Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Halloween Party
de Sasha Hale


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 [Fe] Evénement #83 : Magic League, Mission Russie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10127
✯ Les étoiles : 1818




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 15:00



Bienvenue dans le 83éme événement de Disney RPG!

Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !


Wonder Woman
JEZABEL CHAPMAN Jezabel est La Muerte, la mort Mexicaine. Elle a gouverner durant des siècles et des siècles sont royaume des Âmes Chérie. Un royaume ou tout les morts font la fête H24, et ou tout le monde est joyeux. A Storybrooke, Jez est medecin legiste et responsable de la morgue. Elle habite avec Jamie et Callio sa meilleure amie. Elle possède de nombreuses capacité en plus d'être immortel. Jez est une hyper active addict au café, et après avoir effectuers plusieurs missions divine auprès des divins, il était tout naturelle pour elle de répondre au projet Magic League. Non seulement parce qu'elle aime bien Apollon, mais en plus parce que quand il s'agit de sauver la planète et frapper quelque méchants, elle est présente Jez a choisit de représenter Wonder Woman, parce qu'elle est féministe et indomptable. Elle possède la même hargne et la même bonté du coeur. Elle a toujours voulu compter dans le coeur des gens, et être cette image d'espoir qui marquerait les esprits. Et en plus, les Amazones, c'est super cool et badass, y'a pas d'excuses

Spiderman
DYSON WALTERS Oswald fut, dans une autre vie, un joyeux toon qui s'est perdu avec la malédiction, en devenant Dyson, psychologue, puis maire adjoint de la ville. La mort de la fille qu'il aimait le plongera dans une dépression singulière qui lui vaudra un déchirement d'identité entre la personnalité de Dyson et celle d'Oswald qui s'entrechoquaient dans sa tête. Il s'éloigne de son fils de 4 ans afin de ne pas le blesser, mais lorsqu'il découvrira cinq enfants adultes qu'il n'a jamais connu et dont il est le père, avec une aux pouvoirs chaotiques qui a besoin de lui, il décide de se reprendre en main, choix motivé ensuite lorsqu'il rencontrera Katrina Sparrow et décidera de l'héberger. Il fut ainsi prêt à assumer les funérailles de la jeune femme, pour finalement demander à Regina de mettre un terme à son déchirement identitaire, afin qu'il puisse faire la paix avec son esprit et devenir celui qu'il est destiné à être : Oswald. Cela lui vaudra une transformation physique, et son visage plus jeune attire les méfiances et un manque de crédibilité contre lequel il tente de lutter. En acceptant le projet Magic League proposé par Apollon afin d'arrêter une vieille connaissance et de sauver la Russie (et accessoirement, le monde), il espère pouvoir regagner en confiance auprès de la ville. Agile, il décide de devenir... Spiderman !

Raven
MAARA BLACKHUNTER Maara Blackhunter a du mal avec son humanité... De jument créée pour disséminer la peur dans le cœur des gens et en particulier des enfants, elle se retrouve dans la peau d'une humaine. Et après avoir tenté de rester dans la voie que son créateur lui avait tracé, Maara commence petit à petit à essayer de vivre par et pour elle-même. Peut-être parce que fréquenter le Lapin de Pâques, ça vous ouvre automatiquement à l'espoir... Quoi qu'il en soit, elle a choisi de venir dans la Magic League pour voir si elle pourrait y trouver sa place. Ou mieux encore... Trouver qui elle est vraiment.

Harley Quinn
MIDNIGHT A. STORM L'existence de Midnight peut se résumer à deux mots. Souffrance et mort. Et jour après jour, la jeune femme lutte de toutes ses forces pour ne pas céder à la noirceur qui la dévore de l'intérieur, ainsi qu'a l'autre qui de plus en plus souvent, la torture en lui rappelant son passé, ses erreurs et ses regret dans le seul but, qu'elle lâche prise et laisse libre court à sa part d'ombre. Seulement, même pour quelqu'un comme elle qui a vécue - et survécus - à des épreuves pires que la mort, il arrive toujours un moment où l'on perd pied. Et c'est exactement ce qui est entrain de lui arriver. Face à la mort de l'une des proches de sa colocataire pour laquelle elle se sent responsable et sa propre incompétence face à son incapacité à réprimé tous les sentiments néfaste qu'elle s’efforce de cacher et qui lui pourrissent la vie, Mina à décidé de travailler sur de nouveaux coup pourri à faire à Kyle quand elle rentrerait dans son monde. Manque de pot pour elle, elle est involontairement (on va dire ça) devenue le cobaye de sa propre expérience et a vu sa personnalité complètement chamboulé. Personnalité qui appartient bien a quelqu'un, mais pas à elle. Comme quoi, le passé fini toujours par refaire surface...
Quant à son intégration à la magic league, c'est parce c'était plus aussi amusant de dégrader les lieux privés et publics, qu'elle voulait chopper d'autres personnes dans des situations gênante et ou compromettante (oui, elle a un appareil photo) et qu'elle trouve Harley Quinn parfaite pour elle.


Overwatch
ANASTASIA ROMANOV Anastasia Romanov est la princesse russe au fort caractère, longtemps disparue mais retrouvée depuis longtemps. A Storybrooke, elle a troqué sa couronne pour une vie de famille simple auprès de Dimitri et Abigaëlle. Le divin ? Elle connait de loin. La réputation d'Apollon ne l'avait vraisemblablement pas précédé jusqu'au pas de sa porte. Etre une héroïne ? très peu pour elle. Mais quand il s'agit de sauver la Russie de ce mode, Anya accepte le projet Magic League. Elle est russe, rousse et avec une tête bien faite, c'est pourquoi elle endosse l'identité d'Overwatch, le cerveau des opérations. Son esprit et ses doigts affûtés entendent bien mettre des bâtons dans les roues des super méchants !

Gambit
ALI NACER Aladdin et Gambit, pourrait être la même personne parce qu'ils ont beaucoup en commun,par rapport à plusieurs sphères de leurs vies. Gambit , sera pour Aladdin ce qui n'a jamais accepté, car il a toujours fuis ses responsabilités, car il n'a voulu de sa magie offerte à la naissance et surtout pas les prix à payer pour l'avoir. Gambit réveilla le sauveur qui se cache en Ali. Donc la mission et l'incarnation du personnage, seront pour Ali , le chapitre ou il prendra conscience qu'il doit s'accepter comme il est, peu importe le prix, si il veut pouvoir avancer et tourner la page sur ce qu'il a perdu depuis la malédiction, car depuis celle-ci et depuis qu'il a perdu ce qui comptait le plus pour lui : l'amour. Il n'a plus le goût à rien. Il souhaitait payer sa dette, pour sa magie : La mort. Parce qu'il ne croit plus en son rêve bleu. Il n'a qu'une envie mourir, donc quand Maléfique l' empoisonne pour le capturer pour ses plans personnels, Aladdin voit l'occasion de se laisser mourir. Il demandera même à une personne de l'achever, mais celle-ci détournera sa demande en refusant. Cette personne lui donnera la troisième chance, de croire en lui et à son rôle de sauveur, celui de rétablir des fins heureuses et de pouvoir rétablir la sienne, car Ali a tendance à osciller entre le bien et le mal, au nom de l'amour. Donc la mission et l'incarnation du personnage est une opportunité, de sauver des gens comme il l'a fait autrefois avec son peuple et mais aussi de se sauver lui-même,de croire en ce sentiment qui sera toujours fatal pour lui. Et surtout de ne pas suivre le chemin que lui réserve la sorcière Dragonne, un chemin pour devenir le sauveur des méchants.





Crédit vidéo : Diane


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Down with the king !

WHEN YOUR TIME COMES TO DIE, BE NOT LIKE THOSE WHOSE HEARTS ARE FILLED WITH FEAR OF DEATH, SO THAT WHEN THEIR TIME COMES THEY WEEP AND PRAY FOR A LITTLE MORE TIME TO LIVE. SING YOUR DEATH SONG, AND DIE LIKE A HERO GOING HOME. c)lazare.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10127
✯ Les étoiles : 1818




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 15:00



Magic League, Mission Russie

1 semaine avant...

Assis à mon bureau, à la mairie, je parcourais des yeux une énième fois le texte de la proposition d'Apollon. Il fallait se l'avouer, c'était plutôt classe. Assez cool. Ça l'était même vachement ! J'avais fermé les yeux quelques fois en train de m'imaginer dévaler les rues à toutes vitesses, dans les airs, de toiles en toiles, pour sauver la ville d'un bouffon vert.

Mais l'idée était aussi un peu bizarre. Deux mois plutôt, le 15 juillet, j'avais enfin décidé de changer, faire ressortir le meilleur de moi-même, ce qui m'a valu une petite transformation physique non-prévue. Si de toute évidence j'avais aujourd'hui un visage et un corps incroyablement beaux qui étaient à tomber, je ne niais pas non plus le fait que j'étais devenu considérablement jeune en apparence. Et lorsque l'on est psychologue, adjoint du maire de surcroît, c'était dur pour garder la confiance qu'on avait auprès des gens. Pendant de longues semaines j'avais tout tenté pour montrer aux gens que j'étais toujours capable d'assumer mes responsabilités, même si j'avais, peut-être, beaucoup tendance à m'amuser, mais c'était humain, après tout ! Tout ça, en m'assurant que je tenais ma promesse, pour être là pour ma famille, spécialement Kara qui n'allait pas bien du tout, et mes amis, dont Hyo-Jin que j'avais trop délaissé quand Lily Jones était morte, alors qu'elle avait souffert autant que moi.

La vie n'était pas simple.
Alors demander à la ville de devenir des super-héros ? Moi, honnêtement, j'étais certain que ça avait un énorme potentiel pour prouver que je suis prêt à être là pour tout le monde, comme je me le promettais. Mais si c'était inutile ?

La voix de Clara, l'adorable secrétaire de la mairie, me fit sortir de mes pensées.

Dyson ? J'avais longtemps insisté pour qu'elle m'appelle Dydy. Mais comme elle ne s'y faisait pas, j'avais alors demandé Dyson. Monsieur Walters me faisait trop penser au passé. Et aujourd'hui je semblais trop jeune pour être appelé ainsi.
Je levais alors aussitôt les yeux vers elle.

Lorsque vous êtes arrivé à la mairie il y a quelques mois (j'avais voulu qu'elle me tutoie aussi, mais y avait encore du boulot pour la convaincre) vous avez installé un logiciel sur l'ordinateur principal, vous vous souvenez ?

Ouaip ! A vrai dire, c'est Géo qui l'a fait. Je voulais juste rechercher un gars dans le monde et j'avais aucune idée de comment m'y prendre. Il a utilisé un satellite je crois ou j'sais pas trop. En tout cas ça marche pas son truc. Ça fait des mois que j'attends un résultat.

Clara me regardait avec un air grave. Elle ne semblait pas comprendre à quoi ça servait, mais paraissait savoir que ce qu'elle allait dire n'étais pas une bonne nouvelle.

Justement, il vient de donner un résultat.

Je m'étais levé d'un coup, sous la surprise. Depuis le temps que j'attendais ! En décembre dernier, lorsque je voulais sauver mon fils en danger, j'avais rencontré quelqu'un avec un seul désir, dévoiler l'existence de la magie aux humains pour faire du tort à Storybrooke. S'il n'a jamais pu le faire, je l'avais perdu. Neuf mois après, j'avais enfin des nouvelles ? C'était inespéré.

J'avais suivi Clara jusqu'à l'ordinateur principal, où elle m'avait montré ce que le logiciel affichait. Quelques photos de caméra de surveillance qui semblaient correspondre avec le gars que nous cherchions, quoique habillé d'une façon... particulière. On aurait dit un personnage tout droit sorti d'un comics.

Le logiciel aurait également détecté quelque chose dans une base de donnée, c'est le point rouge en haut. Je n'ai pas osé cliquer, je ne sais pas vraiment ce que vous faites de tout ça.

En cliquant sur le point de notification, l'écran semblait m'afficher une liste d'invités, dont sept noms étaient surlignés. Six que je ne connaissais pas du tout. Le septième, était celui que je cherchais. Je fronçais les sourcils, cherchant à quoi cela correspondait. Cela semblait être les invitations pour un gala d'un certain "Medvedev". Qui donc portait un nom comme ça ?
J'ouvrais la page du navigateur, en tapant ce nom, et google m'afficha instantanément le portrait du type.
Medvedev était le premier ministre russe.

Ce taré s'était fait invité dans un gala politique en Russie.

Oula, c'est pas bon ça ! S'il était encore ici, je saurai quoi faire mais là... là il pourrait déclencher la troisième guerre mondiale avec ses conneries ! Je peux pas sauver le monde tout seul moi !

Puis une pensée refit surface, alors que mon regard coula vers mon bureau, où était posé la proposition du dieu.

Mais je peux peut-être le faire avec une équipe... Clara, l'interpellai-je soudainement alors que je commençais à me précipiter vers mon bureau, pouvez-vous contacter mon ami Géo Trouvetou ? J'ai encore besoin de lui. J'arrive, j'ai un message à écrire.

Message adressé à : Phoebus Light (Apollon)
Envoyé par : Dyson Walters
Sujet : Projet Magic League

Apollon, après avoir réfléchi sur le projet que vous avez soumis à la mairie, nous avons décidé de le mettre en oeuvre. Une récente découverte m'a fait ouvrir les yeux, vous aviez raison : le monde est en danger sur tous les fronts, et les plus petits détails peuvent devenir catastrophiques. Le Projet Magic League verra donc le jour : je me chargerai, dès demain, de réunir au sein de Storybrooke des volontaires afin de monter l'équipe de Justiciers qui agira sur le monde. Ils seront masqués, pour éviter toute relation avec Storybrooke. Tout le monde est encouragé à rejoindre ces Justiciers, toutes les qualités sont les bienvenues. Leur première destination sera la Russie, car si mes informations sont bonnes...

Quelqu'un est sur le point de déclencher une nouvelle guerre mondiale.





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Down with the king !

WHEN YOUR TIME COMES TO DIE, BE NOT LIKE THOSE WHOSE HEARTS ARE FILLED WITH FEAR OF DEATH, SO THAT WHEN THEIR TIME COMES THEY WEEP AND PRAY FOR A LITTLE MORE TIME TO LIVE. SING YOUR DEATH SONG, AND DIE LIKE A HERO GOING HOME. c)lazare.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink

Jezabel Chapman


« Si on schtroumpfait ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3836
✯ Les étoiles : 1064




Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Sam 5 Aoû 2017 - 18:23


Magic League
Bonjouuuuur ! C'est par ici la bagarre ?


Eddy avait une sale tronche ! Non vraiment, vous avez vue ses petits yeux pervers qui m'observent ? Je suis sur qu'elle est pas vraiment morte et qu'elle cherche juste à envahir le monde ! En plus, ca faisait tic tac dans son ventre. J'ai jamais vue ca de ma vie ! La police me l'a amener en me disant qu'ils l'ont trouvé étendu sur le trottoir. Je lachais une moue en observant son visage figé dans la surprise. Bah alors Eddy ? Qu'es ce qui ta fais peur comme ca ? J'inclinais la tête, coinçant mes lunettes de medecin légiste sur le nez et parcourant le corps accroupie du doigt. Ca manquait de musique. J'aimais pas travaillé dans le silence, c'était ennuyant. Je me relevais pour aller enclencher la musique. C'était pas assez volumineux ! Non mais regardez, même Eddy elle bave tellement elle en est pas satisfaite.

▬ « Me regarde pas comme ca ! C'est bon, je vais le monter le son !  T'es relou ! »
grognais-je, lançant un regard noir à Eddy. Non mais elle va ce calmer la madame ? Je montais le son à m'en faire exploser le tympans, et revint en une seconde prêt d'Eddy. « Allez hop ! Montre moi ce que tu as à me cacher, tic tac ! » m'ecriais-je d'un sourire, prenant une lame de dix entre mes doigts. Je plantais le lame dans on abdomen, laissant une trace rouge apparaître pour traver un chemin jusqu'à sa trachée. J'attrapais ma tasse de café que j'englobais, avant de la jeté en arrière sans prendre la peine de tourné la tête lorqu'elle ce fracassa sur le sol. La cafeine circula dans mon sang, et je le sentais vibré et lui fournir une energie electrisante. Soudainement, j'avais envie de bouger partout, d'accabler le monde de ma bonne humeur et de chanter, danser. Sauf que les récents evenements du mois d'Aout m'en dissuadait.

▬ « Il va jamais s'arrêter le tic tac ? Y'a quelqu'un qui ta fait avaler un révéille ou quoi ? »
m'exclamais-je en croisant les bras, mécontente. « Tu pourrais me répondre, c'est franchement impoli de ta part, Eddy. » Non mais c'est vrai ! On disait que les morts ne parlait pas, mais moi j'étais certaine qu'Eddy en était capable. Regarder moi ses prunelles vicelarde, elle le sait ! Elle me provoque. Tic tac. C'était bizarre. La porte s'entrouvrit sur une visage familier. Je levais la tête du cadavre pour découvrir le visage de Maria. Une colère gronda dans mon esprit, et je replongeais ma tête dans les intestins d'Eddy. C'était mieux. Je n'oublierais pas les mots qu'elle m'a dit, elle m'avait blessé. Et c'était sa faute si j'étais tombé sur Emily. Elle était encore plus horrible que Maria. Maria ce dandinet d'un pied à l'autre mal à l'aise. Tant mieux, culpabilise ! « Si tu es venue pour t'excuser, tu peu repartir. La compagnie d'Eddy me suffit. » lachais-je froidement.Maria me considéra, compréhensive de mon ton plein de reproche.

« J'ai appris ce qui c'est passé pour la voiture, le bébé, l'enfant ...Je suis désolé Jezabel. Je n'aurais pas du te dire toute ses choses, j'ai été l'élément déclencheur de tout ca. » s'excusa t-elle. Je manquais de cafeine. Je cherchais de gauche à droite, et attrapait une autre tasse que j'englobais. Je ne pris pas la peine de lui répondre, me remémorant Emily me coller une baffe monumentale pour me remettre les idées en place. Maria savait que je ne contrôlais pas bien mes émotions negatives. Elle savait que c'était devastateur. Je revoyais la déflagration s'échappé de moi et frapper cette voiture. Le bébé plein de tube, l'enfant qui avait perdu ses jambes. Je retint ma respiration, alors que je cherchais l'origine du tic tac qui me serinais les oreilles. « Jez. Jez ! » sa voix était plus forte que d'habitude, et à contre cœur, je relevais des yeux emplit de rancoeur envers elle. Il m'était impossible de stoper cette tornade brûlante qui animait mon cœur.

▬ « J'ai pas envie de te voir pour l'instant. »
Je lis sur son visage la culpabilité. Je lachais un soupire en posant la lame. «  Ecoute. Je t'en veux, mais ca passera. Laisse moi juste du temps. Et mince alors, il va pas s'arrêter ce tic tac ? » hurlais-je, impatiente. Maria semblait l'avoir entendu aussi.

« On dirait une bombe. » Je tournais deux yeux sérieux vers elle, avant de laché un rire à gorge déployé. Maria n'était pas souvent drôle. Mais quand elle l'était, elle était vachement douée ! Elle me lança un regard noir. «  Je plaisante pas, laisse moi regarder. » avisa t-elle, descendant la rembarde pour s'approché du corps avec dégout. Je levais les yeux au ciel. Elle va pas me piquer mon boulot non plus ? Elle était professeur d'histoire, pas medecin légiste ! Qu'es ce qu'elle y connaissait d'abords au corps tout mort ?

▬ « Eddy, je te présente Maria. Soit pas trop dur avec elle, elle vient d'une autre planète. » ricanais-je, les yeux malicieux, les bras croisés pour cacher mon irritation de sa présence. Maria leva les yeux au ciel.

« Pour toi, venir du passé c'est venir d'une autre planète ? »
Lacha t-elle froidement, alors que la lame de dix percuta quelque chose de mecanique. Alors que j'allais lui retorquer quelque chose, un mecanisme ce mit en route. Nous restions quelque seconde figé, avant que je n'ose montré ma tête pour apercevoir un compte à rebours. Oh oh. Une bombe. Une vrai bombe. Je lachais un cris malgrès moi. «  Faut sortir d'ici ! » Cria Maria qui me tenait sévèrement le bras.

▬ « Nan, toi sors d'ici, je vais essayer de l'arrêter.Je crains rien au feux et au explosions. » expliquais-je en faisant apparaître une flamme qui léchait mes doigts. Elle parut mitigé, mais finit par accepté et s'éloigné. Je me tournais vers Eddy. La veinarde. «  Alors c'est ca que tu me cachais hein ? » Fis-je, réprimant le cadavre comme un petit bébé. Les cadavres des fois ils en faisaient qu'a leur tête. Il fallait vraiment leurs remettres les neuronnes en places ! Je tapotais la joue d'Eddy en signe d'affection. «T'en fais pas maman va s'occupé de toi ! » soufflais-je avec douceur avant de me penché sur la bombe. Elle indiquait une minute. «  Bon, on fait comment ? » réfléchis-je, me caressant le menton. J'avais l'air intélligente comme ca. Mes doigts effleurait un bouton rouge. Le compte à rebours s'accéléra. «  Wowh ! On ce calme ! Eh ! Ohhhhhhhh ! HEHOOOOOOOOOOO ! » Criais-je, mes doigts aggripé au cadavre et le secouant de toute mes forces dans la panique. Bah quoi ? Avec un peu de chance, Eddy arrêtera ses conneries et stoppera la bombe. Non ? D'accord … J'appuyais sur un bouton vert. Le décomte changea. « Oh misère ... »

10.9.8.7.6.5...

▬ « TOUT LE MONDE A COUVERT ! CHARLIE ! OLAF ! » énumérais-je. A mais que j'étais idiote. Ils étaient déjà tous mort, j'étais toute seule. Je sautais au sol quand une explosion retentit dans mon dos, et que des flammes escaladait mon dos. La deflagration me projeta en avant, et je m'ecroulais après m'être pris l'etagère dans la tronche.Une avalanche d'objet me tombèrent dessus, mais pas que ….Alors que j'étais encore confuse, me frottant le visage douloureusement et que mes oreilles sifflait horriblement, le murs était lui retapissé. Retapissé de rouge, de boyaux, de lambeau de chaire qui dégoulinait de la table. Un intestin c'était enroulé autour de mon bras, alors que le cerveau et le cœur était tombé sur ma tête et sur mes épaules. J'étais recouverte de peau humaine. Beurk. Je me relevais, furibonde. « C'est pas sympa ca Eddy ! C'est qui encore après qui va devoir tout laver ? C'est moi ! Regarde ce que ta fais à Charlie et Olaf ! » Dis-je en les montrant du doigt. Eux aussi avaient explosé. Je lachais un soupire, me préparant pour un nettoyage.

Heureusement que j'étais super rapide.

Je suis rentré aussi vite que possible ! Jamie était dans le comas en ce moment, il me manquait un peu. La maison était vide avec Callio sans lui. Lorsque j'ouvris la porte, je découvris ma meilleure amie, dansant sur la table basse sans vêtement avec des bateaux apéros et notre musique de shut up and dance enclenché. Elle tourna la tête, dévoilant des lunettes de soleil qui lui couvrait les yeux. Un grand sourire fendit son visage.

« Viens t'amuser ptit zombie ! Retire tes fringues et viens faire la chenille ! »
Je restais figé en la dévisageant, la fixant remuer du bassin sur la table. Et pour clore ce magnifique discours, elle me lança des gateaux apéros. Le temps ralentis autour de moi lorsque je les vis arriver dans ma direction. Je me depêchais de les rattaper un à un, avant de revenir à ma place initiale et de les enfournés dans ma bouche encore recouverte de sang d'Eddy. Callio cligna des yeux la seconde d'après, et tout redevint normale. J'avais juste envie de prendre une douche et de me dépatouillé ! Non mais c'est vrai, Eddy était en train de squatter mon propre corps avec ses organes et sa peau, je veux bien partager mais faut pas abusé !

▬ « Faut que j'aille me dépatouillé, Mrs Cameron est hyper collante l'air de rien ! » Lachais en croisant les bras de mécontentement. Elle ce mit à agité les sourcils de manière perverse. J'inclinais la tête de curiosité.

« Ouuuuuuuuhhhhhh c'est ta chérie ? Vous êtes collées l'une à l'autre ? » Ricana t-elle. Je lachais un gros sourire, amusé, relevant un bras sur lequel était enroulé les intestins.

▬ « Jusqu'a ce que la mort nous sépare ! » déclarais-je en manquant de rire, amusé. Callio aurait pu être épouvanté, si elle n'aurait pas été ma meilleure amie, et qu'elle n'aurait pas déjà vue des trucs hypers glauque. Et de plus, elle était habitué à ce que je rentre dans ce genre d'etats lorsque j'ai pas de chance. Jamie la première fois à faillit faire une crise cardiaque, ce qui était diablement drôle ! Callio arrêta de danser et joint les mains devant elle.

« Je serai ta demoiselle d'honneur à ton mariage ? Hein hein ? J'ai hâte que tu devienne madame intestin ! »

▬ « Bah oui ! Attend, j'ai ce qui te faut pour te couronner ! » Dis-je fièrement en retirant l'attestin et le glisser sur la tête de Callio en forme de couronne. Elle était jolie comme ca ! C'était normal que ma meilleure amie soit ma demoiselle d'honneur, nameho ! « Voilààààà ! Votre majestée ! » Dis-je en exécutant une petite courbette. Plus jolie que Maria, nah ! Callio leva la mains dans le but d'imité la reine d'Angleterre.

« Merchi très chaireuh, maintenant aller donc prendre une doucheuuuh ! » Dit t-elle d'un accent anglais qui faisait quand même bobo aux oreilles. Mais au moins il était mieux que Maria ! Elle avait beau affiché ses grands airs avec son accent britannique, j'étais sur qu'elle trichait et que c'était un faux ! La sale frimeuse !

▬ « Ah ! Maria serait affligé ! » dit -je en imitant celle ci avec un faux air britannique et outrée. Imité Maria était trop marrant. Et vraiment tentant. Moi vengeresse ? Je vois pas de quoi vous parlez.

« T'aurais du l'entendre parler Français, c'était trop marrant ! Calui donne encore plus l'air d'une pimbêche ! » répondit Callio. Vous vous êtes déjà trouvé en présence d'une personne super intélligente, super belle qui attire tout les regards, et qui en plus savait parfaitement parler plusieurs langue ? On est d'accord, on ce sent diablement inférieur et débile à coté hein ? Bah c'était un peu l'idée que je me faisais à coté de Maria.

▬ « C'est pas juste, même avec un sac pouvelle elle reste sexy. » maugeais-je, boudeuse, avant de filé dans le couloirs pour aller direction la douche. Parce qu'Eddy, en plus de coller, elle grattait ! J'étais contente de me débarassé de tout ce sang, et de tout ses organes. Ca faisait du bien de se sentir propre ! Je filais dans mon lit, attrapant l'ordinateur sur moi. Y'a quelque temps, Dyson le chérubin – oui parce que vous devriez voir sa tête, il pourrait être mon petit frère, a lancé une annonce. Une annonce pour défendre le monde. Une annonce pour incarner un justicier masquée. Et arrêter la troisème mondiale.

Ca sonnait comme un film de science fiction dans ma tête, et j'avais horriblement envie de me balader de toit en toit avec un masque. Les super héros c'était mega cool. Ils sont super fort, ils botte le cul des méchants avec classe et en plus les gens les aimes. Je veux qu'on m'aime. Je veux montré que malgrès ce que j'ai fais, je peu devenir quelqu'un de plus réfléchie. Je sais pas pourquoi ca me tenait tant à cœur, mais une partie de moi avait envie de prouver sa valeur. Ca m'en déchirait le cœur tellement j'avais l'impression de n'être qu'une personne traité avec indifférence. Je ne voulais plus être sous l'emprise de qui que se soit, en particulier Melody. Même si je sentais que n'importe laquelle de ses paroles pourraient encore avoir un impact sur moi. Puis bon, Magic League, ca sonnait comme Justice League ! Je sélectionnais l'adresse email que j'avais retenu, mes doigts tapant sur le clavier avec rapidité.

trouvetou@storybrooke.com

Bonjour. Ou Bonsoir. C'est le soir, mais quand vous allez recevoir ca, ce sera surement la journée. Donc bonjour bonsoir.

Je suis Jezabel Chapman, une simple medecin legiste, Mort du mexique. Ouai, ca sonne flippant, mais vous en fait pas, je vais pas vous fauché l'âme. Bien que je puisse voir votre date de mort et qu'elle n'est pas pour tout de suite. Pas de panique ! Je souhaiterais faire partie de la Magic league. Vous savez, dans la vie, on a tous un moment ou on souhaiterait ce dépassé, et montrer au autres de quoi ont est capable. Je ne veux pas que l'on porte un regard indifférent, et avec jugement sur moi. Je veux apprendre de mes erreurs, rencontré des obstacles. Je veux montré au aux autres que quoi qu'il arrive, on ai capable de le faire. Je ne crois pas en l'echec. Pas si on peu ce relever et encore l'affronter.

Je souhaiterais incarner Wonder Woman. Elle est forte, elle ne laisse pas démonté. Elle apprend de ses erreurs. Elle est cette espoir qui submerge le visage des gens quand elle les défends. Elle est badass, et elle possède une armure d'enfer. J'adore Wonder Woman. Elle défend les femmes avec férocités, et elle est capable de montré les dents au hommes quand ils sont trop instable. Quand ils s'apprête à faire des bêtises. Et en plus, elle aime la baston. J'aime la baston. Je veux apprendre d'elle, incarner son personnage pour m'en inspiré, et tracé mon chemin à partir de son exemple.

Je suis capable de beaucoup de choses. Je suis la plus rapide au monde. Le tour du monde en dix secondes pour être exacte, si on compte une halte en Irlande. Je peu créer, manier le feu. Et faire diverses choses avec. Je peu voir la date des morts des gens, mais cela reste souvent brumeux, sauf quand c'est réellement proche. Je peu changer d'apparence, bien que la mienne me convienne. Ma rapidité me permet de courir sur l'eau, d'escaladé les buldings. De passé à travers la matière. D'avoir une force plus vigoureuse que la normal. Je peu voir les choses au ralentis, ce qui me permet de stopper les balles, ou bien d'attrapé les choses. De les deplacers. Je peu faire d'inombrabres choses, dont j'en oublie surement.

Je souhaiterais faire partie de la Magic league.

Bonne nuit, bonne journée monsieur trouve tout.

Ps : J'adore votre nom de famille. Il est stupide, il me fait rire.


Je savais pas trop dans quoi je m'embarquais. Mais je m'ennuyais à Storybrooke, et Emily était une sadique quand elle m'entrainait. J'avais besoin d'aventure. De me dégourdir les jambes.

1er Septembre, 14h.
Il faisait chauuuuuud j'en étais réduite à l'etats de larve ! Mon corps collait horriblement, et le ventilteur était pas assez puissant ! J'étais tentée de faire une virée en Antarticque. Même si techniquement je craignais pas le froid avec le feu qui m'habitait. J'étais allongé sur le ventre, sur le canapé, guettant l'horloge. Dans une minute, j'avais rendez vous à l'aerodrome. On avait accepté ma candidature, je me demandais ce qui m'attendait. J'avais donnée à mangé à notre serpent jezallio pour pas qu'il mange Le chat. D'ailleurs, celui ci ce moquait de moi avec un œil vicelard. Le petit crevard.

▬ « Ta pas une souris à aller bouffé ? »
grognais-je. Il leva un sourcil, prenant sa patte en otage pour entreprendre de la lavé.

« Nan. Ton états de morve est plus amusante. » ricana t-il. « Je profite du spectacle avant que le rideau ce baisse. » ajouta t-il, d'un ton ennuyeux. Un sourire étirait mes lèvres.

▬ « Oh je vais te manqué ? » m'enquis-je en battant des ciles. Il secoua negativement la tête.

« Surement pas ! » ce depêcha t-il de répondre. Mais si, j'allais lui manquer, ca ce voyait sur son visage ! Son petit cœur était brisé, ca me faisait de la peine. Il me lança un coup d'oeil sournois alors que l'horloge sonnait quatorze heure. Héhé ! Je me levais à toute vitesse, tapotant la tête du Chat qui ce mit à râlé.

▬ « Oh mais si je vais te manqué ! Si t'es gentil je te ramène une souris. » declarais-je, avant de dispaître dans un tourbillon de lumière et de passer à travers la porte. Les rues de storybrooke laissait un paysage flou autour de moi, passant comme un fantôme entre les personnes sans qu'elle ne décèle qu'un coup de vent. Je m'arrêtais la seconde d'après devant l'aedrome, y'avais Dyson. Il semblait me jeté un coup d'oeil paniqué. Je le regardais, ne comprenant pas pourquoi il me dévisageait. «  Quoi ? » J'inclinais la tête de curiosité, avant de comprendre que mon bras prenait feu. «  Ah ca c'est rien ! C'est encore cette fichu chaleur ! » soupirais-je en faisant disparaître la flamme à coup de mains pour l'etouffer. Quand il faisait très chaud, il arrivait que le soleil me face prendre feu pendant que je courrais à toute vitesse. Elles n'avaient pas l'air de s'entendre, toute les deux. Je souris à Dyson, dévoilant toute mes dents. « Bah alors, on ta refait le portrait ? » ricanais-je, ebouriffant ses cheveux. «  Tu pourrais être mon frère ! Bon, on attend qui ? » ronronnais-je en tapant dans ma mains, prête.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Run boy run, running is a victory
This is how you bring me back to life ▬ I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Anastasia Romanov


« Music divides us from beasts »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5228
✯ Les étoiles : 6994




Actuellement dans : « Music divides us from beasts »


________________________________________ Dim 6 Aoû 2017 - 16:26

Deux jours plus tôt, Anastasia était tombée sur une curieuse annonce émise par Dyson Walters, l'adjoint du maire. La mairie était, semble-t-il, à la recherche de volontaires pour former un corps d'élite qui s'appellerait Magic League et devrait agir masqué pour "sauver la Russie et le monde d'une troisième guerre mondiale en protégeant le secret de la magie". Tout un programme, donc, et un programme qui avait éveillé la curiosité de la rouquine.
D'ordinaire, elle serait probablement passée devant cette annonce en arquant un sourcil et l'oubliant aussitôt. Mais pas cette fois, pas quand il était question de la Russie, son pays. Ou, plus exactement, le pendant réel de son pays dans le monde des contes. Anya ne doutait pas que les choses y étaient différentes de ce qu'elle avait connu. La jeune femme avait d'ailleurs eu un aperçu récent lors d'une escapade avec Victoire. Ce n'était définitivement pas son pays. Et pourtant, elle s'était immédiatement sentie concernée. Alors Anastasia avait recopié l'adresse avant de rentrer chez elle.
Quarante-huit heures plus tard, elle envoyait, un peu incertaine mais déterminée, le message suivant :

Objet : Candidature Magic League
De : Anastasia Romanov, anastasia.romanov@hotmail.fr
A : trouvetou@storybrooke.com

Madame, Monsieur,

Je suis Anastasia Nicolaievna Romanov et, comme mon nom vous le laisse peut-être présager, je suis d'origine russe. Je ne prétends pas avoir de capacités particulières et certainement pas de pouvoirs magiques mais je parle plusieurs langues dont le russe qui me parait indispensable pour votre expédition. Je maitrise également toutes sortes de logiciels informatiques (voir CV joint à cet email).
Dans le cas où ma candidature retiendrait votre attention, et ainsi que préciser sur votre annonce, je souhaiterais endosser l'identité d'une dénommée Overwatch (voir pièce jointe à cet email).

Dans l'attente de votre retour, je vous prie de croire en mes sincères salutations,

Anastasia Romanov
Traductrice RU <> EN, RU <> FR, EN <> FR


Anya relut plusieurs fois son message avant de finalement presser la touche ENTER de son clavier et d'attendre, les yeux rivés à l'écran.
Dans son dos, elle entendit soudain le plancher craquer et se retourna pour apercevoir Dimitri. Le timing aurait difficilement pu être meilleur.
- Tiens, regarde j'ai trouvé un truc intéressant, l'interpella-t-elle en changeant de fenêtre pour afficher la version numérique de l'annonce parue sur le site de la mairie.
Dimitri se pencha juste à coté de son visage pour lire l'annonce, les sourcils froncés et tourna finalement la tête vers elle l'air de demander si c'était une blague ou non.
- J'ai déjà envoyé ma candidature, de toute façon, lui apprit Anya en croisant les bras sur sa poitrine. Mais rien ne dit qu'ils auront besoin de moi. Fais pas cette tête ! Je suis badass ! Un peu, au moins. Et j'ai du tempérament.
Dimitri n'en doutait certainement pas, car ce tempérament, il le connaissait bien. Mais il n'en était pas moins sceptique face à tout ceci.
- Ca a surtout l’air d’être une arnaque, fit-il remarquer d'un ton posé, remontant ses lunettes sur son nez. C’est pour combien de temps ?
N'en savant rien, Anastasia haussa les épaules.
- C'est pas dit. Quelques jours j'imagine. On ne sauve pas le monde en une nuit, si ?
Anastasia n'aurait rien eu contre, cela dit...
A présent, elle scrutait le visage silencieux de Dimitri, dans l'expectative.
- … J’ignorais que la Russie avait besoin des États-Unis pour se sauver. commenta-t-il après ce qui sembla une éternité avant de tourner les talons.
Anya secoua la tête, manquant de ressortir son mantra sur les hommes.

***

La réponse ne se fit pas attendre et arriva par courrier moins de quarante huit heures plus tard. Anastasia lisait la lettre en marchant, Hoover dans ses pattes en train de se demander ce qui accaparait tant l'attention de sa maitresse.
A son grand étonnement, Anastasia avait été retenue pour prendre part à cette ligue.
- Eh, tu te rappelles le sauvetage en Russie ? demanda la jeune femme en arrivant dans le salon où Dimitri s'occupait d'Abigaëlle. Bah ils ont accepté ma candidature ! annonça-t-elle, un peu sciée, en agitant la lettre entre ses mains.
Dimitri et Abigaëlle relevèrent un regard surpris en direction d'Anastasia.
- Sérieusement ? 
- Oui, sérieusement, répondit-elle, une pointe d'agacement dans la voix. Je te signale que j'ai un tas de qualités. Je parle plusieurs langues, je suis pas la dernière conne et je suis pas une femme au foyer qui va gentiment rester à la maison faire des gâteaux. Même si c'est cool aussi d'en faire parfois. La lettre dit que j'ai rendez-vous à l'aérodrome le 1er à 14h. Et je ne compte pas être en retard.
Dimitri l'observa avec un air surpris.
- … Je n’ai jamais dit que tu ne serais pas à la hauteur, répliqua-t-il d'un ton pincé, en se levant avec Abigaëlle accrochée à son pantalon.
Anya les suivit du regard et se laissa tomber sur le canapé pour relire la lettre pendant que Hoover venait curieusement flairer le bout de papier.
- T'en fais pas, dit-elle à la chienne. Maman et papa ne sont juste pas sur la même longueur d'onde en ce moment mais ça va aller.

***

Et les choses allèrent, effectivement.
Anastasia avait peut-être légèrement mal interprété les propos de Dimitri qui n'avait légèrement pas voulu les éclaircir sans se vexer. C'était somme toute assez typique de leur tempérament respectif. Mais dès le soir, l'incident était oublié. Les deux amoureux s'agaçaient beaucoup mais ces petites disputes ne duraient jamais, heureusement.
Le 1er septembre était arrivé plus rapidement que prévu. Il était un peu plus de 13h et Anastasia s'observait dans la glace de la salle de bains, se demandant si, oui ou non, elle était fin prête pour cette aventure. C'était bien beau de vouloir sauver le monde et tout le tralala mais en était-elle réellement capable ? La rouquine ne l'aurait jamais admis tout de go mais elle appréhendait cette expédition, volontaire ou non. Il ne fallait pas qu'elle meure, c'était certain. Abigaëlle avait encore besoin d'elle.
Ca va le faire, martelait-elle mentalement. Tu en es capable. Tu es une Romanov, t'en as vu d'autres.
Sur ces encouragements silencieux, Anya inspira un grand coup et sortit de la salle de bains pour rejoindre Dimitri et leur petite fille :
- Bon... C'est l'heure que j'y aille, je crois, déclara-t-elle sans préambule, c qui eut pour effet de faire relever sa tête à Dimitri.
La minute d'avant, il était penché sur la table à laquelle il associait d’ordinaire ses appâts à poisson. S'il constata l'appréhension peinte sur ses traits, il ne fit aucun commentaire. Dans un soupir, il prit un objet verni sur la table pour le lui tendre : il s’agissait d’une petit matriochka en bois qui en contenait une autre encore à l'intérieur. Anastasia était surprise par ce geste. Positivement surprise. Elle lui rendit un sourire reconnaissant et rangea la poupée russe dans la poche de sa veste.
- Pour te porter chance, commenta Dimitri en se levant pour embrasser son front. N’oublie pas de t’asseoir pour la route.
Anastasia laissa échapper un petit rire mi amusé mi nerveux.
S'asseoir sur la route avant de partir était une vieille coutume de chez elle à laquelle les gens s'adonnaient avant de partir en voyage et qui permettait de se remémorer ce qu'on avait pris, fait, tout en s'assurant de ne rien oublier.
Décidant cependant qu'un baiser sur le front n'était pas assez, Anya se hissa sur la pointe des pieds pour embrasser Dimitri. Puis elle s'agenouilla à hauteur d'Abigaëlle pour lui tendre les bras, à la recherche d'un dernier gros câlin que sa petite fille donna volontiers.
- Maman va vite revenir. En attendant, tu seras bien sage avec papa, d'accord ?
La petite fille secoua vivement la tête puis se rassit sur le sol à la recherche de ses jouets. Hoover, qui ne la quittait jamais d'une semelle, leva la tête vers Anastasia qui posa une main froide au sommet de son crâne.
- Tout ira très bien, assura-t-elle à la chienne dans un murmure.
- Tu m’écris quand tu arrives, reprit Dimitri sans que cela soit une question. T’es sûre que tu ne veux pas que je t’accompagne ? 
Anya hocha négativement la tête.
- Je peux le faire. Et si jamais j'ai un costume beaucoup trop sexy et pas assez couvrant et que je peux le ramener, je le ramènerais. Des fois que..., ajouta-t-elle, une lueur espiègle passant brièvement dans son regard.
Dimitri esquissa un sourire devant son ânerie puis Anastasia prit le chemin de la sortie.
Elle arrivait rapidement à l'aérodrome de Storybrooke où elle ne s'était jamais rendue auparavant, pour s'apercevoir qu'elle n'était pas la première arrivée. Il y avait déjà un jeune homme - sans doute le fameux Dyson Walters - ainsi qu'une jeune femme qu'elle ne reconnaissait pas.
Anastasia s'avança d'un pas assuré et serra la main des deux protagonistes en déclarant :
- Bonjour, je suis Anastasia Romanov.
Les autres la saluèrent. L'un confirma ce qu'elle soupçonnait, l'autre se présenta comme étant Jezabel Chapman.
Quant à Anya, elle s'assit sur le sol, s'attendant à méditer un peu en attendant les autres, car elle ne pouvait imaginer une équipe aussi réduite. Mais très vite, elle s'aperçut que la jeune femme brune l'observait, la tête inclinée.
- Tu me dis quelque chose...
Elle sembla réfléchir un instant avant de claquer des doigts, triomphante.
- T'es pas copine de Maria ? Celle qui est aller avec elle chez Quasimodo ? Il est si moche que ça ? Ou il est rattrapable et dégage un sexappeal ?
Anastasia ouvrit des yeux ronds, ne l'ayant clairement pas vue venir, celle-là.
- Euhm.. J'imagine que tous les goûts sont dans la nature, répondit-elle, décontenancée. Oui, sinon c'est bien moi. Maria va bien ?
- Ouais, elle va bien, se referma Jezabel.
Notant le changement d'attitude, Anya n'insista pas et demanda cantonade :
- On attend qui d'autre ?
- J'en ai aucune idée, faut demander à notre copain Dyson ! s'écria Jezabel en ébouriffant les cheveux du jeune homme. Hein Dydy ?
"Dydy" ne sembla pas ravi d'être traité de la sorte :
- Maiiiis arrête ! s'écria-t-il avant de poser son regard sur Anastasia et de poursuivre. Il manque encore un peu de monde. Mais on est pas beaucoup, on ne devrait pas attendre beaucoup.
Anya acquiesça silencieusement et attendit, le nez levé vers le ciel.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE

Maara Blackhunter


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Katie McGrath

Ѽ Conte(s) : Les 5 Légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightmare

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 92
✯ Les étoiles : 803




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 6 Aoû 2017 - 22:45


TMagic League, Mission Russie
Feat la Magic League



Je me demandais encore pourquoi j'avais répondu à cette stupide annonce... J'aurais bien pu parler de coup de folie et c'était sans doute ce que je dirais à ceux qui pourraient m'interroger là-dessus. Heureusement, il n'y en avait qu'un qui serait susceptible de cela et je ne comptais pas voir Pinpin avant que cette histoire soit réglée... Quoi qu'il en soit, moi je savais parfaitement pourquoi j'avais répondu à l'annonce de l'adjoint au maire... Pour savoir. Pour essayer. Je n'étais pas une héroïne et ne le serais sans aucun doute jamais. Cela me convenait. Mais j'avais besoin de savoir, de comprendre comment les héros vivaient toutes ces aventures et se mettaient systématiquement sur les routes des méchants. Et puisqu'apparemment il n'y avait pas franchement besoin d'être gentil pour essayer de faire le bien... Je m'étais laissée tenter.

De : maara.blackhunter@gmail.com
À : trouvetou@storybrooke.com

Objet : Candidature

Bonjour.

Je souhaiterais tenter l'aventure. Non que je sois du genre à veiller à la sécurité des autres... Mais je connais un grognon qui est un héros alors j'ai envie de savoir... De comprendre. Et de tester. Tester si mes pouvoirs liés à la peur et à l'obscurité pourraient servir à autre chose que ce pourquoi on m'a créé... En cela, je trouve que Raven me correspondrait bien. Comme elle, j'ai un côté sombre et je me cherche.

Cordialement,
Maara Blackhunter.

Le mail avait été plus que court, j'en convenais aisément. Mais je n'avais pas envie de m'étancher sur ma vie privée. Je n'avais aucune envie d'avouer que je cherchais ma place maintenant que j'étais humaine. Je n'étais plus la jument qui n'avait qu'un but : servir Pitch en répandant la peur. J'étais plus que cela à présent. Et si durant quelques années je m'étais cramponnée à ce passé, aujourd'hui j'avais décidé d'expérimenter, de découvrir... Je n'étais pas franchement sûre de ce que j'allais bien pouvoir découvrir, mais l'aventure me tentait.

~ 1er septembre ~

J'avais été surprise. Ils m'avaient accepté dans le groupe de volontaires. Peut-être n'avais-je pas été assez claire quant à mon passé... Quoi qu'il en soit, c'était trop tard pour eux. Je n'allais rien dire et j'allais plutôt tenter de voir ce que tout ceci allait bien pouvoir donner. À 14h, j'étais à l'aérodrome où deux femmes étaient déjà présentes avec l'adjoint au maire. J'entendais même les dernières paroles du fonctionnaire et captais la peur présente chez la rouquine. C'était très fin, mais elle flippait à cause de cette aventure. En temps normal, je me serais nourrie de sa peur et j'en aurais augmenté les effets. Mais je n'étais pas ici pour cela...

- Pas beaucoup ? Lançai-je en arrivant. C'est très vague ça... Et vous comptez sur une petite équipe pour empêcher la troisième guerre mondiale ?

Les humains m'étonnaient régulièrement par leurs espoirs insensés...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm the fear... But I'm not so bad...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63732-vous-avez-peur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63752-liens-de-maara

Midnight A. Storm


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown/ Katerina Valeriùs/ Midnight Storm

☞ Surnom : Kath/Kitty Kate

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2430
✯ Les étoiles : 756




Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Lun 7 Aoû 2017 - 18:48



SUPER ! J'AI GAGNÉ DES VACANCES EN RUSSIE !!
Dite, vous croyez qu'ils ont de la crème glacée là-bas ???

Feat. des vacanciers comme moi (Spider-Dydy, Wonder-Jez, Anya-Watch, Black-Raven et Gambit- Ali).

.




Depuis que nous étions revenus de notre petit road trip pour sauver le fils de son ami Dyson, Park n’était plus la même. Elle était plus distante, isolée, triste. Ce que j’étais largement en mesure de comprendre, puisqu’elle venait de perdre une amie à laquelle elle tenait beaucoup. Et pour ne rien arranger à son chagrin, l’amie en question était morte pour lui sauver la vie.
Et même si pour la pirate ce sacrifice n’en était pas un, Park elle vivait les choses différemment. Tout ce qu’elle retenait de cette histoire, était que son amie avait perdu la vie pour elle, et que tout était de sa faute.
Ce qui était faux puisqu’elle n’avait pas appuyé sur la détente. Que ce soit de près où de loin, la jeune femme n’était pas responsable du décès de son amie. Mais c’était quelque chose, qu’elle semblait incapable d’accepter. Et malheureusement pour elle, je n’étais pas le soutien qu’elle était en droit d’espérer, parce que je n’avais aucune idée de quoi faire pour la soulager ne serais ce qu’un petit peu, l’aider à se sentir mieux.
Je n’ai jamais était très démonstrative. Et encore moins doué niveau contact humain. Et bien que mes paroles se veuillent réconfortantes, je savais que ce n’était pas mes paroles qu’elle avait besoin d’entendre, mais celle de quelqu’un d’autre. Et ce quelqu’un d’autre, était bien trop brisé pour être le soutien dont la jeune femme avait cruellement besoin.

En définitive, j’étais coincée. Et voir Park dans cet état me rendait furieuse contre moi-même parce que je me sentais inutile et incapable de l’aider. Et ça, je ne pouvais tout simplement pas l’accepter. Même si en définitive, elle n’était pas la seule à avoir besoin d’aide dans cette maison.

Assise en tailleur sur mon lit, le regard perdu dans le vide, j’attends que l’aube se lève. Cette nuit, je n’ai pas réussi à trouver le sommeil malgré la fatigue que je ressens. Quelque part, ça m’arrange. Car je ne supporte plus de faire des cauchemars toutes les nuits et de me réveiller en sueur, seule. Non pas que je veuille réveiller toute la baraque, au contraire, j’aime que ma chambre soit isolée. C’est quelque chose que je n’ai pas envie de partager, ni avec Park, ni avec Ali, notre nouveau colocataire. Seulement, je me rends compte que plus le temps passe, plus Kyle me manque. Mikey aussi. Eux savaient comment me rassurer la nuit, lorsque j’étais coincée dans un cauchemar. Ils avaient chacun leur méthode, mais je me sentais en sécurité auprès d’eux. L’espace d’un instant, j’étais bien. Presque en paix. Et ça me manquait un peu plus chaque jour.

« Arrête ton char. Tu es seule responsable de ton mal-être Mina. C’est toi qui te torture avec le passé, qui retourne encore et encore les pires moments dans ta tête en te disant que si tu avais fait tel ou tel chose pour sauver tel ou tel con, tout aurait alors été différent. D’ailleurs tant qu’on y est, arrête avec le lien obscur. Tu n’aurais pas pu vivre avec de toute façon. »

Elle avait raison. Et ça ne m’enchantait guère. Bien qu’elle soit probablement la personne que je détestais le plus en dehors de Carter, elle avait visé juste. Preuve, qu’elle me connaissait très bien. Trop bien même.
Mais moi, je n’étais pas comme elle. Je n’étais pas capable de faire taire ma conscience, de déshumaniser les êtres vivants, de ne faire attention qu’à ma petite personne voir même, de prendre du plaisir à voir souffrir les autres, comme de détruire des vies. Non, moi j’avais besoin d’aider, de sauver. Je n’arrivais pas à accepter l’échec, parce que je n’y avais pas droit. Tout comme, je ne pouvais pas accepter que des gens meurs, qu’ils soient bon ou mauvais, parce que mon attachement à la vie était tel, que je préférais trouver une solution alternative, plutôt que de mettre un terme à l’existence de quelqu’un. Et voir une personne mourir, qu’elle soit proche de moi ou non, m’était insupportable. Presque autant que la malédiction qui était liée à mon espèce.

Tout ça pour dire, que je savais pertinemment que le lien n’était pas une option acceptable. Parce que ça n’aurait pas ramené l’amie de Park d’entre les morts, ça aurait juste lié son esprit à moi et en me basant sur l’expérience personnelle d’autres membres de mon espèce, j’aurais soit fini avec le cerveau complètement grillé, soit j’aurais complètement perdu le sens des réalités et je me serais prit pour la jeune femme, soit je serais morte. Dans tous les cas, ça se serait très mal terminé.
Mais même en sachant cela, je ne pouvais m’empêcher de penser que peut-être, j’aurais pu trouver un moyen d’arranger ça. Que peut-être, j’y aurais miraculeusement survécu et qu’on aurait pu cohabiter ensemble. Après tout, je n’étais déjà pas seule dans ma tête hein ? Alors une personne de plus ou de moins, ça n’aurait pas changé grand-chose non ?

« Tu es pathétique. »

A ces mots, je tourne la tête vers elle et lui adresse un regard noir. Comme si entendre sa voix dans ma tête n’était pas suffisant, voilà qu’elle décide d’apparaître au bout de mon lit pour m’emmerder. Et je n’étais franchement pas d’humeur à me prendre la tête avec elle.

C’est ça. Tel que tu me vois, là, j’en ai vraiment quelque chose à foutre de ton avis. Vraiment. Ça me chamboule même, tu ne peux pas imaginer comment. Donc, pour me remettre de cette dure épreuve, je vais continuer à faire ce que je veux et toi, tu vas gentiment me foutre la paix.

« Petite idiote ! Tu crois vraiment que.. »

Alors tu préfères quoi ? Niveau torture je veux dire. Une comptine pour enfant ? Une de ses musiques énervantes qu’on entend partout et qui reste dans la tête jusqu'à te rendre fou ? Un mix des deux ? Où alors, tu préfères que je garde la surprise ?

« Tu ne le feras pas. Tu n’es pas assez patiente pour supporter quelque chose qui t’énerve autant que moi. Tu craquerais bien avant que je le fasse Mina. »

Tu veux parier ? Je lui réponds sur un ton de défi. Parce que crois moi, si c’est pour te pourrir la vie autant que tu me pourri la mienne, je pense être capable de faire une petite exception de temps en temps. Alors, qu’est-ce que tu choisis ?

Et à mon grand étonnement, l’autre prit d’elle-même la décision de disparaître. Hors d’elle par contre, car elle avait horreur que je lui tienne tête. Mais je n’étais franchement pas d’humeur à prendre des gants avec elle. Qui plus est, j’avais envie qu’on me foute la paix. Si seulement Kyle était là… j’aurais pu me changer les idées en jetant un sort à sa mousse à raser pour qu’il se retrouve avec une barbe qui lui arriverait aux pieds mais là, j’étais coincée. A moins que…

***


Et là, j’ai fais cramer ma chambre parce qu’elle m’ennuyait. Non mais franchement, pour qui elle se prend celle-là ? Sous prétexte que j'entends des voix dans ma tête, faudrait en plus que je me tape son bablabla super chiant ? Et puis quoi encore ?!

Depuis que mon pouvoir avait accidentellement foutu la merde dans mes petites expériences visant à trouver de nouvelles idées pour emmerder Kyle, les choses avaient considérablement changé pour moi.
Pour commencer, je m’étais enfin rendu compte que les livres, c’était beaucoup plus sympa de les faire cramer que de les lires. Parce que ça prenait beaucoup moins de temps et aussi, parce que ça faisait de la place et que j’adorais mettre le feu à des trucs.
Ensuite, je me suis rendu compte, que j’adorais refaire la déco des magasins pendant mes séances de shopping. En plus, on avait même des types à tabasser en cadeau. Ils pensaient vraiment à tout !! Même si ceux-ci, étaient de véritable barbare qui ne comprenait strictement rien à l’art.
Enfin, je n’étais plus torturée par quoi que ce soit. C’était génial ! Je faisais tout ce que j’avais envie quand j’en avais envie sans jamais culpabiliser. Le rêve…

Oh ça va, fait pas cette tête Bibi. Je lève les yeux au ciel avant de reprendre peu après. C’est pas comme si j’avais l’intention de faire exploser ta baraque !

« Robert. Mon nom c’est Robert et hier soir, t’as foutu le feu à ma boite aux lettres juste avant de m’adresser un sourire et de crier "salut !" comme si de rien n’était. »

Oooh t’es encore avec ça ? Je lui demande la mine boudeuse. Mais arrête, c’était super festif en plus !!! C’était comme une allée de torche, mais avec des boites aux lettres en feu à la place ! Pfff. Tu comprends vraiment rien..

Il y avait des gens qui n’étaient jamais content de rien. Ils comprenaient rien non plus d’ailleurs, parce qu’ils étaient sans doute un peu con aussi. En plus, de quoi il se plaignait hein ? J’avais été super poli avec lui d’abord ! Je l’avais même salué avec beaucoup d’enthousiasme ! Et après je m’étais présentée et j’avais même dormi chez lui ! Franchement, il était beaucoup trop exigeant. Surtout que je lui avais rendu un sacré service ! Grâce à moi, il n’aurait pas de facture à payer aujourd’hui, parce que j’avais libéré les chiens du voisin tôt ce matin. Si ça c’était pas un geste désintéressé...

Tu sais quoi ? Je reprends sérieuse, en fouillant dans les placards de sa cuisine sans gêne pour trouver quelque chose a manger, un de ses tee-shirt sur le dos. Tu te prends beaucoup trop la tête Penny. Hé ! J'ai une idée ! Ça te dirait qu’on aille faire un tour tous les deux plus tard ? Histoire de… Eh !! Mais attends, qu’est-ce que tu…

A peine je me retourne vers la table après avoir trouvé quelque chose de vaguement comestible, que je le vois entrain de taper un truc sur son téléphone. Il était quand même pas entrain d’écrire un texto à sa copine hein ? Parce que c’était vachement impoli ça ! Surtout que j’avais encore des choses à dire moi !
Vexée, je comble rapidement la distance qui nous sépare avant de lui arracher son téléphone portable des mains. De nos jours, les gens n’avaient plus aucun respect, vraiment.

C’est même pas vrai d’abord ! Je m’exclame outrée en lisant son message. Je suis pas folle, je suis originale d’accord ? En plus, tu parles même pas de moi correctement. Pourquoi tu dis pas que je suis canon hein ? C’est parce que tu me trouves moches, c’est ça ?

Je me penche au dessus de lui, les mains posées sur mes hanches, furieuse. Il n’était jamais bon de mettre une fille en colère, il devrait le savoir.

« C’est-à-dire que je.. euh… » Sous le poids de mon regard il se recroqueville sur lui-même et déglutie bruyamment avant de reprendre. « Si, si t’es euh… super canon je t’assure. C’est juste que j’ai une copine super jalouse et… »

Et alors ? T’as peur que ta copine regarde dans ton téléphone, c’est ça ? Je demande moqueuse avant de terminer. Tu sais quoi ? T’inquiète pas, je m’occupe de tout ! Alors attends.. (J’utilise l’appareil photo de son téléphone pour fait un selfie ou je tire la langue, avant de reprendre la rédaction du sms concentrée) voilà ! Comme ça, ils sauront même de quoi j’ai l’air ces petits poulets. Alors, t’es content ?

Il me regarde avec des grands yeux ronds, surpris. Bein quoi ? La photo rendait bien pourtant ! En plus, je m’étais jamais faite arrêtée par les poulets avant. Ça devait être vachement amusant de se faire tirer le portrait avant de passer la nuit en cellule à crier qu’on nous laisse sortir ! J’avais hâte d’y être !

Dis, tu bouges pas hein ? J’ai besoin de toi pour me prévenir quand ils seront là ! Je m’exclame surexcitée. En attendant, faut que je prenne une petite douche et que je me prépare. Tu comprends, je veux faire bonne impression, et être à mon avantage sur les photos.

Je sautille sur place quelques secondes avant de partir en courant en direction de la salle de bain, impatiente. Si j’étais assez rapide, je pouvais largement prendre une bouche et m’arranger un peu pour ressembler à quelque chose. Je me devais d’être impeccable. Après tout, ce dossier allait me suivre toute ma vie !!

Alors, ils sont arrivés ? Je demande bien plus tard en glissant sur le sol pour m’arrêter, parce que j’avais courut comme une dératée dans le couloir pour le rejoindre. Dit oui, dit oui !! Je commence excitée comme une puce tandis que je tape dans mes mains, avant de me rendre compte, qu’il n’y avait personne d’autre ici à part nous. Mais qu’est-ce qu’ils foutaient ces bouffeurs de donuts à la fin ? Ils savaient pas que j’avais d’autre chose à faire après ? J’étais une femme active après tout !

« Mon pote les a pas appelés. Il est persuadé que t’es une de mes copines et que je lui fais une blague. Notamment parce qu’a la fin du sms, t’as marqué xoxo. A ce propos, il te trouve canon et il veut ton numéro de téléphone. »

Ooooh.. Je fais la moue, déçue. C’était quoi son nom déjà ? Que j’aille lui dire à quel point il était idiot. Mais toi tu l’as fait hein ? Je reprends pleine d’espoir. Tu les as appelés dit ? Dit !!

Après tout, il n’arrêtait pas de se plaindre que j’avais mis le feu à sa boite aux lettres. C’était bien suffisant pour qu’il appelle les poulets non ?

« Eh bien je… »

Quoi ?! Je m’exclame stupéfaite. Tu les as pas appelés ? Mais c’est pas possible, faut tout faire soi-même ici !

Non mais vraiment ! A quoi ça servait de vandaliser des lieux privés et publiques ou même de demander un service à quelqu’un si au final, personne ne faisait rien ? C’était à vous décourager de faire des efforts pour trouver des idées amusantes dans cette fichu ville, vraiment.

Très bien ! Je récupère le téléphone dans la poche arrière de son pantalon ce qui le déstabilise un peu, avant de reprendre. Puisqu’on peut pas compter sur les autres pour faire le job, autant que je le fasse moi-même ! Au faite, on est où déjà ? J’ai pas fais gaffe à l’adresse hier soir.

« Attends, attends. Pourquoi tu veux a tout prix te faire arrêter ? T’es dingue ou quoi ? »

Je lève les yeux au ciel avant de reprendre à son attention, lassée.

Je suis pas dingue, je suis juste curieuse et pleine d’entrain. Qui plus est, ça à l’air méga fun de se faire tirer le portrait par des petits poulets ! Et puis, j’ai toujours rêvé d’être célèbre…

Enfaîte non. Parce qu’avant j’étais vraiment chiante. Mais plus maintenant.

Hé attends, c’est quoi cette histoire de super héro ?

« Hé ! »

Gêné, Billy se jette sur moi pour récupérer son téléphone. Manque de pot pour lui, je suis bien plus rapide et agile que j’en ai l’air, puisque je le contourne avec souplesse et court m’enfermer à clé dans la salle de bain, histoire de terminer ma lecture sans être dérangée.

Derrière la porte, Connie tape à la porte pour que je le laisse entrer, prétextant que c’est son téléphone, et que je n’ai pas à y toucher. Et alors, qu’est-ce que j’en avais à faire ?
Nullement gênée à l’idée de violer son petit jardin secret ( c’est mignon hein ?) je commence à lire le mail qu’il était vraisemblablement entrain d’écrire à un certain Trouvetou. C’est qui ça ? Et c’est quoi cette histoire de super-héro ?

Je commence à chercher des informations sur son téléphone. Je regarde les pages web qu’il a récemment consulté et le traite de vilain garçon, lorsque je me rends compte qu’une bonne partie des sites sont interdit au moins de 18 ans.
Ensuite, je m’attaque aux textos. Malheureusement pour moi, je n’ai pas à fouiller bien longtemps puisque très vite, je tombe dessus. Apparemment, son pote en plus d’être idiots, lui avait mis l’adresse du site de la ville en lui disant que le Maire recherchait des volontaires pour sauver le monde.

Pfff. On était vraiment obliger de sauver le monde pour participer à l’aventure ?

C’est bon Bonnie, j’ai trouvé ! Je lui annonce à haute voix pour être sure qu’il m’entende. J’ai pas eu le temps de fouiller ton téléphone à fond, mais je le ferais plus tard t'inquiète pas ! Bon, j'en étais où moi...

Et c’est comme ça que j’ai découvert l’annonce pour la magic league. Et que Dyson, le grand type super costaud qui m’avait balancé un gros naze dessus quand on était à la recherche de son fils, c’était finalement transformé en moustique. Qu’est-ce qui lui était arrivé au faite ? Pourquoi il était aussi jeune ? On l’avait remplacé par un modèle plus récent ou quoi ? Un genre de Dyson 2.0 mini ? Parce qu’il en imposait pas vraiment. Pas du tout même. Moi en tout cas, il me faisait bien rire le nouveau modèle.

***

Grrr. Mais qui a fait entrer un justicier masqué au commissariat ? Je demande en même temps qu’Harley Quinn quand un mec en costume bleu avec des bâtons électrique débarque pour m’empêcher de libérer Poison Ivy. C’était qui ça Batnight ? Un geek déguisé en justicier parce que sa vie était chiante à mourir ? Il allait voir..

Dégage de là Batring ! Je grogne énervée tandis qu’il tente avec un autre policier, de me maîtriser pour m’achever avec ses bâtons à la noix. C’est pas toi qui mène la danse ici, c’est moi. Et le combat sera terminé, seulement quand je t’aurais refait le portrait à grand coup de batte gros naze !

« Bon ! Eh bien je crois qu’on a trouvé ton costume. Mais il me faut toujours la liste de tes pouvoirs si tu en as, et aussi une explication de ton intérêt pour la mission autre que « Si j’veux participer à votre voyage en Russie, c’est parce que je me fais chier ici et que j’ai envie de détruire des lieux publiques et privés en dehors de Storybrooke ». Ils n’accepteront jamais ta candidature avec ça. »

Ooooh t’es sur ? Je demande avant de reprendre menaçante, dégage Batnaze ! Laisse les adultes parler entre eux, et retourne jouer dans ton bac à sable loser !

Heureusement pour lui, qu’il était juste un personnage dans un jeu vidéo. Parce que sinon, je lui aurais bien fait bouffé ses bâtons électriques moi.

T’as qu’a marquer que s’il veut des précisions, il à qu’a envoyé un mail à Dyson pour récupérer le numéro de téléphone de ma colocataire Park qui sait à peu près ce que je suis. Moi, je suis occupée là ! Attends… Ah non, c’est bon, j’ai fini. Ha Ha !

Je tire la langue lorsque le justicier masqué se faire attraper par Poison Ivy avant de tourner la tête vers Annie, tout sourire.

Alors, t’as fini ? Je demande impatiente à l’idée de lire la candidature qu’il a écrite pour moi.

« Tes pouvoirs et ta motivation. »

Ça veut dire non ? Je demande avec une moue triste.

« A ton avis ? »

Ooooh.. J’ai pas envie, ça va être chiant. Je pousse un soupire de lassitude avant de reprendre. Dit tu peux pas inventer un truc, n’importe quoi ? On s’en fou, Dyson sait même pas que j’ai des pouvoirs de toute façon. La dernière fois qu’on c’est vu, j’ai juste cassé la jambe d’un idiot et refait le portrait de deux/trois losers en travers de ma route…

« Pouvoirs et motivation »

Oooh… Il était dur en affaire. Et moi, j’étais bonne pour faire le listing complet de mes pouvoirs et ça allait être long… et super chiant.

Message envoyé à trouvetou@storybrooke.com par Mina et écrit par Brunie qui n'était pas très bien après ça.

Spoiler:
 

1ER SEPTEMBRE, 14H, AÉRODROME DE STORYBROOKE :

Depuis que je lui avais parlé de moi, Barbie n'avait pas l'air bien. Il me regardait étrangement, avait du mal à dormir et me demandait parfois, si quelqu'un était avec nous chez lui. Parce qu'il avait l'impression d'être observé. Moi, je répondais oui pour lui faire plaisir, mais la vérité, c'est qu'il était juste fou. Aussi, je lui ai jeté un sort pour qu'il oublie ce que je lui avais raconté sur moi et par la suite, tout est rentré dans l'ordre.

Puis quand l'heure est venue de partir, il m'a presque poussé dehors et m'a proposé de m'emmener à l'aérodrome, parce qu'il avait peur qu'on arrive en retard (et que sa copine débarque et lui fasse une scène).
Alors, comme j'étais très touchée qu'il ne veuille pas que je loupe mon départ en vacance, je l'air pris dans mes bras pour lui faire un gros câlin, avant de l'endormir et de lui prendre sa moto. Parce que la moto, c'était quand même plus classe que la voiture hein ? Et puis en plus, j'avais toujours rêvé d'en conduire une.

Que la fête commence ! Je dis à haute voix excitée, manquant presque de perdre mon chewing gum à la fraise une fois arrivée sur place. Alors, on commence par quoi ??


.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
WHY SO SERIOUS ?
Maybe there's crazy in my blood, but i don't care. ∞ Sign by Most Wanted Bann
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231

Ali Nacer


« Pink is the new black »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1462
✯ Les étoiles : 5429




Actuellement dans : « Pink is the new black »


________________________________________ Mar 8 Aoû 2017 - 6:56

Ali et Magic League 
.
'' Prend la carte du risque, 
pour enlever le masque de la peur''


Désespoir ou espoir ? Quand un homme pense trop!


Je suis une vieille cassette qui ne chante plus. Je n'ai qu'une envie me mettre sur pause ou simplement effacer le contenu. Donc si vous espérez faire la connaissance du gars souriant, volant sur un tapis volant, chantant à tut tête le rêve bleu . Cet homme que j'étais est mort .  Il est décédé le jour,  ou mes peurs avaient pris le dessus sur moi.  Je l'avoue, je ne suis plus le courageux va-nu-pied des rues d'Agrabah, car je vis dans le futur depuis l'instant ou Jafar m'a dévoilé que je ne serais jamais le héros de mon conte.  Que si je voulais l'être, il avait un prix à payer. Ce prix était sans doute qui préparait sans doute à un plan pour se débarrasser de moi . 

J'ai flippé à l'idée de mourir avant de connaître ma fin heureuse . Mais avant de m'égaré dans un chemin que je ne connaissais pas et de me laisser guider dans l'inconnu. J'ai accomplis la demande de la princesse dont j'étais amoureux au premier contact du regard, et simplement parce qu'elle avait effleurée ma main pour prendre une pomme que je lui offrais. J'ai sauvé le royaume d'Agrabah avec l'aide du génie et j'ai fuis car j'avais peur de mes sentiments à son égard. Mais je fuyais aussi l'homme que je souhaitais devenir..

Pourquoi ? Simplement à cause d'une peur. Qui répondait à ma question ! Est-ce que je serais heureux? Non!  Les héros dans mon genre, ne pourront jamais entendre cette belle finale : Ils vécurent heureux et ils eurent beaucoup d'enfants. Pourtant que je voulais y croire, mais la malédiction m'a fait perdre cet espoir, car la princesse m'avait abandonnée. Et j'avais sombré dans l'oubli.  J'étais tombé du tapis volant pour être en chute libre.  Je faisais une dépression.

Sincèrement,  je crois que j'ai besoin d'un psychologue. Mais j'hésitais à composer le numéro de téléphone. Car celui ci , allait  sans doute  rire de moi. Me dire que c'était simplement une peine d'amour.  Pourtant c'était plus que ça pour moi, je voulais  consulter, parce que je pensais trop au futur, et que je n'arrive pas à me concentré sur le moment présent. 

Donc, je préfère garder le silence ,jusqu'à temps que tout EXPLOSE ! Que je décide de m'achever moi-même, car les gens ne sont pas assez gentils pour assumer un meurtre volontaire. Ceux-ci était trop lâches de mettre fin à ma souffrance.  Celle de vouloir être heureux pour combler le vide que je ressentais. J'enviais les autres d'avoir ce que je ne pourrais pas posséder: L'amour. Je suis prisonnier d'un rêve bleu, qui ne redeviendra jamais une réalité bleue. 

La recette du bonheur : Une femme !


Déprimant je suis ! Je suis simplement dans une mauvaise passe. Mais dans ma vie, il a une petite lueur d'espoir, qui s'appelait : Mina. Mais encore une fois, je décidais de jouer la carte du gars peureux,  et ne pas lui avouer que j'avais le béguin pour elle. Qu'elle réveillait en moi une envie de vivre. De vivre un moment présent , sans penser au futur. Mais tout ce que je voulais c'était attiré son attention et que mon coeur EXPLOSE. 

En dehors d'elle , je fréquentais des femmes, comme Lena avec qui tout était tellement simple et avec qui  je ne vivais aucune pression. Mais ce que je ressentais pour Mina. C'était totalement différent. C'était dangereux et j'avais besoin de me nourrir de cette adrénaline .Elle était Malicia pour Gambit. Elle était un amour incertain qui me donnait le goût au risque.  Un risque d'y laisser ma peau . Cette femme je la trouvais aussi torride physiquement. Que je devais prendre le risque de la connaitre plus. 
La vie pour moi est un risque , car tous les jours je risque de mourir. C'est ce que l'écrivain de mon histoire veut de moi .  Donc je serais prêt à me prendre des coups pour elle, juste  pour une seconde de son attention.

Ali à besoin de testicules, c'est une urgence !


Mais  je devais prendre le risque de  me faire pousser des couilles pour lui dire que je voulais être son super-héros.  Et non un gros zéro. Être son super-héros était la raison qui m'avait poussé à arrêter de déprimer et me plaindre sur ma vie. J'étais comme une épave, dans le canapé du salon ,avec de la crème glacé, à moitié à poil avec une grosse doudou,  et à pleurer devant des films de filles, car tous les hommes sont des bébés.(Une petite référence au rp de Jasmine et Annatasia que j'ai bien aimer lire) Ils ont besoin de se faire consoler,quand ça allait mal dans leur vie.  Drôle version d'un homme ? Je déprimais complètement donc ce que je faisais  n'avait  plus vraiment d'importance. Jusqu'à cette pensée.

Devenir son super -héros était tentant. Je cédais donc à la tentation.Mais comment je sais qu'elle s'était inscrite à une annonce de supers-héros ,et que je désire postuler?  Un voleur s 'infiltre partout.Un voleur à des yeux et des oreilles partout. Un voleur à des sources partout.  Pour voler ce qui désire. J'ai donc simplement dérobé cette petite information avec une petite source, pour le bien de mon âme maudite par les femmes. 

S.O.S miracle ,
 la prochaine fois, j'écrirais pour ma détresse dans le ciel. 
Mais aujourd'hui ça sera seulement un courriel.


Donc je saisis  l'ordinateur de ma coloc Park . Celui -ci traînait dans le salon  et je décidais  de  lancer un courriel  à ma détresse , en répondant à l'annonce pour m'engager dans cette league de justiciers masqués. À cet adresse [url=trouvetou@storybrooke.com]trouvetou@storybrooke.com[/url] . Par contre j'avais dut écrire avec l'adresse email de Park, parce que c'était son ordinateur.


Email:
 
Salut, ne vous fiez pas à l'adresse email. Je suis sur l'ordinateur de ma coloc en douce. Et parce que j'ai besoin d'un confident et ça tombé sur vous , après tout votre adresse dit trouve tout.
Je vous écris, car je suis un homme au bout du rouleau qui se cherche un échappatoire pour les soucis de sa vie. Mon prénom c'est Ali Nacer. Je suis d'origine arabe, d'ou le nom de famille un peu étrange, mais ce nom de famille à un sens. Il signifie '' Sauveur''. C'est ce que j'étais avant que prendre la plus grosse débarque de ma vie à cause de la peur et d'une femme

Je suis un homme qui erre sans but précis. Je désire retrouver celui que j'étais, avant de perdre mon Happy Ending. J'ai besoin de tourner la page. Et de recevoir plus qu'une baffe, car la dernière que j'ai reçu m'a fait tombé amoureux. Et cette baffe pourrait m'attirer d'autres ennuis. Ou c'était simplement un encouragement et une manière de recevoir de l' attention de la femme en question. Mais  j'ai besoin plus qu'une baffe pour me remettre sur le droit chemin, car j'ai toujours douter de moi . Je voudrais m'engager pour l'aventure ,pour quelques raisons personnelles et parce que j'ai besoin de recevoir une méchante volée sur la gueule, pour m'aider à raisonner. 

Je voudrais incarner le personnage de Gambit, car je crois sincèrement que Chris Claremont s'est inspiré de ma vie pour créer le personnage. Nous avons des points communs dans nos sphères de notre vie.  Il a été abandonné par ses parents petit. Il a fait partie d'une guilde de voleurs. Il est divorcé, de son premier amour. Il désire avoir une liaison avec une femme aussi spéciale que Mina: du nom de Malicia.Gambit n'est ni un héros et ni un méchant. Il balance entre le mal et le bien, au nom de l'amour pour Malicia.  Il serait prêt à trahir son équipe les x-men seulement pour les beaux yeux de la demoiselle. Elle est sa faiblesse. Nous avons quelques autres points communs, comme nos pouvoirs , quelques traits de caractères et nos compétences non-magiques. Par contre celui-ci n'a pas perdu son courage et assume complètement  ce qu'il est. Donc ce personnage est parfait pour moi !

J'ai un beau potentiel non magique mais  je suis mal dans ma peau et l'amour est un handicap qui m'empêche d'avancer, mais pourrait être aussi une force, si je trouvais la bonne personne pour m'encourager à être cet homme que j'ai envie de devenir. : un héros de nouveau. Je pourrais sans doute sauver le monde. Cette personne pourrait m'encourager d'un baiser.



P.S: Désolé du pavé mais ça résume bien ce que je suis.. Un homme qui veut une deuxième chance pour redevenir le héros de l'histoire  et tourner la page sur une vieille liaison amoureuse qui a fait de moi l'homme pleins de désespoir.  Maintenant que tu connais ma vie, garde le silence et accepte moi dans l'équipe. 

Signé : Le gars qui déballe toute sa vie 

Ce que je cherche..
J'aurais l' occasion de redevenir le héros que j'étais destiné à être. Devenir Gambit à la conquête de sa Malicia qui avait prise une autre identité..Partir au bout du monde, pour retrouver mon courage et me faire pousser des couilles en sauvant la Russie des méchants. Me rappelant un jour, que Jafar reviendra.
 Espérant que je revienne sain et sauf , parce que je veux seulement un nouveau départ.


1 Septembre , 14 heures


J'étais Prêt à porter un masque et me glisser dans le costume de Gambit, mon sac de voyage était prêt. Mes ''aux revoirs'' a certaines personnes étaient fait . J'ai eu un pincement au coeur avec cette dernière pensée pour la petite renarde qui avait la maison , à elle toute seule. À mon retour, je me ferais pardonner de mon absence. En lui offrant un petit cadeau, car je savais qu'elle avait des soucis et je n'avais aucune envie de la laisser seule, mais je n'avais pas le choix, car je devais me sauver moi-même, pour ensuite aider les autres.. Égoïste. Ça avait toujours un défaut chez moi, selon Jasmine. Je le suis devenu parce que peu de personne pense à moi, donc pourquoi je le ferais pour les autres ?

J'arrivais sur les lieux: à  l'aérodrome de la ville pour plus de précision sur une  moto. La moto a qui ? À un idiot qui avait laissé les clés dans le contact et son casque sur le banc, le temps qu'aller faire se chercher un petit casse croûte chez Granny's . J'en avais donc profiter pour me faire une petite balade  en cette journée chaud et humide. 

Mais je voyais qu'il avait une autre moto dans le coin. Qui était dessus ? La plus belle du monde! C'est à ce moment là, que je perdis le contrôle de mon véhicule et décidait de  sauter en bas de ma moto, avant de me tuer, car je venais encore de frôler la mort, à cause de ma distraction préférée. 

Décidément j'aurais voulu être sur mon tapis volant comme autrefois. La moto foncait dans un poteau brusquement. Et pris feu sous l'impact. Elle explosa en morceaux, dans l'action je reçu un morceau de métal dans la vitre du casque. Tandis que les autres morceaux, rendus l'âme sur le sol . Heureusement, que cette scène c'était passé un peu plus loin et pas à la vue de tout le monde, car ce beau monde était trop occupé par Dyson et sa métamorphose de lapin chaud .Mais ça je le savais pas, car je ne l'avais jamais rencontré. 

Sur le sol , je finis par me relever.J'enlevais mon casque, surpris de voir autant de monde.J'étais sans doute le dernier. Puis j'analysais la situation et à ce moment là , j'ai eu cette petite pensée. Puis je m'approchais du groupe, en soupirant.

Oh mais quelle horreur ! Ça va  me faire pleurer! Mais c'est vraiment une petite chose sans importance. Oh au Secours ! - Source Yago le perroquet de Jafar


Je n'étais prêt à affronter le cauchemar bleu devant moi, il avait une troupe de super - héroïnes . Décidément j'étais le plus malchanceux du monde, je devrais faire équipe et laisser ma vie entre les mains de femmes. Heureusement qu'il avait un jeune homme parmi elles, une chance qu'il  était là , car je m'aurais senti encore plus dans le trouble . Ça tombait vraiment mal , parce que j'avais envie de vivre et je me retrouvais dans une mission suicide. Quelle idée d'engager des femmes pour sauver le monde .Mais comment je pourrais réagir à ça ? 

Être le soumis que j'avais toujours été ? Et les laisser me mener par le bout du nez, comme Jasmine avait fait autrefois. Ou me faire une place , et prendre le contrôle sur ma vie.  Je restais donc en retrait , car j'avais cette mauvaise habitude , de vouloir rester seul .En attendant les instructions du chef. Je priais pour  ne pas que ça soit une femme. Aller ''Spider-man ''prend les règnes de l'équipe !  

Quand ta vie est une partie de cartes , et que tu joues la mauvaise carte.


Alors que les autres, sauf la petite rouquine rousse assise par terre, et mina sur sa moto. Les deux autres  étaient toutes autour du chaud lapin à papoter. J'étais sage dans mon coin, jouant avec des petites babioles volés dans ma poche de mon manteau pour calmer ma nervosité en la présence de ma Coloc, pas très loin. Je me  mordillais  la langue, car je commençais à perdre  le contrôle de la situation, car mes mains commençaient à trembler à cause de la nervosité. Et parce que je me sentais toujours mal à l'aise en sa présence.

Mais au moins ma décision était prise, je dois rembobiner ma cassette, pour redevenir Aladdin le courageux héros et prendre le contrôle de mon destin. Par contre à la fin de cette quête est-ce que je voudrais enlever le masque ? Ou en mettre un nouveau pour cacher, le vrai Aladdin ! Ou simplement croire en les gens que j'aime, pour ne plus échouer.
Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Broken Dream
Comme les rêves sont cruels , qui nous laissent entrevoir des merveilles pour mieux nous en priver ! Je sais que je me relèverais, j'avancerai, je survirais. Chaque jour j'aurais le mal de toi.Rêver seul ne reste qu'un rêve. Rêver à deux devient une réalité.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72666-shake-it-cessez-de-faire-ta-beyonce-idiot-et-secoue-le-snake http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72688-aladdin-en-quete-d-un-nouveau-reve-mai-2017-a-aujourd-hui

Dyson Walters


« A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10127
✯ Les étoiles : 1818




Actuellement dans : « A chaque génération, il y a un Dyson. Lui seul connaît la vérité! »


________________________________________ Mer 9 Aoû 2017 - 14:28



Magic League, Mission Russie

Le lendemain

Dyson, je veux faire partie de ton équipe. J'ai besoin de quitter Storybrooke je ne supporte plus d'être enfermée ici

J'avais été interrompu, alors que je dessinais les croquis de mon costume de Spiderman, en train de manger un sandwich avec l'autre main, dans mon bureau à la mairie, par Park, qui m'observait d'un air déterminé, motivé, déjà prête à partir.
Ah...
Park était sans conteste l'une de mes meilleures amies. Mais nous allons affronter quelqu'un que je ne pouvais pas permettre de mettre face à elle. Hyo-Jin était puissante, et elle allait être un atout important pour la Magic League... mais non. Je ne pouvais pas lui faire ça.

Hem... Park. Comment dire.. J'aimerai vraiment t'avoir à mes côtés, vraiment. Mais... je dois te demander de rester pour cette fois-ci. Je reviendrai rapidement... c'est pour ton bien.

J'avais de grandes hésitations à lui dire pourquoi, qui était celui qu'on allait affronter en Russie. Elle allait s'énerver.

Pour mon bien ? Parce que pour toi rester ici à revivre mes souvenirs c'est pour mon bien ? Je serais plus utile avec toi ! Je sais me battre Dyson ! Emmène moi avec toi !

Je me souvenais alors de sa remarque qu'elle m'avait faite il y a sept mois, en Floride. Je savais me battre ! Mais c'est sur qu'avec ma nouvelle apparence, je ne pouvais pas convaincre. C'était pas possible, je devais vraiment montrer à tout le monde que je suis capable de grandes choses.
Je chassai immédiatement ces pensées, pas importantes pour le moment. Je soupirai, décidant de lui dire la vérité.

Park... je sais que tu sais te battre, et tu aurais été la première personne que j'aurai contacté mais... écoute. Tu ne peux pas parce que... notre grand ennemi s'appelle John Queen. A ce moment je me mis à parler très vite, parce que je savais qu'elle allait réagir au quart de tour alors je devais placer tous les mots importants avant qu'elle ne puisse prendre la parole. Déjà moi même je vais faire un travail sur moi même mais Park je sais à quel point la mort de Lily t'a affecté et de tous les responsables c'est le dernier qui reste même s'il l'a pas tué et tu pourrais être guidé par le désir de vengeance ce qui est mal, la vengeance m'a déjà détruit pendant longtemps je peux pas me permettre de la laisser te guider. Je te promets qu'à mon retour on s'en ira. Avec Midnight, avec nos amis, avec qui tu veux, on s'en ira pour se changer les idées. Tu peux comprendre ? S'il te plait....

Comme prévu, son regard était désormais plein de colère. John Queen était quelqu'un sans importance qui justement voulait de l'importance. Il a voulu un jour révéler la magie aux humains, mais s'est foiré lamentablement, et dans la course, Lily Jones était morte. John Queen ne l'avait pas tué, mais il ne restait que lui à blâmer.

C'est trop tard Dyson. La vengeance me ronge déjà le sang. J'ai vécu des siècles dans la vengeance. Mais je te cèderais cette fois ci. John Queen mérite de payer. Mais je comprend ton point de vue. Je resterais ici mais ça sera la dernière fois. La prochaine fois tu ne pourras sans doute pas me contrôler.

J'étais un peu anxieux. Je ne voulais pas qu'elle soit ainsi en colère. Je te promets qu'on fera payer John Queen comme il le faut. Je me suis promis une chose il y a deux mois, je serai toujours là pour mes amis. Tu es mon amie, je te laisserai pas tomber. Jamais.

Ca avait été dur, mais Park avait accepté. Mais je savais qu'elle était en colère désormais. Par la suite, il avait été un peu plus facile d'être catégorique avec Derek & Duncan qui voulaient incarner "Dieu" pour protéger la Terre. Il était hors de question qu'ils viennent, quelque soit leur idée de personnage, absurde ou non. Ils furent donc assignés à rester dans la maison Walters avec Lukas à leur charge.

Deux jours plus tard

J'ouvrais donc la porte, Géo entrant aussitôt. J'allumais la lumière, afin d'observer la salle. C'était un grand local de la mairie qu'on avait du rangé afin de l'utiliser pour la Magic League. Si le projet marchait. Et pour les enjeux, le projet devait marcher.

Voilà l'entrepôt de Magic League ! Le petit musée de gadgets ou tout l'équipement sera rangé.
Si bien sur il y a des gens pour porter ces équipements. Je dois les faire aussi, et tu me laisse très peu de temps.

Je le vis ouvrir son ordinateur qu'il avait posé sur la table. Très bien, regardons qui veut devenir les grand super-héros de notre monde ! Combien y a-t-il de demande ? Fis-je avec excitation.
6.

Je fus coupé dans mon élan. Pardon ? Mais je dois sauver le monde moi ! Je vais y aller avec une armée de six personnes ?
Géo haussa les épaules. Finalement, il te faudra un peu plus pour regagner ta crédibilité. Lisons au moins les mails, ça peut être prometteur, qui sait. Le premier est de... Peter Walters.

Facepalm. On était vraiment pas sorti de l'auberge. Non, suivant.
Mais pourquoi ? On a même pas lu son message !
Tu reconnais pas le nom de famille ? Peter est un de mes frères, camarde de chambre des jumeaux. C'était un ancien paresseux qui en a gardé l'activité. Je suis sur qu'il a même pas fini sa phrase. Il est bien gentil, mais non.
En effet, il a pas fini sa phrase... Répondit Géo, étonné. Très bien... Le second mail est de Jezabel Chapman.

Ce fut une agréable surprise pour le coup. Jezabel avait des ressources. Son mail était prometteur, et j'eus soudainement un regain d'espoir pour la Magic League. Elle voulait incarner Wonder Woman, et c'était vu d'avance. Oui, bien sur que tu accepte ! Tu lui diras cependant que je n'aime pas sa remarque sur mon nom.

Anastasia Romanov.

Je connaissais Anastasia uniquement de nom, elle était présente au mariage de Regina. D'après son mail, elle semblait quelqu'un de très intelligente, qui allait présenter de nombreux atouts dans la progression de la mission. Acceptée !

Maara Blackhunter.

Je ne la connaissais pas, mais son message était beau. Chercher la voix de son identité dans cette mission, je trouvais ça génial de pouvoir permettre ça. Et puis, elle présentait des capacités interessantes, avec un portrait de super-héros assez cool. Bien sur, Acceptée !

Midnight A. Storm.

J'haussai les sourcils. Je la connaissais, elle m'avait aidé à retrouver Lukas, et j'en avais assez vu pour savoir que c'était une chance qu'elle soit partante pour ce projet. Son mail m'avait surpris... je n'avais pas vraiment visualisé Midnight comme une grande passionnée et fangirl de super-héros, mais après tout... pourquoi pas ! Acceptée !

Park Hyo-Jin.

Hein ? Je lui ai déjà parlé, elle avait accepté de pas venir pourtant ! C'était en réalité Ali Nacer qui avait utilisé son mail. Je le connaissais pour avoir été le témoin de Robin. Seigneur, son mail était long ! Géo le parcourait de Nananana ne lisant que les parties vraiment interessantes. Ils avaient rit à certains passages, notamment lorsqu'il demandait la compagnie de Midnight. Monsieur Nacer m'a l'air surtout de quelqu'un de désespéré. Ca sera un non pour lui.

Attends, il n'a pas l'air d'être Superman... oui, loin de là en fait. Mais il à l'air motivé au moins dans son desespoir. Et puis pour l'instant, vous êtes que 5 pour affronter Dieu-sait-quoi. Et puis, je peux faire quelque chose d'interessant sur son costume avec Gambit. Je pense que tu as pas le choix. Et tu auras qu'à exaucer son voeux et le mettre avec Midnight, il sera peut être efficace comme ça.

Il avait raison sur plusieurs point. Ce qui m'agaçait. Bon, ok. Accepté.

Voilà donc. Notre dream team.

1 septembre, 14h, aérodrome

Les costumes de Géo avaient été chargé dans le jet. Il m'avait assuré qu'on aurait un endroit pour attérir, que notre pilote était compétent (de toute façon je suis déjà rentré dans un jet piloté par Derek & Duncan, ça ne pouvait pas être pire), avant qu'il ne parte, refusant de prendre part à l'aventure. Et aussitôt parti, une tornade me fonçait dessus.

Alors que je m’apprêtais à sourire, ravi de voir Jezabel, celle-ci s'empressa de lui ébouriffer les cheveux.
Bah alors, on ta refait le portrait ? Tu pourrais être mon frère !
Alors ça ! L'aventure venait de commencer que je m'étais fait friendzoné ! C'est pas vrai ça ! J'avais du potentiel, je sais que je peux plaire aux filles, pourquoi se sentent-elles obligées de me traiter comme un lycéen ? Elle allait voir que j'étais pas quelqu'un à friendzoner.

Anastasia Romanov arrivait alors.
On attend qui d'autre ?
J'en ai aucune idée, faut demander à notre copain Dyson ! Hein Dydy ?
Je commençais à devenir grognon d'une telle attitude envers moi. "Copain" faisait gamin, je refusais d'être un "copain". Moi si j'voulais je pouvais séduire n'importe qui d'abord !
Maiiiis arrête ! Fis-je en écartant ma tête, dont les cheveux impécables se faisaient victimiser par sa main. Il manque encore un peu de monde. Mais on est pas beaucoup, on ne devrait pas attendre beaucoup.

Pas beaucoup ? C'est très vague ça... Et vous comptez sur une petite équipe pour empêcher la troisième guerre mondiale ? C'était celle qui se nommait Maara qui avait parlé en entrant. Je mis les mains dans les poches, le regard vers le sol. Ouaip je sais, c'est pas la meilleure des armées, mais je suis certain qu'on est capable de l'arrêter. Il faut juste éviter qu'un malade du nom de John Queen ne révèle la magie aux humains. J'avais rajouté "juste" pour me rassurer, tentant difficilement de me convaincre que ça allait être facile.

Midnight arrivait ensuite, d'un entrain rafraîchissant. D'un ton amusé, me souvenant du mail d'Ali, je lui répondais alors : Content que tu sois là ! On attend juste un de tes prétendants, et on pourra y aller !

Alors que ledit prétendant arrivait au bon moment, empêchant Midnight de répliquer, j'invitais tout le monde à entrer dans le jet. Votre carosse est avancé. Air Magic League a le plaisir de vous accueillir. Prochaine destination : la Russie.

Dans l'avion, je m'étais installé volontairement à côté de Jezabel : Tu me vois pas vraiment comme un gamin, hein ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Down with the king !

WHEN YOUR TIME COMES TO DIE, BE NOT LIKE THOSE WHOSE HEARTS ARE FILLED WITH FEAR OF DEATH, SO THAT WHEN THEIR TIME COMES THEY WEEP AND PRAY FOR A LITTLE MORE TIME TO LIVE. SING YOUR DEATH SONG, AND DIE LIKE A HERO GOING HOME. c)lazare.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink

Anastasia Romanov


« Music divides us from beasts »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5228
✯ Les étoiles : 6994




Actuellement dans : « Music divides us from beasts »


________________________________________ Mer 9 Aoû 2017 - 22:37

- Ouaip je sais, c'est pas la meilleure des armées, mais je suis certain qu'on est capable de l'arrêter. Il faut juste éviter qu'un malade du nom de John Queen ne révèle la magie aux humains.
Anastasia ne parlait peut-être pas mais cela ne l'empêchait nullement d'écouter, à la recherche des informations importantes. Celle-ci, justement, en faisait partie. Elle connaissait à présent non seulement l'identité de leur ennemi et son but. Tout ça, sans avoir poser la moindre question.
La jeune femme se releva et suivit le petit groupe dans l'avion. Elle s'isola de son côté et regarda par le hublot jusqu'à ce que l'appareil ne soit haut dans les cieux. Alors elle sortit le roman qu'elle avait emporté car il faudrait bien occuper les neuf heures de vol minimum - d'après ses recherches internet, il n'en fallait pas moins pour rallier Moscou qui n'était qu'une petite partie de la Russie dont la superficie s'étendait sur onze fuseaux horaires.
Anastasia lut pendant deux heures, prêtant à peine attention aux conversations des uns et des autres, puis décida qu'il était temps de dormir. Qui disait neuf heures de vol disait décalage horaire. Et il serait bien mal avisé de leur part de ne pas arriver le plus frais possible pour cette mission sauvetage - surtout si leur ennemi connaissait l'existence de la magie et surtout lorsqu'on disposait soi-même d'aucun pouvoir.
La jeune femme s'installa aussi confortablement que possible, se recroquevillant sur elle et dessous sa veste pour se tenir chaud et ferma les yeux, manquant le survol de la Scandinavie.
Le soleil se leva au-dessus de la Russie tandis que l'avion entamait sa descente, peu avant Moscou, d'après l'ordinateur de bord. Et finalement, l'avion se posa. Derrière les hublot, on pouvait apercevoir un champs et une forêt, probablement celle de Moscou. Du mouvement à l'avant de l'habitacle attira l'attention de la jeune femme qui détourna son attention du paysage - en soi peu captivant - pour fixer ses yeux sur celui qui avait l'air d'être le pilote :
- Mesdames et messieurs nous sommes en Russie, non loin de Moscou, annonça l'intéressé sans se présenter. Il est 6h du matin et le soleil s'est levé depuis environ une heure ici. Pays exclusivement russe dans son langage, vous pourrez peut être espérer qu'ils parlent anglais. Sinon, il me semble que Géo a fait allusion à l'un d'entre vous qui parlerait russe. Parfait. La température est de 20 degrés. Ici du moins, priez pour ne pas allez dans les déserts glacés. Votre destination, un entrepôt caché dans ces bois dans lesquels se fera votre entrainement. Vous avez exactement 7h pour vous préparer avant que le gala du premier ministre ne commence. Je vais décharger votre équipement. Il y a normalement une limousine cachée dans l’entrepôt. Me demandez pas pourquoi, la Russie a toujours été étrange. Pour vos estomacs c'est l'heure de diner ici. Ca va être bizarre de vous faire les courses pour le diner à cette heure-ci mais si vous voulez un truc, c'est maintenant qu'il faut le dire. Des questions ?
Ca faisait beaucoup d'informations d'un coup et le pilote semblait à peine avoir pris le temps de respirer pour les délivrer. Mais Anastasia saisissait l'essentiel : repas, entrepôt et entraînement.
- On peut aussi se mettre à l'heure russe et faire les courses pour le petit déjeuner, fit-elle remarquer. Si déjà on est ici, autant s'habituer au décalage horaire.
C'était toujours ce que les tours opérateur préconisaient, non ? Lors d'un voyage, il fallait se mettre le plus rapidement à l'heure locale. Si c'était le cas pour le tourisme, ça l'était forcément dans le ca de missions spéciales. Et d'autant plus, même.
Le pilota hocha la tête.
- Et en quoi consiste l'entrainement ? reprit Anya, considérant que l'affaire était réglée.
- Et bien ça dépendra de chacun, c'est pour qu'on se fasse aux costumes, pour pas être désorientés quand on va les utiliser, pour les comprendre maintenant et permettre à ceux qui ont des pouvoirs de comprendre comment associer les deux. Ca devrait être simple normalement, intervint l'adjoint au maire.
Anastasia opina également, satisfaite de la réponse. Quant à Dyson Walters, il était déjà reparti sur autre chose :
- Vous parlez très bien russe ? Enfin, j'ai bien compris que vous parliez bien le russe. Je veux dire, si jamais on est amené à parler avec des personnes importantes comme... le ministre. Vous pourriez le faire ? s'enquit-il.
La rouquine arqua un sourcil, un peu sidérée. Il avait lancé le recrutement. Elle avait envoyé toutes les précisions nécessaires. Mais il posait quand même la question. Il ne manquerait plus qu'il ait sélectionné les premiers candidats sans lire leurs motivations... Mais Anastasia ne fit aucun commentaire, se contentant de platement répondre :
- Je suis russe. Ca devrait vous suffire non ? Romanov, c'est dit dans le nom. Et mon CV en pièce-jointe indiquait que je suis traductrice, ajouta-t-elle, pour la forme.
- Oh oui. Evidemment, pardon. Et bien merci d'être venue, vraiment. Avant de lire le mail, j'avais pas vraiment pensé à la barrière de la langue, avoua le jeune homme, un peu piteux.
Si cela le rendait sympathique, ce n'était pas pour rassurer Anastasia. La barrière de langue était probablement la première chose à laquelle elle aurait pensé, qu'il s'agisse de la Russie ou de Tombouctou. Mais de toute évidence, Dyson Walters n'était pas un professionnel dans le sauvetage du monde - comme personne, d'ailleurs. Et il faudrait faire avec. Anya était peut-être sceptique quant à ses capacités, elle savait aussi que le but n'était pas de se mettre les gens à dos mais de faire équipe. Aussi, elle s'adoucit quelque peu :
- Dieu merci j'y ai pensé pour vous, compléta Anya avec un sourire.

***

Le pilote déchargea plusieurs caisses sans mot dire pour les attribuer à chaque personne présente. Puis le petit groupe s'enfonçant dans les bois, en route vers l'entrepôt. Ce dernier ne tarda pas à se dessiner devant eux, aussi lugubre et désaffecté qu'Anya l'avait imaginé. La plaque idéale, à n'en pas douter.
Et désaffecté qu'il était, l'entrepôt ne contenait guère plus qu'une dizaine de tables, quelques mannequins d'entrainement en mousse et des cibles de tir à l'arc au fond. Anastasia avait aussi repéré une limousine, qui détonnait dans ce paysage, et dont le pilote s'empressa de prendre le volant avant de disparaitre.
- Alors, ces mallettes nous sont données par Géo Trouvetou, expliqua Dyson, concentrant subitement l'attention de tous. Il a fait votre équipement en fonction de ce que vous avez mentionné dans le mail. J'espère que ça vous plaira.
Anya arqua un sourcil puis ouvrit la mallette, curieuse de voir ce que ce fameux Géo avait inventé pour elle.
Un présentoir surgit du coffre, révélant divers artefacts parmis lesquels le fameux costume qui était une agréable surprise. Pas de décolleté plongeant. Pas de jupe trop courte. Pas de couleur fluo. Juste une matière confortable et des couleurs sombres. Anya aurait pu acheter pareil vêtement et n'en était que plus étonnée. Ce Géo ne pouvait pas la connaitre, si ?
Anastasia préférait ne pas y penser, se concentrant sur le reste des affaires : sur le coté, elle trouva le petit masque de la même couleur que l'ensemble. De bonnes surprises pour le moment, donc. Soudain, un "bip" se fit entendre. Il émanait de la mallette et ne laissa pas le temps à la rouquine pour poser ses questions car déjà une voix robotique s'adressait à elle :
- Overwatch. Lunettes à intelligence artificielle. Elles afficheront le protocole à suivre pour faire ce que vous voulez sur n'importe quelle machine. Le parfait moyen d'associer votre réflexion aiguisée au grand savoir technologique.
Cette fois, le sourcil arqué de la jeune femme témoignait une pointe d'admiration pour ces gadgets technologiques qu'on voulait bien lui prêter. Peut-être que Dyson perçut ce changement quand il ajouta, amusé :
- Ça c'est Géo qui se vante d'avoir réussi à faire ces lunettes.
La jeune femme tourna la tête dans sa direction et lui adressa un petit sourire.
- En attendant ça me plait bien. En théorie, du moins, précisa Anastasia.
Il faudrait que les objets de Géo fassent leurs preuves, concrètement. Les belles paroles de Géo n'étaient que le marketing autour ds objets.
Dyson s'approcha d'elle. De son sac, il sortit un ordinateur sur lequel on pouvait lire le slogan pour le moins étrange "Rabbit Power". Fallait-il en conclure qu'il était un ancien lapin ? Ou était-il simplement fan de ces petites bêtes ? Anastasia ne posa pas la question, se contentant de l'observer. D'une seconde mallette qu'il avait avec lui, il sortit, parmi tout un tas d'objet technologique, un second ordinateur qu'il tendit à la jeune femme avant d'allumer un petit boîtier et de reprendre :
- Cette chose nous donne internet et du réseau téléphonique. Maintenant, voyons si vos lunettes peuvent pirater le dossier le plus protégé de mon ordinateur.
- Challenge accepted ! répondit Anya, une pointe d'orgueil dans la voix.
Anastasia attrapa les lunettes, qui reposaient encore dans la mallette, et les examina. Elle sursauta un peu quand la voix robotique de la mallette reprit la parole :
- Pour activer les lunettes, il vous suffira de dire "Over" suivie de l'action souhaitée.
Anya opina. Pour le moment, tout était facile.
- Ne perdons pas de temps, je suppose ? commenta Anya en mettant les lunettes sur son nez. Over piratage ! s'écria la jeune femme en tournant la tête en direction de l'ordinateur de Dyson.
Avec les lunettes, certaines touches du clavier prirent une couleur rouge, ce qui incita Anastasia à appuyer dessus. L'action ouvrit une boite de dialogue noire remplit de code informatique. Elle allait pouvoir rentrer dans l'ordinateur.
L'intelligence artificielle de tes lunettes fournit les commandes nécessaires pour rentrer dans l'ordinateur via la connexion Internet fraichement installée. Après un moment, l'écran d'ordinateur de Dyson apparaissait sur celui d'Anastasia. Elle était entrée, facilement d'ailleurs. Mais l'intuition lui soufflait que tout ne serait pas toujours aussi simple.
Sur le bureau de l'ordinateur, Anastasia trouva rapidement un dossier cadenacé nommé MAIRIE. Il s'ouvrait avec un code. Les lunettes indiquèrent une clé USB noire qui était fournie avec le reste de l'équipement et se trouvait encore dans la mallette. Puis une fenêtre s'ouvrit, demandant de nouveaux codes que les lunettes déchiffrèrent avec une facilité enfantine. Anastasia avait accès aux mots de passe et le dossier ne tarda pas à s'ouvrir quand elle sélectionna d'un regard le mot de passe approprié.
Dyson, de son côté, regarder son écran, surpris.
- Parce que c'est vraiment possible de contrôler mon écran sans le toucher ?! s'écria-t-il.
- Bienvenue au XXIe siècle, Monsieur Walters !... Même si en vrai je ne savais pas non plus, j'essaye de me donner un genre, ajouta la rouquine plus bas.
- Vous m'impressionnez tout de même, mademoiselle Anastasia, répliqua Dyson avec une révérence.
- Anya suffira, ajouta la jeune femme avant qu'il ne s'éloigne.
Il avait certes l'air d'avoir quinze ans mais il lui paraissait sympathique.
Dyson était allé voir les autres, ce qui laissait Anastasia seule avec son costume, ses lunettes et sa mallette. La jeune femme reposa le tout dans la mallette et s'éloigna du groupe, se rappelant qu'elle avait plus ou moins promis de tenir Dimitri informé de son arrivée à bon port. Mais hors de question de le faire devant tout le monde.
Anastasia sortit son téléphone de son sac à main et s'adossa à un mur avant d'appuyer sur la touche raccourcie - le 3 - qui permettait de lancer une communication. Ils avaient du réseau et du temps devant eux, pourquoi se priver ?
Elle n'était cependant pas habituée à l'avoir au téléphone et ne savait pas vraiment ce qu'elle pourrait lui dire. Mais d'après ses estimations, il était un peu plus de 23h à Storybrooke. Si Abigaëlle serait couchée depuis longtemps, Dimitri avait de bonnes chances d'être encore debout.
L'appareil vissé à son oreille, Anastasia attendit deux sonneries avant de dire gauchement et en russe :
- Salut, c'est moi. Anya... Bon bah, voilà, je suis bien arrivée à Moscou. Je suis avec une demie douzaine de gens que je ne connais pas. Mais ils ont l'air cool. Et toi, ça va ? Abigaëlle aussi ?
- Ca va. Pas trop fatiguée ?
Clair, net, court et précis, pour ne pas changer. Anastasia sourit en secouant la tête, désabusée.
- J'ai dormi dans l'avion. Ca va aller, je pense. Mais je pense pas pouvoir rester au téléphone trop longtemps, je crois que je suis pas là pour ça... Tu feras un bisou à Abigaëlle pour moi ?
- Je le ferai. N’oublie pas sa peluche.
- Ouais... Je vais essayer. Bon... bah... Je vais raccrocher. A plus... Je... enfin, tu sais quoi, marmonna Anastasia avant de raccrocher rapidement comme si le téléphone était devenu incandescent.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©️BESIDETHECROCODILE

Ali Nacer


« Pink is the new black »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1462
✯ Les étoiles : 5429




Actuellement dans : « Pink is the new black »


________________________________________ Jeu 10 Aoû 2017 - 19:50

Sortez tous vos cartes d'identités
Libéré, Délivré! Oups je me suis trompé de Disney. Mais c'était vraiment ce que je pensais. Oui je lançais derrière moi quelques personnes que j'adorais. Mais je laissais derrière moi pour quelques jours, mes soucis.  Pour moi ce voyage était comme un ''reboot''. Une manière de retrouver le vieux Aladdin,  celui avant de sauver Agrabah des plans de Jafar.
***Dans l'avion ***
Quand je montais dans le jet. Même si je trouve ça, un peu ordinaire de voyager à bord d'un gros oiseau de métal. Les tapis volants c'est beaucoup mieux à mon avis. Ah les tapis me manquaient. Faire ce voyage me rappelait qu'un jour, j'aimerais bien retourner chez moi, à Agrabah, même si je suis sûr que c'était impossible. Ce qui m'attriste, parce que Storybrooke ne sera jamais vraiment ma maison.

Sauf si  j'arrive à trouver ce que je cherche. Et à m'attacher à quelqu'un d'un amour véritable qui voudra bien de moi. Je jetais un oeil discret à Mina pendant cette pensée. Puis j'entrais dans l'avion à mon tour, essayant de passer inaperçu et discret pour les autres. Je n'aimais trop la compagnie . Être dans ma bulle et la solitude faisait parti de moi .  Puis  je pensais aussi à Lena parce que je l'appréciais aussi.  C'est là que ça complique, je ne pourrais jamais vivre de triangle amoureux, pourquoi ? 

Simplement , parce que je ne suis pas un séducteur.  J'ai des préférences en matière de femmes, je suis sélectif.Mais aussi parce que je ne connais pas ce que ma colocatrice, qui m'avait sauvé la vie, pensait de moi. Parce qu'on se parlait pas vraiment . Pourquoi ? J'aimerais le savoir de son côté . Mais du mien, c'est parce que j'avais perdu mon courage, depuis longtemps. Et j'avais peur de ne pas être à la hauteur de la jolie Brunette. Elle me troublait , me paralysait. J'avais jamais ressentie ça auparavant pour quelqu'un. Lena je le savais que j'aurais des chances,  au moins c'était plus simple de ce côté là.  C'était une femme expressive tandis que Mina c'était un mystère juste à elle. 

Mais depuis Jasmine, je n'arrivais plus à séduire une femme. À ce moment là, je jetais un regard de jalousie à Dyson qui semblait savoir comment s'y prendre avec les femmes contrairement à moi, car il avait déjà pris place dans l'avion à côté d'une femme que je ne connaissais pas. (Jezabel).
 


 J'avais une envie folle, de m' asseoir à coté de Mina dans l'avion , ce que je fis. Pourquoi ? Parce que je devais redevenir le voleur qui avait du courage peu importe les conséquences. Et simplement parce que c'était ma chance de lui proposer de vivre un rêve arc en ciel et de lui montrer que j'avais envie de lui montrer les milles et aux merveilles du monde. Dans le fond , j'avais le goût de vivre cette aventure à ses côtés peu importe le prix . 

 Ce voyage pour moi, c'est pas vraiment pour sauver le monde. C'est plus une conquête à l'amour. Et lui prouver que je me sacrifierais pour elle. Même si je ne l'interresse pas à la fin. Je m'étais fait la promesse à moi-même que je serais là pour elle , peut importe la situation. 
***
Mais comment j'allais faire pour l'aborder ? Si vous connaissez la réputation d'Aladdin, il séduit les demoiselles avec un petit plaisir de la vie : La nourriture.  Jasmine avait céder avec un morceau de pain, Lena avec une pomme et avec Mina, je tenterais avec des patisseries , de chez Robyn W. Candy. J'avais toujours eu des bons gouts en matière de bouffe et je connaissais la réputation de cette boutique. C'était ma raison de mon retard,  et c'était pour me faire pardonner de notre première rencontre ou j'avais interrompue sa pause biscuits pour me laisser mourir sur la plage.  

Dans l'avion, j'avais apporter mon petit bagage, un sac à dos, car je voyageais toujours léger, car j'étais un nomade. Un homme qui ne restait pas en place. Je n'avais jamais vraiment de foyer fixe, car j'avais toujours rêver du palace d'Agrabah. Mais aujourd'hui, mon palace était le domaine magique de Mina. Je me sentais à l'aise, même un peu trop parfois.

 Je sortais finalement mon sac, une boite avec des pâtisseries divers.  Pour briser un peu la glace, et qu'elle me remarque un peu, ne sachant pas que Dyson avait déjà entamer le pas avant moi, pour dévoiler ce qui se cachait dans mon email .  D'un sourire gêné. Je lui tendis la boite de gâteaux.
 
-  Tient , je me suis dis que tu aurais peut-être une envie de manger, pendant le voyage. Et c'est pour me faire pardonner de notre première rencontre, mon attitude étrange envers toi et toutes les bêtises que je ferais à ton égard.  

Comment s'est passé le reste du voyage pour moi à ce moment là, Mina vous fera découvrir la suite. Espérant pour moi que ça soit positif , car depuis la malédiction , ma vie n'avait rien d'amusant. Je souffrais dans le silence. Essayant de sourire à une vie que je détestais.
***
Le voyage était long, j'aurais voulu dormir un peu, mais je ne pouvais pas, car j'aurais aimer m'endormir auprès d'elle.  

Toi je te renierais à jamais de briser ma bulle !

Mais soudainement, un homme arrivait ,  en me sortant de mes rêveries.  Il parlait de la procédure à suivre pour cette mission. Et des détails. Ce qui attirait mon attention. Oui il n'a pas juste ma coloc qui arrive à l'avoir. Il parlait de désert glacés. Moi j'aimais les déserts chauds, mais ça reste des déserts pareil. Puis il parlait d'entrainement, je m'imaginais des femmes s 'entraînées. L'idée était plutôt sexy. 

Puis il nous disait que si on voulait un truc, c'était le temps de le dire. Vouloir un truc, non j'ai déjà tout ce qui me faut dans l'avion. Je jetais un regard discret à ma motivation du voyage. 
***
Heureusement Hermione est là pour prendre les choses en Main.
Puis je retombais dans ma bulle , car la petite rousse me donnait la migraine à trop parler, et surtout à m'empêcher de penser correctement. Serait-elle l'incarnation d' Hermione dans Harry Potter. 'Ben oui j'écoutais des films dans mes temps libres et ces temps-ci j'étais un peu lâche , donc du temps libre j'en avais beaucoup.  Je me laissais aller dans le désespoir.

 Mais  les ''Madames je sais tout'' et ''je suis le cerveau de l'équipe''.C'est pas mon truc. Par contre, je suis sur que mon ex l'aimerait bien c'était son genre d'amies. Par contre, moi je préférais m'évader de nouveau dans mon petit monde que de l'entendre parler avec le garçon, ''Dyson''. 
***
Dans l'entrepôt 


C'est l'heure du discours, ENCORE ? Il aime ça les discours lui! 

''Alors, ces mallettes nous sont données par Géo Trouvetou, expliqua Dyson, concentrant subitement l'attention de tous. Il a fait votre équipement en fonction de ce que vous avez mentionné dans le mail. J'espère que ça vous plaira. ''

Chouette c'est Noel ! On a le droit à un cadeau . Mais avant le père Noel doit faire votre discours. Qui veut immortalisé en photos ce beau moment, ou on ouvre nos cadeaux ? Ok c'est pas noël, parce que le père noël est trop jeune, il ne porte pas de barbe. Et en plus il n'a pas même de sapin décoré. Par contre , j'étais heureux d'avoir quelque chose qui allait appartenir, sans que je vole.
  
Le pilote avait mit une mallette devant moi. C'est cool, j'aurais apprécier que mon paquet soit emballé d'un joli papier. Au fond j'étais épanouit à ce moment, parce que j'avais cette mallette. Il manquait juste le Jackpot de la fin : La femme !

J'ouvris ma mallette surprise. Et devinez quoi cette mallette parlait . On entendu qu'elle disait le nom du personnage : "Gambit. Voici votre équipement : Lentilles à illusions, bâton de combat, gants à énergie cinétiques. Vous trouvez également des cartes et des billes qui vous feront office d'arme''


Est-ce que je devrais flipper et me sauver en courant avec je venais d'entendre un coffre qui parle ? Parce que c'était trop étrange? Non j'ai quand même eu un tapis qui parlait le langage des signes. Et je comprenais même le langage des singes.  Dans ce coffre, il avait un costume .
Costume:
 
Le tissus était en cuir et semblait moulant.  Il fallait que je l'essais.. 

Aller Go Ali tout nu!

Je décidais donc de me mettre a nu, oubliant que je faisais partie d'une équipe de femmes, avec un petit garçon comme chef.  Strip-tease les ami(e)s. Au moins j'ai eu l'idée brillante de garder ce qui cachait mon merveilleux jardin secret.  Il ne faut pas s'en faire avec ce moment, je suis après tout, le mec qui se retrouve en torse  dans mon conte. Et toute façon j'ai rien à cacher, sauf un tatoo caché. Un tatoo, une longue histoire que je vous raconterais un jour.  

Ne vous fiez pas à la phrase c'est un délire avec Park:
 

Mina c'est l'heure de sortir l'appareil photo, pour pouvoir faire des posters de ton coloc et les accrocher sur ton mur de chambre en cachette.  J'enfilais le costume moulant et le manteau brun. Les lentilles rouges et noires et  le masque. C'était cool ! Le masque ça m'inspirait des idées tordus.  Je me sentais vraiment à l'aise dans ce déguisement. Je me sentais cette fois comme à l'Halloween. Dans le fond, je me sentais comme un enfant qui s'en allait jouer avec ses jouets. 

Ca y est on a perdu Ali , dans sa tête il est rendu chez Toys'rus, (c'est un magasin de jouets.  )

Je prenais les petites babioles : Les billes, les cartes et le bâton qui pouvait s'ajuster de la taille. Qu'est-ce que j'essais en premier ? Les billes je les glissais dans mon manteau. On testera plus tard et ça pourrait être imprudent de laisser traîner des billes. Quelqu'un pourrait glisser dessus ! Je vais essayer avec le bâton juste parce que j'ai envie de m'amuser de le faire tourner dans tous les sens dans mes mains. Parce que je suis quand même Aladdin. Je suis habille de mes mains. j'avoue que cette pensée porte à confusion.  Sinon voici une preuve  plus constructive, je sais jongler avec des pommes.  Après avoir eu du plaisir sans assommer personne. Je rangeais mon bâton rétractable, dans une poche intérieure  du manteau. 

C'est l'heure de jouer aux cartes, qui veut un strip-poker? .

Je décidais d'enfiler les gants et d'ouvrir le paquet de cartes. Et de jeter le paquet vers le sol.  Je fis un mouvement de main , pour ramener les cartes vers moi. Puis je commençais à avoir la main tremblante. Je fermais les yeux pour me concentré. Puis dans un mouvement de bras je m'enlaçais, et on pouvait entendre ''Boum-Boum à répétions'' Les cartes avaient fait un joyeux feux d'artifices, sur une cible finalement détruire. Parce qu'il faut laisser des cibles aux autres.  Mon visage pouvait exprimer, un gars fier, amusé et satisfait. Qui s'amusait à vouloir faire exploser tout sur son passage. Je devais me retenir, avec ma petite faiblesse des mains. Je pourrais faire exploser du monde en les touchant et faire sauter le bunker, en touchant à un mur.  Je suis une bombe les amis !

Dyson t'a déjà pénétré dans le cerveau d'un mec en manque d'amour. 
 T'es chanceux. Tu seras la première victime. 

Dyson s'approchait de moi. Pourquoi ? Quoi j'avais fait une bêtise !? Il venait me punir parce que je me laissais aller dans mes pulsions de petit garçon en extase. Si t'a envie de me punir, il faut m'envoyer la fille avec la batte. C'est la seule qui me tenir par les couilles et contrôler le voyou en moi.  C'est là qui décidait de déballer ce qui voulait de savoir, parce que Monsieur voulait savoir tout sur son équipe. Il me disait :

"Ouah, Géo a fait du bon boulot pour ces gants" 

Tout content que quelqu'un le félicite pour sa petite démonstration. Parce que oui je suis un homme qui a besoin de se faire tenir par la main et avoir des encouragements, car parfois j'agis comme un gamin irresponsable.  Qui ne pense pas aux conséquences. 

- Oui il a fait du bon boulot . 

-Et tes lentilles, elles fonctionnent  ? Rajoutait Dyson

Si elles fonctionnent ? J'espère parce que j'ai mis mes gros doigts, dans mes yeux. Et c'était pas pour le plaisir. J'aurais pu me crever les yeux et pu jamais avoir le plaisir de mater ma coloc et avoir du plaisir à regarder ma copine dans ses défilés de mode. Donc tes foutues lentilles fonctionnent. Je vais t'en donner la preuve. Attend là ! Il faut que je trouve comment ça fonctionne. Ah oui ! Je pense à un truc dans mon cerveau de dégénéré. Je te fixe du regard, plongeait mon regard dans le tien. AHHHHH ! Je suis en train de faire le test sur un mec. Ta pas une cobaye fille à place pour l'expérience ? Parce que moi j'ai qu'une envie là c'est te fixer du regard. Et boumm t'explose ! 

J'ai compris je soutiens ton regard. Parce qu'après tout dans le début qu'une relation.  Le premier contact se fait par les yeux.  Et je pense un truc rigolos ? Je suis sûr que ce truc marche un peu avec mes sentiments du moment.  Ali l'illusionniste ça sonne bien! 

Je pourrais te faire voir mes fantasmes sur Mina, mais c'est classé 18 ans et plus. Ta 18 ans au moins ? Montre moi ta carte d'identité , et je t'offre un moment privilégie sur mes fantasmes les plus secrets. 


Soudainement, une lueur rouge reflétait dans mes prunelles. Tu étais le seul à voir ce que j'avais envie de te montrer.  Tu pouvais apercevoir mon désir le plus profond, celui que je n'oserais jamais faire. Pourquoi ? Parce que j'avais peur de la conséquence.  Je pouvais te  faire voir que j'embrassais avec passion, une super-héroïne. Qui ? Je te laisse imaginer.. Ce que tu veux..Par contre ne brise pas mon rêve arc-en-ciel. Profite de cette belle vision. 

 je lui disais à Dyson. 

- C'est notre secret d'hommes. On n'en parle pas aux femmes ..


Je lui fis un clin d' oeil.

***
Dyson s'éloignait. Je suis sans doute trop boulet pour lui. Je décidais de faire un petit ménage autour de moi. Il faut nettoyer son petit coin.Sinon Hermione va critiquer que je suis un gars malpropre qui ne ramasse pas ses trucs. Je mettais mes vêtements dans mon sac non-loin de moi.  Puis je m'assis par terre sagement. Méditant dans une position de Yoga, pour que mon cerveau défusionne de ses idées tordues et calmer mes pulsions. Pour redevenir l'homme serein et calme. Sinon je commençais à avoir faim .C'est quand l'heure du casse-croûte ?




Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Broken Dream
Comme les rêves sont cruels , qui nous laissent entrevoir des merveilles pour mieux nous en priver ! Je sais que je me relèverais, j'avancerai, je survirais. Chaque jour j'aurais le mal de toi.Rêver seul ne reste qu'un rêve. Rêver à deux devient une réalité.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72666-shake-it-cessez-de-faire-ta-beyonce-idiot-et-secoue-le-snake http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72688-aladdin-en-quete-d-un-nouveau-reve-mai-2017-a-aujourd-hui

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 7
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

[Fe] Evénement #83 : Magic League, Mission Russie





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde