MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


BIENTOT :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magrathea #1 : Rien à Déclarer ☆ Evénement #100
Une mission de Eurus Holmes - Depuis le 28 octobre 2018
« Sera t'elle de retour dans cette mission ?! »

Partagez | .
 

 I need answers ▼ Regina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Stanford Pines


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Harrison Ford

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : the author of the journals !

✓ Métier : Investigateur et grand scientifique


☞ Surnom : Sixer / Ash'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 455
✯ Les étoiles : 3205




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 4 Oct 2018 - 19:07





I need answers
Ft. Regina


Après la levée de la malédiction, je passai une des nuits les plus longues de toute mon existence, moi qui pensais pourtant en avoir vécu de bien pire à Gravity Falls avec un démon qui hantait mon esprit ou bien encore dans d'autres dimensions, entourées de créatures qui ne me permettaient pas de fermer l'œil une seconde. Chacune de ces nuits avait sa petite particularité et celle que je venais de vivre sembla être la plus... frustrante. J'étais tombé malade les premières heures qui suivirent le retour de mes souvenirs, passant la soirée avec des maux de ventre et de tête atroces. Mon cerveau dû assimiler deux vies opposées et pourtant similaires que ma réflexion ne s'empêcha d'analyser. J'étais perdu et avec tant de questions que je passai la nuit à les écrire, remettre en ordre mes idées, celles de Ford - mon autre identité - ses souvenirs et les miens... J'avais l'impression d'être atteint d'un trouble dissociatif de l'identité. Le bureau de notre père fût ravagé de papiers, de notes et de recherches sans quoi je ne pouvais m'organiser. Il y avait beaucoup trop d'informations dans ma tête et je ne savais comment les prendre. Qu'est-ce que je devais en faire ? L'accepter ? Non, ce n'était pas digne d'un savant. Un savant recherche la cause de l'effet. Il se demande "comment" puis il répond à la question. C'était ainsi que je procédais mais des pièces manquantes faisaient obstacles à mes recherches. J'avais besoin d'une aide extérieure et cette personne figurait justement la cause de tous les problèmes... Regina Mills.

Dans un autre monde, elle serait la Méchante Reine du conte des frères Grimm, celle qui aurait jalousement empoisonné sa belle-fille car décrétée plus jolie selon un miroir magique. Je dus me renseigner sur le conte en lui-même mais je savais déjà que, finissant par jeter une malédiction, l'histoire n'était pas exactement similaire à l'originelle. Quelque chose différait et nous embarqua nous tous, les personnages des autres dimensions mondes, à Storybrooke. Était-ce une histoire de vengeance ? D'amour ? De jalousie ? L'identité maudite en moi cherchait déjà à rassembler les pièces de cette femme tandis que pour ma part, j'essayais de scientifiquement comprendre comment j'avais pu être transporté ici... Et comment je pouvais repartir. Pire qu'une simple volonté, j'avais besoin de réponses et cela même s'il fallait escalader la façade blanche comme neige (le jeu de mot est involontaire) de la demeure du Maire pour me faire entendre. C'était une fois le soleil levé que je me tentai à aborder Regina, seulement je remarquai bien vite que la moitié de la ville faisait déjà la révolte devant chez elle. J'aurais du m'en douter, forcément. Après tout, je n'étais pas le seul à avoir subitement récupéré la mémoire et la ville semblait bien remontée sans que je n'eus besoin d'y ajouter ma part. À l'écart, derrière un arbre, je compris que je n'allais pas pouvoir atteindre la reine de cette manière et en un sens, je me disais que ce n'était pas plus mal. Moi-même, j'avais passé une nuit abominable et sous l'effet de la colère, j'aurais pu me joindre à la bande révoltée sur le seuil si je n'avais pas moi-même compris ce que ça pouvait être à l'intérieur de la maison... Se sentir haï, rejeté. Cette simple idée calma mes nerfs en un temps record et je fis demi-tour vers la boutique de Stanley.

J'attendis deux, trois puis finalement quatre jours avant de retourner chez le maire pour trouver réponses à mes questions. J'étais certes plus reposé que la première nuit, mais la simple idée d'avoir deux vies dans la tête, moi qui divisait déjà la première en une bonne dizaine, hantait chacune de mes pensées qui ne semblait plus être les miennes, désormais. C'est une drôle d'impression et je pense que seul un Storybrookien peut la comprendre. J'étais perdu mais heureusement, encore déterminé. C'est sous cet esprit-là que je contournai le grand bâtiment dans le froid de l'hiver et que j'atteignais la terrasse. Il était aux alentours de 20h que la nuit tomba déjà, cachée sous d'épais nuage gris. J'étais vêtu de mon fidèle épais et long manteau marron qui me suivait toujours depuis avoir été abandonné par ma fausse famille... Disons simplement depuis que je suis dans ce monde. Je préférais celui que j'avais à Gravity Falls - il avait plus de poches - mais qu'importait sur le moment puisque c'est désarmé que j'arrivais à la porte de derrière. La dernière fois, je souhaitais résoudre une enquête impossible entre l'antiquaire et le maire sans même comprendre que le véritable problème était bien plus grand et important que je n'aurais pu le croire. Je ne ferais pas deux fois la même erreur.

Appuyant doucement sur la poignée, je ne la sentis pas résister et ouvris étonnement la porte comme si j'entrais dans ma propre maison. Avec le monde qui était venu la dernière fois, je savais que je n'étais pas le premier à avoir tenté d'atteindre la terrasse. Pour preuve, un rosier se trouvant dans le périmètre avait été coupé de manière sauvage et brutale. Je remarquais les tiges froissées, parfois cassées, mais aucunes ne gisaient pour autant par terre. Il n'y avait plus de traces des roses... Regina Mills était donc venue récemment ici pour récolter les dégâts ? Sortant et entrant par la porte que je venais de franchir, elle n'avait pas du utiliser le verrou par simple oubli ou parce que les visites se firent de moins en moins fréquentes entre temps. Je crois me rappeler qu'Emma Swan, la shérif mais aussi une certaine Sauveuse sur laquelle je dois également porter mon attention, avait demandé aux habitants de ne pas se laisser aller à la haine et au mépris qui ne menait nul part. Si mes hypothèses étaient correctes, alors Regina ne redoutait plus d'invité surprise... Jusqu'à maintenant.

Alors que je balayai la pièce du regard, la porte se claqua violemment après un coup de vent que je ne contrôlai pas. J'entendis des talons frappaient sous des bruits sourds les marches d'un escaliers menant à l'entrée principale, avant d'arriver jusqu'à moi. Regina Mills me trouva contre un mur, mains plongées au fond de mes poches, le regard qui croisa le sien. J'étais expressivement neutre même si au fond de moi, mon pouls se faisait plus rapide. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait face au danger, plongé dans mon laboratoire à me droguer comme si la terre avait arrêté de tourner.

"Madame le Maire." Articulais-je simplement en premier approche.

"Avant que vous ne disiez quoique ce soit, sachez que je ne suis pas là pour vous insulter ou vous critiquer. Ce n'est pas l'objectif de ma venue et si vous me laissez le temps de m'expliquer je suis certain que vous ne verrez pas en moi la menace que je peux sembler être."

J'avançais de deux pas dans sa direction sans la quitter une seule seconde des yeux. À le croire ou non, je n'avais jamais approché cette femme durant ma période d'amnésie même si je connaissais très bien ses cheveux d'ébènes, son regard noir et pourtant si glacial, ses sourcils froncés lorsqu'elle est déçue de quelque chose - ou de quelqu'un - et sa posture toujours si royale qu'on a l'impression d'être affreusement inférieur à ses côtés.

"Mon nom est Stanford Pines. Vous ne m'avez sans doute que peu vu en ville, ça se comprendrait... Je ne suis pas de ceux qui sortent énormément pour se montrer. Mais si je suis là aujourd'hui, c'est... Je baissai un instant le regard. Et bien, vous devez sûrement l'avoir déjà deviné. Je le remontai, d'un fin sourire qui demandait compassion à peine perceptible. Je souhaite comprendre ce qu'il s'est passé. Et cela, seule vous en avez la réponse."



codage by jacks ღ


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The war is over
It's us. ○ Yes, we're back again, here to see you through till the days end. And if the night comes... And the night will come. Well, at least, the war is over.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79365-ne-faites-confiance-a http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79451-o-il-y-a-peu-d-amis-sur-lesquels-je-peux-compter-o-stanford-pines#963477

Regina Mills-Locksley


« Toute résistance
est inutile. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla / Malina Wessman

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Propriétaire et barmaid du "Roni's bar" & Mairesse Adjointe d'un dieu complètement taré.


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7946
✯ Les étoiles : 3165




Actuellement dans : « Toute résistance est inutile. »


________________________________________ Dim 28 Oct 2018 - 9:30





I need answers
Ft. Regina


La malédiction venait d’être brisée. Henry n’était plus là. Mon coeur battait mais il en manquait, il battait lentement. Cependant, je vins à me lever du lit de mon fils dans lequel j’étais assise, déçue de tout ce que j’avais pu faire en voyant le nuage violet qui s’abattait sur la petite bourgade du Maine. Je l’avais sentie, la magie était de retour. Et que c’était bon de se sentir à nouveau puissante, cependant, ils allait que j’admette une chose, la magie était différente dans ce monde et il faudrait à tout prix que je remette la main sur le livre de ma mère pour pouvoir récupérer l’entièreté de mes pouvoirs. Ils étaient tous venus sur le pas de ma porte, me menaçant de me tuer et tant d’autres choses, j’avais ouvert la porte et je leur avais fait comprendre qu’ils faisaient une belle connerie d’être ici et j’avais fermé la porte derrière moi avant de m’asseoir dans le sofa.

Je n’étais pas prête à faire face à mon échec, pas encore, pas comme ça. Je n’étais pas assez puissante. Aussi, j’en vins à rester enfermée à la maison pendant plusieurs jours, m’occupant de tout ce que je pouvais de chez moi, m’occupant de tenir ma maison en ordre au cas où mon fils veuille revenir ou même ma fille chérie. Ils me manquaient tous les deux, ils me manquaient tellement. Les habitants avaient détruits tout ce qu’ils pouvaient autour de chez moi mais je ne me laissais pas abattre, non, j’avais tout rangé, tout ramasser et plus ou moins tout remis comme neuf, aussi bien que je le pouvais. Alors que je m’occupais de papier dans mon bureau, la porte de la terrasse claqua dans un bruit sourd alors que j’étais certaine d’avoir fermé la porte. Quelqu’un était entré ? me levant, je me rendis jusqu’au lieu dit avant de faire face à un homme que je ne connaissais ni d’Adam, ni d’Êve. Fronçant les sourcils « Que… » mais avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, il prends la parole et se présente à moi avant de demander ce qui s’était passé en exprimant le fait que j’étais la seule qui pouvait lui expliquer, en même temps, j’étais belle et bien la seule au courant de tout ça.

Je passe un main dans mes cheveux bruns, avant de pousser un profond soupir et de lui faire un mouvement de la main pour qu’il me suive dans la salle à manger, histoire qu’on ne reste pas debout à se regarder l’un l’autre au milieu du salon. Une fois dans la salle à manger, je l’invite à s’asseoir tandis que je m’assieds également « Vous voulez boire quelque chose avant que je ne vous explique le pourquoi du comment ? » dis-je à l’homme qui semblait plus avoir envie de savoir ce qui s’était passé que de me sauter à la gorge. De toute manière, je n’avais toujours pas retrouvé mes pouvoirs donc je n’étais pas apte à faire quoi que ce soit…pour l’instant.



codage by jacks ღ


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Je n'ai jamais voulu avoir la tête dans le cosmos -
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Stanford Pines


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Harrison Ford

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : the author of the journals !

✓ Métier : Investigateur et grand scientifique


☞ Surnom : Sixer / Ash'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 455
✯ Les étoiles : 3205




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 2 Nov 2018 - 22:55





I need answers
Ft. Regina


Sous quel coup de tête avais-je décidé de m'introduire dans la maison de la Méchante Reine - qui ne devait certainement pas tenir ce surnom de nul part ? Lorsque j'étais encore sous les effets amnésiques de la malédiction, je pensais avec certitude que le maire et l'antiquaire, Mr. Gold, étaient de mèches pour une sombre affaire dont je souhaitais connaître le contenu mais également l'objectif. Drogué, je ne voyais qu'au travers d'un voile qui m'aidait autant qu'il m'enfonçait à percer les mystères d'un complot qui n'existait pas réellement. J'étais passé au-dessus de tellement choses dans cette histoire et pourtant, ce fût tête baissée que j'avais décidé d'aller les voir juste avant que ma malédiction ne soit levée. Heureusement pour moi, Mr. Gold était déjà au puits pour ramener la magie et moi... J'étais tombé dans les pommes à quelques mètres de la boutique de mon frère qui était alors venu me chercher au moment où nos souvenirs réapparaissaient. Je m'en voulais encore aujourd'hui d'avoir tiré des conclusions trop hâtives sur les événements à Storybrooke et je ne comptais plus faire la même erreur. Isolé dans mon laboratoire, il était évident que je ne pouvais pas savoir ce qu'il se tramait dans le dos de tous mais au moins, j'en avais eu la mauvaise impression. Si aujourd'hui mes soupçons sont confirmés, je me posais toujours autant de questions, si ce n'est plus. Or, je ne pouvais pas agir sur l'impulsivité de Ford, mais sur l'analyse de Stanford, pour comprendre ce qu'il s'était passé.

Finalement, c'était à Regina Mills que je décidais de m'adresser en premier. Pourquoi ? Mr. Gold aurait tout aussi bien pu faire l'affaire... Si mon frère ne le prenait pas comme concurrent principal et m'empêchait d'aller le voir. Sans que ça ne soit réellement un obstacle à mes projets, je n'étais pas très ami avec cet homme qui s'était servi de notre ville comme d'une expérience à ce que je sous-estimais... Une malédiction. Est-ce que celle qui l'avait lancé en savait tout autant ? Je devais en avoir le cœur net. C'est pourquoi dès que je l'aperçus, je pris le temps de me présenter et d'expliquer ma venue qui n'était en rien menaçante ou provocatrice. Seule les questions et les réponses qu'elle allait me donner importait. Quelle fût ma surprise lorsque, d'un mouvement de main, elle m'invita à la suivre jusqu'à la salle à manger. Les rumeurs couraient qu'elle n'était pas de ceux qui parlaient mais agissaient... Et souvent pas très tendrement. J'avais pris un risque rien qu'en passant la porte de sa maison mais malgré cette intrusion dans le seul espace qui la protégeait de l'extérieur, elle accepta de discuter. C'est après une ou deux secondes de réflexions, de soupçons, que je me décidai à la suivre. Après tout, j'avais déjà passé l'étape la plus dure et une fois lancé, on ne s'arrête pas.

Elle me tendit une chaise d'une main et s'asseyait à son tour. Je n'étais pas très à l'aise face à l'inconnue qu'elle restait pour moi. De plus, je savais désormais que je ne pouvais même plus me fiait aux propos extérieurs que j'entends d'elle qui semblaient alors exagérés. Même si j'avais l'étrange impression que dans une autre situation autre que dans celle où nous nous trouvons, elle aurait pu "m'arracher le cœur". Peut-être dans un passé où je ne l'ai pas croisé.

"Un... Un verre d'eau suffira, merci." Lançai-je en m'asseyant.

Je la laissais me servir dans un silence de plomb où je ne la quittais pas des yeux. Au fond de moi, il m'était impossible de ne pas pouvoir me méfier de celle qui était la cause de l'amnésie de centaines de contes différents... Elle avait causé des pertes, des séparations, des souffrances parfois inimaginables à des habitants qui ne devaient plus savoir discerner le vrai et le faux. J'étais également passé par là et j'avais été en colère pendant un temps, avec un souhait de détruire tout ce que je voyais avant de me détruire moi-même par un effaceur de mémoire. Il m'avait fallu de l'aide pour arriver à accepter ce qui m'était arrivé et comprendre qui j'étais. Voilà où j'en étais finalement arrivé : la reconstruction lente et difficile d'un nouveau départ.

Après avoir reçu mon verre dont l'eau se balançait encore doucement de droite à gauche, je remontais deux yeux plissés sur la jeune femme.

"Vous... Vous avez également des problèmes avec la magie ? Ou bien, c'est simplement que vous ne voyez pas en moi la menace que pourrait être les autres pour vous."

Rumplestiltskin avait rapporté la magie ici, ça je le savais. Ce qui m'étonnait encore, c'était que si peu de personnes qui disaient avoir des capacités spéciales arrivaient réellement à les utiliser aussi aisément que dans leur conte. Ce monde ne semblait que peu réceptif à tout ce qui était spécial, et je ne savais pas s'il en était de même pour la Reine ou si cette convivialité en cette période plutôt instable devait m'aider à la cerner. Dans tous les cas, j'avais une tonne de questions à lui poser, des questions déjà raturées de nombreuses fois dans mon journal mais qui ne valait pas la peine d'être sorti. Lorsque quelque chose nous hante, on ne l'oublie pas aussi facilement... Posant les mains sur la table, j'attrapais mon verre sans souhaiter le porter à ma bouche.

"La question vous semblera général, Mme. le maire... Mais je souhaiterais tout d'abord savoir ce qu'il s'est passé. Dans les détails, je veux dire... Comment sommes-nous tous arrivés ici ? Êtes-vous... étiez-vous seule à lancer ce sort si puissant ? ll a ravagé tant de mondes dans une seule ville et cela sans que personne ne s'en aperçoive. Vous n'aviez pas perdu la mémoire, vous, n'est-ce pas ? Je reposais le verre, comme soudainement porté dans mes réflexions. Quel était l'objectif d'une telle malédiction ? Jouer avec les vies des gens, créer un nouveau départ à tous ? A-t-il ravagé tous les mondes dont on connaît l'existence ? Est-ce seulement possible qu'on arrive à atteindre une telle puissance ? J'ai connu bien des di... Mondes, mais jamais le votre et pourtant nous ne serions pas si éloignés. Pourquoi le sort a-t-il été brisé par une simple preuve d'amour ? Est-ce comme cela que ça fonctionne dans votre monde ? C'est improbable... Et frustrant."

Je soufflais un instant. Je me sentais envahi mais surtout, je n'avais pas envie de perdre celle à qui je posais toutes ces questions. Je finissais avec la dernière qui me vînt à l'esprit :

"Aviez-vous prévu que ça se passe ainsi ?"




codage by jacks ღ



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The war is over
It's us. ○ Yes, we're back again, here to see you through till the days end. And if the night comes... And the night will come. Well, at least, the war is over.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79365-ne-faites-confiance-a http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79451-o-il-y-a-peu-d-amis-sur-lesquels-je-peux-compter-o-stanford-pines#963477

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

I need answers ▼ Regina





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Manoir Mills