MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


CHATPERLI :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ ChAtPeRlIpOpEtTe ☆ Evénement #102
Une mission de Saoirse A. Bennet - Depuis le 3 décembre 2018
« La mission qui a du chat... ! »

Partagez | .
 

 [Broken Hearts Rhapsody] - It's a Hard Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2500
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mar 4 Déc 2018 - 0:16

- Oh mais je n'en doutais pas ! assura Honey qui avait, de toute façon, encore beaucoup de mal à se faire à l'idée que la magie existe pour de vrai. Mais de toute façon je suis trop myope et pas assez discrète alors je pense pas que je saurais faire. Ceci dit, voulut-elle assurer, avec toute la conviction dont elle était capable, je pense pas que ce soit vraiment un problème de ne pas tout savoir faire et ça n'en rend pas moins votre enseignement fas-ci-nant. Mon truc c'est juste plus la chimie et l'astrophysique.
Et aussi la physique quantique, parce que c'était au moins tout aussi fas-ci-nant, sinon plus. La biochimie, également, même si le domaine était apparenté à la chimie. La médecine, bien sûr, parce que c'était non seulement intéressant mais aussi très utile. Et un tas d'autres trucs sérieux et obscurs pour pas mal de gens.
Par chance, Honey garda ces élucubrations silencieuses et s'y perdit un instant, si bien qu'elle manqua probablement une ou deux interactions entre Michel-Ange et son père. Mais elle saisit le plus important, à savoir le moment où son père s'excusait pour les laisser en tête à tête et celui où il la faisait rougir en sous-entendant qu'il n'y aurait pas de problèmes avec elle. Honey lui sourit, dévoilant toutes ses dents blanches, presque jusqu'à celles de sagesse (qu'elle avait encore). Honey lui rendit son salut japonais : ayant grandi dans une ville américano-nippone, elle connaissait les traditions attachées à cette culture.
La jeune femme n'était pas mécontente d'avoir rencontré ce curieux personnage, mais se réjouissait d'être seule avec Michel-Ange. C'est à lui qu'elle sourit, cette fois, notant ses joues rosies qui le rendaient adorable.
Honey lova son menton dans l'une de ses mains et l'écouta avec sérieux et intérêt. Michel-Ange ne faisait que confirmer ce qu'elle avait deviné : son père, certes pas biologique, était un être fascinant. Elle l'avait su dès qu'elle l'avait remarqué. Et maintenant qu'il en parlait plus librement, elle envisageait déjà d'aller lui parler, effectivement.
- Je ferai ça, oui, j'irai le voir, approuva la scientifique.
Elle n'épilogua pas, sentant que Michel-Ange n'avait pas tout dit et que ce qu'il s'apprêtait à dire n'était pas forcément évident. Honey avait suffisamment étudié les signes physiques des changements émotionnels pour plutôt les bien percevoir, même si elle comptait farouchement sur Evelyn pour l'aider à creuser cette question.
Et Michel-Ange comptait visiblement détourner son attention ! Honey était à peine dupe : certes, elle n'avait pas vu comment cette cuillère volant avait pu atterrir chez les voisins. C'était habile, mais probablement pas assez. Néanmoins, le signal était plutôt clair.
- Pas plus étrange que le reste de la ville, non ? rétorqua la jeune femme en reposant ses yeux sur la carte. Je vais prendre le menu "saumon passion". J'adoooooooooooore le saumon, c'est presque une... passion. Non, pas à ce point, en fait, se corrigea la jeune femme. Mais c'était drôle à dire pour le jeu de mots. Et toi ? Si tu veux, je peux aussi aller prendre le temps de me repoudrer le nez aux toilettes si tu as besoin d'un peu de temps pour... lancer des cuillères chez les voisins.
Honey s'arrangea pour croiser son regard et lui adresser un sourire encourageant. Il devait bien se douter qu'elle n'était pas dupe, alors autant ne pas lui mentir. Mais elle préféra mettre les choses au clair rapidement, juste au cas où :
- On est pas obligé d'en parler mais si jamais tu avais envie de parler de... quoi que ce soit exactement. J'en ai suffisamment entendu pour tirer deux ou trois conclusions assez parlantes. Sache juste que tu pourrais. Si tu voulais. Vois ça comme... une potentialité valable indéfiniment ! J'aime pas quand t'es triste parce que ça me rend triste aussi et je serai toujours là pour ça, que ce soit maintenant, dans trois semaines ou dans trois décennies.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Mer 5 Déc 2018 - 18:27



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Jouant avec ses couverts, Michel-Ange fut d’abord surpris, puis gêné, puis finalement il éclata de rire. A l’intérieur de lui, il sentit quelque chose se briser : la crainte. Après tout, pourquoi avoir peur d’elle ? Pourquoi rougir, pourquoi avoir honte alors qu’elle répétait sans cesse qu’il était adorable comme ça. Revigoré par sa confiance, il l’empêcha de partir se « repourdrer le nez ». D’ailleurs, il ne savait pas si elle avait été sérieuse sur le coup. C’était toujours particulier, comme sensation. La Tortue ne savait jamais si c’était ironique ou non avec Honey, tellement son ton était… Cartésien.

« Ne va pas là bas. T’es très bien comme ça, au naturel. »


Cette fois-ci, il ne rosit pas et lui fit un léger clin d’oeil. Ouvrant la carte avec dextérité, il observa le menu. Fronçant les sourcils, il se mit à ricaner.

« Tu prends le plat le plus occidental de la carte on dirait. Il faudra vraiment qu’un jour je t’emmène au Japon. Il faut que tu comprennes certaines choses de ce monde. C’est vrai que chez toi, les deux culture s’entrecroisent, et ici, tu ne connais que la culture américaine. D’ailleurs, quand on y pense, c’est peut être pour ça que je te plais. J’ai été élevé comme un japonais... »


Lui faisant un petit clin d’oeil, il prit un simple menu de soupe. N’ayant pas réellement faim, il se contenta de hocher la tête à ses propos. Finalement, les plats arrivèrent et Michel-Ange observa sa soupe d’un œil expert.

« C’est de l’excellente cuisine. »


Remarque inutile. Mais qui valait la peine d’être relevé. Finalement, il posa ses baguettes et décida de jouer carte sur table. Et sans s’enfuir, cette fois-ci. Prenant son courage à deux mains, il se décida enfin à parler. Quoi de mieux pour lancer un repas. Le problème avec Michel-Ange c’est que malgré le fait que tout devait allé vite, parfois, il aimait éclaircir les situations.

« Oui. En fait, je crois que je vais me lancer. J’ai été amoureux d’une autre femme. April O’Neil, dans mon monde. Mais elle est morte. Le deuil a été dur. C’est pour ça que je suis mal à l’aise avec les femmes, on s’était promis à l’éternité. Tu comprends, l’éternité. Tu peux voir en moi quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il veut, ou quelqu’un de fragile, qui a peur des femmes. En fait, la vérité est tout autre. J’aurai du te le dire quand la Vérité a frappé Storybrooke, mais je n’ai pas pu.  J’ai découvert qu’orienter le sujet vers nous… Même si on a fait un truc qu’on aurait pas du faire tout de suite, c’était une meilleure idée. Si j’avais menti sur ça, mon mutagène n’aurait pas pu me sauver. Bref. J’ai eu du mal à tourner la page. J’ai eu du mal à l’oublier. En fait, je ne l’ai pas oublié. J’estime simplement qu… Qu’elle aurait été fière de me voir heureux avec quelqu’un d’autre. Avec quelqu’un comme... Avec quelqu’un comme toi. »

Les mots avaient fusé avec clarté, sans petite coupure de gêne comme habituellement. C’était la présence de son père qui avait renversé la situation. C’était lui, qui l’avait aidé à surmonter l’épreuve de cette perte par la fuite dans le Ninjitsu. Ses yeux étaient fixé sur elle, et bizarrement, il n’avait pas envie de pleurer. Il était même assez soulagé. Il avait envie de lui répéter les mots qu’il avait dit derrière la vitrine, mais c’était encore trop tôt. Finalement, il poursuivit :

« Un jour, je deviendrai quelqu’un. Encore mieux que je ne le suis déjà. J’aurai tout ce qui faut, et je ne ferai que le bien pour les autres. Et dans ce monde là, une chose et sûr, et tu l’as dit en parlant de décennies, tu seras là. »


La soupe fumait devant lui, mais il continuait à la fixer droit dans les yeux. L’instant court de magie s’éteignit et il enleva sa main. Quelque chose était arrivé à l’intérieur de lui. Quelque chose de nouveau, c’était difficile à expliquer. Finalement, il déclara d’une voix claire :

« Qu’est ce que tu veux savoir d’autres ? Je peux te dire la vérité sur tout, aujourd’hui, sans concessions, et sans contre parti. Tu veux savoir la vérité, pour le Mutagène ? Nous la connaissons, en réalité, et je t’ai menti quand je t’ai dit que je ne savais pas ce que nous avions en nous. J’en suis désolé, mais il fallait que je sois sûr avant de t’en parler. Nous n’en parlons à personne. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2500
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Mer 5 Déc 2018 - 22:52

Si Michel-Ange riait, c'était sans doute une excellente chose. Honey lui sourit et se sentir rougir quand il la complimenta pour la retenir. Elle replaça une mèche blonde derrière son oreille, machinalement. La jeune femme était plus habituée à ce qu'on complimente ses réussites et son intelligence que son apparence physique, c'est pourquoi elle ne savait pas trop comment accepter ces déclarations avec nonchalance.
Alors elle replongea son nez dans la carte pendant qu'il faisait pareil. Quelque chose avait changé chez Michel-Ange mais elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus : il fallait donc qu'elle occupe son cerveau et la tortue ninja ne manqua pas de l'y aider.
Voyager. Voyager dans ce monde. Honey n'y avait jamais pensé. Elle avait plutôt envisagé d'aller dans les étoiles et pas tellement dans les autres pays. Ceci dit, Michel-Ange n'avait pas tort.
- Analyse très pertinente, le complimenta-t-elle avec enthousiasme. Je voyage généralement dans ma tête ou avec un téléscope mais il parait que les voyages plus traditionnels sont enrichissants aussi. J'ai envie de connaitre ton monde parce que je suis bien partie pour rester ici.
C'était un fait et elle l'énonçait comme tel. Quelques mois plus tôt, il l'aurait attristée. Mais à présent, tous ceux qu'elle aimait étaient ici. Même si ce monde n'était pas très avancé, Honey avait l'essentiel ici et n'avait pas besoin de le chercher ailleurs.
La jeune femme fut ravie d'enfin commander et encore plus quand les plats arrivèrent. Elle avait été surprise que Michel-Ange se contente d'une soupe mais n'en fit pas grand cas, souriant avec appétit avant de goûter son plat. Puisqu'il disait que c'était de la bonne cuisine, elle le croyait sur parole : il ne restait plus qu'à faire honneur au plat !
Pour une fois, ce ne fut pas elle qui se lança dans de longs discours mais lui. Décidément, cette soirée était riche en retournements de situation. Si au départ Honey avait cru pouvoir continuer de manger en l'écoutant, il n'en fut rien. Les yeux et les oreilles grands ouverts, Honey laissa ses baguettes suspendues dans le vide tout en l'observant attentivement pendant qu'il parlait.
Plusieurs émotions s'entrechoquaient dans son esprit. De la surprise, pour ce qu'elle apprenait mais aussi les suppositions erronées que Michel-Ange faisaient. De l'empathie, un flot important d'empathie, pour cette situation tragique assez similaire à la sienne. De la bienveillance, car elle en avait toujours à son égard. De la reconnaissance, qu'il ait suffisamment confiance en elle pour lui confier tout cela. Et de l'amour, évidemment.
Honey se sentait désarçonnée et resta figée dans sa position d'écoute encore quelques instants après qu'il eut terminé.
- Eh bah ça alors, commenta-t-elle finalement pour ne pas laisser le silence s'installer. Michel-Ange, s'il est encore besoin de l'affirmer, tu es un homme formidable et si April O'Neil était là c'est absolument certain qu'elle serait fière de toi.
Bien sûr, du point de vue cartésien de Honey, cette affirmation était totalement fausse. C'était impossible de savoir avec certitude ce qu'un mort pourrait penser d'une situation dont il n'avait et n'aurait jamais aucune connaissance
- Tu as raison de ne pas l'oublier. Je pense pas que tu devrais. Je suis sûre que c'était important, vous deux et ça doit le rester. Enfin, je dis ça mais je n'ai pas de diplôme en psychologie alors mon avis n'est peut-être pas pertinent, préféra-t-elle le prévenir.
Honey n'était jamais à l'aise quand elle énonçait des théories qu'elle ne maitrisait pas. Mais elle laissa s'en aller ce moment de flottement pour dire encore quelque chose qu'elle trouvait important de dire :
- Je vais encore dire deux choses mais elles sont décousues. Je ne suis malheureusement pas une grande oratrice quand on s'éloigne de mon domaine, alors tant pis, ce sera décousu : petit un, je pense que tu ne devrais jamais regretter ce que tu as fait si c'est légal et consenti. Petit deux, je suis très, très, très touchée que tu me témoignes autant de confiance. Pas seulement pour le mutagène, pour tout le reste aussi mais... et je dois plaide coupable à ce propos, c'est vrai que tu m'intéresses un peu. Beaucoup, en fait. ENORMEMENT, serait probablement un meilleur terme. Pour les personnes comme moi c'est immensément flatteur de savoir qu'on peut avoir accès à une information que seules peu de personnes ont en leur possession.
Honey lança à Michel-Ange un sourire coupable avant d'avaler un sashimi. La femme avait envie de passer une soirée formidable avec sa tortue ninja. Mais la scientifique qu'elle était aussi avait envie qu'il lui révèle tous ses secrets de mutants. En fin de compte, la blondinette se demandait si ces deux choses étaient compatibles. Une chose était certaine : elle aurait volontiers trépigner tant tout ceci était excitant. Naturellement, elle n'en voulait pas à Michel-Ange de lui avoir caché une partie de la vérité. Elle le comprenait très bien, elle qui inventait sans cesse et brevetait parfois ses inventions.
- Mais pense à manger quand même, dans tout ça, lui conseilla Honey avec un mouvement du menton en direction de sa soupe. La température idéale pour consommer ce genre de plat c'est 40 degrés Celsius. J'ai... un thermomètre dans mon sac à main si jamais...
A ces mots, Honey fronça les sourcils, se demandant si cette phrase ne sonnait pas étrangement. Dans le doute, elle ne précisa le reste du contenu de son sac à main. Et pour se sentir plus normal, elle tourna ses baguettes qui tenaient un sushi vers Michel-Ange et ajouta :
- C'est délicieux, tu devrais goûter !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 6 Déc 2018 - 12:13



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






« Je… Je n’aime pas le poisson cru. »


Il avait eu envie de dire autre chose à la réponse de Honey, mais il s’était abstenu. Il fallait s’armer de patience s’il on voulait atteindre ses objectifs. Se concentrant sur sa soupe, ses yeux se levèrent sur le thermomètre. Manquant de cracher sur Honey quand une idée malsaine lui vint à l’esprit, il se contenta de tousser dans une serviette. Sa question interne était : mais où était passé ce thermomètre avant de se diriger vers sa soupe. Ne préférant pas prendre de risque, il leva la main en guise d’excuses.

« Je la préfère tiède, mais c’est très gentil Honey. »


Et… Et voilà. Se sentant un peu stupide d’être revenu si vite dans la conversation, il termina de tousser dans sa serviette et l’observa un petit moment tout en continuant de la manger tranquillement. Finalement, il se décida à briser le silence :

« C’est très gentil et très beau ce que tu as dis. Je m’en rappellerai. Ca me touche beaucoup. Et tu as raison, elle serait fier de moi. »


Plongeant son regard dans sa soupe pour ne pas pleurer à cette remarque qui faisait ce qu’il était devenu et son quotidien, il s’intéressa plutôt à la forme des champignons. Fronçant les sourcils, Michel-Ange releva un peu la tête et regarda d’un air distrait si personne n’écoutait leurs conversations.

« Tu dois avoir une mémoire assez importante pour retenir tout ce que je vais te dire alors… Tout s’est passé dans mon monde. Des scientifiques ont trouvé de l’A.D.N. extraterrestre pour le coupler à celui d’animaux… Jusque là, rien de nouveau, tu étais au courant. Sauf qu’en réalité, quand nous avons eu 18ans, Maître Splinter nous a dit la vérité sur la part de ce génôme extraterrestre. Il est issus d’une race Guerrière disparu de mon monde aux pouvoirs et aux capacités incroyables. Ils s’appelaient les... »


Pour ne pas divulguer le nom, Michel-Ange se pencha vers Honey pour lui murmurer à l’oreille.

« C’était une race de conquérant. Leur objectif étaient de dominer des planètes pour détruire les plus faibles et prendre les plus forts pour grossier leurs rangs. Mais comme toute civilisation, elle fut amener à disparaître. Leur dernier Roi, enferma son génome et celui des quatre guerriers restant dans une matrice avant de mourir, et l’expédia dans l’espace. La matrice arriva sur terre, et fut exploiter par des scientifiques et injectés dans notre génome de tortue, et de rat pour Hamato. Seulement… Hm... »


Hésitant sincèrement à lui révéler cette information, car elle faisait parti intégrante de lui même, il regarda ailleurs, comme perdu dans ses pensées, comme s’il triait les informations. Fronçant les sourcils, il reprit en se penchant un peu plus.

« Seulement voilà, Hamato poursuivit les recherches avec les bases de données de notre monde. Nous avons plusieurs particularité liés à ce génome qui ne doivent pas être dévoiler. En fait, il décuple notre force quand nous sommes en danger, car il y a à l’intérieur un processus de sauvegarde, qui déclenche nos gènes de guerriers. Mais ce n’est pas tout… Plus nous frôlons la mort… Plus nous sommes puissants. Nous sommes mortels, mais très difficile à tuer en réalité. Il y a différent niveaux de puissances. Hamato est celui qui a développé le plus, car il a failli mourir 3 fois. Viens ensuite Léonard et moi, puis Dony et Raph. C’est très technique, en réalité… Mais ce que je veux que tu saches, ce sont les contreparties. »


Un peu gêné, il détourna à nouveau le regarde et finalement, il se lança.

« Ce sont des gènes de guerriers sans merci. Quand notre Mutagène s’active, nous sommes obliger d’utiliser des techniques spécifiques pour nous contrôler. Mais… Ca ne marche pas toujours. Si nous sommes en trop grand danger ou si… Si nos émotions sont trop forte, nous devenons incontrôlables. Et dangereux. »






♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2500
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Jeu 6 Déc 2018 - 23:10

Honey papillonna des yeux quelques instants, déroutée par cette réponse, alors que c'était une alternative valable. Elle ne l'avait simplement pas envisagée.
- Ca en fera plus pour moi, c'est aussi bien, conclut Honey avant de rediriger ses baguettes vers sa propre bouche pour savourer ce délice gastronomique (j'en ai des crampes d'estomac de faim tellement j'aime ça - ndlr).
La jeune femme espérait que ce n'était pas à cause de cette proposition qu'il s'était à moitié étouffé avec sa soupe et rangea ses affaires de chimiste sans chercher plus long. Autant Camille peut parfaitement imaginer à quoi Rémi fait allusion dans son post, autant Honey en était incapable. La chimiste continua de manger en silence, le temps qu'il puisse se remettre de ses émotions, ou de quoi que ce soit dont il ait à se remettre.
Honey n'était pas pressée et accorderait volontiers tout le temps dont il aurait besoin à Michel-Ange. Elle n'était pas dérangée par le silence, qui lui permettait de penser et se concentrer, mais fut ravie qu'il relance la conversation - d'autant plus que c'était pour lui faire un compliment. Honey y était très sensible et ne savait absolument pas le cacher quand on lui faisait plaisir - ou déplaisir, d'ailleurs, mais là ce n'était pas le cas.
Le ton de la conversation changea cependant très vite quand Michel-Ange se lança dans son récit. Honey garda le silence, attentive et captivée. Elle ne bougea pour ainsi dire que pour frémir quand il se pencha à son oreille pour souffler le nom de cette race disparue (dont je tairai le nom parce que Honey sait garder les secrets). Les processus de sauvegarde, ça lui parlait. C'était courant dans un tas de domaines. Elle avait l'impression que Michel-Ange et elle venaient d'un monde similaires sur bien des points et ça lui plaisait - mais pas autant que la confiance qu'il lui témoignait. C'est pour cela aussi qu'elle se contentait d'écouter, sans prendre de notes. Il l'avait dit lui-même, de toute façon : elle était suffisamment intelligente pour retenir les informations sans les coucher sur du papier.
La chimiste s'était toujours doutée que Michel-Ange était puissant. Elle n'avait simplement pas mesuré à quel point, voilà. Mais c'était peut-être ça, en partie, qui avait contribué à ce qu'elle lui accorde une confiance aveugle.
La scientifique ne prit pas peur quand il évoqua les contreparties liées à ses pouvoirs. Elle avait confiance en Michel-Ange qui n'était pas quelqu'un de stupide. Elle se félicita cependant d'avoir dans l'idée de prendre contact avec Evelyn pour réfléchir aux soucis émotionnels de la tortue ninja. Elle avait vu juste en devinant que ses quelques pertes de contrôle émotionnelle ne lui faisaient pas de bien.
- Waouh, t'es méga puissant, en fait ! commenta-t-elle avec entrain et admiration. Moi je suis juste humaine. Ma meilleure amie de ce monde est un ancien robot mais moi, même si je suis largement intellectuellement supérieure à la moyenne, poursuivit la scientifique d'un ton factuel (on croyait souvent, à tort, que Honey se vantait quand elle faisait part de ses capacités géniales - au sens premier du terme - alors qu'elle cherchait simplement à exposer des faits). Il n'empêche que si quelqu'un me tire une balle dans la tête mes 187 points d QI n'y pourront pas grand chose. Et de toute façon ce n'est pas la question. La chose importante que je tenais à te demander suite à tout cela c'est de ne pas te mettre en trop grand danger - émotionnel, psychologique ou tout simplement physique. Je...
Honey soupira avant de se mordre la lèvre inférieure, pendant que son cerveau essayait d'assembler clairement ses idées.
- Je veux que tu restes toujours cette version de Michel-Ange, finit-elle par déclarer. Tu peux ajouter des évolutions positives si tu juges ça pertinent mais ça me ferait de la peine que tu perdes le contrôle, ce serait comme si le vrai toi mourrait et... Ca me ferait de la peine. Une fois quelqu'un a piraté Baymax - c'est le robot que Tadashi avait construit pour soigner les gens, mais maintenant lui aussi est un humain, déplora rapidement la blondinette. Et c'était pas joli du tout. Ne te laisse pas pirater la tête par de mauvaises choses, d'accord ?
Honey engloutit deux sushis avant de demander nonchalamment :
- Tu veux aussi que je partage des secrets ? J'en ai plein. Je crois. Je sais pas trop. Mais je peux essayer !
Quand il s'agissait d'interactions sociales, elle était toujours pleine de bonne volonté. Trop, peut-être.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Ven 7 Déc 2018 - 12:53



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Michel-Ange termina sa soupe et sourit en coin quand elle affirma qu’il était puissant. Tournant sa tête vers l’extérieur, son regard se perdit dans la vitrine et il déclara d’un ton un peu lointain :

« Puissant, pas vraiment… Résistant oui. Mais ça n’a rien à voir avec Eulalie. On a essayé de se comparer une fois, elle m’a brisé quelques os. Bref, moi aussi si je prends une balle dans la tête, même avec un QI de 70, je meurs. Enfin je crois. J’ai pas tellement envie d’essayer en fait... »


C’était vrai ça, il avait pas tellement envie d’essayer. Sortant son smartphone, et tout en prenant la suite de son repas, des raviolis poêlés (miam), il pianota son téléphone et déclara d’un air distant :

« Je suis pas très doué pour organiser les campagnes. Tu connaîtrais pas quelqu’un toi ? Si je suis élu, je l’a nommerai direct Chef de Cabinet auprès du Maire ! C’est une fonction super importante ! C’est le pouvoir de l’ombre, celui qui indique le cap et tri les décisions pour le Maire… Enfin, si je suis élu... Elle le protège également. Emotionnellement du moins… »


Il se mit à ricaner. En fait, il n’y croyait pas tellement. Même si la livraison de Pizzas était son travail et qu’il commençait à connaître beaucoup de monde, qui irait mettre un jeune comme lui à la tête de la Mairie ? Fronçant les sourcils, il leva la tête vers Honey et changea de sujet.

« Ca n’arrivera pas. Je ne cours aucun danger depuis que je suis dans cette ville, et ça n’est pas prêt d’arriver. Il faut vraiment que je sois très triste, ou à l’article de la mort, donc je pense que... »


Il mit ses baguettes sur son menton et imita Honey quand elle faisait des statistiques. C’était toujours très drôle.

« Que la probabilité avoisine les 0,8 %! »


Lui mettant ses propres baguettes sur le nez en guise de moquerie gentille, il commença à manger ses ravioles d’une manière peu orthodoxe. Levant de temps en temps les yeux vers Honey, ses joues rosirent un peu quand il se rendit compte qu’il était en fait à un rendez-vous assez galant et il continua à manger normalement.

« Oh ! Tu as des secrets ? Moi qui pensais savoir tout sur toi… Je sais pas si je devrais dire oui… Tu sais, les secrets des fois c’est bien quand ca reste là ou c’est... »


Il sous-entendait des choses comme ses secrets entre elle et Tadashi. Chose qui ne voulait absolument pas savoir. Fronçant les sourcils, il tiqua légèrement avec ses lèvres puis finit tout de même par ajouter.

« Allez, je prends le risque, de toute façon, pour qu’un secret existe, il paraît qu’il faut être au moins deux… On peut jouer à ça remarque ! Tu dis un secret, je dis un secret ! »


Plissant des yeux, il reprit son repas. C’était plus lent que lorsqu’il mangeait normalement, car ça impliquait qu’il utilise des réflexes qu’il n’avait pas d’habitude pour se tenir. Il manqua d’ailleurs de faire tomber une raviole. Soupirant, il la rattrapa de justesse et l’envoya directement dans sa bouche entier.

« Je mange comme un cochon. Premier secret… En fait ça en était pas un… A toi donc ! Mais un vrai hein ! »


Et sur ce, il termina son plat, passa un coup de serviette sur sa bouche pour se donner de l’assurance et fixa Honey dans les yeux pour écouter son secret. Croisant des doigts sous la table pour que cela ne concerne pas quelque chose qu’il n’avait pas envie de savoir, tel que sa position favorite, par exemple.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2500
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Ven 7 Déc 2018 - 23:59

Ce que Michel-Ange disait paraissait logique. Et cette Eulalie était intrigante, encore plus que la dernière fois qu'il lui en avait parlé, quand elle était venue dans son appartement. Honey concluait qu'elle n'était vraisemblablement pas humaine, même si Michel-Ange n'avait rien précisé à ce sujet. Ca semblait juste logique.
- Non, tu as raison, n'essaye pas, approuva la jeune femme, l'air concerné. Elle a l'air intéressant, cette Eulalie. Je crois que tu as dit que c'était ta coloc une fois quand on a mangé des chocolats chez toi. J'en conclus qu'il est fort probable que je la rencontre un jour. Et... Je pense que tu as beaucoup plus que 70, ajouta Honey avec un sourire confiant.
Elle n'aimait pas que Michel-Ange se sous-estime parce qu'il n'avait aucune raison de le faire.
La question qui suivit prit Honey de cours, mais c'était quelque chose qu'elle aimait avec Michel-Ange. Il était un peu random, de sorte qu'elle ne voyait pas comment le matérialiser en un algorithme, ce qui le rendait d'autant plus unique.
La jeune femme réfléchit dès qu'il lui adressa les premières informations de sa recherche jusqu'à ce qu'un mot ne fasse tilt dans son esprit : les émotions. Honey aurait juré qu'Evelyn avait encadré un thésard qui travaillait sur cette thématique et qu'ils avaient rencontré une personnalité parfaite pour ce rôle. Honey ne comptait pas lui dire qu'elle se souciait de sa gestion émotionnelle : elle avait simplement prévu de prendre contact, via Evelyn, auprès de cette personne. D'une pierre deux coups, songea la scientifique, satisfaite.
- Hm... Je crois qu'Evelyn connait celle qu'il te faut. J'avais prévu de la rencontrer, enfin, j'avais déjà prévu de demander à Evelyn de nous présenter mais je pense qu'elle acceptera. Pour la science, tu sais, précisa la chimiste, ce qui était une demie vérité. J'en profiterai pour lui demander, si tu veux ! Je suis sûre qu'elle dira oui et que tu gagneras. T'es un winner.
Honey était très excitée par ces deux idées. La motivation de Michel-Ange était contagieuse et le rôle de chef de cabinet avait l'air passionnant ! Pas fait pour elle mais passionnant néanmoins. Et sa joie ne fut qu'augmentait quand il décida de l'imiter, assez fidèlement, d'ailleurs. Honey explosa d'un franc éclat de rire incontrôlable.
- Tu le fais presque aussi bien que moi ! commenta-t-elle, les yeux brillants d'avoir trop ri.
Elle se recomposa puis continua de manger, non sans l'observer plus que nécessaire, déterminant que oui, il était intelligent. Sa remarque sur les secrets était pertinente, par exemple. Mais Honey savait aussi qu'elle pouvait lui faire confiance et qu'un ou deux petits secrets inoffensifs ne pouvaient être dangereux. Après tout, elle n'avait pas de gros secrets non plus. Après une seconde remarque des plus pertinentes, Honey afficha un grand sourire à l'idée de jouer. Elle adorait les jeux. Vraiment.
- Ca marche ! s'écria la jeune femme toute excitée.
Il en fallait peu pour lui faire pétiller les yeux. Ca ne la gêna même pas qu'il triche un peu en avouant non pas un secret mais une évidence. Honey était peut-être myope mais elle avait bien vu comment il mangeait. Et c'était mignon, en fait.
La jeune femme fit mine de réfléchir, observant le plafond pendant un moment avant de finalement déclarer :
- Eh bien figure que toi que j'ai peur des orages. Genre... vraiment, j'aime pas ça. Pas du tout. Pourtant je sais que c'est irrationnel, je connais les bons gestes à adopter et ceux à ne surtout pas commettre mais... rien n'y fait. Quand il y a de l'orage, j'ai juste envie de me cacher sous une couette en attendant que ça passe. C'est... à mi-chemin entre le ridicule et le pathétique, je pense. Surtout de la part d'une scientifique, observa Honey. Juste avant tu n'as pas dit un vrai secret alors j'espère ne pas me faire rouler une seconde fois, ajouta la blondinette avec un sourire espiègle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Michel-Ange Turtles


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Andrew Garfield

Ѽ Conte(s) : Teenage Mutant Ninja Turtles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Michel-Angelo - La Tortue Orange

✓ Métier : Maire de Storybrooke
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1331
✯ Les étoiles : 5664




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 10 Déc 2018 - 12:27



T'es plutôt mignon, dans ton genre!






Au moment où Honey commença à parler, Michel-Ange sortit son petit carnet pour prendre des notes. Maintenant qu’il avait fini le repas, il pouvait bien s’occuper de ça. Notant « Acheter une cage de Faraday pour Noël à Honey », il releva la tête d’un air un peu pensif.

« Je veux bien son aide dans ce cas là. Elle a l’air tellement gentille, compatissante et aimable quand on en parle comme ça. C’est pleins d’espoirs ! »


Et il nota ça aussi sur son carnet. Finalement, il le rangea dans la poche intérieure de sa veste et fronça les sourcils. Ricanant un peu plus pour lui même que pour eux deux, il finit tout de même par lever la main et dire :

« Je crois que c’est une des rares fois où on termine un rendez-vous sans que je disparaisse… C’est à noter dans les annales... »


Se grattant le sourcil quand la note arriva, il estima que c’était un bon restaurant rapport qualité prix. Tout en sortant l’argent en liquide, il se prêta à sourire aux propos de Honey en terme de phobie. C’était très étrange, surtout venant d’une scientifique. Mais finalement, il répondit :

« Tu sais, la peur, c’est pas vraiment rationnelle hein ! Moi j’ai la phobie des kiwis. Je peux pas les regarder, ça m’angoisse. C’est encore moins logique que l’orage car c’est vraiment impressionnant ! Alors qu’un Kiwi... »


Tout en parlant, il mit son nouveau manteau super classe qu’il avait acheté dans les rues de Storybrooke. Mettant son écharpe, Michel-Ange se redressa et laissa le champs libre à Honey cette fois-ci sans la pousser.

« Après toi. »


Observant les gens tout autour qui les regardaient, il fit comme s’il n’y voyait rien. Finalement, il ouvrit la porte et respira l’air humide et frais de l’hiver qui approchait. Les joues devenues roses parle froid, il marcha aux côtés de Honey.

« C’était super sympa. Pour un premier rendez-vous… Euh, on considère que c’était un premier rendez vous non ? Je veux dire, c’était moins catastrophique que les autres fois… On va donc dire que celui est le premier non ? Ca me paraît un bon compromis ! »


Se tournant vers elle, les mains dans les poches à cause du froid, il lui fit un petit clin d’oeil. Marchant à petit rythme, à cause du fauteuil roulant à côté de lui, il se rendit compte qu’il en avait pris l’habitude. Normalement, il courrait ou filait en skateboard. Mais c’était agréable, de prendre son temps. Et c’était comme ça qu’il avait décidé de lancer sa nouvelle relation avec Honey. Tranquillement. Rien n’était pressé. Après tout, ils étaient encore jeune… Même si la perspective que d’autres viennent lui prendre sa place lui faisait intimement peur, il n’avait jamais vu quelqu’un roder autour d’elle. Mais après tout, il n’était pas tout le temps là. Une fois arrivée devant la maison de Honey, il se tourna vers elle et se mit à sourire, même si une partie de son visage était caché par son écharpe.

« Hé bien voilà… C’était… Plutôt cool. »


Finalement, il se pencha en avant, et déposa un très léger baiser sur ses lèvres. Après ce qu’ils avaient vécu avec la Vérité, c’était pas vraiment une nouveauté. Mais disons que là, les choses reprenaient leur place progressivement. Les joues un peu rosies par le froid et la timidité, il veilla à ce que personne ne soit en train de les espionner derrière les rideaux avant de faire ça. C’était… Bizarre. Son estomac s’était contracté et on pouvait voir qu’il était partagé. Espérée-t-elle plus ? Moins ? Beaucoup de questions sans réponses.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Original BHR
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows...

Honey Lemon


« Parfois au réveil,
j'ai les oreilles dures. »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2500
✯ Les étoiles : 7208




Actuellement dans : « Parfois au réveil,j'ai les oreilles dures. »


________________________________________ Lun 10 Déc 2018 - 23:11

A ce moment du rp, Debbie se sent obligée d'intervenir :

Des fois, je regrette VRAIMENT de pas pouvoir tout entendre parce que je me marrerais quand même bien - parfois, du moins. Des fois, ça serait juste pénible étant donné que 99 % de la population mondiale m'ennuie.
Mais à ce moment-là, c'est certain, j'aurais ri. Tellement d'innocence dans un homme adulte et peut-être futur politicien du Maine, c'est presque fascinant. Pour un peu, je le plaindrais presque. Mais faut pas déconner, j'ai beaucoup mieux à faire, comme par exemple ma gausser.
Si j'avais été dans le coin, je serais même pas intervenue. Vous pensez bien. C'est beaucoup plus amusant de le voir déchanter en live quand il me rencontrera - et il le fera, soyez en sûr. De fait, je me fais félicite qu'à ce moment inrp, Honey et moi ne nous connaissons pas encore spécialement, de sorte qu'elle a rien à redire sur tout ça - d'où mon intervention.

*fin de l'intervention divine, retour au programme normal*

Honey pouffa. Encore une remarque pertinente. C'est vrai que Michel-Ange avait la fâcheuse manie de disparaitre. Et elle s'y était fait, en fin de compte. Mais il était évident qu'elle préférait quand il restait. Ce soir, elle avait assisté à un changement. C'était peut-être lié à la mairie ou à autre chose. Il y avait peut-être plusieurs facteurs. Honey ne savait pas : elle avait identifié l'effet mais pas la cause.
- Je lève mon verre aux annales qui seront bien remplies pour ce soir ! déclara la jeune femme en brandissant son verre d'eau. Et j'ajoute que je préfère quand tu restes, conclut la chimiste après avoir vidé ledit verre.
Honey était un peu mélancolique de voir la soirée s'achever, déjà. Elle ne s'était pas amusée comme ça depuis longtemps. Mais son esprit changea bien vite de point d'ancrage à l'évocation des kiwis. C'était... inattendu. Mais, en fin de compte, tout avec Michel-Ange était plus ou moins comme ça.
- Oh c'est quand même très vert, observa la scientifique. Je comprends que ce soit impressionnant. Mais de toute façon, tu as raison : la phobie est définie comme le fait d'être une peur irrationnelle alors c'est de toute façon inutile de rationaliser sur le sujet.
C'était extrêmement rare que Honey décrète des choses pareilles. Les annales auraient décidément des tas de choses à raconter. Et le cerveau super-puissance de la jeune femme pourrait se repasser cette soirée encore et encore.
Elle soupira avant d'enfiler de nouveau son manteau avant de sortir de table, souriante. La galanterie de Michel-Ange lui plaisait et il était très élégant dans ce manteau. Mieux valait cependant qu'elle garde cette observation pour elle, juste au cas où. Il ne fallait pas faire mentir le jour en le faisant partir en courant pour X raison. Pour le moment, c'était le froid de dehors qui rosissait ses joues. C'était bon signe.
- Ca me semble un bon compromis, oui. J'accepte ! Fantastique premier rendez-vous. D'ailleurs... implicitement tu signifies qu'il y en aura un deuxième. Sinon tu aurais juste appelé ça un rendez-vous, observa la scientifique avec un sourire en coin qui répondait au clin d'œil de Michel-Ange.
En fin de compte, le restaurant n'était pas très loin de chez elle. Ou alors c'était la ville qui était petite. Le résultat était en tout cas le même : elle était arrivée, leurs routes se séparaient... pour le moment.
La jeune femme ne savait pas trop quoi espérer à ce moment-là. Dans une autre vie, elle lui aurait peut-être sauté au cou mais doutait de savoir un jour le refaire. Cependant, ce n'était pas ce qui lui manquait le plus d'avant. Finalement, il l'embrassa, furtivement - trop, peut-être. Honey avait à peine eu le temps de fermer les yeux pour apprécier pleinement la pression de leurs lèvres qui s'entrechoquaient. Elle eut tout juste le temps d'effleurer son menton avant qu'il ne se redresse.
Il était cependant encore là, pas parti en courant (pour l'instant) alors elle put lui prendre la main entre les siennes.
- On se revoit bientôt, n'est-ce pas ? Sans que je doive te courir après ?
Son sourire s'étira à ce moment. Honey manqua de rire à sa propre blague. Elle lui pressa la main avant de se diriger vers la porte d'entrée.
- Bonne nuit, Michel-Ange, dit-elle encore avant de rentrer.
Honey resta dos à la porte, un sourire un peu niais sur les lèvres. Elle prêta à peine attention à la conversation entre ses parents qui étaient au salon.
- Elle est rentrée, je te dis, affirma son père. Et à cause de toi j'ai pas pu espionner !
- Laisse la vivre ! Elle a 25 ans et deux doctorats ! le houspilla Hazel Grace.
- Raison de plus ! contra Cinna. Il l'a embrassée, j'suis sûr ! Je te parie c'que tu veux et on a tout loupé !
Honey, de son côté, se repassait toujours les événements mentalement, toujours dans l'entrée. Elle cessa de regarder le plafond quand son père y fit un saut pour l'observer avec un sourire en coin, fier de son pronostic correct.
- Eeeet gagné. Il l'a embrassée.
- Bravo Cinnamon, vos déductions sont très fines, le félicita A.S.T.R.I.D. puisque sa femme ne le faisait pas.
- L'encourage pas trop, marmonna Hazel.
Honey les laissa se disputer gentiment et monta dans sa chambre.

Fin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Broken Hearts Rhapsody
Nothing really matters, anyone can see Nothing really matters, nothing really matters to me Any way the wind blows... .

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

[Broken Hearts Rhapsody] - It's a Hard Life





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ L'hôpital