlassablement, inexorablement à répandre les écrits anciens, à croire que la magie existait. On le prenait parfois pour un fou, parfois pour un savant fou, parfois pour un historien au bord du burn out mais il s’en fichait, il était bien comme ça. Mais tout s'effondra du jour au lendemain, quand il reçu un appel de son père pour lui annoncer cette terrible nouvelle. Clara avait eu un accident de voiture sur une route escarpée d’Ecosse, alors qu’elle était entrain de préparer son mariage. Ni elle, ni son futur mari n’avaient survécus. Il rentra pour la première fois en vingt ans à la maison. Tout était pareil, mais tout avait changé. La couleur des murs était fade, les sons qui y resonnaient n’étaient qu’un écho du bonheur passé. Konstantin eu du mal à rester lui même, cet être joyeux et plein de vie. Il sombra petit à petit dans une sorte de mélancolie, de dépression, arrêtant même son traitement. Il voulait rester dans cet état de somnolence permanent, préférant vivre dans son monde de rêve que dans cette réalité sordide. C’est grâce à son ami Siméon qu’il arriva à sortir la tête de l’eau. Le jeune homme décida de le faire changer d’air, de le faire changer directement de continent l’amenant aux Etats Unis. Il fallait qu’il ravive la flamme de l’espoir, et rien de mieux qu’un bon road trip à la découverte de légendes inexplorées. Sauf que Konstantin n’y arrive pas, sa motivation était au plus bas, son inspiration aussi et le temps n’aida en rien. Au final, Siméon posa la voiture et son ami dans une ville nommée Storybrook. Le nom lui parlait, story, les histoires, ça ne pouvait que l’aider à retrouver sa belle plume. Certes la ville n’était pas des plus attirantes, une ville comme il pouvait y en avoir des milliers dans le Maine, mais Siméon pensa que c’était celle qui redonnerait le goût à la vie à Konstantin. Il en fallu du temps et de l’énergie pour que Konstantin aille mieux mais il remonta doucement la pente. Ce n’était pas encore gagné, mais l’espoir était là, dès qu’il remit les petits cachets dans sa bouche l’obligeant à ne plus s’endormir partout. Puis, petit à petit, il se reprit en main, arrêtant de vivre sur les économies de ses livres. En parlant de livres, même s’il n’arrivait pas encore à réécrire, il décida d’ouvrir une librairie, cette ville manquant bien trop de livres à son goût. Cet environnement lui donna le sourire, alors qu’il expliquait avec plus de passion, qu’il conseillait avec enthousiasme les livres aux habitants de Storybrook. Puis Siméon lui présenta Josephina, sa petite amie. C’est à ce moment là, que Konstantin alla véritablement mieux, comme si la jeune femme avait réveillé en lui quelque chose. Même si quelques mois après son ami se séparait d’elle pour des raisons qu’il n’avait pas voulu savoir, il resta son ami, allant même jusqu’à devenir son colocataire. C’est aussi un peu grâce à elle, qui se remit à l’écriture. Un peu ? Pourquoi donc ? Parce que Joséphina en avait marre qu’il lui raconte tous les soirs la venue de cet inconnu dans sa librairie. “et tu crois que c’est qui ?” “Oh mais si ça se trouve c’est un espion de la CIA!” “Mais pourquoi il me parle pas ? je pourrais le renseigner ?” “Peut être qu’il ne trouve pas le livre qu’il cherche ?” “Et peut être c’est un gars des contrôles des auteurs indépendants” “Et si je lui fais un calin est ce que ça ira mieux après ?” La jeune femme avait littéralement péter un plomb, en l’attrapant par les épaules et en le secouant. “Si tu ne vas pas lui parler tu ne sauras jamais et si tu ne veux pas lui parler t’as qu'à imaginer sa vie ! Mais je t’en supplie, fous moi la paix !” Lui, ayant le contact facile, parlant à tout le monde, refusa de suivre les conseils de son amie, et pour cause. La première fois qu’il lui avait parlé, l’homme en question l’avait tout bonnement ignoré en lui lançant un regard glacial. Il avait bien pensé le virer de sa boutique mais allez savoir pourquoi, il ne l’avait pas fait. Or il revenait tous les mardi et tous les vendredi, de quoi faire bouillir l’imagination de l’écrivain. Finalement, il opta pour la deuxième solution, noircissant des pages et des pages sur cet inconnu et la vie qu’il lui inventa …

Votre vie après la malédiction.



    A la seconde où la malédiction se leva, l’apparence de Konstantin changea. Oh de pas grand chose, il resta toujours le même, voyant qu’en réalité ce sortilège ne lui avait donné que la forme que Pipo lui avait donné à Camelot. Mais justement, il se passa un glitch, et sa queue de Mumin apparut, sans doute la malédiction ayant prit son apparence humaine, et le retour de la magie faisant, sa véritable forme voulant sortir. Mais il s’en fout, il aime bien, il trouve ça drôle. Par contre, ce qu’il trouve moins drôle, c’est de devoir courir encore et encore après Pipo, le fameux inconnu de la libraire. En fait il s’en doutait, dès que les souvenirs étaient revenus, que c’était lui. Qui d’autre aurait pu faire une chose pareille ? Il était à la fois énervé mais son coté bienveillant le remettait toujours sur le droit chemin. Ce n’était pas de sa faute, il ne pouvait pas savoir qui ils étaient et peut être que les souvenirs qu’il avait n’étaient pas agréables. Pour sa part, les siens étaient mitigés. Il aimait beaucoup le fait d’avoir voyagé partout, d’avoir appris des tas de choses, mais avoir revécu la mort de Choucka, sous une autre forme lui était très douloureuse, même maintenant. Enfin Jolimie, Josephina, n’était pas du tout de cet avis. La malédiction les avait réunis tous, c’était un signe du destin, et encore plus pour ces deux là, il fallait que Pipo reste avec eux. D’ailleurs quand elle apprit que Siméon n’était rien d’autre que Sniff, elle recracha tout le jus d’orange qu’elle était entrain de boire. Konstantin rigola à en pleurer, sentant par la même occasion que son pouvoir d’empathie était revenu. Une sorte de routine s’était d’ailleurs installée. Les trois amis habitaient ensemble, vivants leurs vies comme avant, rajoutant juste une touche de magie et d’humour en plus. Theseus avait l’habitude de venir pendant le printemps et l’été, pour repartir dès les premiers froids sous les cris de colère de Konstantin qui ne comprenait pas pourquoi il gardait cette routine. Ici, à Storybrook, ils pouvaient changer, faire de nouvelles choses, avoir de nouvelles opportunités, mais non, ils fallaient qu’ils restent dans la même optique, dans la même logique d’aimants à problèmes car au final, c’était peut être ça qui les faisait se sentir bien, comme chez eux.

CREDIT



Administration


Célébrité de votre Avatar : Martin Freeman
Est-ce un poste vacant ? : Oui et non

Multicompte ? :

Entre nous


Pseudo / Prénom : Chess
Votre avis sur le forum :
Comment l’avez vous découvert :
Si vous deviez choisir entre héros, vilain, magique, prince(sse), contes de fées, Roi Lion, Ancien animal, rebelle, ou wonderland pour votre team vous choisiriez quoi ? : Toon qui s'ignore et Conte de fée vu qu'il est à 50% toon et 50% troll de Brocéliande

Le mot de la fin :Love sur vous
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79697-terminee-allez-viens- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79946-et-bien-qu-attends-tu-pour-etre-heureux-konstantin-b-trysllester#983090

Eloise A. St-James


« Pour avoir la paix, il faut d'abord la guerre...»


avatar




╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna



☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8993
✯ Les étoiles : 5242




Actuellement dans : « Pour avoir la paix, il faut d'abord la guerre...»


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 14:20

Re bienvenue

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Le Destin n'est que pure invention... La puissance en revanche...

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Noa


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emma Stone

Ѽ Conte(s) : Clochette
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Noa, fée des animaux



☞ Surnom : Noa
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1618
✯ Les étoiles : 25685




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 14:48

re bienvenue

je connais pas ce perso du tout hate de le découvrir

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't Worry, Be Happy !

Credits northern lights

Balthazar Graves


« Tic tac,
sonne le glas. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ben Whishaw

Ѽ Conte(s) : Sweeney Todd
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mister T.

✓ Métier : Coiffeur & Barbier


☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2877
✯ Les étoiles : 11059




Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 15:01

Sur le moment, le vava m'a choqué ! Je crois savoir qui c'est l'hippopotame, même si j'ai jamais vu le dessin animé !

Re-bienvenuuuue donc !!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- I am not complete -
There is love in me the likes of which you've never seen. There is rage in me the likes of which should never escape. If I am not satisfied in the one, I will indulge the other.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73464-we-all-deserve-to-die En ligne

Regina Mills-Locksley


« Toute résistance
est inutile. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla / Malina Wessman

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Propriétaire et barmaid du "Roni's bar" & Mairesse Adjointe d'un dieu complètement taré.


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7946
✯ Les étoiles : 3165




Actuellement dans : « Toute résistance est inutile. »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 15:38

Re bienvenu

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Je n'ai jamais voulu avoir la tête dans le cosmos -
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Alexis Rice


« Love it Light ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jean-Baptiste Maunier

Ѽ Conte(s) : Astérix le gaulois
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Astérix

✓ Métier : Botaniste
☞ Surnom : Dreameuse/Alex
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1703
✯ Les étoiles : 2219




Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 16:10

Re- !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
©️ OMEGA
Alexias Who cares baby, I think I wanna marry you.

Sirrus Jacobson


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Michael Sexybender

Ѽ Conte(s) : Wonderland
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Chat du Cheshire

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 201
✯ Les étoiles : 1156




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 18:05

REBIENVENUUUUUUE !!!!! Le petit Moomin, j'adore !!!!!
On va pouvoir se faire pleins de câlins (dis sous Sirrus, oups !)

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Our reality is just different than yours
it's okay if you're burning with anger or sadness or both. it is necessary for you to collapse so you can learn how phoenixes are reborn when they burn and rise again from the ashes of their existence... ▬ I THINK HUMAN CONSCIOUSNESS IS A TRAGIC MISSTEP IN EVOLUTION.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44564-avez-vous-deja

Sasha Hale


« Alive, it's alive ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ksenia Solo & Ryan Reynolds

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Peine & Panique

✓ Métier : Maîtresse des Enfers


☞ Surnom : Marjo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4289
✯ Les étoiles : 43493




Actuellement dans : « Alive, it's alive ! »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 18:13

Re-bienvenue mademoiselle

Bonne chance pour ta fiche

Martin Freeman c'est trop la classe il est pas souvent pris en plus

Ali Nacer


« Tête Couronnée »


avatar


╰☆╮ Avatar : ❤Deniz Akdeniz❤

Ѽ Conte(s) : ❤Aladdin ❤
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le héros au coeur pur

✓ Métier : Sultan -Directeur de l'Orphelinat - Gambali


☞ Surnom : ❤Ali❤
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7597
✯ Les étoiles : 17363




Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 19:10

Re- Bienvenue 

Toon qui s'ignore 

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 Un Boulet qui n'a rien comprit 
Beau gosse ! Voilà l'tableau... Si tu veux faire la cour à la donzelle, il vaut mieux pas qu'tu tires dans les coins tu piges ? Je vais aller la voir , jouer les bourreaux des coeurs ! J'assure... J'ai confiance ! J'ai l'air de quoi ?" 

Michel-Ange Turtles


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Livreur de Pizza
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1135
✯ Les étoiles : 3207




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 15 Sep 2018 - 20:36

Mouahahah !
Re-Bienvenuuuuue !
Excellent choix d'avatar ! Soit en diiiiignnnnnneeeee !!!!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Qu'est ce qui y'a? Tu veux te battre?


Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

[Terminée] Allez viens, t'as besoin d'un calin toi ! } Konstantin B. Trysllester





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Bienvenue à Storybrooke :: ♥ Présentation :: ➹ Persos validés