Aventures
en cours :

Magic League
Août 2017


Zootopie 2
Juillet 2017

Age de Glace
- bientôt -
Septembre 2017



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Magic League - le 82ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Wonder Bekah ♥ - Maître du jeu : Spider Dyson ♥
Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !

Partagez | .
 

 [Fe] Evénement #83 : Magic League, Mission Russie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Jezabel Chapman


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3418
✯ Les étoiles : 442




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Ven 11 Aoû 2017 - 14:30


Magic League
Bonjouuuuur ! C'est par ici la bagarre ?


J'aimais Anastasia. Elle était assise par terre. Les gens assis par terre en général sont soit des fans assidu du yoga, sois des hooligans avec un peu trop de cam dans le pétard. Mais comme il s'agissait d'une copine de Maria, je prenais en compte qu'elle était tout simplement tarée. Mais c'est pas grave, plus on est de fou plus on ris ! Et plus la futur colocation dans l'asile sera sympa ! Je me dandinais d'un pied à l'autre d'impatience, en me demandant si le costume me rendrait encore plus sexy que la vrai Wonder Woman. Bah quoi ? J''avisais les nouveaux arrivant d'un coup d'oeil méfiant. Bon, la femme au cheveux noir faisait légèrement peur. Je me promettais de ne pas l'embêter tout de suite. La deuxième me faisait pensée à ses soirées avec Callio, quand on avait un bon coup dans le nez. Son esprit semblait aussi tordu que le mien, je l'aimais déjà. La dernière personne était un type au cheveux aussi long que ceux de Judah. Mais en moins crasseux.

▬ « La vache, il est trop sexy ! » m'exclamais-je en dévorant le Jet des yeux. J'aime les avions. J'adore conduire tout ce qui vole. La dernière fois j'ai même empêcher l'avion de s'écrasé quand on était tous à bord ! Je me souviens qu'il y avait Aaron, Louise, Melody, Glène, et je sais plus trop bien qui. Mais il n'empêche que mon esprit était capturé par cette appareil, et qu'il n'y avait plus qu'un désire qui brûlait dans ma tête. Le conduire. Toucher le volant. Viré le pilote. Oui non, attendez, la première étape, c'était de viré le pilote. J'analysais les lieux d'un œil suspicieux et révélateur sur mon attention. Je m'installais sur un siège, surveillant le larbin de Dyson du coin de l'oeil. Ah bah tiens, quand ont parle du loup ! Je tournais une tête surprise vers l'adjoint au Maire lorsqu'il vint s'installer à coté de moi. Je vais faire comment pour passer maintenant ? Va falloir que je me frotte à lui et au siège pour passer ? Prise comme un sandwiches poulet roti ?  Tu me vois pas vraiment comme un gamin, hein ?

▬ « Hein ? » sortis-je, prise au dépourvu. Je clignais des yeux, avant que mon attention sois attiré par Alfred, je crois ? Qui rentrait dans la soute de l'avion. Mission number One : Ce débarassé du lapin ! On ne ce met pas entre Jez et un avion. L'aviation c'est sacré. Je lui tapotais la tête d'un air distrait avant de me lever et de me glisser, prise comme je le disais en sandwiches. « Euh ouai, ouai, t'es un gentil ptit. » lachais-je, distraite en ayant même pas pris l'attention d'élucidé la question. Un sourire vicelard s'empara de mes lèves, alors que je toquais à la porte du coquepit. « Pizza express ! » criais-je. Le grognement accueillant qui s'en suivie était très optimiste. Ou alors il avait juste envie de me mordre. C'est pas grave. Je suis vacciné contre la rage. « Nan sérieux, j'ai une vrai pizza dans les mains ! » tentais-je de le faire céder. Rien. On lui avait coupé la langue ou quoi ? J'inclinais la tête sur le coté. Bah c'est pas grave ! Si bibi va pas à la fiesta, c'est la fiesta qui ira à bibi ! Je lachais un ricanement. «  Je compte jusqu'à trois ! » je m'eclipsais à toute vitesse pour venir apparaître sur le siège qui devançait celui de Mina. Je lui lâchais un sourire enigmatique.

▬ « Eh, ca te dis d'occuper ses longues heures de voles avec un peu d'amusement ? » lachais-je, jetant un regard à Ali entre temps. Je pinçais les lèvres, embêter. «  Oh je suis désolé, je suis en train de ruiner ton coup ? » fit-je toute sourire, comprenant ce qui était en train de ce passer. « c'est pas grave, t'aura tout le loisir de la choper en Russie ! » m'exclamais-je avant de ricaner. J'attrapais le bras de Mina et l'emportait avec moi dans ma super vitesse. Je m'arrêtais devant la porte du coquepit, alors qu'elle semblait un peu dépaysée par ce mouvement rapide. « Oh c'est pas grave,ca fait ca à tout le monde ! » répondit-je en balayant le sujet de la mains. Je toquais de nouveau. Aucune réponse. « Alerte, pilote endormie, je répète, pilote endormie ! » Si ca c'était pas un appel à l'aide pour entrer dans le coquepit, qu'es ce que c'était hein ? J'attrapais la mains de Mina et nous fit passer à travers la porte. « Ah ! Je savais que t'étais pas mort. » fis-je à Alfred le cachotier. Il nous lança un coup d'oeil surpris. L'espace était énorme dans ce coquepit. On pouvait aperçevoir les nuages à travers la vitre, et des commandes, des boutons, ornait le tableau de bord.

▬ «  Allez va te reposer, je sais que tu rêve d'un bon lit. On va prendre le relai ! » declarais-je en croisant les bras avec désinvolte. Alfred ce mit à ronchonner, non sur que ce soit une bonne idée. « Ou alors je peu dire à Monsieur Dyson que tu somnole, je suis pas certaine que le salaire sera très juteux ce mois ci ! » il ecarquilla les yeux, avant de me fusiller du regard. Grognant toujours comme une bête. Il faisait flipper. Je suis sur qu'il était croisé avec un chien de garde. Alfred ce leva des commandes pour passer à ma hauteur et celle de Mina, puis ouvrir la porte et s'en aller. Je lui faisais coucou avec la mains, avant de frapper avec celle ci. « Bon ! Pilotage au diner ! Ah ! » criais-je en sautant sur le siège. L'avion s'inclina, et il vira vers le droite. Mon pauvre fessiers heurta le sol de marbre et je lachais un grignement de douleur. « Ta rien vue. » dit-je à Mina avant de rattraper le siège et de me mettre au commande.

▬ « Salut mon lapin. Maman est enfin là, hein mon bébé ? » susurrais-je à l'avion en caressant le metal. J'avisais le coup d'oeil effaré de Mina, et me reprit pour prendre les commandes entre mes mains. « Ta jamais piloté ? Oh bah c'est pas grave, tu vas voir, c'est un jeux d'enfant ! » m'exclamais-je, tournoyant les commandes, et fourrant le casque sur ma tête. Je lui tendis un casque à son tour, avec un micro accroché. Je pouvais entendre les bla bla des gens qui s'occupait des avions et qui nous envoyait les coordonnées. « Alors t'appuie là, non, le truc là, le gros bouton qui ressemble à une pustule ! Voilà. Puis tu prend ca, et tu le tourne. » fit -je à Mina avec un sourire. « Bah tu vois que tu sais ! » Mais on ne pouvait pas être meilleure que moi. Ca manquait de nourriture et de musique. « ALFREEEEEEEEEEEEEEEEED ! » hurlais-je. J'entendis des jurons et des murmures désapprobateurs. Il arriva quelque seconde dans la cabine, les mains joins dans son dos.

« Madame ? » me demanda t-il.

▬ « Amener nous une bouteille de champagne, des sushis, et euh..des petits fours ! » m'empressais-je d'ajouté. Ses yeux étaient éffaré.

« Il n'est pas prudent de boire et de conduire en même temps. » Me prévint t-il.

▬ « Mais c'est pas grave, j'ai ma co-pilote ! Elle apprend très très vite ! Et l'alcool n'a pas grand effet sur moi. Allez, en avant Alfred ! » le poussais-je. Il lacha un grognement et disparu. Mes doigts remuèrent au dessus des boutons, avant d'appuyer sur rouge, sur un verre et sur un bleu. Je tournais un manivelle et une basse apparu. Mes doigts levèrent plusieurs boutons vers le haut. Je me delectais de ce moment. «  Mettons...Un ...peu...de musique ! » j'hurlais le dernier mot en actionnant un bouton, et une musique retentit dans le coquepit. Je devins livide, jetant un coup d'oeil à Mina. «  Euh, mauvais bouton ! » lachais-je en me grattant la tête, géné. J'actionnais un nouveau bouton. La bonne musique ce mit en marche. Alfred arriva avec les petits fours et les coupettes de champagne. « Nickel ! Merci Alfred ! » Il me jeta un regard noir. Je pris un petit cookie que je lui tandis. « Tenez, ca fait jamais de mal, sauf au hanches ! » dit-je d'un sourire sournois. Il leva les yeux au ciel, cependant, ses prunelles s'adoucit et il s'éloigna, heureux de son cookie.

▬ « Ah la tienne ! » dis-je en trinquant avec elle, avant de boire le délicieux mélange et de manger quelque petit fours et sushi . Je me balançais au son de la musique, dansant sur mon siège, m'agitant en chantant à tue tête. Voyons voir ce qu'a cette bestiole dans le ventre ! J'actionnais un nouveau bouton, et l'avion ce propulsa dans le ciel jusqu'à en broyer le mur du son. « J'aime ce petit bijoux. » lachais-je, caressant la matière grise avec affection. « Bon alors, c'est qui le type qui te fait du gringue ? C'est ton copain ? » dis-je d'un clin d'oeil malicieux à ma partenaire. Ouch, aurais-je dit un truc qu'il fallait pas ? «  Au fait moi je suis Jezabel » dit -je. C'était important de ce présenter.

********************************

J'en pouvais plus d'attendre. Je voulais l'essayer moi mon costume ! La malette me narguait. Elle était incroyablement noir. Et belle. Mais elle me narguait. Si j'avais un cœur, il aurait des bons dans ma poitrine jusqu'à s'en décroché tellement je trépignais d'impatience. C'est bon, le discours sur Géo trouverien était finit ? Je pouvais ouvrir ma malette ? J'avais la tronche d'une gamine à noël. Je me jetais sur celle ci en l'ouvrant, découvrant toute une panoplie sur un présentoire. Mes yeux furent pris en otage par la magnificence du costume. Je touchais le tissu. C'était une vrai armure. Je clignais des yeux, emerveillé. Je caressais les brassards du bout des doigts, et prenait le lasso entre mes mains. Il semblait ronronner à mon contact.

« Wonder Woman .Armure adaptée aux super-vitesses, équipée de bracelets anti-choc. Lasso chauffant injecté de serum de vérité. Un bouclier. Une épée. Remarque : En les secouant, le lasso, le bouclier et l'épée sont retractable. »
Wouah. C'était mieux qu'a noël ! C'était une bénédiction ! J'attrapais l'armure que j'enfilais en utilisant ma super vitesse afin qu'on ne me voit pas. Je voulais pas être la nudiste du coin non plus ! Bien que j'en était capable. Je m'arrêtais pour identifier le tissu. Enfin, l'armure. Elle s'adaptait parfaitement à mon corps, et à ma surprise, elle n'était pas lourde. Un sourire de petite fille étirait mes lèvres. Je suis Wonder Woman. Je suis Wonder Woman. Une larme de joie roula sur ma joue.

▬ « AHHHHHHHHHHHHHHHHHH C'EST TOP MOUMOUTE ! » m'ecriais-je en hurlant et en sautillant dans tout les sens. « Alfred regarde ! » l'interppelait-je.Il ce tourna vers moi et me considéra d'un œil inquisiteur. « Il est beau hein ? Je l'aime d'amour. J'hésite à lui donner un nom. C'est à moi. Rien qu'a moi. » dis-je avec une jalousie maladive. Personne ne touchera plus jamais à ce costume. Il m'appartient, point. Je pris la drôle de bague que je glissais sur mon doigt. Le bouclier ce dévoila d'un coup sec, et j'eu un mouvement de sursaut. Il était trop beau. Oh la la ! Je pris le petit pendentif que je secouais. Une épée s'en dégaina, aiguisée. Je tournais un sourire ravis vers Alfred qui semblait prendre peur de me voir en possession de ce type d'arme. Bah quoi ? J'ai le droit de m'amuser nan mais oh ! Je secouais l'épée et le bouclier qui redevinrent de simple bijoux. C'était extraordinaire ! J'attrapais le diadème avec soin, caressant le motif des Amazones. Je le mis sur mon front, maladroitement.

▬ « Alfreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeed ! » Il sursauta et ce précipita vers moi. Bon chien ! « Tu peu venir m'aider avec mon diadième s'il te plait ? » dis-je en battant des cils.

« Pourquoi Alfred et pas moi ? TU as quoi que moi j'ai pas hein ?» Fis Dyson, jaloux. La réponse me paraissait évident.

▬ « Un jet privé.» répliquais-je. Alfred lacha un gros soupire, et pris le diadème soigneusement entre ses mains pour l'enfoncer contre mon front. « Aie ! » couinais-je, avant de sourire aussitôt en sentant un blason ornée mon visage. « Je suis bien hein ? Pourquoi tu parle jamais ? T'es muet ? T'es sourd ? Nan, tu serais sourd, tu pourrais parler je crois, et ...Mais Alfred revient !' » Bah non, il était trop tard, il m'avait déjà fuis. Je levais les yeux au ciel, trouvant une note dans la malette. Il y avait un mot qui disait que l'armure pouvait apparaître et disparaître avec mes flammes. J'inclinais la tête, et fit monté des flammes qui lèchaient mon corps en entier. L'armure avait disparu, ainsi que les brassard et le diadième, j'étais de nouveau habillé normalement.

▬ «  Wouah, alors ca c'est franchement cool. » lachais-je , impressionnée. Les flammes enveloppait de nouveau ma peau, et l'armure était de nouveau ici. Je devaus avouer que l'armure ne recouvrait pas énormément mon corps, et que j'avais l'impression d'être en maillot de bain. Mais le meilleur maillot de bain au monde ! Les autres c'étaient tous essayée sur Dyson, pourquoi pas moi ? D'un geste, je fis tournoyer mon lasso dans sa direction. Il s'enroula autour de ses bras, le coinçant comme une pelote de laine. Un sourire enfantin ce glissait sur mes lèvres, alors que je le tirais dans ma direction. « Je te plait Dyson ? » Le lasso ce mit à briller, comme alimenté par le serum de vérité. Il semblait surprit par ma question, ca ce lisait sur son visage.

« Eum. Je ne saisis pas la question. Bordel c'est chaud ce truc. Pardon ? Oui. Hein ? » il était lui même surpris par sa réponse, arraché et révélé par le serum de vérité. Un sourire fière ornait mes lèvres, alors que je lachais un ricanement satisfait.

▬ « J'aime ce petit bijoux ! » m'exclamais-je, ronronnant de bonheur. Avec ce lasso, plus personne ne me mentira ou m'influençera ! J'avais envie de le tester sur quelque personne. Comme Melody par exemple. Ou Maria.

« J'suis pas sur d'apprécier moi. Il me fait dire quelque chose de totalement incompris. C'était sorti de tout contexte ! » Répondit Dyson, bougon. J'haussais un sourcil.

▬ « Non non, c'est un lasso de vérité, tu savais très bien ce que tu disais ! » dis-je d'un visage malicieux. Je tirais d'un coup sec sur la corde, ramenant Dyson vers moi. Je comprenais mieux pourquoi Wonder Woman était féministe . Avec ca, elle pouvait arrêter toute la gente masculine. C'était genial. On ce sentait puissant. «  Voyons voir ce que je peu faire d'autre.... » dis-je à Dyson d'un ton sournois. Il semblait complètement paralysé d'être à ma botte.

« Alors euh... c'est pas tout à fait ce que je voulais dire. Enfin si. Mais pourquoi je dis ça ? C'est plus compliqué que ça ! Comment ça ce que tu peux faire d'autre ? Je peux mettre mon costume avant ? » Alors que je jubilais d'avoir un pouvoir immense et de le magner à ma guise, je donnais un coup sec sur le lasso qui relacha Dyson.

▬ « Je t'en prie petit frère ! »
le provoquais-je, remettant mon lasso sous forme de collier. Il ce dirigea vers sa malette, qui lacha le nom Spiderman. Ah c'était pas mal non plus. Mais j'étais pas fada des araignées. Je n'entendais pas la description, seulement les bougonneries de Dyson.

« Mais pourquoi elle arrête pas de dire ça, moi je peux être super fort si je veux. C'est moi l'ainé à la maison d'abord, c'est vraiment pas juste » Je levais les yeux au ciel. Il avait changé de physique, mais son cerveau aussi apparemment. Je lançais un coup d'oeil vers les autres. Leurs costumes étaient méga genial ! Anya avait celui d'une dénommé Overwatch. Je ne la connaissais pas, mais elle avait l'air de pouvoir faire des choses vraiment énorme. L'autre brune arborait un costume plus sombre. Je fixais ses capacités et de cette lumière qui s'échappait de ses mains. Ca me laissait pantoise tellement c'était impressionnant ! Je reconnaissais la super héroines de Raven. J'adorais regarder teen titans quand je n'avais rien à faire ! Le copain de Midnight avait choisit un drôle de mec avec des cartes. Je le connaissais pas très bien, mais les pouvoirs qui s'en dégageait étaient très prometteurs. Mes yeux ce posèrent sur la dernière, qui avait choisit Harley Quinn. Mon cœur aurait fait un bond dans ma poitrine si j'en aurais eu un. Harley quoi ! Je l'adoraiiiis et elle était trop classe comme ca ! Je lui lançais un sourire approbateurs, dévorant son costume du regard. Je le voulais aussi. J'ai le droit de tout avoir ?

« Est-ce que ton petit frère est capable de ça ? »
Hein ? Je me reveillais pour tourner la tête vers Dyson. Il projeta des toiles d'araignées sur deux mannequins. «  Oh merde ! » bafouilla t-il en les jetants accidentellement vers moi. Je lachais un visage surpris un labs de seconde, avant de me déplacer dans un tourbillons de lumière. Je vis les mannequins arrivé lentement dans ma direction, de sorte que je pouvais les touchers, alors que l'expression de Dyson figé dans le temps était un petit bijoux qui valait son pesant d'or. J'avisais l'appareil photo de Midou – oui, c'était sympa midou- et l'attrapais pour prendre le visage de Dyson en photo, et lui remettre dans les mains. Je dégainais mon épée pour trancher le premier mannequin en deux, et lançais mon bouclier qui tourna dans les airs et vint couper la tête du deuxième mannequins. Je m'arrêtais, et le temps repris son cours normal. J'attrapais mon bouclier alors que Dyson n'avait pas l'air de comprendre ce qui venait de ce passeer. Il y avait quelque seconde, les mannequins volaient vers moi, et la seconde d'après ils étaient par terre.

▬ « Je n'ai pas de frère, en fait. » répondit-je, en grimaçant. « Mais il serait super cool si il savait faire ca ! » ajoutais-je en suite, avant de me deplacer rapidement et de lancer le bouclier dans la direction de Dyson. On devait s'entrainer, non ? Le bouclier le percuta et il tomba sur le fesse, glissant sur plusieurs mètres, le souffle coupé. Le pauvre il n'avait pas compris ce qui venait de ce passer.

« Et bah si tu n'as pas de petit frère,tu dois savoir que moi j'suis pas qu'un simple petit frère. J'suis pas du tout un simple petit frère même ! Moi j'suis un vrai garçon.. un homme ! j'suis un homme. Un homme qui peut t'ammener ce dont tu as besoin, par exemple. » Pardon ? Je lachais un rire moqueur, on dirait pinnocchio qui clamait être un vrai petit garçon ! M'ammener quoi ? Des brochettes ? Des petits fours ? Comme Alfred ? Je dis pas non à un larbin ! J'attrapais le bouclier qu'il me relança d'un coup sec. Le transformant en bague.

▬ « C'est marrant, j'ai vue un dessin animé la dernière fois avec une marionnette qui arrêtait pas de crier " Je suis un vrai petit garçon !" tu me fais penser à lui ! » retorquais-je tout sourire.

« Alors euh... ça n'a absolument rien à voir, lui c'est un petit enfant qui vient de naitre. Moi je te parle d'un vrai homme ! » Pour l'instant à part Ali je voyais pas de vrai homme. « Je me bats très bien même ! Regarde avec quelle force je peux te lancer tout ça. » Ah bah il était temps qu'il ce reveille ! J'attendais ca depuis tout à l'heure ! J'aimerais bien me battre contre les autres aussi, leurs pouvoirs étaient trop cool.

▬ «  Mais je t'attend, je ne faisais que m'échauffer ! »
dis-je en désignant mon costume d'un geste. L'une de ses toiles me percuta le buste, ca colle ce machin ! J'avisais Dyson qui s'approchait, je crois qu'il essayait de m'impressionner.

« Je rigole pas, si tu me faisais confiance, je pourrais vraiment être un homme parfait ! »
Mais qu'es ce qu'ils avaient tous à vouloir faire partie de ma vie ? Je m'étais sans faire exprès lancé dans une mission meetic ? En plus, on dirait un élève qui essayait d'impressionner ca maitresse ! Une idée germait dans mon esprit. Un homme restait un homme. Un sourire charmeur s'empara de mes lèvres, approchant mon visage non loin du sien.

▬ « Tu sais .. » Aller hop, c'est qui, qui est prisonnier de la toile de l'autre maintenant ? Je papillonnais des cils, alors que son visage hypnotisé baissais les armes. La toile ce mit lentement à chauffer, par les flammes qui la transperçait. « Un vrai homme n'a pas besoin de le proclamer. » repris-je sur un ton sérieux, coupant cours à la séduction, l'arrachant de sa reverie. Je me libérais de la toile et lui assenait un coup dans le visage qui le fit tituber. Ne jamais prendre les choses pour acquis . Si les hommes avaient bien tous un point en commun, c'était qu'ils ce laissaient facilement ensorcelée par le charme du femme. Et le charme d'une femme, c'est l'une de ses plus belles armes. Oh, il avait bobo ?

« Mais je le proclame, d'être un vrai homme, c'est que... c'est pas ce que je voulais dire ! » Il faudrait qu'il apprenne à réfléchir avant de parler, parce qu'il ce gourre souvent dans ses phrases quand même ! Je m'imprêgnais du rôle de Wonder Woman parfaitement. Hors de question de me laisser dicter ma conduite par un homme ! Je mis les poings sur mes hanches, en l'observant.

▬ « Pour l'instant tu cause comme une fillette ! » ricanais-je, fière.

« Mais non je suis un garçon... Homme ! Je suis un.. » Ses armes ce baissèrent doucement, alors que la situation lui échappait complètement. Elle était entre mes mains maintenant. J'étais fière de l'avoir chamboulé, on dirait un petit jouet cassé. « Quelqu'un qui est capable de grandes choses, comme d'être là pour les personnes qu'il aime, en toutes circonstances. » j'hochais la tête, impressionner qu'il ai pu enfin sortir une phrase cohérente.
▬ « Là c'est une phrase d'adulte ! » Le félicitais-je.  « Maintenant bat toi comme tel ! » lançais-je en suite. Je reculais en position de défense, les sens en alerte.

« Pas de soucis, je peux faire ! » lacha t-il d'un ton déterminé. Il projeta une toile vers le toit et tira dessus afin de ce propulsé dans les airs. Je me retournais à toute vitesse, me retournant pour le voir attérir derrière moi. Je me dépatissais pas de mon sourire et de ce régal que prenais la tournures des choses.

▬ « J'ai un tour d'avance sur toi, je peu voir les choses venir lentement ! » Lui annonçais-je, bien qu'il devait s'en douter. Cela ne l'effrayait par pour autant. Il ce mit à lacher des toiles dans ma direction. Je disparu dans un tourbillons d'eclairs bleutées, tournoyant autour de lui. Je voyais les toiles arrivés, et je plongeais en effectuant une roulade au sol pour évité la première. Je me baissais en suite, et plongeait de nouveau vers le sol en projetant mes pieds en avant. Evitant une nouvelle toile de justesse. Une nouvelle fendit dans ma direction, et je fis une roue. Pas mal, elle avait presque effleurer ma peau. Je m'arrêtais pour apparaître non de loin de Dyson. « Finis de jouer ! » le prévint-je. Je disparu de nouveau dans mon tourbillon de lumière et courait autour de Dyson. Ma rapidité provoqua une tornade bleutée dans lequel il était prisonnier. Il essayait de me toucher en lançant de nouvelles offensive, mais je les emportaient dans ma rapidité jusqu'à le saucissonné dans sa propre toile des pieds à la tête. Je m'arrêtais pour avisé mon œuvre d'art.

▬ « Pas mal. Je suis sur que je pourrais me dégoter un acheteurs ! »
declarais-je. Il tentait de ce défaire de ses propres nœuds, bougeant par terre tel une limace.

« Bon tu as gagné. » Lacha t-il grognon et déçu. Ca je le savais avant même que nous ayont commencer à nous battre ! « Cette femme est incroyable... » l'entendis-je murmurer. Ouai je sais ouai. On me le dit souvent. Je frappais dans mes mains, fixant mes autres partenaires. Parce que c'était bien jolie tout ca mais y'avais pas que Dyson ici !

▬ « Bon, à qui le tour ? » lançais à la cantonade.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

this is how you bring me back to life
I did my part I tried my best the things I'm fighting to protect always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Maara Blackhunter


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Katie McGrath

Ѽ Conte(s) : Les 5 Légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightmare

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 88
✯ Les étoiles : 60




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Ven 11 Aoû 2017 - 19:40


TMagic League, Mission Russie
Feat la Magic League



On n'était pas rendu... Non mais franchement, c'était quoi cette équipe de bras cassés ? Je commençais déjà à regretter d'avoir postulé pour cette mission... D'ailleurs, qu'et-ce qui m'avait pris au fond de faire ça ? Ce n'était pas comme si une aventure dans un autre pays, ça allait m'aider... Je n'avais jamais pris l'avion. Ça allait être l'occasion. Une fois l'équipe au complet, nous montâmes tous à bord. J'étais à côté de la rouquine, celle qui était assez anxieuse pour qu'une petite part de sa peur vienne jusqu'à moi. Peut-être qu'il aurait fallu que je me montre sociable... Mais ça n'était pas mon truc. Alors je sortis un livre, un policier d'un mec de Storybrooke, un Wyatt quelque chose... Et je me mis à lire, dormant de temps en temps et manquant plusieurs fois d'aller assommer les filles qui avaient décidé de prendre la place du pilote.

Quoi qu'il en soit, nous arrivâmes en un seul morceau en Russie, débarquant dans un entrepôt où des mallettes furent débarquées en même temps que nous. Apparemment, il s'agissait de nos costumes... Je roulais des yeux en voyant les fanfaronnades des autres, surtout de l'autre mec, Ali ou je ne sais quoi... Le summum de la bêtise, se fut quand il se mit à poil devant nous. Alors là... Bordel ce que j'aurais aimé me servir de mes pouvoirs contre lui pour lui donner une leçon... Mais ils étaient mes coéquipiers et apparemment, ça ne se faisait pas trop, donc je m'abstins...

Plutôt que de me concentrer sur eux, je reportai mon attention sur ma mallette. Je ne l'avais pas encore ouverte et j'étais apparemment la dernière... Je me faisais déjà remarquer. Non que cela me gênait.

"Raven. Accessoires de rejet d'énergie, avec bâton de combat fait d'onyx qui peut accueillir cette même énergie en combat"

La voix métallique sortait de la mallette et décrivait mon costume et armes. J'étais déjà fan du bâton de combat ! Sans perdre un instant, je me trouvai un coin dans l'ombre et m'en enveloppait pour me cacher au regard des autres pendant que je mettais mon costume. Puis sans perdre un instant, je me dirigeais vers les mannequins et commençais à me servir de mes pouvoirs légèrement modifiés. J'avais l'impression d'être bien plus puissante... Une illusion sans doute, mais le fait de pouvoir déplacer les choses ou de les attaquer avec des éclairs noirs, c'était vraiment cool ! J'adorais ça ! Et sans m'arrêter, je testais mon bâton. Avec lui, l'effet était encore plus dévastateur ! Parfait en somme ! Je venais de me stopper quand SpiderMan me rejoignit.

"Ouah ! Vous déchirez vraiment, c'est vachement classe ! Que dites-vous de tester vos nouveaux bijoux avec mes nouveaux bijoux ?"

- Pourquoi pas... J'espère juste ne pas trop vous amocher. Dis-je en haussant un sourcil.

"J'espère aussi... j'ai perdu en muscle ces derniers temps." Dit-il en regardant ses mains.

Son ton était clairement sarcastique et pour le coup, j'eus un petit sourire. L'auto-dérision, ça m'avait toujours plu... Dyson en vint cependant tout de suite au fait, tirant deux toiles. Parallèles au sol, il se hissa avec.

"Voyons voir s'il vous est possible de surpasser la solidité de mes toiles !"

J'eus un sourire. L'exercice me semblait assez simple, ce qui était toujours bon pour commencer. J'allais donc être gentille. Sans un mot mais sans perdre mon sourire, je lui envoyais une slave d'éclairs pour le déstabiliser. Manque de bol, il était résistant. Ses toiles un peu moins cela dit. Elles furent noircies par mes attaques et finirent par se désintégrer. Une semi victoire donc. Pas de quoi me réjouir malheureusement...

"Pfiou, heureusement que vous avez arrêté là, vu l'état des toiles j'aurai pas tenu encore longtemps."

- Mouais... Je suis sûre que j'aurais pu faire mieux. Marmonnai-je, un peu déçue.

Et je n'étais pas sûre d'apprécier qu'on ait assez pitié de moi pour me faire des compliments de cette sorte... Dyson repartit au mur et tenta de me piquer mon bâton. Ah non ! Je l'aimais bien moi ce bâton, alors pas touche ! Le but de ce second test était facile à comprendre : toucher l'autre en premier. J'invoquai alors des éclairs, que je réunis en un seul, énorme, et lançais celui-ci vers l'homme araignée. Mais au beau milieu de la course, sur ma simple volonté, l'éclair se sépara en éclairs plus petits et bien plus nombreux. Dyson ne parvint pas à les éviter tous. Il fut touché et tomba, se rattrapant in-extremis grâce à une toile.

"Alors... ça..." Dyson était essoufflé, mais excité à la fois, cela se voyait. "C'était trop... énorme ! Ça a fait ouaaaah paah !" Continua-t-il tout en mimant la scène avec ses mains. "Du coup, deux partout ! La finale maintenant ! Il est temps d'utiliser ce bâton."

Sur ces mots, il se mit à courir vers moi. M'enveloppant d'ombre, je me glissais derrière Dyson et commençais à utiliser mon pouvoir sur la peur. Parce qu'il en avait quelques unes et des vraiment intéressantes en plus ! Ceci dit, là, je n'hésitais pas vraiment, j'avais envie de remporter le duel ! Malheureusement, Spider Man était plus résistant qu'il n'y paraissait... Malgré le fait qu'il eut le droit à une chute, je le sentais lutter contre mon pouvoir et parvenir à en atténuer un peu les effets. Assez en tout cas pour m'envoyer une toile qui m'emprisonna les bras. J'étais bloquée et il avait gagné.

"C'est incroyable ce que vous êtes capable de faire. Je vais dire qu'on a été à égalité, je peux pas dire que j'ai gagné après ça." Me dit-il en me rejoignant pour me libérer avant de me tendre la main. "Ce fut un honneur."

Clairement, ce n'était pas une attitude dont j'avais l'habitude. Mais je lui serrais la main, bien que surprise.

- C'était un plaisir, merci.

Et je ne mentais même pas. Je m'étais beaucoup amusée. Certes, les combats à venir n'auraient rien d'amusant, mais pour un entraînement, ça m'avait bien plu.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm the fear... But I'm not so bad...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63732-vous-avez-peur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63752-liens-de-maara

Midnight A. Storm


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown/ Katerina Valeriùs/ Midnight Storm

☞ Surnom : Kath/Kitty Kate

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2155
✯ Les étoiles : 407




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Sam 12 Aoû 2017 - 23:48



CE PETIT POULET AIMAIT LA MUSIQUE.
Fidoooooo !!! Tu veux écouter de la musique avec moi ? Après, tu auras même droit à un gros BOOOM !!

Feat. des vacanciers comme moi (Spider-Dydy, Wonder-Jez, Anya-Watch, Black-Raven et Gambit- Ali).

.




« Gna gna gna gna gna gna gna gna gna gna gna armée gna gna gna gna gna gna gna gna gna gna arrêter. Gna gna gna gna gna malade gna gna gna gna gna gna gna Queen gna gna gna gna gna…. »

Tout ce blabla était long. Tellement long et en-nuy-eux, que mon cerveau n’avait pas jugé bon de faire la traduction, sans doute parce que l’information n’avait aucun rapport avec mes vacances. Donc, aucune importance pour moi.
Par contre, je ne comprenais pas. C’était quoi cette histoire de prétendant hein ? Ça voulait dire qu’il avait l’intention de me caser avec quelqu’un pendant mes vacances ? Pfffff. Et si j’avais pas envie d’abord ? Parce qu’avec leurs conneries, j’étais pas sure d’avoir le temps de vandaliser tous les lieux réceptifs à mon art qui se trouverait sur mon chemin moi ! Et ça, c’était inacceptable ! Après tout, j’étais une artiste dans l’âme ! Et il fallait que tout le monde le sache !

Décidant de refuser mon cadeau de départ en vacance, j’ouvre la bouche pour donner mon avis sur la question, lorsque mon nouveau colocataire Ali, débarque à son tour. Je fronce les sourcils, déçue. Quoi ? C’était lui mon prétendant ? Mais c’est n’importe quoi ! Ali c’était mon COLOCATAIRE, pas un PRÉTENDANT !! Puis il était où Barbie hein ? Ah oui, il bavait sur sa pelouse c’est vrai. Mais et le type à qui j’ai tapé dans l’œil alors ? Et celui à qui j’ai volé la moumoute, parce qu’elle ressemblait au pelage d’un caniche ? Attendez… c’était pas à une vieille dame que je l’avais piqué plutôt ? Et puis, c’était vraiment une moumoute ? Où alors c’était un caniche ? Ooooh et puis zut ! J’en avais rien à faire moi ! De toute façon, ça faisait un moment que je savais plus où je l’avais laissé ce truc. Alors si c’était vivant, ça avait clamsé depuis longtemps.

Dans tous les cas, la version mini du copain de Park, avait pas l’air de briller par son intelligence. Le pauvre, la vie allait devenir très dur pour lui à partir de maintenant.

« Votre carosse est avancé. Air Magic League a le plaisir de vous accueillir. Prochaine destination : la Russie. »

Joyeuse, je sautille en direction du jet tout en sifflotant une mélodie quelconque puis monte à l’intérieur, lorsque c’est mon tour. Pendant que tous les autres avances, je regarde sur les côtés les places libres tout en faisant des bulles avec mon chewing gum, lorsque j’arrive à hauteur de mini Dyson qui c’est placé à côté d’une jolie brune qui m’est totalement inconnue. Eh bein lui, on pouvait dire qu’il perdait pas de temps ! A peine monté dans le jet que bim ! Il tentait déjà un speed dating ! C’est vrai qu’a son âge, ça devait pas être facile tous les jours avec les filles ! Il fallait bien apprendre hein ? Ou réapprendre dans son cas. Parce que c’était un vieux dans le corps d’un jeune et qu’il devait pas avoir dragué depuis la préhistoire. Au moins. Je me devais donc, de lui montrer mon soutien. Comme Park l’aurait sans doute fait à ma place.

Bein alors moustique, on a les hormones qui travaillent ? (Je lui ébouriffe les cheveux et remarque que la fille en question l’ignore complètement, je reprends alors d’une voix comprehensive.) Ooooooh… T’inquiète pas Mini D, on ira t’acheter une glace une fois là-bas, d’accord ? Et une poupée aussi comme ça, tu te sentiras moins seul…

Et après avoir ébouriffé une seconde fois la tignasse de l’ancien costaud, je continue ma progression dans le jet jusqu’à ce que je trouve une place qui me convient. Aussitôt, je la réquisitionne et m’installe à mon aise, les deux pieds sur le siège à côté du mien. Puis, je retire mes bottes ainsi que mes chaussettes pour libérer leurs pauvres prisonniers en surchauffe. En tout cas, j’avais des pieds magnifiques ! Et des orteils divins. Il était donc de mon devoir de les montrer au monde entiers !!! En plus, je ne sentais jamais des pieds, c’était parfait. ..Ou presque. Ils avaient des masseurs professionnels à bord ?

Héééé ! Je crie à l’attention de mini Dyson, ma tête dépassant légèrement de mon siège principal pour qu’il me voie bien. Ils sont où les masseurs professionnel moustique ? Parce que mes pieds ont besoin d’être chouchouté, c’est pas tous les jours qu’on va faire la fête dans un autre pays !

Tout ça était très motivant. J’avais hâte d’être là-bas et de trouver l’endroit parfait pour exprimer mon art. En plus, j’allais voir du pays ! C’était l’occasion rêvée pour prendre quelques photos ! Une fois arrivée là-bas, je piquerais l’appareil d’un idiot de touriste, puis prendrait des photos compromettantes pour faire chanter les personnes concernées.
Mais avant ça, il fallait que mini-Dyson prouve qu’il n’était pas si nul que ça, question planification de vacance. La dernière fois que j’étais partie en voyage avec lui, on n’avait même pas eu droit d’exprimer notre art ! Bon a ce moment-là, je n’étais pas drôle c’est vrai. Mais c’était surtout, parce que les sauvages qui nous faisait face, arrêtait pas de se faire sauter comme s’il voulait à tout prix finir en steak haché pour notre dîné ! Pourtant, on n’était pas des cannibales mer … héééé !!!! Mais non dégage !!!

Je fais la moue tandis que mon colocataire s’installe à la place que j’avais précédemment réservée. C’était quoi son problème à celui-là ? Il ne connaissait personne à part moi, alors il fallait qu’il foute en l’air mon massage des pieds ? Mais j’le voulais mon massage moi !!

« Tient, je me suis dis que tu aurais peut-être une envie de manger, pendant le voyage. Et c'est pour me faire pardonner de notre première rencontre, mon attitude étrange envers toi et toutes les bêtises que je ferais à ton égard. »

Hum… En pleine réflexion, je regarde la boite de gâteau avant de répondre. Non. Pas intéressée. Bouge pas !

Et sans en dire d’avantage, je pose mes pieds sur ses jambes, poussant la boite de gâteau contre lui. Qu’est-ce que j’en avais à faire de ses gâteaux moi hein ? Ce que je voulais, c’était un massage ! UN MASSAGE ! Pas prendre des kilos d’accord ? Pffff.

MINI DYSOOOON !!! Je crie alors de ma place, impatiente. MASSAGE !!

S’il n’y avait pas de masseur à bord, alors c’était lui qui s’occuperait de mes pieds. Ça lui apprendra à organiser un voyage sans prévoir l’essentiel. A savoir, de quoi M’AMUSER !!

Le nouveau Dyson en plus d’être idiot avait aussi les oreilles bouchées. C’est pour cette raison, que je pris la décision de lui déboucher les oreilles à coup de perceuse une fois là-bas, pour retirer toutes les saloperies qu’ils devaient avoir accumulée aux fils des siècles, lorsque la grande brune qui lui avait collé un vent monumentale plus tôt, arriva vers nous. Elle avait l’air d’avoir une idée en tête. J’adorais ça ! Avec un peu de chance, on pourrait détourner l’avion et faire la fête sur une petite île !! J’avais toujours rêvé de trouver un peuple sous évolué qui me considérait comme une divinité. J’espérais qu’elle aussi !! Comme ça on pourrait sauter du jet en parachute et parier sur les chances de survie des autres.
En tout cas, j’avais hâte de voir ce qu’elle prévoyait comme divertissement !

« Oh je suis désolé, je suis en train de ruiner ton coup ? »

On s’en fout ! C’était vrai. Je me foutais royalement de ce qu’ils se disaient entre eux. Tout ce que je voulais, c’était faire un truc sympa et complètement insensé pour oublier le massage des pieds que je n’aurais pas. Mini Dyson n’avait aucune chance avec les femmes, AUCUNE. Aller vite, on y va !!!

J’ai à peine le temps de retirer mes pieds des jambes d’Ali et de me mettre debout, qu’elle me prend par le bras et m’emmène en un éclair devant la cabine du pilote. Sur le moment, je me sens un peu désorientée. Mais d’après elle, c’était tout à fait normal. Apparemment, c’était un genre d’effet secondaire du à son pouvoir, que seuls les autres pouvaient ressentir. A ses mots, j’ouvre de grands yeux ronds, admirative.

C’était génial !!! On pourra essayer après avoir prit une de mes sucettes spécial « bad trip » la prochaine fois ? Je demande à la brune pleine d’espoir.

« Alerte, pilote endormie, je répète, pilote endormie ! »

Hé Ducon ! Si je crève avant d’avoir eu le temps de trouver un peuple qui m’adule comme une déesse, et qui répond aux moindres de mes désirs les plus tordus et insensés comme un combat de bébé robot géant, j’te bute c’est clair ? Je crie à l’attention du pilote menaçante, tout en tapant à la porte comme une furie.

La brune me prend alors une nouvelle fois par la main et nous fait traverser la porte. Surexcitée, je m’approche des commandes puis m’installe sans gêne à la place du co-pilote, avant de tirer la langue à l’idiot au commande du jet qui m’ordonne de quitter ma place immédiatement. Comme s'il avait son mot à dire…

« Ah ! Je savais que t'étais pas mort. »

PAS encore. Je précise à l’attention d’Alfred avant de lever mes pieds aux dessus du tableau de commande un sourire aux lèvres. Dit-moi Fido, Ça fait quoi si je pose mes jambes sur le tableau de commande ? C’est grave, tu crois ?

Et finalement, grâce à nos dons de persuasion mutuelle, Alfred comprend très vite qu’il n’a pas d’autre choix et quitte la cabine de pilotage de mauvaise humeur. En tout cas, plus le temps passait et plus elle me paraissait sympathique cette fille-là.

« Bon ! Pilotage au diner ! Ah ! »

L’avion s’incline sur la droit et je pousse un crie de joie. Ce voyage en jet était bien plus amusant que celui que j’avais fait pour rejoindre Kyle et sa « surprise » dans un village non civilisé ! Parce que j’avais l’impression d’être dans un manège. A la seule différence, qu’on avait la possibilité de s’écraser n’importe où, n’importe quand et de finir en cendre ou en petits morceaux grillés. C’était intriguant… J’avais hâte de savoir comment ça allait se terminer !

« Ta jamais piloté ? Oh bah c'est pas grave, tu vas voir, c'est un jeux d'enfant ! »

Je récupère le casque qu’elle me tend et esquisse une grimace de dégoût avant de hausser les épaules puis de le viser sur mon crâne.

A vos ordres chef !

« Alors t'appuie là, non, le truc là, le gros bouton qui ressemble à une pustule ! Voilà. Puis tu prend ça, et tu le tourne. »

Je suis les instructions de la brune et affiche un air déçu lorsque je me rends compte qu’elle sait ce qu’elle fait. Quelque part, ça rendait le voyage beaucoup moins drôle. Parce que ça augmentait nos chances de survie au trajet. Et c’était bien dommage…

« Bah tu vois que tu sais ! »

Je pousse un soupir de lassitude.

« ALFREEEEEEEEEEEEEEEEED ! »

« Madame ? »

Ooouh, l’hôtesse de l’air n’a pas l’air très contente… Peut-être que si on lui fait porter la tenue qui va avec, il se sentira mieux après ? On essaie ?

« Amener nous une bouteille de champagne, des sushis, et euh..des petits fours ! »

« Il n'est pas prudent de boire et de conduire en même temps. »

Conduire ? Je commence à l’attention de Fido irritée. Depuis quand on conduit les avions hein ? Depuis que t’as acheté ta licence dans une boutique de souvenir sur l’aviation ?

Lui aussi était idiot. Il devrait bien s’entendre avec mini Dyson. J’étais même prête à faire les présentations si ça pouvait aider à ce que Fido dégage de mon champ de vision.

« Mais c'est pas grave, j'ai ma co-pilote ! Elle apprend très très vite ! Et l'alcool n'a pas grand effet sur moi. Allez, en avant Alfred ! »


Gros naze ! Je crie tandis qu’il quitte le poste de pilotage. Pendant ce temps, ma voisine s’amusait comme une petite folle à son poste.

« Mettons...Un ...peu...de musique ! »

De la musique ? Et dire qu’il n’y avait pas de beau mâle avec lesquels s‘amuser un peu… Pfff.

« Euh, mauvais bouton ! »

Pas grave. Je rétorque avec un regain d’intérêt. T’as qu’à en essayer un autre ! Ferme les yeux, ça sera plus drôle !

« Nickel ! Merci Alfred ! »

Il m’énervait Fido. Il n’était jamais content et je mourrais d’envie de le faire disparaître. Si on avait plus besoin de lui, j’irais lui donner des cours de vol personnalisé. Je lui adresse un sourire mauvais et passe un doigt le long de ma gorge ce qui le fait fuir aussitôt. Quand j’aurais deux minutes, je m’occuperais de son cas. En attendant…

« Ah la tienne ! »

J’adresse un beau sourire à l’attention de la brune et bois le verre d’une trait après avoir trinqué avec elle. C’était la première fois que je buvais du champagne et je sentais absolument rien. C’était nul enfaîte !

« Bon alors, c'est qui le type qui te fait du gringue ? C'est ton copain ? »

Quel type ? Je demande avant de réaliser qu’elle parle d’Ali. Pfff. Non, c’est rien. Juste mon nouveau colocataire Ali.

Ni plus, ni moins.

« Au fait moi je suis Jezabel »

Moi c’est Midnght. Mais tu peux m’appeler Mina si tu veux, les gens font ça habituellement.


***

Le voyage n’avait pas été des plus passionnant. Nous étions arrivé sans encombre et en un seul morceau à destination. Heureusement, Jezabel était de bonne compagnie. Avec elle, le pilotage devenait légèrement plus intéressant. Bien que je ressentais une légère déception à l’idée de ne pas avoir eu la possibilité de piloter l’engin les yeux bandé. Et de ne pas avoir pu jeter Fido par-dessus bord aussi. Pourtant, j’étais bien parti pour ! J’avais prétexté une envie d’aller aux toilettes et je m’étais glissé derrière lui avant de l’étouffer jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Ensuite, je l’avais traîné jusqu’au fond du jet, en prenant bien soin qu’il se cogne un peu partout, puis je l’avais relevée et avait posé ma main sur la poignée de la porte pour le balancer à l’extérieur. Manque de pot, il était pas le seul emmerdeur à bord et j’avais pas pu fini ce que j’avais commencé. Trop dangereux il paraît.
C’était quand même de sacré rabat-joie c’est gens-là !!

Et puisque je n’avais pas encore réussi à fuir leur stupide mission, je m’étais retrouvée comme les autres, devant une grande malle noire. D’après ce que j’avais pu observé en regardant les autres ouvrir la leur, il y avait un costume dedans. Et des armes. Les armes, c’était super. Mais les costumes c’était pour quoi ? On allait à une bal costumé finalement ?
Ah moins que… Attendez, il parlait pas de super héro dans l’annonce pour mes vacances en Russie ? A tous les coups, ça devait être lié au mail que Brandy avait écrit et envoyé pour moi. Qu’est-ce qu’il y avait marqué dedans déjà… Ah oui ! Il avait parlé d’Harley Quinn. Ça voulait dire qu’il allait y avoir le costume de la nana du jeu dedans ? Une batte ? Des boites surprises ? Des teintures ?!

Bouge pas machin, je crie à l’attention de Fido tandis que je me décide à ouvrir la mienne. Si c’est nul, j’vais te faire un gommage à l’acide. Et j'irai faire la même chose à l'inventeur une fois à Sotrybrooke.

Bon. Je n’avais pas la moindre idée de l’endroit où je pourrais trouver de l’acide dans le coin, ni à Storybrooke d'ailleurs. Mais j’étais sur que si je cherchais bien, j’en trouverais. En plus, je savais me montrer persuasive quand je le voulais. Et ceux, dans toutes les langues.

« Harley Quinn. Tenue protectrice. Parant les graves dangers physiques et gna gna gna gna gna gna... »

Pendant que la malle se lance dans un monologue que je considère comme inutile, je récupère au fur et à mesure, les différentes parties qui composent mon costume.
Comme le costume d’Harley Quinn dans le jeu, mon costume est rouge et noir. Ce qui me convient parfaitement.
Aussitôt, une épaisse fumée noir me recouvre tandis que j’enfile mon nouveau costume. Mon ancienne tenue avec ce costume là, ça pouvait pas marcher. Et comme j’avais la flemme de me déshabiller, c’était quand même plus rapide de se changer comme ça. Ça me permettait d’avoir l’occasion de tester l’équipement fournit avec sur Fido qui nous avait suivie. J’avais hâte de voir ce qu’il avait rajouté là-dedans…

Regardez ce que nous avons là…

Après avoir jeté un coup d’œil rapide à l’équipement contenu dans la malle, je sors une batte customisée, un maillet aussi customisé, des flingues, un bracelet avec tout un tas de breloque ressemblant étrangement aux boites surprises d’Harley Quinn et des billes noir et rouge identique à celle accrochées à ma ceinture.
Aussitôt, je retire une bille de ma ceinture et la jette par terre avant de l’exposer sous mon talon. Un gaz légèrement opaque s’élève alors de sous mon pied et j’en respire une grande bouffée curieuse. Qu’est-ce que c’est ??

Je sens rien du tout. Dites, vous êtes sur que ça marche vraiment votre truc ?

Je respire une nouvelle bouffée de gaz, le dirige avec mes mains pour en respirer un maximum mais toujours rien.

Ça marche paaas !! Je crie dégoûtée. C’est quoi cette arnaque ? Tu l’as testé ton truc au moins, avant d’essayer de me le refourguer ?

Et sans plus de cérémonie, je prends une nouvelle bille attachée à ma ceinture et la balance en direction de Fido. Celle-ci explose juste à ses pieds et aussitôt, le gaz commence à faire effet. Jalouse, je croise les bras contre ma poitrine et fait la moue.
Mais qu’est-ce qu’il a de plus que moi ???

C’était énervant de ne pas même avoir une petite hallucination de rien du tout. Aussi, j’ai décidé qu’il était temps de m’occuper de Fido. Parce qu’il était-là, que la bille avait marché sur lui, et que j’avais très envie de lui jouer une petite chanson. Je récupère donc le bracelet et retire l’une des breloques accrochées dessus puis, après quelques tentatives infructueuses, je découvre qu’il me suffit de poser la breloque au sol, pour qu’elle prenne la taille d’une boite.
C’était bien ça ! Une boite surprise !!

Avec un sourire carnassier, je me glisse en toute discrétion derrière Fido, remonte la boite à musique et part en courant lorsque la mélodie commence. Une fois cachée et à l’abri, je me bouche les oreilles et attend l’explosion. J’espérais au moins que les boites elles, soient aussi efficace que dans le jeu.

« Qu’est-ce que… Aaaaaah… Attention !!! »

Lorsque l’explosion retenti, j’éclate de rire et sort surexcitée de ma planque, joyeuse à l’idée de ne retrouvé que des pieds calcinés à la place de Fido. Sauf que sur le lieu de l’explosion, il n’y a que des morceaux de la boite surprise éparpillé un peu partout. Pas un seul reste humain. Fido avait réussi à s’en sortir et c’était la deuxième fois que ça lui arrivait. Il allait me le payer...

Crotte de bique. Raté !

« Alors Midnight ? Tu aimes ce que Géo t'as donné ? Toi aussi tu veux t'y essayer, à les utiliser ? »

Mouais, c’est pas mal. Je réponds. Quoi ? Tu te crois vraiment à la hauteur moustique ? Parce qu’il n’y a personne à me balancer dessus là !

Sans lui lasser le temps de répondre, je récupère une bille de couleur rouge et la lance en direction de Mini Dyson qui, lorsqu’elle explose au sol, se met à rire de façon incontrôlé. Du gaz hilarant hein ? Ça c’était l’éclate !

« JE DETESTE CE TRUC »


C’est parce que t’es qu’un rabat-joie qui sait pas s’amuser moustique ! Je rétorque avant de disparaître complètement. Comme lorsque j’étais chiante et que je faisais face à tout un groupe armé, j’utilise mon don pour disparaître aux sens et à la technologie puis me glisse derrière Dyson et crie « Bouh ! » Dans son oreille avant de me déplacer sur le côté pour éviter son lancé de toile. Ensuite, je me précipite à l’extérieur, récupère quelques pierre et les lui balance dessus. Puis quand je suis à court de projectile, je cours récupérer ma batte de baseball et m’approche de ma proie en prenant mon temps. Puis une fois arrivée à son niveau…

Kam-POW !

Réapparaissant derrière lui, je lui donne un coup de batte au moment même ou il se retourne vers moi. A ce moment-là, je me déporte sur le côté, sentant une attaque venir, mais je n’ai pas le temps d’esquiver complètement ses toiles d’araignée. On était fichu tous les deux.

« Midnight, tu m'impressionnes. Je suis ravi de t'avoir également avec moi. Et je suis ravi aussi de te voir impliqué. Ce que tu disais dans ton mail, je ne savais pas ça de toi mais je trouve ça vraiment cool »

Je suis née pour tuer, Park te l’avais pas dit ? Tant pis ! De toute façon, tu devais bien te douter d’un truc, je suis extrêmement douée quand il s’agit de résoudre les problèmes ! Par contre, je l’ai pas écrit le mail hein ? C’est Brady qui l’a fait. Alors te base pas sur ses conneries, il a raconté n’im-po-rte quoi. Parce qu’à la base, j’avais l’intention de vous larguer pour partir en vacance. Mais j’avoue que ça… Je remplace les billes manquantes sur ma ceinture et donne un coup de batte dans le vide. Ces petits joujoux me motive à rester. Chanceux va ! Tu vas avoir un exterminateur surnaturel pour t’aider dans ta quête, c’est pas tous les jours que ça arrive !

Maintenant, il ne me restait plus que les colorations à faire et j'étais fin prête ! Ça promettait d'être délirant...

.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Voices in my head.
Maybe there's crazy in my blood, but i don't care. ∞ Sign by  voir profil
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231

Dyson Walters


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9285
✯ Les étoiles : 167




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Dim 13 Aoû 2017 - 5:55



Magic League, Mission Russie




Dehors, j'observais les arbres, en commençant à bouger des hanches, emportées dès les premiers sons de corde. Demander à inclure un MP3 dans le costume était la meilleure idée que j'avais jamais eu.
Inutile, mais géniale.
J'étais sorti après la défaite ridicule contre Jezabel qui n'arrivait décidément pas à voir qui je pouvais être. C'était vraiment nul ! C'était inadmissible, il fallait que je m’entraîne.

Haaaail ! Une toile. Haaail ! Un toile.
WHAT'S the matter with your haiiiiir?

Depuis ma transformation où j'avais totalement abandonné l'homme que j'ai été depuis la malédiction pour redevenir Oswald à part entière, j'avais eu un gout prononcé pour la musique rétro. Spiderman était à présent dans les bois, en train de s'entrainer sur un titre divinement bon des Redbone. Yeaaah !
Je tirai sur les toiles, me propulsant à travers les arbres. Sans m'arrêter de chanter, je marchais à la parfaite verticale sur les arbres. COME AND GET YOUR LOOOOOVE ! Continuant à me dandiner, je lançai mes toiles au sol, sans regarder ce que j'attrapai, pour les lancer dans ma direction. Fermant les yeux, j'eus la satisfaction de voir que les capteurs sensoriels du costume continuait à me donner un spider-sens malgré la musique.

Come and get your love come and get your love. J'avais sauté de l'arbre pour éviter la floppé de caillou qui me volait dessus avec l'agilité que j'avais retrouvé, puisée dans la vivacité d'Oswald. Je tirai deux toiles sur deux arbres en face pour me réceptionner, en tirant toujours plus ensuite au rythme de la musique. Come and get your love NOW !

Pour un lapin, j'aurais jamais deviné qu'être Spiderman, et danser dans les airs et les arbres sur Come on get your love pouvait être aussi divin.
La, la, la, la, la, la COME AND GET YOUR LOOVE !

Sur la dernière note, j'étais debout, mais les pieds vers le ciel et la tête vers le sol, tenant sans aucun problème sur la parfaite et géante toile d'araignée que je venais de tisser sur les sommets des arbres.
Redbone, le succès de la Magic League te sera dédicacée.

J'étais revenu à l'intérieur en passant par une des fenêtres du haut de l’entrepôt, pour atterrir non loin de Maara, observant ses magnifiques capacités. Elle avait accepté le duel. Musique !


Sun is shinin' in the sky, there ain't a cloud in sight ! Maara n'était pas non plus de tout repos. Elle avait des capacités bluffantes elle aussi, et une vivacité bien à elle. Emporté par le rythme endiablé de Mr. Blue Sky, je bougeais dans les airs, évitant la salve d'éclairs... pas assez rapidement. Toujours en ayant calqué mes mouvements sur le rythme rapide de la musique, je me réceptionnais au dernier moment avec une toile tirée vers le plafond.
J'avais remporté in extremis... son pouvoir était immense. Elle avait répété la peur ultime de toute ma famille. L'oubli des toons. Il n'était plus possible ici, mais cette sensation, je pourrai jamais l'oublier.

Avec Midnight j'avais presque autant de chance. Mais elle était puissante également. A notre manière, on avait gagné tous les deux.

Hey there Mr. Blue, Sky, we're so pleased to be with you, Sky, look around see what you do, Blue, everybody smiles at you.

Mr. Blue Sky, je vous dois ma magnifique vivacité.

Ce que j'avais retenu de ce combat : Anastasia allait nous donner une avance incroyable, toucher nos ennemis au plus profond de leurs données, elle parlait russe, et avait désormais accès à mon ordinateur, ce dont je ne m'inquiétais probablement pas assez.
Ali... Non. Je vais préférer oublier et nier la chose qu'il m'avait fait voir. J'oublis j'oubliais j'ai rien vu. Je le connais pas.
Jezabel était... ardente, rapide, hyper douée, magnifique dans son costume, et toujours ignorante quant à mon charme et mon potentiel.
Maara déchirait aussi sérieusement. Son pouvoir, et son nouvel équipement absolument badass, c'était super génial.
Midnight avait aussi une puissance et une force bien à elle, qu'elle tirait autant de son costume, de ses capacités, et de son caractère.

L'équipe que j'avais était géniale. Même Ali que je préférais oublier avait, il fallait se l'avouer, un équipement assez cool. Bien que je brûlerai ses lentilles dès que j'en aurai l'occasion.

Désactivant finalement le MP3, je m'étais approché d'Alfred, l'air en plus grognon que moi devant Jezabel, les pieds fumants. Pardon, mais si vous êtes pas la victime ça va être moi, m'étais-je retenu de dire ça.
Il me tendit deux sachets de spécialités russes que l'on mangeait apparemment au petit déjeuner ici. Il n'avait pas l'air content du tout de nous servir. Tant pis, je savais même pas d'où il sortait, c'était Géo qui me l'avait envoyé. Promis, il aura une avance sur son salaire, il est gentil malgré tout.

Dans le sachet, des ravioli sucrée aux fruits rouges, et des galettes au fromage. C'était pas bien copieux tout ça.
Petit déjeuner !

J'avais tendu le sachet à tout le monde. C'est pas nos habitudes, mais ça à pas l'air si mauvais que ça. De toute façon y a que ça à manger.

A l'envers, tenant sur une toile par les pieds, avec Foooox oon the run ! dans les oreilles, j'avalais la galette et le ravioli avec faim, observant Alfred, plus loin, faisant de même au volant de la limousine, pas content du tout de sa vie. Le pauvre. J'irai m'excuser avant le retour à Storybrooke pour ce début de voyage peu plaisant pour lui.

Alors, petit rappel de ce qu'on fait. Notre méchant s'appelle John, son délire, c'est de révéler la magie au monde pour, euh.. j'sais pas, que les humains cassent Storybrooke ? Sauf que là il s'apprête à la révéler au gouvernement russe. Si on ne l'arrête pas, la Russie retiendra surtout que les Etats-Unis, supposés être leurs alliés, leur cache l'arme révolutionnaire que peut être la magie. En bref, troisième guerre mondiale, et ça sera pas joli.

J'observai chacun tour à tour, dans un air de défi. Prêt à casser du méchant dans une réception de luxe organisée pour le ministre ?

FOOOOX ON THE RUN !





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
The show must go on !
La vie a été une mosaïque brisée pendant si longtemps, et j'en vois encore les fissures. Si l'aventure de l'existence est et restera toujours compliquée, je sais qu'il y a assez de noms gravés sur la surface de mon cœur pour y arriver. Ils me donnent du pouvoir. Et un pouvoir implique de grandes responsabilités.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Anastasia Romanov


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia

☞ Surnom : Anya

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4234
✯ Les étoiles : 674




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Dim 13 Aoû 2017 - 23:35

Après son coup de fil, Anastasia s'était éclipsée dans les toilettes désaffectées de l'entrepôt pour revêtir le costume d'Overwatch avant de rejoindre les autres, se demandant si elle était ridicule ou non. Une chose était certaine : elle était contente de se voir affublée d'une tenue plus couvrante que celle de Wonder Jezabel car elle aurait tout bonnement refuser de parader aussi court vêtu en public et qui plus est en Russie.
La rouquine observa la pièce jusqu'à ce que son regard ne se pose sur Dyson qui était retourné sur son ordinateur. La jeune femme s'approcha, prenant soin de se racler la gorge pour s'annoncer. Elle se pencha légèrement au-dessus de son épaule pour voir ce qu'il faisait.
Le jeune homme venait d'ouvrir un logiciel intitulé PROGRAMME GEO. Le logiciel moulina quelques instants qui parurent une éternité avant d'afficher le portrait d'un homme qu'Anya ne connaissait pas. Anastasia fixa attentivement l'image, tâchant de mémoriser chaque trait de l'homme, des fois que. L'image ne resterait pas indéfiniment.
D'ailleurs, elle ne tarda pas à céder la place à la modélisation 3D d'une résidence.
Le bâtiment était aussi grand qu'élégant et valait sans doute une petite fortune. Une large allée donnait accès à l'imposante porte principale. Elle était éclairée de part et d'autre par de petits lampadaires à intervalle égal.
Sur cette allée, le logiciel ne tarda pas à repérer une dizaine de capteurs de mouvements à large portée dont le tracé se poursuivait tout autour de la propriété. Quant à la porte - blindée - elle était bardée de lasers mais le logiciel ne disposait pas plus d'informations. Il était impossible de déterminer leur degré de dangerosité.
Un autre bâtiment était visible, sur la droite de l'allée, cette fois. Il était pourvu de larges fenêtres derrière lesquelles on apercevait deux hommes armés de fusils. Sur le toit, Anya nota la présence d'un sniper. Sur l'aile droite, elle aperçut une piscine surveillée par l'oeil d'une caméra. Il n'y avait rien sur l'aile gauche, mais au vu sa position sur la carte, elle était certainement entourée d'une forêt. Derrière, enfin, on pouvait noter la présence d'une dizaine de voitures surveillées par trois caméra et deux autres hommes lourdement armés aussi.
Anya se concentra sur l'intérieur du bâtiment, se doutant qu'il serait au moins aussi surveillé que l'extérieur. Et c'était le cas : il y avait des caméras dans toutes les pièces. Son regard bleu acier se posa ensuite sur un point rouge qui indiquait la localisation de John Queen, au sous-sol, en compagnie d'un homme, debout, et de quatre autres, allongés. D'eux émanaient une forte concentration thermique. Totalement anormale.
Anastasia avait aussi noté d'autres détails, plus secondaires : les arroseurs automatiques sur la pelouse, non activés pour le moment. La piscine reliée à un signal wifi qui permettait d'activer les bulles depuis un smartphone. Le wifi des voitures à l'arrière, ce qui les rendait aussi piratables, juste au cas où. Enfin, deux types d'alarme dans la maison : alarmes incendie et alarmes anti-vol.
- Le voilà, commenta Dyson en ramenant l'attention d'Anya sur le point rouge au centre de l'écran. Ces silhouettes, on ne sait pas qui c'est. Des politiciens en prévisions du gala du ministre ? Il faut entrer dans la maison. On pourra y trouver de quoi l'arrêter... mais aussi le distraire de ses objectifs. Mais il faut être discret : il ne doit pas savoir que des ennemis sont présents dans la maison où il pourrait tout révéler d'un coup. Ce qu'on veut éviter. Mais avec toute cette sécurité... il faut trouver maintenant comment faire.
Anastasia acquiesça silencieusement. Mordillant inconsciemment sa lèvre inférieure, elle réfléchit un instant, repassant toutes les données en sa possession, encore et encore, dans l'optique d'élaborer un plan. Car la question était pour elle, cela ne faisait aucun doute.
Enfin, elle tourna la tête vers Dyson et sourit, sûre de son coup :
- Premièrement, je pense pouvoir rentrer sans problème, déclara la jeune femme sans le quitter des yeux, guettant sa réaction.
Il était surpris et c'était ce qu'elle espérait. Alors elle sut qu'elle pourrait continuer :
- Je suis russe et interprète, je vous rappelle. Parfait pour ce genre de soirées, non ? Si on veut révéler un aussi lourd secret à la terre entière, il faut pouvoir le faire en anglais. Il suffit de consulter la liste des invités et de m'y rajouter, je pourrais très bien me débrouiller ensuite. Eventuellement, je peux partir avec l'un de vous. On dira que c'est mon assistant ou quelque chose de ce goût-là. Idem, on pirate leur liste d'invités et on rajoute son nom. Je propose de partir avec elle, ajouta Anya en pointant Maara - dont elle ne connaissait pas le nom - du doigt. Ou vous. Pour les autres, on pourrait créer une diversion. Ca fait deux personnes entrées. En activant l'arrosage automatique par pour détourner l'attention des snipers, vous pouvez gagner quelques minutes pour avancer et vous mettre à couvert. Idem si on vise. Il suffirait que quelqu'un lance quelque chose, peut être. A nous six on doit bien avoir un gadget qui fait des diversions. En tout cas : pas de magie, ce serait suicidaire. Il faut aussi désactiver tous les capteurs et les lasers mais sans être repéré par le système central qui j'imagine doit être plutôt costaud. Les désactiver juste quelques instants quand on en a besoin puis les remettre en marche ? Le coup de la panne de courant générale me parait trop gros. Si quelqu'un de l'extérieur et moi pouvons être relié par un micro et une oreillette, je peux suivre votre progression et désactiver de l'intérieur au fur et à mesure de votre avancée. Ca c'est uniquement pour les sécurités externes. Pour l'intérieur, je pense qu'il va falloir faire tourner une vidéo de l'heure précédente en boucle en truquant le time code. Je ferai ça une fois rentrée.
- C'est... un très bon plan ! s'écria-t-il avant de se lancer lui-même dans une réflexion. Vous faire entrer toi et Raven, c'est une très bonne idée ! Vous verrez directement les intentions et procédés d'action. Vous devrez donc cacher votre costume sous des vêtements civils, Géo a fait en sorte que ça soit possible. Ah, et surtout...
Il attrapa la mallette à gadgets dont il sortit deux bâtons. Il appuya sur l'un d'eux et poursuivit :
- Une lumière projetée en votre direction... vous donnera l'apparence de deux femmes inconnues. On ne peut pas prendre le risque d'être reconnus, même d'un ennemi qui connait la magie.
Anya acquiesça et prit les outils qu'il lui tendait.
- Pour nous... Les arrosages automatiques, suffit d'avancer l'heure du système, jusqu'à tomber sur celle qui les active. Tu peux faire ça j'imagine ?
La rouquine acquiesça, en fin de compte c'était le logiciel qui faisait tout le boulot selon ses directives.
Regardant ses mains, Dyson reprit :
- Avec un coup, si je vise bien, je peux assommer le sniper du haut sans faire de bruit. Et pour ceux à l'intérieur... leur attention devrait être toujours prise par le mouvement extérieur des arrosages. Là, un conduit d'aération. Je peux l'ouvrir, pour laisser Harley Quinn jeter un de ses gaz. L'hallucinogène pourrait les faire planer assez longtemps.
Anastasia acquiesça de nouveau. Elle ne connaissait pas les armes des uns et des autres mais ne doutait pas qu'ils aient de quoi faire.
- Donc pendant ce temps, tu auras désactivé temporairement les capteurs et lasers. Une fois que les caméras et alarmes à l'intérieur seront programmés avec les données reçues de l'heure précédente, Wonder Woman pourra passez à travers la porte et nous ouvrir de l'intérieur.
- Ca me parait bien, commenta la jeune femme.
Dyson lui adressa alors un grand sourire dessous son masque :
- Overwatch, vous êtes la meilleure ! Magic League en limousine !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Still Falling For You
This love got me rolling the dice. Don't let me lose...

           
©BESIDETHECROCODILE
En ligne

Ali Nacer


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Deniz Akdeniz

Ѽ Conte(s) : Aladdin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Aladdin

☞ Surnom : Ali

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 638
✯ Les étoiles : 341




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Mar 15 Aoû 2017 - 7:09

''Je suis ni un héros, ni un vilain. Je suis un homme que
la pire magie au monde à changé ''


***Entrepôt***


Ca y est tout le monde avait fait leurs petits entraînements. Tout le monde avait revêtus leurs costumes et manger. Bouffer sans moi , parce que  je n'avais pas le moral, pourtant j'avais eu du plaisir avec mes petits jouets de mon costume et à  me mettre nu.  Parce que je suis un nudiste. Et je n'ai pas honte de mon corps et l'autre raison tout le monde  l'avait remarqué.Mais ce fût encore un échec.  La séduction c'est comme jouer aux cartes. Tu as des bonnes cartes et des mauvaises. Donc en ce moment mon jeu était mauvais.
 
Pour mes petits jouets qui m'avait été offert : J'adorais avoir des pouvoirs, car j'étais pour moi une façon différente d'exprimer de ce que je ressentais.  Me défouler et parce que ce que les personnes les  plus blessées se retournaient toujours vers le pouvoir, pour combler le vide de leur coeur, car avec la  soif de la puissance on peut attirer l'attention des personnes qui ont détruit  notre coeur . À cet instant, je comprenais Jafar et Maléfique, qui avaient tout perdu comme moi.  Et le pouvoir était leur seul échappatoire, car rien ne les retenaient vers le chemin du héros.  Mais moi qu'est-ce qui me retenait sur ce chemin ? 


Encore une fois je préférais me tenir tranquille, et être dans un coin sombre, me laissant ronger par mes sentiments noirs.  Mais pourquoi rester là ? Parce que quand je me sentais tourmentée je préférais fuir la compagnie des autres, car j'étais un homme solitaire, mais surtout  parce que créer des liens faisaient mal, car je suis l'homme qui s'attache -vite. Qui cherchait à guérir son coeur meurtri par la solitude. Ce  coeur qui ne supporterait pas de perdre quelqu'un.  Depuis ma tentative de suicide à cause que Jasmine, mon coeur s'était attachée à Mina. Même si ma tête me disait d'abandonner, parce que c'était mort pour moi. Alors pourquoi mon coeur contredisait ma tête ? 


Simplement que j'avais toujours été attiré par le risque de mettre en vie en péril. Parce que j'ai besoin d'elle pour  être un héros.  J'ai besoin de savoir franchement de savoir ce qu'elle ressent pour moi pour retrouver la lumière.  De savoir comment je pourrais m'y prendre pour gagner son coeur.  Mais je n'ai pas les réponses à mes questions, car je suis peureux et parce que j'ai peur d'une vérité blessante. 


Je me sens tellement pas à la hauteur, car elle a mit la barre trop haute. Et chaque fois , que je fais un pas vers elle. J'ai l'impression qu'elle recule. Il a toujours quelque chose qui se met entre elle et moi.  Donc dans l'avion,  quand Mina avait mit ses pieds sur mes jambes. Je me suis sentis épanouit quelques instants. J'aurais pu même lui faire le massage qu'elle désirait tant, mais non Jezabel avait préféré me dérober mon petit moment intime. Ça me rappel quelqu'un ça , un certain génie ! À ce moment là, je savais que je la détesterais, sauf si elle arrive à se faire pardonner.  


Pour calmer ma rancune, j'avais décidé de manger les gâteaux que j'avais apporter pour elle. Tant pis, si elle n'avait pas envie de se faire une petite pause dessert. Le voyage était long et pénible, pourquoi parce qu'elle s'amusait avec cette Jezabel, mais ce qu'elle ne sait pas c'est que moi aussi je pouvais être amusant , et que j'avais peut-être envie qu'on rigole ensemble à faire des bêtises. Mais j'ai jamais ma chance. Parce qu'il a toujours quelqu'un dans le genre du génie qui vient gâché l'harmonie de entre mon coeur et ma tête.  


Simplement parce que j'ai l'impression que je suis simplement  le petit chat errant qui faisait pitié et qu'elle a voulue recueillie.  Donc ta troisième guerre mondiale, Dyson n'avait pas vraiment d'importance pour moi, car je dois déjà vivre la mienne . Soit que je meurs au combat ou soit que je me bat, en lui balançant que je l'aime sans penser aux conséquences. Car penser à celles-ci pourraient sans doute me donner envie à postuler chez les méchants. Dyson disait prêt à battre des méchants ? Non , car c'était les seuls à me comprendre , par contre j'étais prêt à abattre n'importe qui se mettra à travers de mon chemin pour la raison de ma motivation à cette mission.  Et à combattre la plus grande menace du mal : L'amour .


 C'est ce sentiment qui a fait naître les héros et les vilains, car l'amour nous disperse.  Donc ta menace c'est pas la magie. La magie est le masque du mal. Storybrooke pourrait en payer le prix ? C'est pas mon royaume a sauver ! Je m'étais jamais sentit chez moi là-bas.  J'aimais quelques personnes la-bas, mais s'en plus. 


Gambit n'est pas un super-héros et ni un super-vilain, 

il est l'homme qui écoute son coeur , peu importe le camp. 


***
C'est l'heure du discours ! Dyson le chef sans cerveau, parce qu'il avait besoin de Anya pour lui élaborer un plan. Simplement parce qu'elle était plus brillante que lui. Donc son petit surnom que lui donnerait, lui allait bien : Hermione.  Après avoir passer plusieurs minutes avec la rouquine russe. 
***
Dans la limousine 



L'équipe partait donc en limousine. J'avais embarqué le premier parce que je n'avais pas envie qu'on me vole ce qu'il avait toujours dans une limousine : Un mini bar d'alcool. La première qui touche à mes bouteilles je lui fais exploser la main et je lui fais voir des visions de moi tout nu. Parce que je n'avais pas envie de me prendre la tête avec le plus gros problème de ma vie : Les femmes !  


Moi j'ai besoin d'être bourré pour cette mission.  Mais surtout pour oublier que j'étais le mec qui se faisait friendzoner, par sa colocataire.  Et surtout parce que je n'avais pas envie de jouer la carte de l'indépendance , parce que je suis un homme dépendant à quelques trucs , comme les tapis, le bleu , le sable, les objets précieux ,  les princesses . Oui elle n'est pas une princesse de sang, elle n'a pas de couronne, je l'ai jamais vu en robe .Mais c'est des petits détails insignifiants . Mais c'est une princesse pour moi.

J'ouvris une bouteille, la plus forte que j'ai trouvé selon le pourcentage. À la première gorgée de grimaçait  puis au fil du temps ,  je ne sentais plus le feeling du mauvais gout. Je continuais à boire dans mon petit coin tranquille.  Soudainement, l'ambiance commençait à devenir plus brûlante. J'avais l'impression que je bouillais de l'intérieur. Je commençais à avoir le tournis. Mais est-ce qu'on pouvait lire dans mon visage , j'étais saoul. Non parce que simplement que mes lentilles bicolores cachaient mes yeux vitreux, mais aussi mon envie de sangloter. Parce que j'étais venu au bout du monde, pour faire un homme de moi et je me retrouvais à picoler avec ma meilleure amie : La bouteille de .. C'est quoi le nom déjà ? Je regardais le nom qui était flou. Puis soudainement je m'exclamais : Everclear. Alors que je me sentais tellement  planer . Je me sentais vraiment dans un autre monde. 

 Quand je regardais les personnes présentes avec moi, je voyais des petites bulles parlantes au dessus de leurs têtes.  Et pourquoi  je me trouvais entouré de  supers-héros. Est-ce que je suis dans comic con ou on doit se déguiser ?  

Puis je me mis à dévorer du regard Harley Quinn comme à mon habitude. Je ne savais pas quoi penser même saoul. Je la trouvais d'avantage jolie avec ses petites couettes colorées.  Puis il était temps pour moi de jouer la dernière carte de mon jeu. En profiter pour faire le grand pas, car je n'aurais pas la chance d'avoir une autre opportunités avec elle.  Il faut que je sois fixer un jour.

Fouillant dans mon manteau dans une des poches secrètes, je pris mon paquet de cartes et un stylo.  Je décidais de t'écrire un petit mot et pendant la mission, tu vas pouvoir méditer la dessus. C'était peut-être ma dernière chance.. Le mot : Tu me plains depuis la première gifle.  Puis je décidais de lui tendre d'une main tremblante.

Je venais de jouer la carte du destin. Cette carte était le Joker. Est-ce que j'allais devenir son Joker ou le Joker allait se moquer de moi ? Car je suis un pauvre Loser même pas capable de conquérir une femme.  Mais au moins j'avais un lot de consolation : Je serais simplement Ali le colocataire ni plus , ni moins! 

Si jamais je n'arrive pas à gérer ma tristesse, je pourrais postuler pour l'équipe Squad Suicide et tenter ma chance avec la vraie Hayley Quinn , elle pourrait m'aimer  et je pourrais rire à mon tour du Joker !

À cause cette pression de cette révélation , je m'exclamais haut et fort. 

-On peut s'arrêter quelques minutes j'ai le gout de vomir ? 

Mais la grande question est .. Est-ce que tout je venais de vivre dans la limousine était mon fruit de mon imagination parce que j'avais bu une goutte de trop ? Pourcentage de la bouteille  entre 75.5° ou à 95°1. d’alcool

***
Arrivé à Destination

Pendant la route j'avais eu le temps de dégrisé un peu, mais j'avais une sale mine. Un teint blâme et une migraine. Heureusement pour moi , je n'avais pas un grand rôle à jouer pour le moment. Je devais faire ce que je savais le mieux faire : Être le toutou de ses dames et suivre quand on l'appel.  Chaques membres de l'équipe avaient un petite tâche attitrés : 

Anya et Maara sont autorisées à entrer dans la résidence, sous une apparence de civils car leurs apparences avaient été modifiées par un gadget. Bravo les filles vous êtes des championnes!  Qu'est-ce qu'on faisait maintenant ?Je faisais l'observateur, caché dans un buisson. On attendait le signal. C'était quoi le signal déjà ? L’arrosage ! 

Désolé ma tête n'est pas tout à fait remise de mon taux d'alcool élevé. Heureusement Dyson m' avait donner un peu de répit. Me lançant en arrière , loin de l'action, parce que je m'étais laisser consumer par la pire magie noire. 

Et parce qu'il faut se l'avouer  la petite russe savait très bien cernée les gens . Je ne suis pas très discrétion , sauf pour voler des petites babioles. Non moi ma spécialités c'est les cascades. Sauter d'un toit à l'autre par exemple. Grimper sur un mur. Faire des combats au corps à corps ou à l'arme blanche. Oui j'aimais bien les poignards , même si un fusil c'est plutôt cool mais c'est plus bruyant.  Je n'aimais pas tuer, mais si un jour je devais le faire pour sauver une vie, pour ferait une croix sur ma bonne conscience.  Sinon qui je suis ? Un homme qui aime tout faire sauter. Boumm! Explosion. 

On entendit de l'eau . L'arrosage automatique  venait de se déclencher. Pauvres petits moineaux qui étaient sur la pelouse.  Vous n'avez pas eu le temps de terminer votre quête au vers de terres. Je vous comprend, moi aussi on a interrompue ma quête. Moi aussi j'aimerais prendre mon envol et fuir dans le ciel. 

C'est alors que le sniper sur le toit. Et les deux hommes qu'on voit derrière la fenêtre détournent leur attention sur l'herbe. Pendant ce laps de temps, notre baby spider venaient de piéger deux mouches dans ses toiles.  Une vraie qui passait par là et un sniper. Sa première toile assommait le sniper qui tombait sans connaissance sur le toit, échappant son arme en bas du toit. Une deuxième toile rattrapait la mitraillette de justesse , pour ne pas qu'un coup de feu soit tiré en touchant le sol.  Wow il avait du talent pour une petite araignée débutante .

Pendant ce temps, ma super-héroine chouchou, s'était montrée efficace et avait enfumé deux hommes par du gaz hallucinogène. Je soupirais d'admiration dans mon coin. En plus d'avoir un costume qui mettait sa personnalité en valeur . Elle assurait !  Vous comprenez maintenant ? Si on avait pu faire tout ça , c'est parce que les capteurs ont été désactivés, de même de les lasers sur la porte blindée.

C'était au tour de Jezabel de jouer dans ce film d 'infiltration. Avec son pouvoir, elle avait traversée la porte blindée, pour nous ouvrir de l'intérieur.  Pendant ce temps là , Anya et Maara sont avec notre ennemi. C'était à notre tour d'entrer dans le repère en compagnie de Mina Quinn, Baby Spider  et moi je quittais mon buisson.

 Tout en sachant qu'on ne pouvait pas aller dans la salle à gauche avec les deux hommes et le gaz.  Il faut aussi préciser que derrière la maison, il y a encore trois hommes armés qui surveillent du coté des voitures.  Avec tout ça, il va falloir que tu donnes une carte de la planque pour Ali ? Je pourrais me perdre. C'est alors que je voyais des caméras. Je leur fis coucou de la main. Heureusement pour moi, Anya les a programmées pour qu'elles soient inutiles pendant une heure. 

C'était quoi la suite du plan ?  

J'essayais de me concentré à me rappeler. Je me souviens pas on a juste à suivre petit chef d'équipe. On doit explorer la maison pour trouver quelques indices, des informations, des objets qui pourrait lui permettre d'utiliser la magie en public, ou même une ouverture depuis laquelle on pourrait observer discrètement le sous-sol. Parce qu'Anya et Maara se trouvait là avec le méchant, pas si méchant que ça ! Pour moi c'est juste un homme qui sait fait brisé le coeur . Sans doute par une femme ! Les femmes sont cruelles . Un jour il aurait l'extermination de l'hommes, car les femmes gouverneront le monde. Toute façon je suis sûr que notre vilain est juste un pantin. Derrière il a sans doute une demoiselle qui tire les ficelles.  Je me fait trop de scénarios ?Oui!  Mais je sais qu'un jour ça arrivera . Sinon elle est ou ma princesse en détresse dans ton plan ?

Baby Spider avait un mini discours à faire. Il avait décidé qu'on allait  se séparer. Malheur à moi ! Harley Quinn et Wonder Woman allait être ensemble. Et moi je tiendrais compagnie à Spider-man. Je soupirais , mais au moins je me trouvais pas avec la péteuse de bulles. J'étais quand même heureux pour Mina, elle pourrait continuer à s'amuser avec sa nouvelle meilleure amie.  Espérant que j'aurais mon moment avec ma colocataire et lui prouver que je pouvais monter dans son estime. 

"Harley Quinn, Wonder Woman, vous pouvez aller de ce côté là. J'irai là avec Gambit"Disait Dyson.

Harley Quinn et Wonder Woman partent donc dans une direction, et nous deux on prend l'autre.  
Baby-Spider et moi , prenons une direction. Je jetais un dernier regard à Harley Quinn , comme si c'était la dernière fois que j'allais la revoyait et Wonder Woman, je me disait qu'elle avait bien de la chance.  Légèrement frustré, je décidais de prendre les devants.  Jusqu'au moment ou on croisait une porte. Je tournais la poignée.  

La pièce était un bureau . Il avait des grandes étagères remplient de comics.  J'étais impressionnée, il devait avoir une méchante fortune mit la dedans. La collection était immense. Le propriétaire de cette pièce était un collectionneur ou un fan. Dommage que je n'avais pas assez de poches dans mon long manteau pour voler quelques une de ses bandes dessinés.  Ça aurait pu me rapporter ou me distraire quand je pensais à mes soirées déprimantes dans le canapé de la coloc.   Je m'approchais du bureau, et je prenais place dans le fauteuil confortable.



Mon attention fut détournée par des petits cahiers qui me plaisait. .  Des magazines cochons ! Mais non idiot c'est des comics . Petite conscience je le sais ! Je suis un grand fan de supers-héros. Dans ma chambre, dans le domaine magique de Mina, j'avais une encyclopédie sur ma commode.  Je jetais un coup d'oeil sur chaque couverture.  Et me concentrer sur ses couvertures de bande dessinés, m'aidait à continuer à dégriser. 

Devant moi il avait 7 comics. Captain Cold, Renvers Flash,Ultron,Magnéto. Live Wire,  Le Joker et Scarlet Witch.  
 Scarlet Witch
Magnéto
Live Wire
Ultron
Le Joker
Reverse Flash
Captain Cold


Vous savez c'est quoi leurs points de ressemblance ? Des personnes blessées par les gens qui aimaient . Des personnes  qui veulent le pouvoir pour faire  réaliser  au monde entier un truc  Mais quoi ? Leur soif de pouvoir ? Non c'est plus profond que ça ! Mais je compatissais à leurs malheurs . C'est à cet instant que je décidais de devenir un boulet intelligent et commençait à faire le lien.  Quel lien ? J'avais le comic de Scarlet Witch entre les mains, car je l'adorais.. C'était une âme torturée comme moi et en plus elle était aussi belle que Mina. 

-Dyson vient voir.. Il a sept bandes dessinées. On est combien dans l'équipe ? 

Je commençais à compter sur mes doigts.  On était six. Il avait la face public de l'équipe qui était le pantin de la huitième personne qu'on devait deviner. Et il avait six méchants pour nous.  Bravo champion ! 

- T'a compris ? Il veut envoyer six supers vilains dévoilés la magie..

Quand soudainement , j'entendis un bruit de machine. Voyons est-ce que c'est moi ou je suis encore trop saoul et j'entends des petits bruits pas net dans ma tête. J' espérais que ça soit Jezabel et Mina qui reviennent.  Je me levais brusquement de mon trône de gameur. Mais je pris le temps de rouler le comic de ''Scarlet Witch'' , le glisser dans le manteau qui sera sans doute pleins de petites babioles à la fin de la mission.  Je lançais un regard à Dyson, pour qui tourne la poignée de porte. Cette porte ressemblait à un placard . Qu'est-ce qui se cachait derrière la porte ? J'avais quelques idées tordues qui me venait en tête.  Je sortais mon bâton rétractable, et celui-ci s'agrandissait pour que je le prenne dans ma main. 

Puis Dyson tournait la poignée et ouvrit la porte...

Quoi dans son placard se cachait un atelier de construction. Je pénétrais le premier laissant Baby Spider protégé mes arrières.  Je te préviens tu fais mal ta job et que mon corps est abîmé durant ta mission. Je te poursuis.  Par terre, il avait des outils et de la ferraille. Elle est ou la femme de ménage ? Quelqu'un à laisser ses traîneries.  C'est sur que c'est un homme qui a laissé ça là.  Je continuais à avancer . 

Quand soudainement je tombais sur mon pire cauchemar..


La femme de ménage ! Puis je remarquais que finalement c'était pas une femme de ménage. Non elle était en train de travailler sur la construction d'un robot presque terminé. Miam! C'est sexy ça une femme qui fait de la mécanique. Après son chiffre , elle pourrait venir réparer la moto que j'ai bousiller à mon arrivée et la reconstruire.  Je me fous une claque à moi-même.  Ali on sait que tu as la peine à cause de ton carré amoureux mais là, ne vient pas rajouter une cinquième personne, car tu ne seras plus quelle forme que ça deviendrait ton souci de femmes.
 
Le robot ressemblait  beaucoup à Ultron comme sur le comic que j'avais vu quelques instants plutôt. Il avait une forme humanoïde.  Puis la mécanicienne, se retourne vers nous. Et nous surprend habiller en super-héros.  Troublée ! Je me précipitais vers elle. Trop tard !  Par peur et instinct de surie, elle prenait le bras du robot et le lever pour actionner un tir qui va faire un bruit monstre. 


"NON !" Spiderman vient de crier : le but c'était d'être discret... là c'était mort. En une seconde le plan a foiré. 


Alors que j'attrapais le bras de la femme , que je m'en allais plonger mon regard dans le sien pour lui donner la vision pour la calmer. Elle mit une torche de lumière dans les yeux, m'aveuglant. C'était les faiblesses des lentilles, la lumière vive. Je lâchais son bras par accident, puis elle courut vers la porte de derrière. 


Ce bruit , plus le cri de Baby- Spider , fût trop pour mon cerveau. Que je mis à crier. 


J'AI LA MIGRAINE BORDEL !!!!! ET JE NE VEUX PAS DEVENIR SOURD J'AI BESOIN DE MON OUÏE POUR ENTENDRE MA PRINCESSE CRIER SA DÉTRESSE, QUAND ELLE M' APPELLERA..


Quelques minutes plus tard, alarmer par le bruit et la femme de ménage en fuite. Trois hommes armées vont entrer pour courir vers nous. C'étaient les trois hommes qui surveillaient les voitures de derrière.  Les hommes étaient armés de fusils et commençait à nous tirer dessus. On se calme les malades ! Je me suis engager pour sauver mon âme, et avouer mes sentiments à une super-héroine. Je me suis pas engager dans une mission pour mourir sans avoir su, si j'aurais mes chances ou non avec Mina.  Donc faites la queue après elle ! 


Je bougeais dans tous les sens, mon bâton et les balles ricochaient dessus le métal du bâton. Mais une balle se perdue malheureusement..


L'instinct de survie se fit sentir en moi, car si je devais mourir. C'était certainement pas ici. D'un mouvement de main vers mon manteau et des cartes sortaient de celui-ci.  Une carte vient se posé dans ma main et je la lancais au premier soldat. Elle lui explosa entre les deux yeux. Celui -ci tombait sur le sol, sous choc. Évanouit à cause de l'impact.  


Puis au deuxième,  je lui balançais plusieurs cartes à répétition dans le ventre. Le corps de l'homme était propulsé dans le mur sous l'impact. Se cognant la tête celui-ci tombait sur le plancher évanouit. 


Le troisième commençait à prendre peur. Je ramassais un marteau au sol. Et je m'approchais vers le deuxième corps et frappait la tête du deuxième homme avec l'outil. Pour être sur que celui-ci ne se relève pas. Et laissait tomber le marteau à côté du corps.


Maintenant passons au troisième. Le troisième se précipitait vers la sortie. Je lui fis un croche pied avec mon bâton. Que je décidais de réduire la grandeur du baton  pour ensuite le ranger.  Puis  je prenais par le col le  troisième soldat.  En l'adossant au mur brusquement. 


-Maintenant écoute l'ami, autrefois j'étais un héros. J'ai sauver une princesse et son royaume. Pourquoi ? Parce que je l'aimais ! Et elle a fait quoi .. Elle m'a laissée tombée. Pourquoi parce que j'ai manqué de courage.  Mais aujourd'hui je manque encore de courage pour  une femme , car la première a détruit le héros. J'ai perdu mon innocence. Aujourd'hui j'essais de retrouver ce héros, mais la seule qui est capable de le faire.. me rend dingue ! Parce que j'aimerais qu'elle me sauve de ma noirceur. Pour ça, elle faudrait qu'elle m'aime d'un amour véritable.  Et c'est peut-être pas le cas. Donc tes soucis d'intrus, sont moins important que mon problème de coeur. 


Puis une lueur rouge se fit voir dans mes prunelles. Mais ce n'était pas le regard doux d'un homme amoureux. C'était un homme qui se laissait submerger par la douleur.  Ce que le troisième homme voyait  était Gambit qui lui tranchait la gorge avec une carte bien aiguisée.  C'était simplement pour lui faire peur . Tenant l'homme par la gorge que je serrais. Ensuite je pris sa tête , pour la cogner contre le mur à plusieurs reprises. Pour qui perde connaissance. Pour ensuite déposer doucement le corps sur le sol. Puis caressant doucement les cheveux de son adversaire.

- Je te  souhaite un bon dodo !

Vous êtes troublé ? Que le gentil Héros fait un peu dans la violence.  C'est que vous ne connaissez pas bien Gambit, car celui-ci n'était pas un héros et ni un vilain. Comme Ali il n'est plus un héros, car il n'a plus de princesse à sauvée. Il a encore de l'espoir pour lui de devenir l'innocent petit héros qu'il était . Tant qu'il croit encore en l'amour . Mais en ce moment ce sentiment qui fait des ravages. Et Gambit avait déjà fait un carnage par la violence  dans sa vie et il a rencontré par la suite , Malicia .  Donc Ali n'est pas complètement perdu . Il attend qu'on lui offre la possibilité de sauver une princesse pour redevenir le HÉROS ! 


Je décidais de me pencher vers chaque corps, sans dire un mot. Je fouillais les petits monsieur endormis pour prendre les cartouches de balles, et je prenais les chargeurs des armes par la suite. Puis je pris une de leur arme, car ça peut toujours servir.  Puis je levais la tête vers Spider man mettant ma main sur mon épaule.  Pensant qu'à ma motivation pourquoi j'étais  venu ici, pour me sauver de la tentation du mal  et  avouer mes sentiments  à une princesse.

- C'est quoi la suite l'ami ?


Méchant 1 : KO par des cartes
Méchant 2 : KO par un marteau
Méchant 3: Dommage qu'il ne soit pas mort ! KO à cause d'un mur
Gambit : Déçu que notre méchant ne soit pas un geek avec des consoles et des figurines FUNKO POP!
En attente d'une réponse qui lui fait peur.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
The most powerful power is love.
Une femme commence par résister aux avances d'un homme . Ensuite elle l'empêche de s'enfuir .Retiens-moi ! Car j'irais postuler chez les méchants ! Au moins eux ils n'ont pas de coeur ∞
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72168-ali-nacer-alias-aladd http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72666-shake-it-cessez-de-faire-ta-beyonce-idiot-et-secoue-le-snake http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72688-aladdin-en-quete-d-un-nouveau-reve-mai-2017-a-aujourd-hui

Maara Blackhunter


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Katie McGrath

Ѽ Conte(s) : Les 5 Légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nightmare

☞ Surnom : Licia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 88
✯ Les étoiles : 60




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Mar 15 Aoû 2017 - 19:37


TMagic League, Mission Russie
Feat la Magic League



L'entraînement ne m'avait pas autant convaincu que cela de mes capacités avec ce nouveau costume... Ceci dit, pour une première fois, je ne m'étais pas si mal débrouillée que cela... J'avais regardé l'entraînement des autres, levant assez fréquemment les yeux au ciel durant l'entraînement d'Ali. Décidément, celui-là, j'avais comme l'impression qu'il avait encore plus de mal que moi à travailler en équipe... S'il n'était pas capable de s'adapter, il aurait mieux fait de ne pas postuler. Parce que clairement, c'était en équipe qu'on pourrait vaincre. Ironie quand tu nous tiens... C'était franchement le mot qui me venait à l'esprit alors que je me surprenais à défendre mentalement le travail d'équipe... Quoi qu'il en soit, même si je n'en étais pas fan, je savais parfaitement le potentiel qu'avait une équipe. J'avais fait partie d'une équipe avant... Bon, je la dirigeais surtout, mais nous avions un potentiel incroyable pour répandre la peur et le chaos alors je n'allais pas tant dénigrer notre équipe actuelle.

Sans mot dire, j'écoutais Overwatch nous exposer son plan. Je fus assez surprise de la voir me choisir pour l'accompagner dans cette mission d'infiltration. Je le fus moins par contre quand je me rendis qu'elle ne se rappelait pas de moi... On ne s'était vue qu'une fois après tout. Pour la traduction d'un ouvrage scientifique russe sur la psychologie. Après un petit trajet en limousine, nous arrivâmes près de la cible. Franchement, ce n'était pas la façon la plus discrète d'arriver... Alors que j'aurais sans doute pu nous transporter parmi les ombres jusque là-bas... Ou Wonder Woman aurait pu nous y porter rapidement non ? Enfin bref.

Vêtue de mes vêtements normaux et caché mon costume en dessous, j'avais mis ma paire de lunettes. Je ne m'en servais que très peu, mais je trouvais que pour jouer le rôle d'une assistante, c'était un accessoire utile. Puis, les traductrices, elles paraissaient pour être des intellectuelles. Et les intellectuelles, ça avait des lunettes quand on se conformait aux clichés. Anastasia et moi partirent donc en mission, arrivant rapidement près de la résidence où un sniper se mit à nous viser. Merde.

"Ne bougez plus ! Qui êtes vous ?"

Je levais les yeux au ciel. Sérieusement ? Ils avaient une liste d'invités, ils allaient braquer tout le monde comme ça ? Ce qu'ils pouvaient être stupides... Je soupirai avant de lui lancer mon regard le plus noir tout en m'avançant. Ça, c'était la partie la plus facile...

- Nous sommes les traductrices. Enfin, ma patronne l'est. Vous avez envie de mettre votre patron en colère ? Tirez-nous dessus. Sinon, laissez vos collègues vérifier que nous sommes bien sur la liste, ce qui est le cas. Dis-je à haute voix.

Le sniper baissa les yeux vers ses collègues un peu plus bas. Je ne comprenais pas pourquoi ils s'étaient mis à une fenêtre... Ce n'était pas plus simple et plus poli d'attendre les invités en bas ? Quoi qu'il en soit, l'un d'eux se mit à regarder frénétiquement sur sa tablette avant de s'arrêter, surpris. Il lança un regard au sniper sur le toit, lui confirmant nos dires. Cela ne semblait pas être suffisant pour ce bon à rien. Il prit son talkie-walkie, sans doute pour appeler son patron. Et grâce au vent ainsi qu'au volume très élevé de leurs appareils, je parvins à entendre leur conversation.

"Chef, deux traductrices sont arrivées. Elles sont sur la liste d'invités."
"Des traductrices ? J'ai pas... ah, pour le ministre ? Ça doit être Lisa qui en a embauché. Ouais, faites les entrer."

Content ? Maintenant le bon toutou, il allait vite ouvrir. Et donner la papatte aussi, s'il ne voulait pas que je lui en colle une. Abruti. Il rangea son arme et nous ouvrit la porte blindée grâce à une télécommande. Quant aux deux molosses dans les étages, ils se déplacèrent. Enfin non, juste un, qui nous guida à travers la maison. J'enregistrais du regard tout ce que je voyais, au cas où nous ayons besoin de partir en urgence. Finalement, après avoir passé une autre porte renforcée au métal, notre guide repartit tandis que descendions l'escalier nous menant au sous-sol. Celui-ci était éclairé et un bruit de machine se faisait entendre. Une fois parvenues en bas, Anastasia et moi pûmes voir une table de commande. Deux hommes étaient postés tout près. Le premier était notre homme, John bidule et le second était une curiosité que la psychologue en moi trouva tout de suite intéressant. Avec ses cheveux verts et son sourire rouge peint sur la figure, c'était typiquement un cas d'une quelconque maladie mentale, j'en étais certaine... Face à eux se trouvaient quatre lits. Leurs occupants, deux femmes et deux hommes, étaient reliés à une machine qui faisait parfois des étincelles. John Queen se tourna alors vers nous et je dus rapidement faire comme si je n'avais rien vu, cela me semblait plus prudent. Ceci dit, j'eus rapidement le temps d'échanger un regard avec Anastasia. J'espérais qu'elle comprendrait qu'il fallait faire comme s'il n'y avait rien d'anormal. Ceci dit, elle n'était pas stupide alors je n'étais pas très inquiète.

"Bonjour ! Je dois dire que je ne vous attendais pas, ma mécanicienne est bien plus rigoureuse que moi. C'est elle qui vous envoie hein ? Lisa Snow ?"

- À dire vrai, je ne sais pas. L'appel que j'ai reçu spécifiait seulement que nous devions venir ici pour servir de traductrice au Ministre. Il m'a été spécifié que les détails seraient réglés sur place... Mais si vous ne voulez pas de nous, nous repartons. Il n'est pas question de s'imposer là où on n'a pas besoin de nous. Répondis-je après lui avoir adressé un petit sourire.

J'avais eu du mal, sourire, ça n'était pas franchement mon truc...

"Non non, il sera beaucoup plus simple de parler au ministre avec quelqu'un qu'il peut comprendre. Excusez Lisa pour ce manque de précision, c'est quelqu'un qui va toujours droit au but. Nous avons bientôt fini la première phase du plan, on sera bientôt sur place.Je n'ai pas saisi vos prénoms, comment vous appelez vous ?" Me dit-il en me rendant mon sourire.

Beurk... Ceci dit, la question des prénoms était complexe. J'espère qu'Anastasia n'avait rien spécifié sur la liste...

- Parfait alors. Je suis Natacha Smith et voici Anastasia Ivanova. C'est elle la traductrice, moi je ne suis que son assistante. Expliquai-je.

J'espérais qu'Anastasia ne m'en voudrait pas trop d'avoir modifié son nom de famille. Mais ce type était au courant pour Storybrooke alors sans doute l'était-il pour nous aussi. Et je préférais miser sur cette nouvelle apparence pour inventer de toute pièce une identité.

"Enchanté, mesdemoiselles. Vous pouvez m'appeler... Cold. Pour le plan, c'est au nom de Cold que je répondrai. Captain Cold."

Je restais impassible, mais ce nom de code, c'était vraiment un surnom idiot. Pire encore que Gambit ou que Captain America...

"Voici Le Joker, mon nouvel ami." Nous présenta-t-il son ami en se tournant vers lui avant de reporter son regard vers nous, où brillait une lueur amusée. "Il fallait impressionner pour que ça marche. Storybrooke... Lisa vous a au moins parlé de Storybrooke n'est-ce pas ? Storybrooke est remplie de personnages de livres. Je n'en ai pas sous la main, alors je les ai crée moi même. Bientôt vous pourrez en admirer toute une équipe. Eux seront la force de frappe, la démonstration... et le rempart contre mes ennemis. Vous et moi, nous serons la force oratoire. Nous serons riche très bientôt. Vous voilà membre de La Légion Du Destin. Nous répondons à ce nom désormais. Avez-vous des désirs à formuler ? Une fois couverts d'argents, nous laisserons la guerre se produire, pour vivre tranquillement avec tout ce que nous désirons."

Déjà, la présence du Joker m'inquiétait. C'était typiquement le mec que les héros auraient du mal à vaincre... Heureusement, je n'étais pas réellement une héroïne... Ensuite... Bordel, mais pourquoi tous les méchants avaient cette manie de présenter de façon rapide leur plan à des inconnus ? À croire que c'était un standard qu'ils avaient tous dans leurs gènes. Sauf moi. Je n'avais jamais présenté mes plans... Qu'est-ce que cela faisait moi ? Je ne le savais pas tellement et je préférais ne pas m'appesantir sur la question.

- Storybrooke ? Non, elle ne nous en a pas parlé... Comme je vous le disais, elle n'a parlé que de notre rôle, tout le reste a été un peu occulté... C'est incroyable. Des personnages de livre ? Mais comment ont-ils fait pour venir ici ? Depuis combien de temps sont-ils là d'ailleurs ? En tout cas, je suis ravie de voir qu'il y a des gens qui ont déjà pris le problème en mains... Vous pourriez nous expliquer un peu le programme ?

Mieux valait jouer les innocentes et faire semblant d'être d'accord avec son plan... Ce type était cinglé et je ne comprenais pas ses réelles motivations... Sans doute n'en avait-il pas. Ce qui le rendait d'autant plus dangereux.

"Vous ne savez donc rien. Vous êtes donc les premières personnes à qui je révèle tout ? C'est excitant ! Une reine ridicule voulait se venger de Blanche Neige, et dans sa folie des grandeurs, a lancé une malédiction qui nous a envoyé sur Terre. Ça doit bien faire... trente ans, dans ces eaux là. On était figé dans le temps avant qu'on en soit libéré. Dans cet autre monde vivent toutes les légendes que vous pouvez imaginer. Moi, et tout ceux autour de moi,sauf ce type, le Joker il vient d'un hôpital psychiatrique et je n'ai aucune idée de son histoire, on vient de là-bas. De simples paysans dont tout le monde se fichaient. Jusqu'à aujourd'hui." Raconta-t-il avant d'avoir un petit rire satisfait. "Lisa, ma mécanicienne, m'a construit une magnifique arme de glace." Il leur montra son arme qui n'était autre qu'un homme. "Et grâce à des modification cellulaires, je suis en train de recréer la structure de ces gens là en associant leurs corps avec des composants précis. En temps normal, ça les tuerait. Il leur a suffit d'une potion très basique pour leur donner la résistance nécessaire. Vous aller voir naître de vrais personnages de comics. Et ensemble, nous montrerons l'existence de Storybrooke à la Russie. En leur montrant que les Etats-Unis, leurs alliés, se sont bien gardés de leur révéler leur existence. La magie peut être une arme, la cacher aux russes, ça ne doit pas faire plaisir. Je vous l'ai dit : aujourd'hui, on fera attention à nous."

Ce type me faisait penser à cette méchante dans la série Supergirl... La mère Luthor. Elle aussi avait agi de la sorte. Elle avait modifié des humains pour qu'ils luttent contre des extraterrestres. Là, c'était un peu le même système, il n'avait rien inventé.

- Une nouvelle page de l'histoire va donc s'écrire... C'est excitant que de pouvoir y assister !

En réalité, j'étais écœurée. Ce type faisait honte aux méchants. Il faisait ça pour attirer l'attention... Moi, avec mes pouvoirs, je semais la peur par simple envie et pour soumettre les gens. C'était plus louable.

"Et vous dites ça à un timing des plus parfaits." Dit-il alors que la machine s'arrêtait.

Il s'approcha de l'un des hommes, et tira le drap qui le recouvrait. L'homme était habillé d'un costume jaune, avec un éclair rouge sur la poitrine. Sous sa tête, il y a son masque, qui n'avait bien sûr pas encore mis.

"Avec ce qu'on lui a mis, il devrait se réveiller en premier." Commenta Cold.

Et effectivement, l'homme se réveilla et se redressa aussitôt. Assis il regarda Cold, avant de prendre une grande inspiration.

"Comment te sens-tu ?"

L'homme lui répondit, tout en mettant son masque. "On ne peut mieux."

La seconde d'après, il était debout : il s'était levé avec une vitesse surhumaine.

"Alors mesdemoiselles ? Impressionnées ?" Nous demanda Cold.

- Très ! On dirait... L'inverse de Flash non ? Je suis désolée, je ne connais pas tellement les super-héros, j'ai toujours trouvé ça très surfait... Enfin jusqu'à maintenant. Répondis-je avec un petit sourire gêné.

En réalité, je les connaissais très bien les super-héros de comics. Pour la simple raison que j'avais dû me documenter pour comprendre l'engouement des gens autour d'eux. Je n'avais pas choisi Raven pour rien, elle était celle qui me correspondait le mieux. Comme moi, elle avait un côté sombre...

"C'est exactement moi. C'est mon nom, littéralement." Il va s'approcher de toi toujours avec sa vitesse. "Appelez moi Reverse Flash. A qui ai-je l'honneur ?" Fit le nouveau réveillé en se tournant vers elles.

- Oh... Je suis Natacha Smith. Nouvelle membre de la Légion.

J'eus le droit à un sourire et à un enchanté puis les autres se réveillèrent à leur tour. Et Cold nous les présenta. Livewire, la Sorcière Rouge et Magnéto. Des gens puissants. Ça commençait à me faire chier tout ça !

"La Légion du Destin est enfin au complet. Un membre assez... différent nous rejoindra bientôt, il n'est pas encore prêt."

- Vous avez monté une équipe très impressionnante... Je suppose que la phase 1 de votre plan est finie ?

"La phase 1 du plan est finie, en effet. Maintenant notre... taxi, va nous emmener sur les lieux du gala."

À cet instant, Reverse Flash et le Joker disparurent dans un éclair rouge. Sûrement un coup de la Sorcière Rouge. Anastasia et moi vîmes alors tout le monde disparaître au fur et à mesure. Je fus la dernière télétransportée. Avec Overwatch, nous étions à l'étage d'un grand bâtiment et nous surplombions la salle de réception. Les invités commençaient à arriver. Il ne nous restait plus beaucoup de temps...

"Pouvez-vous rester là ?" Nous demanda Cold. "Et je reviendrai lorsque le show commencera."

Tout le monde s'éclipsa alors, nous laissant seule Anastasia et moi.

- C'est encore pire que ce que je pensais... Murmurai-je pour les seules oreilles de ma compagne d'infiltration. On va avoir chacun un ennemi à combattre apparemment. Tu ferais bien de les prévenir. Conseillai-je.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm the fear... But I'm not so bad...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63732-vous-avez-peur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t63752-liens-de-maara

Jezabel Chapman


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3418
✯ Les étoiles : 442




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Mer 16 Aoû 2017 - 19:59


Magic League
Bonjouuuuur ! C'est par ici la bagarre ?


Ouvrir la porte de l'intérieur pendant que les gardes étaient occupé et que la foule ce dirigeais dehors. Franchement, rien de plus compliqué non ? C'était pour moi ca. Je vois pas du tout comment je pourrais tout faire capoté, non vraiment. Pourquoi je vois vos regard vicieux ce poser sur mon visage ? Alors que la distraction prenait lentement forme, j'entrais en jeux comme un ninja en disparaissant de la vue de tout les regards. Je me dirigeais vers la baie vitré, concentrant mon pouvoir pour passer à travers. Elle ce rapprochait petit à petit, et alors que je pensais que mon corps allait passer à travers la matière, ce fut un choc qui me fit tomber brusquement à l'arrière qui m’accueillit. Je restais quelque instant étourdie, complétement confuse alors qu'une douleurs percutait mon visage. Pourquoi ca marche jamais comme je le veux ?

▬ « Oh la vache ! Oh la vache ca fait mal ! » Grommelais-je en me relevant, frottant mon nez dans l'espoir d'atténuer la douleurs. Je regardais autour de moi,, afin de vérifié que personne ne m'avait vue. Je sais pas ce qui serait le plus honteux, que tout le monde m'ai vue me ratatiné comme une grosse larve contre la baie vitré, ou que j'ai potentiellement pu faire foirer la mission. Non au final, je préférais même pas savoir. Je repris lentement mon esprit encore brumeux, et passait à travers la baie vitré en grommelant des mots intelligible. « Saleté de pouvoir qui veux pas marcher quand je le souhaite ! » grognais-je, avant de me faufiler pour évité les regards curieux et me diriger vers la porte pour ouvrir aux autres. «  Désolé, l'air Jezabel a eu un contre temps. » lachais-je, ricaneuse. Et fallait avouer, que la baraque du vieux était franchement canon. Si ca ne tenait qu'a moi, j'aurais déjà essayer la machine à café.

« Harley Quinn, Wonder Woman, vous pouvez aller de ce côté là. J'irai là avec Gambit » Nous informa Dyson. Mon regard complice ce dirigea automatiquement sur Mina. Okay. On savait gérer. On allait gérer ! J'adorais déjà Mina. Alors que j'étais certaine que Gambit allait protester et vouloir rester avec Mina, je l'attrapais par le bras pour éviter ce désagrément. Bah quoi ? J'étais une super copine, je lui sauvais la vie ! Les pot de colle je connaissais, et franchement quand sa s'accroche c'est dur à retirer ! Je l'entrainais dans une salle, un espèce de laboratoire. J'entrais d'un pas prudent, mais il n'y avait personne. Oh punaise, on ce croirait dans le remixe du Docteur Frankenstein ! Non mais si ! Y'avais des fioles partout. Je m'arrêtais devant celles aux liquides bleu et qui fumait encore. Je jetais un coup d'oeil de gauche à droite, et prit une fiole entre mes mains.

▬ « Wow c'est trop bizarre. Tu crois que je vais me transformer en crapaud si j'avale ce truc ? » j'agitais le flacon, il effectuait des petites bulles. « Ou alors je vais avoir des pustules. Eh, avec ca, si ca ce trouve, Ali te foutera la paix ? » dis-je en lui amenant la fiole. «  Bon on sait pas trop ce que ca fait, mais si il te lâche pas, ta qu'a lui glisser deux trois gouttes dans son verre. Puis si il gesticule trop sur le sol, tu le jète dans de l'acide. C'est bien l'acide. » affirmais-je, le doigts levé comme une maîtresse faisant le cours à son élève. Je suis sur que Mina serait contente en plus. Je pris une fiole rosée, que je versais dans la fiole bleu. «  Eh, regarde, je suis Docteur Franky ! » ricanais-je, versant le contenu dans la fiole. La mixture effectua un bouillonnement, et de la fumée épaisse s'échappa de la fiole. J'approchais la tête, et une explosion ce projeta contre mon visage. Je reculais en titubant et en agitant les bras. « Il m'a craché à la tronche ! Ce truc m'a craché à la tronche ! Je vais mourir ! Tu vas mourir ! On va tous mourir ! » criais-je, les mains plaquer sur mon visage. Je voyais déjà la lumière approcher !

▬ « Attend ...Ah non sayez je me sens mieux. » J'avais juste le visage un peu barbouillé, mais c'est pas grave ca. Mes yeux furent cependant pris en otage par le carnet au centre de la table. Et de toute ses putains de potion. Sur le carnet il y avait des recettes, dont la plupart était rayée. Eh beh, il avait pas beaucoup d'inspiration le coco. Je plissais les yeux et prit le carnet entre mes mains. « C'est quoi ? Des recettes pour faire du poulet ? Ah nan ...Résistance corporelle. » Il essayait de faire la potion parfaite. Mais pour faire quoi ? J'avais la sensation que c'était un élément cruciale. Je pris le carnet et le mis dans la poche de ma veste. J'étais sur que c'était très très important. Je pris une ou deux fiole au passage, comme ci je faisais mes courses. Tout était normal. J'entendais Mina au loin. Je m'approchais pour venir observer la même chose qu'elle.

▬ « Je vois pas ce qu'il y'a d'important là dedans. Moi aussi j'en ai, et ils sont plus beaux ! »
dis-je en pointant les cerveaux dans les bocaux. « J'ai même des tripes, des poumons et des yeux. Et c'est tout frais. Lui, c'est un petit joueur. Il garde ca comme ci on gardait du pinard à la cave. » fis-je remarqué d'une note d'experte dans la voix. Ca me rappelait mes premières années en médecine. Inexorablement c'est fou ce que le temps passe vite. Je m'éloignais de Mina, mon attention retenu par un mémo couvert d'encre. Il y avait quelque mots dessus. « ... par la haine... aime le plus... vide et malheur...Eh bah ce mec est vraiment un pigeons en poésie ! » lâchais-je. Tout comme le carnet, j'avais la sensation que ce truc aussi était important. Tel une pickpocket experte, je le fourrais dans ma poche. Un gros bruit retentit au loin dans la maison. Je tournais la tête vers l'entrée de la pièce. Des bruits de luttes nous parvinrent au oreilles. Le liquide qui remplissait les fioles tremblaient. Je lâchais un regard vers Mina.

▬ « Je suis pas trop sur que ce soit normal ca ... » declarais-je en lâchant une grimace. Je pris le soin d'effectuer une course normale, ennuyeuse, et terriblement lente. Bah quoi ? On devait pas révélé la magie le monsieur à dit ! Lorsque j'arrivais, il y avait trois hommes par terre, Ali et Dyson semblait les fixer. Dyson ce retourna pour nous fixer d'un air pas très très serein. Quoi ? Je regardais autour de moi, la défensive. Je m'attendais presque à avoir un mec qui surgit dans mon dos. Mais non rien. Rien ne ce passait. Ce qui était étrange. La maison était pas censé contenir d'autre gens ? « Qu'es ce que vous avez fabriqué encore ? C'est pas dieu possible ca, je vous lache cinq minute et c'est déjà party hard ! » grognais-je en mettant mes mains sur mes hanches, l'air réprobatrice. Est-ce que c'est l'hopital qui ce fou de la charité ? Indubitablement. Est-ce que j'en ai quelque chose à faire ? Nan ! Les hommes qui surveillaient la grosse baraque nous avaient déjà repéré, mais personne venait. Même pas John Queen. Ou Jouet qui couine. Ou je crois que c'était Green …

« Le sous-sol, vite ! » Cria Dyson. Ah ca, je savais faire ! Avant même qu'il est finit sa phrase, je disparu dans un coup de vent pour analyser la maison dans tout les angles. Au final, je m'arrêtais deux seconde après devant un escalier qui menait vers une porte dans un sous sol. Je traversais celle ci sans prendre la peine d'essayer de l'ouvrir -pourquoi faire ? Mais la salle était vide. J'examinais les lieux avec attention, avant que mon regard n'effleure un panneau de commande remplie de bouton. La vache, ils faisaient des salles expériences sur les humains ici ? Ca faisait flipper. Non mais parce que la grosse machine en ferraille éteinte au centre de la pièce, avec quatre lit qui l'entourait en métal c'était juste morbide. Mais à un point culminant du Mont Everest. Les draps qui devaient couvrir précédemment les lits avaient glissé par terre. Ou était passé Raven et Overwatch ? Je me tournais vers les autres qui avaient mis un temps fou à venir. «  Vous en avez mis du temps ! » J'ai juste eu le temps de faire trois fois le tour de la salle. Je dis ca je dis rien. C'est à ce moment que je me souvenais des petits trucs magiques qui étaient coller à nos oreille. J'appuyais sur l'oreille, actionnant un mécanisme.

▬ « Overwatch, ou êtes vous ? »
fis-je d'une voix inquiète. J'aimais bien les oreillettes, on ce croirait dans un film, c'était juste jouissif. J'attendis quelque seconde, avant que la voix de ma collègue emplisse mes oreilles.

« On a été transportées à l'étage d'un grand batiment qui surplombe la salle de réception. Pour le moment c'est assez calme, les gens commencent à arriver. Et vous ? » Gneh ? Mais c'était pas ici ca ! Ils ont fait comment pour partir alors qu'ils étaient encore là y'a cinq minute ?

▬ « Comment avez vous fais pour changer d'endroit ? » m'étonnais-je. Au moins elles allaient bien. C'était ca le principale non ?

« Je suis pas sûre de pouvoir expliquer rationnellement mais pour faire simple : disons que nous sommes avec des gens qui ont des superpouvoirs et savent s'en servir. Ca doit se rapprocher de la téléportation ou quelque chose comme ça. »  m'expliqua t-elle en vitesse. D'autre gens avec d'autres super pouvoirs ? Ca devenait louche, très louche. J'aimais pas trop beaucoup ca.

▬ « Ne bougez pas, on arrive ! » leurs ordonnais-je. Si jamais ca tournait mal, on étaient pas là pour les aider. Et une équipe ce doit de rester souder !

« C'est noté. » répondit Overwatch dans mon oreille. Je me tournais vers les autres en tapant dans mes mains.

▬ «  Bon alors les gars on a un problème, mais personne panique. Dyson, soit mignon et cache moi cette tête de demeuré ! Même mon serpent ce suiciderait avec ce faciès d'espoir. Voilà, on étire les lèvres, commmmmeee ca ! Bref, elles ont été téléporté dans un bâtiment qui surplombe une salle de réception. Mais comme c'est pas assez marrant, John Frime à décidé d'y ajouté un peu de mordant ! On est pas les seuls à posséder des pouvoirs... » lachais-je tout bas mais assez fort pour qu'ils comprennent. Et voilà, Dyson refait encore sa tête de demeuré.

▬ « Vous savez quoi ? Je pars devant avec Mina, vous prenez la limousine ! » je leurs laissais même pas le choix. J'attrapais Mina par le coude, et l'entrainais dans ma super vitesse. Nous traversâmes les murs de la maison et nous lancions à toute vitesse à travers la Russie. Dans ce tourbillons floutés, nous pouvions apercevoir que les lumières de la ville qui nous entourait. Passant à travers le mur du bâtiment, j’apparus devant Overwatch et Raven avec Mina. Celle ci semblait avoir le tournis. «  Mais c'est rien ! Respire ! Voilà, comme ca ! Oh ! » Elle n'avait pas remarqué une de ses mèches qui était en flamme. Je me depêchais de l'éteindre avant de sourire lorsqu'elle ce retourna vers moi. « Bon alors, il est ou le Johnny ? » voulu-je savoir en me penchant pour observer le bas. Des gens commençaient à arriver dans des tenues vachement chic. J'apercu le fameux John dans l'une d'entre elle. Avec un verre de champagne à la mains. D'accord, pas de problème. Je peu gérer ca. Il semblait observer minutieusement chaque détail, chaque personne présente.

▬ « Attention ! » Dis-je à Harley en attrapant son bras pour reculer au moment ou ses yeux allaient croiser les miens. Après tout, il pouvaient peu être nous connaître … J'étais sur qu'il faisait exprès de ce pavaner au milieu des gens pour être hors d'atteinte ! Une idée vint germer dans mon esprit. Je me tournais vers les autres, changeant mon apparence habituelle pour celle d'une autre. Je prenais pas souvent cette apparence, mais je l'aimais bien. Les autres semblaient scotcher. «  Bah quoi ? Je suis toujours la même. » me défendis-je. « Tu peu faire ton petit tour de magie pour que j'ai aussi une robe sexy s'il te plait ? » Demandais-je à Anya. Et hop, une belle robe, une ! Maintenant, le pigeons. Euh, John Green pardon. Je descendais les escaliers, portant mon attention sur John. Lorsqu'il me vit les descendre, ca mains attrapa une coupe de champagne avec agilité.

« Champagne ? » me demanda t-il. Un sourire enjôleur étirait mes lèvres exquise. J'attrapais la coupelle qui me tendait, avalant son sourire charmeur avec facilité. L'idée de prendre l'apparence de Maria m'avait effleurer l'esprit, vue qu'elle faisait de l'effet à toute le monde. Mais si il quelque chose ce passait, elle allait me tuer parce que ce sera de sa faute à elle. Puis elle m'a accabler de ne pas être assez mature, non ? Alors observe moi bien, petite Maria. J'ai finis par apprendre de tes mimiques et de ton tact, même si moi même j'en reste encore choquée. J'acceptais la coupe de champagne en étirant mes lèvres avec malice.

▬ « Rien ne me ferais le plus grand plaisir. » acceptais-je d'un ton avenant. Je bu quelque gorgé de champagne, avant que John ne me prenne le verre que je voyais partir sous mon nez pour rejoindre un plateau. Alors que je demandais sérieusement si il venait VRAIMENT de me séparé de mon verre de champagne, son visage ce rapprocha subitement du mien. Attendez, j'ai loupé un truc ou quoi ? Une mains chaude glissa le long de ma taille pour m'attraper, alors que son autre mains pris la mienne en otage. Son corps ce rapprocha facheusement du mien, et il commença légèrement à nous balancer en nous emmenant dans une danse lente. oh. Je vois. Pas de problème, je savais jouer sur ce tableau. Un sourire charmeur relevait mes lèvres exquise, alors que ma mains attrapaient sa nuque dans le but de lui caresser la peau avec séduction.

« Une américaine, je ne m'étais donc pas trompé. Qu'est-ce qui vous amène ici ? » Je lachais un petit rire, alors que sa voix dégageait un ton avenant et aimable. Si on comptait son visage de baleine qui semblait baver sur moi tellement il sentait l'intéréssé des kilomètres à la ronde.

▬ « Vous m'avez démasquée. » ronronnais-je. « J'occupe une place très importante sur mon territoire. Ce gala était l'occasion d'augmenter mes liens avec d'autres actionnaire pour mon entreprise. » fis-je d'une malice farouche. L'idée était de le faire parler. Mais si je lui plaisais, occupé une place auprès de lui pour mieux le détruire après m'était pas aussi désagréable non plus.

« Ah oui ? Quelle est donc cette place ? » Oh, monsieur était curieux. Heureusement, j'étais pleine de ressource. Mes propres mots me choquaient moi même. Depuis quand je savais aussi bien parler de la sorte ? C'est à cause de Maria ca. A force de la voir blablater avec son langage ancien je commençais à choper le même. Beurk. Mais au moins, j'avais su imité son attitude diplomatique. C'est qui qui rigole que je lui tape la gueule ?

▬ « Je possède un nombres incalculable d'actions, dans mon entreprise. Et mes liens sont très haut placés. » dis-je d'une attitude fière. Feignant à la perfection l'attitude d'un patron, d'un chef d'entreprise. Plus je parlais, plus je l’intéressais.

« Quelque chose me dit que vous devriez investir ailleurs... Les Etats-Unis connaitront une période de grand trouble, je le sens. » Ah ah. Tu crois que je n'étais pas au courant ? J'esquissais un sourire, jetant toute mon attention sur lui afin qu'il pense que je sois sous son emprise. Ne me dépatissant pas de mon attitude charmeuse, je mis fin à la danse en reculant de quelque pas. La musique était terminé.

▬ « Et dans quel parti devrais-je miser, alors ? » Demandais-je d'un ton mystérieux, plein de sous entendu. Il souriait toujours, et j'avais finis par retenir son attention. A présent, il était dans mes étoiles. Et je comptais bien les exploités pour nous rendre service. Et vue l'envie qui ce dégageait de me garder auprès de lui, je savais que je lui faisais de l'effet. Eheh. J'entendais déjà mon coté diable ricané dans ma tête.

« Le mien. Attendez un peu de voir mon numéro tout à l'heure. Vous serez... surprise. » Ma mine s'assombrit légérement. Craignant quelque seconde ce ton mystérieux et malsain. Je me repris en lachant un sourire sournois, vaguement intéréssé. Je me rapprochais de lui pour me pencher au niveau de son cou, et de remonter mes lèvres vers son oreilles, tout en gardant ma mains contre sa nuque.

▬ « Surprenez moi. Et mon parti est le votre. » susurais-je à son oreille avant de m'éloigné pour lui jeter un regard espiègle. Je pris une coupe de champagne et remontait les escaliers. Tiens, les autres étaient arrivé. Si au début Dyson et Ali ne semblait pas me reconnaître, je laissais apparaître quelque flamme qui lèchèrent mes iris pour qu'ils me reconnaissent, avant de les stopper dans la seconde. Je bu quelque gorgé de champagne. « Bon, les gars, ca craint. Il prévoit quelque chose pour la fin de la soirée. » annonçais-je. Puis, je bu ma coupe de champagne en une gorgé. Cul sec ! C'est moi ou Ali empestait l'alcool ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

this is how you bring me back to life
I did my part I tried my best the things I'm fighting to protect always shatter into pieces in the end I'm broken and I'm barely breathing I'm falling 'cause my heart stopped beating If this is how it all goes down tonight, If this is how you bring me back to life

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Midnight A. Storm


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Nina Dobrev

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Unknown/ Katerina Valeriùs/ Midnight Storm

☞ Surnom : Kath/Kitty Kate

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2155
✯ Les étoiles : 407




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Jeu 17 Aoû 2017 - 12:07



PFFFFFF. ET MAINTENANT, VOILA QUE J'AI DROIT A UN CLOWN.
Et j'ai HORREUR des clowns, ils m’énervent...

Feat. des vacanciers comme moi (Spider-Dydy, Wonder-Jez, Anya-Watch, Black-Raven et Gambit- Ali).

.




Ooooh… Pourquoi j’avais renoncé à mes vacances déjà ?
Parce que je m’en fichais moi, de leur mission à la con hein ? Tout ce que je voulais, c’était m’éclater un peu. Mais à cause de ces satanés gadgets, et parce que j’étais pas totalement débarrassée de l’ancienne moi, j’étais obligée de participer à leur truc super ennuyeux. Comme si j’avais que ça à faire ! J’avais des lieux publics à vandaliser moi !!

Surtout que jusqu’à présent, on m’avait refilé que des trucs super chiants à faire. Du style écouter les autres, ou utiliser mon gaz hallucinogène sur une bande de primate sans cervelle… alors qu’il aurait été bien plus utile sur quelqu’un comme moi, qui voulait en profiter pleinement. Mais le Géo Trouépartout (il le serait bientôt en tout cas) avait du faire lui faire un truc, parce que je ressentais absolument rien une fois assimilé. J’avais même pas une toute petite hallucination de rien du tout. Alors que je la méritais mon hallucination moi ! Bien plus que les autres !!
Ca m’avait d’ailleurs encore plus donné envie de dévivantiser Fido pour ça. Parce que non seulement le gaz avait un effet sur lui, et en plus, ça faisait deux fois qu’il me glissait entre les doigts et je pouvais pas laisser passer ça ! J’avais une réputation à tenir moi ! Enfin, une toute nouvelle réputation à tenir. Dès que j’aurais 2 minutes en privé avec lui, je le massacrerais… comme il se doit.

Enfin… Y avait quand même des moments sympas dans le lot. Et c’était avec Jez que je les vivais. Parce que les autres étaient ennuyeux… Trop même. L’ancienne moi aurait a-do-ré être ici et participer au sauvetage du monde. Parce qu’elle avait rien d’autre à faire, et parce qu’elle se souciait aussi des autres. Moi pas. Et pour donner un minimum d’intérêt à cette mission, j’avais besoin de m’a-mu-sé. Un truc que les autres connaissaient pas.
C’était d’autant plus visible, quand Jezabel et moi, on s’était retrouvé dans un laboratoire de savant fou. Il appartenait assurément à quelqu’un de génial que j’avais extrêmement envie de rencontré. Parce qu’avec lui au moins, on était sur de pouvoir s’amuser. Quelque soit l’option choisie…

« Wow c'est trop bizarre. Tu crois que je vais me transformer en crapaud si j'avale ce truc ? Ou alors je vais avoir des pustules. Eh, avec ca, si ca ce trouve, Ali te foutera la paix ? »

Quelque part, j’étais tenté d’essayer. Par pour éloigner mon colocataire, mais parce que j’étais vachement tentée par l’inconnu. Est-ce que j’allais mourir dans d’atroce souffrance ? Est-ce que ça allait me transformer en monstre ? Est-ce que ça allait juste me donner mal au ventre ? Mais même si ça aurait été amusant de tester la marchandise, y avait un truc qui l’était encore plus. Trouver un idiot et lui faire tester les potions à ma place. En plus, ça ne nécessitait pas ma mort, alors c’était p.a.r.f.a.i.t.

Hum… Ché pas. Je réponds incertaine. Dit, ça te dirait qu’on joue aux savants fous nous aussi ?? On a qu’à aller chercher deux trois cobayes dans le coin et voir lesquels clamsera le plus vite !!! Je suis même prête à lancer des paris.

« Bon on sait pas trop ce que ca fait, mais si il te lâche pas, ta qu'a lui glisser deux trois gouttes dans son verre. Puis si il gesticule trop sur le sol, tu le jète dans de l'acide. C'est bien l'acide. »

C’est vrai que ça aussi c’était tentant. Pas forcément d’empoisonner mon colocataire, mais ne pas savoir ce qui allait se passer, me donnait très envie de tenter son idée. Puis si c’était une bourde, c’est vrai que je pouvais toujours rattraper le coup avec de l’acide ! Mais j’étais pas certaine qu’on en trouve dans le coin. En plus, si je butais Ali, j’étais certaine qu’on allait me faire une scène. A commencer par Park, qui trouverait pas ça normal. Parce que l’ancienne moi, trouverait pas ça normal. Et même si je m’en fichais pas mal, j’avais pas envie de buter des gens par ennuie. Pas tant que je pouvais le faire en m’amusant en tout cas.

« Eh, regarde, je suis Docteur Franky ! »

Eh docteur Francky ! J’te pari 10 dollars que dans pas longtemps, ça va te péter à la tronche et te refaire le brushing !

Je le sentais, c’était gros comme une maison. A force de faire joujou avec des mixtures qu’elle connaissait pas, ça allait finir par lui péter à la gueule. Où alors, elle nous ferait exploser toutes les deux. Non pas que ça me dérange tant que ça hein ? Parce qu’au moins, il se passerait un truc intéressant. Mais c’était quand même con de mourir avant d’avoir profité de mon voyage à fond. J’avais encore le temps de vandaliser des trucs et d’envoyer des gens à l’hôpital. Fallait juste que je reste en vie pour ça.

« Il m'a craché à la tronche ! Ce truc m'a craché à la tronche ! Je vais mourir ! Tu vas mourir ! On va tous mourir ! »

L’idée de mourir m’avait fait rire. Bruyamment. Parce que ça ne déclanchait absolument rien chez moi. Pas de peur, ni de crainte… même pas un soupçon d’appréhension. C’était juste.. la mort. Et c’était drôle. Parce qu’on pouvait mourir du jour au lendemain comme ça, sans même le voir venir. Et parfois même, ça pouvait être un sacré spectacle. Comme la future mort de Fido par exemple…

« C'est quoi ? Des recettes pour faire du poulet ? Ah nan ...Résistance corporelle. »

Oooh… Je commence déçue. Il pouvait pas faire des expériences plus amusante non ? Du style, un virus qui transforme les gens en zombie par exemple ? Ça aurait été amusant ! Alors que ça, tout le monde s’en contre fou.

Je comprenais pas pourquoi les méchants faisait toujours la même chose.
Créer le soldat parfait par ci, conquérir le monde par-là… alors qu’il y avait des tas de trucs super amusant à faire en tant que super vilain ! Comme inventer LE virus qui surprendrait tout le monde ! Ou qui nous offrirait enfin l’occasion de s’éclater comme des petits fous ! Comme par exemple, un poison qui nous fait avoir des hallucinations horribles avant de nous tuer, ça c’était génial ! J’étais même prête à accepter les zombies parce que ça, c’était quand même cool. Mais la résistance corporelle… bof.

« J'ai même des tripes, des poumons et des yeux. Et c'est tout frais. Lui, c'est un petit joueur. Il garde ca comme ci on gardait du pinard à la cave. »

Des cerveaux à l’intérieur de bocaux, c’était pas étonnant. Ça voulait dire, qu’il avait bien fait des expériences sur des cobayes. Ce qui m’étonnait pas du tout, parce que si j’avais été à sa place, j’aurais fait la même chose. La question était : est-ce qu’il avait réussi a obtenir ce qu’il voulait ?
Ooh… et voilà que je commençais vaguement à m’intéresser à leur connerie. Pfff.

« Je suis pas trop sur que ce soit normal ca ... »

Normal, ça ne l’était pas. Mais au moins y avait un peu d’agitation, c’était déjà ça.

***


« Bon alors les gars on a un problème, mais personne panique. Dyson, soit mignon et cache moi cette tête de demeuré ! Même mon serpent ce suiciderait avec ce faciès d'espoir. Voilà, on étire les lèvres, commmmmeee ca ! Bref, elles ont été téléporté dans un batiment qui surplombe une salle de reception. Mais comme c'est pas assez marrant, John Frime à décidé d'y ajouté un peu de mordant ! On est pas les seuls à posséder des pouvoirs... »

Dyson s’avait pas reconnaître une bonne nouvelle quand il en entendait une. Sans doute parce qu’il était chiant à mourir et qu’il voulait que tout se passe comme prévu, comme ma grand-mère si j'en avais une.
Mais moi, je trouvais ça super excitant. Parce que comme Harley le disait si bien : Si ce n’est pas compliqué, ce n’est pas amusant.
Bon, d’après elle c’était un certain Joker qui l’avait dit, mais ça changeait rien à la véracité des faits ! Et puis comme ça, il pouvait être certain que j’allais rester encore un peu. Mais dès que ça redeviendrait chiant… POUF ! Plus personne.

Après ça, Jezabel m’avait une nouvelle fois embarquée avec elle dans un road trip à toute vitesse ! Et une fois encore, j’avais rien pris pour profiter du moment à fond. Ce qui fait qu’a part être malade une fois que nous étions arrivées devant les deux autres nanas dont je connaissais pas le noms, il c'était rien passé de palpitant. En tout cas, j'avais vraiment hâte de rentrer. Parce que le prochain tour de manège, il était hors-de-question que je le fasse en étant clean. C'était trop déprimant.

Ca y es ? On va enfin pouvoir s’amuser ? Je demande avec enthousiasme. Génial ! A plus tard hein, j’ai des trucs à faire !

Je n’avais pas l’intention de rester avec les autres. De toute façon, Jezabel c’était tiré et moi j’étais bien plus motivée à l’idée de visiter discrètement le coin histoire de voir s’il n’y avait pas deux trois trucs intéressant à faire, plutôt que de rester avec des snobs chiants à mourir qui s’avait clairement pas s’amuser. Ce genre de soirée, c’était pas pour moi. Y avait rien de vraiment amusant, c’était juste une bande de riche qui riait à leurs blagues pourries et dansait entre eux. Y avait même pas de petite explosion de rien du tout… Pfff, c’était vraiment nul.
Ah mais tiens, c’est qui le con là ?

Puisque je devais passer inaperçu, j’avais utilisé l’un des petits tours de passe passe de Trouéaucou pour changer d’apparence. Et comme j’étais une fille originale, je me devais de choisir une fille super canon ! Et tout aussi originale que moi.
Bon d’accord, je savais pas si elle était originale, vu que je la sortais tout droit de mon imagination. Mais au moins, elle avait une suuuper couleur de cheveux. C’était déjà ça.
Attendez… si elle sortait tout droit de mon imagination, ça voulait pas dire qu’elle était moi et donc qu’elle était originale ?

Donc j’en étais où déjà ? Ah oui ! J’avais changé d’apparence et je m’étais retrouvé devant un type bizarre qui sortait d’une pièce entouré de toute une escorte. Quoi ? Il pouvait pas aller au toilette tout seul ? Il lui fallait tout ce monde pour surveiller que tout ce passe bien ? C’était pas un peu gênant tout ça ?
En tous cas, les gorilles avec lui avait pas l’air super sympa. Ils souriaient même pas !
Et en plus de ça, ils étaient agressifs ! Y en a même un, qui à commencé à me parler dans une langue que je comprenais absolument pas. C’était quoi son problème hein ? Il pouvait pas parler NORMALEMENT, comme tout le monde ? J’avais pas de décodeur ni de traducteur moi, j’avais même pas mon dico. Il croyait quoi, que j’allais comprendre par miracle ce qu’il disait ?

Vous m’emmerder d’accord ? Alors fermez-là si vous voulez pas finir en puzzle.

Mon ton était menaçant. Chose qu’ils n’avaient pas loupés puisqu’ils se sont mis à se la jouer gros bras pour protéger le type. D’ailleurs, c’était qui ce type ? Je savais toujours pas moi ! Bon, réfléchissons… Pffff.. Il était chiant mini Dyson quand même hein ? J’avais pas envie de me prendre la tête pendant mes vacances moi ! Quel emmerdeur. Donc..
Il a l’air important puisqu’il était entouré de trouduc… Très important même.
C’était peu être un président alors ? Non non, j’avais pas entendu parler d’un président. Et euh… y avait pas une histoire de ministre dans tout le blabla de grand-mère Dyson là ? Ah ! Ça devait être lui. J’avais plus qu’a le convaincre de venir avec moi.

Suit-moi gros lard ! On va faire un tour.

Pas de réponse. Ah… c’était sans doute à cause de notre problème de langue. C’était bien ma vaine !
Je pousse un soupire de lassitude et lui fait un geste de la main pour lui faire comprendre qu’il doit venir avec moi. C’était clair là quand même, non ?

Putain, je suis tombée sur un moue du genou ! Génial ! Bon, cassez-vous les pingouins.

Les types avec le supposé ministre avait pas l’air content. Ils avaient l’air furieux même et sur la défensive. Aaaah la barrière de la langue… C’était compliqué de dire à un con de nous suivre, sans que ses gorilles s’imaginent des trucs. D’ailleurs, pourquoi le ministre n’ordonnait pas à ses gars de rester en retrait avant de me suivre sans broncher hein ? J’étais pas assez canon pour lui c’est ça ? Le goujat.

De toute façon, il allait me suivre qu’il le veuille ou non. Parce que s’il y avait bien un truc que je savais faire, c’était convaincre les gens de faire des trucs contre leur volonté. Et pour ça, j’avais l’arme ultime. Tout faire cramer. Mais avant, j’allais quand même tenter un truc ou deux, histoire de pas me taper des remontrances ensuite.

Très bien, vous l’aurez voulut bande de naze.

Énervée, je récupère un vase et le lance au visage du premier gorille qui se présente et aussitôt, la fête commence ! Ils essaient de me taper et moi, j’esquive leurs attaques et je les ridiculise. Tout se passait incroyablement bien. Jusqu’au moment, ou y a un idiot au cheveux vert a débarqué et les a tous fait partir. Pourquoi il avait fait ça, POURQUOI ?! Il voyait pas que j’étais occupée là ? Pfff… Maintenant, j'allais devoir me lancer dans la traque du ministre. C'est pas mon jour.

« Je vous offre un verre ? »

Seulement si je peux m'en servir pour vous trancher la gorge avec. Je réponds d’un ton sec.

« Ce serait plus drôle que de boire dedans, c'est vrai. Mais la gorge c'est... c'est trop rapide. On s'étouffe, on meurt. Pas de spectacle. Et ça bousille la moquette. Avouez qu'elle est belle cette moquette. Du grand art qui finit piétiné par des cafards. »

Et alors quoi ? Il était décorateur d’intérieur en plus d’être clown et conseiller en meurtre ? Qu’est-ce que j’en avais à faire de la moquette moi hein ? Rien du tout.
Il m’ennuyait celui-là.

C’est à cause d’emmerdeur comme vous, que les assassins comme moi, préfères viser les points vitaux. Comme ça, on à pas besoin de se taper tout le blabla inutile et les tentatives ridicules de marchandage qui vont avec. En plus, je suis pas d’humeur. Je lance d’un ton menaçant. Alors dégagez de mon chemin compris ? Sinon, je refais la peinture du couloir avec votre sang. Un peu de rouge, ça serait pas du luxe avec tout ce blanc.

C’était assez clair non ? Attendez, il manquait un truc.

Ah oui j’oubliai… Promis, je ferais attention au tapis. Et quand vous aurez fini de saigner partout comme un porc, je vous enterrerai avec. Alors, vous êtes content ? Pas la peine de répondre, je suis sur que vous l’êtes. HA HA !!

J’étais quand même serviable hein ? Un type bizarre venait m’emmerder pendant ma séance d’exercice et moi, je lui offrais la possibilité de pourrir avec son super tapis ! C’était quand même sympa de ma part hein ! J’étais exceptionnelle vraiment. Parfaite même. HA HA !

« Du genre direct, hein ? ... Hm. Des fois, faut savoir... »

Et bla bla bla… Pourquoi il arrêtait jamais ? Quelqu’un avait pas un kit de couture sur lui ? Et du fil de pèche ? Ou un truc bien solide ? Que je lui ferme la bouche avec DÉFINITIVEMENT ?

« ... savourer l'instant. »

Et là, le type se met à croquer le verre. Attendez, c’était quoi ce verre à deux rond ? Du sucre ? A l’enfoiré ! Il aurait pas pu me le dire avant non ?! Je l'aurais mangé son verre moi ! Ça me donnait envie maintenant...

« Si vous avez des gorges à trancher, tardez pas trop. Va y avoir de l'orage. »

Ooooh… et voilà qu’il nous la jouait miss météo maintenant. Pfff. C'était vraiment pas mon jour.




.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Voices in my head.
Maybe there's crazy in my blood, but i don't care. ∞ Sign by  voir profil
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t58721-midnight-storm-somebo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t61346-mina-we-share-an-instant-of-private-darkness#582231

Dyson Walters


« Nous sommes ce que
nous choisissons d'être ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9285
✯ Les étoiles : 167




Actuellement dans : « Nous sommes ce que nous choisissons d'être ! »


________________________________________ Jeu 17 Aoû 2017 - 17:50



Magic League, Mission Russie

Pourquoi j'avais envoyé Jezabel et Midnight ensemble pour fouiller leur partie de maison, afin qu'elle puisse s'amuser ? Sans moi ! J'avais oublié, l'espace d'une seconde, les tendances perverses d'Ali, et repenser à la possibilité qu'il puisse se servir de ses lentilles pour me remontrer cette scène, ou d'autres encore pire, me faisait trembler.
Je pris donc soin de ne jamais le regarder dans les yeux et de minimiser le rapprochement. Je refusais qu'il joue de nouveau avec ma vision. C'était trop malsain.
Et puis, Jezabel n'aidait pas non plus ! Elle aurait pu tous nous emmener, mais non, encore une fois elle préférait partir avec une autre, me laissant dans la même position. Avait-elle quelque chose contre moi ? C'était MOI qu'un dieu avait contacté, MOI qui avait monté la Magic League pour tenter d'éviter une guerre. J'étais quelqu'un de GENIAL ! Je suis un grand homme capable de grandes choses, pouvait-on arrêter d'insinuer le contraire.

Dans la limousine, je m'étais mis à l'avant, près d'Alfred (qui ne disait toujours rien) laissant Ali sur une excuse parce qu'il devait patienter le long du trajet à l'arrière. J'avais cependant pris soin de sceller le mini-frigo avec une toile d'araignée : il sentait déjà assez l'alcool, et si je voulais montrer à la ville que j'étais toujours aussi responsable qu'avant en gagnant ce combat, je n'allais pas réussir avec quelqu'un qui buvait. Ali avait du potentiel, j'aimais autant qu'il ne l'utilise pas pour les femmes et l'alcool. Il n'y avait pas de place pour ce genre beaufs qu'on préférait éviter dans le sauvetage de la planète.

Note à moi-même, ne pas partir en mission ultra importante sans un vrai entrainement poussé d'un ou plusieurs moi pour apprendre non pas seulement à se battre, mais aussi à travailler en équipe et efficacement (oui, il y avait encore du progrès à faire là-dedans de la part de tous). Pour ma défense, je n'avais pas eu le temps pour cette mission là. Notre matinée d'entrainement était tout ce que je pouvais me permettre.

Vous savez, elles ne vous détestent pas vraiment. Je tentais enfin de parler à notre pauvre chauffeur qui en avait pris plus cher que moi alors que l'aventure venait de commencer. Mais il choisit de garder le silence, encore et toujours. Je veillerai à ce que vous ayez une augmentation. Sa réaction toute simple exprimait l'évidence, l'air de dire "encore heureux que tu vas m'augmenter, sale bâtard"
Ne sachant pas vraiment s'il voulait m'insulter ou pas, je décidais de ne pas m'en vexer, et de continuer le trajet en le laissant tranquille, regardant si Ali ne tenait pas de faire exploser la porte du mini-frigo pour en voler son alcool.

Moscou était une belle ville. Assez différente au niveau du paysage urbain que les Etats-Unis (je me rendais compte alors que c'était la première fois que je quittais les Etats-Unis depuis que je suis sur Terre, si on ne compte pas les voyages à Wonderland, Wasteland, et Monsters Inc). La grande salle des fêtes dans laquelle était organisée le gala du ministre était grande, luxueuse, typique des bâtiments russes auxquels on pense souvent sur la façade extérieure. De plus en plus de monde entrait, et cela faisait bizarre de voir certains aussi chiquement vêtus, comme pour une soirée, alors que c'était encore le jour.
Alfred fit le tour du bâtiment, pour qu'Ali et moi pûmes entrer par l'arrière, à l'abris des regards (voir deux personnages de comics ne devait pas être très bien perçu), et on avait finit par repérer rapidement Anastasia et Maara, qui étaient toujours changée par le gadget. Je ne voyais pas Midnight, et Jezabel était, selon les indications de nos amis, plus bas, dans les bras de notre ennemi.

Je déglutis. Elle n'allait pas lui briser la nuque n'est-ce pas ?
Alors le ministre arriva, et je pouvais presque entendre une musique de suspense comme dans les moments intenses dans les films (ah non, c'était mon MP3 qui déconnait, je l'arrêtais aussitôt), alors que John (qu'on devait apparemment appeler Cold, vu qu'il avait eu également la passion des comics pour son projet) avait levé les yeux vers ses traductrices, sans doute pour leur dire de venir, et eut la surprise de voir Spiderman et Gambit à leur côté.
Cold avait froncé les sourcils, et de son manteau, il commençait à sortir une grosse arme (sans doute celle qui fait de la glace, je connaissais le personnage dans la série Flash). Attendez, comment pouvait-il masquer une arme aussi imposante dans son manteau ?

J'avais couru dans le couloir par lequel nous étions arrivé. J'y avais repéré une alarme incendie, que je m'empressais d'actionner. Le bruit était beaucoup plus désagréable que les alarmes que j'avais l'habitude d'entendre en Amérique. Plus bas, dans le micro, le ministre dit quelque chose en russe, avant qu'on puisse le voir s'éloigner avec ses gardes du corps.
Bien, c'est ce que je voulais : vider la salle. Cold voulait révéler le secrets le plus puissant, il pouvait, avec ses larbins que je n'avais pas encore vu, créer un combat de super-hommes pour le montrer directement. Alors valait mieux vider la salle. J'avais indiqué à Anastasia et Maara de faire mine de sortir également, pour que, à l'abri des regard, elles désactivent le gadget de changement d'apparence et reprennent leurs tenues d'Overwatch et de Raven.
Près de Cold, Jezabel reprit sa tenue de Wonder Woman puisque la robe disparaissait lorsque le gadget fut désactivé. Quelque part dans ce batiment, il devait également avoir Harley Quinn.

Et alors, derrière notre ennemi, dans un tourbillon rouge apparaissaient quatre personnes. Celles dont on nous avait parlé. Alors que Cold mettait ses lunettes pour parfaire sa tenue, nous avions un véritable face à face de super-héros et de super-villains. Bien qu'il manquait une personne dans les deux camps.

Voilà donc enfin les ennemis à qui j'ai affaire. Vous tombez si mal, j'étais en si bonne compagnie.

En fait, il avait l'air de s'en foutre. Mais ça devait être un truc de méchant, le sarcasme. Contre qui la Légion du Destin va-t-elle devoir se battre ?

La Légion du Destin ? Ils avaient tout prévu également, même le nom de l'équipe. Chapeau. La Magic League. Et on est bien plus impressionnant que vous.

Cold sourit à cette remarque, avant de couler un regard vers la Sorcière Rouge. D'un mouvement de la main, j'étais en bas, près de Wonder Woman, tout comme Overwatch, Gambit et Raven. D'accord, leur Sorcière est vraiment cool.
Mon armée est composée de véritables mutants. Vous ne m’impressionnez pas. C'est décevant.

C'est ce qu'on va voir. Et sans plus de dialogue, nos ennemis nous fondait déjà dessus. La Sorcière Rouge disparaissait avec Raven, Reverse Flash avait emmené Wonder Woman à toute vitesse loin de nous, Livewire se lançait dans un duel avec Gambit.
Il ne restait plus que Overwatch et moi face à Captain Cold et Magneto. Et si j'en croyais les dires de nos infiltrées, Harley Quinn devait être en compagnie du Joker, ce qui justifiait son absence, et l'absence de l'un des leurs.

Derrière Cold, une dizaine de drones armés venait de pénétrer dans la pièce, alors que ce premier reculait, préférant observer le spectacle.
Overwatch avait trouvé son premier ennemi.
Moi, mon regard se tournait vers Magneto.

Que les duels commencent.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
The show must go on !
La vie a été une mosaïque brisée pendant si longtemps, et j'en vois encore les fissures. Si l'aventure de l'existence est et restera toujours compliquée, je sais qu'il y a assez de noms gravés sur la surface de mon cœur pour y arriver. Ils me donnent du pouvoir. Et un pouvoir implique de grandes responsabilités.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t69393-ripped-between-dyson- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t57567-links-in-the-ink En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

[Fe] Evénement #83 : Magic League, Mission Russie





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde