MAGIC LEAGUE 4
AVRIL 2019
de DYSON


DESTINATION
PACIFIQUE:

MARS 2019
de TIGROU


L.V. de L.:
MARS 2019
de SEB



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League 4 : L'Univers Perdu ☆ Evénement #108
Une mission de Dyson - Depuis le 13 avril 2019
« Le soleil brillera de nouveau sur nous. »

Partagez
 

 I'll tell you in another life... » Bell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sirrus Jacobson


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Sirrus Jacobson


╰☆╮ Avatar : Michαel Sexybender

Ѽ Conte(s) : Wonderlαnd
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Chαt du Cheshire

I'll tell you in another life... » Bell Drama

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 245
✯ Les étoiles : 2206


I'll tell you in another life... » Bell _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 20 Jan 2019 - 22:38



On a le vice des vertus, ce qu'on mérite rien de plus
On passe des années à espérer que quelque chose se produise, que quelqu'un nous remarque, et du jour au lendemain, c'est fini.


Sirrus émit un grognement alors qu’un bruit de sonnerie résonnait au-dessus de lui. Les yeux clos, la tête enfoncée dans ses bras, il avait la très nette sensation d’avoir été découpé en petits morceaux éparpillés puis recollés pour être de nouveau explosés… Si c’était ça avoir la gueule de bois, il comprenait d’un coup pourquoi il était complètement insensible aux poisons et autres substance illicites. D’ailleurs, en parlant de ça… Pourquoi est-ce qu’il avait l’impression d’émerger d’un nuage cotonneux alors que c’était purement et simplement impossible ? La dernière fois que ça lui était arrivé, il s’était retrouvé marié à la Muerte en personne et il avait encore quelques papiers à régler à ce sujet-là. Tout ça pour se rendre compte que c’était de sa faute à elle s’ils ne se rappelaient de rien de leur nuit, un bad trip à l’américaine bien comme il le fallait ! Quoique soldé par quelques parties de jambe en l’air inoubliables pour rattraper le temps perdu….

Bref, ce n’était pas la question.

La question, plutôt, c’était pourquoi est-ce qu’il venait de se réveiller assis derrière un bureau de lycéen, avec toute une tripotée de garnements qui plièrent leurs affaires en vitesse éclair pour ensuite disparaître par la porte de la…. Salle de classe ?! Papillonnant du regard, il remarqua finalement qu’une femme avec des grandes lunettes l’observant, timidement cachée derrière ses livres d’algèbre et sa jupe plissée descendant jusqu’aux genoux. S’il avait été dans son état normal, Sirrus aurait prit cela pour une pure invitation à la débauche et il aurait fait s’affoler ces petites chaussettes blanches autour de ses hanches mais…

« Est-ce que tout va bien ? » Demanda l’inconnue. « Tu as une question par rapport au court ? »

Le chafouin baissa le regard pour constater qu’il tenait un carnet devant lui. Ni une ni deux, il saisit le sac à sa droite et le fourra à l’intérieur. Une trousse avec des paillettes complétait l’ensemble et c’est plus par réflexe qu’il accepta de s’en emparer que par réelle empathie. C’était pas vraiment sa couleur ça… Se dépêchant de quitter la salle de classe, il se retrouva au milieu d’une centaine d’adolescents tous plus en chaleur les uns que les autres qui semblaient bavasser joyeusement du monde et du beau temps. Vu les manteaux de la plupart, ils étaient encore en hiver…

Oui, on est encore qu’en Février.

Sirrus se retourna vivement en entendant la voix de la jeune fille mais il n’y avait strictement personne dans son dos. Fronçant les sourcils, il songea très sincèrement à abandonner le sac dans un coin pour quitter cet endroit infernal mais la voix le retint.

Non ! Ceux sont mes affaires et j’y tiens. Cette trousse vient de ma mère.

« Qu’est-ce que ça peut bien me faire ? »

Il entendit un petit claquement de langue mécontent et leva les yeux au ciel. Cherchant l’impudente du regard, il parcouru quelques couloirs avant de se rendre à l’évidence : la voix provenait de sa propre tête !

Ah ! Tu as mis le temps dis donc… J’ai bien cru que tu ne comprendrais jamais !

Mais elle allait devoir rapidement se taire.

« Comprendre quoi ? »

Il cherchait une porte, une salle, n’importe quoi où il pourrait entrer pour être au calme ! Le brouhaha des étudiants n’était pas sa bande son favorite et la voix suraiguë de son interlocutrice commençait à peser lourd dans son crâne encore plongé dans les affres du coton.

Que tu es à ma place !

Plait-il ? c’était quoi encore que cette histoire à dormir dehors ! Ignorant royalement la gamine faussement punk qui lui fit un grand geste au bout du couloir, le Cheshire abaissa une poignée et pénétra dans ce qui semblait être les toilettes de l’établissement ! Quelques regards outrés des garçons s’y trouvant l’interpellèrent et il s’arrêta, les laissant lui passer à côté et s’attarder sur lui en marmonnant. Lorsqu’il fut certain d’être seul, il secoua la tête dans un ricanement en ce demandant ce que les gamins pouvaient bien avoir comme problème…

Ceux sont les toilettes des garçons. Fit la voix, dubitative.

« Ca tombe bien, jusqu’aux dernières nouvelles, j’en suis un. »

Mais pas moi.

Et alors ? Ce n’était pas parce qu’elle était visiblement dans sa tête que ça changeait quoi que ce soit, si ? Au pire elle fermerait les yeux et ils n’auraient plus à en parler. Poussant un soupir, s’approchant du lavabo pour s’y appuyer… Le chat bondit littéralement en arrière en relevant les yeux vers son reflet. En lieu et place du bellâtre habituel qu’il avait l’habitude de croiser dans sa salle de bain… Se trouvait une gamine aux traits asiatiques et à la queue de cheval soigneusement relevée en arrière !

Il porta la main à son visage, sa propre main avec sa propre chemise, constatant avec effarement que la jeune fille l’imitait à la perfection. Il se redressa prudemment, s’approcha du miroir et se fixa sans oser véritablement comprendre ce qu’il était en train de se passer… Est-ce qu’il était dans le corps de cette gamine ?! Qu’est-ce que c’était encore que ça ? Etait-il de retour à Wonderland sans en avoir été informé au préalable ? Mais dans ce cas là, où se trouvait sa jolie fourrure et son don de disparition ?!

Dans le doute, Sirrus tenta de se téléporter… Il ne parvint qu’à avoir l’air encore plus rouge qu’il ne l’était déjà. Elle n’avait pas beaucoup d’endurance la petite. Pas très sportive sans doute.

Je sais que ça a pas l’air évident, ça ne l’est pas pour moi non plus mais… Vous êtes qui ?

« Je m’appelle… Sirrus. » Répondit-il d’une voix un peu blanche.

Super ! Moi, c’est Lara Jean. LJ pour les amis si vous voulez…

Sauf qu’ils n’étaient pas amis. Bref, passons…. Mais le Chat ne risquait pas d’être pote avec une adolescente sortant à peine de l’enfance et qui découvrait probablement tout juste sa puberté et ce qui allait avec ! Se redressant, essayant d’avoir l’air un peu plus stable et digne, le chafouin réfléchit à toute vitesse. C’était simple : il fallait qu’il se tire d’ici. De ce corps et de ce lycée ou ça n’allait pas vraiment bien se passer.

« Qu’est-ce qu’on fait ici ? »

Comme si je le savais ! Ce matin j’étais moi-même et maintenant… Je ne suis plus que l’observatrice de mon propre corps et vous êtes arrivé à ma place. Elle ne semblait pas très ravie, il cru même déceler une petite moue intriguée. Quoiqu’il en soit, surtout, il faut rester calme !

« Je le suis. »

C’était bien son talent, vu le caractère absolument rocambolesque de la situation.

Ensuite… Il faut trouver Peter ! Peut-être qu’il pourra nous aider ?

« Qui est ce Peter ? »

La voix eut un hoquet un peu surpris et sembla se taire, comme… Gênée ? Non, sans déconner ? est-ce qu’il était tombé dans le corps d’une ado en pleine crise amoureuse d’un garçon ?! Non pas que les mecs le dérangent mais en général il évitait de coucher avec les adolescents ou les mineurs ! De toute façon, en dessous de trente ans ça restait des gamins donc très peu pour lui… Mais quand même. Cette Lara Jean lui disait d’aller trouver un garçon et ensuite elle s’empourprait. S’il devait supporter des gamineries, la journée allait être encore plus longue que le caractère qu’elle prenait déjà.

C’était une grande et immense blague, c’était ça ?

C’est… Mon faux petit ami. Mais c’est pas important ça. Le plus important c’est que…

« Il aurait une solution ? »

Je ne sais pas.

Sirrus leva les yeux au ciel. Est-ce qu’elle était sérieuse ? Elle voulait lui dire juste pour lui dire ?! Quand est-ce qu’ils réfléchiraient au-delà de leur petit bout de nez ?! De nouveau il secoua la tête, se détachant du lavabo après s’être soigneusement lavé les mains.

« Je vais plutôt essayer de tirer ça au clair. Toi, en attendant, essaye de te souvenir de ce que tu as fait cette nuit et ce matin. Et si possible, épargne-moi la séance de câlins avec ton copain, j’ai pas besoin d’un dessin. »

A nouveau elle paru choquée et poussa un petit juron indigné.

Je ne suis pas ce genre de fille !

« Ah non ? Alors c’est quoi cette histoire de faux petit-ami si ce n’est pas pour en duper un autre et passer du bon temps ? »

C’est… Compliqué.

Comme toutes les histoires adolescentes, il fallait croire ! S’épargnant un énième levage d’yeux au ciel, Sirrus retourna près de la porte et l’ouvrit violemment… Pour tomber sur un visage assez familier et surpris derrière.

C’est Peter ! S’exclama Lara Jean.

Hein ? Ah non, ça, c’était Bellamy. Ou alors ils avaient tous les deux de sérieux problèmes… Connaissant le dragon, dans trois secondes il allait l'accuser.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I know what it takes to break you
If today was your last day, would that change a thing? You probably believe what you told them. Leave each moment like your last close your eyes walk with me. I set you free... And everything you ask for ▬ I'll find a way and I return. Rest in peace, I'm coming for you... And I will be, I will be with you tonight.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44564-avez-vous-deja

Bellamy L. Drake


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Bellamy L. Drake


╰☆╮ Avatar : jenѕen acĸleѕ ♥

Ѽ Conte(s) : Wonderland
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jaввerwocĸy, le cнaмpιon de la reιne roυge

✓ Métier : garagιѕтe
I'll tell you in another life... » Bell 42447144_296761374484093_6443722524902555648_n

☞ Surnom : вell ; wocĸy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 550
✯ Les étoiles : 6301


I'll tell you in another life... » Bell _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 24 Fév 2019 - 0:15

For the Dancing and the Dreaming
☾ ☾ ☾ Lara Jean, Peter, Sirrus & Bellamy


Les gueules de bois, il connaissait, il en abusait même. Bellamy connaissait parfaitement cette douleur qui parcourait son corps quand il se réveillait d'une lendemain de soirée et même cette envie de vomir parfois. Tout ça pour dire que le garagiste avait l'habitude de se réveiller dans un sale état avec le corps en vrac. Ce matin la douleur était différente et étrange, il aurait du mal à la définir mais c'était comme si quelqu'un c'était amusé à lui pincer chaque parcelles de sa peau. Ce n'était une sensation agréable mais ce n'était pas extrêmement douloureux non plus. Bellamy avait aussi l'impression de sentir un vent chaud souffler dans ses cheveux mais cela ne pouvait pas être possible, il avait bu toute la soirée chez lui tout en regardant des émissions débiles et des films à l'eau de rose. Rah les films romantiques avec des ados dedans, il détestait ça. Pourquoi ? Parce qu'ils ne comprenaient jamais leurs sentiments et ils arrivaient à tourner toutes les situations en quelque chose de dramatique comme.. lui et Sirrus. Il grimaça à cette pensée ne cherchant pas à ouvrir les yeux, pas encore. Il ne se sentait pas prêt d'affronter une nouvelle journée et il avait vraiment le corps lourd.

Alors il se contentait de garder les yeux fermés essayant même de se rendormir un peu voulant calmer les douleurs de son corps mais aussi ses hallucinations ? Bellamy sentait encore ce fichu vent dans ses cheveux. Un soupir sortit alors de sa bouche suivit rapidement d'un grognement essayant de croiser ses bras contre son ventre avant de ..

« Kavinsky, il faut dormir le soir pas sur le banc de touche ! »


Il fronça les sourcils quand il entendit une voix grave hurler juste en face de lui. Quelqu'un était resté dans son appartement apparemment ? Et quelqu'un qui ne semblait pas avoir tout ces esprits. Bellamy fronça alors les sourcils avant d'ouvrir doucement les yeux. Il vit un vieille homme en surpoids juste devant son visage et il ne pût s'empêcher de pousser un petit cris de surprise. Mais qui collait son visage comme ça ? Le dragon était prêt à lui en mettre une pour faire comprendre à ce vieux pervers dégueulasse qu'il n'était pas intéressait mais l'homme en face de lui reprit la parole.

« Écoute gamin, je sais que c'est pas facile de gérer les cours et la crosse mais concentre toi un peu. Tu es étrange aujourd'hui, va faire un tour à l'infirmerie Kavinsky. »


« Mais bordel c'est qui Kavinsky ? » lâcha alors sèchement Bellamy.

Il mit peu de temps à se rendre compte qu'ils n'étaient pas seul. Des jeunes en tenue de Crosse se retournèrent vers lui. C'était une mauvaise blague c'est ça ? Il pensait pourtant s'être endormie dans son lit, sans doute avec quelqu'un dedans mais il était dans son lit normalement ! Et pourquoi lui donner un non qui n'était pas le siens ? On lui faisait une farce ? Une caméra cachée ? Bellamy regarda alors rapidement autour de lui. Un terrain de Crosse du coup, une trentaine de gamins transpirant sur ce terrain et un lycée sur le côté.. Attends quoi ?

« Oui c'est bien un lycée, mon lycée d'ailleurs. »

« C'était quoi ça ?! » hurla t-il devant tout le monde.

Le coach regarda Bellamy pendant un long moment tout en clignant des yeux. Il semblait perturbé par son comportement, comme si il le connaissait alors que ce n'était pas vraiment le cas. Bell n'avait jamais fait de sport de sa vie après tout alors ce ne sera pas demain la vieille. Mais là n'était pas le sujet.. Il entendait une voix dans sa tête..

« Ce serait bien que tu ne fasses pas peur à mon coach aussi. »


« Non mais c'est pas possible. Lâche moi, je veux plus t'entendre. »

Il sentit alors soudainement une main se poser sur son épaule et il sursauta presque à ce contact. Il se tourna alors vers le fameux coach qui ne pût s'empêcher d'afficher une petite grimace.

« Va à l'infirmerie, de suite avant que je ne t'y emmène de force et va dormir un peu. »

« Acceptes, le coach ne pourra m'aider cette fois-ci. »

Bellamy se contenta d'accepter comme le disait la voix dans sa tête et il marcha avec hésitation vers le lycée. Cette histoire ne tenait clairement pas debout. Le dragon devait sûrement faire un mauvais rêve et rien de plus, cela lui arrivait souvent après.

« Tu sais ce qu'il t'arrive au moins ? »


« Carrément. Je deviens taré, sénile peut être. La quarantaine me fait du mal apparemment.. »


Il entendit un petit rire et le garagiste ne pût 'empêcher de regarder autour de lui. Il avait l'impression de se faire observer et pourtant.. Cette voix venait bien de sa tête, lui qui s'était pourtant juré de ne pas mal tourner. Wonderland lui montait sûrement trop à la tête. Bellamy se stoppa alors en plein chemin et tourna le dos au bâtiment.

« Tu vas ou comme ça ? »

« Chez moi ! Dans mon lit ! »

« Mais je vais être en retard en cours ! Fais demi-tour et respecte un peu mon corps s'il te plaît. »

Le dragon se stoppa net avant de lâcher un petit rire moqueur quand il entendit la dernière phrase de la voix qui se trouvait dans sa tête. Comme si il était dans le corps de quelqu'un d'autre. Bellamy se contenta alors de lever les yeux au ciel avant de marcher calmement vers l'arrête de bus le plus proche, prêt à attendre une trentaine de minutes à cet arrêt. Il voulait rentrer chez lui et dormir pour réparer tout ça. Une lycéenne s'assit à côté de lui, elle le fixa pendant un long moment.

« Peter.. Tu n'es pas censé avoir cours de sciences ? »

« Peter ?.. »

« Oui c'est ce que je me tue à te dire depuis tout à l'heure. Je suis Peter Kavinsky et tu es dans mon corps.

Il fronça les sourcils avant de se lever rapidement du banc en métal de l'arrêt. Il se rapprocha du tableau publicitaire qui se tenait sur le côté cherchant à voir son reflet sur ce dernier, cela ne servait à rien. Bellamy se décida alors de sortir son téléphone de sa poche de.. Ah oui, il était en tenue de sport. Le téléphone devait sûrement être dans son vestiaire. Mais Bellamy était vraiment dans le corps de quelqu'un d'autre ? Pourquoi et comment ?

« C'est ce que j'aimerai savoir aussi. Je dois trouver LJ, elle est douée pour trouver des solutions aux problèmes. »

« C'est qui ça ? Ta mère ? »

« C'est ma co.. Enfin ma fausse petite-amie. »

Oh non.. Il fallait qu'il se retrouve dans le corps d'un adolescent qui débordait d'hormones et d'amour débile. Avant de trouver cette LJ, il fonça rapidement vers les vestiaires se faisant bien sûr guidé par Peter. Il ouvrit alors rapidement la porte de ces derniers et il vit plusieurs filles en sous-vêtement. Bellamy sursauta en voyant ces dernières le hurler de pervers.

« Désolé c'est les hormones qui travaillent ! »


« Mais ça va pas ! Le coach et maintenant les filles ? »

« Je croyais que tu sortais avec.. MJ machin. »


« Non LJ, pour Lara Jean et c'est compliqué à expliquer. »


Tant mieux, ce n'était pas le fort de Bellamy d'écouter les personnes en difficulté et encore moins quand il s'agissait d'une histoire d'amour pour adolescent. Une fois le téléphone récupérait, Bell s'autorisa une petite pause devant le miroir pour vérifié si tout ce que disait Peter était vrai et quand le garagiste vit le visage d'un inconnu à la place du siens, il comprit. Bellamy l'homme célibataire et sans ami était enfermé dans le corps d'un gamin aimait de tous et populaire. Super géniale comme situation, il avait presque envie de continuer.. Enfin il aurait aimé voir les choses de cette façon mais il n'avait jamais connu la vie de lycéen et cela lui faisait peur. Alors le dragon se mit à marcher comme une âme en peine dans le couloir ne sachant pas ou aller. Peter ne savait pas ou était Lara Jean en plus de cela. Heureusement qu'il avait décidé de passer devant les toilettes à ce moment là. Bellamy leva les yeux cherchant à éviter de bousculer la personne qui venait de sortir des toilettes. Il se stoppa directement quand il reconnut le visage qui se trouvait devant lui.

« Lara Jean ! »

« Sirrus ! »

Le garagiste fronça les sourcils quand il enregistra ce que venait de dire Peter. Pourquoi il venait d'appeler Sirrus par le prénom de sa fausse petite a.. Oh.. Il plissa légèrement ses yeux ne comprenant vraiment pas ce qui était en train de se passer. Peter devait sûrement voir la lycéen mais Bellamy lui voyait parfaitement le beau visage de son brun ténébreux. Un soupir d'agacement finit alors par sortir de sa bouche avant qu'il sente un bras se poser sur son épaule. Il tourna son visage vers l'inconnu qui avait aussi passer son bras sur l'épaule de Sirrus. Bell était prêt à le pousser mais Peter arrêta rapidement l'élan de rage du reptile.

« Calme toi, c'est mon ami Greg Rivera. Il ne nous fera rien et il ne fera rien à LJ. »


Mais il s'en fichait de Lara Jean, il ne pensait que à Sirrus actuellement. Greg secoua alors Bellamy et Sirrus comme des pruniers tout en souriant comme un imbécile.

« Covey, Kavinsky j'espère que vous êtes prêt pour le voyage au ski qui est dans deux jours ! Faut sortir couvert mes mignons ! »

Greg lâcha un petit rire moqueur lâchant alors ses deux victimes avant de partir rapidement emmerder d'autres personnes plus loin. Bellamy avait bien compris le sous-entendu que ce dernier venait de faire.. Mon dieu, cet endroit puait la puberté. Il finit alors par se tourner vers Sirrus légèrement perdu avant de lever le téléphone vers lui avant de prendre une photo du chat et avec le flash bien sur. Mais à la place de voir son magnifique et sexy visage, il vit celui d'une adorable petite asiatique. Bellamy écarquilla ses yeux quand il comprit pourquoi Peter l'avait appelé Lara Jean. Il resta alors un moment à fixer la photo avant de se mettre à rire tout en pointant Sirrus du doigt.

« Coincé dans le corps d'une adorable adolescente ! »

« Il a l'air de mieux gérer que toi après.


La réflexion de Peter calma directement le reptile qui se racla rapidement la gorge. Sirrus gérait toujours les situations un peu étrange, il affichait rarement des émotions sur son visage d'ailleurs. Bellamy avait toujours dit que l'expression ''brun mystérieux'' avait été inventé à cause de lui mais là n'était pas le problème. Il passa nerveusement sa main sur sa nuque essayant de se détendre un peu.

« Tu es dans le corps de Lara Jean Covey alors ? La fausse petite amie de Peter Kavinsky qui se trouve être moi. C'est vachement compliqué comme histoire ! » il mordit nerveusement sa lèvre inférieur. « Je veux retrouver ma vie d'avant et mon corps. Être un sportif que toutes les filles matent me met vraiment pas à l'aise et puis je veux pas savoir ce qu'ils vont faire pendant ce voyage scolaire. »

« On ne va rien faire. Tu te fais des idées, Bellamy. Concentre toi plutôt à trouver une solution avec ton ami. »

« Sirrus, tu as mis quelqu'un en colère récemment ? Vu que c'est ta spécialité .. »
finit-il par murmurer. « Cela pourrait être la vengeance d'un être magique. Tu as fais quoi hier soir et Lara Jean faisait quoi aussi hier soir ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Mille couronnes de feu éclairent le ciel de milliers d'étoiles

Sirrus Jacobson


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Sirrus Jacobson


╰☆╮ Avatar : Michαel Sexybender

Ѽ Conte(s) : Wonderlαnd
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Chαt du Cheshire

I'll tell you in another life... » Bell Drama

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 245
✯ Les étoiles : 2206


I'll tell you in another life... » Bell _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 19 Avr 2019 - 20:09



On a le vice des vertus, ce qu'on mérite rien de plus
On passe des années à espérer que quelque chose se produise, que quelqu'un nous remarque, et du jour au lendemain, c'est fini.


Si Sirrus avait pour habitude de gérer l’intégralité de sa vie… Actuellement, il n’était pas certain de gérer quoi que ce soit. Visiblement la vie d’adolescent lui avait fait suffisamment défaut pour que quelqu’un ne décide de lui faire revivre l’aventure, mais de l’autre bord cette fois ! Non pas qu’il ne la trouve pas mignonne, les asiatiques c’était pas forcément sa tasse de thé, mais c’était surtout qu’il ne pouvait plus esquisser son sourire caractéristique et séduire chaque inconnu qui passait pour le mener à la baguette ! Sans compter qu’il n’était apparemment pas le seul à avoir ce problème, puisqu’un certain dragon venait de se poser devant lui et de révéler se trouver dans le corps d’un adolescent plutôt mignon – heureusement que Sirrus ne faisait pas les enfants… ahem.

Quoiqu’il en soit, ils étaient dans de beaux draps et son esprit n’était pas suffisamment clair pour comprendre ce qui les avait plongé dans cet état… Revivre les premiers émois d’une gamine, ce n’était pas ua programme de son existence déjà haute en couleur ! Alors il profita de la diversion provoquée par le nouvel énergumène pour tenter de se remémorer la soirée de la veille : black-out total.

Ce n’est pas très mature de consommer autant au point d’en oublier ses souvenirs !

Sirrus leva les yeux au ciel. Elle recommençait avec ses sermons ?

« Les poisons, les drogues ou l’alcool ne me font rien, je suis immunisé. »

À d’autres !

S’exclama la petite voix, suivi d’un long silence avant que… :

… Genre, vraiment ?

Son ton était devenu un peu plus aigu, impressionnée sans doute et cela flatta l’égo du Chafouin. Il reporta son attention sur l’agréable vision qui se dressait devant lui, un Bellamy gêné mais qui, visiblement, ne comprenait pas plus que lui ce qu’il se passait. Pire, il commença directement à l’accuser et Sirrus afficha une moue un peu pincée d’être ainsi catalogué ! Enfin, en soit Bellamy n’avait pas tort : tout ce qui lui arrivait était généralement du fait des manipulations du Chat mais d’ordinaire, il s’en souvenait et s’en amusait. Là, il n’était pas franchement certain d’apprécier la manœuvre et espérait très sincèrement qu’ils allaient retourner fissa dans leurs corps respectifs.

Et moi donc ! C’est que ma vie est déjà suffisamment compliquée comme ça pour en plus rajouter cette histoire.

« Je ne m’en souviens pas. »

Préféra-t-il répondre à Bell, esquissant une grimace agacé suivi d’un claquement de sa langue contre son palais.

Hmm… On a regardé « Fight Club » avec Peter et Kitty, je suis allée me coucher comme d’habitude et ce matin je me suis pas réveillée différente. Juste là, en cours d’algèbre, où j’ai eu la nausée et après… Je n’étais plus moi ! Enfin, tu étais à ma place.

Ah, ils se tutoyaient maintenant ?

« Rien du côté de Lara Jean, l’habituel : fricotage avec son petit copain devant un film et… »

Nous n’avons pas fricoté !

S’indigna la jeune fille dans sa tête. Allons bon, les adolescents d’aujourd’hui étaient pire que leurs aînés, c’était pas difficile de savoir ce qu’ils avaient faits sur un canapé ou carrément dans une autre pièce de la maison… A cette simple idée, il l’entendit émettre un bruit dégouté puis soupirer lourdement. D’accord, était-il si à la ramasse que ça pour ne pas savoir analyser un comportement pareil ?

Je vis encore avec mon père et ma sœur !

Maigre défense, balayée d’un revers de la main par le chafouin.

« Ca n’empêche rien. »

Elle eu un nouveau bruit indigné et il profita de ses murmures pour reporter son attention sur le vrai nœud du problème : leurs corps ! Parce que même s’il avait tout loisir d’observer l’allure élancée et bourrue du garagiste, il n’en restait pas moins que tout le monde les voyait sous les traits de jeunes de seize ans… Et ça, ça risquait fortement d’être problématique à la longue.

Avisant quelques regards en coin de la part d’autres lycéens, Sirrus prit le parti de saisir le bras de son vis—vis et l’attira à l’intérieur des toilettes. Il claqua la porte derrière eux et s’y adossa afin d’empêcher quelque visite que ce soit. Pas le meilleur endroit, il en convenait, mais on faisait ce qu’on pouvait avec ce qu’on avait !

Quelqu’un va croire qu’il se passe réellement quelque chose ici si on nous voit !

« Les gens en colère contre moi sont monnaie courante donc, je ne pense pas que ça vienne de là. Est-ce que tu as cassé la figure à quelqu’un récemment ? Ou couché avec la mauvaise personne pour provoquer la colère sur toi et… Sur moi. Pas très logique en somme, puisqu’on est rarement tous les deux. »

En public en tout cas. En privé…

Je ne voulais pas connaître cette information.

Il eut un sourire en coin, amusé devant cette indignation prude. Apparemment, il était tombé sur la seule gamine de tout le lycée à ne rien y connaître sur le sujet… Et à n’avoir, vraisemblablement, jamais rien fait avec le garçon juste en face ! Par contre, pour faire une histoire de faux petit ami, là, il y avait du monde !

C’est… Compliqué.

« C’est quoi cette histoire de faux petit-ami ? »

Demanda-t-il à voix haute, afin que quelqu’un se décide finalement à lui répondre. Peut-être que Peter était un peu moins gêné et qu’il avait déjà tout raconté à Bell ? Parfait, ça leur simplifierait la tâche ! Ou presque. Il du attende un long moment de silence – sans doute parce que les deux esprits discutaient entre eux, avant que le visage de son… Son quoi, en fait ? Ahem. Avant que le visage du dragon ne finisse par se reporter enfin sur terre et par lui apporter un semblant d’indice.

« Donc si j’ai bien compris… Toi, tu fais croire que tu sors avec elle pour rendre jalouse ton ex et toi, tu sors avec lui pour faire croire que t’es pas la ratée du lycée. J’ai bon ? »

A peu près ça. LJ eut un soupir. Même si c’est pas aussi simple que ça en à l’air. On devait s’arrêter il y a un moment mais Peter a insisté pour qu’on tienne jusqu’au voyage scolaire… Celui où tous les couples vont et sont censé… Enfin, tu vois ?

« Je vois très bien oui. »

Un sourire sardonique étira sa bouche, rendant l’apparence de Lara Jean plutôt impressionnante de malice.

Et je n’ai pas envie que ça arrive, on est d’accord ?! Surtout pas si toi tu es là et lui… Est dans le corps de Peter ! Il faut qu’on trouve un moyen de se sortir de là.


Il se tapota le menton de l’index, réfléchissant au meilleur moyen d’obtenir rapidement quelques réponses… Il avait bien des idées mais elles étaient soit indisponibles, soit trop loin. Sans compter qu’ils ne savaient pas où se trouvaient leurs corps respectifs ! C’était peut-être quelque chose à s’assurer, s’ils voulaient tenter de reprendre leur place, non ? Malheureusement, la première tentative de téléportation avait été un échec et rien ne disait que la seconde donnerait un meilleur résultat : il se concentra quand même au cas où, mais renonça bien vite quand il vit que ça ne faisait que la rendre plus ridicule encore.

« Et si on allait chez toi ? » Proposa Sirrus à Bellamy. « Pas pour ça. »

Ajouta-t-il, face à son expression surprise.

« Mais on devrait vérifier que t’es toujours allongé dans ton lit, au cas où. Toujours commencer par les évidence avant d’explorer les inepties, même si j’aime beaucoup ce qui n’a pas de sens. »

Quelqu’un frappa soudainement à la porte et la poussa même vivement, projetant le corps de Lara Jean contre celui de Peter ! Une tête masculine apparue dans l’embrasure, surprise de les voir là et ouvrant grand la bouche comme s’il avait vu le diable en personne.

« Ah, désolé Kavinski ! Je savais pas que t’étais là avec… Lara Jean ?! »

C’est Josh !

Allons bon, voilà un nouvel élément dans l’équation… Qui c’était ça, Josh ?

C’est mon meilleur ami, enfin c’était et… Et c’est l’ex-copain de ma sœur aussi.

Okay, il faudrait lui fournir plus d’explications une fois qu’ils seraient sortis d’ici. Sirrus toisa le nouveau venu d’un air plutôt hautain, avant de saisir la poignée et d’ouvrir la porte en grand. Décidé.

« On s’en allait. » Déclara-t-il, ferme et assuré. « Ramène toi… Peter Kavinski. »

Il lui fit un geste de la main mais le garçon ne bougea pas, sidéré.

« Depuis quand vous trainez ensemble… ?! » Questionna-t-il. « Je veux dire, Lara Jean, je peux te parler deux minutes ? »

« On est un peu pressés, prend un ticket. »

Et sans attendre de nouvelle réponse, il s’engagea dans le couloir en compagnie de Bellamy pour mettre le plus de distance entre eux et le tas d’adolescents qui n’allait pas tarder à sortir de cours eux-aussi.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I know what it takes to break you
If today was your last day, would that change a thing? You probably believe what you told them. Leave each moment like your last close your eyes walk with me. I set you free... And everything you ask for ▬ I'll find a way and I return. Rest in peace, I'm coming for you... And I will be, I will be with you tonight.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44564-avez-vous-deja

Contenu sponsorisé







I'll tell you in another life... » Bell _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

I'll tell you in another life... » Bell





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Les écoles